Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > L’Homme n’aurait pas marché sur la Lune et autres (...)

L’Homme n’aurait pas marché sur la Lune et autres balivernes

Dernier avatar des « théories du complot », la remise en question de la véracité des expéditions lunaires. Les arguments déployés par les propagateurs de cette « théorie » peuvent prêter à sourire, il n’empêche qu’ils semblent séduire une part conséquente de la population, en particulier aux Etats-Unis. Il est pour le moins paradoxal que dans des sociétés de plus en plus technologiques, devant une part conséquente de leur mode de vie actuel aux retombées diverses des expéditions de la conquête spatiale, puissent si aisément se répandre des discours falsificateurs. En parallèle d’une maîtrise d’outils technologiques sophistiqués semblent ainsi apparaître des comportements intellectuels fascinés par l’irrationnel.

Donc, incroyable révélation, l’homme n’aurait pas marché sur la Lune. Les preuves sont incontestables : les étoiles n’apparaissent pas sur les photos, le drapeau flotte étrangement, les ombres ne correspondent pas à ce qu’elles devraient être et ce sont les Américains, d’authentiques manipulateurs qui ont nécessairement orchestré le tout. Complot, complot !! Heureusement que de rigoureux esprits critiques veillent. Ils sont parvenus à démasquer la supercherie. L’opération Lune a été organisée dans une base secrète, quelque part dans un désert américain, avec la participation des plus grands scientifiques et de quelques brillants cinéastes passés maîtres dans les effets spéciaux (S. Kubrick pour ceux qui n’auraient pas deviné).
De tout temps, les rumeurs ont existé. Elles constituent de remarquables objets d’étude pour les historiens : ainsi des « Grandes peurs » de la Révolution française. Elles révèlent l’inconscient des peuples, apportent des éclairages en creux sur leurs schémas de pensée. Dans le cas présent, la polémique peut surprendre compte tenu du bain de technologie dans lequel vivent les populations des pays développés, technologies résultant grandement de la conquête spatiale (télécommunications, téléphones portables, Internet, GPS, modélisations climatiques, Google Earth, etc.). Comment expliquer le décalage entre une société de plus en plus technicienne, vivant comme un village en communication permanente et l’inculture scientifique dont témoignent les partisans de « l’option complot » ? Comment analyser la cassure intellectuelle entre la sophistication croissante des théories scientifiques et leurs applications concrètes d’un côté et de l’autre, les archaïsmes mentaux qui supputent dans chaque réalisation l’œuvre d’une manipulation fomentée par un esprit malin, un docteur Mabuse à l’échelle de la planète ?
Premier élément d’explication, les propagateurs de ces idées « critiques » baignent dans le monde de la virtualité, du trucage des images où la frontière entre le réel et le virtuel est toujours plus ténue. Tout peut se transformer, se maquiller, faire l’objet d’une mise en scène sans cesse plus incroyable. Deuxième élément, le refus de toute confrontation à la preuve. La critique ne rebute pas les scientifiques, elle fait partie intégrante de leur démarche : hypothèse, critiques, preuves, débouchant sur la validation ou l’invalidation de l’hypothèse initiale selon le principe fondamental depuis l’antiquité grecque du « tiers exclu ». Rien de tel dans la démarche des adeptes de la « théorie du complot », ils postulent d’abord le complot et rien ne pourra les en faire démordre. Ils se placent ainsi dans un champ intellectuel a-scientifique. Il est en conséquence inutile de leur signifier que des pierres lunaires furent rapportées par les astronautes, que la trajectoire de leurs vaisseaux spatiaux put être suivie par les observatoires du monde entier, que le laser qu’ils déposèrent à la surface de la Lune permit un calcul précis de la distance avec la Terre, que leur amerrissage fut suivi par de nombreux journalistes, que les Soviétiques reconnurent eux-mêmes leur défaite dans la course à la Lune, etc. Tout cela ne pèse rien face à la rhétorique de la défiance. Même lorsque de futurs hommes ou femmes retourneront sur la Lune et pourront toucher du doigt les traces de ceux qui les ont précédés, il sera toujours loisible aux propagateurs de la « théorie du complot » de signifier qu’il s’agit d’une nouvelle manipulation. Nous touchons là au troisième élément explicatif, la logique inflationniste dans laquelle ils baignent. Maintenir leur construction intellectuelle suppose un échafaudage toujours plus complexe, une pyramide de Ponzi qui se nourrit d’elle-même et nécessite sans cesse de nouvelles pseudo-explications toujours plus invraisemblables. Comble de l’absurdité, au final le coût financier de la manipulation deviendrait supérieur au coût même, considérable, des opérations lunaires.
Tout ceci prêterait à sourire si en arrière-plan n’apparaissaient les stigmates d’une société inquiétante. Société où se côtoient les prouesses scientifiques les plus remarquables qui irriguent aujourd’hui la vie quotidienne de centaines de millions d’individus (si loin du monde terrestre que quittèrent momentanément les astronautes des expéditions Apollo) et le développement des superstitions les plus naïves, ainsi de la ferveur que suscitent les horoscopes « scientifiques », les cartomanciens « professionnels », les numérologues « certifiés », les jeux de hasard « où chacun à sa chance »… Le succès des productions livresques des tenants de la « théorie des complots » est révélatrice d’une résurgence des obscurantismes, d’un rejet d’une approche rationnelle des enjeux de société, d’une fascination pour les discours invérifiables. C’est sur ce terreau que se sont construites certaines des pires tyrannies du XXème siècle. L’histoire prouve que l’extrême organisation industrielle et scientifique peut rimer avec de redoutables régressions intellectuelles. Le phénomène même s’il demeure marginal, mérite en cela que l’on y prête une certaine attention. Les schémas mentaux des partisans des « théories des complots » présentent en effet de nombreuses similitudes, des négationnistes de la Shoah aux négationnistes du débarquement lunaire, en passant par les négationnistes du 11 septembre 2001 : ils prétendent avoir démasqué des incohérences logiques qui révèleraient l’existence de structures occultes.
En attendant et n’en déplaise à ces esprits prétendument critiques, permettez-moi de saluer l’exploit considérable que constitua l’arrivée des représentants de l’espèce humaine sur la Lune, à la croisée des prouesses scientifiques, technologiques et… de la poésie la plus fascinante.
 

Moyenne des avis sur cet article :  1.99/5   (81 votes)




Réagissez à l'article

156 réactions à cet article    


  • LeGus LeGus 23 juillet 2009 10:14

    Non monsieur on ne peut pas amalgamer comme vous le faites les hurluberlus du moonhoax et les 911thruters.
    Pour la lune vous donnez de bons arguments les miroir laser et la non contestation soviétique.
    Mais pour le 11 septembre ou sont vos arguments, ou est votre démarche scientifique.
    En plus vous tentez de salir le tout en ajoutant la Shoa, un point goodwin pour vous.
    Article nauséabond, fallacieux et pervers.


    • curieux curieux 23 juillet 2009 13:47

      Eh oui, Mr Le Gus, faire un amalgame entre les missions Apollo et le 11/9 révèle un esprit pervers ou imbécile. Le 11/9, les lois de la physique n’existent plus. La plus grande puisance mondiale est incapable de faire des buildings résistants à qq tonnes de kérosène(même le WTC7 n’a eu besoin ni d’avion, ni de kérosène mais simplement d’une bonne assurance contre les attentats, n’est-ce pas, Mr Larry Bloodstein). Il n’y a pas eu de délit d’initiés et les avions se volatilisent comme le l’ai déjà dis, sauf..... les passeports.
      Pour les missions Apollo qui ont émerveillées ma jeunesse, je commence à être un peu sceptique mais je veux encore y croire. J’ai vu les images de LRO montrant les sites d’alunissage. Donc, je ne peux me prononcer. Pour le 11/9, aucun doute et les non-complotistes kon devrait plutôt appeler COMPLOTISTES ne sont que des gogos ou des pourris ou des personnes pour qui « du moment kon peut taper sur les »bougnoules", c’est bien. Je m’étonne d’ailleurs que mon fourneau en fonte qui a fonctionné pendant sept mois d’affilé cet hiver rude ne soit pas fondu. Je pense que la cause est qu’il a été fabriqué avant 2001 ou bien que je ne l’ai pas assuré. Si c’était un fourneau à fuel, ca aurait pu se produire vu que le l’Irak possède de grosses réserves de pétrole.. Pour Apollo, qq l’a déja dit sur ce site, il est possible que des répétitions aient été faites dans le desert aux EU et que des images de celle-ci aient remplacées les vraies missions car pas facile de filmer en étant 2 sur la lune. En plus la guerre froide avec l’URSS était à son apogée. Il ne faut pas oublier que 80% des gens ne s’intéressent pas au 11/9 et donc qu’ils ne sont ni pour, ni contre.Comme la dangereuse grippe A, encore une belle manipulation.


    • DESPONDS Didier DESPONDS Didier 23 juillet 2009 15:28

      Que cela vous plaise ou pas peu importe, les mécanismes intellectuels sont les mêmes.

      Je prétends avoir trouvé un détail illogique qui invalide le tout et je refuse de me soumettre à une approche rationnelle : hypothèse, preuve, validation / invalidation.

      Cordialement.


    • DESPONDS Didier DESPONDS Didier 23 juillet 2009 15:32

      Le propos de l’article n’était pas de démonter tous les arguments.

      Pour cela voir des revues scientifiques, ou dans le domaine de vulgarisation : Sciences et Vie Junior, n°222, mars 2008.

      Cordialement.


    • Radix Radix 23 juillet 2009 20:51

      Bonjour

      T’as oublié de citer la phrase inoubliable d’Amrstrong quand il a posé son pied sur une crotte de chien, il a dit :« Merde ! », après bien sûr cela a été corrigé !

      Radix


    • Mmarvinbear mmarvin 23 juillet 2009 22:13

      « La plus grande puisance mondiale est incapable de faire des buildings résistants à qq tonnes de kérosène » : N’oubliez pas la force de l’impact initial ! Les deux tours jumelles ont chuté car elles ne pouvaient faire face à un impact puissant suivi d’un incendie qui a miné les poteaux de soutien restant.

      « mais simplement d’une bonne assurance contre les attentats, n’est-ce pas, Mr Larry Bloodstein » : Ou est l’extraordinaire dans le fait pour un nouveau propriétaire de faire assurer un groupe d’immeuble contre les attentats terroristes alors que ce même groupe d’immeuble a déjà connu un attentat terroriste ?

      « Il n’y a pas eu de délit d’initiés et les avions se volatilisent comme le l’ai déjà dis, sauf..... les passeports. »  : C’est dur à croire, mais oui... Quand il y a un crash, une partie du contenu d’un avion est dispersé plus vite et demeure donc intact ou presque. L’avion qui s’est écrasé dernièrement en Iran a livré le même genre de reliques.
      Et là, je peux affirmer que la CIA n’y est pour rien !


    • Radix Radix 23 juillet 2009 22:30

      Pas Bonjour

      Et mon cul, c’est du poulet !

      Radix


    • Mmarvinbear mmarvin 24 juillet 2009 11:06

      Faut croire que oui...


    • John Lloyds John Lloyds 23 juillet 2009 10:16

      J’étais toujours été persuadé que les américains avaient réellement envoyé des hommes sur la lune. Toutefois, depuis peu de temps, j’avoue avoir des doutes, et être maintenant incapable de prendre position. Certains reportages (comme celui-ci en 4 parties) sont en effet assez troublants.

       

      Cet article n’apporte rien de particulier au débat, ne répond à aucune des objections habituelles, et ne fait que casser du complotiste pour casser du complotiste. Si ce n’est quelques arguments de piètre qualité :

       

      « des pierres lunaires furent rapportées par les astronautes »

       

      Bof, pas besoin de vol habité, même les russes, avec Luna 16, rapportèrent des pierres

       

      « le laser qu’ils déposèrent à la surface de la Lune permit un calcul précis de la distance avec la Terre »

       

      Idem, les russes déposèrent avec un vol inhabité 2 réflecteurs au quartz

       

      « trajectoire de leurs vaisseaux spatiaux put être suivie par les observatoires du monde entier »

       

      Dans la théorie alternative, les astronautes furent mis en orbite autour de la terre, puis ramenés sans être sortis de l’orbite terrestre, après le temps du supposé voyage lunaire. Donc le suivi jusqu’à la mise en orbite terrestre, ok, mais ensuite, quel télescope possède un pouvoir de résolution suffisant pour suivre le minuscule module qui, juste après avoir quitté l’orbite terrestre, n’a pas la position fixe d’une étoile, possède au contraire un mouvement relatif très rapide, et nécessite un mouvement rapide et complexe de télescopes de plusieurs tonnes ? L’auteur peut-il apporter un document certifiant qu’un télescope terrestre suivit le module depuis qu’il quitta l’orbite terrestre jusqu’à son alunissage ? Sans compter que cela ne prouverait en rien que le module fut habité. Un télescope de classe 8m, c’est une résolution de 200m sur la lune.

       

      « leur amerrissage fut suivi par de nombreux journalistes »

       

      Même remarque, l’amerrissage n’est pas remis en cause

       

      « Soviétiques reconnurent eux-mêmes leur défaite dans la course à la Lune »

       

      Quelle naïveté ! Les petits et grands secrets historiques de ces 2 grandes puissances sont tous connus de la partie adverse, seules prévalent les apparences des diplomaties officielles. Vous croyez peut-être que, par exemple, les cadavres mis au placard par l’administration Bush sont inconnus des russes, et que parce qu’ils n’en parlent pas, ils n’existent pas ?

       

      Bref, article vide, j’aurais bien aimé avoir des réponses à la bonne dizaine d’objections très pertinentes des « complotistes » (voir le lien ci-dessus), qui ont encore de beaux jours devant eux s’ils ne rencontrent que ce type d’analyse sur leur chemin :

      Quid :

      - du drapeau flottant ?
      - de l’absence de cratère sous le lem ?
      - de l’absence de poussière sur les pieds ?
      - Des séquences d’image qui, accélérées, font apparaîre une gravitation terrestre et non lunaire ?
      - Des repères d’objectifs masqués par des objets censés être derrière ?
      - De l’absence de propulsion visible au décolage ?
      - Des projections d’ombre disparates ?
      - Des contre-jours éclairés ?
      - Des décors identiques pour une localisation censée être différente ?

      Etc ...


      • John Lloyds John Lloyds 23 juillet 2009 10:20

        Dsl, correction en plus lisible

        J’étais toujours été persuadé que les américains avaient réellement envoyé des hommes sur la lune. Toutefois, depuis peu de temps, j’avoue avoir des doutes, et être maintenant incapable de prendre position. Certains reportages (comme celui-ci en 4 parties) sont en effet assez troublants.

        Cet article n’apporte rien de particulier au débat, ne répond à aucune des objections habituelles, et ne fait que casser du complotiste pour casser du complotiste. Si ce n’est quelques arguments de piètre qualité :

        « des pierres lunaires furent rapportées par les astronautes »

        Bof, pas besoin de vol habité, même les russes, avec Luna 16, rapportèrent des pierres

        « le laser qu’ils déposèrent à la surface de la Lune permit un calcul précis de la distance avec la Terre »

        Idem, les russes déposèrent avec un vol inhabité 2 réflecteurs au quartz

        « trajectoire de leurs vaisseaux spatiaux put être suivie par les observatoires du monde entier »

        Dans la théorie alternative, les astronautes furent mis en orbite autour de la terre, puis ramenés sans être sortis de l’orbite terrestre, après le temps du supposé voyage lunaire. Donc le suivi jusqu’à la mise en orbite terrestre, ok, mais ensuite, quel télescope possède un pouvoir de résolution suffisant pour suivre le minuscule module qui, juste après avoir quitté l’orbite terrestre, n’a pas la position fixe d’une étoile, possède au contraire un mouvement relatif très rapide, et nécessite un mouvement rapide et complexe de télescopes de plusieurs tonnes ? L’auteur peut-il apporter un document certifiant qu’un télescope terrestre suivit le module depuis qu’il quitta l’orbite terrestre jusqu’à son alunissage ? Sans compter que cela ne prouverait en rien que le module fut habité. Un télescope de classe 8m, c’est une résolution de 200m sur la lune.

        « leur amerrissage fut suivi par de nombreux journalistes »

        Même remarque, l’amerrissage n’est pas remis en cause

        « Soviétiques reconnurent eux-mêmes leur défaite dans la course à la Lune »

        Quelle naïveté ! Les petits et grands secrets historiques de ces 2 grandes puissances sont tous connus de la partie adverse, seules prévalent les apparences des diplomaties officielles. Vous croyez peut-être que, par exemple, les cadavres mis au placard par l’administration Bush sont inconnus des russes, et que parce qu’ils n’en parlent pas, ils n’existent pas ?

        Bref, article vide, j’aurais bien aimé avoir des réponses à la bonne dizaine d’objections très pertinentes des « complotistes » (voir le lien ci-dessus), qui ont encore de beaux jours devant eux s’ils ne rencontrent que ce type d’analyse sur leur chemin :

        Quid :

        - du drapeau flottant ?
        - de l’absence de cratère sous le lem ?
        - de l’absence de poussière sur les pieds ?
        - Des séquences d’image qui, accélérées, font apparaîre une gravitation terrestre et non lunaire ?
        - Des repères d’objectifs masqués par des objets censés être derrière ?
        - De l’absence de propulsion visible au décolage ?
        - Des projections d’ombre disparates ?
        - Des contre-jours éclairés ?
        - Des décors identiques pour une localisation censée être différente ?

        Etc ...


      • John Lloyds John Lloyds 23 juillet 2009 10:24

        Et le lien de la première des 4 parties du reportage 


      • Rounga Roungalashinga 23 juillet 2009 10:41


        du drapeau flottant ?


        Ce détail certes troublant peut toutefois s’expliquer par l’absece d’atmosphère lunaire. En effet, le drapeau semble flotter car il a été agité au moment où il a été planté, et l’absence de frottement fait que ses oscillations ne sont pas amorties. Le drapeau continue donc à flotter un certain temps après avoir été planté.

        de l’absence de cratère sous le lem ?

        C’est vrai que c’et l’un des détails les plus troublants. Quand les scientifiques s’expriment pour réfuter les thèses « conspirationnistes », ils oublient systématiquement de le citer.

         Des décors identiques pour une localisation censée être différente ?

        Ca aussi.

        Des séquences d’image qui, accélérées, font apparaîre une gravitation terrestre et non lunaire ?

        Ca il paraît que c’est normal. C’est les spécialistes qui le disent.

        Des repères d’objectifs masqués par des objets censés être derrière ?

        Fait également troublant et incontestable. De cela on peut au moins déduire qu’une photo a été retouchée. Pourquoi ? on ne le sait pas.

         Des projections d’ombre disparates ?

        Cela est normal et est dû aux reliefs lunaires.

        D’autres avancent également que le dispositif de prise de photo est impossible à activer correctement depuis un scaphandre alors que les photos lunaires sont remarquablement cadrées, ou bien que le contraste occasionné par le fort rayonnement solaire à la surface de la lune serait beaucoup trop fort pour faire des photos, mais je ne peux pas évaluer la fiabilité de telles affirmations.

        Pour conclure je dirais qu’il est probable que l’homme ait bien marché sur la lune, mais que des détails troublants subsistent toutefois. La tendance complétement imbécile de mépriser sans argumenter les sceptique, comme le fait l’auteur, sans répondre aux arguments dérangeants, ne fait que conforter les partisans de la conspiration dans leur sentiment « qu’on nous cache quelque chose ».


      • Halman Halman 23 juillet 2009 13:03

        « J’étais toujours été persuadé »
        Encore un qui causationne bien la France.

        - du drapeau flottant ?
        Alors, pour la cent millionième fois, le sommet de la hampe supporte une barre horizontale qui soutient le drapeau. Il a donc l’air de flotter pour les aveugles qui ne voit pas la hampe horizontale.

        - de l’absence de cratère sous le lem ?
        Bin oui, les gaz ont viré les quelques cm de poussière mais la roche en dessous est trop dure pour être entamée par les gaz.

        - de l’absence de poussière sur les pieds ?
        Bin oui, soufflés par les gaz. Ce n’est pas la gravitation terrestre. La poussière a été envoyée 6 fois plus loin que sur la Terre, et encore, elle n’a pas été ralentie par l’atmosphère.

        - Des séquences d’image qui, accélérées, font apparaîre une gravitation terrestre et non lunaire ?
        T’a bien regardé ? Vraiment ?

        - Des repères d’objectifs masqués par des objets censés être derrière ?
        J’en ai vu des dizaines de photos censées montrer ce problème, pas vu ça.

        - De l’absence de propulsion visible au décolage ?
        Bin oui, pas d’atmosphère : pas de flamme .

        - Des projections d’ombre disparates ?
        Bin oui, demande à n’importe quel photographe, objectifs à grands angles, casques arrondi, donc images qui apparaissent déformées au néophite.

        - Des contre-jours éclairés ?
        Idem.

        - Des décors identiques pour une localisation censée être différente ?
        Illusions d’optiques dues aux différents objectifs utilisés.
        Demande à des photographes.

        T’as oublié « on voit pas les étoiles ».
        Pour la cent millionième fois, même dans l’espace on ne voit pas les étoiles quand on est du côté éclairé d’une planète.

        Un p’tit tour sur les sites d’astronomes amateurs et ils t’expliqueront tout ça avec plein de détails techniques.


      • Apolloman 23 juillet 2009 15:23

        Je vais répondre à une seule de tes interrogations... Sois tu tenter d’essayer de la comprendre...

        Il n’y a ps de cratère sous le LM

        - Réponse :

        En premier lieu, la tuyère d’un moteur fusée transforme la pression statique des gaz en vitesse d’éjection.

        Pour obtenir le rendement maximum, la tuyère doit être « adaptée ». Une tuyère est dite adaptée lorsque la pression statique en sortie est égale à la pression extérieure. La pression statique diminue tout au long de la tuyère, plus la pression extérieure est basse, plus la tuyère doit être longue ; certaines fusée ont même été testées avec des tuyère « à rallonge » pour s’adapter progressivement à la pression extérieure de plus en plus faible avec l’altitude.

        Dans l’espace, la pression extérieure est nulle, difficile d’imaginer une tuyère si longue qu’elle pourrait être parfaitement adaptée, aussi se contente-t-on d’utiliser un tuyère ayant la longueur maximum permise COMPTE TENU des impératifs de la mission à remplir, quitte à ce qu’elle ne soit pas du tout adaptée.

        Le module de service (SM), pièce centrale du système, avait une tuyère presque démesurée (4 mètres !) pour obtenir le meilleur rendement possible, son moteur étant régulièrement sollicité pendant la mission. Il n’est pas possible d’équiper le LEM d’une telle tuyère, puisqu’il doit se poser. Ou alors, il faudrait l’équiper de pieds extraordinairement longs, ce qui l’alourdirait, et supprimerait en grande partie l’avantage obtenu. Le moteur de descente du LEM est donc équipé d’une tuyère courte, les gaz qui en sortent ont une pression statique sensiblement supérieure à la pression extérieure et, par conséquent, ils divergent nettement en sortant.

        Les gaz se répartissent sur une grande surface, chassant de la poussière lunaire loin du LEM. 
        De plus, l’écoulement des gaz dans une tuyère est plus ou moins turbulent.
        et les inégalités du sol renforcent encore les turbulences.

        Les gaz , assez peu « percutants » parce que répartit sur une surface importante (forte divergence du jet), et très peu directionnels parce que turbulents n’ont donc aucune chance de créer un cratère visible.
        Leur seule action sera du genre « coup de balai » dans tous les sens, et sans régularité aucune.

        A l’endroit de l’alunissage, et sur une surface plus grande que le LEM lui même, l’épaisseur de la couche de poussière a donc seulement diminué, mais les irrégularités de terrain sont restées, et l’aspect général du sol n’a pas changé.

        Les poussières étant retombées assez loin, il y a peu de chance d’en retrouver déposées sur les pieds du LEM, mais ça peut arriver.


      • Apolloman 23 juillet 2009 15:29

        Voici une photo du pied du LM avec de la poussière

        [url=http://img24.imageshack.us/i/piedlm.jpg/][img=http://img24.imageshack.us/img24/4385/piedlm.jpg][/url]


      • Apolloman 23 juillet 2009 15:38

        Le Lm n’utilse pas d’oxygène comme comburant..
        Il utilise des hypergols, le fait de mettre ces liquides l’un en contect de l’autre déclenche une explosion...

        Pour le LM : aérozine 50 et peroxyde d’azote


      • groy 23 juillet 2009 17:50

        Vous dites :
        « Quid [...] - Des séquences d’image qui, accélérées, font apparaîre une gravitation terrestre et non lunaire ? »

        Ce qui tendrait à prouver que tous les films de la création ont été tournés sur la Lune, puis accélérés pour ne pas choquer le quidam moyen.

        Et donc, que les frère Lumière ont devancé Russes et Américains de près de 80 ans... avec beaucoup moins de budget...

        CQFD ;-p


      • Mmarvinbear mmarvin 23 juillet 2009 22:42

        « Bof, pas besoin de vol habité, même les russes, avec Luna 16, rapportèrent des pierres » : Pour te rassurer sur ce point, sache que les USA ont ramené près de 400 kg de roches lunaires, alors que les sondes russes n’en n’ont pas rapporté plus de 500 grammes.

        Je te laisse compter le nombre de sondes automatiques que les ricains auraient du envoyer pour arriver à un tel chiffre. Et en cachette !

        « « trajectoire de leurs vaisseaux spatiaux put être suivie par les observatoires du monde entier » » : Je pense que là, on parle d’un suivi radio de la mission : une triangulation du signal permet de déterminer l’origine d’un émetteur même s’il n’est pas visible de façon optique. Avec le développement de la radio dans les années 60, un trucage ou un mensonge aurait été décelé, non ?

        « - du drapeau flottant ? » : Le drapeau ne « flotte » pas, il est maintenu par une barre en métal horizontal pour pallier l’absence d’air. Il s’agite tout à fait normalement quand il est secoué, car aucune molécule d’air n’est présente pour stopper le mouvement par frottement. Une simple expérience dans une chambre à vide le montre aisément.

        « - de l’absence de cratère sous le lem ? » : On n’est pas dans « Tintin » ou « Flash Gordon » ! Même sur Terre, le décollage d’une fusée ne creuse par un cratère genre météore en dessous des réacteurs ! Au mieux, seule la poussière vole dans les airs.

        « - de l’absence de poussière sur les pieds ? » : Comment ça ? la couche de poussière lunaire était trop faible pour recouvrir les pieds.

        « - Des séquences d’image qui, accélérées, font apparaîre une gravitation terrestre et non lunaire ? » : Objection votre honneur ! Des zozos ont reconstitué les mouvements dans l’émission « Mythbusters » afin de montrer que la thèse du mensonge ne tenait pas. Ils ont tenté de mimer une telle démarche tournée à un rythme différend mais le passage de la vidéo à bonne vitesse a montré qu’il subsistait beaucoup trop de différences avec les images tournées sur la Lune. La même démarche, tournée cette fois ci à bord d’un avion en état de microgravité, a montré en revanche de grandes similitudes. La conclusion ? Les images lunaires ont bien été tournées en état de microgravité, chose impossible à réaliser en studio.

        « - De l’absence de propulsion visible au décolage ? » : ça, c’est le syndrôme Star Wars !
        Pas d’atmosphère sur la lune, cela signifie pas de combustion externe possible. Le décollage depuis la Lune se fait par éjection de gaz, mis en détonation par simple contact entre eux. La réaction provoque une violent poussée et envoie le module de remontée en orbite d’autant plus facilement que la gravité lunaire est bien plus faible que celle de la Terre.

        « - Des projections d’ombre disparates ? » : En ai deja parlé. Il est démontré que deux jeux d’ombres non parallèles peuvent être issus d’une seule source lumineuse. Ce sont les irrégularités du terrain qui donnent l’ullusion d’ombres non parallèles.

        « - Des contre-jours éclairés ? » : Tu dois faire allusion à une photo d’un astronaute qui est visible alors qu’il devrait se trouver dans l’ombre du module. Toute la subtilité réside dans le fait qu’il s’agit d’une photo, et non d’une vue directe. Il a été montré (toujours dans l’émission « mythbusters ») qu’ne telle prise est possible : en fait, l’astronaute est rétroéclairé par la diffraction de la lumière sur la régolite (la poussière) lunaire. Le pouvoir de diffraction est de l’ordre de 8 à 10 %, c’est le phénomène qui nous permet de voir la lune dans le ciel noir.

        L’astronaute est rendu plus visible car il porte une combinaison blanche, qui nécessite moins de lumière pour être vue que le gris du module qui reste dans l’ombre.


      • tunkan 24 juillet 2009 15:28

        bon l’histoire du cratere elle est apparement reglee ainsi que la poussiere soufflee sur les cotes au ras du sol avant que l’embase n’arrive dans sa trajectoire (arret automatique des moteur grace aux ’’pattes capteurs’’),
        d’ou sont absence sur les montant et la base de l’embase...eh eh on va y’arriver

        mais sur les photos que tu presentes , mis a part la poussiere probablement poussee par les boots ou autres sur l’embase...il se trouve qu’elle (la poussiere) se trouve en couche relativement importante autour de l’embase...

        donc...cela voudrait dire que le souffle n’est pas si puissant que cela dans la direction de cette embase compare a l’autre photo d’embase plus connu very clean (alentour bien souffle...)

        http://history.nasa.gov/ap11ann/kippsphotos/5920.jpg

        pfffff dans quoi je m’embarque je vous l’demande ?

        ca ne soufflerai pas avec la meme puissance de facon aussi radicale sur tout les pieds du LM ???

        ben tu vois c’est toi qui m’a amene a cette incoherence ... comme quoi


      • tunkan 24 juillet 2009 15:30

        oh la la le bordel mon message ci dessus repond a apolloman smiley


      • tunkan 25 juillet 2009 04:53

        pas apollo 11 ton footpad apolloman....


      • tunkan 26 juillet 2009 15:59

        donc ca ne fait que deplacer le probleme...la puissance du souffle genere ne serait pas la meme (de facon un peu trop consequente a mon gout) entre 2 missions apollo !

        je suis entrain de pousser le bouchon un peu loin... mais comme je disais a morice : l’interet de demonter une histoire pour verifier qu’elle est vraie , c’est le principe meme de l’approche scientifique


      • tunkan 26 juillet 2009 16:09

        tiens d’un coup ca me rappelle quelque chose...

        http://www.dailymotion.com/video/x3f7bj_maurice-tu-pousse-le-bouchon-un-peu_fun

        c’est de bonne guerre !


      • dgkick 8 septembre 2012 11:44

        Rien que la Ceinture de Van Allen, rend impossible, avec les engins de l’époque, un quelconque voyage lunaire !  smiley


      • Shaytan666 Shaytan666 23 juillet 2009 10:22

        Et on est reparti pour un tour. Je suppose que les fans de Van Allen vont de nouveau se déchaîner.
        Ne dit-on pas un secret connu par deux personnes n’est déjà plus un secret, alors concernant la conquête de la lune, ce n’est pas deux mais des centaines pour ne pas dire des milliers de personnes qui auraient du être mises dans la confidence, et depuis quarante ans personne n’aurait jamais rien dit.


        • katalizeur 23 juillet 2009 10:45

          @ l’Hauteur

          bonjour tout le monde..

          article sans interet.....

          @ shitan

          pas sur la lune ou pas ;je m’en contre fiche... ;mais une chose est certaine c’est qu ’ils doivent comprendre qu’un grand nombre de personnes n’ont pas les synopses colleés comme beaucoup....donc avant le prochain canulard universel, ils ont interet a accelerer les epandages (chemtrail)

          hier epandage tres important sur notre localité, mais dieu merci des bourrasques de vents se sont levés et ont soufflées pendant une grande partie de la nuit...ciel bleu ce matin.....

          pour ceux que cela interesse voir ARGONITE vsCHEMTRAIL Sur daily....

          a chaque action prise par l’oligarchie sataniste (shitaniste 666),il existe une contre mesure.....


        • Shaytan666 Shaytan666 23 juillet 2009 12:07

          @Kata
          Tu vois que les services de renseignements « shaytanistes » marchent bien, nous avons même réussi à savoir où tu créchais et à t’envoyer des saloperies sur la tête.
          Malheureusement le dieu éole nous a fait un sale coup et a fait souffler le vent dans la mauvaise direction, que cela ne tienne, nous n’avons pas dit notre dernier mot.  :->
          666 vaincra !


        • katalizeur 23 juillet 2009 13:06

          @shaytan

          si les snippers de la nase A sont aussi precis que tes services de renseignement, cela me conforte un peu plus dans mes convictions canulardesque....

          pour information j’attends avec impatience le nouveau canulard tozzzz u prevus pour le 29 de ce mois ci ......des exercices sont programmés , ils vont certainement en profiter pour nous sortir encore un attentat organisé par des eleves de maternelle d’une obscure madersa talibane.....

          pour info shaytan des soldats Français se sont heurtés a une vive resistance dans l’emira islamique d’afghanistan ; un certain nombre y ont malheureusement perdus la vie...kata a l’info mais les merdias avec leurs connections a faible bande passante ne l’auront que dans quelques années......


        • Crazy Horse Crazy Horse 24 juillet 2009 07:25

          Plus près de chez nous, dans les environs de Marseille, une troupe de légionnaires qui faisait sagement ses manœuvres d’exercice a été pris en embuscade par une horde de genêts scorpions et de cades.
          Prenant leur courage à deux mains ils ont riposté avec leurs fusils d’assaut équipés de balles traçantes.
          Mais les agresseurs ont foutus le feu et sont partis en fumée, sans que nos valeureux soldats ne parviennent à les arrêter...
          Bilan : une maison et plusieurs cabanons détruits, quelques milliers de personnes évacuées.
          La garrigue n’a pas encore revendiqué l’attaque, mais ça ne saurait tarder.


        • pergolese 23 juillet 2009 10:31

          Bonjour,

          Si, on a marché sur la Lune...

          Seulement, ce ne sont pas les américains...Tout le monde sait que c’est Tintin...

          Pergolese


          • Trashon Trashon 23 juillet 2009 13:11

            Si si un américain à marché sur la lune, c’est Chuck Norris, et bien entendu, c’est la Lune qui est venu à Chuck Norris.

            Ici la preuve du Chuck-Norrissage de la lune


          • Shaytan666 Shaytan666 23 juillet 2009 10:40

            Les ingénieurs de la NASA étaient quand même de grands nuls, ils avaient pensé à tout sauf bien entendu, aux étoiles, aux ombres, à la poussière même le président Nixon avait pensé à faire deux discours, un en cas de succès l’autre en cas d’échec.
            Ils avaient même poussé le vice à simuler une panne de l’ordinateur de bord, un blocage de la porte, le bris du bouton d’allumage au décollage mais les étoiles ça non.
            Et pour faire plus vrais, ils ont lancé pour rien quelques fusées Saturne, simulé un problème avec Apollo XIII et commandé à Kubrick non pas un mais une dizaine de films.


            • Yohan Yohan 23 juillet 2009 10:44

              Bon article, mais vain, car on ne peut pas convaincre les sceptico-maniacs (qui ne vont pas manquer de venir ici), car ils se nourissent de doutes, que de ça


              • Mmarvinbear mmarvin 23 juillet 2009 22:46

                C’est vrai qu’on ne peut pas les convaincre.

                Mais on peut les empecher de contaminer.


              • Halman Halman 23 juillet 2009 13:08

                Le Nouvel Obs, c’est super scientifique comme source ça.

                Les journaux scientifiques et d’astronomie ça existe, descendez à la librairie en face de chez vous et vous en trouverez.


              • Franc tireur 23 juillet 2009 13:21

                Son analyse n’est pas complète et même fausse par moment.
                Le doute est né après e premier rapport de la version officielle qui mentionnait deux tours tombées et non pas trois.

                Le fait aussi le Larry Silverstein mente sur le WTC7 (dynamitage par les pompiers...) est un éléments révélateur pour moi.

                Et la présentatrice de la BBC qui annonce la chute de WTC 7 en direct alors qu’il était encore debout....

                Des détails...mais des détails important.

                Ce n’est pas pire que le flacon d’arme chimique de Colin Powell à L’ONU...


              • curieux curieux 23 juillet 2009 13:58

                "Au contraire. Ce sont pour la plupart des hyperrationnels qui ont une foi incommensurable dans la raison humaine. Ils veulent à tout prix régler des problèmes qui sont parfois dus à des facteurs que l’on ne maîtrise pas comme le hasard, l’incertitude, et le doute. Certains scientifiques les qualifient de positivistes ou même de scientistes. Ils croient que la raison peut tout expliquer."
                Finalement, Froissart implique le hasard dans le complot du 11/9. Les scientifiques ctoient que la raison.... Froissard croit peut-être à l’irrationnel.
                Allez, à d’autres, Froissart croît aux attentats mais il n’ose rien dire. Encore une poule mouillée


              • Yannick Harrel Yannick Harrel 23 juillet 2009 14:20

                Bonjour,

                On a longtemps fait accroire que le Lusitania, un paquebot des plus innocents battant pavillon Américain avait été torpillé de façon totalement inhumaine par un sous-marin Allemand pendant la 1ère GM. Alors que la Kriegsmarine avait toujours défendu la version, non retenue, que le RMS Lusitania était un ravitailleur en munitions pour les puissances de l’Entente (et par conséquent assimilable à un croiseur auxiliaire). Signalons que cet acte fut qualifié de barbare par la presse de l’Entente dont le retentissement médiatique international précipita l’entrée en guerre des Etats-Unis.

                Dorénavant la vérité officielle a fait place justement à la vérité historique qui corrobore que le Lusitania transportait bien de nombreuses munitions, y compris des obus.

                Et il y a plusieurs exemples de ce calibre. Dernièrement l’attentat de Karachi de 2002 semble mettre en défaut la version officielle et nécessite une redirection de l’enquête.

                La principale différence entre hier et aujourd’hui tient aux technologies de l’information et de la communication qui non seulement font transiter plus rapidement que jamais les flux d’informations mais permet aussi une agrégation de celles-ci. Bref, une forme de travail collaboratif où professionnels et experts se mêlent. Le mariage n’est pas toujours heureux, le résultat pas toujours probant mais en certaines occasions l’on peut saluer de très intéressantes synthèses.

                Cordialement


              • Yannick Harrel Yannick Harrel 23 juillet 2009 14:29

                Zut, je voulais écrire « battant pavillon Britannique » et « où professionnels et amateurs se mêlent ». Ce qui est plus juste et plus logique.


              • Crazy Horse Crazy Horse 24 juillet 2009 08:00

                Moi qui ne suis ni un scientiste, ni un huluberlu conspirationniste, j’en veux aux deux parties d’être si peu ouvert au débat rationnel.

                Oui c’est une bonne chose de ne pas présupposer de l’honnêteté intellectuelle de son prochain, fut-il chercheur scientifique.

                Non ce n’est pas honnête de critiquer un discours sans s’attaquer à ses arguments pour les démonter un à un par d’autres arguments.

                Ce que je trouve le plus ridicule, ce sont ces gens, qu’ils soient « bien pensants » ou « conspirationnistes », qui diffament sans apporter d’arguments raisonnables.

                Comment ? Moi ? Antisémite parce que je ne crois pas que ce soit la stupidité qui ait amené l’humanité au bord du précipice ? Négationniste parce que je lis les évènement à la lueur de l’histoire politique et économique du monde ?

                Soyons sérieux...

                La plupart des thèses dites conspirationnistes se démontent facilement ou du moins se révèlent impossibles à prouver si l’on se donne la peine de creuser.
                Alors pourquoi s’acharner sur les personnes qui portent ces discours plutôt que de démonter simplement leurs arguments ?

                En quelques clics on peut accéder aux documents déclassifiés de la CIA, ou bien consulter les documents du DOD britannique, ou encore télécharger certains documents de travail de l’OTAN, de l’ONU, de l’OMS et j’en passe. C’est quand même plus intéressant et crédible que les délires d’un Nenki, d’un Thierry Messan ou d’un Alex Jones, non ? (même si ces dernier ne disent pas toujours des ânneries).

                Heureusement qu’il y a des gens qui questionnent les « vérités » officielles.
                S’il y en avait eu plus en 36, on aurait peut être pu déraciner le fascisme avant sa montée en puissance. On aurait pu démanteler la société de Thulé avant qu’elle bourre le crâne à Hitler, on n’aurait pas permis à certaines banques américaines de financer le parti d’Hitler, ni à la Rockefeller Oil Fondation de vendre au Troisième Reich le secret de fabrication du tetraetyl de plombe (composant du kérosène), et j’en passe...

                Que les « bien pensants » gardent la tête dans le sable si ça leur chante, que les « conspirationnistes » continuent de croire toutes les conneries qui circulent sur le net, mais qu’on ne vienne plus emmerder les honnêtes sceptiques qui cherchent juste à alimenter le débat citoyen en mettant le doigt sur les zones d’ombre sans forcément prétendre posséder toutes les réponses.
                Merci.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès