Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Eoliens : les perdants ont aussi de bonnes idées

Eoliens : les perdants ont aussi de bonnes idées

Quand on lance des appels d’offres publics pour financer la recherche, il y en a toujours qui restent sur le carreau. C’est le jeu de toute compétition, tout le monde ne peut gagner. Cleantechies s’est ainsi intéressé au cas des projets éoliens qui n’ont pas été retenus par l’ARPA, un organisme américain de financement de la recherche. 37 projets ont certes été financés, mais cela en a laissé 3 500 de côté, dont certains sont intéressants.

Lors de la remise des prix par l’ARPA, les perdants les plus prometteurs (sic) ont pu disposer d’un espace de démonstration pour attirer des investisseurs privés. Et c’est clairement l’énergie éolienne par cerf-volant qui a attiré le plus de regards. Nous avions déjà parlé de l’orthokitebunch surf (voir la vidéo), mais là, nous jouons à une autre échelle. L’envergure de ces projets les rendent peu crédibles, même aux yeux d’investisseurs risque-tout, voyez plutôt :

Joby Energy

Une installation Joby Wind, ça ressemblerait à une immense échelle qui tournerait à 400m de hauteur pour générer de l’électricité. A chaque extrémité de l’échelle, deux hélices, qui sont les turbines. Pour relier l’engin au sol, un câble qui a deux fonctions : convoyer l’électricité générée par les hélices, et en cas de grand vent ou de souci, se rétracter pour faire « atterrir » l’échelle à la manière d’un hélicoptère (ce qui suggère qu’il faudra au moins autant de place au sol que l’engin en prend dans les airs, dans toutes les configurations possibles). Un prototype de 100KW est en cours de construction.


Makani Power

Makani n’est pas un « vrai perdant » puisqu’ils ont déjà convaincu Google (de plus en plus présent dans les énergies renouvelables) d’investir 10 millions de dollars. L’engin ressemble à celui de Joby, sauf qu’il s’agirait non pas d’une échelle mais d’une enfilade de cercle, sur lesquels on trouverait des hélices. Ici aussi, c’est un prototype de 100KW qui devrait être près d’ici un an et demi.

Sky Windpower

Cette fois-ci, l’approche est différente, avec le lancement d’un générateur beaucoup plus haut dans le ciel, à une hauteur de 2000 à 8000 mètres d’altitude, pour capter des vents de près de 500km/h. A cette distance, il faudrait par contre que l’engin soit aussi gros qu’un avion de ligne, pour générer de 1 à 1,6MW par unité.


Pour tous ces projets un peu fous, il faudra en tout les cas bien comparer les meilleurs endroits pour être sur le "meilleur spot éolien" possible !

TechnoPropres
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • viva 8 avril 2010 17:41


    Etant enfant nous pouvions entendre qu’en l’an 2000, les voitures voleraient.

    Les mêmes rêveurs refont surface. L’éolien n’est en rien une solution au prblème de l’énergie, il s’agit d’un combat d’arrière garde pour que le marché de l’énergie reste entre les mains des grands groupes.

    Demain, l’énergie sera produite localement et chacun sera auto suffisant. Sauf si on continu à nous imposer de l’acheter.

    Techniquement cela est déjà réalisable, l’énergie est ce qu’il y a de plus abondant dans l’univers et sur notre planète.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès