Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Eclipse, crash-test pour l’énergie solaire

Eclipse, crash-test pour l’énergie solaire

Vendredi matin 20 mars, l’Europe de l’Ouest sera plongée dans la pénombre par une éclipse partielle du soleil. Ce phénomène va être un test sans précédent pour le pilotage des panneaux photovoltaïques européens. Alors, risque de blackout ou pas ?

Lors de la dernière grande éclipse de 1999, la part d’électricité solaire était anecdotique. Mais depuis 15 ans, la capacité de production a été multipliée par 100 pour atteindre 90 GW (à peu près l’équivalent de 90 réacteurs nucléaires). De fait, l’Allemagne (40 GW) et l’Italie (20 GW) sont particulièrement concernées par cet événement, tandis que la France, avec 5 GW, est moins exposée.

La situation en Allemagne et en Italie sera toutefois suivie avec attention par RTE, le gestionnaire du réseau de transport électrique français. L’Europe est en effet devenue une unique « plaque de cuivre » interconnectée, où les incidents électriques peuvent se propager d’un pays à l’autre. C’est ce qui s’est produit en 2006, lorsqu’une mauvaise gestion en Allemagne a plongé 5 millions de Français dans le noir pendant une trentaine de minutes.

Brusques variations de l’énergie solaire

En temps normal, lorsque le ciel se couvre, l’interruption de la production photovoltaïque est localisée et n’a qu’un impact très limité. De même au lever et au coucher du soleil, le phénomène est progressif, permettant une bascule contrôlée vers les centrales thermiques ou les barrages hydroélectriques. Vendredi, l’éclipse va provoquer un arrêt 2 à 3 fois plus rapide qu’à l’ordinaire (puis un redémarrage encore plus rapide) et sur de vastes zones de la production d’énergie solaire. 

En fait, le risque ne sera pas de manquer d’électricité, mais de ne pas réussir à jongler assez vite entre les différentes sources d’énergie. Si l’équilibre entre production et consommation d’électricité est rompu, un écroulement de fréquence se produira, déclenchant l’arrêt automatique de nombreuses centrales. Le début et la fin de l’éclipse seront donc des moments particulièrement délicats à gérer.

Vendredi matin, le ciel devrait être partiellement couvert en Allemagne et en Italie ; tant pis pour ceux qui voudraient observer le soleil à ce moment-là. Par contre, pour les gestionnaires, c’est une bonne nouvelle. La production des panneaux photovoltaïques devrait être faible, donc plus facile à gérer.

L’Europe se prépare depuis plusieurs mois à cette éclipse, le risque d’un blackout est donc très limité. Les Européens pourront donc s’éclairer sans problème pendant cet inhabituel moment d’obscurité. Cette éclipse met toutefois en évidence la fragilisation du réseau par les énergies renouvelables. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.13/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 19 mars 2015 08:36

    Preuve que nous sommes des nains face à l’univers..En fait nous ne maitrisons rien ou si peu..on roule les mécaniques pour montrer nos biscoteaux..et voilà t il pas que deux astres se croisent et sème la panique dans les petites fourmis en dessous... ?

    des nains...pas plus.. !


    • Daniel Roux Daniel Roux 19 mars 2015 08:41

       smiley C’est la fin du monde... Repentez-vous !!

      Un article qui fait peur... mais dans quel but ? Vite !! Des centrales nucléaires garantie sans accident, sans déchets et sans démantèlement.

      Ridicule.


      • Layly Victor Layly Victor 19 mars 2015 12:36

        @Daniel Roux

        C’est vous qui êtes ridicule, nul et taliban.
        C’est un article technique qui met l’accent sur ce que les électriciens savent depuis des années : la difficulté à gérer un réseau interconnecté au niveau d’un continent avec de fortes fluctuations dues aux renouvelables. C’est un fait. L’unique progrès technique qui permettra de lisser les choses est la mise au point du stockage de l’énergie électrique, qui ne sera pas opérationnel avant 30 ou 40 ans. Mais, pour un taliban, il ne faut pas parler des problèmes. Et dans notre belle démocratie participative, n’importe quel incompétent s’adjuge le droit de se moquer d’un technicien compétent et de le trouver ridicule. Nous allons tout droit vers le fascisme : le fascisme vert.
        Pour faire du Cabanel, un vieil ami ouvrier m’a dit :« les écologistes, ils veulent nous couper les couilles »


      • L'enfoiré L’enfoiré 19 mars 2015 17:11

        @Layly Victor,

         Ce n’est pas ridicule, nul et taliban, c’est être quelque peu non connaisseur du problème.
         Le blackout nous l’avons attendu pendant tout l’hiver. Il n’est pas venu puisque l’hiver n’a pas été trop froid.
         Notre belle démocratie citoyenne a toujours le même problème : parler sans connaissance de cause.
         Olivier, c’est un bon chanteur.
         Jamais entendu ses chansons ? Pas mal.
         Chacun devrait suivre ses compétences, mais de cela faudra avoir des idées moins forumeuses.

      • Trelawney Trelawney 19 mars 2015 19:27

        @Layly Victor
        la difficulté à gérer un réseau interconnecté au niveau d’un continent avec de fortes fluctuations dues aux renouvelables

        On peut aussi parler de la forte fluctuation d’énergie, à l’échelon d’un pays ( qui est heureusement pour l’Asie une île) produit par un incident à Fukushima.

        Comme vous le dite, le problème vient des réseaux interconnectés. Tant qu’on considérera la production et la diffusion d’énergie à partir de gros « UB » de production comme les centrales thermiques, nucléaires, photovoltaïques etc, ca n’ira pas car, nous devront consommer une quantité phénoménale d’énergie la nuit lorsque tout le monde dort, la centrale ne pouvant être arrêtée d’un claquement de doigt

        Avez vous vu les autoroutes, les immeubles, les villes allumées en plein mois de juillet lorsqu’il fait encore clair ? moi oui et souvent.

        Pour ce qui est de l’éclipse, elle sera total pour les marins au large des Féroés et de l’Islande (mais en ce moment la bas il fait jour que 3 heures) et sera partielle sur la France entre 70% pour le sud et 80% pour le Nord. Et si jamais vous pensez que cela va empêcher les panneaux photovoltaïques de capter l’énergie, je vous conseil de regarder cette éclipse sans moyen de protection et après on en discute


      • Layly Victor Layly Victor 19 mars 2015 19:40

        @L’enfoiré

        Si je me suis permis de répondre à Daniel Roux de cette façon, qui n’est pas correcte, j’en conviens, c’est parce qu’il a traité cet article de ridicule. La gestion des réseaux interconnectés, avec cette folie des achats et ventes d’électricité anarchiques est un réel casse-tête.


      • joletaxi 19 mars 2015 21:15

        @Trelawney

        Tant qu’on considérera la production et la diffusion d’énergie à partir de gros « UB » de production comme les centrales thermiques, nucléaires, photovoltaïques etc, ca n’ira pas car, nous devront consommer une quantité phénoménale d’énergie la nuit lorsque tout le monde dort, la centrale ne pouvant être arrêtée d’un claquement de doigt

        faut trier hein, car c’est plutôt contradictoire

        jusque .. nucléaire, il me semble que depuis 50 ans, les gestionnaires de réseau étaient des gens méconnus, car il n’y avait pas de problème de réseau non ?Je dirai donc que cette façon de produire et distribuer l’électricité était performante, et au final peu chère

        puis vous écrivez photovolaique, ben justement, c’est depuis que les renouvelables ont priorité sur le réseau que c’est devenu le boxon, et que les coûts explosent

        nous devons... la nuit... avec du photovoltaique ? curieux non ?

        l’éclairage la nuit... moi je n’y vois que des avantages.
        les routes, c’est un facteur de sécurité incontestable
        et les immeubles, les pubs, les vitrines, laissez don,c les gens décider de ce qui est le plus profitable pour eux.
        Une chose, toutes ces dépenses, que vous jugez inutiles, vous les auriez payées de toute façon car si l’électricien ne vend pas son électricité, par exemple la nuit, son usine elle tourne, au ralenti certes, mais elle coûte, et ce coût se retrouverait dans le prix de votre kw de jour

        Et si jamais vous pensez que cela va empêcher les panneaux photovoltaïques de capter l’énergie, je vous conseil de regarder cette éclipse sans moyen de protection et après on en discute

        on se demande d’ailleurs pourquoi on oriente les panneaux vers le soleil, cela produit en toutes circonstances, y compris la nuit, du moins c’était le cas en Espagne tout un moment


      • Daniel Roux Daniel Roux 20 mars 2015 11:46

        @Layly Victor

        Il est 11 h 40 - J’allume une lampe... la lumière jaillit. OUF !! Bravo les gars, vous avez fait du bon boulot avec vos manettes.

        Les arguments du genre : « C’est un article technique », ne m’impressionnent guère. Par contre, je suis capable de reconnaître un pro nucléaire à sa façon de considérer toutes avancées technologiques vers une meilleure gestion de l’énergie électrique comme une attaque personnelle.

        A l’avenir, les productions électriques seront locales. Cela économisera les 30% de pertes dues au seul transport entre les lieux de production nucléaire dangereux et les consommateurs. Je n’en dit pas plus, c’est très technique..


      • sylvie 19 mars 2015 09:12

        Crash test du solaire... vous vous plaignez des exagérations écologistes et vous faites pire encore, une éclipse ne dure que quelques minutes.


        • JL JL 19 mars 2015 09:15

          ’’En fait, le risque ne sera pas de manquer d’électricité, mais de ne pas réussir à jongler assez vite entre les différentes sources d’énergie.’’

          C’est complètement absurde, et vous nous prenez pour des imbéciles !

          Comme on connait parfaitement le ’programme’ il suffit d’anticiper suffisamment pour faire les déconnexion et les reconnexions dans des temps conformes aux exigences matérielles.

          L’éclipse peut bien durer 6 minutes, s’il faut 15 minutes pour jongler, hé bien il vaut mieux se passer de 15 minutes supplémentaires d’ensoleillement plutôt que de provoquer des catastrophes.

          Vous en avez d’autres, comme ça ?

          Pfff !

          ps. J’ai entendu cette fausse info à la radio également : ils sont en grève, mais ils trouvent encore du temps pour dire des conneries.


          • joletaxi 19 mars 2015 10:58

            @JL

            comme les producteurs solaires sont des citoyens responsables, je préconise que pour ce jour, tous ensemble, décident de ne pas produire pendant 24 heures, ce qui permettra au régulateur de ne pas devoir prendre les dispositions visant à palier un éventuel brusque délestage, suivi d’une toute aussi brutale injection sur le réseau.
            Comme la production solaire, au final, à un coût très supérieur aux autres modes, et que cela n’empêche nullement de maintenir inutilement des moyens conventionnels pour gérer l’aléatoire, on pourrait même les rétribuer, cela coûtera moins cher .
            On pourrait même les payer pour ne pas produire du tout, cela allégerait d’autant ma facture.


          • JL JL 19 mars 2015 11:21

            @joletaxi,

            dans le même ordre d’idée, de la bêtise en l’occurrence, votre proposition me rappelle ce monsieur à qui EDF avait dit que plus il consommerait d’électricité moins il paierait, et qui laissait tout allumé chez lui en permanence.

            Vous allez bien ?


          • Layly Victor Layly Victor 19 mars 2015 12:48

            @JL
            c’est toujours pareil, les commentaires de ceux qui ne font rien et n’ont aucune responsabilité : il suffit de.
            Parce que vous, vous maîtrisez l’effondrement de fréquence sur un délai d’une minute, en tenant compte de la consommation, de l’ensoleillement, du vent, sur tous les points du territoire de l’Europe ?
            Ce que dit l’auteur, c’est que ça va sûrement bien se passer, parce que les techniciens ont anticipé, l’évènement étant connu et prévu.
            Mais qu’un problème inattendu survienne sur ce réseau qui est extrêmement fragile, et ça risque un jour de se passer beaucoup moins bien.
            La gestion d’un réseau est une discipline hautement technique. Il y a des outils numériques très pointus.
            Mais bon, je suis rassuré : si quelque chose se produit, on viendra vous chercher, puisque vous savez faire.


          • joletaxi 19 mars 2015 13:08

            @JL

            on voit mal le rapport de votre commentaire avec la choucroute, mais on chercherait en vain dans toutes vos interventions.


          • joletaxi 19 mars 2015 13:13

            @Layly Victor

            on voit ici tous les avantages, selon la doxa verte, de la décentralisation des productions, qui du coup, deviennent impossibles à gérer, chacun petit producteur ayant un seul but, faire tourner son compteur à l’envers, les régulateurs n’ont qu’à faire en sorte que les moyens centralisés qui assurent la stabilité du réseau gérent l’aléatoire ,
            cela a un coup exorbitant, n’apporte strictement rien en terme économique(suffit de voire les résultats en Allemagne) mais cela fait plaisir aux sauveurs autioproclamés de l’humanité


          • L'enfoiré L’enfoiré 19 mars 2015 17:33

            @Layly Victor,

             Un bon film « Je ne sais rien mais je dirai tout »

          • JL JL 20 mars 2015 10:04

            @L’enfoiré et compagnie :

            Il est 10 heures : vous avez vu quelque chose, vous ?

            Qu’est-ce qu’on s’marre !

             smiley


          • JL JL 20 mars 2015 10:19

            @JL

            au temps pour moi, ça commence, dans la purée.


          • JL JL 20 mars 2015 11:42

            Fin de l’alerte  : 11H30.


          • amiaplacidus amiaplacidus 19 mars 2015 09:45

            @ l’auteur
            Vous n’avez vraiment aucun scrupule à dire tout et son contraire.

            Pratiquement à chacun de vos articles, vous nous dites que le photovoltaïque, c’est un gadget pour bobo et là, maintenant, vous venez nous dire que l’importance du solaire est telle qu’une éclipse pour détruire les réseaux électrique.

            Ce serait risible si ce n’était consternant de bêtise, en fait de bêtise, je crois plutôt de lobbying contre les énergies renouvelables.

            Je ne sais pas si vous êtes au courant (c’est le cas de le dire, MDR), mais les éclipses, cela fait des siècles que l’on sait les calculer. On peut, sans aucun problème, calculer, avec une précision de moins d’une milliseconde, l’affaiblissement lumineux produit par une éclipse à un endroit donné. Alors, il n’y a strictement aucun problème pour les dispatcher de faire une gestion prévisionnelle, cela pose bien moins de problème que la variation de la couverture nuageuse.

            Au passage, mes 30 m2 de photovoltaïque me permettre de produire plus de 168 % de ma consommation (je suis producteur net d’électricité), alors que tout est électrique chez moi (maison de 150 m2 sur deux niveaux) : chauffage (par PAC), cuisson des aliments, éclairage, 1 PC serveur 24 h / 24 h et 365 j/ 365 j, 2 PC fonctionnant environ 5 heures par jour.


            • Alren Alren 19 mars 2015 15:07

              @amiaplacidus

              Le problème de l’énergie est devenu trop important pour qu’on le traite de manière uniquement polémique, je dirais même épidermique.

              Néanmoins, quand vous dites : que votre serveur fonctionne 24h/24 365 jours/ 365 vous devez reconnaître que vous n’êtes pas autonome, n’ayant pas les moyens de stockage d’électricité suffisant : la nuit vous dépendez d’EDF. 

            • amiaplacidus amiaplacidus 19 mars 2015 17:00

              @Alren
              De mi-mars à fin-octobre, je produis bien plus que ce que je consomme. La nuit, ma consommation est réduite : chauffage au minimum de mars à octobre (et de toute façon, un tampon thermique de 1000 l d’eau), serveur (500 W), PC, chauffage aliments par micro-onde, lumière, bref, une puissance de crête d’au maximum 3000 W, consommation pour une nuit : 5 kWh. Le tout peut facilement être stocké dans des classiques batteries 450 Ah au total sous 12 V, 5 batteries 100 Ah à 130 € pièce, l’onduleur existe déjà pour le photovoltaïque. Tout ceci peut assurer une autonomie totale 8 mois par année dans un climat rude (Haute-Savoie).
              Pour l’instant, batterie, ce n’est pas ma solution, parce que cela me semble passéiste.

              Pour les 4 mois restant, pour l’instant, pas de moyen de stockage. Mais, pendant que la France s’arc-boute sur un nucléaire onéreux, d’autres font du R&D et trouvent des solutions de stockage (Voir http://www.amag.ch/content/modules/news/fr/2013/premiere-mondiale---audi-inaugure-son-installation-de-methanisat/_jcr_content/attachment1/file.res/Power-to-Gas_fr.pdf).
              Nous sommes 3 voisins à nous être équipés en photovoltaïque et PAC géothermie (en même temps, ce qui a permis des économies substantielles). Maisons identiques, installations identiques, nous avons les même résultats, sauf une maison, un peu moins bien orientée, qui produit 10 % de moins.

              Nous pensons que, à relativement court terme (2-3 ans), il sera possible et économique d’installer une micro-station de méthanisation (hydrolyse->méthanisation->stockage->générateur) totalement neutre au point de vue CO2 (le CO2 produit est compensé par celui utilisé dans lors de la méthanisation). Au surplus, selon les calculs, on pourrait également utiliser le méthane excédentaire pour faire 3000-4000 km par année avec une voiture au gaz naturel. Le gaz naturel est du méthane, mais dans ce cas, c’est plutôt du gaz naturel artificiel (MDR).

              Pendant que la France, plombée par sa dépendance au nucléaire, se complaît dans des solutions du XX siècle, d’autres avancent, et il ne faudra pas se plaindre, à moyen terme, lorsque ces derniers auront de meilleures performances économiques que la France.
              Mais, les spécialiste en nucléaires ne vont pas manquer de travail. le démantèlement est coûteux et riche en main-d’œuvre. Pour l’instant, on ne sait pas trop comment faire (Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mant%C3%A8lement_nucl%C3%A9aire), ce que l’on sait, c’est que cela coûte 80 fois plus qu’estimé au départ.

              Mais, peut-être que, compte tenu du coût exorbitant du démantèlement (très très partiellement inclus dans le coût actuel de l’électricité) renoncera-t-on à le faire, on se contentera d’enfermer les cœurs sous une chape de béton, en laissant la patate chaude à nos descendants.
               


            • Layly Victor Layly Victor 19 mars 2015 19:58

              @amiaplacidus

              Ce que vous décrivez, c’est exactement le point de vue du petit bourgeois confortable (la base des verts). Et les gens qui vivent dans les barres d’immeubles en banlieue, les ouvriers, les hôpitaux, les trains, les transports urbains, les secours, etc : rien à foutre.
              Au sujet du démantèlement, vous partez du principe que les gens qui travaillent dans le nucléaire et EDF sont des irresponsables. C’est comme ces gamins qui se gavent et affirment que les parents qui veillent sur eux sont des irresponsables.
              Et puis, le grand mot : « les générations futures ». En luttant contre le progrès, c’est vous qui sapez l’avenir des générations futures.
              Pour votre évaluation vide du coût du démantèlement, le mage Hulot a déjà fait le coup et je lui ai répondu en termes clairs et précis.


            • joletaxi 19 mars 2015 20:56

              @Layly Victor

              mauvais esprit va
              courageusement, ce Mr sauve le climat, votre avenir quoi

              merci vaillant défenseur des droits des générations futures


            • amiaplacidus amiaplacidus 20 mars 2015 09:01

              @Layly Victor
              Mon évaluation vide du coùt du démantèlement est celle de la Cour des comptes (Voir l’essentiel sous http://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20120131.OBS0234/la-cour-des-comptes-et-les-vrais-couts-du-nucleaire.html , https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mant%C3%A8lement_nucl%C3%A9aire , http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/developpement-durable-cout-nucleaire-france-chiffres-cour-comptes-36447/ , etc). Mais sans doute, qu’à votre avis, la Cour des comptes produit des rapports vides.

              Je ne suis pas un petit-bourgeois, ni un bourgeois et encore moins un grand bourgeois. Je gagne correctement ma vie, comme salarié (en fait retraité maintenant). J’ai simplement fait un petit héritage et plutôt que de m’acheter la dernière bagnole à la mode ou de faire le tour du monde, j’ai préféré investir dans ma maison. Au passage, j’y ai gagné une considérable augmentation de mon confort (même si j’ai toujours ma vieille bagnole).


            • Layly Victor Layly Victor 20 mars 2015 09:55

              @amiaplacidus

              Si vous citez le nouvel obs et futura sciences, publications dont l’impartialité est universellement reconnue, c’est bon. Ceci montre quelles sont vos lectures.
              En prenant une grosse incertitude, on a une fourchette haute de 5 milliards d’Euro (tiré du vrai rapport de la cour des comptes), et j’avais montré que les arguments du mage Hulot étaient fallacieux (Monsieur Hulot et le grand mensonge de la transition énergétique, sur Agoravox) : donc, dans l’hypothèse la plus défavorable, c’est une somme très modérée si on la compare à ce que rapporte un réacteur pendant sa durée de vie (voir les détails dans mon papier).

               A propos, futura sciences est cité par le mage Cabanel comme le summum de la pensée scientifique, le même mage qui est contre le fer routage et pour les camions en haute savoie


            • joletaxi 20 mars 2015 20:36

              @amiaplacidus

              pas possible, vous êtes VRP en panneaux bandits ou quoi ?
              ou bien vous êtes aveuglé à force de contempler vos panneaux

              la réalité c’est cela

              http://notrickszone.com/2015/03/20/german-wind-power-goes-completely-awol-for-the-11th-time-this-year-fossils-nuclear-again-to-the-rescue/#sthash.4H9GChiy.dpbs

              waowwww, les fossiles, le nucléaire, il n’y a que ça...

              zozo va


            • Pascal L 19 mars 2015 10:07

              Il n’y aura pas probablement pas de problèmes puisqu’on connaît l’heure exacte de l’éclipse et l’ensoleillement sera connu juste avant le phénomène. Les régulateurs pouront calculer la quantité d’énergie à injecter pour maintenir l’équilibre.

              La production et la consommation s’équilibrent par une augmentation ou une diminution de la fréquence qui permet de stocker ou retirer de l’énergie dans les machines tournantes. Le régulateur doit modifier la puissance injectée sur le réseau pour maintenir la fréquence dans une zone raisonnable. La régulation est prévue pour maintenir la fréquence dans une zone de 0,2Hz autour de la fréquence nominale. A 0,8Hz, les problèmes commencent sur le réseau et à 2,5Hz, les centrales sont déconnectées du réseau.

              • Pascal L 19 mars 2015 10:20

                Et j’oubliais, le plus important. L’Europe est entièrement synchronisée, ce qui fait que la part du solaire est à calculer sur l’ensemble du territoire européen et l’éclipse se sera pas présente en même temps d’un bout de l’Europe à l’autre. L’analyse des risques doit plutôt se porter sur la qualité du réseau de transport d’électricité allemand, mais je doute qu’il y ait un problème.


                • Le Poilu Le Poilu 19 mars 2015 10:42

                  Pfiouuuuuu....
                  Quelle pignole cérébrale pour un phénomène qui ne dure, au plus que quelques minutes, pour un système de production d’énergie qui ne représente que quelques %....
                  Moi, je m’en fous, j’ai mon clandestin chinois qui pédale... smiley


                  • joletaxi 19 mars 2015 10:50

                    un problème avec les panneaux voleurs, c’est encore un complot de bigoil.
                    Et ici on a les solutions, on se demande ce que foutent les ingénieurs aux commandes,
                    Il suffit de.... on tourne le bouton vert, on appuie ici et c’est réglé.

                    Bon dans les faits, c’est tout autre chose, mais est-ce utile de tenter d’expliquer ,sur Avox, ?

                    On s’entiendra donc à l’avis autorisé des ingénieurs de Avox,pas de problème , circulez, il n’y a rien à voir.

                    Pas étonnant que l’on crame des milliards avec ces idioties, il y a des clients qui en redemandent


                    • lesclesdumidi lesclesdumidi 19 mars 2015 11:09

                      Personnellement je m’intéresse assez à la physique et l’astronomie, donc l’eclipse je ne vais pas la louper. Mais pour ce qui est d’un soit-disant « crash test » pour l’énergie solaire j’ai un doute. On ferait bien de la rendre plus accessible aux particuliers et de la démocratiser un peu plus.


                      • Pascal L 19 mars 2015 12:21

                        Tiens, c’est amusant. Tous les commentaires sont notés négativement, voire fortement négativement à cette heure sans que les auteurs de ces votes n’expriment clairement leur position. C’est un peu comme si chaque commentateur avait mis le doigt là où ça fait mal ; on peut considérer cela comme une forme d’hommage à la vérité...


                        • Doume65 19 mars 2015 14:37

                          Bonjour.

                          Lors de la dernière éclipse solaire, il y a eu une forte baisse de la consommation d’électricité, (non prévue) tout le monde étant allé voir dehors le spectacle. Les électriciens ne savent pas ce qui va se produire cette année. Mais vu le petit nombre de lunettes mises sur le marché, on peut penser que peu de personnes vont sortir. Il est donc très difficile pour les électriciens de prévoir la demande. Ce n’est pas comme par exemple lorsqu’il fait froid, où l’on sait qu’il va y avoir un pic de consommation. Ceci dit, comme il est dit dans l’article, les électriciens se sont préparés. Ça devrait passer.

                          A ceux qui pensent que cet article est pronucléaire (ce qui n’est pas mon avis), je dirais que s’il l’est, alors il tape complètement à côté de la cible, vu que le nucléaire ne peut pas être la réponse à ce type de situation : une centrale ne se démarre pas en quelques instants. Je peux me tromper, mais je pense que c’est l’hydraulique le plus réactif. À vérifier.


                          • Pascal L 19 mars 2015 17:19

                            @Doume65
                            « je pense que c’est l’hydraulique le plus réactif »

                            L’hydraulique n’est réactif que sur les grands barrages avec un réservoir et encore, une vanne ne peut pas s’arrêter en quelques secondes avec toute la pression d’eau dessus. Par ailleurs, il n’est pas question d’arrêter le Rhin ou le Rhône.

                            Les besoins standards de régulation européenne nécessitent d’avoir autour de 3000MW sous le coude, ce qui nécessiterait un gros paquet de barrages pour faire cette régulation.

                            En fait les régulateurs préfèrent les grosses centrales thermiques ou nucléaires. Pas question d’utiliser le solaire ou l’éolien pour cette tâche. Pour le nucléaire, c’est assez compliqué, car il faut anticiper la présence de produits de fission qui peuvent ralentir le réacteur jusqu’au point où un démarrage n’est plus possible avant plusieurs heures. Mais avec l’informatique, on est arrivé à anticiper correctement le fonctionnement du réacteur. De toutes façons, il faut maintenir la fréquence dans une plage, il n’est pas nécessaire d’être strictement à 50Hz.

                          • Doume65 25 mars 2015 10:36

                            @Pascal L
                            Tu réponds à côté : je te parle réactivité, tu réponds capacité. Si quelque chose est plus réactif que l’hydraulique, dis-moi quoi, plutôt que de partir sur des sujets divers. Merci.


                          • SamAgora95 SamAgora95 19 mars 2015 16:49

                            Test sans précédent tu parles, c’est à peu près l’équivalent du passage d’un gros nuage !


                            • Layly Victor Layly Victor 19 mars 2015 20:08

                              @SamAgora95

                              Un gros nuage qui balaie 500 0000 km2 en deux minutes, bien sûr que ce n’est rien ! Et les talibans vous ont mis la note maximale !
                              Ils n’ont même pas cherché à comprendre : un crash-test, ça veut dire qu’on vérifie que le système fonctionne dans des conditions sévères. Mais, parler du moindre problème avec le soleil, c’est un blasphème.


                            • SamAgora95 SamAgora95 19 mars 2015 20:50

                              @Layly Victor

                              « un crash-test, ça veut dire qu’on vérifie que le système fonctionne dans des conditions sévères. »

                              La condition sévère reste encore l’éclipse totale que produit l’ombre de la terre sur elle même, ça s’appelle la nuit, elle couvre la moitié du globe et vous avez au moins 7 heure d’absence totale de soleil pour faire vos crash-test !

                              Sérieusement, heureusement qu’il n’attendent pas une éclipse du soleil pour savoir comment réagira le système en cas de manque de lumière lors de pic de consommation, ces systèmes sont parfaitement modélisables en informatique, avant même leur construction ils savent déjà comme ils réagirons à différentes configuration.

                            • joletaxi 19 mars 2015 20:54

                              @SamAgora95

                              pourtant, il faisait jour le 11/9 quand les tours sont tombées,
                              il y aurait eu une éclipse, on aurait pu comprendre
                              mais en plein jour
                              faudra que reopen fasse un narticle

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès