Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Jeux on line, intelligence collective et sagesse des foules

Jeux on line, intelligence collective et sagesse des foules

Les effets produits par nos participations multiples nous donnent l’envie de continuer et nous font rêver un peu tous azimuts. Un peu d’ordre ne nous ferait pas de mal.
Dans un billet récent, j’ai essayé de montrer comment Tim O’Reilly, parrain de Web 2.0, insistait sur la distinction nécessaire entre User GeneratedUGC, ou contenu généré par les usagers et Harnessing Collective Intelligence (HCI), le fait de tirer parti de l’intelligence collective.
Deux autres termes font partie de la discussion. O’Reilly, d’abord, insiste de plus en plus volontiers sur la nécessité de Control Collective Intelligence, contrôler l’intelligence collective. Il entend par là, je crois, le besoin de s’assurer de la qualité du contenu sur un site comme Wikipedia ou le besoin pour une entreprise de s’assurer que la participation n’entraîne pas des effets qui lui soient adverses.
Je viens de trouver maintenant un billet de Henry Jenkins sur la différence entre Collective intelligence, intelligence collective et "wisdom of crowds", sagesse des foules.
Jenkins est le parrain de la "convergence culture", culture de la convergence, l’idée selon laquelle les médias doivent maintenant "publier" sur tous les supports. C’est aux usagers de décider en fonction de leur humeur, de leur situation, des circonstances ou du sujet, s’ils y accéderont sous la forme d’une vidéo ou d’un texte, sur leur téléphone mobile, à la télé ou face à leur ordinateur.
Mais revenons à son billet écrit à propos du blogueur David Edery (Game Tycoon) qui se propose de tirer parti de l’intelligence collective (à moins que ce ne soit de la sagesse des foules) des masses de gens qui participent activement à des jeux on line.
Jenkins fait remarquer qu’il utilise alternativement et sans discernement l’un et l’autre terme. Une erreur, dit-il. L’intéressant pour nous, c’est qu’il explique la différence en se référant à celui qui l’a développée : James Suroviecki pour la sagesse des foules, et Pierre Lévy pour l’intelligence collective.
"Le modèle de Suroviecki cherche à réunir de façon anonyme les données produites pour voir la sagesse émerger quand un grand nombre de personnes entrent leurs estimations personnelles sans influencer les découvertes des autres. Le modèle de Lévy se centre sur les types de processus délibératifs qui ont lieu dans les communautés on line quand les participants partagent leurs informations, corrigent et évaluent les découvertes de chacun et se mettent d’accord sur une interprétation."
Pensez-vous que ces distinctions soient utiles ?
Êtes-vous d’accord avec les définitions qui en sont données ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.79/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • jamesdu75 jamesdu75 2 décembre 2006 14:57

    Désolé mais je ne comprend pas bien, ce principe d’intelligence collective et à quoi il servira. Parce que la pensé unique c’est pas ce que l’homme à fait de mieux.

    Si l’auteur peut m’en dire plus.


    • Leymon (---.---.132.36) 2 décembre 2006 15:32

      Je crois qu’il y a antagonisme entre pensée unique et intelligence collective.

      Selon moi, pour expliquer ça par un exemple, on trouve le résultat d’une intelligence collective parfaite dans la fourmillière. Chaque fourmis possède ça propre information du moment (« j’ai trouvé de la confiture »), et la communique à toutes les autres grâce aux phéromones ce qui forme ainsi un réseau vivant(que l’on peut comparer à un internet organique). Ainsi les informations des milliers de fourmis sont reliées à travers toute la fourmillière rendant toute action (collecte de nourriture, attaque d’un insecte..) beaucoup plus performante voire « intelligente ». Cette intelligence collective résulte de l’ensemble des ridicules informations que possèdent chaque individu.

      Donc pas de pensée unique mais plus de pensées, au contraire smiley . Par exemple, je viens peut-être de t’apprendre comment fonctionne la communication dans une fourmillière ( ce qui te fait une belle jambe ) et pas de t’obliger de croire que la terre est plate.


      • Jackschirak (---.---.8.211) 2 décembre 2006 16:05

        Et alors, à quand la gestion multi-citoyenne online des grandes villes, et du pays ??? smiley En voila une idée géniale, qui remplacerait avantageusement le control des élus par des jurys citoyens smiley. Pensez donc : des milliers de citoyens se mettant cybernetiquement d’accord sur la gestion de problèmes complexes tels que la circulation d’une ville comme Paris, une magnifique perspective d’ideal-type de démocratie participative !!! Cela dit, pourquoi vouloir controler la « collective intelligence », si tant est qu’on arrive à montrer qu’elle existe. En effet si l’intelligence collective est une réalité, dans ce cas ceux qui voudraient la controler(qui en auraient les moyens !) n’en serait qu’une emanation rendue visible par le choix (ou l’absence de choix) éléctif, ou non (ds le cas d’un systeme democratique les élécteurs st à priori censés choisir les meilleurs d’entre eux smiley).Dans ce cas l’intelligence humaine serait controlée par ses meilleurs éléments(ou les moins scrupuleux...voir les pires), devenus indépendants . Et vive la schizophrenie !! l’intelligence collective ne peut et ne doit pas etre controlée par autre chose qu’elle meme(ie:par tt le monde et personne a la fois smiley), en aucun cas par des élément indépendants, fussent-ils des émanations de celle-ci. Pour en revenir à nos moutons l’idée de gestion par la moyenne des idées de plusieurs milliers de personnes m’apparait comme le mode de gouvernement du futur,quoiqu’impossible a mettre en place pour l’instant ( bah ouai faut pas réver non plus smiley ), permettant la fin definitive du cycle infernal, rapprochement-dichotomie entre le peuple et les elites !! Amis des théories utopiques et imcompréhensible bonsoir...


        • Emmanuel CAUVIN (---.---.97.229) 2 décembre 2006 18:38

          Moi j’ai compris ce que c’est que l’intelligence collective.

          c’était il y a 2 ans.

          je cherchais une recette de cuisine.

          je dis à ma femme : bon, j’ai besoin d’un peu de doc, je suis coincé, et je ne veux pas me planter avec nos invités, à la première occasion je passerai dans une librairie pour acheter un livre de cuisine.

          ma femme me répond : tu te plantes ! va donc sur marmiton.org ! et là tu trouveras non seulement des recette de cuisines, Mais EN PLUS, les commentaires des gens qui ont essayé, les avis positifs ou négatifs, tous les petits trucs des gens qui ont vraiment essayé.

          j’ai été voir marmiton.org

          ce jour là je me suis que j’avais enfin compris l’intérêt de l’Internet.

          la mise en commun, le regroupement autour de sujets précis, l’accumulation d’avis divers et variés, appelez cela l’intelligence collective si vous voulez...

          Après, je pense qu’il reste une couche à mettre, car parfois les gens disent que 15 minutes de cuisson c’est trop, d’autres disent le contraire, donc je pense que cette intelligence est forte, mais pas ’gagnante’ à tous les coups.

          il faut un filtre, une synthèse.

          Ouf

          La liberté, oui il faut rester libre.

          Libre de ses choix, Libre de penser ce que l’on veut,

          Libre d’utiliser ce qui ne doit être qu’un outil.

          mon foie gras était assez réussi

          E.C.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès