Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Joost : la télé-web

Joost : la télé-web

joost-flickr-netzkobold.1179812695.jpg Le prochain bouleversement à venir dans le domaine de la vidéo online (voir ce billet ) provient, dit-on, de Joost (prononcer djouste). Cette jeune société se propose d’offrir des images d’une qualité proche de celle qu’on peut avoir sur un écran de télévision plus certaines des propriétés du Web.

L’offre est suffisamment alléchante pour convaincre des capital-risqueurs de mettre 45 millions de dollars sur la table au début du mois de mai. La société a un peu plus de 18 mois et 500.000 internautes ont participé aux périodes d’essai. Comme Gmail à ses débuts, le site est accessible depuis quelques jours sur invitation de ceux qui sont déjà inscrits.

La première vertu de la proposition est l’architecture P2P dans laquelle personne n’a plus d’expérience que Niklas Zennstrom and Janus Friis, les fondateurs qui ont fait leurs armes sur Kazaa et Skype.

Au lieu de se connecter tous à un réseau donné de serveurs, les usagers reçoivent des paquets déjà téléchargés par d’autres usagers. Ainsi distribuée la charge est plus légère à supporter. Mieux encore : plus on est nombreux à s’intéresser à un programme, plus il devrait être facile de le voir. C’est un pari essentiel pour la vidéo très gourmande en bande passante.

Cela explique en partie pourquoi les images laissent à désirer aujourd’hui. Joost prétend offrir des images de qualité broadcast. Ça n’est pas encore le cas. En théorie cela devrait s’améliorer à mesure que le réseau grandira.

Précision importante pour ceux qui associent les réseaux P2P avec le téléchargement libre de contenu normalement protégé par le copyright, Joost ne publie que des vidéos pour lesquelles elle dispose des droits. Elle en a obtenu d’une centaine de sources dont Viacom, CBS, MTV, CNN, etc.

La deuxième proposition essentielle tient au fait qu’on peut utiliser toute une gamme d’outils propres au Web.

Un moteur de recherche, situé en bas de l’écran, vous permettra de trouver aussi bien les chaînes que les acteurs, voire les publicités de votre choix. Mais le choix est encore limité.

Vous pouvez aussi créer vos propres “canaux” en fonction de vos goûts et les partager avec qui vous voulez. Vous pouvez inviter des amis à chatter tout en regardant un spectacle. Échanger commentaires et réactions tripales comme vous le faites d’habitude avec les gens qui sont dans la même pièce.

Mais tout n’est pas si simple. La technologie n’est pas parfaite, et l’on ne sait pas grand-chose encore sur les multiples façons de regarder la télé sur ordinateur.

J’y reviens très bientôt.

En attendant, les invitations à Joost, ça vous intéresse ?

Et vous qui avez essayé, qu’en pensez-vous ?

[Image Flickr de Netzkoblod ]


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Nicolas 22 mai 2007 14:37

    Ca semble chouette.


    • Nicolas 22 mai 2007 14:50

      Au fait, tu as des invitations ?


    • 22 mai 2007 15:35

      joost est prometteur :) Il ouvre de nouveaux horizons.

      Seul précision : il n’est plus nécessaire d’avoir une invitation de la part d’un amis inscrit. On peut dés a présent s’inscrire directement sur le site de joost. smiley


      • tvargentine.com 22 mai 2007 16:47

        Franchement,qui n’a pas pensé à ce type de concept webtv depuis des années déjà avec la montée de l’ADSL

        http://www.tvargentine.com - les videos sont pas encore en ligne - elles seront gratuites et sans spams -

        Nous pouvons penser que c’est le concept de vérrouillage technologique en terme de dépot de concept que recherchent les créateurs de ce site américain

        De plus,avec la montée en puissance des opérators télécom et les alliances avec les réseaux comme canalsat,nous pouvons penser que ce concept américain ne fonctionnera jamais car jamais les puissances en présence ne laisseront de place à de nouveaux acteurs sur le marché de la diffusion video qui dispose de droit.

        L’avenir est à la webtv alternative,car entre le ciné,l’internet « gratuit » ,la télénumérique ,les consommateurs ne pairont pas plus

        Ceux qui peuvent en tirer bénéfices ce sont les majors et les possédants de droits de diffusion qui verront l’opportunité de vendre leur droit de diffusion et donc de gagner encore plus d’argent.

        Avez vous des idées à soumettre ???


        • Bourricot 22 mai 2007 17:04

          Bah les médias prennent posession du web.

          Au début espace de libre de réflexion et libéré d’influence, le réseau ne va finalement qu’être un relais de plus aux multinationales.

          D’ailleurs la plupart des gens qui utilisent Internet sont en de mande de ce type de services, télé par adsl, téléphone, tléchargement légal.

          Internet n’est plus vraiment alors un média alternatif. Il se mue en un support incroyablement prometteur et alléchant pour les sociétés. En effet, ca constitue un second marché tout vierge et international. Même plus besoin de délocaliser... Le marché immatériel est né !

          Si l’on comme on le dit changer la donne face à ce diktat des médias déjà tout puissants. Il est alors plus que temps d’inventer encore de nouveaux réseaux plus originaux et qui les combattent sur leur terrain et en premier lieu dans le domaine de l’information.

          L’information à pêhcer à la source et non pas à piocher sur les sites Le Monde.com, Libération.fr ou Afp.fr(grande partie des ources des articles proposés). Il faut inventer le journalisme citoyen d’investigation. Quand ca sera fait, Agoravox sera alors un média à part entière.


          • jamesdu75 26 mai 2007 18:23

            Dsl mais le concepte n’a rien de novateur, ca existe depuis longtemps de la webtv. Avec pour le plus ancien Real Media player qui diffusait des clips en trés trés basse qualité fin des années 90.

            De plus un des createurs est le même qui a créer Kazza et Skype, donc c’est pas des novices en la matiére.

            Sinon pour avoir tester la beta, je ne vois rien d’interressant. Y’a que des series américaine (logique c’est ricains), mais si c’était français, vous auriez du TF1 ,M6, C+ en pature.

            Donc rien de nouveau et d’interressant dans ce soft. A part peut-être une possibilité, pour les majors de detourner les héritiques que ne regardaient plus les publicités et commençaient à ne plus avoir de temps de cerveau disponible pour eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès