Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Free MVNO ? Les raisons d’un revirement

Free MVNO ? Les raisons d’un revirement

D’après le magazine Challenge, Free serait en négociation avec Orange et SFR dans le but de développer une offre MVNO. Qu’est-ce qui a fait changer d’avis les dirigeants d’Iliad ?

J’ai abordé ce sujet de MVNO et d’offre quadri play en septembre 2004 avec un dirigeant de Free lors d’un déjeuner. A cette époque, les offres étaient encore en accès Internet plus téléphonie IP avec un début d’offre en télévision. Mon argumentation était que les offres d’accès seraient couplées dans les deux ans avec une offre de téléphonie mobile. Deux opérateurs FAI ont déjà lancé ce type d’offre et Free a dû réagir.

Pourquoi si tard ?

L’opérateur aurait pu commencer à négocier en 2005 et proposer une offre couplée dès début 2006.

Une des raisons de ce retard est le coût d’une licence MVNO demandée par les opérateurs mobile et surtout le retard technologique du Wimax. Je n’ai aucun doute sur la vision prospective de Xavier Niel et sa perception du marché en offre quadri play. Le rachat de la licence Wimax d’Altitude Télécom est là pour le démontrer et Free a pu penser que cette technologie lui permettrait de développer directement une offre mobile sur IP avec accès Internet.

Le problème c’est que le Wimax n’est pas mûr et ne le sera pas avant mi ou fin 2007. Dans l’intervalle Free doit commencer à déployer une infrastructure sinon il pourrait perdre sa licence. C’est ce qui avait fait abandonner cette même licence à Neuf Telecom en son temps et qu’ils ont essayé de bloquer juridiquement sans succès.

L’équation pour Free est donc simple.

Obligation de commencer à déployer une infrastructure sur des équipements qui devront vraisemblablement être mis à niveau ou remplacés fin 2007 début 2008. Si l’opérateur déploie une couverture minimum, le service offert en téléphonie mobile IP va être restreint et peu intéressant pour les clients. S’il déploie largement l’investissement ne sera pas rentabilisé lorsqu’il faudra mettre à niveau l’équipement. Cela sans prendre en compte les coûts de terminaux à subventionner qui devront également être remplacés. Cela commence à faire beaucoup.

En prenant une licence MVNO Free fait d’une pierre deux coups. Il évite un large dépliement Wimax en proposant à ses clients une offre mobile basée sur le réseau GSM et commence à déployer le Wimax dans les zones à forte densité de population. Avec l’arrivée dès septembre 2006 des premiers téléphones mobiles duo GSM/WIFI et bientôt Wimax, le FAI pourra proposer un accès mobile sans zone d’ombre basé sur le GSM sur la plus grande partie du territoire et sur la voix sur IP à son domicile avec la Freebox V 5 et dans les zones couvertes par le Wimax et le réseau de Freebox V5 qui va grossir.

C’est également un bon moyen d’amorcer la clientèle mobile pour la migrer plus tard en tout IP dès que le réseau sera satisfaisant, probablement mi 2008. C’est en plus une offre qui mermet de se différencier sensiblement de ce que pourront proposer les autres opérateurs.

Etudions le modèle économique

Le forfait Free est d’aujourd’hui de 29,99 € par mois. Le mobile coûte en moyenne au client 20 à 25 € par mois pour deux heures de communication. Les offres les moins chères en MVNO commencent autour de 10 € mais avec un faible nombre de minutes incluses.

Imaginons une offre Free pour 49,99 € par mois avec 1 h de communication GSM comprise (ou 59,99/mois pour 2 h) et des appels illimités en mode IP sur les numéros fixes dans tous les pays couverts par l’offre IP fixe et un coût très inférieur vers les mobiles par rapport au coût mobile/mobile. C’est tentant, non ?

Ces 20 euros supplémentaires dans son arpu permettront à Free d’amortir sa licence MVNO et de couvrir une partie des coûts de déploiement du Wimax.

Prenons comme exemple le modèle de Clearwire aux Etats-Unis. L’opérateur qui vient de recevoir 900 millions de dollars de Intel et de Motorola facture 30 $ par mois l’abonnement à son service Wimax. A ce tarif Free ne va pas gagner sur l’abonnement GSM mais ne va perdre de clients intéressés par le quadriplay. Il va même très certainement en gagner en acquérant l’expérience des clients mobiles qui pourront migrer vers l’offre tout IP en 2008. C’est magistral.

Le plus fort, c’est que ce raisonnement est basé sur la notion « 1 abonnement/1 mobile » mais avec la technologie IP un seul abonnement peut couvrir plusieurs identifiants et donc plusieurs utilisateurs. Avec Skype vous pouvez avoir plusieurs « clients » sur l’abonnement Internet sur le même PC.

Traduction : pour un abonnement principal à l’offre quadriplay vous avez un numéro GSM et autant de numéro IP que vous voulez. Pour les urbains qui ont des enfants, le contrat devient vraiment intéressant.

Une évolution vers une plate-forme de services ?

L’autre aspect est bien sûr l’accès Internet sur les PC équipés de réception Wimax (Intel annonce une offre pour début 2007) et sur les téléphones smartphones et autres PDA. C’est également la possibilité de promouvoir des terminaux musicaux capables de recevoir des contenus en streaming ou téléchargement en mode IP sans passer par un PC (voir mon article sur ce sujet ici) ; les opérateurs et les Majors qui vont apprécier.

Free pourrait en profiter pour développer une plate-forme de services de contenus en élargissant son offre de VOD actuelle vers le téléchargement payant de contenus audiovisuels, et pourquoi pas devenir opérateur de chaînes TV de flux et de stock sur IP en fédérant des chaînes Internet comme celle de VNU et/ou éditant ses propres contenus.

Ce nouveau modèle économique lui permettrait de migrer en douceur lorsque le marché des FAI va baisser en valeur ajoutée (voir mon article ici et surtout mon interview chez Olivier) lié au passage en tout fibre optique et au ticket d’entrée pour déployer une infrastructure fiber to home.

Si ce scénario se réalise, les stratèges de Free sont vraiment géniaux.

Bien sûr ceci est une pure fiction et toute ressemblance avec des faits à venir ne serait que pure déduction. A suivre...

Articles en relation :


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (148 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • philS (---.---.148.95) 7 juillet 2006 12:51

    En poussant plus loin encore la stratégie de Free, à partir de 2008, sa couverture Wimax et le renouvellement de ses équipements lui permettront de proposer des forfaits 1 abo ADSL fixe + 4 numéros de téléphone mobile qu’il amortira très largement par du Wimax à des tarifs bien inférieurs à 109,99 (29,99 + 4X20) euros. Pourquoi pas 79 euros ?

    Grâce à son volume d’abonnés il pourra négocier les tarifs des appareils mobiles avec les principaux constructeurs avec les mêmes niveaux de remise que les orange, SFR ou Bouygues (il vendra des terminaux GSM compatible Wifi/Wimax par 4). Autant dire que les opérateurs GSM actuels doivent se méfier et anticiper cette convergence où Free n’occupe que la deuxième place des FAI !


    • Christian Jegourel Christian Jegourel 7 juillet 2006 16:36

      Il est probable que lorsque les technologies IP mobile seront déployées le forfait d’accès mobile soit compris dans l’abonnement à Internet avec des services divers. La minute de communication sera gratuite comme avec le tel fixe aujourd’hui. Le coût global sera inférieur à ce que vous décrivez car à partir d’un abonnement fixe vous pouvez décliner autant d’utilisateurs en IP que vous voulez. Ce sera bien sûr limité mais le surcoût sera minime. Je vois donc bien une offre intermédiaire avec de l’accès GSM limité en minute puis tout IP plus tard sans limitation pour une somme inférieure à 50 euros avec 5 ou 6 accès similutanés.


    • Fredroy (---.---.254.73) 7 juillet 2006 23:02

      En gros Free va faire avec la téléphonie mobile ce qu’il a fait avec l’internet... Il va proposer une offre IP/ADSL = (MVNO) puis dégrouper ces derniers = (Les passer en offre WIMAX) Sauf, que la mobilité en WIMAX n’est pas autorisée par l’ARCEP.


      • cb68 (---.---.140.73) 8 juillet 2006 10:38

        Il faudrait déjà que la téléphonie sur ip fonctionne ! Je suis chez free et nombreux sont mes correspondants qui me disent : j’entends mal, ca gresille ! Pour l’instant je considère cette technique en phase beta test, ce n’est pas utilisable correctement. Quelque fois ca marche mais quelque fois pas. Ce n’est pas stable. Alors je n’ose pas imaginer avec un mobile !!!


        • Cédric (---.---.45.210) 9 juillet 2006 01:42

          Ce n’est heureusement pas le cas de tout le monde, et surtout ce n’est pas spécifiquement la technologie qui est en cause.


        • harch (---.---.92.96) 8 juillet 2006 11:10

          il a pas tord pour la voix sur ip de free. de ce cote free ferais bien de reagir car ca fait des années qu’il ont un service voip de tres mediocre qualité si ces dernier me lise qu’il en tire des conclusion. neamoins le wimax mobile serat le pied , il est peut etre pas encore autorisé mais le serat en 2007 je croit. quoi qu’il en soit si j’ai du wimax free , j’utiliserai un autre service voip que celui de free ... question de qualité.


          • (---.---.162.15) 13 juillet 2006 22:24

            Tous les « freenautes » que je connais sont satisfaits de leur téléphonie Voip. Il y a certes quelques soucis, mais ils sont globalement très mineurs.

            Am.


          • Christian Jegourel Christian Jegourel 8 juillet 2006 12:51

            J’ai deux abonnements Free, un sur Paris en dégroupé et l’autre en province, j’ai eu de gros souci en non dégroupé mais maintenant c’est réglé et j’utilise la voix sur IP tous les jours sans problème majeur. C’est vrai que c’est moins stable qu’une liaison traditionnelle et m’oblige de tant à autre à rebooter la freebox mais c’est beaucoup plus avantageux financièrement.


            • Carpdiem (---.---.228.79) 14 juillet 2006 04:22

              kiffance ... et je respecte une société qui innove tant ... pourle télephone, avec un fixe de qualité peu de pb de son, ok plus de soucy que un fixe classique mais une note bien autre . Faite le calcul !


              • looksium 28 décembre 2013 15:51

                Bonjour,

                Suite à une surfacturation d’orange avec leur service achat internet plus, j’ai remplacé orange par free (en non dégroupé j’habite en campagne).

                Parfait j’ai maintenant un forfait mobile à 0 Euros (2 Euros si je n’était pas client internet chez free) je passe mes appelles fixe et mobile sur la free box et là ou je suis étonnamment surpris c’est le tarif des communications

                Appelle vers les fixes 0 Euros Et appelle vers les mobiles 0 Euros ????

                Free ne changé rien merci.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès