Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > En finir avec le nucléaire avant qu’il n’en finisse avec (...)

En finir avec le nucléaire avant qu’il n’en finisse avec nous

Cette souhaitable transition énergétique, que certains pensent utopique, est pourtant à portée de main, sans attendre si longtemps, et en se passant du pétrole, du charbon, du gaz fossile et du nucléaire.

Il arrive d’entendre ou de lire des citoyens « éclairés » affirmer que la sortie du nucléaire était une utopie, à moins de revenir à la bougie, voire à l’âge des cavernes, et pourtant…

58 réacteurs à fermer maintenant...et pas dans des lustres, c’est tout sauf impossible.

La preuve en chiffres.

Les chiffres fluctuent au cours des ans, mais globalement, la consommation du pays concerne 4 secteurs : l’agriculture (4 MTep), l’industrie (33 MTep), le Transport (50 MTep) et les bâtiments (69 MTep), soit 156 MTep au total annuellement. (MTep=millions tonnes équivalent pétrole)

D’après la DGEMP (direction générale de l’énergie et des matières premières) la production d’énergie primaire d’origine nucléaire annuelle était pour la France en 2007 de 114,6 MTep ce qui signifie qu’un réacteur nucléaire produit chaque année l’équivalent de 2 MTep. lien

Pour être tout à fait exact, il faut préciser qu’une partie de l’énergie produite n’arrive pas chez le consommateur, puisqu’il y a les pertes en ligne provoquées par le transport de l’énergie, dont l’importance varie suivant la distance de l’énergie transportée et que RTE estime à près de 8% en moyenne. lien

Quel est donc le scénario possible tout de suite ?

Il commence par imposer une norme d’isolation plus stricte, avec un coefficient de 0,6  pour les habitations et les entreprises.

La consommation énergétique sur le poste chauffage représente 43 MTep

En réduisant l'énergie consommée de 85% par une meilleure isolation des bâtiments actuels, nous ne consommerions plus que 6,45 MTep annuels, soit une économie de 36,55 MTep, ce qui entrainerait la fermeture de 18 réacteurs nucléaires....

Dans ce scénario les BEPO (bâtiments à énergie positive) ne sont pas pris en compte, et, si ils étaient généralisés feraient fermer un nombre encore plus grand de réacteurs nucléaires. lien

Il reste donc 40 réacteurs à fermer.

La consommation totale d’énergie du patrimoine est estimée à 2,2 milliards d’euros. lien

Les 9 millions de points lumineux du pays correspondent à 47% de la consommation d’électricité, (lien) soit 72 MTep et représentent 0,5 milliards d’euros. lien

L’ADEME a étudié dans le détail les solutions qui permettraient, sans amoindrir la sécurité, d’éclairer sans gaspiller. lien

Une bonne politique d’arrêt de ce gaspillage, passant par l’arrêt du chauffage électrique généralisé, l’arrêt de l’éclairage des immeuble de bureaux toute la nuit, tout comme celui de nombreux commerces, des autoroutes, utilisant des systèmes d’éclairage moins énergivore,  pourrait diminuer cette consommation de moitié, soit 36 MTep, ce qui correspond à la fermeture de 18 réacteurs nucléaires. lien

Il reste donc 22 réacteurs nucléaires à fermer.

Hydroliennes, hydraulique classique, mais aussi microcentrales, marémotrice, respectant l’environnement, ont pour la France un potentiel de 20 MTep soit de quoi arrêter près 10 réacteurs nucléaires supplémentaires.

Il reste donc 22 réacteurs à fermer.

Passons aux réseaux chaleur issus de la géothermie de moyenne profondeur,

Il y a en France suffisamment d'eau chaude de sous sol pour produire l'équivalent de 30 MTep, ce qui correspond à plus de 15 réacteurs nucléaireslien

Il ne reste donc plus que 7 réacteurs à fermer

C’est à dire pas grand chose.

Dans ce projet de transition énergétique l’énergie éolienne n’a pas encore été prise en compte, et comme le potentiel éolien est de 14 MTep...cette énergie propre permettrait de fermer au moins les 7 réacteurs restants. lien

C’est donc la preuve en chiffre qu’il est possible dès aujourd’hui de tourner la page du nucléaire, mais aussi du charbon, du pétrole, du gaz fossile, mais aujourd’hui, le gouvernement, tout comme le précédent, fait hélas du surplace. lien

La réussite de ce plan de transition est d’autant plus possible que n’ont pas encore été utilisé le solaire, thermique ou photovoltaïque, énergie intermittente bien sur, tout comme l'éolien, mais qui seront complémentaires l'un de l'autre.

D’ailleurs chez nos voisins d’outre-Rhin, la production solaire et éolienne correspond à celle de 26 centrales nucléaires. lien

Dans ce projet de transition énergétique, il faudrait donc repenser le chauffage des entreprises et des habitations, qui aujourd’hui est majoritairement le chauffage électrique lequel est une aberration, provoquant un gaspillage énergétique considérable.

En effet, une centrale thermique, qu’elle soit au pétrole, au gaz, au charbon, ou nucléaire, pour produire de l’électricité fait chauffer de l’eau, afin de produire de la vapeur, afin de faire tourner des turbines, qui alimentent des alternateurs, pour produire enfin de l’électricité, laquelle va voyager sur des centaines de kilomètres, avant d’être retransformée en chaleur.

Or toute la chaleur produite au début du cycle est perdue, rejetée dans l’environnement sans être généralement utilisée.

Il est donc plus cohérent, et surtout plus rentable, de récupérer cette chaleur, en produisant et récupérant sur place l’énergie produite chaque fois que possible

C’est le cas pour une centrale à méthane de taille moyenne dont le totem (moteur alimenté au gaz) doit être refroidi comme n’importe quel moteur, et cette eau chaude produite est récupérée pour chauffer les habitations voisines.

D’autres systèmes de chauffage des habitations peuvent être envisagés, comme la géothermie de moyenne profondeur, qui capte l’eau à 60°C des nappes souterraines, très nombreuses dans notre pays, et alimente directement en eau chaude les radiateurs des habitations. lien

le potentiel de cette eau chaude de sous sol représente tout de même 30 MTep, soit l’équivalent de 15 réacteurs nucléaires. lien

Il faut donc privilégier les petites unités de production d’énergie pour une rentabilité maximum.

c’est quelque part en partie la théorie de Jeremy Rifkin, le grand économiste, qui propose de partager l'énergie, de produire et consommer sur place l'énergie produite chaque fois que c'est possible, ce qui représenterait une économie considérable, puisque le 1/3 de l'énergie produite par les centrales nucléaires est perdue à la fabrication, et 8% de celle ci lors du transport, ce qui entraînerait une diminution drastique du nombre de pylônes a très haute tension.

N’est-il pas troublant de constater que quelques prétendus défenseurs de l’environnement se battent contre une éolienne, accusée d’abîmer le paysage, mais qui n'ont jamais bougé le petit doigt lors de la construction des 200 000 pylônes THT que notre pays compte aujourd’hui ?

Et puis il y a la cerise sur le gâteau.

Le poste transport dans notre pays, c'est 50 MTep... or le méthane productible correspond à 54 MTep, (lien) c'est à dire que nous pourrions arrêter toute dépendance avec les pays producteurs, évitant ainsi pas mal de conflits, et améliorant singulièrement notre balance commerciale.

Ce choix énergétique permettrait d’améliorer singulièrement la qualité de l’air des grandes métropoles, qui comme on l’a vu récemment s’est sérieusement dégradé.

Sur un plan social, il faut aussi évoquer le nombre important de création d’emplois que génèrerait le chantier d’isolation des bâtiments, car chez nos voisins germains, 750 000 emplois ont été crées, dont 350 000 indirectement.

Au moment ou le chômage, malgré les « visions » présidentielles continue allègrement de grimper, ça ne devrait pas être une mauvaise nouvelle. lien

Et puis lorsque l’on voit la dégradation de l’entreprise nucléaire qui voit ses actions tomber en chute libre, passant sous le seuil des 10 € (lien) et la filière nucléaire française plonger dans la tourmente (lien) pourquoi ne pas tourner définitivement cette page sans avenir ?

Une chose est certaine, ce n’est pas avec Manuel Valls qu’elle sera tournée, car lors de la conférence environnementale, il a évoqué, malgré Tchernobyl et Fukushima, sa « foi » au nucléaire, qui est d’après lui, un atout (lien) au moment où l’Europe vient de tirer les leçons de Fukushima, envisageant le risque d’un accident nucléaire majeur en Europe, et décidant de mettre en place des mesures opérationnelles importantes. lien

il ne faudra donc pas compter sur lui, et pourtant cette page ne pourra être tournée qu’à la suite d’une décision politique, même si le citoyen lambda à la possibilité de prendre le taureau par les cornes, et de choisir un fournisseur d’énergie qui n’utilise pas le nucléaire.

Ces fournisseurs ne proposent que de l’électricité propre, issue donc uniquement d’énergies alternatives, et non fossiles.

Ils sont actuellement 5 à pouvoir fournir l’énergie dans le pays mais seuls 2 proposent une énergie d’origine non nucléaire : Enercoop et Planète OUI permettant ainsi aux consommateurs de s’éclairer sans avoir fait appel aux énergies fossiles, et surtout sans le nucléaire.

Comme dit mon vieil ami africain : « qui fait l’âne ne doit pas s’étonner si on lui monte dessus »

L’image illustrant l’article vient de « danger-santé.org »

Merci aux internautes de leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

L’énergie en partage

Energie, passer du sale au propre

Sans transition, la chute

Avec le nucléaire, on tourne en rond

au doux pays de l’autarcie

Il y a ceux qui nous pompent l’air

Comment tourner la page du nucléaire…

Sortir en douceur du nucléaire

Quand les ordures se changent en or

Vive l’énergie positive

Le nucléaire dépassé par les cochons

Du pétrole sous les sabots

simple comme l’eau chaude


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 5 décembre 2014 10:44

    Bien sur..la solution idéale..mais comme cette énergie est entre les mains des hommes.. ?


    • soi même 5 décembre 2014 11:38

      Bon parton de votre raisonnement, que fait on de cette montagne de déchet ?
      Où est la super usine, où est le super dépôt, où est le super site ?
      Beaucoup de question vous trouvez pas à réglé ?


      • soi même 5 décembre 2014 14:01

        Surtout pas en contigus à mon jardin mais bien dans celui du voisin, non pas mon voisin, mais celui que l’on voit au loin et qui apparemment n’appartient à personne !

        Et oui mon gros, il ne suffit pas de dénoncer, il y a aussi des concessions nécessaires à faire et par faire comme le pastique le jeté à la flotte !

         


      • alinea alinea 5 décembre 2014 12:01

        Aujourd’hui, je finis par croire à la censure, ce pouvoir de certains à barrer la route à d’autres dérangeants !! Peut-être pour la bonne cause , remarque, mais pas pour la vérité en tout cas !!


        • olivier cabanel olivier cabanel 5 décembre 2014 13:14

          alinea

          oui, le triomphe de la mauvaise foi.
          mais quelle importance.
          la vérité finit toujours par sortir du puits.
           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 5 décembre 2014 13:16

          constant

          bah... l’âne préfère le blé.
          laissons le son à ceux qui n’aiment pas la musique.
           smiley

        • alinea alinea 5 décembre 2014 14:12

           ? 


        • bourrico6 5 décembre 2014 14:16

          Je vous prierai de bien vouloir cesser de me martyriser. smiley


        • Xenozoid Xenozoid 5 décembre 2014 14:18

          tourner en rond, pour le blé ?


        • jef88 jef88 5 décembre 2014 12:23

          Et en parallèle, ON INTERDIT LE CHAUFFAGE AU BOIS !


          • olivier cabanel olivier cabanel 5 décembre 2014 13:13

            jef

            effectivement, une tres mauvaise décision...
            mais on commence à avoir l’habitude.
             smiley

          • Surya Surya 5 décembre 2014 18:38

            Je viens de lire que pour l’instant cette interdiction en France ne s’appliquera qu’à Paris IDF, ils pensent que cela pourrait s’étendre sur plusieurs régions. Mais il me semble que les poëles à bois resteront autorisés, contrairement aux cheminées ouvertes, ou peut être à condition que ce ne soit pas l’unique source de chauffage comme je l’ai lu (autrement dit, les gens devront quand même avoir des radiateurs électriques chez eux.) Ca se défend cette interdiction des cheminées ouvertes (mais c’est dommage, c’est beau un feu de bois) si la sécurité des gens est en jeu, mais je pense que s’ils obligent les gens à avoir une deuxième source de chauffage chez eux, donc forcément radiateurs électriques, c’est idiot.

            On n’a pas un seul radiateur électrique dans la maison (poëles à bois hyper efficaces, et si ça suffit pas fioul) et on n’a pas froid du tout.

            @Olivier
            Bonjour et merci pour cette démo plus que convaincante, sauf que, en effet, il faut attendre la décision politique qui, je le crains, ne viendra jamais, quelque soit le gouvernement en place. 
            Mais je préfère encore quelqu’un qui annonce sincèrement qu’il est en faveur du nucléaire, on sait qu’il fait fausse route mais au moins c’est dit, c’est clair, on sait à quoi s’en tenir, plutôt qu’un autre qui ferait croire que... ferait de belles promesses, à l’approche d’élections, qui ne seraient peut-être jamais tenues...

            En attendant cette décision politique, rien ne nous empêche en effet de prendre notre destin en main... du moins si une avalanche d’interdictions diverses ne vient pas encore une fois mettre des bâtons dans les roues des gens.

          • olivier cabanel olivier cabanel 5 décembre 2014 19:06

            Bonjour Surya

            et merci de tes encouragements.
            en tout cas, choisir un fournisseur d’énergie qui n’utilise pas le nucléaire, c’est déjà possible des aujourd’hui...et ça ne coute pas vraiment plus cher...

          • Surya Surya 5 décembre 2014 19:46

            La consommation électrique peut être réduite à son minimum dans une maison (pour les appartements, c’est vrai que c’est plus compliqué) avec par exemple un fourneau de ce type : http://tinyurl.com/llqcbfs qui se charge de faire l’eau chaude (adieu les chauffe-eau électriques), sur lequel on cuisine (adieu cuisinière électrique ou à gaz), et se charge également des radiateurs. Ces machins existent avec deux sortes de combustibles : bois ou fioul. Je crois que bois c’est mieux, mais l’installation existait déjà, et bon, le fioul c’est mieux que rien. 


            Résultat, on ne consomme de l’électricité que pour la lumière et les ordinateurs, tv etc... 
            Notre fournisseur d’électricité ne pioche certes dans le nucléaire que pour 8.4 %, j’ai la brochure sous les yeux, il utilise aussi des énergies renouvelables pour 12 %, mais le problème, c’est que 46.7 % , la majorité, de son électricité vient du charbon... donc pas génial. Faudrait trouver mieux. En fait, j’aimerais bien qu’on ait des panneaux solaires ou une éolienne. Mais c’est vrai que ça demande un gros investissement financier à sortir d’un seul coup. 

            Passe une très bonne soirée Olivier. smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 6 décembre 2014 08:07

            Surya

            bien sur, il y a un gros investissement à sortir d’un coup quand on veut installer du petit éolien, et du solaire, mais au fil des années, l’électricité nucléaire sera toujours de plus en plus chère, alors que le prix de l’électricité solaire ne peut que baisser.
            d’abord parce que le rendement s’améliore au fil des années, puis parce que la perte de ce rendement est minime, comme à l’a constaté pour Phébus, la première centrale solaire raccordée au réseau qui a fêté ses 20 ans en 2012 : la perte de rendement des panneaux a été constatée de 8% en 20 ans...
            pour le nucléaire, la facture s’allonge au fil des années, on voit les prix faramineux qu’atteint l’EPR (10 milliards contre 3 prévus), et puis il faudra bien payer un jour ou l’autre pour démanteler les vieilles centrales et ça coûtera très cher, sans oublier les problèmes liés aux déchets.
            et ne parlons pas des conséquences financières d’un accident nucléaire majeur qui se produirait en France pourrait coûter jusqu’à 5800 milliards ! lien

          • Surya Surya 7 décembre 2014 13:18

            Bonjour Olivier,


            Désolée de te répondre si tard, je ne m’étais pas reconnectée depuis mon dernier com. Il n’y a pas qu’en France où un accident nucléaire est à redouter. Partout où il y a des centrales, il faut craindre l’accident majeur, en tout cas prendre en compte le pourcentage de probabilité que ça arrive, tout en continuant à dormir la nuit évidemment. De toute façon, même en cas d’accident majeur, le discours sera « dormez braves gens, vous n’avez rien, mais alors strictement rien à craindre », et les sonneurs d’alertes seront qualifiés de catastrophistes, paranos, et j’en passe. 

            Pour le gros investissement, on hésite car on n’a pas énormément de sous, et l’argent il faut le trouver quand on ne l’a pas. Même si sur le long terme, en faisant les comptes, on y gagne, sortir une grosse somme d’un coup fait peur, ça impressionne. C’est purement psycho j’imagine, et je suppose que c’est pour tout le monde pareil. 

            Une chose est sûre, je suis archi contre prendre des crédits. Je crois que les crédits, ce sont des menottes qui te rendent prisonnier des banques, et parfois même, pour certaines personnes, les menottes se sont transformées en véritable corde au cou. Donc, soit on a l’argent et on fait les choses, soit on ne l’a pas et on attend de l’avoir. 

            Quand je pense que des gens se prennent des crédits juste parce qu’ils ont envie, par exemple, de la toute nouvelle télévision écran plasma machin chose, ça me rend malade et j’ai peur pour eux qu’ils aient sauté à pieds joints dans des sables mouvants.

            En plus, pour ce qui est des panneaux solaires, il est vrai qu’ils ne durent qu’un certain temps, je crois qu’il faut les changer tous les dix-quinze ans ? Ca fait réfléchir... Une éolienne serait mieux vu qu’on a pas mal de vent dans le coin. 

            Cela dit, on en a encore discuté ce matin au petit déjeuner, alors tu vois, tout n’est pas perdu smiley Je ne sais pas si ça n’ira pas plus loin que la discussion où si ça finira par se faire un jour. 

            Mais c’est vrai que dire bye bye aux distributeurs d’électricité et être totalement indépendants, qu’est-ce que ça fait envie ! smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 7 décembre 2014 13:37

            Surya

            et il faut toujours céder à ses envies.
            enfin, presque toujours.
             smiley
            pour en venir aux panneaux photovoltaïques, ils durent bien plus longtemps, et pour cause.
            je suis l’un des acteurs historiques de la première centrale photovoltaïque reliée au réseau, il y a maintenant 22 ans, et lors de l’anniversaire de la 20ième, une grande fête avait été organisée, 
            à l’occasion, j’ai appris que le rendement n’avait baissé que de 8%...et de plus il avait été compensé par une amélioration de l’onduleur.
            du coup, vingt ans après, il produit aujourd’hui plus d’énergie qu’à l’époque.


          • bourrico6 5 décembre 2014 12:47

            Bah, il enfonce des portes ouvertes si l’on ose dire.

            La solution est de réduire la conso... effectivement... mais ce n’est pas une découverte.

            Une fois ceci dit, sachant que la consommation globale est en hausse, ce même sans voiture électriques, on fait quoi ?

            Et on a pas encore abordé la question qui fâche, la question d’argent.


            • olivier cabanel olivier cabanel 5 décembre 2014 13:12

              bourrico

              justement, elle est abordée...
              avez vous les milliards économisés si la transition prend la couleur de ce qui est proposé ?
              avez vous imaginé les conséquences en terme d’emploi, et donc de croissance, que le seul programme d’isolation des habitations provoquerait ? 750 000 emplois, ce n’est pas rien !
               smiley
              et puis vous savez (?) les conséquences d’un accident nucléaire majeur en europe se monterait à 1400 milliards d’euros...
              sur ce lien
              alors, on fait quoi ?
               smiley

            • soi même 5 décembre 2014 14:04

              Nous abordez rien, vous exprimés juste un égoïsme de malotrus !


            • bourrico6 5 décembre 2014 14:14

              alors, on fait quoi ?

              J’ai appris dans le canard que la puissance nucléaire était limitée par la loi.
              Alors en attendant une hypothétique mise en service de l’EPR qui contraindrait à la fermeture d’un certains nombre de tranches pour rester dans les clous, ben soit on achète ailleurs, soit on construit de nouvelles centrales thermiques.
              L’avenir concret, celui d’une Humanité sans tête, c’est le charbon.

              avez vous imaginé les conséquences en terme d’emploi, et donc de croissance, que le seul programme d’isolation des habitations provoquerait ? 750 000 emplois, ce n’est pas rien !

              Vous imaginez le coût d’une telle opération ? Et qui va payer d’après vous ?

              Ah, et s’il vous plait, ne me parlez pas de croissance, entendre quelqu’un prononcer ce mot comme le remède tant attendu, ça me hérisse le poil.
              Un examen de la fonction exponentielle et son application à la croissance permet de se rendre compte de l’absurdité d’un tel concept sur le long terme.


            • soi même 5 décembre 2014 14:34

              On fait quoi et bien avant de démonté quoi que ce soit, il y a prévoir des sites bien Français dans le jardin d’Olivier par exemple du traitement des déchets, et bien oui puisque tu es un fervent défenseur du démantèlement tu prendras bien ta doses pour cette causse national ?

              Et c’est là que le bas blèse oui pour l’arrêt et pas chez moi les déchets !


            • olivier cabanel olivier cabanel 5 décembre 2014 17:20

              bourrico

              on fait quoi ?
              je vous rappelle que l’epr de flamanville vient de tripler son cout ! 10 milliards !!!
              et c’est pas fini.
              si cet argent avait servi à améliorer l’isolation des habitations, des entreprises, non seulement, la facture des ménage aurait baissé drastiquement, mais en plus, on aurait crée 750 000 emplois.
              voila ce qu’il faut faire.
               smiley

            • el cogno 6 décembre 2014 11:17

              Yakafokon, ouais.

              Comparer l’EPR et des travaux d’isolation....
              D’autant que tes chiffres sortis du chapeau pourraient bien subir le même sort que ceux l’EPR, à savoir être revus de plusieurs facteurs dans un sens ou dans l’autre.

              Par contre, si tu pouvais arrêter de conclure chacune de tes interventions par un smiley ce serait bien merci.
              Ca fait sourire de politicien hypocrite.


            • Zip_N Zip_N 6 décembre 2014 13:04

              Une catastrophe à l’isolation vous y avez déjà pensé ? amiante ça vous dit quelque chose (vous le comptez dans vos calculs ? idée de votre grand-père ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 6 décembre 2014 13:31

              par el cogno

              ok
              merci du conseil avisé et tellement intelligent.
               smiley
              j’en tiendrais compte.
               smiley

            • olivier cabanel olivier cabanel 6 décembre 2014 16:10

              zip

              bien évidemment, l’isolation doit être réalisée avec des produits naturels, sans risques pour la santé, et l’environnement, et ça ne manque pas.

            • el cogno 7 décembre 2014 02:18

              et « ça » veut sans doute être pris au sérieux ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 7 décembre 2014 07:38

              el cogno

              au lieu de donner des conseils, vous pourriez balayer devant votre porte....
              je sens beaucoup de désordre dans votre pensée.
               smiley

            • jacques 7 décembre 2014 20:04

              Bourrico, ou alors on baisse massivement la consommation...


            • olivier cabanel olivier cabanel 8 décembre 2014 09:15

              bourrico

              merci de retirer votre injure...
              elles n’ont pas cours sur ce site, et n’enrichissent de toutes façons pas le débat.
              en fin de compte, vous ne maîtrisez pas votre sang froid, et ça porte préjudice à votre crédibilité, qui était déjà un peu souffreteuse.


            • bourrico6 8 décembre 2014 10:10

              Tiens, celui qui me traite de nazi parce qu’il ne sait pas lire....
              T’as raison de la ramener sur l’infection du site, on pourrait parler de ta contribution à la dite infection ?
              Par contre tu as mon plein soutient pour te barrer, toi et pleins d’autres... mais ce serait inutile, c’est pas un ou deux couillons de moins qui vont changer quoi que ce soit à ce site poubelle.

              Et l’autre buse d’auteur qui veut que je retire quoi ?
              Mais tu rêves éveillé mon gros, le machin qui se fout du monde à longueur de temps qui vient jouer les vierges effarouchées, mais quelle rigolade !

              Vous me faites une belle paire tous les deux tiens.


            • bourrico6 8 décembre 2014 10:16

              en fin de compte, vous ne maîtrisez pas votre sang froid, et ça porte préjudice à votre crédibilité, qui était déjà un peu souffreteuse.

              aah, le revoila avec sa provoc suivi se sa pose victimaire.

              Marrant ces petits cons qui provoquent et ensuite en rajoute avec leur sourire mielleux et leur petites phrases « du calme », « faut pas s’énerver etc ».

              Méthode de petit con.
              Et je réitère ma question, est ce que tu fais pareil IRL ?

              pssst, trou de fesse, t’as oublié ton smiley à la con.


            • olivier cabanel olivier cabanel 8 décembre 2014 15:52

              bourrico

               smiley

            • olivier cabanel olivier cabanel 8 décembre 2014 15:54

              sampiero

              c’est justement ce qu’ils espèrent, mais ils ne sont qu’une poignée à discréditer ce site, 
              j’ai signalé la chose en haut lieu, et je pense qu’ils ne feront pas long feu.
              merci de rester, car par ta présence, tu confirmes que ce site est un lieu de débat, d’échange, et non pas une poubelle ou quelques uns viennent déverser leurs cochonneries.

            • Patrick Samba Patrick Samba 5 décembre 2014 13:15

              Bonjour Olivier, et tou(te)s,

              eh oui, en finir avant l’accident qui rendrait invivable et pour des générations notre ♫ douce France ♫ .
              Et c’est pourquoi il faudrait s’attacher à débuter le processus de dénucléarisation, qui, comme pour un escalier, nécessite de gravir la première marche. Et si tout le monde pouvait s’entendre sur l’identité de cette première marche, on gagnerait un temps fou.
              De mon point de vue elle s’appelle Fessenheim.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès