Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > J’ai testé le wifi dans le TGV Est

J’ai testé le wifi dans le TGV Est

Ce samedi, j’ai passé un peu moins de deux heures dans le TGV Est, pour un trajet Paris-Thionville. J’avais vu l’info un peu partout : la SNCF teste le wifi dans les rames de cette ligne depuis début décembre.

Personne n’avait l’air au courant à la gare de l’Est : impossible de savoir s’il fallait s’inscrire avant de monter dans le train, s’il fallait une carte spécifique, etc. Mais une fois à bord, j’ai trouvé des plaquettes de présentation du service accrochées au dossier de nombreux sièges (et les portes de chaque voiture affichaient le symbole d’un ordinateur connecté sans fil).

Je lance donc Firefox. Mes cinq onglets tentent de se charger en vain... Mais un sixième onglet s’ouvre, et affiche une page SNCF qui me demande de créer un compte : nom, adresse, trajet effectué, etc. Une fois le compte créé, je tombe sur un portail SNCF-TGV, qui affiche prétentieusement un menu Accédez à internet dans son menu de navigation (mais on n’est pas déjà sur internet ? ;-) )

C’est parti ! Netvibes, Gmail, Google Calendar, de nombreux blogs... Apparemment aucune restriction de service. J’ai même pu visionner quelques vidéos Youtube et Seesmic, et n’ai eu aucun soucis pour utiliser Google Talk. Je n’ai pas testé Skype (erreur de débutant...)

Combien seriez-vous prêt à payer pour ce service ?

Le débit était bon, et la connexion stable durant tout le trajet, hormis une coupure en gare de Metz : la connexion se fait par satellite, et la gare est couverte.

En discutant de ce test avec le contrôleur, j’ai appris que la SNCF leur demandait de sonder les clients pour savoir combien ils étaient prêts à payer pour se connecter pendant leur voyage... Remarquez, ça aurait été étonnant que ça reste gratuit. Inclure cette prestation avec les billets pros me paraît un minimum. Et pour un voyage loisir, je ne payerai pas plus de 5 euros pour en bénéficier.

En tout cas, une belle prouesse technique (le TGV roule à environ 300 km/h) et un service très pratique. Reste à proposer des prises électriques à côté des sièges : la seule que j’ai vue se trouvait sur la plate-forme entre deux voitures.


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 26 décembre 2007 11:29

    J’ai testé le wifi dans le bus entre Burbure-les-Betteraves et Guarbecque-les-Alouettes...

    Médiocre !


    • roOl roOl 26 décembre 2007 12:05

      la gratuité !!

      déja qu’on nous met du wifi de partout, on ne va pas nous le facturer en plus !!


      • Next-up organisation Next-up organisation 26 décembre 2007 15:12

        Nous allons aussi tester le WiFi,. . . mais son taux d’ irradiation sur le passager qui se trouve de dos sur le siège juste devant l’ordinateur portable de l’utilisateur. Questions :

        - La SNCF va-t-elle lui faire une remise sur son billet ? (réponse : ?)

        - La SNCF est-elle assurée (ré-assurée) en RC pour le risque CEM /WiFi ? (réponse : NON).

        - La SNCF est en totale contradiction avec les recommandations du Ministère de la Santé (réponse : OUI)

        - Irradiation Passive = Tabagisme Passif : les passagers sont en droit d’exiger un environnement sain, en conséquence nous demandons à la SNCF de réserver des voitures spéciales aux utilisateurs du WiFi afin de préserver ses passagers de cette pollution environnementale.

        Un wagon est une cage de Faraday, y inclure une source de RNI est une folie, de plus 300 km/h est un facteur aggravant. Marie-Pierre


        • Nyctalope 26 décembre 2007 18:52

          Sympa, le commentaire orienté...

          Non, la SNCF ne prévoit pas de remise sur le billet. Le prix du service ne sera acquitté que par les personnes souhaitant l’utiliser. C’est le scénario actuel, ça pourra changer peut-être par la suite, selon le succès rencontré.

          Pourquoi la SNCF devrait s’assurer sur un risque non qualifié et non reconnu ? vous prêchez pour votre paroisse et voyez une manipulation là où il n’y a pas d’obligation de la législation.

          En quoi la SNCF est en contradiction avec les recommandations du Ministère de la Santé alors que la question n’est pas tranchée et que le consensus porte sur une attitude neutre ? vous prêchez pour votre paroisse (bis) et vous distillez des menaces à l’heure actuelle non fondées.

          Sympa aussi le slogan facile qui n’hésite pas à sauter à pieds joints dans l’amalgame tout autant non fondé. Les données relatives aux effets sanitaires des faibles radiations sont en cours de collecte. Les effets à court terme (< 10 ans) n’ont pas été observés dans les études les plus récentes et ceux à long terme ne sont pas encore exploitables. Tout au plus, peut-on demander de prendre quelques précautions, au moins pour les enfants et les adolescents.

          En quoi une source de RNI mobile à grande vitesse représente-t-elle un risque aggravant ? C’est le 300 km/h qui vous effraie et fait sensation dans votre esprit ? La liaison WiFi est locale de wagon en wagon, comme un simple réseau domestique, les données sont transmises sur la longueur du wagon par LIAISON FILAIRE jusqu’à un pont radio vers l’autre wagon, et ainsi de suite jusqu’au serveur. La source WiFi n’a donc pas besoin d’émettre plus qu’un réseau sans fil basique. La connexion à Internet est assurée par une parabole située sur le toit et pointant constamment sur son satellite. C’est là une première mondiale. Vous l’avez oubliée dans vos arguties, celle-là. Faut-il débrancher tous les satellites pour vous faire plaisir et éviter de vous faire attraper un rhume électromagnétique ?

          Bref, comme d’habitude, amalgames, manque d’éléments fondés, fantaisie, etc.

          Pour reprendre l’article très succinct, l’accès à Internet n’est pas immédiat. Il faut passer d’abord par une page Web HEBERGEE dans une rame du TGV avant de pouvoir accéder au relais satellite qui fournit la connexion Internet.

          La prétention (de vous croire le plus finaud, semble-t-il) n’était donc que de votre côté.

          La connexion satellite coûtant très cher, un maximum de services est hébergé sur des serveurs situés dans le train (wagon 3) et mis à jour régulièrement (de nuit, le plus souvent, sauf pour les fils d’info) par la liaison satellite. Car le portail ne propose pas que l’accès à Internet, mais aussi des informations (actu, voyages, tourisme), des vidéos et des jeux.

          De jour, la bande passante est réservée au surf Internet des clients. L’utilisation n’est pour le moment pas bridée, mais elle devrait l’être au final, autant pour des questions réglementaires que pour préserver une bande passante pour un maximum de clients et pour une question de temps de latence. Le trajet du signal par satellite crée un décalage qui ne permettra pas d’utiliser Skype (ou autre application du même genre) dans de bonnes conditions.

          Pour compléter le dernier paragraphe, toutes les gares seront équipées en WiFi, et il y aura un switch transparent pour l’utilisateur entre la liaison satellite et WiFi terrestre selon les besoins. Il sera donc possible de continuer à surfer sur ses sites favoris même au milieu d’un tunnel ou dans les gares, avec des micro-coupures, ça et là.

          Le test gratuit en cours va permettre de fixer éventuellement un tarif pour l’accès au portail et/ou à Internet, de quelques euros, soit à la session, soit pour le voyage. Il va permettre à la SNCF de proposer du service en plus dans ses TGV, en prévision de l’ouverture du trafic voyageurs à la concurrence en 2010. Entre un train low cost mettant 6 heures pour faire Marseille-Paris et un TGV plus cher, mais qui en mettra 3 et proposera l’Internet à bord (mais n’espérez avant 2015 pour ce cas particulier), il y aura un choix possible pour les voyageurs.


        • hurlevent 27 décembre 2007 21:59

          « inclure une source de RNI est une folie, de plus 300 km/h est un facteur aggravant »

          Excellent !


        • Next-up organisation Next-up organisation 30 décembre 2007 17:53

          Un reportage de vulgarisation France 3 en Haute Définition concernant sur le consortium BioInitiative et le WiFi : http://videos.next-up.org/France3/HeureuxQuiCommunique/WiFi/DangersSantePanoramaBioInitia tiveAffset20102007.html

          Un reportage en Haute Définition France 5 Le Magazine de la Santé concernant les études scientifiques sur les effets des CEM et le WiFi : http://videos.next-up.org/France5/MagSante/BioInitiativeCemCommentsNext-up/12112007.html


        • Ceri Ceri 26 décembre 2007 17:04

          y’avait rien de plus intéressant dans l’actu ?


          • ZEN ZEN 26 décembre 2007 17:27

            @ Céri

            Ben non, quand Sarko est en vacances, il ne se passe plus rien... !


            • Rage Rage 26 décembre 2007 23:29

              @Ceri

              Non, vraiment rien.

              Juste quelques attentats en Irak, la poursuite des exactions au Darfour, la chappe de plomb sur la Birmanie, la reconstruction des régions d’amérique latine frappées par des cyclones, etc etc...

              Au niveau national, rien, si ce n’est des projets de lois tous plus fous les uns que les autres, la remise en question des 35h, la remise en question des jours de congés, l’attaque frontale de la fonction publique, des cheminots et autres, la hausse du Gaz, la non résolution du cas des sans domiciles, la vétusté sans nom des prisons françaises, le « pschitt » du grenelle du foutage de gueule, la balance commerciale qui coule, les médecins qui ont eu de nouvelles primes, l’accroissement du trafic sur autoroutes privatisées depuis 20004, la volonté de réaliser l’A45 et l’aéroport de l’ouest, le travail le dimanche, les franchises médicales qui feront payer ceux qui ne vont pas souvent chez le médecin et les plus modestes pour un plan parmi d’autres, etc... etc...

              Non rien. Vraiment.

              Puisqu’on vous le dit que Sarko et sa pouf sont en vacances... aux frais des contribuables !


            • Ceri Ceri 27 décembre 2007 00:16

              c’est clair, les agenda setters font bien leur boulot, à tel point que quand il n’y a pas 5 articles titrant sur Sarko, on se retrouve avec des sujets du type Miss France ou le Wifi.

              des fois je me dis que ca ne sert à rien d’écrire dans un média citoyen si c’est pour servir la même soupe que les médias traditionnels.


            • Yannick Harrel Yannick Harrel 26 décembre 2007 21:02

              Bonjour,

              Je m’intéresse aux modalités de mise à disposition du WiFi par la SNCF : vont-ils donner un ticket unique valable seulement le temps du trajet ou procèderont-ils pas un abonnement spécifique ? Combien de clients maximum pourront se connecter en simultané ?

              Ensuite, à combien sera fixé le prix de ce ticket ? Sera-t-il d’ailleurs accessible aux seules première classe ou non ?

              Bref, j’attends de voir.

              Cordialement


              • Celtitudebe 26 décembre 2007 21:45

                Nyctalope ;

                « Ils » t’on payé combien dis-moi ?... ^^


                • Gasty Gasty 27 décembre 2007 11:09

                  @ Celtitudebe

                  Le commentaire est gratuit et l’info excellente.


                • stephanemot stephanemot 27 décembre 2007 02:06

                  d’autres pays testent le wimax à grande vitesse. la techno est également prête depuis un moment dans les avions mais c’est une question de choix marketing et sécuritaire.


                  • sol999fr 28 décembre 2007 09:01

                    La bêtise humaine a encore une fois frappé. Les technocrates de la SNCF ont réussi à imposer à la totalité des voyageurs une irradiation passive aux hyperfréquences pulsées sans s’informer des risques liés à cette tehcnologie immature. Les niveaux d’irradiation générés par la technologie WIFI sont loin d’être négligeables (3 à 15 V/m à proximité des bornes). De plus, la carcasse métallique du train va agir comme une cage de Faraday, ce qui va amplifier l’irradiation. Des effets catastrophiques sur la santé sont à prévoir. Aux classiques maux de tête et troubles de la concentration s’ajoutent des effets génotoxiques (ruptures d’ADN, c’est à dire potentialité cancéreuse), des troubles hormonaux et des troubles du sommeil. Toutes les études indépendantes le démontrent (reflex, bioinitiative) Au minimum, la SNCF devrait offrir la possibilité de voyager dans des cabines blindées aux hyperfréquences pour les voyageurs soucieux de leur santé.


                    • hurlevent 29 décembre 2007 00:26

                      En parlant de bêtise humaine, on est servit avec ce commentaire.

                      On croirait entendre les journalistes du XIXe siècle, lors de l’apparaition du chemin de fer, qui déconseillaient le train aux femmes enceintes qui risquent de perdre leur bébé...

                      Pourquoi soutenir que le WIFI est dangereux, et pas le téléphone mobile ?


                    • pierce 6 janvier 2008 11:44

                      Il est un fait qu’à l’heure actuelle, aucune structure officielle ne reconnaît quelque effet négatif que ce soit aux émissions électromagnétiques. D’autre part, tout le monde sait que l’on peut faire bouillir de l’eau à l’aide des micro-ondes. La question serait donc de savoir à partir de quelle puissance, une émission électromagnétique doit être classée comme « au dessus du seuil », si tant est qu’il y ait un seuil minimum.

                      Donc, même si pour ma part je ne vois aucun problème à l’installation du WiFi dans les wagons SNCF, je suppose qu’il serait souhaitable que les trains comprennent des voitures « WiFi Free » afin de permettre à ceux qui le désire d’échapper à une quelconque « pollution ».

                      Enfin sur la gratuité, il me semblerait anormal que ceux qui ne souhaitent pas utiliser le WiFi paient pour les autres, et donc un supplément au billet me semble normal. Il suffirait que le numéro de billet serve de pass word sur le réseau :)


                    • Jean-Marie Lions 28 décembre 2007 09:25

                      Autant je suis favorable aux nouvelles technologies de manière générale, autant je me dois d’informer à titre purement personnel des effets concrets de la WIFI dans mon corps. Ingénieur informaticien, je souffre terriblement lorsque un collègue proche utilise la WIFI (la base émettrice est à 15m de mon bureau, et ne me perturbe presque pas, à 8m elle me perturbe déjà, et lorsqu’un collègue à moins de 4m l’utilise, c’est terrible ...) : maux de tête, envahissement électrique de la langue, puis de l’oesophage, comme si je mangeais des orties, tachycardie, puis vertiges, au point de devoir partir (j’ai du plusieurs fois quitter des réunions) ; mes collègues, devant l’évidence des symptomes, font très gentiment des efforts pour rester en mode câblé, WIFI déconnectée. D’ailleurs, dès que la WIFI est déconnectée, le soulagement est immédiat. Pour qu’il n’y ait aucune ambiguité sur un effet éventuellement psycho-somatique de ma part, je peux formellement dire à côté d’un PC si la WIFI est en marche ou non, et j’ai bluffé plus d’un collègue à ce sujet ! Pour moi, c’est facile, puisque je le sens directement, et je suis prêt à me prêter à des tests médicaux à ce sujet. Autant dire que l’introduction dans les lieux publics de la WIFI n’est pas fait pour me rassurer, et a fortiori dans le train. Je ne suis pas le seul dans ce cas, et connais autour de moi une vingtaine de personnes qui souffrent fortement en présence de WIFI, et pour lesquelles l’arrêt de la WIFI implique presque immédiatement l’arrêt de la plupart des symptomes. Alors que la science ait prouvé ou non que la WIFI est nocive ou pas, vous comprendrez qu’à travers les symptomes que j’ai et que je constate pour certaines personnes autour de moi, la réponse est pour moi directe et évidente.


                      • nerfs.malades 29 décembre 2007 20:01

                        Bonsoir, Je viens d’apprendre que la SNCF avait placé des bornes Wifi dans les TGV. Je me demandais si le personnel de bord et les clients avaient été informés des dangers potentiels de cette technologie sans fil sur la santé. Le Wifi émet entre autres des micro-ondes qui font partie de ce que l’on appelle la pollution électromagnétique. Cette pollution, avec d’autres facteurs favorisent l’apparition d’un mal peu connu : l’électrosensibilité (vertiges, nausées, maux de tête, insomnies, cauchemars, allergies, angoisses, dépression, cancers, ....). Voici quelques liens pour vous documenter :

                        http://wifi.blog4ever.com/blog/lirarticle-18457-53198.html (des témoignages)

                        http://www.liberation.fr/vous/297128.FR.php

                        http://www.20minutes.fr/article/199198/Par...l-du-rasoir.php

                        http://www.courrierinternational.com/artic...sp?obj_id=77188

                        http://www.lessentiel.lu/news/luxembourg/story/20342007

                        http://www.robindestoits.org/

                        En Anglais :

                        http://www.hese-project.org/hese-uk/en/nie...esregierung.php

                        http://environment.independent.co.uk/green...icle2944417.ece

                        http://www.timesonline.co.uk/tol/life_and_...ticle642575.ece

                        http://www.crunchgear.com/2007/11/20/wi-fi-causing-autism/

                        http://www.bioinitiative.org/report/index.htm

                        Il serait temps que notre santé passe avant les technologies-gadget, aussi « amusantes » soient-elles.


                        • sol999fr 30 décembre 2007 12:37

                          C’est un fait scientifique. La WIFI, les téléphones GSM, les téléhones Dect et par extension toutes les technologies sans fil sont dangereuses pour la santé. Les micro-ondes pulsées détruisent les vie et tuent les cellules. L’ADN présent dans les celules est cassé. Lisez les rapports Bioinitiative et reflex. Evidemment, il n’y pas plus aveugle que ceux qui ne veulent pas voir. La vérité est difficle à accepter pour ceux qui font confiance au progrès scientifique.


                          • Asp Explorer Asp Explorer 30 décembre 2007 12:49

                            C’est un fait scientifique

                            Non, c’est une légende urbaine colportée par des gens qui ne savent pas comment faire pour se faire remarquer et qui n’ont jamais entendu parler du WTC7. Aucune incidence des ondes électromagnétiques sur la santé n’a jamais été mise en évidence par une méthodologie scientifique. Chaque étude qui a « prouvé » l’inverse s’est révélée, en fin de compte, émaner d’un obscur comité Machepro.


                          • Seershad (---.---.97.146) 4 janvier 2008 10:08

                            Alors bon, voilà : information, désinformation. Le commentaire ci-dessus rentre dans le cadre de la désinformation. La technologie sans fils n’est pas sans effets. Ceux qui prétendent qu’elle ne provoque rien sont les chiens de garde d’un système mit en place par nos maîtres qui n’ont, assurément, aucun état d’âmes à réduire la population de cette planète et notamment, le niveau d’énergie de cette même population. Faites les tests vous-même : entre deux heures passées sur internet et deux heures de gymnastique, qu’est-ce qui vous donne le plus le moral ? Perso, j’ai déjà choisi mon camp et ai décidé de ne pas faire partie d’une quelconque mission pour Mars. Bon voyage aux chiens de garde et lorsque vous y serez, restez-y !


                          • Vincent 10 janvier 2008 16:17

                            Vous devier être dans une ancienne rame, ou alors en seconde, mais pour info, en première toutes les rangées sont équipées d’une prise de courant, d’où la nécessité quand vous voyagez en TGV d’avoir une multiprise dans votre sacoche, juste au cas où le passager vous précédant ai pris à son compte la prise.

                            Et puis si vous êtes le premier proposez l’utilisation à votre voisin, s’il en a besoin il sera ravi de ce partage, s’il n’en a pas besoin, pas grave, au moins vous aurez établi un contact et pourrez faire autre chose que de consulter vos e-mail

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Boris Stephan


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès