Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Ensemencer l’espace...

Ensemencer l’espace...

La bonne démarche n’est peut-être pas d’aller sur Mars, mais d’ensemencer des exoplanètes !

Stephen Hawking a-t-il raison de penser que le seul moyen "d’échapper à des désastres comme la collision d’un astéroïde ou une guerre nucléaire" est d’aller sur Mars ? Cela justifierait certes la construction d’une plate-forme technique sur la Lune, mais la question : "Que ferons-nous sur Mars ?" n’a pas de réponse, car il est probable que la vie n’y sera pas une partie de plaisir ! Quant aux autres planètes du système solaire, il n’est pas raisonnable de vouloir y aller tant les conditions y sont épouvantables.

Non nous n’irons pas non plus sur les exoplanètes que nous découvrons depuis quelques années, elles sont si loin... Même si certaines gravitent dans notre galaxie, La Voie lactée, elles sont tout aussi inaccessibles que les autres. La vitesse de la lumière est bien trop basse pour que nous puissions y aller avec un vaisseau qui aurait une vitesse, sinon proche, du moins du même ordre de grandeur ; et notre durée de vie interdit de telles projections dans l’espace et le temps... hélas (ou heureusement). Quant à dépasser la vitesse de la lumière, c’est beaucoup demander (même les amateurs de science-fiction hésitent à jouer avec cette idée contraire à la théorie de la relativité : trop fantaisiste, c’est passer de l‘autre coté du miroir, franchir un point singulier de l‘espace-temps...). Faudrait-il, de plus, que les cosmonautes, au cours de cet hypothétique voyage, arrêtent de vieillir et ne subissent pas des mutations destructrices ; et qu’ils acceptent par ailleurs de ne faire qu’un aller simple ! (ce serait un bien mauvais choix que de vouloir revenir, car la Terre risque fort de les avoir oubliés au bout de tout ce temps, ou de n’être plus très accueillante au train ou vont les choses...). Aller dans les exoplanètes restera donc, pour nous cul-terriens, une expérience intellectuelle, un rêve d’immortalité. Nous devons donc avoir une autre démarche pour mettre notre espèce - ou plus modestement la vie - à l’abri de catastrophes annoncées.

Mais au-delà du rêve ou de l’expérience intellectuelle, il y a dans le champ des possibles un autre scénario, compatible celui-là avec nos contingences humaines : l’envoi sur ces exoterres si lointaines - après avoir, avec des radiotélescopes, sélectionné les meilleures candidates parmi les telluriques, et vérifié que leurs caractéristiques donnaient une espérance mathématique de succès non nulle -, de vaisseaux porteurs de sources de vie. Pour les « ensemencer », c’est-à-dire y déposer les briques élémentaires de la vie, en espérant que celle-ci pourra s‘y développer de façon homothétique à ce qui s‘est passé sur la Terre pendant quelques millions d‘années. Ne serait-ce pas le bon moyen (le seul ?) de tenter de prolonger la vie - et peut-être l’espèce humaine -, au-delà de notre bonne vieille planète ? La Terre se fera un jour brûler par le soleil (si nous ne la faisons pas exploser avant avec quelques bombes nucléaires), alors quoi de plus légitime que de tenter de lui survivre, non pas en partant nous-mêmes - ce n‘est pas possible -, mais en envoyant dans l’univers, là ou elles pourraient survivre, sur ces exoplanètes soigneusement sélectionnées, des bactéries, ces briques élémentaires de la vie qui résistent à tout (ou presque) et peuvent reconstituer leur ADN après avoie été mises en miettes ou fossilisées... Elles résisteront au voyage, elles !

Bien évidemment nous ne pourrons vérifier le succès de la mission, nous aurons probablement disparu de la surface de la Terre lorsque ces évènements extraordinaires se produiront : « l’exo-atterrissage » de capsules pleines de bactéries sur des exoplanètes ! Mais cela reste un détail, il n’est pas besoin d’être assuré de pouvoir constater le succès d’une grande aventure pour l’entreprendre !

Et n’est-ce pas une autre façon (la seule ?) de donner un peu de contenu à ces vieux rêves d’immortalité - qui ont fabriqué tous ces mythes dans lesquels s’enracinent nos croyances et nos valeurs -, non pas pour nous, hommes des temps historiques terrestres, mais peut-être pour une espèce nouvelle d’humanoïdes ou, pour le moins, quelques formes élémentaires de vie - qui arriveront peut-être à se développer selon cette flèche de complexité croissante, à laquelle nous devons tout et qui reste un mystère au sein de cet univers mystérieux...

Il est vrai que nous risquons de polluer ces planètes lointaines ; que cette pollution peut détruire des formes de vie (pourquoi pas, peut-être plus évoluées que la nôtre) ou rester sans conséquence, relevant d’une expérience gratuite... comme un exploit sportif. Et alors ? qui osera nous reprocher de tenter l’aventure ? S’il n’y a que des cailloux sur ces exoplanètes, la démarche est légitime ; s’il y a déjà des formes de vie (évoluées ou non) elles feront bien leur affaire de ces bactéries, en en tirant partie suivant des processus complexes d’hybridation, ou en les éliminant. Parions sur les vertus d’un darwinisme stellaire...

Le reproche que nous devrions nous faire, a contrario, serait de ne pas tenter cette expérience d’ensemencement, de diffusion de la vie dans l’univers, à partir du moment ou nous en avons les moyens. Ne serait-ce pas d’ailleurs plutôt un devoir pour nous que de le tenter ? Ne serions-nous pas redevables à ces exoplanètes, capables de recevoir le viatique de la vie et de la développer, de leur apporter cette semence ? Et dans le doute - que celle-ci y soit déjà présente ou pas -, nous devons faire ce pari pascalien (tout aussi palpitant que l’autre, sinon plus !).

Reste la question des moyens. Envoyer des caisses de bactéries vers des planètes si lointaines n’est pas aussi simple que d’envoyer un robot ou des hommes sur Mars : les vaisseaux (il y en aura plusieurs pour autant de cibles distinctes), coupés de la Terre au bout de quelques dizaines d’années, devront être ensuite en autonomie totale, trouver leur propre énergie et se guider par eux-mêmes, pendant des milliers d’années, pour se crasher au bon endroit... et libérer les précieuses cargaisons. Il y a encore beaucoup de travail pour définir les spécifications de ces vaisseaux qui devront, entre autres choses remarquables, posséder une intelligence artificielle d‘un niveau supérieur, et le construire !

Mais ce sera la suite logique des tentatives précédentes de communication, notamment de celle de Carl Sagan qui avait gravé son message sur le disque emporté par la sonde Voyageur en juin 1977, qui faisait lui-même suite au message radio interstellaire émis en novembre 1974 par l‘Arecibo Observatory de Cornell... premiers essais de communication, premières « bouteilles à la mer ». Mais avec une nouvelle ambition, plus sérieuse qu’un aller-retour sur Mars, exploit sportif sans lendemain !


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • gedm (---.---.4.203) 2 avril 2007 14:22

    L’espèce humaine serait-elle réellement digne d’aller ensemencer d’autres planètes ?

    Une fois que c’en sera fini avec les humains et la Terre, l’univers sera débarrassé d’une infection, faut-il vraiment nous comporter comme un réel cancer et étendre nos métastases à d’autres planètes ?

    Je provoque, là. Mais, sérieusement, pourquoi désirer à tout prix que la race humaine perdure... ? Je ne comprends pas la motivation en fait. Eclairez-moi.


    • blurp (---.---.104.18) 2 avril 2007 18:18

      Exactement la meme « 1ere reaction » que vous ! Cet article m’a tout de suite fait penser à la metastase...


    • Avatar (---.---.100.49) 2 avril 2007 18:32

      "Ensemencer l’espace et les exoplanètes, oui , c’est aussi réaliste que ceux qui veulent saler l’océan afin de corriger une baisse de salinité actuelle qui peut amener un arret du Gulf Stream.... smiley

      Laissez faire les comètes et leur glace. smiley

      Et pensez au père Darwin et à l’adaptation à l’environnement...

      Un ptit morceau d’acide aminé tombant de l’espace dans l’océan primordial, elle me plait bien cette hypothèse et que exemple de sélection naturelle et d’adaptation au milieu...

       smiley


    • (---.---.38.168) 2 avril 2007 22:51

      Avant d’ensemencer l’univers, l’humanité se doit d’abord d’évoluer. Pour le moment le fric fait marcher l’humanité, c’est con a dire, mais c’est actuellement un constat. L’appat du gain le force à détruire les forets,

      Et comme la conquête spatiale n’est pas rentable elle est délaissée. Pas de risque d’infecter l’espace avant un moment.

      Le système actuel s’essouffle, verra-t’on bientôt un apocalypse financier qui bouleversera la donne et qui nous évitera le cataclysme environnemental, causé par les priorités du tout marketing et du tout productivisme ?

      Le monde sans le capitalisme sauvage est possible en imaginant bien.


    • Lartiste (---.---.48.20) 2 avril 2007 23:12

      «  »Et pensez au père Darwin et à l’adaptation à l’environnement...«  »

      C’est là le problème : en fait la Technologie rejoint la Foi et la religion pour le peuple Américain principalement.

      Ce n’est pas lié à la bannière étoilée, mais au fait que la Nasa est l’un des principaux instigateurs de la station ISS.

      En fait pour un biologiste qui se serait converti à l’exobiologie : observer une capsule en orbite autour d’une exoplanète n’est pas biologiquement interprétable. Bref le fait d’avoir une station poussée contre les forces de gravité, qui plus est qui « Pousse » alors que l’ensemble de l’environnement de la planète concernée RESTE SOUMIS AU FORCES DE GRAVITATION, est un mystère.

      Pour le biologiste la volonté d’un individu ou d’une espèce se substitue à la volonté de la colonie comme pour les fourmies. Bref la station ISS , n’est pas la volonté de quelques hommes, c’est le résultat de la volonté de toute la colonie.

      Puisque nous ne connaissons pas de vies en dehors de la planète Terre, le système Darwinien semble Caduc ; Nous sommes à la frontière de la Science et de l’au-delà, bref ce qui « reste » à découvrir. C’est la nature même de l’espèce humaine qui est en question.

      Comment appellerons nous le fruit de deux humains, né en orbite autour de la Terre ? un extraterrestre,

      et le fruit de deux être né aux alentours de Mars ? Un Marsien ?

      et les Marsiens viendront-t-ils un jour nous coloniser ?

      A cette dernière hypothèse je ne crois pas ! il faut songer à l’après Mars, pour les générations futur, de la même manière que les Terriens ont pensé à l’Après Terre pour notre génération. Même si tout cela ne s’avère être que chymères et vanité, pensons que les végétaux ne se soucient que de leur croissance, faisons de même !


    • Damien Sage Damien Sage 2 avril 2007 14:42

      Mon ami, c’est la même volonté qui nous fait désirer de devenir un jour le père ou la mère d’un enfant. Ca ne s’explique pas vraimment, nous avons cela en nous.

      On peut toujous rêver, et jusqu’à présent, les gens qui rêvent de l’espace n’ont pas tués grand monde avec leur rêves. Comparativement à nos idéologies meurtières.

      Auss, quand un aticle me parle de base spatiales, ou de fusés, le petit garçon en moi crie youpi ! et je dévrore l’article 2 ou 3 fois smiley


      • gedm (---.---.4.203) 2 avril 2007 15:15

        Merci pour votre réponse.

        Je salue vos idéaux et votre émerveillement. J’avoue que je vous envie, car je suis quelque peu désabusé et pessimiste à propos du genre humain.

        Cependant, j’ai peur d’une chose, que tout cela ne soit effectivement que des rêves et des joies de « petits garçons », un peu comme ces enfants qui torturent des fourmis et arrachent des plantes partout. Ils s’amusent, mais de quel droit se déclarent-ils empereurs de la vie d’autrui ? Un gros problème de ce monde n’est-il pas que ce soient des « petits garçons » qui décident de ce qu’on fait sauter à la bombe H, de ce qu’on vise au lance-missile, de ceux qu’on torture, des règles (religieuses par ex.) qui doivent dicter le comportement des autres ?

        A une autre époque, on appelait ces petits garçons des apprentis sorciers. J’ai peur que ces apprentis ne soient devenus maîtres de tout sauf d’eux-mêmes.

        Veuillez excuser mes propos. Je suis encore petit garçon moi aussi, mais je crie de moins en moins youpi... smiley


      • Damien Sage Damien Sage 2 avril 2007 17:36

        Vous savez, j’aime bien les cartoons de gary larson, ou l’on voit des scientifiques boutonneux se disputer l’accès au telescope.

        Si l’on parle de conquête spatiale, c’est qu’il s’agit bien d’une conquête. Avec le monde marin, c’est tout ce qui reste de magique à découvrir. L’intérête de toutes les civilisations pour les étoiles le démontre.

        Maintenan, je ne sais pas si Nicolas aurait prêté sa pelle et son sceau à Ségolène dans le bac à sable, mais ce qui est certain c’est qu’ils ne sont plus des rêveurs mais des monstres politiques froids.

        Remarquez, on en trouvera peux être dans l’espace, et ca du coup, ca fait peur smiley


      • frobin (---.---.80.26) 2 avril 2007 16:25

        Afin d’illustrer l’article, une chtite animation 3D dénonçant quelque peu l’espèce humaine : http://video.google.com/videoplay?docid=1834532365017960527


        • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2007 17:26

          Allez savoir , les extra terrestres font peut être des films de science fiction avec des humains venant les exterminer .... smiley


          • Vincent 2 avril 2007 18:17

            Ou si tout simplement nous étions le produit d’un ensemençage réaliser il y a quelques millions d’années... C’est vrai après tout on dit toujours que l’histoire se répète...


            • (---.---.73.200) 2 avril 2007 18:40

              Que l’hisoire se répète ? Non, elle bégaie. Mais ça se guérit, avec de la volonté. smiley

              Plus sérieusement, ce thème est à mettre en face de celui d’à coté, sur les OGM

              http://feeds.feedburner.com/ r/agoravox/gEOF/ 3/106001508/article.php3

              Vous avez dit petits garçons ? Ne nous laissons pas bercer d’illusions et ne laissons pas ces ’petits garçons’ pleins de subventions jouer aux apprentis sorciers à nos risques et périls.

              Quand le système divague, il appartient aux peuples de reprendre leur destin en main, les pieds sur terre.

              Ps. Il manque un smiley pour exprimer ce que je ressens là.


            • JL (---.---.73.200) 2 avril 2007 18:43

              Re-le lien : « Le gvt français fait-il la pub pour les OGM ? »

              http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21088


            • Philou (---.---.218.48) 2 avril 2007 19:51

              Le rapport avec le sujet ? Seriez vous un troll ?


            • Nicolos (---.---.143.46) 2 avril 2007 19:52

              Comme disait la pub des barres chocolatées : « MARS ET CA REPART ». La seule vie pour les hommes est sur terre. Si celle-ci devient invivable pour l’homme, il disparaîtra. Il n’ y a pas d’autre alternative.


              • meta-babar (---.---.70.249) 3 avril 2007 11:06

                Vous avez des certitudes bien ancrées. On peut savoir pourquoi ?


              • Rdlm (---.---.114.107) 2 avril 2007 20:08

                Avez vous pensé que les planetes à ensemenser sont peut être déjà habitées ? Auquel cas y envoyer nos bactéries tueraient peut-être les autochtones... et hop, encore un génocide suite aux « grandes découvertes »...


                • Lartiste (---.---.48.20) 2 avril 2007 22:45

                  Voyez ce qui « Habite » le peuple Américain et ce qui « Habite » le peuple Européen. Ici je perçois un Doute qui devrait nous orienter vers les certitudes là où il y a de la lumière.

                  On ne réinvente pas la roue, le fait de coloniser l’espace et de pouvoir le faire dans un horizon proche est un acquis... le Fait d’habiter sur la Terre et d’y rester se perd au fur et à mesure, non pas que nous polluons les océans, mais que nous voyons ces hommes évoluer en orbite stationnaire.

                  Le fais d’aller sur Mars fut d’abord une intuition, puis une possibilité. Le fait de fertiliser Mars fut évoqué à partir du moment où l’on a mis en évidence la forte teneur en CO2 nécessaire à la photosynthèse.

                  Nombreuses sont les expériences de laboratoires pour lesquelles nous n’obtenons pas les autorisation Hiérarchiques, pour leurs mises en oeuvre : soit pour des raisons éthiques, soit pour des raisons de sécurité. Dans le premier cas on met en Danger l’Humain ou plutôt le Terrien, dans le deuxième cas on met en danger la Vie.

                  Mars offre une « Nouvelle Base Expérimentale ». Non seulement on va pouvoir croiser les données que l’on a accumulées dans l’écosystème terrestre avec de nouvelles données acquises dans un autre écosystème, mais on va pouvoir définir de nouveaux outils et de nouveaux matériaux . Faire des essais de Fusion Thermonucléaire dans une station proche de Mars ? pourquoi pas ? Tester de nouveaux Virus Mutants, que l’on ose pas manipuler dans nos laboratoires de haute sécurité, va être possible.

                  On va pouvoir balancer toute sortes d’OGM sur la planète rouge, sans craindre aucune répercussion. La planète rouge est le nouveau Bac à Sable.

                  Dépasser la vitesse de la lumière, pour aller à la conquête d’autres système simples doubles ou triples (3 Soleil), sur LV4 26 par exemple pourquoi pas ? A partir du moment où l’humanité devra envisager la fabrication de processeurs atmosphériques pour rendre habitables des terres lointaines, elle le fera.

                  Nous sommes les grains de riz, qu’il ne reste plus qu’à lancer dans des capsules en Hypersommeil, lorsque nous nous réveillerons aux confins de la Galaxie, alors nous comprendrons peut-être que le système solaire est en réalité un vaisseau... DONT NOUS POUVONS MODIFIER LA TRAJECTOIRE DANS L’ESPACE-TEMPS.

                  Si nous sommes susceptible de produire une source d’énergie aussi importante et en « concurrence » avec le Soleil et de façon confinée et portative... Alors tout devient possible.

                  Je crois que l’astre solaire nous joue encore des tours, l’énergie nucléaire nous a dévoilé bien des secrets, ne serait-ce que sur les concepts liés à la formation des étoiles et des atomes. Mais nous avons encore, il me semble, des secrets à découvrir qui feront que « l’Astre » ne nous fera plus peur smiley , et qu’en plus il sera l’un des rouages de notre Nouveau Moteur...


                  • Lartiste (---.---.48.20) 3 avril 2007 00:49

                    Pour envisager la conquête spatiale, il aura fallu à la « Colonie » abolir l’espace et le temps terrestre. Cela est passé par la maîtrise du Son et de l’Image afin de pouvoir transmettre le savoir, l’expérience, les compétences, à des entreprises d’hommes susceptibles eux aussi de nous porter plus haut sans asphyxier la base...


                    • century (---.---.223.108) 3 avril 2007 03:00

                      C’est joli comme article, mais c’est faux ...

                      faut se renseigner un minimum quand meme, à l’heure actuelle et meme depuis quelques temps deja (ces 2 dernieres années) la technologie a fait des bonds stupéfiants dans maints domaines :

                      on a experimenté la téléportation avec succés, on a decouvert l’invisibilité grace aux métamatériaux, on fabrique des isolants d’une épaisseur d’1 atome , la nanotechnologie avance a grands pas et les premieres applications pratiques voient le jour. la nasa et l’us air force travaillent activement (ce ne sont pas les seuls) sur un moteur a propulsion hypergravitationnelle qui permet de plier l’espace-temps.

                      ce dernier permettra de demultiplier les temps de voyages interstellaires ... de 300 ans on passe a quelques semaines ou mois, l’essaimage de l’humanité devient alors parfaitement possible.

                      je n’ai cité que quelques découvertes majeures récentes, il y en a bien d’autres...

                      pour le fun, j’ajouterais que la corée s’apprete a publier les premieres lois de la robotique , lesquelles sont directement adaptées de celles qu’avaient inventé Isaac Asimov , il y a deja longtemps.

                      Comme le pensent beaucoup de gens, et pas uniquement des scientifiques , nous n’avons pas le choix , « il faut que les humains colonisent d’autres systemes s’ils veulent survivre » .. comme l’a dit Hawking (qui est d’ailleurs tres au fait des recherches sur la propulsion hyper gravitationnelle)

                      voila smiley

                      just my 2 cents


                      • RemiZ (---.---.178.10) 3 avril 2007 10:30

                        La teleportation d’un atome, oui. Mais on est loin, mais vraiment tres loin, de savoir teleporter un grain de riz (mais vraiment tres tres loin). Quant a plier l’espace-temps, vous avez du tomber sur l’article de la Nasa du 1er avril. Peut-etre qu’avec un peu d’epice...


                      • Lartiste (---.---.186.55) 3 avril 2007 15:52

                        «  »on a expérimenté la téléportation avec succès«  »

                        Le terme téléportation « quantique », est un terme qui se rapproche du terme utilisé en science fiction.

                        En realité il ne s’agit pas de téléportation, mais de la transmission d’information sur l’état d’un atome, à un autre atome situé ailleurs dans l’espace temps et qui vient donc se substituer au premier.

                        Donc on peut d’une certaine manière voyager dans le temps et donc dans l’espace... avec les données, mais pas pour autant se Téléporter.

                        Mes recherches dans le domaine n’ont pas encore abouti, j’ai encore dix de travaille dans un laboratoire de haute sécurité avant de tenter la téléportation d’un batracien. Pour l’instant mes résultats sont encourageant, je vous tiendrais au courant...LOL


                      • JL (---.---.73.200) 3 avril 2007 19:03

                        Si par téléportation vous entendez transmission d’infos pour reconstituer un objet, c’est ridicule : Il faudrait parler de reproduction, photocopies matérielles, que sais-je.

                        Et je n’imagine pas autre chose. Peut-être pourriez-vous m’instruire ?


                      • century (---.---.223.108) 3 avril 2007 23:51

                        si tu n’as pas d’accréditation niv 4 au moins, tes infos sont fausses

                        et je ne parlais pas de téléportation quantique


                      • RemiZ (---.---.178.10) 3 avril 2007 10:26

                        Concernant la vie sur Mars, je conseille l’excellente trilogie de Mars : Mars la Rouge, Mars la Verte, Mars la Bleue http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Trilogie_de_Mars de Robinson (ca ne s’invente pas). C’est un livre de SF style hyperrealiste, tres documente et tres instructif. Je le recommande a tous les amateurs de conquete spatiale et particulierement martienne !!


                        • Leonard (---.---.36.15) 3 avril 2007 13:16

                          Un bon article de SF avec l’armetume de ne pas connaitre la fin de l’histoire : les bacteries ont evoluees ou ont peries ?

                          S’il faut attendre 5 milliards d’annees pour voir le resultat je ne suis pas sur que beaucoup de monde se presse au sponsoring ...


                          • century (---.---.223.108) 3 avril 2007 23:48

                            cette trilogie trone fierement dans ma bibliotheque et j’avoue sans vergogne l’avoir lue 2 fois ds son intégralité

                            la meilleure référence pour moi sur ce que l’avanir de mars reserve aux terriens


                            • JM Hauth (---.---.57.189) 15 avril 2007 23:53

                              C’est quand même fort de café quand quelqu’un dit qu’il suffit d’aller sur Mars pour résoudre tel ou tel de nos problèmes personne sourcille. Si on dit qu’avant d’aller sur Mars pour produire sur terre il suffit d’hydrater les terres séches de la planète au lieu de continuer à la assécher personne ne réponds...

                              Alors que c’est simple , il suffit de répartir l’eau que le soleil n’arrête pas de nous livrer et que nous laissons repartir sans arrêt à la mer.

                              http://www.dailymotion.com/jeandb/video/x15f8f_reportage-biefs-du-pilat

                              Allo , il y a quelqu’un ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès