Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > L’Eolien limité par ses contraintes

L’Eolien limité par ses contraintes

J’ai étudié en détail les contraintes d’installation et les possibilités techniques offertes par l’Eolien dans le défi énergétique auquel nous devons faire face à très court terme (Loi Urbanisme et Habitat du 2/07/03 et circulaire du 10/09/03).

Sur les contraintes d’installation telles qu’elles apparaissent dans la législation Française récente, elles sont assez extraordinaires car ils faut protéger les Français eux mêmes des nuisances que l’Eolien procure pour les habitants proches, particulièrement le bruit, mais également pour la faune et les oiseaux que les éoliennes ne doivent pas « couper en rondelles » et enfin sur le plan esthétique car les éoliennes peuvent affecter la beauté de nos paysages ( ce n’est pas mon avis personnel mais ...).Au total il en résulte des précautions assez exceptionnelles qui peuvent expliquer pourquoi nous n’avançons pas très vite - au delà des problèmes de coût de production et d’investissement dont j’ai déjà parlé- dans ce domaine. Sans compter que notre plateau océanique descendant très rapidement , les possibilités d’installation en Off Shore à coût raisonnable restent limitées.

Un autre élément important dans les possibilités de développement de l’éolien tient à ses possibilités techniques. Les fermes éoliennes que l’on installe à l’heure actuelle sont des petites fermes basées sur des éoliennes de puissance unitaire nominale de 2.5 MW. La puissance maximale des éoliennes les plus récentes ne dépasse pas les 20MW. Par ailleurs, une éolienne, du fait de l’irrégularité des vents, ne développe qu’une puissance effective d’environ 30 pct maximum de sa puissance nominale, malheureusement aussi pas nécessairement aux moments de pic de consommation.

Si l’on compare à une centrale nucléaire moderne dont la puissance installée et utilisable à 100pct en tout temps est de 1600MW ( EPR de Flamanville), il faut pour obtenir la même puissance en éolien avec des éoliennes à 20MW unitaire :

Puissance effective 20MWx 0.3 ( rendement) = 6 MW par éolienne

Nbre d’éoliennes 1600 : 6 = 166 éoliennes

Pour installer un parc de 166 éoliennes il faudrait , si on les plaçait en ligne, environ 135 km de côte continue pour les accueillir ou une bonne soixantaine de kilomètres en les plaçant en quinconces. Sans compter le couloir nécessaire pour les isoler des populations et installations humaines de tout types

Pour remplacer les 60 000MW de Nucléaire installé en France il faudrait donc de l’ordre de 2000 Km de cotes d’éolien permanent. Adieu les vacances à la plage !

Tout ceci pour dire que l’éolien, dans son état de développement actuel le plus avancé, ne peut être qu’une énergie d’appoint pour couvrir nos besoins d’aujourd’hui, en en acceptant les contraintes esthétiques et les inconvénients vis à vis de la faune et du bruit. Par ailleurs, je rappelle qu’elle ne peut couvrir les besoins spot pour lesquels l’appel à d’autres sources( nucléaire + thermique classique au Fuel ou au Gaz) est incontournable.

Tout ceci à garder en tête dans le débat sur l’énergie...

NB : Incidemment quand on parle de puissance installée en Europe, Allemagne ou Danemark, il s’agit, à ma connaissance, de Puissance Installée Nominale, pas de Puissance Effective.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Olivier - Quotidien Durable .Com (---.---.148.25) 27 juin 2005 15:24

    Il me semblait que les problèmes des oiseaux étaient résolus depuis que les pylones des éoliennes n’étaient plus des « echelles ». Car c’était justement en voulant se poser dessus que les oiseaux avait des soucis. Pour le bruit, moi je suis déjà allé sous une Eolienne... c’est quand même pas très bruyant. http://www.eole.org/EneVerF.htm


    • Guillaume (---.---.129.218) 28 juin 2005 10:14

      Il serait plus approprié de visualiser l’énergie éolienne dans un schéma énergétique différent de celui que nous connaissons. Les caractéristiques électriques ne peuvent effectivement pas supplanter actuellement celles d’une centrale thermique ou nucléaire et ce n’est pas là sa vocation !! Elle est d’ailleurs loin de couvrir nos besoins d’aujourd’hui mais permet de répondre aux exigences européennes et internationales à venir.

      La complémentarité des différentes énergies totalement non productrices de CO2, la diversité des intégrations de systèmes de production et la réduction de la consommation d’énergie font partie d’une vision visant, à mon sens, à l’indépendance progressive vis à vis des énergies fossiles, aujourd’hui empoisonnant l’atmosphère (la canicule de ces derniers jours nous le rappelant bien !).

      Enfin les nuisances sont aujourd’hui étudiées à un niveau plus strict que certaines installations consommant, elles, de l’energie. En fait , la problématique est bien sûr encore plus complexe mais qu’attendons nous... ?


      • T (---.---.7.22) 28 juin 2005 14:40

        Voir également deux liens intéressants pour présenter des arguments qui relativisent l’importance de l’éolien dans le bilan global des besoins énergétiques : http://www.manicore.com/documentation/part_eolien.html et http://www.manicore.com/documentation/eolien.html


        • aBricolo (---.---.102.41) 28 juin 2005 16:20

          les oiseaux sont moins bétes que nous les humains Si vous voulez voir de l’éolien efficace il suffit d’aller au parc de la MUELA à la sortie de SARRAGOSA en espagne 374 machines ,des oiseaux (pigeons et rapaces ) et pas de bruit drole non ?? le parc n’est pas non plus sur des centaines de kms .


          • jean-juk (---.---.174.206) 28 juin 2005 17:04

            Il est vrai que l’éolien n’est pas LA solution mais une des solutions pour produire de l’électricité sans émettre de GES. En parallèle un effort considérable est à faire au niveau de la maîtrise des consommations. Personne n’a dit que l’on allait remplacer les centrales nucléaires par des éoliennes. Mais les éoliennes permettent surtout une production ’de masse’ de façon décentralisée. Elle produisent en hiver là où la demande en électricité est importante et permettent de ne pas mettre en marche d’autre système de production polluant. une complémentarité importante entre éolienne et hydraulique reste à développer. On pourrait en effet stocker une partie de la production éolienne au niveau des installations hydrauliques à éclusée.L’intermittence de l’éolien est indéniable mais peut être appréhender par une gestion adapté du réseau et l’amélioration de la prévisibilité de la production à quelques jours.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès