Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Génération Technologique

Génération Technologique

Parlons ensemble de cette tranche d'âge, de cette génération, celle de vos enfants, de vos neveux et aussi la mienne. Parlons de ces 12% de la population française en 2011 qui représentent le mieux cette génération technologique, celle des 15-25 ans. On dit qu’ils on été élevés au biberon numérique depuis leur enfance, on dit qu’ils sont béguës devant leurs écrans, leurs smart-phones... - Petite présentation de cette vraie génération “Fracture”.

Le monde numérique

Quelques chiffres (France 2011) :

- 67% des Français sont des internautes.[Ipsos]

- 25 % des internautes sont des mobinautes.[Ipsos]

- 70% des internautes se servent d’internet pour se tenir informé. [TnsSofres]

Le monde numérique que l’on connaît aujourd'hui ne sais pas construit en un jour bien évidemment, cela à pris plus de 30 ans. Le réseau des réseaux : internet fait cohabiter tous les systèmes autour de lui, permettant à tout un chacun : de recevoir la télévision, de regarder des photos, de blogger, de faire partager ses émotions. En somme d’envoyer et de recevoir de l’information n’importe quand, et peu importe la localisation.

La culture et les modes de consommation ont beaucoup évolué, on peut : faire ses courses via son smartphones, envoyer des courriers postaux depuis son ordinateur, visiter une galarie d’art en ligne etc. Grâce à Internet les possibilités sont infinies, les frontières spatio-temporelles sont supprimées. Chaque internaute a désormais accès à la majorité des œuvres de manière immédiate.

La génération de la rupture

95,7 % des jeunes ont utilisé le moteur de recherche au cours du deuxième trimestre 2010 contre 93,5 % de l’ensemble de la population d’internaute. [BenchMark 2010]

Les jeunes sont les premiers vecteurs et acteurs de cette croissance, ils veulent “du beau, du bon et du tout de suite”. Cette consommation rapide et excessive favorise considérablement l’ouverture d’esprit et le niveau de culture des individus. Pourquoi se contenter d’une chaîne d’information à heure fixe tous les jours, lorsqu’on peut suivre l’actualité “au compte goûte”, uniquement avec nos centres d’intérêt et en direct ? Les jeunes n’attendent pas, ils vont chercher l’information (musique, livre numérique, émission radio...) là où elle se trouve et où elle est facilement accessible.

Aucune génération auparavant n’a semble t’il aspiré à autant de volonté pour s’informer, partager et écouter au quotidien ce qui les entourent. Ce sont bien les NTIC (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication) d'aujourd'hui qui le permettent. L'information est déjà accessible depuis bien longtemps, facilement, d’un simple clic. Aujourd'hui nous la trions, nous la sélectionnons : seulement la partie, la phrase, la donnée qui nous intéressent, toujours dans cette esprit de consommation instantanée, sans aucunes fioritures. L’objectif final est de trouver l’information la plus juste.

“Il existe une culture propre à la Toile […] Où tous les acteurs ont un rôle à jouer, ne serait-ce que par les choix et tris auxquels ils procèdent entres toutes les sources d’informations disponibles.”Unesco, 2005.

Autre points, qui semble marqué plus particulièrement cette génération est la nécessité très forte de vouloir afficher sa réussite à travers les réseaux sociaux. Afficher ses différences, ses trais de caractères, démarqué sa personnalité est très répondus et s’affiche clairement sur facebook, twitter... Cette attitude se découvre également sur les réseaux sociaux professionnels, toujours en croissance.

“Les choses ont souvent de l’importance que lorsque qu’elles sont mises en commun.”

Raphaël Berger Directeur de Clientèle Ipsos MediaCT

L’objectif est de faire des choses ensembles, de façon ponctuelle, dans tous les domaines, mais sans aucunes contraintes sur le long terme. Ces pratiques clairement éphémères et individualistes définissent souvent les rapports numériques en générale. On la nomme d’ailleurs parfois la “sociabilité digitale”.L’accès à tous ces services se traduit généralement par une présence beaucoup plus forte à la maison. Cela n’est pas pour autant vécue comme un refuge mais comme une porte donnant sur l’extérieur, compte tenu que beaucoup d’activités externes peuvent être effectués chez soi.

C’est cette génération “ouverte”, loin des idées reçus et des tabous de leurs aînés, extrêmement poussé par la technologie et les nouveaux outils de communication (smartphones, tablettes tactiles, e-reader, netbooks, tv connectées…) qui crée cette fracture avec les générations passés.

“50% des 50 ans et plus, ne voit pas l'intérêt d’internet.”(TnsSofres 2011)

Le plan “horizon 2012” d’Eric Besson devrait permettre de vulgariser les systèmes afin que tout public puisse mieux apprécier internet.

Finalement pour beaucoup de jeunes, la technologie et le numérique auront permis de vivre autrement, de valoriser la culture et de s’ouvrir au monde.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON




Palmarès