Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Intelligent Design : l’année du renouveau ?

Intelligent Design : l’année du renouveau ?

L’opinion des philosophes des sciences concernant l’Intelligent Design est-elle en train d’évoluer ? Il est le plus souvent présenté comme un enfant bâtard, fruit d’une rencontre malheureuse entre dogmes religieux et pensée scientifique moderne. Mais des philosophes de science renommés, pour certains athées, sont en train de le revaloriser. Et des découvertes scientifiques viennent confirmer une de ses principales prédictions. Une évolution possible du consensus scientifique qui s'accompagne d'une contestation grandissante du néo-darwinisme.

Vers une revalorisation de l'Intelligent Design ?

Cela ressemble à une lente évolution du consensus scientifique. L’Intelligent Design soutient qu’il est possible de déterminer grâce à la méthode scientifique que le dessein apparent des êtres vivants est le fruit, non pas d’un processus issu de variations dues au hasard, mais de l’intervention ponctuelle d’un concepteur intelligent. L’intelligent Design pourrait être viable scientifiquement. Non pas probablement vrai, mais juste scientifique.

Il convient d’écarter d’abord une idée confortable mais fausse : la viabilité scientifique de l’Intelligent Design n’est pas seulement défendue par des religieux obtus. Loin de là. Des philosophes des sciences ouvertement athées soutiennent ce point de vue. Thomas Nagel est un penseur américain très influent, mondialement connu pour ses apports en philosophie du droit et en philosophie de l’esprit. Ses ouvrages sont attendus et ses avis sont entendus, à tout le moins écoutés. En septembre, il a fait sensation avec un livre paru aux presses universitaires d’Oxford. Voici comment il y parle des partisans de l’Intelligent Design : « même si on n’est pas attiré par l’alternative d’une explication par les actions d’un concepteur, le problème que ces iconoclastes posent au consensus scientifique orthodoxe devrait être traité sérieusement. Ils ne méritent pas le mépris qu’ils rencontrent communément. Cela est manifestement injuste. » En cela, Nagel fait écho à d’autres philosophes des sciences athées qui avait déjà soutenu cette position, comme Bradley Monton aux Etats-Unis qui avait publié en 2009 un livre intitulé : Chercher Dieu dans la science : un athée défend l’Intelligent Design.

La difficulté majeure autour de l’Intelligent Design tient en deux points qui prêtent souvent à caricature. D’abord l’assimilation de l’Intelligent Design à un simple créationnisme (où Dieu intervient et paf ! miracle, les êtres humains existent), ou à une contestation de l’évolution biologique en général, ou encore à une contestation de la thèse d’un ancêtre commun. Ensuite l'impression que la science exclut de facto l’intervention de toute cause qui ne viendrait pas de la nature elle-même. Or comme le rappelle Alvin Plantinga définir ce qu’est la science est une entreprise particulièrement ardue, qui n’est pas l’objet d’un consensus parmi les spécialistes actuels de la question : « peut-être que le mieux que nous pouvons faire en ce qui concerne la définition de la science, c’est de dire que le terme science s’applique à n’importe quelle activité qui est 1) une entreprise systématique et disciplinée dont le but est de découvrir la vérité à propos de notre monde et 2) a une implication empirique significative ».

Une hypothèse de l’Intelligent Design vérifiée par la science

L’Intelligent Design semble en tout cas capable de faire ce que font dans la vie de tous les jours des scientifiques, c’est-à-dire émettre des hypothèses vérifiables et vérifiées dans certaines spécialités, et notamment en matière de biologie. Ainsi, depuis les années 1990 un argument employé contre l’Intelligent Design consistait à dire que l’existence de l’ADN poubelle (« Junk DNA ») est bien plus probable dans le cas de l’évolution darwinienne que dans le cas d’un concepteur intelligent. Notre organisme contenait, pensait-on, des pseudogènes qui n’avaient aucune utilité pour l’être humain. En 2009, Richard Dawkins, célèbre biologiste et un des opposants les plus en vue à l’Intelligent Design, mettait encore en avant ce fait : pourquoi se demandait-il, « un concepteur intelligent aurait-il créé un pseudogène, un gène qui ne fait absolument rien et qui a toutes les apparences d’une version surannée d’un gène qui avait l’habitude de faire quelque chose, à moins qu’il ne l’est délibérément mis là pour nous tromper ? » 

Et patatras ! Cette année, des dizaines et des dizaines de scientifiques ont publié dans différentes revues scientifiques dont Nature et Science qu’une vaste majorité des gènes a une fonction : l’ADN poubelle est définitivement mis au rebut des erreurs scientifiques. Cette découverte vient confirmer la prédiction qu’avaient effectuée les biologistes partisans de l’Intelligent Design, à savoir que si un concepteur intelligent était à l’œuvre, alors l’ADN poubelle n’existait sûrement pas et que ce n’était qu’une question de temps avant de trouver une fonction biologique à une grande majorité de ces soi-disant pseudogènes.

Remise en cause de la philosophie néo-darwinienne

Thomas NagelCette découverte est sûrement le fait marquant de l'année en faveur de l’Intelligent Design. Cela s’inscrit dans un cadre plus large, où le néo-darwinisme est mis en cause. Le sous-titre du livre de Thomas Nagel est explicite d’un certain état d’esprit. Nagel soutient explicitement la thèse que « la conception matérialiste néo-darwinienne de la nature est presque certainement fausse ». Ce qui est une façon courageuse et explicite de se lancer dans l’arène. Ce livre intervient juste après qu’Alvin Plantinga a finalisé dans son dernier livre paru en 2011 chez Oxford University Press un argument contre le naturalisme qu’il a mis à l’épreuve du feu depuis 1993. Plantinga pense que si l’on croit qu’il n’existe rien d’autre à l’œuvre dans l’univers que les lois de la nature (naturalisme) alors cette croyance est incompatible avec la théorie de l’évolution biologique. En effet, si le naturalisme et l’évolution sont tous deux vrais, alors nos facultés cognitives ne sont plus fiables. Pourquoi ? La théorie de l’évolution se moque de savoir si nos croyances sont vraies, celles-ci doivent seulement nous permettre de survivre dans le monde. Les croyances procurent un avantage biologique. Mais alors on ne peut plus dire que le naturalisme est vrai puisqu’il est impossible de prouver que le naturalisme ne résulte pas d’une adaptation de notre cerveau afin de nous permettre de survivre dans ce monde.

L’année 2012 a donc relancé la question de la viabilité scientifique de l’Intelligent Design, dans le cadre d’une interrogation générale sur les limites respectives de la science et de la religion. Si cette théorie n’est plus aussi vide scientifiquement qu’on a bien pu le dire, il lui reste cependant beaucoup d’éléments à fournir avant qu’un nombre significatif de scientifiques ne la considère comme viable. Il n’est même pas dit qu’elle puisse y arriver. Mais cette année 2012 aura à tout le moins montré qu’il existait une voie étroite, et un très long chemin à parcourir pour l'Intelligent Design...

Références

*Thomas Nagel, Mind and Cosmos : Why the Materialist Neo-Darwinian Conception of Nature is Almost Certainly False, Oxford University Press, 2012.

*Bradley Monton, Seeking God in Science : An Atheist Defends Intelligent Design, Broadview Press, 2009.

*Alvin Plantinga, Where the Conflict Really Lies : Science, Religion and Naturalism, Oxford University Press, 2011.

*Richard Dawkins, Le plus grand spectacle du monde, Robert Laffont, 2010.

*The Encode Project Consortium, “An Integrated Encyclopedia of DNA Elements in the Human Genome”, Nature, 487, 2012, 57-74.

*Thomas Lepeltier, Vive le créationnisme ! Point de vue d’un évolutionniste, Editions de l’Aube, 2009.

*Paul Clavier, Qu’est-ce que le créationnisme ?, Vrin, 2012.


Moyenne des avis sur cet article :  2.38/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • Gaetan de Passage Gaetan de Passage 30 novembre 2012 19:58

    Si on étudiait le Connard Design, on trouverait des preuves plus facilement.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 novembre 2012 20:17

       smiley et je dirais meme plus smiley  smiley et encore plus jusqu’a l’infini ......


      • Laurenzola Laurenzola 30 novembre 2012 21:32

        @Geatan et @Aita Pea Pea,

        Apparemment, à lire vos réactions, le Dummy Design semble encore rependu.


        • epicure 30 novembre 2012 21:39

          Argument fallacieux.
          Si effectivement on peut affirmer que dans le cadre de l’inutilité de l’ADN poubelle, cela prouve la non existence d’un designer.
          Le fait que les pseudogènes aient une fonction, ne prouve pas l’existence d’un designer mais juste notre ignorance sur ces pseudogènes.
          Bien au contraire le fait que tout l’ADN est utilisé de diverses façon serait plus en accord avec la naturalisme, le hasard, c’est à dire que le système utilise tout ce qu’il peut de l’ADN du fait du hasard des différentes et nombreuses interactions dans une cellule au niveau de l’ADN.

          Sinon les partisans du l’intelligent design,n e répondent pas à une question cruciale : qui a conçu les capacité du designer pour lui permettre de concevoir le fonctionnement complexe de l’ADN ? Pourquoi et comment aurait il les capacité de pouvoir concevoir l’ADN des être vivant dans toute sa complexité, de pouvoir prévoir toutes les interactions possibles etc... ?
          Au moins l’explication des phénomènes par la nature repose sur des phénomènes connus, prouvés et constatables.

          C’est ce qui rend justement l’intelligent design non scientifique, il repose sur des hypothèses non vérifiables, puisqu’ils ne peuvent pas prouver, tester le design par le designer, mais juste affirmer par des raccourcis fallacieux qu’il y a un designer.

          Quand au second pseudo argument, c’est un raisonnement qui ne mène nulle part, et qui au final ne permet de rien savoir, c’est juste de la spéculation par un argument scientifique, rationnel.
          Et puis ce pseudo raisonnement confond croyances et théories scientifiques.
          Le naturalisme repose sur une évidence : les phénomènes naturels s’expliquent par les agents naturels, et jusqu’à maintenant toute la science va dans ce sens.
          Les croyances elles au contraire reposent sur des visions non naturalistes, non pas sur une approche raisonnée du monde, mais sur une vision superficielle et anthropomorphique, dont l’intelligent design est un héritier.


          • philouie 1er décembre 2012 14:41

            Le naturalisme repose sur une évidence : les phénomènes naturels s’expliquent par les agents naturels, et jusqu’à maintenant toute la science va dans ce sens.

            Vous partez d’un postulat que vous ne démontrez pas pour disqualifier toute hypothèse sortant du cadre de votre postulat.

            c’est quoi comme démarche ?


          • epicure 1er décembre 2012 17:46

            La démarche c’est l’ensemble des sciences : la physique, la chimie, la biologie qui ramènent tous les phénomènes observés à des interactions entres objets naturels.

            Tu sais par exemple, cela va te surprendre, mais les éruptions volcanique s’expliquent uniquement par des phénomènes naturels, et non par la colère d’une entité surnaturelle.

            Ou plus complexe :
            le métabolisme, la structure d’une cellule vivante est le fruit d’interactions entre molécules selon des phénomènes qui sont expliqués par la chimie, qui elle est expliquée par al physique, c’est à dire l’interaction entre les atomes et molécules selon des phénomènes bien naturels : les phénomènes électromagnétiques, dont la mécanique quantique donne la meilleure description.


          • philouie 1er décembre 2012 17:59

            tu es gentil de me faire partager tes croyances.
            souffres cependant que je ne partage pas ta vision simpliste.

            Il se trouve que pour pour l’ensemble des phénomènes on ne connait pas l’ensemble des causes.

            Ainsi par exemple des phénomènes de ce que Jung a appelé synchronicité a-causale qui ne peuvent pas etre expliqués par la science d’autant plus qu’il sorte du cadre de celle-ci.

            ce n’est pas parce que le cadre réducteur que tu te donnes suffit a donner une image raisonnable de l’apparence des phénomènes que l’on puisse prétendre qu’il permet d’expliquer le monde.

            la science est un cadre.
            ça ne signifie pas qu’il n’y a rien hors de ce cadre, mais qu’elle est simplement incapable d’en dire quoique se soit.


          • tf1Goupie 30 novembre 2012 21:53

            La philosophie athée n’est qu’une version moderne de la religion : tout cela n’est que l’établissement de convictions qui rassurent leurs auteurs.

            Autrement dit certains « athées » se raccrochent aux branches de l’Intelligent Design pour ne pas renier ouvertement leur athésime.


            • Pakete 30 novembre 2012 22:03

              "Autrement dit certains « athées » se raccrochent aux branches de l’Intelligent Design pour ne pas renier ouvertement leur athésime.« 

              Merci Bouygues.

              En gros si je vous suis bien, croire en un »concepteur intelligent« , donc en forme de dieu, à l’origine des mutations est une idéologie »athée« , c’est à dire »Sans dieu".

              C’est juste illogique d’un point de vue étymologique...


            • BlackMatter 1er décembre 2012 17:33

              Tout à fait.

              On ne peut pas se dire athée (donc ne croyant en aucun Dieu) et se dire partisan de la fumiste théorie promu par l’article qui suppose l’existence d’un Dieu. C’est juste incompatible.

              L’auteur se garde bien d’ailleurs de fournir la liste des scientifiques ayant des compétences en biologie qui se disent à la fois athée et partisan de l’intelligent design...

              Quoi y en a pas ?
              Ah ben zut alors, faut jeter l’article à la poubelle.

            • Aristoto Aristoto 1er décembre 2012 18:20

              « Dieu » peut TOUT et n’importe quoi !! un super ordinateur qui nous aurais créer accidentellement, une oie céleste qui nous aurait régurgiter ! Tout est dans soit le prémédité soit le « hasard » ! Le big bang lui meme s’il a existé n’aurait été que la résultante d’une action précédente !! Quelques choses peut il venir de rien ?! That the question ???

              Mais congénère sont des crétin et j’en ai le malheur d’être encore parmi eux !


            • tf1Goupie 1er décembre 2012 18:43

              @ Pakete,

              Effectivement non, vous ne m’avez pas bien suivi ; et c’est vrai qu’il y a ici une certaine subtilité.

              Certains athées n’aiment pas l’idée du Dieu au sens « classique », à savoir une entité supérieure qui dirige plus ou moins le Monde et devant laquelle on doivent se prosterner, faire des prières, créer des temples etc...
              Mais supposer un concepteur de l’Univers revient quand même à « créer » quelque chose qui revient vers Dieu, sauf que l’on le justifie avec une démarche apparemment scientifique.

              C’est donc ce que je disais : l’Intelligent Design peut être vu comme un athéisme hypocrite ou simplement minimaliste ; tout ce que l’on demande à ce Dieu c’est d’être la cause qui nous manque.

              C’est d’ailleurs inapproprié d’avoir recours à l’éthymologie ou encore à la sémantique car il n’est pas possible de donner une définition suffisante de Dieu : celui-ci est « quelque chose » en général indéfinissable au sens humain .
              Il est préférable de parler de Religion.


            • Pakete 30 novembre 2012 21:57

              Encore ?

              Il n’en finit pas d’être « confirmé », et pourtant, la communauté scientifique se fiche éperdument, toujours, du pseudo-concepteur dans le cadre de l’évolution.

              Et ce ne sont pas les philosophes qui sont incapables de comprendre ce qu’implique le « hasard » qui y changeront quoique ce soit smiley

              Le concept de l’IDiot, c’est comme Jésus, il n’en finit pas de ressusciter !


              • Soi même Soi même 30 novembre 2012 22:19

                Quand intelligence scientifique révèlent leurs profondeurs bêtises ! 
                Le plus grave c’est dans 30 ans cela va devenir un dogme scientifique incontournable !


                • Pakete 30 novembre 2012 22:48

                  << L’Intelligent Design semble en tout cas capable de faire ce que font dans la vie de tous les jours des scientifiques, c’est-à-dire émettre des hypothèses vérifiables et vérifiées dans certaines spécialités, et notamment en matière de biologie.>>

                  Et bah non, puisqu’en ce cas, il faudrait d’abord qu’il définisse cette cause, et enfin qu’il l’éprouve et la vérifie.

                  En l’état, l’IDiot ne fait que de partir d’une pétition de principe (« un concepteur intelligent - sic - existe ») pour nier le caractère aléatoire de quelques éléments dans la théorie synthétique de l’évolution.


                  • Andalou64 1er décembre 2012 09:02

                    Je ne suis pas la pour contredire quelqu’un, je suis la pour essayer de comprendre notre monde, comme vous tous. J’en étais resté au big-bang et puis je suis tombé sur ces 2 vidéos. Intéressantes

                    TEDxParis 2011 - Etienne Klein - Peut-on penser l’origine de l’Univers ?

                    INVITE DE MICHEL JONASZ - LE TEMPS EXISTE T’IL ? (1/4)


                    • Ariane Walter Ariane Walter 1er décembre 2012 11:07

                      A tout cela , je préfère dire que je suis « Mystique », ce qui signifie « attirée, fascinée par le mystère ».
                      Mais sans apporter aucune solution car les solutions, ne sont pas plus à portée de notre cerveau que la capacité d’une noix vide à contenir New-York.

                      Et aurait-on la solution dans un livre, comme ce serait triste, qu’aurait-on appris de plus sur ce que nous devons être humainement et moralement ?
                      tant de travail dans notre jardin...

                      J’ai lu un livre dont j’ai adoré le titre : « l’univers élégant ».

                      Oui, il est beau, élégant, esthète.
                      C’est un ravissement , au sens propre du mot (qui ravit, qui enlève) et élève au-delà des aleas du quotidien.


                      • amipb amipb 1er décembre 2012 12:27

                        L’univers élégant reprend la théorie des cordes, vibrant dans 9 dimensions. Il est élégant car, je pense, l’univers possède en lui ses propres critères de beauté qui lui permettent de fonctionner.

                        Par contre, ce livre ne répond pas à plusieurs questions : D’où viennent ces cordes ? Et sont elles-constituées d’autres éléments ?

                        Les années à venir promettent d’être passionantes.


                      • Aristoto Aristoto 1er décembre 2012 17:41

                        Voici ce que sont aujourd’hui nos crétin subventionné du CRNS !!!

                        http://www.jp-petit.org/science/gal_port/greene.htm

                        Vraiment très élégant cet univers

                        Tout de meme renseignez vous un peu !! Le Brian Green c’est part Arte qu’il a transiter ! Voyons on sait tous la nature propagandiste de tous ce qui émane de cette officine du sionisme globalisé venin des atlantiste traitres à la nation emplissant cette déchèterie de la pensée !

                        Déjà qu’ils sont arrivé à me faire aimer les nazis ces cons !!!

                        (Big up JPP )


                      • Aristoto Aristoto 1er décembre 2012 17:47

                        Par contre, ce livre ne répond pas à plusieurs questions : D’où viennent ces cordes ? Et sont elles-constituées d’autres éléments ?

                        c’est un ramassis de connerie l’une plus grosse que les autres  !!


                      • amipb amipb 1er décembre 2012 19:12

                        @Aristoto : on peut parler en gens civilisés, non ? Les liens que vous publiez ont des arguments, et les travaux de JP Petit m’intéressent.

                        Par contre, présentés de la sorte...


                      • Aristoto Aristoto 1er décembre 2012 22:05

                        C’est fini le temps de la diplomatie !!! L’ère de gloire des allié est terminé ! On passe à la matraque maintenant !!!

                        A la révolution le première carnage je me tâte encore à le faire soit dans les locaux de « libération » soit dans les studios Arte ! Mmmmmmmmmmmmmmmmmmm ... ! Je me tate ... !!!!


                      • SamAgora95 SamAgora95 1er décembre 2012 12:46

                        3 choses me dérange dans le concept de l’« intelligent design », à commencer par son coté pseudo science, on part d’un résultat souhaité mais non observé qu’on cherche à justifier par des formules scientifiques, c’est tout le contraire de ce qu’est la science.


                        Deuxièmement, les partisans de cette théorie considèrent que l’être humain est un objectif, une finalité de l’évolution, voulue par ces mystérieux créateurs (extraterrestres, ou divins), or l’évolution par sélection naturelle n’a pas de finalité mais produit des êtres adaptés à leur environnement par un mécanisme bien connu : Naissance-> Sélection -> Reproduction ->Mort.

                        Troisièmement, Si des êtres ou des entités intelligentes avaient conçues l’ADN, et si l’homme était une finalité, pourquoi attendre 4 milliard d’années ? Pourquoi ne pas avoir placé dès le départ les gènes permettant d’arriver à une intelligence humaine en 
                        quelques semaines ? ou même peupler la terre avec toute sa diversité en un seul coup !

                        Avec cette pseudo science nous faisons un voyage dans le temps, direct le moyen-âge, peut-être sans aller retour.

                        PS : Vous vous faites des illusions sur le niveau scientifique de l’humanité, aujourd’hui elle est incapable de décrire ce qu’est la matière et même de comprendre le principal outil qu’elle utilise (la mécanique quantique), et vous pensez qu’elle peut nous dire qu’une partie de l’ADN et non codante donc inutile  ? Bien sûre que non, d’ailleurs elle ne l’a jamais dits dans ce sens : http://fr.wikipedia.org/wiki/ADN_non_codant

                         le fait que l’ADN « poubelle » soit non codant ne signifie pas qu’il ne sert à rien, cela avait été suggéré dès le départ.

                         





                        • Soi même Soi même 1er décembre 2012 14:45

                          En même temps ce qui est paradoxale avec les théorie scientifiques, c’est qu’elle peuvent être proche de la vérité, et en même temps s’en éloigné du fait que délibérément ils exclus des paramètres qui peuvent éclairés leurs hypothèses.

                          « Deuxièmement, les partisans de cette théorie considèrent que l’être humain est un objectif, une finalité de l’évolution, voulue par ces mystérieux créateurs (extraterrestres, ou divins), or l’évolution par sélection naturelle n’a pas de finalité mais produit des êtres adaptés à leur environnement par un mécanisme bien connu : Naissance-> Sélection -> Reproduction ->Mort. »

                           Votre remarque est judicieuse et en même temps réductrice, car le but de la Création est l’Homme, et la réponse scientifique qui manque est leurs incapacités à dépaser la matière, conne d’ailleur vous aussi «  or l’évolution par sélection naturelle n’a pas de finalité mais produit des êtres adaptés à leur environnement par un mécanisme bien connu : Naissance-> Sélection -> Reproduction ->Mort. »

                          Dans vous dites aucune réponse crédible peut être apporté, car vous vous basez que sur le monde des 5 sens et sur des données physiques qui sont Poids, Mesure, Nombre, alors que l’intelligible ne relève mis des 5 sens mis du Poids, Mesure, Nombre , mais relève en réalité de la pensé pure qui ne se base pas sur ce principe !



                        • philouie 1er décembre 2012 13:38

                          Salam,

                          Bof.

                          En tant que créationniste, je sais, je sais de façon certaine, sans l’ombre d’un doute, que, Dieu Veut et cela est.

                          Evidement j’ignore tout des moyens par lesquels la volonté de Dieu devient création. Je vois bien que les choses ne se font pas en un jour, qu’il y faut du temps. Qu’il y ait de l’évolution parait assez probable.

                          Mais de mon point de vue disserter sur les moyens de l’évolution n’est que branlage de nouille.

                          Pour moi, ma certitude vos mieux que votre ignorance. Parce que ce que vous appelez science n’en reste pas moins fondamentalement que de l’ignorance : il ne s’agit tout au plus que de théories ou d’hypothèses, de supputations .

                          Ma certitude - qui est acceptation de l’ignorance - est supérieure à votre ignorance - qui se cache derrière la science, parce que pour moi, ce qu’il vaut mieux, ce n’est pas de savoir comment le divin crée le monde mais de savoir comment moi je m’inscris, je participe de l’acte créateur.

                          là évidement je me fait aider par les sages qui nous ont précéder et j’apprends, par exemple que ne pas mentir et ne pas voler c’est participer de la création.

                          ne pas mentir et ne pas voler c’est participer de l’acte créateur.

                          c’est plus important de comprendre ça que d’élaborer tout un tas de théorie , plus fumeuses les unes que les autres, sans jamais se remettre en cause soi, comme participant de la création.


                          • SamAgora95 SamAgora95 1er décembre 2012 14:16

                            « là évidement je me fait aider par les sages qui nous ont précéder et j’apprends, par exemple que ne pas mentir et ne pas voler c’est participer de la création. »


                            Faux, 

                            Ne pas mentir est une vertu moral relative ; ne pas mentir dans quel circonstance ? dans quel but ?, tout mensonge est-il mauvais ? pas si sûr !

                            Quant à ne pas voler : un père qui vole une pomme pour nourrie son enfant affamé est-il criminel ou est-ce du courage ?

                            La science est un outil ou méthode de recherche et non pas une vérité révélée, c’est d’ailleurs grâce à cet outil (la science) qu’on été crée la médecine moderne, l’agriculture, les moyens de transport, la technologie (qui vous sert à écrire vos commentaires sur internet). La première des sagesses consisterait à ne pas cracher dans la soupe.

                            Quant à vos certitudes, elles ont conduits mainte fois l’humanité au bord de l’abîme.




                          • philouie 1er décembre 2012 14:23

                            l’humanité au bord de l’abime ?

                            c’est maintenant.

                            et c’est l’effet de la science.


                          • Soi même Soi même 1er décembre 2012 15:11

                            @ philouie, pas seulement la faute à la science , et aussi à l’immoralité de notre époque.
                             Nous sonnes dans une époque de transition, qui à due oubliée la morale instinctive pour trouvé une nouvelle morale supérieur.
                            Cette nouvelle morale libre n’est pas encore suffisamment développé pour faire contre poids à la décadence de notre culture !
                             Et pourtant, il existe un livre qui explique bien à quoi nous devons nous atteler.

                            La Philosophie de la Liberté de Rudolf Steiner.

                            Tous le sujet du livre, il parle de la Pensé Pure, l’Imagination Moral, de l’Intuition Moral.

                            Il y a pas d’autre chemin pour sortir de cette décadence que de passé par ce chas de l’aiguille !

                             


                          • philouie 1er décembre 2012 16:32

                            Pas seulement la faute à la science , et aussi à l’immoralité de notre époque.

                            Mais c’est bien sur lié.
                            L’évolutionniste est une cosmogonie qui cherche a se passer de « l’hypothèse de Dieu », mais non pas en tant qu’Il est Créateur mais parce que Dieu sous-tend l’idée d’un monde ordonné moralement et c’est ça qui semble inacceptable à beaucoup.


                          • Aldous Aldous 1er décembre 2012 17:25

                            la morale, c’est juste l’éthique uniformisée et imposée par la force plutôt que pas l’éducation.


                            Notre époque s’est libérée du carcan moraliste mais a échoué à le remplacer par l’éthique individuelle.

                            C’est a cause de cet échec que nous sombrons dans l’ineptie et l’immoralité.

                            Mais un monde ou les gens sont éduqués de façon a developer une éthique personnelle est possible.

                            L’ethique devrait etre la finalité principale de l’education.

                            Relisez Ethique à Nicomaque et Ethique à Eudème d’Aristote.
                             

                          • BlackMatter 1er décembre 2012 17:42

                            Les évolutionnistes ne cherchent pas « à se passer de l’hypothèse de Dieu ».

                            Il s’avère simplement qu’ils n’en ont pas besoin.
                            Donc conformément au principe de parcimonie de la science, il n’y a pas de raison de l’évoquer.

                          • philouie 1er décembre 2012 17:53

                            De mon point de vue l’éducation consiste a transmettre de l’être en tant qu’il possède des valeurs morales : il ne s’agit pas d’apprendre que le vol c’est mal, mais de devenir quelqu’un qui ne vole pas.

                            Il devient alors évident que l’éducation ne vaut rien sans les qualités morales de l’éducateur et partant que l’éducation passe d’abord par l’éducation de soi.

                            D’un point de vue religieux cette éducation de soi passe par la pratique - prière, jeune, aumône, en ce qu’elles imposent le renoncement.

                            Il ne s’agit pas d’avoir des règles qu’elles soient morales ou éthiques, il s’agit d’avoir la capacité à ne pas les transgresser.
                            Dans ce sens, l’éthique c’est du vent tant qu’il ne s’agit pas de « tailler » dans l’être pour lui donner une forme morale.


                          • philouie 1er décembre 2012 18:03

                            Les évolutionnistes ne cherchent pas « à se passer de l’hypothèse de Dieu ».

                            Il s’avère simplement qu’ils n’en ont pas besoin.

                            et que la conclusion soit contenue dans la prémice ne te gène pas ?

                          • tf1Goupie 1er décembre 2012 18:15

                            Sauf que les prieres et les croyances guérissent très rarement les maladies, contrairement à cette science appelée médecine, qui a été inventée par les hommes et non par Dieu.

                            Alors dire que la croyance est supérieure à la science c’est faire assez peu de place à l’humain.

                            C’est d’ailleurs assez facile de laisser mourir quelqu’un en disant que Dieu le veut


                          • philouie 1er décembre 2012 18:26

                            Sauf que les prieres et les croyances guérissent très rarement les maladies, contrairement à cette science appelée médecine, qui a été inventée par les hommes et non par Dieu.

                            Ce que vous dites ne parait pas faux mais l’histoire prouve le contraire.
                            Le secours aux pauvres et aux indigents c’était le role des religieuses. le mot hospice précède celui d’hôpital.

                            par contre c’est bien la médecine athée qui a donné l’eugénisme et l’idée qu’il fallait éliminer les faibles pour le bien de la race.


                          • tf1Goupie 1er décembre 2012 18:59

                            @Philouie,
                            Vous contournez assez mal les carences de vos theories : les croyances sont éventuellement un soutien moral pour les religieuses, mais ces dernières ne guériraient pas grand chose sans les médicaments et théories médicales.
                            Par ailleurs un médecin athée pourra opérer un malade alors qu’une religieuse très pieuse mais ignorante ne pourra le faire.

                            Sinon vous devez savoir que les Religions ont conduit à martyriser et massacrer les gens par millions, beaucoup plus que l’Eugénisme ; il faut aussi accepter cette leçon de l’histoire...

                            Chaque science est un outil qui a ses applications, bonnes et mauvaises, dénigrer la Science uniquement en retenant les mauvaises conséquences c’est dénier à l’homme de créer un quelconque outil, même la roue.


                          • philouie 1er décembre 2012 19:11

                            Vous inversez le problème.

                            La religion n’a jamais été incompatible avec la médecine ni même avec la science.
                            mais c’est la science qui se pose en ennemi de la religion et de la morale et c’est ça que je critique.

                            Que la science prétende à une explication du monde qui lui permette de se passer de l’hypothèse de Dieu, en particulier de Dieu en tant qu’il ordonne le monde moralement.

                            Ce n’est plus une science qui soigne, qui sauve, c’est une science qui détruit parce qu’elle réintroduit la loi de la jungle dans les rapports humains.

                            cette science sape les fondements moraux de notre humanité et c’est ça qu’il faut combattre.

                            Et la théorie de Darwin en particulier.


                          • tf1Goupie 1er décembre 2012 19:23

                            La science ne se pose pas en ennemi de la morale , c’est une conviction qui ne repose sur rien.

                            La morale est une construction humaine et elle n’a pas obligatoirement besoin d’un Dieu.

                            Cependant vous continuez maintenant à fuir l’histoire : celle-ci a montré que la morale religieuse est versatile et que certaines pratiques anciennement préconisées par la morale religieuse de l’époque sont devenues immorales au sens de la morale religieuse actuelle.

                            « Sus aux infidèles » étaient crié par les croyants de deux religions différentes pendant qu’ils s’entretuaient : alors laquelle des deux morales étaient la bonne ??

                            Vous confondez LA morale intangible (qui n’existe pas) et VOTRE morale qui est liée à votre croyance ; votre croyance étant sujette à caution puisque, vous le dites vous-même, elle ne peut être prouvée, votre morale l’est alors également.


                          • philouie 1er décembre 2012 19:43

                            Je repette ce que j’ai dit parce que vous ne l’avez pas bien compris : la science est utiliser comme moyen de prouver l’inexistence de Dieu, et partant d’un Dieu ordonnant le monde moralement.

                            et c’est ce que je dis vouloir combattre.

                            quand à votre deuxième point, de la versalité de la morale religieuse, il ne vient en aucun moment en contradiction avec ma position : ce n’est pas parce que nous avons des avis divergents sur la morale, divergent dans le temps et dans l’espace que celle-ci n’a pas une réalité propre indépendante de nos croyances. J’imagine que vous connaissez l’histoire des aveugles et de l’éléphant, chacun le décrivant à sa façon parce qu’il n’en avait touché qu’une partie.

                            Que le monde soit ordonné moralement signifie que s’il y a des lois physiques, universelles, sur le plan de la matière, par exemple la gravitation, il y a des lois sur le plan spirituel et ces lois sont d’ordres morales. « qui vivra par l’épée périra par l’épée » par exemple

                            Les religions, qui sont en réalité beaucoup plus d’accord entre elle que vous avez l’air de le croire ou que l’apparence des disputes laisse croire, visent à chercher à connaitre ces lois et a en rendre compte. parfois avec des formulations divergentes.

                            La diversité des opinions sur Dieu n’est pas un argument contre l’unicité divine.


                          • Soi même Soi même 1er décembre 2012 20:39

                            @ philiouie , je suis heureux de lire que vous évoquez éducation de soi, cela est tellement important que peu de personne arrivé à l’age adulte se rend compte qu’il ne peuvent véritable devenir homme et adulte en faisant l’économie de cette éducation de soi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès