Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Du iPod au iCrime

Du iPod au iCrime

Le très convoité iPod en serait-il pour autant un pousse-au-crime ? Oui, selon une étude menée sur trois ans aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Dans leur rapport intitulé « Is there an iCrime wave ? », John Roman et Aaron Chalfin - chercheurs au Urban Institute, think tank washingtonien apolitique - décrivent le iPod comme un facteur crimogène car :

  • aisément repérable avec ses fameux écouteurs et son long câble de couleur laiteuse,

  • utilisable longtemps après la déclaration de vol car dépourvu de dispositif d’anti-vol ou de blocage distant,

  • hautement valorisé et valorisant auprès de «  l’i-génération » et donc remarquablement coté sur le marché noir,

  • amoindrissant la vigilance de son porteur du fait d’une écoute stéréo qui accapare son ouïe (contrairement au téléphone mobile).

Une théorie couramment admise considère qu’un crime survient lorsqu’un agresseur suffisamment motivé rencontre une victime adéquate avec des chances élevées de s’en sortir à bon compte. Un joujou branché à 150-400 dollars sans la moindre sécurité, porté par un urbain «  à fond dans son trip » musical remplit ces critères à la perfection. En outre, malgré son prix pas si abordable, le très populaire baladeur s’est répandu à quasiment toutes les couches sociales.

L’électronique nomade en général et le iPod en particulier sont la cause d’une réaugmentation sensible des vols avec coups et blessures qui, selon le FBI, ont sursauté de 3,9 % et 6,8 % respectivement en 2005 et 2006 ; tandis que les statistiques de viols diminuaient et celles de crimes violents stagnaient... Dans la même période, le iPod s’est vendu de 42 à 90 millions d’unités dans le monde et les arrestations de jeunes i-criminels sont passées de 11 % à 21 %.

Les polices de New York, Washington, San Francisco et Los Angeles indiquent que de nombreux iPod sont dérobés incognito ou manu militari dans les transports urbains qui affichent depuis peu la mention « Earphones are a giveaway. Protect your device  ». Le plus souvent, ces vols sont commis par des adolescents qui ne sont pas nécessairement des délinquants patentés, mais affectionnent le bijou techno soit pour leur usage personnel, soit pour une prochaine revente. Disposant de données empiriques plus détaillées, le Home Office britannique a abouti à des conclusions similaires : le iPod devance les marques concurrentes, les téléphones mobiles et les baladeurs GPS en matières de vols commis en environnement urbain et d’agressions violentes afférentes.

La théorie « i-criminelle » suscite de nombreuses réserves et interrogations dans la presse anglo-saxonne, John Roman et Aaron Chalfin recommandent d’ailleurs de l’appréhender avec d’infinies précautions. Néanmoins, ils estiment que les corrélations observées ne sont point le fruit d’une accumulation de coïncidences et suggèrent aux audionautes d’exiger des dispositifs de désactivation distante auprès des fabricants de baladeurs. En effet, nous constatons amplement que les onéreux super-gadgets deviennent monnaie courante et constituent nécessairement des cibles de choix chèrement revendables.

Jusqu’ici, Apple n’a guère réagi à cette étude. Peut-être qu’au prochain salon Macworld, Me Steve Jobs nous présentera deux grains de matériaux audio-intelligents directement incrustables dans l’oreille, 600 dollars seulement... Tôt ou tard, vous céderez aux incantations de ce gourou de l’informatique qui a plus d’un pod dans son sac.

Source  : Is There an iCrime Wave ? de John Roman et Aaron Chalfin


Moyenne des avis sur cet article :  3.08/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 6 mars 2008 10:38

    On a l’impression que cela ressemble à une publicité subliminale pour les produits APPLE ?

     


    • Charles Bwele Charles Bwele 6 mars 2008 11:07

      Lerma,

      Ce forum est uniquement destiné aux grandes personnes. Clique sur le lien plus adapté aux personnes de ton âge.

      Amicalement


    • Forest Ent Forest Ent 6 mars 2008 11:44

      D’accord avec lerma.

      Les voleurs aiment bien les petits objets de valeur. Pendant longtemps, ça a été les téléphones portables. Ensuite les baladeurs audio ou vidéos. Mais pour le FBI, tout baladeur est un ipod, parce que c’est le plus vendu, et parce que la marque a imposé son image.

      Je ne serais effectivement pas surpris que Apple ait grand plaisir à colporter ce genre de news en y forçant sa marque, pour renforcer son image "objet volé -> objet désiré -> objet de valeur".

      Apple n’est pas une entreprise de techno. La pub est bien foutue. L’ergonomie des produits est bonne. C’est un boîte de stylistes et de marketing. Elle maîtrise son buzz.

      C’est exactement le genre de boîte dont je n’achèterai jamais aucun produit.


    • merlin7511 6 mars 2008 12:26

      @ Forest Ent.

      "Apple n’est pas une entreprise de techno". Ah bon ? Vous avez déjà vu un Mac ? Vous avez déjà utilisé Mac OSX ? Vous savez que les Macs avaient une souris et une interface graphique bien avant Windows ? On peut aimer ou non Apple, critiquer ses produits (et il y a des critiques à faire, notamment sur le manque d’ouverture de l’Iphone et de l’Ipod), mais affirmer qu’Apple n’est qu’une boite de styliste, c’est faire preuve d’une très grande ignorance en la matière.


    • Charles Bwele Charles Bwele 6 mars 2008 12:43

      @ Forest et SR-71

      Sans remettre en cause votre sens critique toujours bienvenu, je sais aussi que la propagande infomerciale existe également, mais ne considérez-vous pas que vous avez peut-être, j’insiste sur le "peut-être", tirer un peu trop vite ?

      En Europe, de nombreuses études constatent que les Golf et les Audi A3 sont très convoitées par les voleurs de voiture. Pour autant, je n’ai jamais entendu que ces constructeurs avaient colporté de telles news ou étaient de mèche sous le manteau avec les instituts public/privés, Interpol ou les offices européens contre le banditisme diligentant ces enquêtes... et ce qd bien même de telles constats bénéficieraient à la notoriété de ces firmes auto...

      Certes Apple n’est pas un ange (pas plus que les autres firmes techno), mais connaissant la férocité des associations de consommateurs dans les pays anglo-saxons, la voyez-vous colporter ce type de news aussi aisément ? En admettant que le Urban Institut (dont les études sociales ne sont pas vraiment connues pour leur tendresse) le FBI et le Home Office aient été plus ou moins de mèche... pour en rajouter un peu...

      Je vous le demande humblement et sans verve, en espérant que vous comprenez mon point de vue... Amicalement


    • Charles Bwele Charles Bwele 6 mars 2008 12:46

      @ Forest et SR-71

      Sans remettre en cause votre sens critique toujours bienvenu, ne considérez-vous pas que vous avez peut-être, j’insiste sur le peut-être, tirer un peu trop vite ? Je vous le demande humblement et sans verve, tout en sachant pertinnement moi aussi que la propagande infomerciale existe...

      En Europe, de nombreuses études constatent que les Golf et les Audi A3 sont très convoitées par les voleurs de voiture. Pour autant, je n’ai jamais entendu que ces constructeurs avaient colporté de telles news ou étaient de mèche sous le manteau avec les instituts public/privés, Interpol ou les offices européens contre le banditisme diligentant ces enquêtes... et ce qd bien même de telles constats bénéficieraient à la notoriété de ces firmes auto...

      Certes Apple n’est pas un ange (pas plus que les autres firmes techno), mais connaissant la férocité des associations de consommateurs dans les pays anglo-saxons, la voyez-vous colporter ce type de news aussi aisément ? En admettant que le Urban Institut - dont les études sociales ne sont pas vraiment connues pour leur tendresse - le FBI et le Home Office aient été plus ou moins de mèche (pour en rajouter un peu)...

      J’espère que vous comprenez mon point de vue... Amicalement


    • Charles Bwele Charles Bwele 6 mars 2008 13:11

      @ Forest

      Le FBI ne fait effectivement aucune distinction pas seulement entre iPod et autres marques, mais aussi entre tous les objets électro nomade (mobiles, GPS, etc). Pour établir une distinction fine objet par objet, modèle par modèle, les chercheurs ont eu recours au Comparative Media Studies Lab du MIT et aux bases de données du National Incident-Based Reporting et du National Crime Victimization Survey. Je ne connais pas leurs équivalents en Europe continentale pour vous signifier la qualité rituelle des travaux de ces trois instituts.

      Par ailleurs, Forest, le fait que Apple ait un marketing mix bien foutu n’en fait pas moins une firme techno. Un jour, essaie un OSX, tu constateras par toi-même à quel point c bien plus stable que Windows et même pas mal de distributions Linux. Si Windows avait adopté ne fut ce qu’un dixième de l’approche fiabilité et performance de Mac, Windows serait bien meilleur. NB : J’utilise autant Mac que Windows selon mes besoins.

      Amicalement, Forest.


    • Narkoléon 6 mars 2008 13:33

      Et c’est partit pour la gueguerre gnagnate sans rapport avec le sujet. Je m’arrête là, il doit bien y avoir un décérébré qui commence à parler de microsoft 4 commentaires plus bas. Las.


    • Charles Bwele Charles Bwele 6 mars 2008 13:37

      C’était juste une parenthèse... Promis, juré, sur la tête du chat...


    • Forest Ent Forest Ent 6 mars 2008 14:08

      Ben non ce n’est pas un détail.

      Si cet article avait dit : il y a de plus en plus de vols à l’arraché de baladeurs audio parce que ça tente les voleurs, ça n’aurait décoiffé personne. C’est un non-scoop total. Ca a été le cas des téléphones portables, mais on ne dit pas que l’on "vole les iphones", on dit qu’on "vole les téléphones". C’est aussi le cas des sacs à main, des cartes de crédit, des caméscopes, etc ...

      Ce qu’il y a implicitement dans la rédaction de cet article, c’est "baladeur audio = ipod". Pour la plupart des neuneux qui se documentent avec 20minutes et matinplus, ipod est devenu un terme générique comme frigidaire, et ils vont à la fnac demander un ipod où ils se font refiler un produit à trois fois le prix du marché. C’est ainsi que fonctionnent le marketing et la publicité. Et le matraquage permanent qu’on y trouve entre autres pour ipods et iphones me débecte totalement.

      AV n’étant pas censé être un site commercial, il me semble important de ne pas laisser cela.

      Ou alors il faut le positiver : les produits Apple sont les plus mal protégés du marché. smiley


    • Charles Bwele Charles Bwele 6 mars 2008 14:34

      @ Forest,

      Je reformule ce que g écrit plus haut que t’as peut-être pas lu.

      Lors de leur recherche, les auteurs de l’étude ont finement discerné les vols de iPod et les vols de baladeurs concurrents (nettement moins convoités), et ce, grâce aux données très détaillées du Comparative Media Studies Lab du MIT, du National Incident-Based Reporting et du National Crime Victimization Survey. De surcroît, ils ont eu la chance qu’outre-Atlantique, Scotland Yard ait établi des distinctions toutes aussi fines, connaissant le souci rituel du détail de cette institution.

      Bref, les chercheurs se sont justement gardés de tout globaliser sous un terme générique : iPod = baladeur. Là, tu dénonces un erreur qui n’existe ni dans cet article, ni dans l’étude.

      Par ailleurs, je ne sais pas concrètement comme cela est perçu en Europe continentale. Mais, aux USA-Canada et GB, le iPod fait d’abord plus "chic" auprès de bcp de gens que toutes les marques concurrentes (peu importe qu’elles soient intrèsèquement meilleures ou non, c pas le débat) et se négocient bcp plus cher sur le marché noir. Donc, je ne suis guère surpris que le iPod soit bien plus ciblé par les p’tits délinquants, qui bien entendu ne crachent sur les marques concurrentes. "Faut pas gâcher" comme disent qq connaissances françaises

      Autre chose : il n’y a rien de commercial ici, Forest. Et tu sais pertinnemment que c pas mon genre. Que gagnerais-je à le faire sur Agoravox ? Admettons que je sois un sbire de Apple, crois-tu que je rédigerais un article 2.0 plutôt qu’exiger d’eux une position financière plus conséquente ? Si tu l’as interprété publicitairement, crois-moi ça me désole vraiment et sincèrement. Je rapporte les conclusions d’une étude.

      Aurais-tu eu des soupçons identiques si j’avais relaté quelque analyse d’une autorité européenne-continentale à propos de la préeminence des vols de Ford Fiesta ou de Audi A3, aussi répandues + côtées mercatiquement + aisément revendables dans l’Europe des 25 ?

      Amicalement


    • Forest Ent Forest Ent 6 mars 2008 14:51

      Bien évidemment, il n’est absolument pas dans mon intention de mettre en doute ta sincérité sur cet article. Tu n’as effectivement pas à la démontrer, ayant rédigé ici grand nombre d’articles à la qualité remarquée, et pour lesquels ton indépendance de jugement est manifeste. Je profite donc de l’occasion pour te redire à quel point j’apprécie tes publications.

      Mais on peut tous être intoxiqué par un coup tordu bien foutu.

      Qui dirige ce "think-tank" ?

      Qui le finance ?

      Qui a financé cette "étude" ?

      Parle-t-elle d’un nombre d’objets volés ou bien d’un taux d’objets volés (relativement au parc en service) ?

       


    • Forest Ent Forest Ent 6 mars 2008 16:00

      Pour moi, la meilleure traduction en langage courant de "think tank apolitique" est "structure de lobbying financière ou industrielle".

      Dans la liste des trustees :

      http://www.urban.org/about/trustees.cfm

      on voit des représentants de Rock Creek Group, Aquila, GEICO, Berkshire Hathaway (en l’occurrence Warren Buffet lui-même), Johnson & Johnson, Madrona Investment Group, etc ...

      Je n’ai pas a priori confiance.


    • Charles Bwele Charles Bwele 6 mars 2008 16:38

      @ Forest

      Tu te doutes bien, au vu de mon historique rédactionnel AV et de mes vocations, que je veille tjrs à mes arrières avant de rédiger. Et j’écris cela sans prétendre être omniscient ou exempt d’erreurs.

      Forest, en Amérique du nord et en GB, les think tanks sont quasiment toujours financés (en moitié ou en totalité) par des groupes privés. Un think tank apolitique - je dis cela sur la base des recherches qu’ils a svt publié - et même dépendant administrativement du Justice Crime Center (subdivision du ministère de la Justice) recoure à des financements privés. C également le cas de bon nombre de musées, de théâtres, de salles de concerts et autres qui tirent leurs financement à la fois de subventions ou de fonds privés.

      C le même débat pour la presse : en Europe continentale, il est important que la presse ne fricote pas trop avec les grands groupes privés. Aux US-Canada-GB, on est à plus cheval sur ses rapports avec le gouvernement. D’où l’horreur que de nombreux médias US ont suscité pendant leur silence patriotique de 2001-2004. Même une revue comme Nation - gauche américaine qui se situerait plutôt entre votre PS et le MODEM - est largement financé par le privé.

      N’oublie pas de mentionner qu’il y a aussi des profs d’économie comme Robert Solow qui ne sont pas vraiment des ultra-libéraux, en sachant bien que la gauche telle que la concevez en Europe continentale (ou plus radical et encore plus déformant : le "michaelmoorisme" ) est très marginale dans les pays anglo-saxons.

      Certains sont directement influencés par leurs donateurs, et bcp pas du tout. Certains sont ultra-conservateurs, d’autres sont "ultra-modérés". Mais, bcp de ces think tanks émettent des conclusions neutres et objectives. De réputation, l’Urban Institute est aussi coloré politiquement que peut l’être 60 millions de consommateurs ou Problèmes économiques en Europe francophone. D’ailleurs, je en vois pas en quoi cette étude sur les vols d’iPod est gratifiante pour le produit Apple.

      Je comprend ton souci du détail et ta méfiance, il sont parfaitement justifiés. Mais, pleaz, ne calque pas trop vite des schémas académiques, sociopolitiques et financièrs d’un bord à l’autre de l’Atlantique ou de la Manche. Et n’oublie pas qu’a force de chercher la petite bête, comme le font les inspecteurs du fisc, on finit tjrs pas la trouver.

      Au final, je pense que mon article a été victime d’un risque de biais qui, je l’avoue, me laisse encore pantois.

      Amicalement, Forest.


    • Charles Bwele Charles Bwele 6 mars 2008 16:55

      PS : Bcp de donateurs privés financent des oeuvres culturelles et intellectuelles de divers bords, le plus intéréssant étant moins le contenu de ces oeuvres que la défiscalisation de leur donations. Bref, d’une certaine façon, le vice primaire du système contribuent souvent (mais pas toujours ) à sa vertu finale. c complexe comme thème, cela mériterait plus d’un article...


    • Forest Ent Forest Ent 6 mars 2008 17:58

       

      L’intérêt d’Apple est simplement qu’on parle de son produit, surtout en disant qu’il est désiré. Cette boîte fait plus de pub par "buzz.2.0" que par institutionnel.

      Désolé pour l’accueil un peu frais, qui est effectivement à mettre au compte de différences culturelles US/France, mais ce n’est pas inutile, surtout dans une période où notre gouvernement rend les universités autonomes et les pousse aux financements privés selon le modèle US.

      Il est habituel aux US que des institutions travaillent sur contrats privés, ce qui n’arrive pas à l’UFC. Dans cette mesure, la réputation d’une institution ne garantit pas la valeur d’une étude. Il faudrait en toute honnêteté préciser cas par cas les liens financiers éventuels.

      Un bon contre-exemple est l’histoire de l’essence au plomb. Il est notoire que cette techno a été déployée pour maximiser les revenus des compagnies pétrolières en parfaite conscience du fait que c’était dangereux pour la santé et l’environnement. Pendant 50 ans, les pétroliers ont payé des études universitaires (US) pour prouver que ce n’était pas dangereux, et les chercheurs (US) qui osaient dire le contraire étaient virés. Ca a été considéré comme le modèle de lobbying qui a inspiré tous les autres.

      L’histoire débattue ici est à cet égard mineure, mais illustrative au moins de nos différences d’appréciation.


    • Charles Bwele Charles Bwele 6 mars 2008 18:52

      @ Forest

      L’intérêt "buzz 2.0" pour Apple par voie institutionnelle indirecte (absent de cet article je le rappelle) est bien réel. Mais, que cela ne n’empêche guère les citoyens et les think tanks de livrer leurs observations et leurs corrélations sur X point précis concernant Y produit précis. Sinon, on dérive vers du fascisme économique. Après tout, t’as écrit un article dédié aux dérives budgétaires et les inadéquatiosn techniques du chasseur Rafale, cela n’en fait pas de toi pour autant un suppôt de Dassault ou du marketing 2.0 pour la firme aéronautique . Même si, je le reconnais, un chasseur-bombardier ne soit point comparable à un produit miniature de grande consommation comme le i-Pod.

      La transposition des modes de financement (des universités anglo-saxonnes par des donateurs privés) en France se révèlera certainement très ardu et très compliqué, pour des raisons historiques, socioculturelles et même purement économiques. De plus, il faut tenir compte que dans les pays anglo-saxons, l’offre comme la demande sont extrêmement diversifiées. J’entend par là qu’il y a bcp de donateurs qui ont de l’argent à défiscaler dans des oeuvres universitaires/intellectuelles face à bcp de facultés qui se font concurrence pour séduire X, Y et Z donateurs potentiels.

      En même temps, on peut très bien sortir de MIT ou du Havard, institutions qui sont presque les lignes de crête du "système", y être un enseignant renommé et mais aussi un contestataire féroce du "système". Jeremy Rifkins ou Noam Chomsky , pour les + connus en Europe, sont qq exemples types. Je ne sais pas si de tels scénarios soient possibles en France.

      Enfin, quant à préciser cas par cas les liens éventuels, Forest, ce serait souhaitable mais je ne le ferais pas, car cela allongerait exhaustivement l’article, engendrerait une longue digression et le rendrait férocement ennuyeux.

      Amicalement, Forest.

       


    • Forest Ent Forest Ent 6 mars 2008 20:57

      Remarque, pour le rafale, j’ai surtout dit qu’il ne se vendait pas. Et d’ici qu’on en pique ... smiley

      A propos, tu te souviens comme moi que le iphone était il y a peu la dernière merveille du monde ? On n’en entend plus beaucoup parler, tout au moins dans des communiqués de presse triomphaux. Je suppose que tu n’en parles pas ici parce que les voleurs désespérent d’en trouver un à voler ? smiley

      http://www.appleinsider.com/articles/08/01/24/apple_lowers_iphone_sales_pro jection_for_second_quarter_report.html


    • Charles Bwele Charles Bwele 6 mars 2008 21:10

      L’étude n’aborde pas le point du iPhone, et je ne m’y connais pas des masses sur ce point. Mais, je présuppose qu’à cause de la possibilité de le désactiver à distance - d’autant plus que tous les i-criminels n’ont pas de kit de piratage sous la main - le rend moins attrayant que le iPod...


    • krikri 7 mars 2008 03:55

      >Certes Apple n’est pas un ange (pas plus que les autres firmes techno), mais connaissant la férocité des >associations de consommateurs dans les pays anglo-saxons, la voyez-vous colporter ce type de news

      >.aussi aisément ?

      Ce sont des petits chats tous mignons vos assoces de consommateurs. Je ne sais quel buzz Apple a colporte, a part le buzz ipod lui-meme. Mais je constate qu’ils sortent un produit de telephonie mobile sans anti-vol decent... C’est leger, non ?

       

       

       

       

       


    • Sébastien Sébastien 6 mars 2008 11:27

      Néanmoins, ils estiment que les corrélations observées ne sont point le fruit d’une accumulation de coïncidences et suggèrent aux audionautes d’exiger des dispositifs de désactivation distante auprès des fabricants de baladeurs.

      Ben voyons. Et l’iPod a $2500 aussi avec option garde du corps ? C’est vraiment ridicule...


      • LaEr LaEr 6 mars 2008 17:41

        "Le très convoité iPod en serait-il pour autant un pousse-au-crime ?"

        Le seul pousse-au-crime de l’Ipod se joue sur le piratage :

        200000 chansons à 1€ chez ITune, ça fait cher la passion musicale.

        Imaginez : on vous vend une bibliothèque de 1000 m2, et vous avez la possibilité techniquede la remplir avec autant de livres sans en priver personne MAIS cela n’est pas autorisé par nos gouvernements...

        N’est ce pas du pousse-au-crime ? :D

         

         


      • SR-71 6 mars 2008 12:15

         

        Vous etes naif (voir bête) Magloire, le lien de disney est pour vous.

         

        "Lerma,

        Ce forum est uniquement destiné aux grandes personnes. Clique sur le lien plus adapté aux personnes de ton âge. Amicalement"

         

         


        • thirqual 6 mars 2008 12:20

          Amusant, en lisant le titre j’ai cru qu’on allait parler du coût que ça représente de remplir un ipod avec des morceaux achetés sur itunes... et donc de l’origine des morceaux sur ces outils.


          • Nobody knows me Nobody knows me 6 mars 2008 13:27

            Ne nous inquiétons pas, dans qqs années voire qqs mois, on aura des balladeurs tellement petits qu’on pourra se les carrer dans le cul ou autre partie intime. Aucune chance qu’un voleur vienne y fourrer ses doigts sales... quoique... Mais faudrait vraiment être complètement au fond du gouffre pour être prêt à faire un toucher rectal pour un iPod...

            Pardon.

             smiley


          • tvargentine.com lerma 6 mars 2008 13:52

            Avant toute chose,oui c’est du publi-reportage car votre article tourne autour de l’IPOD et non des baladeurs en général.

            Votre manière de vouloir m’écarter du débat devrait d’ailleurs inciter les lecteurs à relire votre article entre les lignes (du vrai marketing de pro ! - bravo )

            Ensuite,mon ami,pour avoir gérer un parc de Mac de 650 machines,OUI ! mac a eu dans le passé beaucoup de problèmes sur ces machines et ses OS !

            Donc,soyez objectif car tous les OS (UNIX,WINDOWS,OSX) méritent d’exister et correspondent aujourd’hui à des besoins même quand vous concluez "NB : J’utilise autant Mac que Windows selon mes besoins."

             


            • Charles Bwele Charles Bwele 6 mars 2008 14:44

              Lerma,

              Si je rapporte dans un billet les conclusions d’une étude de think tank focalisant sur la conception et les défauts du Rafale ou du F-16 plutôt que des autres chasseurs, cela signifie-t-il que je sois en train de faire qq marketing mix furtif pour les produits Dassault ou Lockheed Martin ?

              Par ailleurs, comme tu l’as constaté, je n’ai pas prétendu que les Mac étaient ABSOLUMENT parfaits, j’ai comparé leur fiabilité par rapport à Windows, et j’ajoute notamment dans les applications de conception multimédia où j’exerce. De très nombreuses revues IT abondent dans ce sens

              Amicalement


            • HELIOS HELIOS 6 mars 2008 16:58

              Permettez moi de ne pas participer a ce petit echange et laissez moi revenir sur l’idée de rendre inactif, a distance, l’ipod ou son concurrent !

              CELA N’ARRIVERA JAMAIS

              Et pourquoi cela n’arrivera jamais ? parceque le vol de l’appareil EST l’assurance que le fabricant va continuer a en vendre. schématiquement, c’est celui qui a les moyens de se le payer qui fournit ceux qui n’en ont pas les moyens. Pire, si les ventes tendaient à baisser, la bonne solution serait d’en augmenter les prix et d’associer l’appareil a une image emblèmatique de la jeunesse. Marketing, quand tu nous tiens...

              Juste une remarque complementaire, les ETATS (la France, par exemple) ont souhaité que les téléphones portables dérobés soient bloqués par les operateurs téléphoniques. c’est élémentairement simple, et même on peut parfaitement identifier le voleur........ Eh bien non, personne ne le fait car cela fait vendre des téléphones, neufs, evidement. alors, le baladeur..... la morale la dedans, on s’en tape, puisqu’on vend.


              • Sébastien Sébastien 6 mars 2008 18:36

                N’importe quoi. Vous pensez que le fabricant de votre TV prie tous les jours pour que vous vous fassiez cambrioler ? Que le reve de Nokia est que vous vous fassiez piquer votre telephone portable pendant que les pansements Urgo espereront que vous vous fassiez casser la gueule en meme temps ?


              • HELIOS HELIOS 6 mars 2008 19:47

                Ne soyez pas brutal, comme ça, oui les fabriquants de téléphone ont intérêt a ce qu’on vous le vole car a chaque vol ils sont assuré d’une nouvelle vente. il existe même des filières de redistribution des portables a l’export, pour ceux qui trouvent leur modèle moins up-to-date. un peu comme la fraude a l’assurance...

                Cela dit, j’ai affirmé un peu vite, que l’état, et les opérateurs téléphoniques ne font rien. Depuis 2002, effectivement, si vous allez a la police et que vous declarez votre portable comme volé, vous pouvez demander a votre opérateur de bloquer votre portable (par son numero IMEI) qui est le numero "physique et unique" de votre appareil et qui n’a rien a voir avec la carte sim et votre numero d’appel.

                Lisez cela ici : http://www.zdnet.fr/produits/materiels/telephones_mobiles/0,39049820,391569 66,00.htm

                enfin, toujours en etant en retard sur les nouveautés qui ne sont pas en place hors de France, depuis 2003, les operateurs n’ont plus le droit de laisser fonctionner les téléphones bloqués par leur imei (rien a voir avec l’abonnement, je précise)... lisez ceci : http://www.afom.fr/v4/TEMPLATES/contenus_l2.php?doc_ID=1118&rubrique_ID=509&rubLimit=244

                enfin, a part l’angleterre, je peux vous dire que toute l’amerique du sud est parfaitement insensible au problème, comme l’afrique d’ailleurs.

                 


              • Dalziel 6 mars 2008 17:06

                 

                Une théorie couramment admise considère qu’un crime survient lorsqu’un agresseur suffisamment motivé rencontre une victime adéquate avec des chances élevées de s’en sortir à bon compte.

                Nos ancêtres médiévaux, qu’on prend pour des cons, avaient déjà compris que "L’occasion fait le larron", mais bon, ils ne savaient pas que c’était une théorie.

                En d’autres termes, ils ne se la pétaient pas... C’est peut-être pour ça que certains ont d’eux, une opinion méprisante… Et méprisable.


                • Sz 6 mars 2008 20:12

                  C’est clair qu’avec un balladeur K7, on a moins de risque d’attirer l’oeil avide des voleurs.


                    • morice morice 7 mars 2008 08:43

                      Jobs n’est pas un "gourou", Charles, c’est un visionnaire, c’est pas pareil. Il n’y a pas de secte Apple, il y a des utlisateurs qui ne voient pas leur machine planger et donc en parlent plutôt en bien, au contraire... des autres.


                      • Lucrezia 7 mars 2008 09:06

                        Ne pourrait-on pas en dire autant des sacs en cuir de marques Prestigieuses que toutes les Japonaises s’arrachent, ou bien des bijous, des voitures luxueuses etc .... Alors devrons-nous nous défaire de ces attributs"pousse au crime" sous prétexte qu’ils sont trop tentant pour des délinquants et délinquants potentiels !?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès