Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Fichier document : à quoi bon tant de formats ?

Fichier document : à quoi bon tant de formats ?

On peut constater qu’il existe un nombre considérable de formats de fichiers documents destinés à communiquer de l’information. Il en existe autant que de logiciels permettant d’en créer : Word, Works, WordPerfect, OpenOffice, StarOffice, AmiPro, AbiWord, etc .... Est-il si utile aujourd’hui d’en avoir de si nombreux ?

Il fut un temps ...

A l’entrée dans l’ère numérique il y a quelques décennies, il était de mise de posséder un traitement de texte qui soit performant, possédant toutes les fonctions les plus sophistiquées, les plus originales et qui soit wysiwyg. Car malgré l’avènement de l’informatique, chacun avait besoin d’imprimer toutes sortes de documents afin de les diffuser au plus grand nombre possible. C’est pourquoi entre 1975 et 1997, la consommation mondiale de papier a plus que doublé.

De nos jours ...

Aujourd’hui, avec l’entrée du réseau dans la vie quotidienne de l’informatique, est-il si nécessaire de devoir imprimer tous les documents créés par un traitement de texte ? En effet, un document peut être facilement transmis à n’importe qui en quelques secondes par l’intermédiaire d’un courrier électronique ou en le partageant sur un réseau local. Ainsi, toute personne peut le consulter sans pour autant l’avoir imprimé. L’impression de documents devient donc secondaire. Seul le contenu du document reste une priorité.

Conséquence

De ce constat, on peut alors se demander aujourd’hui de l’intérêt d’un tel nombre de formats textes incompatibles entre eux. Car bien que n’importe quel fichier puisse être envoyé facilement, faut-il encore que le destinataire puisse le lire avec le bon logiciel. Puisque seul le contenu du document est important, il suffirait donc que chacun utilise le même format de données. Parmi les formats de données usuels existants, j’ai recherché celui le plus couramment utilisé et le plus universel possible. Voici donc la conclusion que j’en ai tirée.

Conclusion

Si seul le contenu du document est important, il lui faut également un minimun de formatage (police de caractères, format des caractères, structures, ...). Aussi le format HTML convient tout à fait à cet usage. Tout utilisateur peut lire ce format hyper-texte avec n’importe quel navigateur internet. Il permet de structurer tout document et formater les caractères. On peut y faire figurer des tableaux, des images, des listes, ce qui est largement suffisant pour diffuser une information. La création de tels fichiers peut se faire à l’aide d’un simple éditeur HTML ou même d’un traitement de texte.

Des lacunes cependant, mais suffisant pour Monsieur Tout Le Monde

Le format HTML a pourtant ses limites. Dans certains domaines, ce format est insuffisant comme par exemple en sciences où apparait la nécessité de pouvoir écrire des formules mathématiques. De plus, ce format n’est pas crypté et protégé par un mot de passe : toute personne ayant un document HTML peut modifier le contenu, la structure, les images.

Malgré ces lacunes, le format HTML convient tout à fait au particulier désirant créer, sauvegarder et diffuser de l’information. Il est donc inutile d’utiliser un imposant traitement de textes pour rédiger un document n’ayant pas la vocation d’être imprimé, au risque qu’il ne puisse être lu par leurs destinataires. Mieux vaut utiliser un format connu de tous et diffusé largement sur Internet et ailleurs. N’est-il pas suffisant pour que vous, lecteur d’AgoraVox, n’ayez pris connaissance de cet article rédigé à l’aide du format HTML ?


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès