Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Higgs poids plume cherche Susy désespérément…

Higgs poids plume cherche Susy désespérément…

Riche semaine dans le monde de la physique des particules : notre vieux copain le boson de Higgs aurait peut être été aperçu, et si c’est bien lui il est d’une maigreur à faire peur ! Mais au moins sa petite copine Susy (diminutif de Supersymétrie) peut ainsi relever la tête de son cercueil et, pourquoi pas, envisager un avenir radieuactif à galoper ensemble dans les champs de force fleuris du LHC…

Explications (nécessaires). Si vous suivez ce blog vous avez déjà une idée de ce qu’est ce fameux boson de Higgs, cette particule jusqu’ici théorique mais fondamentale pour le Modèle Standard de la physique car c’est elle qui permet aux autres particules d’acquérir leur masse. Sans Higgs, pas de masse, donc pas de gravité donc pas d’univers au sens où nous l’entendons. Le LHC du CERN fut en bonne partie construit pour trouver ce fameux Higgs et, après plus d’un an d’efforts deux des détecteurs du LHC (ATLAS et CMS) ont détecté des signatures suspectes à des énergies comparables (126 GeV et 124 GeV respectivement) qui pourraient être le Higgs – mais à titre encore très conditionnel car la marge d’incertitude reste à ce jour trop importante pour une déclaration définitive, il faudra encore quelques mois à un an pour dire si oui ou non nous sommes en présence de la fameuse particule. S’il ne s’agit pas d’elle alors tout l’édifice du Modèle Standard sera à revoir ; s’il s’agit bien d’elle sa maigreur pose d’autres questions car à cette énergie elle ne pourrait survivre seule, il lui faudrait un “garde du corps” plus lourd – ce pour que le vide quantique soit suffisamment stable pour que “quelque chose” puisse exister.

Ce “garde du corps” nous amène à la petite Susy, dont certains signaient déjà l’acte de décès du fait que les particules lourdes prédites par la théorie de la Supersymétrie, et qui devraient être visibles au LHC, restent en fait parfaitement invisibles. Malgré sa beauté mathématique et la promesse de compléter le Modèle Standard, d’une part en unifiant les forces nucléaires fortes et faibles avec la force électromagnétique et d’autre part en proposant une explication à la matière noire, l’absence de validation expérimentale de Susy commençait sérieusement à résonner comme une oraison funèbre. Mais coup de théâtre, si le Higgs existe mais nécessite une co-particule lourde celle-ci pourrait faire partie d’une version particulière de Susy. Les chercheurs du LHC vont évidemment se pencher sur cette question.

Un petit Higgs pourrait donc sauver Susy, mais s’il s’avère qu’il n’y a pas de Higgs (et donc, très probablement, pas de Susy non plus) les chercheurs ne jetteront pas l’éponge pour autant : le LHC peut encore grimper en énergie et sera capable en 2015, si tout va bien, de rechercher dans les très hautes énergies des alternatives au boson de Higgs qui, comme Susy, n’existent actuellement que sur papier. Il faut bien que la masse des particules vienne de quelque part, ou alors la physique fait fausse route depuis longtemps.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Nina888 16 décembre 2011 18:52

    Arf ^^
    La theorie des cordes qui est plus parfaite que le model standard expliquerait tous ...
    Mais il faut oblgatoirement que le model standard existe car si la théorie des cordes elle est vraie, alors ... l’idée même de la matière doit etre remise en question .... l’idée même du mouvement perpétuel est envisageable et l’existance même de monde parallelle où on peut s’échaper est présente ...
    Les « veritée » scientifique qui arangerait nos dirigeant n’aurait plus de valeurs ... et le peuple pourait voir la réalitée , la vraie ....


    • appoline appoline 19 décembre 2011 21:59

      Les mondes parallèles où l’on peut s’échapper. Beaucoup de médecins réanimateurs tentent de percer le mystère, non quantifiable, des sorties de corps, certains font même allusion dans leurs articles au boson de Higgs. Il y a tant à découvrir, quant à le quantifier......ce n’est pas certain. En tous cas, merci à vous.


    • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 20 décembre 2011 22:22

      Nous sommes sans doute très loin d’imaginer à quel point nous ne savons rien, en fait.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès