Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Ils ont tué la voiture électrique

Ils ont tué la voiture électrique

La voiture électrique est une vieille histoire qui s’est terminée aussi vite qu’elle avait commencé. La « jamais contente » avait pourtant atteint les 105,882 km/h bien avant les voitures à essence.

Les premiers pas de la voiture électrique étaient faits en 1835, grâce à un nommé Sibrandus Stratingh.

Elle a subi des améliorations en 1865 avec les travaux de Gaston Plante, puis de Camille Faure en 1881. Gustave Trouvé en a présenté une à l’exposition internationale d’électricité, en novembre 1881.

C’est alors qu’est arrivé la « jamais contente ».

C’était un premier mai, en 1899. lien

Le pilote était belge et s’appelait Camille Jenatzy.

Son père, Constant, était fabricant de pneumatiques.

C’est le carrossier Rothschild qui avait construit le prototype, composé d’un alliage d’aluminium, de tungstène, et de magnésium laminé.

Elle avait deux moteurs électriques, placés entre les roues arrière, d’une puissance de 68 chevaux.

Aujourd’hui, elle s’ennuie dans un musée de l’automobile, à Compiègne.

Que s’était-il donc passé ?

Le pétrole a dû être un facteur déterminant.

Avec l’électricité, l’énergie était moins chère, et à l’époque, comme aujourd’hui, on préféra peut-être vendre des barils de pétrole, sur lequel en France on prélève aujourd’hui 66% de taxes.(56% pour le Gazole).

La France arrive en 9ème position question prix de l’essence, loin derrière les Pays Bas, la Belgique, le Danemark, la Finlande, l’Italie, le Portugal, l’Allemagne, et la Suède. lien

Pourtant en 1990, le Groupe Général Motors avait fait un formidable coup de marketing en relançant la voiture électrique.

Elle était proposée en leasing et s’appelait EV1.

Son autonomie variait entre 80 et 140 km.

Elle se rechargeait en 180 minutes pour atteindre la recharge maximum.

Sa vitesse pouvait atteindre 290 km/h. lien

Et puis, un beau jour, sans que l’on en connaisse la raison exacte, GM a décidé de retirer toutes ses voitures de la circulation.

Pourtant ceux qui l’ont utilisé pendant des années en étaient satisfaits et en redemandaient.

Mais comme il s’agissait de leasing, ils n’ont rien pu faire pour empêcher la décision de GM.

Bien sûr, il y a en France des voitures électriques, mais elles sont souvent réservées aux collectivités territoriales (La Poste, par exemple)

D’après Frédéric Marillier, chargé de campagne énergie pour Greenpeace France, « sur plus de 2 millions de véhicules particuliers neufs immatriculés en 2006 en France, seuls 14 sont électriques »

Or, aujourd’hui, la voiture électrique semble refaire surface.

La disparition un jour prochain du sacro saint pétrole, et le réchauffement planétaire en sont peut-être la raison.

L’Inde produit depuis 2001 la Reva, Toyota va faire tester par EDF une nouvelle voiture hybride en vue d’une future commercialisation.

En octobre 2008, Michelin a présenté son système de motorisation électrique « Active Wheel  », et Tesla Motors vend depuis 2008 la Tesla Roadster, au prix de 100 000 dollars.

Elle a une autonomie de 350 km peut atteindre les 200 km, et se recharge en quelques heures.

Fiat a sorti en mai 2008 un prototype de voiture électro solaire.

En France, la Lumeneo Smera a été dévoilée au salon de Genève 2008 : autonomie de 150 km, pour 24 500 €.

Il y a aussi du nouveau en Allemagne :

En effet, la nouvelle smart fortwo electric drive sortira de la chaîne dès la mi-novembre.

Elle ne produira bien sûr aucune émission locale, mais il ne faut jamais oublier que l’électricité chez nous est hélas surtout d’origine nucléaire.

Ceci dit, rien n’empêche le futur propriétaire de la voiture électrique de la recharger sur une installation photovoltaïque.

La recharge de la batterie coûtera 2€ et permettra de faire 115 km. lien

Elle sera tout d’abord proposée en leasing pour la ville de Berlin. L’engagement sera de 4 ans, pour un kilométrage maximum de 60 000 km.

Par la suite, elle sera commercialisée dans les grandes villes européennes, et aux Etats-Unis.

Et puis n’oublions pas qu’Obama a décidé de lancer un ambitieux projet de voitures électriques en leasing. lien entre 100 000 et 200 000 stations de recharge rapide de batterie devraient bientôt naître dans la région de San Francisco.

L’avenir nous dira si la voiture électrique retrouvera un jour le succès qu’elle n’aurait jamais dû perdre, à moins que la voiture hybride, à hydrogène, ou méthane ne lui brûle la politesse, car comme disait un vieil ami africain :

« ne pile pas ton mil avec une banane mure »


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

188 réactions à cet article    


  • JL JL 14 septembre 2009 10:08

    Bonjour Olivier, le pb de la voiture électrique c’est évidemment les batteries et la manière de les recharger. On peut espérer que l’Etat va faire avancer la question :

    « L’Etat commandera 40 000 véhicules électriques »


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2009 11:18

      JL
      bien sur le problème des batteries est un problème récurrent
      il faut condamner les batteries au lithium, dangereuses en terme environnemental,
      d’après le livre blanc du méridian international research, les batteries zinc-air ou zebra
      voir le


    • Croa Croa 14 septembre 2009 23:31

      Laisse moi douter de cette info.

      A ce jour l’administration bazarde massivement son parc automobile, un bon tiers via les ventes des Domaines, le reste partant directement à la ferraille... Choses inconcevables au XXe siècle ! (De Gaulle doit se retourner dans sa tombe !)

      L’administration n’est pas démunie pour autant puisqu’elle loue les véhicules dont elle a besoin (ça doit faire plaisir aux copains du Président !)

      Dans un tel contexte acheter des véhicules électriques ?

      Alors qu’elle n’a même plus de garages ???


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2009 23:34

      Croa,
      de quelle information doutez vous ?
      donnez nous plus de détails sur le « bazardement » du parc français.
      et des liens si possible,
      merci d’avance.


    • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2009 11:22

      Chantecler
      il s’agit je crois dans le projet de voitures electrique de privilégier son utilisation en ville,
      bonne solution pour résorber une partie de la pollution,
      et une autonomie de 100 km n’est pas négligeable.
      le probleme des batteries est réel,
      la solution lithium est contestée par beaucoup, car dommageable a l’environnement,
      il vaut mieux choisir la solution zebra, ou zinc-air
      quand aux recharges pourquoi ne pas préférer des bornes alimentées par des panneaux photovoltaïques ?


    • Le matou 14 septembre 2009 13:15

      Le photovoltaïque qui servira à recharger des batteries d’auto ne servira pas à autre chose. Donc il faudra du nucléaire, du charbon ou toute autre solution à la place.
      En bref, la voiture électrique ne fait que déplacer le problème de la production d’énergie et en crée un nouveau puisqu’il faut des batteries supplémentaires (et du gros calibre).

      Rappelons que le photovoltaïque représente peut-être 0,01 % de la production d’électricité. Même avec un plan Marshall du photovoltaïque, on n’atteindra pas 10 % avant 20 ans.
      Bref, un doux rêve.

      Autant dire que pour le futur, le cheval est une solution moins technologique mais 1000 fois plus réaliste que la voiture électrique :)


    • Croa Croa 14 septembre 2009 23:41

      Olivier ne répond pas ! 
      à « Penses-tu que le photovoltaïque puisse fournir rapidement et suffisamment d’électricité pour recharger les accus ? » il est bien gêné le pauvre !

      Parce que demander à des panneaux photovoltaïques de recharger la bagnole pendant qu’on dort,
       c’est à dire la nuit,  smiley
       smiley est très difficille ! smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 06:23

      Croa,
      moi géné ?
      non, pas le mpins du monde,
      je découvre à l’instant votre commentaire.
      savez vous le nombre de toits d’immeubles dans nos villes ?
      imaginez que des centrales photovoltaïques soient déployées sur tous ces toits,
      imaginez aussi que sur les bordures de protection, les murs anti bruits, bordant les autoroutes on y installe des panneaux photovoltaiques,
      cela existe d’ailleurs déjà...
      et les projets de développement aussi,
      je vous assure qu’il y a de quoi recharger des millions de batteries.
      et puis rien n’empeche d’y ajouter d’autres sources d’énergie propre, et illimitées :
      l’hydraulique (je pense plutot au développement des micro-centrales (j’ai développé ce thème dans un article récent « l’imagination au pouvoir »,
      n’oublions pas le méthane : il peut faire tourner des « totem »’, lesquels produisent de l’eau chaude, et de l’électricité.
      ajoutons y l’éolien que vous semblez prendre pour partie négligeable, et le tour est joué.
      savez vous combien nous consommons de pétrole par an ?
      87,5 millions de tonnes.
      or le potentiel méthane français est de 90 millions de tonnes équivalent pétrole.
      rien n’empêche donc de réver,
      mais il faudrait un président non-pronucléaire.
      hélas nous avons un inprésident.
      dans le sens négatif (comme in-connu)
      et ce mot nouveau que je viens d’inventer permet bien des jeux de mots.
      vous l’avez découvert ?


    • Deneb Deneb 14 septembre 2009 10:23

      Ai-je payé l’assurance ?
      Ai-je de l’essence ?
      Ou suis-je garé ?
      Ou vais-je me garer ?
      Ai-je bu ?
      La route est-elle encombrée ?
      Ma voiture est-elle correctement entretenue ?
      Ai-je payé les traites ?
      Mais où diable ai-je mis les clés ?
      ETC...

      Voilà la check-liste que les heureux posseseurs de voitures individuelles doivent passer en revue chaque fois qu’ils s’asseyent sur le siège conducteur. Sans parler de la part du budget occupé par la bagnole cherie. Je trouve ça assez encombrant et singulièrement stressant. Qu’elle soit electrique, ça ne change pas grand chose, à part qu’elle ne pollue pas directement, mais indirectement - pour la charger, on utilise en france l’electricité d’origine nucléaire. La voiture est le symbole le plus fort de la propriété dans notre société croyant religieusement au paradis economico-mercantile. Se défaire de cette croyance, en utilisant les transports en commun et en faisant appel à la location quand strictement necessaire, libère l’individu de l’emprise mentale. Qu’est-ce que l’on est tranquille quand on n’a pas de bagnole !


      • Fergus Fergus 14 septembre 2009 11:11

        Il est vrai, Deneb, que l’on est tranquille lorsque l’on n’a pas de bagnole. Cela a longtemps été mon cas lorsque j’habitais à... Paris. Depuis, j’ai passé 10 ans dans le Finistère. Et là, bien que ce département ait mis en place des transports (de surcroît très bon marché), impossible de vivre sans voiture. Sauf à adopter le style de vie d’un moine ! 


      • Deneb Deneb 14 septembre 2009 11:21

        Fergus : Marre de la ville ? Envie de campagne ? Mais c’est un luxe, de vivre à la campagne. Moi, je pourrai me le permettre bientôt, lorsque je pourrai faire mon travail uniquement par Internet. Aujourd’hui il m’arrive de devoir encore aller sur le terrain, visiter un chantier ... Lorsque j’arriverai à deleguer mes déplacement et tout recevoir par internet, à moi les prés verts ! En attendant j’habite en ville, et ce n’est pas si mal, finalement. Très pratique, en tout cas.


      • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2009 11:23

        Deneb,
        et pourquoi ne pas envisager des voitures-lib, qui comme les vélibs sont a disposition de tous, à n’importe quel endroit de la ville, sans problème d’assurance, de clefs, d’entretien, etc
        c’est ce qu’envisage Obama


      • oncle archibald 14 septembre 2009 11:27

        Olivier, sais tu que dans les grosses entreprises de camionage ils affectent chaque camion à un chauffeur, toujours le même, sinon chacun s’en fout d’abimer le matos ... C’est désesperant d’accord, mais pas près de changer !


      • Deneb Deneb 14 septembre 2009 11:51

        Olivier : vu que la voiture soit surtout un symbole emblematique de propriété individuelle, il aurait fallu surtout changer completement les mentalités pour que ça marche. Ca marche avec les vélos, parce que plus personne fait le beau avec son beau vélo. Par contre, avec son beau bolide, qu’est-ce que l’on est fier et content ! Imaginez qu’un architecte s’emmene sur un chantier important avec une petite Smart de location ? On dirait un clodo ! Il n’est absolument pas crédible s’il n’a pas une BMW à 50 000 €, et n’a de ce fait aucune autorité sur les entreprises, dont les patrons se croient obligés à comparer sans cesse leur cylindrés. L’idée de location facile est bonne, mais elle ne marchera pas avant 30 ans.


      • oncle archibald 14 septembre 2009 12:22

        Deneb il est excellent votre récit de l’archi qui vient sur les chantiers avec une petite voiture, vielle de 7 ou 8 ans de surcroit, alors que les entrepreneurs arrivent avec des « cheyennes » (c’est ca le super 4x4 de chez porsche ? ) flambant neuf et renouvellé avant les 12 mois ... 


        Imaginez l’archi qui plus est expert judiciaire garant sa vieille citroen entre un cheyenne et une jeep cheerokee véhicules chéris des avocats quand ils ne sont pas en saab décapotable ... Alors le mec descend de sa vielle xsara et les entrepreneurs, promoteurs, syndic véreux, etc qui attendent avec leurs avocats devant le cadavre de l’immeuble raté se disent entre eux « qui c’est celui là » avec une moue dégoutée .. sauf un .. un qui me connaissait déjà et qui pouffe en disant à son confrère « c’est l’expert judiciaire, il t’ a entendu, il va te saquer !!! » C’est vraiment marrant et jouissif je trouve .. Avec ma casquette d’archi je ne vaux à peu près rien (sauf en fin de mois pour viser les situations de travaux !), avec ma casquette d’expert dont le rapport aura un impact considérable sur l’issue du procès je deviens « respectable » malgré un véhicule « hors normes » pour ces Messieurs ... Si ca ne consommait pas autant je me racheterait bien une de-deuche ... mais non je déconne, ça fait snob maintenant une de-deuche !! Et ca consomme comme une grose bagnole en plus !!

      • gpaug 14 septembre 2009 13:47

        Sauf que pour utiliser les transports en commun, il faut des transports en commun....

        Ma réponse est stupide vous ne trouvez pas ?
        Ici, en centre Bretagne, on nous fait un hôpital en bordure de 4voies, alors voici comment on devra y aller :
        - automobile
        - bicyclette
        - cheval
        - diligence.

        Si quelqu’un a une autre idée, qu’il me la souffle.

        Mais Bolloré est là pour sauver son ami noci en proposant les automobiles à la locationj. Comme ça on n’a plus le problème de « symbole de propriété ».


      • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2009 14:01

        Calmos,
        épater n’est rien.
        surtout quand c’est sur le mode humoristique.
        mais au lieu de gloser sur l’obama, pourriez vous envisager secrètement que les choses sont en train de changer durablement ?
        aux Amériques pour commencer ?
        j’ai volontairement élargi le champ des réflexions.


      • L'enfoiré L’enfoiré 14 septembre 2009 17:03

        Deneb bonjour,
         Rien ne vaut l’hélico. On gagne la 3ème dimension. La voiture, ce sera un jour bien obsolète. A quand des hélicoptères low cost ? Personne n’y a encore pensé ?
         Comme c’est étrange.


      • Le matou 14 septembre 2009 18:48

        3pourquoi ne pas envisager des voitures-lib, qui comme les vélibs sont a disposition de tous, à n’importe quel endroit de la ville, sans problème d’assurance, de clefs, d’entretien, etc"
        Il me semble que Delanoé voulait instaurer un tel système aussi. Mais si ça fait comme pour les vélibs : dégradations, destructions, vols...sauf qu’une voiture électrique coûte beaucoup plus cher qu’un vélo...
        Pis si c’est vraiment en libre accès, n’importe quel voyou pourra l’utiliser comme d’une arme..


      • L'enfoiré L’enfoiré 14 septembre 2009 21:30

        Le Matou,
         « des voitures-lib, »
        Quoi, vous n’avez pas cela en France ?
        Nous en avons à Bruxelles, mais en cherchant je trouve aussi Paris.


      • Croa Croa 14 septembre 2009 23:53

        « La voiture, ce sera un jour bien obsolète » Tout à fait... mais pas au profit de l’hélico ! ( Ce n’est pas que personne n’est pensé à l’hélico à bas coût, c’est surtout que personne n’y arrivera malgrès la détaxe du kérozène !)


      • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 2009 10:10

        non, je ne suis pas pour l’interventionnisme américain
        mais vous n’etes pas sans ignorer qu’Obama n’est pas du même bord que son prédécesseur,
        il a des projets bien plus socialistes, il veut assurer la sécurité sociale pour les plus démunis, et tant d’autres choses,
        il se passe quelque chose de nouveau aux USA.
        je lui souhaite de tout mon cœur la réussite dans ses projets.


      • krolik krolik 14 septembre 2009 10:23

        L’éternel problème de l’autonomie de la voiture électrique en sus de celui du chauffage dudit véhicule, et ceci sans parler de la clim...
        Lorsqu’une voiture électrique pourra faire Paris-Orléans par -10°C sans que les passagers ne soient frigorifiés, l’affaire sera gagnée.
        Mais les batteries pourraient être échangées dans des stations services de rechargement. On arrive et zoom on remplace la batterie vide par une batterie chargée.
        Mais pour une fois je suis d’accord avec Mr Cabanel.

        Pour l’allégorie un document ancien sur le sujet des commandes d’Etat dans le domaine des véhicules électriques. :
        http://www.servimg.com/image_preview.php?i=6&u=12174312
        @+


        • Fergus Fergus 14 septembre 2009 11:17

          Au delà de ce problème de chauffage, la principale difficulté de la voiture électrique réside dans son manque d’autonomie.

          En l’état actuel des batteries (en terme de place et d’autonomie), elle sera donc réservée à la ville. Ce qui est pour le moins paradoxal car en ville, la solution ne réside certainement pas dans la voiture, qu’elle soit électrique ou non, mais dans les transports en commun !


        • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2009 11:25

          Krolik,
          je pense que le projet de voiture électrique concerne surtout les villes,
          l’idéal recherché est plutot des voitures de petite taille, faciles a garer, peu énergivores, se rechargeant sur des bornes alimentées par des panneaux photo-voltaïques,
          et pourquoi pas imaginer des voiturlib, qui tout comme les vélibs, pourraient etre à disposition de tous ?


        • faxtronic faxtronic 14 septembre 2009 12:29

          mais cela existe deja des les voitures libs.... C est pratique.

          Comme dir Krolik, il faut principalement ameliorer les transport en commun en ville. la voiture electrique n a aucun avenir. trop cher, batteries trop chere et de capacite reduite, Inutile a la campagne, Inutile en Ville. En banlieue peut etre ??


        • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2009 14:03

          faxtronix
          rien à redire,
          pour une fois que je peux trouver des convergences avec krolik, je ne vais pas m’en priver,
          mais au fil des commentaires, je pense que le photovoltaïque opposé au nucléaire ne va pas lui plaire ;


        • Mmarvinbear mmarvin 14 septembre 2009 22:57

          Pareil.

          Je suis surtout surpris qu’il n’ai pas écrit d’âneries cette fois...

          Comme quoi, tout arrive !

          Continue Oli !


        • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2009 23:20

          Mmarvin,
          il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas d’âneries,
          ...comme disait peut-etre un vieil ami africain.


        • Halman Halman 14 septembre 2009 10:52

          Krolik, déjà par 0° le système routier français est paralysé par le gel, la neige, les carambolages.

          J’imagine les bricolos du dimanche qui ne pourront se retenir de trifouiller sous le capot.

          Les électrocutions vont devenir la principale cause de mortalité automobile.


          • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2009 11:28

            Halman,
            vous voyez tout en noir,
            on aurait pu, il y a un siècle, faire le même procès d’intention aux voitures essence,
            j’imagine les bricolos du dimanche venir trifouiller le moteur et exploser suite aux vapeurs d’essence,
            soyons sérieux, prendre « une pèche » avec une batterie de voiture entrainera rarement la mort du bricoleur...


          • manusan 14 septembre 2009 10:57

            "Elle ne produira bien sûr aucune émission locale, mais il ne faut jamais oublier que l’électricité chez nous est hélas surtout d’origine nucléaire."

            Il y a un non sens dans cette phrase il me semble. c’est plutôt une bonne chose que l’électricité qui sert a rouler ne soit pas produit pas des combustibles fossiles genre du fioul, non ?

            Le nucléaire c’est un autre débat il me semble.

            pour revenir à l’article, Renault va proposer des voitures électrique en louant les batteries chargée avec forfait à 100 euro le mois (genre appelez moi TOTAL-RENAULT désormais). heu ca fait un peu chères non ? bon moi j’ai pas de voiture alors je demande.


            • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2009 11:14

              Manusan,
              c’est une bonne chose que l’electricité ne soit pas produite par des combustible fossile genre fioul,
              bien sur,
              mais n’oubliez pas que l’uranium est aussi une énergie fossile,
              ce n’est donc pas une bonne chose que l’électricité soit produite avec du pétrole, ou de l’uranium, ce qui condamne la solution nucléaire, bien sur.
              pour moi le nucléaire est une énergie désuette, pas propre, dangereuse, et non renouvelable, elle ne nous permet pas une indépendance énergétique, puisque les 3/4 de nos besoins d’uranium viennent d’Afrique et d’ailleurs.
              le non sens est malheureusement dans votre commentaire, puisqu’uranium et pétrole ne sont pas des énergies renouvelables,
              il vaut mieux charger les batteries avec des installations photovoltaïques.
              non ?


            • oncle archibald 14 septembre 2009 11:24

              Certes certes cher confrère mais nous aurons du boulot à faire pour intégerer toute cetteinstrumentation dans le paysage et l’architecture, car pour l’instant ... beurk !!

              Les moulins de don quichotte sur la ligne d’horizon des chateaux cathares ... des champs entiers couverts de cellules photovoltaiques. C’est en effet la nouvelle trouvaille de reconversion des prétenduement agriculteurs qui ne sont en fait que des industriels de l’agro alimentaire jouant au mieux sur les primes et les subventions, se moquant comme d’une guine de leur production de merde et des terres dévastées qu’ils laissent derriere eux ...

            • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2009 11:31

              oncle archibald
              vous aussi, vous voyez tout en noir,
              pourquoi aller couvrir des champs entiers de panneaux photovoltaïques ?
              il suffit déjà d’en mettre sur le toit des immeubles...
              il y a de la place,
              il existe meme des tuiles photovoltaïques,
              et il n’y a pas si longtemps, un député suisse, max schneider, avait mis au point une petite voiture électrique, qu’il vendait avec sa station de recharge photovoltaïque.
              vous voyez, ce n’est pas si irrationnel< ;


            • oncle archibald 14 septembre 2009 11:57

              La plus grande ferme photovoltaïque au monde est entrée en production dans les Vosges du Nord.

              « Depuis fin avril, en à peine quinze jours, nous avons produit plus de 300 mégawatts, envoyés sur le réseau d’Électricité de Strasbourg, ce qui est supérieur de 15 % à nos estimations », explique Jean-Luc Westphal, l’agriculteur du Pays de Hanau devenu énergiculteur. Installée sur les toits de cinq bâtiments, d’une longueur cumulée de 1,4 km, sa ferme photovoltaïque aura à l’arrivée une capacité de 4,5 mégawatts. Les deux tiers, soit 2,8 mégawatts, sont en place et ont été couplés au réseau électrique fin avril.

              A titre d’exemple .. produire du lait ou des KW ils s’en foutent ces « agriculteurs » la .. Vu mon grand age j’ai connu l’installation de quelques « agriculteurs » pieds noirs du même tabac .. Ils ont planté des pommiers en masse dans l’aude en empochant la prime pour arracher les vignes et la prime pour la plantation des pommiers .. Puis ils ont empoché les proimes pour arracher les pommiers et celles pour planter des oliviers .. demain ils planteront du photovoltaque et des éoliennes à la place des vignes et nous conseilleront de boire du coca cola si on les subventionne pour cela.


            • manusan 14 septembre 2009 12:36

              « il vaut mieux charger les batteries avec des installations photovoltaïques. »

              Et bien en fait pas vraiment si on fait le bilan, puisqu’en fin de compte fabriquer du silicium est extrêmement polluant, pire, l’énergie produite par un panneau photovoltaïques pendant toute sa vie (15 ans) est inférieure à l’énergie nécessaire pour le fabriquer. Je parle uniquement du silicium, rien à voir avec les centrales type « chauffe eau ».

              Quand je parlais de non sens, c’est que si l’électricité est fabriquée à partir d’une centrale nucléaire, elle ne rejette pas de gaz contrairement à la voiture essence.

              Bon maintenant fabrication de électricité à partir de l’atome, ou autre chose c’est un autre débat, mais avec notre mode de vie actuel, il faut hélas choisir entre la peste et le Choléra. J’habite en Chine, c’est franchement l’horreur, 80% de l’électricité au charbon, quand on se mouche les crottes de nez sont toujours noires, bref imaginez ce qui rentre dans l’organisme. Et l’annonce de l’éolien en Chine qui fournirait 30% de la production c’est franchement une plaisanterie vu d’ici.


            • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2009 14:07

              oncle archibald,
              toujours en négatif.
              une fois de plus, pourriez vous imaginer une alternative ?
              laissons les exploitations agricoles,
              laissons les verges, les vignes, et le reste.
              contentons nous d’utiliser les espaces libres.
              toit des immeubles et le reste.
              savez vous que le photovoltaïque est si souple qu’il peut même s’incorporer aux carroseries des voitures ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 14 septembre 2009 23:25

              oncle archibald,
              comme disait <voltaire, les égoïsmes, la soif de l’argent, et cette volonté de gagner à tout prix n’est pas moralement acceptable, mais pourtant elle fait avancer la machine,
              il ne l’a pas dit comme çà, mais c’est l’idée globale.
              alors, dans le fond, même si je n’y souscris pas, je ne porte pas de jugement sur ceux qui arrachent les vignes, ou les pommiers, ne serait-ce que pour s’enrichir un peu plus,
              c’est à eux de faire avec leur conscience.
              sans aller jusque là, si on mettait sur le toit de tous les immeubles construits dans notre pays, des centrales photovoltaïques, on éviterait beaucoup de solutions énergétiques sales et désuettes comme la solution nucléaire par exemple,
              et tant pis si çà fâche krolik.


            • krolik krolik 14 septembre 2009 11:01

              @Halman,
              Je ne pense pas que l’électrocution soit le principal danger, par contre les batteries qui gonflent comme par exemple sur les Iphones quitte à briser l’écran. Avec la batterie de mon nokia je rencontre un problème très similaire de gonflement de la batterie lors du rechargement, impossible d’ouvrir le boitier en glissière..
              Les batteries qui explosent et qui brûlent ça c’est récurrent, qu’elles soient au plomb ou Li-ion. Il y a encore beaucoup de progrès à faire pour régler ce genre de problème.
              Etudions...Mais sujet délicat.

              Les bricolos du dimanche se font de plus en plus rare sur les voitures. Tout est fermé, clos, impossible d’opérer sans outillage spécifique, impossibilié d’un diagnostic sans la « bonne valise » d’électronique du constructeur.
              J’ai une vieille Nissan, ancienne école, on me propose régulièrement de me la racheter pour l’envoyer en Afrique car elle est réparable par des moyens classiques, ce qui n’est plus possible avec les voitures de moins de 5-7 ans.
              @+

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès