Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Énergie : connaissez-vous « L’arbre à vent ® » ?

Énergie : connaissez-vous « L’arbre à vent ® » ?

François Hollande a fait de la « transition énergétique » l’une des priorités de son quinquennat. C’est dans le cadre de cette ambition présidentielle que la ministre de l’environnement Delphine Batho a lancé le jeudi 29 novembre un grand débat sur ce thème en vue de l’adoption d’une loi en juillet 2013. Différentes pistes d’action sur le développement des énergies renouvelables seront étudiées. Parmi les innovations évoquées pourrait figurer un nouveau venu : « L’arbre à vent ®  »...

Originale sur le plan esthétique et ingénieuse sur le plan technique, cette innovation sera-t-elle appelée à jouer un rôle dans l’avenir énergétique de notre pays ? On peut le penser tant elle est séduisante et potentiellement de nature à répondre à de nombreux besoins énergétiques d’usage local. L’arbre à vent ® a été mis au point à Paris par le cabinet d’études New Wind, spécialisé en recherche et développement dans la récupération d’énergie cinétique. Pour en comprendre le principe, le mieux est de s’en remettre à ses concepteurs :

 « L’arbre à vent ® est un système éolien innovant de production d’électricité en forme d’arbre, avec un tronc, des branches et des feuilles mobiles conçues comme autant de mini-éoliennes capables d'assurer puissance et autonomie (3kW correspondant aux besoins d’un foyer de 4 personnes hors chauffage).

Sa disposition à 360° et ses turbines très légères lui permettent d’exploiter les vents les plus faibles (seuil de démarrage abaissé à 2 m/s de vent) comme les vents plus turbulents (vents coulis, vortex, et autres courants d’air ignorés par les autres machines).

 Ses turbines étant dissimulées dans la forme même de l'arbre, il est en mesure de s'implanter partout, en ville comme à la campagne, sans choquer personne. Mieux : parce qu’il a été voulu beau, L’arbre à vent ® entend réconcilier Nature et Technologie, Environnement & Besoins Énergétiques. »

 Dans le mensuel Côtes d’Armor Magazine, le créateur du projet, le scénariste et écrivain Jérôme Michaud-Larivière, insiste sur la capacité de L’arbre à vent ® à produire de l’électricité avec un flux inconstant et faible : 2 m par seconde, c’est l’assurance de pouvoir « produire de l’électricité 200 à 230 jours par an, contre 100 jours pour une éolienne traditionnelle », affirme-t-il. Une éolienne qui, précise-t-il encore, « nécessite un vent de 4 à 5 mètres par seconde pour fonctionner. »

 Jérôme Michaud-Larivière croit en cette innovation née d’une inspiration littéraire. Il n’est pas le seul car, nous apprend Côtes d’Armor Magazine, New Wind vient d’obtenir un prix de la création et surtout 250 000 euros de l’association d’investisseurs Armor Angels en vue de l’installation d’un projet industriel en pays de Saint-Brieuc. L’arbre à vent ® sera donc développé en Bretagne dès l’été 2013 avant, peut-être, de s’étendre dans d’autres régions françaises et étrangères s’il parvient à convaincre les élus et les populations.

JPEG - 47.3 ko

Décliné en deux modèles de taille raisonnable (8 et 12 mètres de hauteur) susceptibles de produire respectivement 2,5 et 3,5 kW, L’arbre à vent ® dispose pour s’imposer dans l’avenir comme un incontournable vecteur de production de micro-électricité d’atouts très sérieux. Á commencer par celui d’être éco-responsable du fait, d’une part de son absence totale de rejet de CO2, d’autre part de son indépendance vis-à-vis des réseaux de transport d’énergie.

 Sur le plan esthétique, L’arbre à vent ® a les moyens de séduire les décideurs, tant en ville qu’à la campagne : avec son tronc en acier et ses feuilles de plastique, il s’inscrit en effet sans problème dans l’environnement, qu’il soit urbain ou campagnard, sans susciter le même rejet que les éoliennes.

 Sur le plan de la pertinence industrielle, L’arbre à vent ® semble également très bien placé pour répondre à de nombreux usages locaux. Cela va de l’éclairage public et de l’alimentation des bornes de recharge des véhicules électriques à l’éclairage des vitrines de commerces ou aux besoins d’énergie électrique d’une habitation, un seul arbre pouvant répondre à la consommation d’une famille.

 New Wind va désormais aborder la phase de test de ses prototypes, et l’on en saura plus dans quelques mois. L’arbre à vent ® se présente donc comme une aventure industrielle à suivre. Au trio majeur de New Wind, le gérant fondateur Jérôme Michaud-Larivière, le chef de projet R&D Nicolas Ruiz et le responsable de la conception des générateurs Benoît Dupuich, l’on ne peut souhaiter qu’une chose : bon vent !

 

Lien vidéo : L’arbre à vent ® New Wind


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

177 réactions à cet article    


  • Reivax Nemo Reivax Nemo 2 décembre 2012 15:37

    interessant !

    mais je suis déçu je pensais que l’arbre à vent était une metaphore de Hollande, parce qu’il est très efficace pour faire du vent !


    • Fergus Fergus 2 décembre 2012 16:16

      Bonjour, Reivax Nemo.

      Pas sûr que ce vent-là, politique, soit de nature à produire beaucoup d’énergie, malheureusement ! Attendons toutefois la fin de la première année d’« exploitation » pour évaluer la qualité de la production.


    • jacques lemiere 2 décembre 2012 16:01

      huh 3000 w ? 1 arbre avec combien de vent ??? 2 mpar seconde ? vous êtes certain ?

      des feuilles mobiles comme autant de petites éoliennes ?
      ben mon colon...faut bien limiter les frottements....
      2mpar seconde...une eolienne de 8 m de haut...
      disons que l’on a 10 m2 de surface utile. ;si on récupérait toute l’énergie cinétiquede l’air passant par cette surface en une seconde ça nous ferait la moitité du produit de la masse d’air par la vitesse au carré
      soit masse d’air vitessexsurfacexdensité de l’air soit 2x10x1,2kg/m3= 24 kg

      l’energie cinétique totale de l’air traversant le bidule en une seconde à 2m/s est 0,5x24X4=48J
      soit une puissance de 48 watt... en récupérant toute l’énergie cinétique !!!!
      je dois avoir fais une erreur, mes cours de physique sont loin...non franchement...où est mon erreur ?
       
       



      ça vous arrive de croire après avoir vu ???????

      Et vont suivre des tas de commentaires disant qu’un système que personne n’a encore vu devrait être plus encouragé....


      • Fergus Fergus 2 décembre 2012 16:27

        Bonjour, Jacques.

        Nul en maths et nul en physique, je me garderai bien d’entrer dans une polémique sur la productivité d’une telle innovation. D’autres lecteurs, pointus dans ce domaine, ne manqueront pas de nous appporter d’utiles précisions.

        Je note toutefois que : d’une part, Jerôme Michaud-Larivière s’est entouré d’ingénieurs experts pour mettre au point ce projet au sein de New Wind ; d’autre part, ce projet a d’ores et déjà été reécompensé par un prix dans le cadre du concours Créer, co-organisé dans les Côtes d’Armor par différents organismes et associations, publics et privés, en charge de l’innovation et du développement.


      • Leonard K Leonard K 2 décembre 2012 16:29
         
        Où est votre erreur ?
        On vous dit que le seuil de démarrage correspond à un vent ayant une vitesse de 2 m/s. Et vous vous basez sur cette vitesse de 2 m/s (seuil de démarrage) pour en conclure que l’arbre ne produit pas la puissance annoncée de 3000 w... Il est bien évident que la puissance produite augmentera quand le seuil de démarrage sera dépassé (avec un vent à 5 m/s, ou 10 m/s, ou etc).
         


      • joletaxi 2 décembre 2012 16:35

        Je compte proposer un système fait des centaines de milliers de petits canards qui seraient lâchés dans les rivières, et qui à chaque mouvement généreraient de l’électricité, transmise par onde .Une fois en mer, ils continueraient à générer de l’électricité ,mais par leur présence empêcheraient la formation de vagues destructrices.
        En instaurant des classes de mer pour nos jeunes de banlieues difficiles, ceux ci repêcheraient les canards, rapportés chez eux et remis en rivière.
        Bien sur il faudra subsidier cette filière au départ, mais d’ici quelques années , on serait moins cher que le nucléaire, obsolète, honteusement financé par le peuple contre son gré,dont on aura les dechets au moins pour un milliard d’années.

         Je suis certain que ce promoteur de ces arbres éoliennes, nouveau délire de la boboitude va trouver un politique écosocialiste pour financer son bidule abscons


      • Fergus Fergus 2 décembre 2012 16:35

        Merci, Léonard.

        Effectivement, cette vitesse de 2 mètres par seconde est le seuil de mise en oeuvre, et non une vitesse d’exploitation constante.

        Bonne journée.


      • jacques lemiere 2 décembre 2012 16:56

        mais l’article laisse à croire que ce système que l on a pas encore vu, qui est décrit assez sommairement peut alimenter en électricité des maisons avec un vent faible..et il joue sur le flou quand il parle de puissance....


        Ce calcul grossier veut juste dire que c’est bizarre...
         

        premier point ..à chaque fois qu’on parle de renouvelable, les promoteurs cachent l’intermittence dans le flou sur la production, d’énergie, ma puissance moyenne et la puissance nominale...
        non...un système de production électrique doit être à même de donner puissance que le consommateur demande...
        deuxième point vous allez lire 100 posts disant c’est formidable alors que on a rien de concret... ce qui rend d’ailleurs la critique malaisée !

      • Fergus Fergus 2 décembre 2012 17:00

        Bonjour, Joletaxi.

        Et si ce « bidule abscons » fruit des délires de la « boboïtude » n’était ni abscons, ni en voie d’être développé par des bobos ?

        Quoi qu’il en soit, le projet, soutenu par des techniciens réputés non rêveurs, intéresse en Bretagne. Et la participation financière des investisseurs d’Armor Angels montre que l’on dépasse le cadre d’un soutien... socialiste.


      • jacques lemiere 2 décembre 2012 17:03

        un tronc, des branches et des feuilles mobiles conçues comme autant de mini-éoliennes capables d’assurer puissance et autonomie (3kW correspondant aux besoins d’un foyer de 4 personnes hors chauffage).


        la puissance pourquoi pas si il y a assez de vent... l’autonomie ??? il faut bien fournir de l’electricité constamment...
        ou alors l’autonomie dans quel sens..

         

      • Croa Croa 2 décembre 2012 17:09

        Jacques a raison le rendement d’une hélice d’avion est égal à 1/2 fois le produit de la masse d’air déplacé par sa vitesse sur l’énergie consommée dans le même temps en prenant pour base la puissance du moteur sauf que dans le cas d’une éolienne c’est exactement le contraire. Ce rendement est au maximum théorique de 1 (en pratique au maximum de 0,8 environ valable ce, pour une seule vitesse en cas de pas fixe, pour les pas variables il faut que la vitesse périphérique reste subsonique.)


      • jacques lemiere 2 décembre 2012 17:11

        eh...ne confondez pas le fait que les gens soient prêt à acheter et le fait que ce soit « efficace ou écolo »...

        le commerce équitable est il équitable ?
        les voitures électrique sont elle écolo ?
        etc...

        Il faut faire des bilans...

        Pourquoi vous vous emballez toujours dès qu’une idée sort ?????

        Ce machin qu’on a pas vu peut il avoir un seuil de mise en route plus bas qu’une éolienne classique ? pourquoi pas ? mais ça ne veut rien dire...je montrais juste qu’à faible vent..vous n’aurez pas beaucoup d’énergie à récupérer....

        Mais bon...on ne sait pas comment ça marche...on ne sait rien Moins on en sait...plus on doit y croire, ils ont fait une vidéo..et sont ingénieurs...enfin j’imagine...
         

      • tf1Goupie 2 décembre 2012 20:16

        Le vent dépasse rarement les 20 m/s (70 km/h), soit 10 x 2 m/s.
        Même avec ça on est alors à moins de 500W, l’erreur est donc ailleurs.


      • Croa Croa 2 décembre 2012 20:36

        Il n’y a pas « erreur » mais arnaque. D’évidence nous avons affaire à des communicants et pas à des ingénieurs.


      • Croa Croa 2 décembre 2012 22:55

        Sinon pour ce qui est de l’erreur physique il faut savoir que ça augmente avec le carré de la vitesse en fait nous disposons de presque 5kW à 70m/s.


      • Croa Croa 2 décembre 2012 22:56

        Heu... smiley

        à 20m/s


      • jacques lemiere 3 décembre 2012 09:24

        mais non...mon calcul est idiot..sauf que..il n’est pas plus idiot que l’article...

        on ne sait tout bonnement pas ce qu’est son machin...
        je m’amuse donc juste avec la phrase que ces gens veulent récupérer l’énergie cinétique du vent...
        Mais critiquer ce que je dis revient à faire un aveu d’ignorance de la part de l’auteur.


        On ne sait rien.on a aucun chiffre, on a rien mesuré mais on annonce déjà que deux machins rendraient une famille autonome en énergie électrique sauf chauffage...on a toujours l’impression que le principe de l’autonomie dans le renouvelable c’est que la demande s’accorde à l’offre....
        eh ! attachez des petits ressorts mobiles dans un solénoïde placez le qui sur la queue de votre chien qui sur vos jambes , vous produisez assez d’électricité pour vous éclairer la nuit...

        POURQUOI PARLER D’UN TRUC DONT ON NE SAIT RIEN.... ????
        Parce que peu importe que ce soit une blague ou non, c’est doux à vos oreilles...


         
         

      • Fergus Fergus 3 décembre 2012 10:07

        Bonjour, Jacques.

        Je n’ai pas critiqué ce que vous avez écrit, mais simplement souligné que des gens a priori compétents et des investisseurs semblent croire au projet. N’étant pas physicien, je me borne à relayer l’information sans m’avancer sur la faisabilité du projet.


      • lebreton 3 décembre 2012 21:12

        Je plaisante ,je n’ai pas de connaissance dans ce domaine ,je suis sur les bords de la méditeranée avec une petite éolienne ,je peux vivre ,sans lave linge sans lave vaiselle avec une tele pour écouter ,les débats copé fillon ,et les résultats de la connar ,c’est bien non ? et bien non ,je suis un délinqnant primaire pour EDF ’ Eculer De France dixit je leur doit de me fournir du courant qui ne leur appartient pas merde chercher l’erreur ,le vent appartient à l’état !et ça continue de souffler en hollande ,je met deux ailes ça va plus vite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ai je tort ,,,, ?


      • Le printemps arrive Le printemps arrive 3 décembre 2012 21:27

        @jacques lemière.

        Je ne sais pas si vos calculs sont justes ou faux, mais comme vous, mon intuition me dit que ces arbres à vents ont des allures d’avions renifleurs et sentent l’arnaque à plein nez : en tout cas, ils sont excellents en marketing.
        un site internet avec une seule page sans lien ni explication, et que des images de synthèse sur la vidéo disponible...

        Maintenant, souhaitons-leur bon vent quand même !


      • bnosec bnosec 4 décembre 2012 07:51

        On nous cache déjà les chiffres de l’efficacité réelles des éoliennes, ainsi que le réel prix de revient de l’électricité produite par celles-ci.
        Alors permettez moi de douter de ces arbres gadgets.

        Voir l’article :
        http://www.contrepoints.org/2012/09/09/96674-allemagne-de-nouvelles-centrales-a-charbon-pour-compenser-les-echecs-eolien-et-solaire


      • Fergus Fergus 4 décembre 2012 09:15

        Bonjour, Bnosec.

        Merci pour ce lien. Cela dit, les controverses vont bon train et les études chiffrées partent dans touss les sens. En l’absence de travaux sérieux et totalement indépendants des lobbies politiques et industriels, il ilmporte, à mon vis, de ne pas se faire une religion définitive.

        Mais une chose est sûre : l’avenir n’est pas dans les centrales à charbon.


      • bnosec bnosec 4 décembre 2012 11:08

        Il est hélas effectivement impossible d’avoir une opinion définitive sur le sujet. Mais la faute à qui ? Que nous cache cette absence de transparence ? Qui nous cache les chiffres et pourquoi ?
        Probablement pour continuer dans la mouvance actuelle : encore et toujours plus d’énergies alternatives. De gros enjeux économiques sont en jeu ; certains s’en mettent plein les fouilles, et le citoyen, mal informé, paye la facture.


      • Sofia de New Wind Sofia 4 décembre 2012 17:15

        Bonjour, 


        Je suis Sofia et suis community manager pour New Wind. C’est avec intérêt que j’ai suivi vos discussions sur l’Arbre à Vent. Avant toutes choses, je tiens à préciser que notre concept d’éolienne a fait l’objet d’études réalisés par des ingénieurs compétents. Ce n’est donc pas un simple gadget mais une innovation qui a fait l’objet de plusieurs mois de recherches et de développement. 

        De plus, nous avons commencé à communiquer certaines caractéristiques techniques qu’à partir du moment où elles avaient été validées par des tests effectuées en laboratoire et en soufflerie. 

        Quant au site Internet, il n’est constitué que d’une page parce qu’il est encore en phase de conception. D’ici quelques semaines, un nouveau site contenant plus d’informations sur l’Arbre à Vent sera mise en ligne.

        Sofia
        Community manager pour New Wind

      • Fergus Fergus 4 décembre 2012 18:09

        Re-Bonjour, Sofia (je viens de poster un commentaire sur une autre de vos interventions un peu plus loin sur ce fil).

        Un grand merci d’être intervenue ici pour nous apporter ces informations.

        Comme vous l’avez constaté, L’arbre à vent suscite de nombreux commentaires et soulève de légitimes questions. Parmi celles qui ont été évoquées sur ce forum, vous est-il possible de répondre à celles-ci :

        La vitesse d’exploitation minimum étant de 2 m/s, quelle est la vitesse maximale ?

        Les rendements de 2,5 kW et 3,5 kW sont-ils une moyenne réaliste ou quelque peu optimiste ?

        Comment réagirait l’arbre à vent au givre et à la neige ?

        Est-il prévu un système se stockage de l’énergie produite ?

        Si l’expérimentation des prototypes se révèle positive en vue d’une exploitation future, pensez-vous produire les machines en France ?

        Une réponse à ces questions serait la bienvenue.

        Cordialement. Fergus.


      • dixneuf 2 décembre 2012 16:28

        Cela me rappelle « Le Palmier en Zinc » de Djibouti !

         smiley

        • Fergus Fergus 2 décembre 2012 16:40

          Bonjour, Dixneuf.

          « Le Palmier en Zinc », n’était-ce pas le nom d’un bistrot de Djibouti ? Je crois avoir lu cela sur la pochette d’un vinyle de musique africaine, naguère.


        • Croa Croa 2 décembre 2012 16:28

           smiley Sommes-nous le deux décembre ou le premier avril ?  smiley

          Pour voir débarquer un dimanche, alors qu’AgoraVox ne publie rien ou presque, une telle farce ?

          Relativisons, ces éoliennes fantaisie peuvent marcher... L’arnaque c’est cette prétention à faire mieux que les modèles classiques à hélice et la super-arnaque c’est de prétendre à une rentabilité en des zones peu ventées.

           


          • Fergus Fergus 2 décembre 2012 16:45

            Bonjour, Croa.

            Je n’ai pas les compétences techniques pour estimer si ce projet a un réel avenir industriel. J’observe cependant qu’il a d’ores et déjà été récompensé, et qu’il a séduit la ville de Saint-Breuc ainsi que le conseil général qui s’est empresser de relayer l’information sur l’implantation de New Wind en terre bretonne dans son magazine.


          • Croa Croa 2 décembre 2012 17:19

             smiley « et qu’il a séduit la ville de Saint-Breuc » smiley

            Rien de plus facile pour un marchand que de séduire un édile ! Cela me rappelle les années 80 où une bande d’escrocs avait réussi à vendre des paratonnerres radio-actifs soit disant plus efficaces à plein de villes Françaises et je pense qu’il doit y avoir encore des maires emmerdés avec ces trucs sur la mairie et l’église ! 


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 décembre 2012 16:38

            J’préfère les vrais arbres avec des zozieaux dedant .....Ca me réchauffe le coeur,ce qui économise l’électricité .


            • Fergus Fergus 2 décembre 2012 16:52

              Bonjour, Aita Pea Pea.

              Amateur de balades en forêt, je préfère moi aussi, et de très loin, les vrais arbres. Mais tant qu’à devoir produire de la micro-électricité propre, autant que cela se fasse par les moyens les mieux acceptés par la population, et cette innovation a de bonne chances de l’être pour des usages locaux dans des lieux adaptés.


            • cevennevive cevennevive 2 décembre 2012 17:05

              Bonjour Fergus et tous,

              Moi j’aime les arbres, les vrais... Que vont-ils penser les arbres (les vrais) à se voir ainsi moqués ?

              Bon, c’est dimanche, alors j’ai une idée farfelue pour faire de l’énergie pas chère, et en économiser par-dessus le marché.

              Voilà :

              Au lieu de faire pédaler les coureurs du Tour de France sur des vélos ultra performants et tout au long des routes de campagne, pourquoi ne leur ferait-on pas faire de l’électricité ?

              Une centaine de machines à pédaler, celui qui a créé le plus d’énergie en une journée est le gagnant de l’étape

              C’est pas une bonne idée cela ?


              • joletaxi 2 décembre 2012 17:16

                bah, déjà si on récupérait toute l’énergie de nos bobos dans les salles de fitness.
                En plus on pourrait permettre aux anti écolos de venir les fouetter aux heures de point


              • Fergus Fergus 2 décembre 2012 17:19

                Bonjour, Cevennevive.

                Pour ce qui est des vrais arbres, je partage d’autant mieux votre goût que je suis un fervent admirateur des châtaigniers, si nombreux et si beaux dans votre région.

                Faire des coureurs du Tour des producteurs d’électricité, voilà qui les rendrait utiles et permettrait de faire un peu oublier leurs dérives en matière de dopage. Un problème toutefois : que faire de la si polluante caravane qui les accompagne ?


              • aimable 2 décembre 2012 18:30

                en plus le dopage sera autorisé, voir conseillé !!!!!!!


              • amipb amipb 2 décembre 2012 21:44

                Récupérer toute l’énergie anti-bobo de joeletaxi permettrait certainement d’illuminer quelques grandes villes à moindre frais, avec discours sur Fukushima ou Fessenheim les jours de fête, pour les différentes attractions électriques.

                Bonne soirée à toutes et tous.


              • Micka FRENCH Micka FRENCH 3 décembre 2012 06:13

                De l’Ecossaise, électrisée...

                J’adore ce commentaire apportant enfin de nouvelles idées.
                L’EPOpower ! Monsieur Armstrong est-il dispo pour pédaler ?
                Il devrait nous faire dans les 20/30 KWh à lui seul...

                Micka FRENCH, hilare sur le Web...
                http://mickafrench.unblog.fr


              • Fergus Fergus 3 décembre 2012 10:11

                Bonjour, Micka.

                Merci pour la visite.


              • aspic aspic 3 décembre 2012 14:50


                Bonjour Cevennevive,

                je ne sais pas si tu pensais à ceci :

                http://www.youtube.com/watch_popup?v=yEH4Yum4nN4

                 smiley

                Maintenant un plus plus sérieux :
                j’ai eu la mauvaise idée d’installer une petite éolienne (par un copain, c’était made in China)ici en Cévennes sous les causses, à un endroit ou les vents sont souvent assez violents:résultat :

                4/5 fois tout en miettes, même le métal à finalement cèdé...
                Je veux donc bien (re)planter un arbre à vent (copyright), mais d’abord les preuves de robustesse !
                 smiley
                Puis n’oubliez pas le point faible dans cette technologie : le prix des batteries et leur faible durée de vie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès