Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Firefox, les standards et l’avenir du Web : l’importance des (...)

Firefox, les standards et l’avenir du Web : l’importance des parts de marché

Ce billet fait partie d’une suite d’articles sur Firefox, les standards et l’avenir du Web.

Introduction ; L’importance d’avoir des parts de marché (le présent billet) ; l’historique de la relation avec Google ; le soutien des partenaires ; l’indépendance du projet Mozilla.

(Avant de continuer la lecture, merci de vous souvenir qu’il s’agit ici de mon analyse personnelle, et en aucun cas d’une communication officielle du projet Mozilla).

Avant toute chose, revenons à la mission du projet Mozilla : "promouvoir le choix et l’innovation sur Internet". Toute la démarche de Mozilla peut être mesurée par rapport à cet objectif. Rappelons que Mozilla Foundation est une fondation à but non lucratif, qui possède 100% d’une filiale, la Mozilla Corporation. Les deux entités partagent la même mission.

Le projet Mozilla est né d’un constat tout simple : le marché des logiciels permettant d’utiliser Internet (navigateur et messagerie) a besoin de concurrence pour fonctionner. L’histoire est édifiante de ce point de vue-là. A partir du moment où Netscape était cuit, Microsoft a cessé tout développement d’Internet Explorer. IE 5.5 est sorti en 1999, et c’était la dernière version apportant un réel progrès. IE6, sorti en 2001, n’était qu’une mise à jour mineure destinée à profiter du "look" de Windows XP[1]. Autrement dit, cela fait cinq ans que le Web stagne côté client, après des années de progrès et d’innovation, de 1992 à 1999. Forcément, quand on a le monopole, il n’y a aucune raison d’améliorer son produit, surtout quand ce dernier ne rapporte pas d’argent ! (Rappelons que ce qui rapporte chez Microsoft, c’est Windows et Office, alors que la division MSN a perdu de l’argent pendant des années). A partir du moment où Firefox devient menaçant, surprise, Microsoft reconstitue une équipe de développement d’Internet Explorer, démantelée en 2001, et se décide à faire un IE 7 réservé aux utilisateurs de Windows XP Service Pack 2. (Sous-entendu : pour les autres, à vous de payer la mise à jour vers XP ou VISTA).

Le navigateur Opera a fêté ses 10 ans en août dernier. C’est un bon logiciel, mais il a comme principal défaut... de ne pas avoir de parts de marché, et plafonne à moins de 1% d’utilisateurs, malgré d’indéniables qualités, dont le respect des standards du Web. A-t-il incité Microsoft à investir à nouveau dans IE ? Non, car il n’est pas menaçant sur le marché.

Voilà pourquoi il est essentiel pour Firefox d’avoir des parts de marché significatives : elles sont indispensables pour atteindre sa mission, qui est de promouvoir le choix et l’innovation.

Il est un autre aspect essentiel des parts de marché. Avec 95% de parts de marché pour Internet Explorer les années passées, on s’est retrouvé avec des développeurs Web qui ne faisaient que des pages limitées à Internet Explorer, ce qui empêchait d’autres acteurs de pénétrer sur le marché et d’apporter la concurrence tant redoutée par le monopole de Redmond. Aussi, avoir plusieurs navigateurs respectueux des standards et disposant ensemble d’une part significative du marché, est-ce essentiel pour préserver l’interopérabilité du Web, et donc son innovation.

Notes

[1] Hormis, précision qui a son importance, l’ajout du Doctype Switching, inauguré par IE/Mac.


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (111 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • douceur (---.---.57.218) 24 février 2006 18:38

    Important de le dire ..allons vers des logiciels ouvrant notre vie et pas des logiciels genre IE fermant notre vie sur internet.


    • shaktii (---.---.10.79) 24 février 2006 19:37

      Oui mais il ne faut quand même pas exagérer, 90% des internautes ne sont pas des imbéciles.

      Cordialement Marie


    • (---.---.139.149) 25 février 2006 05:36

      peut etre pas 90% mais l’utilisateur « de base » ne ait pas d’effort de choix d’ou l’importance de IE alors qu’il y a tant de navigateur autrement plus performant (dont certain utilisent le moteur IE) Idem pour MSN Messenger, Idem pour windows media player...
      Combien j’en ai converti qui prétextaient que les autres etaient compliqués (sans avoir essayé bien sur...)


    • (---.---.162.15) 24 février 2006 22:08

      Mouais, il y a encore du chemin à faire pour que les développeurs pensent autrement que pas Internet Explorer. Il y a encore trop de sites (parfois importants) qui ne fonctionnent pas sous Firefox ou Konqueror, Safari, Opera...

      Am.


      • Steph (---.---.254.173) 26 février 2006 01:23

        Au début du web en france on développait pour mosaïc et netscape (1990) , puis netscape a remplacé mosaïc puis est arrivé explorer, il était beugué de partout. ça a été une sale période pour les développeurs, plus rien ne fonctionnait au début (serait-ce une habitude du bug chez Microsoft ?). Ensuite Netscape a disparu (sa non alliance avec AOL a signé son arrêt de mort). Explorer à mon avis, rejoint la politique par le vide de Microsoft, on élimine tout le monde et on impose nos standards. le meilleur exemple en est les pages html produites à partir de office. C’est une insulte au w3C (organisme des standards web), il existe même une commande dans l’éditeur de page web le plus utilisé par les développeurs (dreamweaver) qui s’appelle « nettoyer le code word ». Heureusement qu’il y a firefox, il suit les standards et donne le même résultat sur un windows, un mac ou un linux. Et de surcroit il est mieux sécurisé qu’ Explorer. Quant aux sites qui ne fonctionnent qu’avec IE ils sont je crois l’expression d’une volonté politique des structures qui les développent. Le tout microsoft et tant pis pour les autres, puisque même en travaillant avec les standards du w3c il arrive qu’IE ne fonctionne pas correctement.


        • zouzouwizman (---.---.127.17) 26 février 2006 16:19

          Steph a dit : « puisque même en travaillant avec les standards du w3c il arrive qu’IE ne fonctionne pas correctement. »

          C’est plutôt l’inverse : si vous respectez les standards W3C, ca ne marchera pas sous IE. Ca marchera sous Firefox, Opéra ou Safari qui eux respectent les standards. Je suis Webdesigner depuis 7 ans, IE cause beaucoup de problèmes, ferme des possibilités et oblige à des subterfuges pour contourner ces bugs. IE a je le pense freiné les évolutions du Web. Vive Firefox, il ouvre des possibilités pour les webdesigners, donc les internautes au final !


          • Thomas (---.---.119.205) 1er mars 2006 15:58

            Félicitation pour cet article, il est très important de souligner que l’utilisateur à desormais le choix. J’utilise Firefox parce qu’il s’agit pour moi d’une alternative on ne peut plus crédible.

            Malgré tout, je subis encore (comme beaucoup) le fait que beaucoup de site web ne sois pas compatible avec firefox. Je me réjouis (faute de mieux !) d’avoir découvert l’extension IE Tab pour firefox qui permet de changer de manière simplissime le moteur de rendu des pages html (même si l’on s’expose aux mêmes risques que l’utilisateur d’IE !)

            Dans tout les cas, merci à vous de prendre le temps d’intervenir sur ce très bon site et je vous invite à renouveler l’occasion dès que vous en avez le temps.


            • brch90 (---.---.70.3) 1er mars 2006 20:19

              Bravo !

              J’utilise Opera qui marche de la même façon sous Windows et Linux, et est très en avance sur son temps. Commandes vocales, commandes souris etc ...

              FireFox est aussi très bon mais je n’aime pas son aspect personnalisation avec toutes ses extensions. Je ne faisais plus qu’ajouter des extensions sans travailler ...

              Opera lui, est un peu lourd car un client e-mail est intégré mais fonctionne très bien. Sans extensions du premier coup.

              Konqueror est lent.

              Quand aux sites qui ne fonctionnent qu’avec IE , boycottez ! et les designers html auront des sueurs froides en zieutant leurs statistiques de fréquentations.

              Une fois de plus le monopole freine le Web.


              • Etienne (---.---.128.8) 11 mars 2006 15:24

                Cher AM., nous sommes en 2006 ! Ca fait maintenant quelques mois que je n’ai plus rencontré de site franchement incomptatible avec mon navigateur préféré. La RATP a fait partie des derniers à s’y mettre, depuis à part peut-être un site coréen ou deux, rien vu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès