Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Facebook s’offre whatsapp

Facebook s’offre whatsapp

Whatsapp racheté par Facebook, pourquoi est-ce une bonne affaire ? Et pour qui ?

Pour 19 Milliards de dollars, Facebook s’est offert la startup Whatsapp, spécialisée dans la messagerie instantanée.

Or, Facebook dispose déjà d’un tchat sur sa plateforme et à tous les moyens de développer de nouvelles applications sans débourser une telle somme, alors pourquoi cet investissement colossale ?

Facebook est implanté mondialement et anticipe pour freiner son déclin inexorable. Le concept est déjà en nette baisse aux états unis et sa pérennité ne repose que sur ses recettes publicitaires puisque Facebook est gratuit pour l’utilisateur et la multinationale assure qu’ « il le restera toujours ».

Avec un bénéfice net d’un peu moins de 4 milliards de dollars et une recette par click en baisse en 2013, Facebook doit renforcer son contenu pour conserver son audience et permettre un retour sur investissement à ses annonceurs, clés du réinvestissement de ceux-ci.

Pour l’essentiel, Facebook n’est rémunéré que si l’utilisateur clique sur le lien de l’annonceur et il n’est pas envisageable d’afficher les mêmes publicités et encore moins toutes les publicités à tous les utilisateurs.

Le site doit donc posséder le plus d’informations possible sur ses utilisateurs et la plateforme de dialogue Whatsapp, très appréciée des jeunes consommateurs, recèle d’un nombre incalculable de mots clés ainsi que de données téléphonique et de localisation qui sont infiniment précieuses pour Facebook.

Pour ainsi mieux coordonner l’affichage des annonces et le potentiel d’achat de l’utilisateur, Facebook qui étudie déjà très en détail toutes les actions de ses membres pourra renforcer ses bases de données et rentrer plus en détail encore dans l’intimité des utilisateurs.

Il est incontestable que la réussite des services et leur développement est essentiellement basé sur le contenu du site.

En France, le bon coin, leader des petites annonces de particuliers, n’aurait jamais pu trouver son audience sans un copieux contenu provenant à l’origine de la presse qui a versé abondamment des annonces grâce aux titres gratuits du groupe à l’origine du bon coin.

Le contenu de Facebook est participatif mais lui coute plus qu’il ne lui rapporte. L’infrastructure informatique que nécessite un site de cette taille est une charge financière gigantesque et ne peux être rentabilisé que par un trafic publicitaire très soutenu, lui-même assit sur un volume d’utilisateurs toujours plus importants.

Or, Facebook perd aujourd’hui des utilisateurs chaque jour, cet investissement sonne donc comme une tentative d’endiguer, en se diversifiant, cette chute. C’est un pari osé, voir même extrêmement risqué.

Le montant investi, pour acheter une entreprise de seulement 250 salariés, traduit d’une part l’importance capitale, pour ne pas dire vitale, d’enrichissement des fichiers de Facebook mais également la disproportion du montant concédé à une entreprise qui ne pourrait aujourd’hui être revendue et ne pourra certainement jamais l’être compte tenu de la faible durée de vie, en bonnes conditions de fiabilité, des données personnelles.

Facebook n’a donc pas d’autre choix que de payer cher ces données mais la bonne affaire est sans contestation possible pour les dirigeants de Whatsapp qui n’aurait pu espérer pareil valorisation. Il faut noter que 2 milliards de dollars ont été réservés et seront partagés aux salariés qui font, eux aussi, une très bonne opération !

 

Philippe VIROULET

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • rocla+ rocla+ 24 février 2014 12:11

    Fortiche de savoir anticiper le déclin d’ une boite dont 

    on imaginait pas l’ existence il y a quelques décennies .

    • Shawford Shawford43 24 février 2014 12:13

      La preuve, Rome est bel et bien vivante smiley 


    • Shawford Shawford43 24 février 2014 12:15

      Grâce à qui ? C’est un mystère à encore éclaircir.


    • Shawford Shawford43 24 février 2014 12:20

      Parce que c’est pas les alternatives qui manquent, Cabron.


    • Shawford Shawford43 24 février 2014 12:36

      Ouais, Carlo, t’es vraiment un loser, man


    • Luc le Raz Luc le Raz 24 février 2014 13:17

      À voir l’intérêt que suscite cet article, pas de doute Fesse de Bouc est sur le déclin smiley
      A propos, ça existe les pubs ? Pour moi, non, grâce à ABP  smiley


      • claude-michel claude-michel 24 février 2014 13:19

        Et si demain (a cause d’une éruption solaire très puissante) nous n’avons plus de courant pour des mois ou des années...ces sociétés qui valent des milliards de dollars ne vaudrons plus rien...(sic)


        • trevize trevize 24 février 2014 14:17

          Ce n’est pas tant les données actuelles qui intéressent facebook. Ce qu’ils ont acheté à prix d’or, c’est un réseau, 450 millions d’utilisateurs actifs, dont environ 324 millions qui se connectent quotidiennement. Aucun intérêt pour eux d’acheter des données brutes, figées, de l’utilisation passée du service. Ce qui est important pour eux, c’est d’avoir des utilisateurs actifs quotidiennement, pour étudier comment ils se comportent au jour le jour.
          L’autre raison, c’était de couper l’herbe sous le pied de google. C’est là qu’on voit l’intérêt de la concurrence : tant qu’il y aura au moins un facebook et un google qui s’opposent, les acteurs émergents sont certains de se faire racheter pour un bon prix (sûrement un peu trop élevé dans ce cas précis, mais bon, tant mieux pour les créateurs de whatsapp !).


          • agent ananas agent ananas 25 février 2014 10:52

            L’achat de Whatsapp ne fait que retarder le déclin inévitable de Facebook qui paie le prix s’être acoquiné avec la NSA.
            Six nouvelles technologies pourraient bientôt faire connaitre à Facebook, Google, Youtube et al, le sort des dinosaures.
            http://www.mondialisation.ca/six-innovations-technologiques-anti-nsa-qui-pourraient-bien-changer-le-monde/5369095


            • Stof Stof 3 mars 2014 07:28

              Colossal c’est le mot !
              Avec19 milliards on peut s’acheter une entreprise comme Renault ou Carrefour...
              Les 250 employés vont recevoir en moyenne 40 millions de $ par personne.

              Whatsapp, j’en avais vaguement entendu parler, mais je n’en ai pas vu l’intérêt.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès