Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Google, le bras armé de l’Empire !

Google, le bras armé de l’Empire !

Difficile d’évoquer les externalités positives à la manière d’un Yann Moulier-Boutang, qu’offrirait l’usage des services fournis par Google au monde entier !

Internautes en cours de dindification ?

Le succès de Google repose avant tout sur l’utilisation de son moteur. Selon l’avis de ses consommateurs “éclairés” (égarés de leurs sentiers lumineux), il serait plus “pertinent” que les autres alors qu’ils ne connaissent aucun autre moteur. Je les incite de ce pas à utiliser Yahoo ! et ils se rendront compte alors qu’au travers de deux requêtes identiques, les résultats sont tout à fait comparables entre Google et Yahoo !. Sans chercher à désespérer les internautes, supporters inconditionnels de Google, ils pourront même se rendre compte que l’index de Yahoo ! est même beaucoup plus important que celui de Google.

Au lieu d’évoquer la pertinence, il serait plus honnête d’évoquer un dispositif “malin” visant à donner une réponse plus rapidement que ces concurrents aux internautes de plus en plus pressés, s’appuyant sur une accumulation de moyens techniques inégalés à ce jour. Et à la lumière de la requête précédente, inutile de persévérer dans une démonstration qui en deviendrait lassante par son caractère répétitif !

Comportement vertueux ? Mon œil !

Google, faiseur de technos ?Principal bénéficiaire du logiciel libre, Google a été durant plusieurs années l’un des principaux financeurs du projet de la fondation Mozilla. Avec la sortie de son propre navigateur, Chrome, et bientôt de son propre système d’exploitation, Google OS, ceux-là même qui encensaient la firme de Moutain View crient maintenant au “cannibalisme” ! Quelle est, au juste, la liste des innovations apportées au monde de la High Tech par Google ? Gmail ? Google Docs ? Picasa ? Google Analytics ? A la manière de Microsoft, Google a toujours su jouer le suceur de roue et investir sur des technologies en faisant en sorte d’accompagner leur croissance.

Google s’inscrit dans le comportement d’une entreprise comme les autres. Dans la période récente, la firme de Moutain View a accéléré les acquisitions d’entreprises et les dépôts de brevets en tout genre. On est loin de la problématique des externalités positives : Google, c’est aussi l’illustration de la manière dont le vieux monde se travestit pour mieux nous faire gober des mouches ! Le pire est que certains intellectuels, pour illustrer leurs “théories”, en viennent à faire l’exégèse de Google. Do local… think global… reste avant tout une affaire de praxis ! Il est toujours difficile de théoriser sur la courte période le général à partir d’un détail, quand bien même ce détail s’appellerait-il Google !

Imposture

Le modèle économique de Google repose sur les AdWords. Les entreprises achètent à l’éditeur des mots-clés de façon à apparaître dans les liens commerciaux proposés à droite de la page de recherche. Le trafic que représente l’achat de mots-clés est de l’ordre de 0.5% du trafic global pour un site correctement référencé. L’astuce de l’éditeur est de “profiler” les internautes en rémunérant les éditeurs de blogs et de sites au travers du programme AdSense pour une poignée de dollars !

Mais l’imposture ne s’arrête pas là. Google indexe les journaux, indexe les livres sans se soucier le moins du monde des droits d’auteur. Externalités positives ?

Paradoxe

Le paradoxe est aujourd’hui que Google est une illustration tentaculaire, diffuse et totalisante de ce que Toni Negri décriait dans son ouvrage co-écrit avec Michael Hardt, en 2000, l’Empire. Loin d’être une “puissance constituante” pour les “multitudes” (peuples, classes laborieuses), il est devenu puissance instituante et instituée par des consommateurs qui lui fournissent une grande partie de leur force de travail ! Les “multitudes“, esclaves du nouvel Empire ?

Le propre du “capitalisme cognitif” ne serait-il de modifier la proposition de Proudhon en ces termes : “Le vol, c’est la propriété !

Source : Voie Militante
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Deneb Deneb 16 mars 2010 12:36

    Article nul, partial et incomplet. Google, paradoxalement pour une boite commerciale, est un allié des esprits libres contre les dictatures. 

    • Jurassix Jurassix 16 mars 2010 13:02

      Faux Deneb. Sous une couverture liberticide se cache une société bien plus dangereuse que Microsoft qui a été la cible pendant tant d’années d’attaques.

      Moteur de recherche gratuit, mail gratuit, OS gratuit, OS mobile gratuit, « suite office » gratuite, CAO gratuite, gestion des images gratuite, GPS gratuit, aujourd’hui, on peut être équipé de tous les programmes dont on a besoin, ou presque, et cela pour zéro.

      La dernière ce cache BigBrother :
      - Savoir quels sites vous visitez,
      - quels restaurants et cinémas vous fréquentez (merci le mobile),
      - connaitre vos centres d’intérêt pour mieux cibler les publicités que l’on va vous balancer soit de manière évidente (spam), soit de manière plus futée (liens commerciaux)

      Google, c’est pas du logiciel libre. Google, c’est du fichage libre, et on en est tous content ! Google, c’est l’avènement de la société de consommation et de brutalité publicitaire.

      Vous voulez du libre : Thunderbird, Firefox, Ubuntu, les solutions existent sans un fichage permanent.

      La différence entre Google et Microsoft, c’est que le premier est gratuit, donc on accepte plus facilement des écarts quand on ne paye rien.


    • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 16 mars 2010 12:46

      @Deneb

      On peut aussi croire au Père Noël. Je crois que mon propos est argumenté. Je n’ai pas eu l’honneur de lire vos arguments sur le fait que Google serait un allié des esprits libres contre les dictatures. Je les attends avec beaucoup d’impatience.

      Mais comme vous l’avez remarqué, mon propos n’était pas de dire ce qui était bien, ce qui était mal. Mon propos était de remettre en cause le concept d’externalités positives. Vous en pensez quoi ? Quant au concept d’Empire cher à toni Negri, vous en pensez quoi ? Et les multitudes ?


      • Deneb Deneb 16 mars 2010 13:10

        Dans vos énumérations des services vous oubliez le plus important : Google Earth, une revolution ! Et vous êtes partial, parce que vous défendez l’information payante contre l’information libre. Arretez de lire la presse, informez vous sur Internet. Votre argumentation est celle des moines copistes contre l’imprimerie.


        • Jurassix Jurassix 16 mars 2010 14:08

          Parlons en de Google Earth. Au départ, gadget sympa, « Tiens, regarde la maison ! », ou « Tiens, regarde comme la cirque de sixt est belle vu de dessus », qui est tout aussi bien fait sur le geoportail (mais pas d’installation de logiciel sur le DD).

          Après, Google StreetView. « Ahh, tiens, regarde comme Lyon est bien fait », « Bah, tiens, regarde ou il habite, mais c’est naze ! ». Sous couvert d’offrir de « l’information » (notez bien les guillemets) à tous, on créé des problèmes qui n’existaient pas.
          Avec toujours cette pub quand on fait une recherche d’itinéraire, pour un resto, un hotel etc...

          Information payante ET libre sont indissociables. Fichage et publicité doivent être limités.


        • matthius matthius 18 mars 2010 15:27

          Contre Google Earth et Google Maps il y a Open Streets Maps un projet de cartes entièrement libres informée par les internautes.


        • plancherDesVaches 16 mars 2010 13:19

          Excellent article.

          Pourtant, je ne comprends pas... « on » m’a toujours dit : « gogole est ton ami ».

          Utilisez ceci :
          http://www.ixquick.com/
          (il ne stocke pas votre adresse IP)

          Deneb : le gogole earth est gratuit... oui, mais essaie de copier une carte, et reviens me dire...

          Ce que tu n’arrives pas à comprendre, est que tout service qui devient un passage obligé car n’a pas de concurrence devient TOUJOURS un filon pour la société qui l’exploite.
          (idem pour la numérisation de la littérature française)
          (en gros, on « offre » un service gratuit et on en profite à coté un max)
          (cela permet de TENIR le client)

          Mais.. je reste confiant. Le monde du Libre commence à cerner le piège gogole.


          • Deneb Deneb 16 mars 2010 13:26

            Plancher des vaches : « mais essaie de copier une carte, et reviens me dire »

            Je viens de le faire. J’ai combien de temps avant que les GI débarquent ?


            • plancherDesVaches 16 mars 2010 13:42

              Tiens... bizarre. Pour avoir essayé, j’obtiens une image noire.

              Mais nous allons avoir le truc : quel logiciel utilises-tu pour faire cette copie ?
              (si c’est en passant par les outils de gogole, ils ont ajouté à ton profil un lieu qui t’intéressait)


            • plancherDesVaches 16 mars 2010 13:47

              Je vais même t’expliquer pourquoi je suis sensible sur l’obtention d’utilisation LIBRE d’une carte.

              TOUTES les cartes du monde sont exploitées par des sociétés qui en retirent un bénéfice juteux.

              Alors que la représentation de la planète devrait en principe être libre d’utilisation...
              (notes bien que je n’ai pas écrit « la planète », mais « la représentation »...)


            • Deneb Deneb 16 mars 2010 14:09

              Une copîe d’ecran, tout connement.


            • Deneb Deneb 16 mars 2010 14:34

              « Moi je ne bouffe pas un truc sous pretexte qu’un etiquette »gratuit" est collé dessus« 

              vous confondez le matériel et i’mmatériel. Vous pouvez bouffer toutes les information, il en restera toujours pour tout le monde, ce qui n’est pas le ces de votre sandwich gratuit.

               »Google stocke en base de donnée la vie des gens et revend ces infos à des publicitaires"
              Je m’en contrefiche. Je suis déjà fiché à la mairie, à l’armée, la police, la prefecture ...

              Quand quelqu’un prend la mesure de mon cou, j’aime autant que ce soit un tailleur plutôt qu’un bourreau.


            • Deneb Deneb 16 mars 2010 16:05

              à vos souhaits !


            • katalizeur 16 mars 2010 14:09

              «  »l empire a perdu alors , puisque son bras armé quitte la chine ??«  »

               ????...non c’est serieux ?.....si c’est serieux gros gros risque de guerre froide.....remarque on va bientot avoir confirmation....il suffit de surveiller les tremblemments de terre et catastrophes divers.....


            • non666 non666 17 mars 2010 00:23

              Il va falloir arreter de rever.
              On vous a vendu les « autoroutes de l’information » ou tout devait rester gratuit , malgrès des investissements gigantesques , contrairement au « modele français » du minitel ou le cotoyen payait (TRES cher ) a chaque connection.

              Vous y avez cru ?
              Pauvres naifs !

              Il n’y a pas de secret.
              Ou VOUS payez , ou vous payez de façon indirecte (via les recettes de la pub) ou QUELQU’UN D’autre paie .


              1) Vous ne payez pas
              2) la pub a elle seule ne peut couvrir ces frais gigantesques.
              3)....quelqu’un d’autre paie !

              QUI ?
              ce qu’on appelle le renseignement electonique, ce n’est pas seulement les grandes oreilles qui ecoutent passivement la toile, vos communications satellites ou transatlantiques.
              C’est VOTRE participation a l’espionnage que vous subissez, à une information tronquée.
              Le role de Google, yahoo et les autres a éd’abord été de conquerir le marché, de se rendre indispensable, de vous tenir.
              Ensuite ils vous envoient ce qui doit etre vu, et dissimule le reste.
              Bien sur la partie visible est la mise en avant remunérée , les tetes de godoles qui s’affichent en première page contre le paiement d’une taxe.

              Mais le reste est beaucoup plus sournois.

              1) L’indexation de tout le NET correspond a une copie pure et simple de tout ce qui s’y trouve (fonction « cache » de ggogle qui CACHE la copie de tout les sites aspirés...

              2) La mise en première ligne des informations sert apparement a etre une fonction payante, la justification economique du site.
              Cela cache aussi et surtout la possibilité de ne pas laisser les internautes voir sans aller a la deux-centieme page certaines informations duement etiquettées.
              Nous parlons la de controle de l’information accessible.
              Il s’agit d’une hierarchisation des informations.
              Puisqu’il faut un ordre pour presenter les choses, autand que l’Empire nous donne celui qui lui est le plus utile....





              • Deneb Deneb 17 mars 2010 07:44

                "les tetes de godoles qui s’affichent en première page contre le paiement d’une taxe."

                que de googlophobie !
                Le jour où on s’apperçoit que Google privilégie les liens commerciaux sans l’indiquer clairement, il perd instantanement toute la clientelle. Souvenez vous de Altavista, dont l’avidité a donné sa chance a notre géant. Il ne fera certainement pas la même erreur.

                Quant au fichage, avec tout ce que sait sur vous la police, l’armée, la prefecture , les services secrets, ... Leurs intentions sont elles aussi innocentes que celles de Google ?


              • non666 non666 17 mars 2010 08:28

                Deneb .
                L’armée, la police, les RG, sont ceux de MON pays.
                Qu’ils sachent des choses sur moi est normal.

                Google, Yahoo, ICQ, ODIGO, MSN, facebook sont des services gratuits qui servent d’abord et surtout les renseignements d’AUTRES pays.
                Les etats unis et Israel en l’occurence.
                Nous n’avons pas a leur faciliter la tache.

                De meme que l’Icann devrait etre sous controle de l’ONU ou pour le moins avoir une antenne completement sous controle des autorités europeennes, les europeens devraient investir dans un VRAI moteur de recherche independant.


              • Deneb Deneb 17 mars 2010 10:01

                non666 : « L’armée, la police, les RG, sont ceux de MON pays »

                Je te souhaite beaucoup de plaisir en chair à canon. Le jour où ton pays déclare une guerre c’est les fidèles devots comme toi qui seront envoyés en 1ère ligne.

                Si Google existait au temps de Chernobyl et du sang contaminé le nuage ne s’arrêterait pas à la frontière et les produits sanguins seraient chauffés dés les premiers soupçons.

                En ce moment Google est en train de sortir de Chine, ne supportant plus la censure imposé. En matière de liberté d’expression, moi, j’ai choisi mon camp depuis longtemps, ayant vécu dans un pays qui la limitait drastiquement. Depuis, mon pays c’est la Terre et ma nation, l’Humanité.


                • non666 non666 17 mars 2010 10:49

                  Oh , que c’est beau....
                  Si tous les hommes du monde se donnaient la main,
                  cela ferait une vaste ronde pour un avenir certain....

                  Google est donc le Dieu de bonté et de vérité.
                  Il ne reçoit donc aucune subvention , deguisée ou non de la NSA alors ?


                • Deneb Deneb 17 mars 2010 14:09

                  Non666, je ne déifie pas Google. Je dis simplement que, dans le contexte actuel, c’est un allié des esprits libres. Pour l’avenir, je ne me prononce pas.


                • Vouze 18 mars 2010 20:31

                  Tout à fait étonnant, cet article, qui ne repose sur rien. Quel est la critique exactement ?

                  Google indexe indument des contenus sous copyright ? N’importe quel web-master sait qu’il suffit de remplir un fichier « robot.txt » pour exclure des pages de l’indexation automatique de tous les moteurs de recherche du monde. Si votre web-master ne sait pas ça, vous pouvez le mettre à la porte pour incompétence aggravée.

                  Et si vraiment vous ne voulez pas être indexé, vous pouvez filtrer les adresses IP de Google. Cet argument ne tient pas deux secondes.

                  Google n’est qu’un instrument parmi d’autres. Les anti-google sont surtout des anti-Internet. Les rédacteurs en chef par exemple était incontournables pour s’adresser au peuple. Maintenant que n’importe qui peut utiliser le mégaphone d’Internet, les éditeurs, et tous les autres acteurs du droit d’auteur n’ont de cesse de vouloir museler Internet.

                  L’aboutissement de toutes les absurdités étant Hadopi, où les députés de la droite voulait aller jusqu’à surveiller les communications personnelles.

                  Aujourd’hui, Google au travers de Youtube, propose de rémunérer les artistes indépendants en leur donnant plus de 50% des revenus des publicités qui sont sur leurs pages. C’est à dire qu’il n’ont plus vraiment besoin des maisons de disques : ils touchent directement les revenus de leurs productions. Youtube héberge et diffuse les vidéo en HD 1080p.

                  Que fait HADOPI pendant ce temps-là ? Une subvention déguisée de l’état sous forme de carte prépayée pour maintenir un système qu’on sait déjà mort : l’achat de copies à l’unité ; demandez à vos petits-enfants ce qu’ils en pensent. Le métier d’éditeur sur support physique est mort : passez au numérique, et pensez en terme de service et non en terme de vente de copies...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès