Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > L’infiniment petit est-il infiniment dangereux ?

L’infiniment petit est-il infiniment dangereux ?

A l’instar des dioxines et autre tensio-actifs, les pesticides sont aujourd’hui montrés du doigt par la communauté scientifique.

Inventé par nos savants dans les années 1950 pour lutter contre les insectes qui dévoraient nos récoltes, les pesticides ne sont plus la panacée. Le « round-up », dont on nous garantissait l’innocuité, pose problème.

Et les pesticides sont partout :

En France, on en a trouvé dans les oignons (10,9 mg), le persil (12,8 : fongicides), les pommes de terre (10,5 mg : désherbant antigerminatif) dans les salades (jusqu’à 4,3 mg : acephate), dans les fraises (3,1 mg de cyprodinil pour vous permettre de trouver de belles fraises bien appétissantes). Et ni le vin ni le lait n’y échappent.

Idem pour les fruits exotiques : les belles bananes bien jaunes sont traitées massivement à la chlordécone. Ainsi, dans les Antilles, on décèle parfois des concentrations de pesticides 200 fois supérieures au maximum autorisé, et la chlordécone n’est pas biodégradable.

Quelles sont les conséquences pour l’étre humain ?

Des dizaines de milliers de cas de stérilité masculine ont été constatés et seraient liés a l’utilisation d’un pesticide (DBCP) dans les années 1970.

Mais aussi des pathologies neurologiques comme la maladie de Parkinson.

D’autre part, on suspecte très sérieusement un lien entre les pesticides et les cancers. Une étude (Agrican) est menée actuellement et son résultat est attendu pour 2009.

Et bien sûr ces pesticides se retrouvent maintenant dans l’eau du robinet à tel point que peu de secteurs sont épargnés dans notre pays.

En Isère, depuis 1999, l’eau distribuée par le Syndicat des eaux des Abrets serait polluée en pesticides : 0, 238 ug/l en 2004 alors que la norme préconise de ne pas dépasser 0,1. Le consommateur reçoit tous les ans du syndicat un avis qui signale ce grave dépassement. L’eau est déclarée « non conforme », mais elle est pourtant vendue.

Alors tout le monde se tourne vers les OGM nouvelle panacée qui devrait nous éviter toute cette pollution.

Pourtant, une récente enquête épidémiologique menée par Monsanto prouve le contraire.

Il a fallu toute la pugnacité de scientifiques et d’avocats (Corine Lepage, Jean-Marie Pelt, entre autres...) pour avoir communication de cette enquête.

Elle portait sur des rats, nourris exclusivements de maïs transgénique, et ils ont vu leur organes (foie, reins...) subir des dommages considérables, accompagnés d’une perte notable de stérilité.

Depuis 1996, le soja transgénique est en train d’envahir l’Argentine et, de là, arrive en Europe et en Chine (huiles pour la consommation humaine et aliments pour le bétail). 14 millions d’hectares, soit la moitié des terres cultivables argentines sont accaparées pour le soja. Et la déforestation explose.

Le soja transgénique, c’est Monsanto. Un soja résistant au glyphosate (le round-up). Les graines sont vendues avec le désherbant qui tue tout le reste, sauf ce soja, et qui est épandu par avion. Avec ça, promis, des rendements énormes (et au début, ce fut exact).

Sauf que...

Apparaissent des mauvaises herbes tolérantes au glyphosate et il a fallu augmenter les doses de poison (35 litres à l’ha au lieu de 2 - 150 millions de litres de glyphosate épandus maintenant au lieu de 1 million de litres avant). Un cercle vicieux. Les cultures vivrières à proximité sont détruites et abandonnées. Les animaux et les hommes sont malades. Un cauchemar sanitaire.

Pour la France, est-ce pour bientôt ?

Notre nouveau président est hostile au moratoire contre les OGM, ce qu’il confirmera sans doute lors du « Grenelle » de l’environnement.

 

NDLR : Nous avons reçu un droit de réponse de la part de M. E. de Lucy président de l’UGPBAN que nous publions ici à la suite de l’article :

"II nous est apparu important de vous signaler que les arguments avancés par M. Olivier Cabanel dans le 3ème paragraphe de son papier ne sont pas fondés.

II cite : "Idem pour les fruits exotiques : les belles bananes bien jaunes sont traitées massivement à la chlordécone. Ainsi, dans les Antilles, on décèle parfois des concentrations de pesticides 200 fois supérieures au maximum autorisé, et la chlordécone n’est pas biodégradable. "

D’une part, le chlordécone est interdit dans la production bananière depuis 1993, et n’est plus utilisé par les planteurs antillais depuis cette même date. D’autre part, nous réalisons des analyses régulières sur nos bananes (mélange peau et pulpe), d’où il ressort que celles­ci ne présentent que des traces infimes de chlordécone, à un niveau au moins dix fois inférieur à la norme recommandée par l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments). En cela, ces produits sont totalement conformes aux recommandations des autorités sanitaires."

E. de Lucy Président UGPBAN, Union des Groupements de Producteurs de Bananes de Guadeloupe et Martinique


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2007 12:56

    si de nombreux commentateurs se sont plaint de la disparition des papillons , c’est bien à cause des pesticides . Nous sommes tous plus ou moins déjà intoxiqués , surtout dans les coins à culture intensive . Il faut revenir à des méthodes moins productivistes , certes , mais tellement plus saines pour l’environnement et notre santé .


    • mel mel 20 juin 2007 10:39

      Des solutions existent, à nous consommateurs de les appliquer : http://alliancepec.free.fr/Webamap/index1.php Nous pouvons faire beaucoup en ce domaine en changeant notre manière de consommer.


    • Emmanuel 19 juin 2007 13:21

      A noter 2 faits récents à mettre en parallèle :

      L’Europe vient d’autoriser la présence d’OGM dans les aliments bio à concurrence de 0,9% actant ainsi sa démission dans toute lutte contre leur propagation dans la nature. (ici)

      La FAO vient de pondre un rapport dans lequel elle indique : « ...Ces modèles suggèrent que l’agriculture biologique a le potentiel de satisfaire la demande alimentaire mondiale, tout comme l’agriculture conventionnelle d’aujourd’hui, mais avec un impact mineur sur l’environnement » (ici)

      Nous sommes à la croisée des chemins, tout le monde sait lequel mène à un avenir où l’humanité aurait sa place mais l’infernal logique capitaliste nous emmène de force sur l’autre.


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 juin 2007 19:13

        merci de votre commentaire. je n’ai pas cité josé et je le regrette, d’autant que j’ai participé a son soutien lors des dernières élections, et que je lui ai meme offert un cd de mes dernières chansons, lorsqu’il est venu a Grenoble, à cette occasion. meme si l’action des faucheurs ogm est critiquée, je pense qu’elle est louable. c’est un acte de résistance. il y avait lors de la seconde guerre mondiale des citoyens montrés du doigt comme terroristes, et aujourd’hui ils sont justement encensés.


      • cniko 19 juin 2007 15:07

        Outre les OGM, il ne faut pas oublier le programme REACH qui oblige enfin les industriels à vérifier que les substances chimiques utilisées par ceux-ci ne sont pas dangeureuse pour l’homme. Et il faut voir avec quelle force les industriels se sont battus pour que le programme ne concerne que 5 000 produits au lieu de 30 000.
        Au sujet des OGM, on peut surtout s’interroger sur leur finalité. Monsanto nous présente ce produit comme la panacé de l’écologie et une avancée pour l’humanité... Il faut donc rappeller que dans certains pays d’Afrique, des fermiers sont ruinés à la suite de l’utilisation des OGM (voir courier international d’il y 9 mois environ mais je n’ai pas la référence exacte en tête). Car lorsque l’on utilise des OGM on ne peut utiliser les graines de la récolte précédente pour la nouvelle récolte. Il faut acheter de nouvelles graines à Monsanto.
        L’avancée dans la lutte contre les parasites sans traitement chimique grâce aux OGM, l’augmentation de la productivité et la standardisation des produits agricoles sont’ils vraiment atteints ? Peuvent ils être atteints par des voies différentes (comment fait l’agriculture bio ?) ? Sont ils tellement nécessaire qu’il faille que les agriculteurs et les consomateurs prennent des risques ?

        Globalement, les OGM, c’est le développement durable... de Monsanto and Co.


        • indianagrenoble indianagrenoble 19 juin 2007 15:17

          « Car lorsque l’on utilise des OGM on ne peut utiliser les graines de la récolte précédente pour la nouvelle récolte. Il faut acheter de nouvelles graines à Monsanto. »

          @Cniko : en effet, les OGM ne sont pas que « porteur » dans leur code génétique de persticides ultra ciblés smiley mais aussi - et surtout - ils (Monsento) rendent leurs graines complètement STERILES ! smiley

          On fais bien de le préciser...

          OGM = Code génétique modifié = Pesticide intégré + Stérilité

          Indianagrenoble


        • indianagrenoble indianagrenoble 19 juin 2007 15:12

          Le ROUND-UP - une belle saloperie !

          Avez vous la pub à la télé ?! En ce moment ça ya va smiley !!!

          Jean-Pierre Coffe disait l’autre jour sur France Inter à ce propos :

          « quand il suffit de mettre un peu d’eau chaude sur ces trois quatre plantes qui se courent après... »

          Il a bien raison !

          Devons-nous polluer le peu de terre qui nous reste avec ce désherbant chimique ?! (qui coûte la peau du cul en plus !)

          Non ! Soyons sérieux dès fois !

          Insecticides c’est le même combat :

          Mon grand père me parlait de « recettes de grand-mère » qui fonctionnaient quasi tout le temps - sur les petites gênes du jardin...

          Une petite décoction de cigarios dans de l’eau pour chasser les pucerons par-ci... une petite infusion de thym par là...

          Et oui les petites bébettes sont sélectives... elles « aiment » qe certaines essences de plantes...

          C’est souvent qu’il suffit de planter certaines essences près d’une autre pour le protéger de son parasite favoris....

          Les plus beaux jardins sont souvent les plus « bio »...

          Encore faut-il avoir un grand-père...

          J’espère qu’un truc maintenant : Que nos « vieux » qui nous entendent vont lâcher de bons tuyaux avant de se casser smiley

          Bon jardinage et surtout éviter les produits chimiques... ce sont des plaies à la nature smiley


          • JL JL 19 juin 2007 15:45

            à Indianagrenoble : il y a encore de très bons ouvrages, malheureement perdus dans la masse des faux livres, ceux qu’on offre à Noël.

            On peut se demander qui a intérêt à saloper comme ça notre belle planète. La croissance ! Cette machine infernale sans pilote.


            • indianagrenoble indianagrenoble 19 juin 2007 16:15

              Mouais...

              No comment...


            • koton 19 juin 2007 20:35

              on est mal !!!!!


              • La Taverne des Poètes 19 juin 2007 20:48

                « L’infiniment petit est-il infiniment dangereux ? » Et bien oui ! çà peut : voyez Sarkozy !


                • iciailleurs 19 juin 2007 21:29

                  Arrêter vos c... ce qui compte c’est de faire le maximum de pognon dans le minimum de temps. La santé publique, mais on s’en f... d’abord on a les laboratoires pharmaceutiques. Si je comprends bien vous voulez fermer Monsento, BASF et consort, vous êtes fous. Il va y avoir des millions de chômeurs, heu des milliers ? Et les actionnaires, qu’en faites vous ? ET la Sécu. vous imaginez l’état de la Sécu si les gens mangent bio ? Plus de trou de la Sécu. Laissez faire UBU au moins lui il sait.


                  • herbe herbe 19 juin 2007 21:56

                    A propos du Chlordécone Aux Antilles Françaises, un livre fait le point :

                    http://www.bondamanjak.com/content/view/2361/3/

                    Quel dommage !


                    • Forest Ent Forest Ent 19 juin 2007 23:39

                      Ne pas oublier à ce propos de lire l’excellent ouvrage : « Pesticides, histoire d’un scandale français ».


                      • lenonsensdelavie 20 juin 2007 08:05

                        Il y a plus de dix ans une charte avait été signée par des prix nobel... 100 si je me souviens bien. Ils annoçaient déjà la stérilité chez l’homme qui par consequant menerait à la fin de l’huminité... ben oui, quand les enfants ne pourront plus faire d’enfants... Mais voilà tout le monde s’en fou... Meme dans les ecoles formatrices nos futurs agriculteurs rien ne se fait... l’utilisation à outrance de pesticides est preconises... oui nous sommes mal, il va falloir savoir faire son potagé soi meme... heu j’habite en ville sans balcon... smiley pas facile...


                        • imago imago 20 juin 2007 08:45

                          @ mr chabanel

                          bon article

                          comme j’habite souvent pas trop loin de chez vous (38510 Le Bouchage) je serai heureux de vous rencontrer si vous êtes d’accord évidemment...

                          PS j’ai fait une photo hier 19/06 d’une soi-disant « ferme » d’élevage à Villette d’Anthon (38) que je me propose de mettre sur la page « Ordre et désordres » sur le site http://g.f.meunier.free.fr/cariboost3/crbst_59.html

                          A bientot peut etre


                          • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2007 11:28

                            bonjour pas de probleme téléphonez moi je ne suis pas sur liste rouge, et le seul de ce nom a chimilin. cordialement par contre je suis absent 5 jours, embauché pour faire un tournage en méditerranée sur les tensio-actifs.


                          • TSS 20 juin 2007 10:07

                            @olivier cabanel

                            le rapport de monsanto n’est pas recent ! il y a plus d’un ans les verts allemands l’avaient obtenu par contre en france bussereau avait refusé de le communiquer à la crii-gen malgré l’obligation faite par la CADA.

                            les 0,9% d’OGM dans le bio c’est du sabotage de la part de l’agro puisque le seuil de detection est de 0,1%.sans reaction de notre part c’est la mort du naturel. sans parler des tentatives de brevetage du vivant qui interdit à des civilisations (indienne et asiatique notamment)qui se soignent essentiellement par les plantes de se servir de leurs connaissances ! et aussi l’interdiction faite par le lobby agro de commercialiser des variétés anciennes qui ne sont plus au catalogue(voir les procès contre kokopelli).

                            sans oublier que les techniciens conseillent d’enfouir les tiges de soja et de maïs GM pour eviter la propagation alors que mr Velot chercheur sur les micro organismes à Chatenay-Malabry a demontré qu’une grande partie de la pollution se faisait par les micro organimes dans la terre !!

                            quand à josé Bové que l’etat et les lobbys ont diabolisé en instrumentalisant les associations contre la mucovicidose il a toujours dit qu’il etait pour la culture en milieu confiné à but médical et contre la culture en plein champ à but commercial !

                            et enfin dans ma region(le centre) des paysans interrogés ont repondu :« on ne sait pas si c’est dangereux mais financièrement c’est rentable » !

                            tout est dit !!!


                            • Deneb Deneb 20 juin 2007 10:36

                              L’infiniment petit est indiscutablement dangereux. Comme sont dangereuses la plupart des inventions du 20ème siecle. L’éléctricité, par exemple, elle peut tuer instantanément, si l’on touche les fils. L’infiniment petit, et là, je ne parle pas que des OGM, mais aussi des nanotechnologies et globalement des NBIC, représente le même type de danger - je pense cependant que les bénéfices que l’on peut en tirer valent que l’on les accepte - pas les yeux fermés, mais avec prudence. S’imagine -t-on aujourd’hui un monde sans electricité ? Personellement j’ai du mal. Dans quelques décennies on aura également du mal à imaginer un monde sans les technologies issues des sciences convergentes NBIC (nano-bio-info-cognitique). Déja l’Internet, vieux de 15 ans, s’est tellement implanté dans notre vie courante que l’on se demande comment on arrivait à vivre sans. Les biotechnologies sont un progrès formidable, dans les domaines comme médecine, pharmacologie... Le gros problème de toutes les nouvelles technologies est leur marchandisation. Les seigneurs du marché sont un peu trop avides de profit, l’exploitation mercantile des nouvelles technologies est un vrai désastre. On a trouvé des semences permettant de faire pousser le blé dans le désert - super, sauf que le paysan est obligé de les racheter tous les ans. Pour le Monsanto on est allé un peu trop vite en besogne - nous n’avons pas pris suffisamment de recul, on était pressé de faire du bénef au plus vite. Donc, je suis pour privilégier la recherche publique, pour bien faire il faudrait que la recherche publique ait toujours un pas d’avance sur la recherche privé. Pour braver le danger de l’infiniment petit, il va falloir faire preuve de générosité et fuir le mercantilisme, qui lui, risque d’être un des plus gros problème de l’avenir humain.


                              • Droopy 20 juin 2007 10:41

                                Oui il faut il faut .... Il faut surtout que les consommateurs se prennent par la main et consomment intelligemment.

                                Mais combien de voisins, de collègues de boulot, .... que j’entends à longueur de journée raler contre la pollution, les aliments sans gouts. Et les mêmes qui ramenent de leurs courses le poulet A bas de gamme (plein d’eau : c’est cher le prix de l’eau), le jambon bourré de sel et d’eau, les fruits bien jaunes sans une seule tache, les produits suremballés où on vend plus d’emballage que de yaourt à l’intérieur.

                                C’est par notre comportement que le monde changera. Inutile d’attendre les politiques : ça suivra ensuite.

                                PS : inutile aussi de critiquer les produits bio. Celà fait plus de 6 mois que l’augmentation des produits « classiques » a rattrapé voire dépassé leur prix. Regardez les fruits et légumes classiques et vous constaterez par vous même.

                                Mais les préjugés ont la vie dure.


                                • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2007 11:26

                                  bien vu... une petite histoire qui circule sur le net : sarko et fillion sont dans un bateau. le bateau coule ! qui est sauvé ?  ?  ? la France.


                                  • indianagrenoble indianagrenoble 21 juin 2007 10:57

                                    Quand on parle de Mercantilité des choses...

                                    Enfin aujourd’hui je suis très très très déçu par ce que je viens de découvrir smiley

                                    Savez-vous que derrière ce site AGORAVOX et NATURAVOX se cachent 10 salariés smiley à plein temps...

                                    Oui ! Oui !

                                    On croit qu’on écrit sur média « libre » et écologiste, en fait il n’en n’est rien !

                                    je suis triste de constater que là aussi il y a usurpation ou plutôt fausse façade... qui utilise la crédulité des gens pour mieux les baiser... une sorte d’effet boomerang...

                                    A partir d’Aujourd’hui ça va barder ! Mon combat va être sans merci !

                                    Vos TIC et Tocs vous allez vous les mettre ou je pense !

                                    Dénonciation de ce qui se passe ici :

                                    Actuellement vous, madame, monsieur,rédacteurs, lecteurs, cliqueur au sondage sur la gauche, vous participez sans le savoir à un immense programme SOFRES...

                                    Tout ça sur le NEt !

                                    TOUT vos clics, TOUTES vos réactions sont codifiées et traitées dans une grosse moulinette qui va sortir des chiffres, de statistiques et des courbes d’état pour MR EDF ou MR AREVA ou pire MR SARKOSY smiley

                                    ...pour mieux nous enfiler des perles demain....

                                    C’est triste...

                                    Je vous invite à aller sur mon site perso, loin de toute censure, sur lequel je vais vous démontrer par A + B ce qui se cache derrière cette BELLE FACADE du citoyen 2.0 ou plus BETA 2.0...

                                    —  Alexandre PY Le Cros 05600 REOTIER GSM SFR 0033(0)6-21-46-22-77 Home 0033(0)4-92-49-96-38 Skype Pseudo : indianagrenoble Msn Messenger : pyal2005@hotmail.net site perso : http://pyal.ifrance.com/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès