Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > « Je pirate mais j’achète !! »

« Je pirate mais j’achète !! »

Les « english-pirates » de musiques déboursent 75£ par an pour l’achat d’albums contre 44£ pour ceux affirmant ne pas télécharger.

Les autorités françaises disent que le téléchargement illégal nuit au développement artistique, peut-être devraient-elles lire cette étude menée par l’institut Ipsos Mori.
En effet, d’après eux, sur 1000 britanniques interrogés, les "pirates" de musiques déboursent 75£ par an pour l’achat d’albums contre 44£ pour ceux affirmant ne pas télécharger.
L’échantillon de la population interrogée était âgé de 16 à 50 ans et tous disposaient d’un accès à internet.
 
(Source : http://www.demos.co.uk/files/DemosMusicsurvey.ppt)


« Nous mettrons en place un processus équitable et approfondi, qui inclura l’envoi d’avertissements aux personnes suspectées de partager illégalement des fichiers, et des mesures techniques comme la suspension de l’abonnement, qui ne sera utilisée qu’en dernier recours », a déclaré le ministre du Commerce Peter Mandelson, lors d’une conférence sur le numérique.

Cette phrase semble n’être qu’une pâle copie de notre chère hadopi nationale. Certes le prix des albums et des DVD a baissé mais ils restent quand même chers pour la majeure partie de la population, qu’elle soit française ou anglaise. Mais quand vous souhaitez acheter un album à 15 euros, et que vous l’écoutez chez vous et que vous vous rendez compte que vous auriez mieux fait de vous casser une jambe, au lieu de l’acheter, une larme vous vient à l’oeil. Je ne vous parle même pas du cas de l’achat d’un blue-ray à 25 / 30 euros, vous pleurez toutes les larmes que vous avez.
 
Maintenant deux camps sont créés :
 - Je télécharge pour découvrir et seulement après je l’achète
 - Soit je dépense des centaines d’euros dans des "oeuvres" ne valant même pas un regard.

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • salocincasa 12 novembre 2009 12:37

    "Mais quand vous souhaitez acheter un album à 15 euros, et que vous l’écoutez chez vous et que vous vous rendez compte que vous auriez mieux fait de vous casser une jambe, au lieu de l’acheter, une larme vous viens à l’oeil. Je ne vous parle même pas du cas de l’achat d’un blu-ray à 25 / 30 euros vous pleurez toutes les larmes que vous avez.« 

    C’est pour ça que l’achat des musiques en ligne existe. Je n’achète plus d’album depuis que ce mode d’achat a vu le jour. Sur iTunes par exemple, pas besoin d’acheter l’album entier mais il est possible d’acheter une musique seule.
    Et cela doit être une des raisons de la baisse des albums en magasins.
     
     » - Je télécharge pour découvrir et seulement après je l’achète« 

    Pourquoi acheter un album après l’avoir télécharger ? Même si l’on vient de le découvrir ! Soit on veut avoir bonne conscience et aider l’ascension d’un nouvel artiste, soit les gens préfèrent avoir le CD physique lui même sur leur bureau. Car la qualité de l’album est sensiblement la même sauf pour les »audiophiles" qui entendent le moindre grésillement sur un album encodé en 192kbs...

    Quand aux Blu-Ray et autres DVD, je pense que c’est une question de moyens et de passions. Moi même passionné de cinéma, si j’en avais les moyens et le matériel, je pourrais dépenser 25 € dans un Blu-Ray ! Il faut vivre ses passions mais lorsque l’on en a pas les moyens, on fait avec ce qu’on a : une connexion internet.


    • saint_sebastien saint_sebastien 12 novembre 2009 12:42

      moi je pirate mais j’achète pas... c’est grave docteur ?




      • Jean-Jean Valjeanjean 13 novembre 2009 01:01

        Pirate...
        Piraterie...
        Piratage...
        Pirater...

        Un pirate, ça monte à l’assaut
        Ça bute les mecs
        Ça viole les mequesses
        (Ou le contraire, c’est flexible comme concept)
        Et ça se tire avec un putain de butin dony il lâche 10% à la couronne histoire de sauver les apparences

        Est-ce que tu ne procéderait pas plutôt à de simples et inoffensives copies illicites ?

        Du bon usage du vocabulaire...


      • Gourmet 12 novembre 2009 13:31

        Concernant les DVD/BD c’est comme les sorties au cinema il y a les critiques (Laser magazine, DVDrama, etc). On peut donc aisément se faire une idée d’un support avant de l’acheter.

        En revanche côté musique étant donné la quantité d’albums ce n’est pas possible. En 2008 il est sorti 150 000 albums aux US. L’immense majorité n’a été vendue qu’à quelques exemplaires mais cela donne une idée de l’impossibilité d’une critique correcte de tout ce qui sort.
        Il ne reste que la pré-écoute individuelle.

        db


        • Manfred Manfred 12 novembre 2009 16:01

          « Nous mettrons en place un processus équitable et approfondi, qui inclura l’envoi d’avertissements aux personnes suspectées de partager illégalement des fichiers, et des mesures techniques comme la suspension de l’abonnement, qui ne sera utilisée qu’en dernier recours », a déclaré le ministre du Commerce Peter Mandelson, lors d’une conférence sur le numérique.

          Rien d’autres à dire, et après on va encore nous parler d’artistes !


          • Jean-Jean Valjeanjean 13 novembre 2009 00:53

            On s’en fout des artistes.

            Comme disait Guéant sur France-Int (Ou France-Cul, ch’sais plus trop)
            « L’économie c’est vivant, ça se respecte »

            ’vont pas nous faire chier, les pue-la-sueur...


          • roquetbellesoreilles roquetbellesoreilles 12 novembre 2009 18:11

            La bataille Hadopi

            Le livre

            la conférence de presse

            Sinon je ne « pirate » plus, et je n’achète plus...,

            mais je m’intéresse exclusivement à la Musique LIBRE :

            http://www.dogmazic.net/index.php?op=edito
            http://rezal404.org/wikini/wakka.php?wiki=Mp3Legal
            http://www.jamendo.com/fr/albums


            • yvesduc 12 novembre 2009 21:15

              Encore du déni de réalité. Les autorités françaises lisent les chiffres et ces chiffres sont que le chiffre d’affaires de l’industrie du disque a baissé de moitié en quelques années. Manifestement, en moyenne, les gens piratent plus et achètent moins (quels que soient les cas particuliers). Si le CA avait augmenté dans les proportions où il a descendu, je pense que l’industrie serait euphorique et ne songerait pas une seconde à pourchasser qui que ce soit !


              • Jean-Jean Valjeanjean 13 novembre 2009 00:48

                D’une part, très subjective, je dirais qu’en cessant de produire de la mrd, l’industrie en question vendrait peut-être plus

                D’autre part, plus objective, j’ai souvenir d’avoir lu dans le défunt magazine Keyboards, que la compta des majors était à ce point opaque que l’on arrivait même pas à déterminer si le chiffre d’affaires était réellement en baisse ou non

                L’opacité de la compta des major companies.... putain, si j’étais journaliste...


              • Jean-Jean Valjeanjean 13 novembre 2009 00:42

                C’est tant mieux comme çà !

                Mieux vaut consommer au bénéfice total d’escrocs
                Que de laisser une part, aussi infime soit-elle, aux artistes
                (Parce qu’elle est infime, j’en conviens, les « majors » sont exploiteurs à 95 % - Minimum)

                Nous pourrions aussi acheter notre musique à la sortie des concerts, quand ils nous ont plu, non ?

                Je sais : lâcher la sainte trinité clavier/souris/écran, ça obligerai à faire des choses
                Avec son corps et son esprit, dehors
                Non, laissez tomber, j’m’étais pas rendu compte

                Mais ne venez pas me pleurnicher le prix du spectacle vivant
                Des « petits » concerts à moins de 30 EUR, il y en a à tous les coins de rue, chaque semaine
                Je sais, ça obligerait à partir à la découverte d’artistes peu ou pas médiatisés
                Non, laissez tomber, j’m’étais pas rendu compte

                Mieux vaut collectionner 180 Go de chanson de variété que l’on n’écoutera jamais
                Mieux vaut claquer 150 EUR pour un vrai play-back en live
                Non, laissez tomber, j’m’étais pas rendu compte


                • dokharley dokharley 25 décembre 2009 23:15

                  moi ce que j’aime comme musique n’est plus dans les bacs depuis longtemps .....je fait comment ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

alex.gosh

alex.gosh
Voir ses articles







Palmarès