Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La capsule d’éjection de la NASA

La capsule d’éjection de la NASA

En 2010, les navettes spatiales prendront leur retraite car trop usées, trop complexes, trop peu fiables et incroyablement onéreuses. D’où le développement de l’ensemble Ares-Orion (Lockheed Martin) qui fit ses premiers tests à l’automne 2009 et entrera effectivement en service en 2015.

Deux fois et demi plus grosse qu’une capsule Apollo dont elle a passablement hérité du design, la capsule Orion sera catapultée par le lanceur Ares d’une capacité d’emport de 29 tonnes vers l’orbite basse et de 27 tonnes vers la Lune. Future pièce maîtresse du programme Constellation - sonnant le grand retour d’Oncle Sam sur notre satellitte naturel - et prochain vecteur principal des missions habitées et/ou robotiques vers Mars, Orion transportera six astronautes vers l’ISS et quatre vers la Lune.

Afin de sauver les occupants de la capsule Orion en cas de problème lors des premières phases d’ascension du lanceur Ares, celui-ci a été équipé de l’ingénieux Launch Abort System (LAS) développé conjointement par Aerojet, LM et la NASA.

Étape 1 : Launch Abort Motor

Le centre de contrôle décide d’annuler le lancement d’Ares qui n’a pas encore atteint 91 000 mètres d’altitude (300 000 pieds). Doté d’un moteur à flux inversé de quatre tuyères - situé dans la partie centrale du troisième étage du lanceur Ares - le Launch Abort Motor produit une poussée de 226 tonnes et atteint 900 km/h en seulement trois secondes. Cette fulgurante échappée diagonale sépare puis éloigne ce troisième étage (embarquant la capsule Orion) du lanceur Ares, infligeant jusqu’à 11 G aux astronautes.

Étape 2 : Attitude Control Motor

Son carburant épuisé au bout de 3 secondes, le LAS active une deuxième série de propulseurs – l’Attitude Control Motor formant un anneau sur la pointe du troisième étage – stabilise et réoriente celui-ci vers une trajectoire de descente.

Étape 3 : Jettison Motor

Cinq secondes après l’amorce de la trajectoire de descente, une brutale poussée du Jettison Motor – combinée à l’explosion simultanée du jeu de boulons arrimant LAS et module d’équipage - sépare le troisième étage de la capsule Orion.

Étape 4 : parachutes et airbags

Après quelques minutes de chute libre, Orion atteint une altitude de sécurité et déploie ses trois parachutes. À 12 mètres au-dessus des eaux, ses airbags s’ouvrent en quelques centièmes de secondes afin d’adoucir l’amerrissage. En cas d’impact au sol, la capsule se désagrégera aussitôt pour absorber le choc. Assis dans leurs sièges protecteurs shock-absorbing, les astronautes sont morts de peur mais indemnes. Welcome back home  !

Pourvu que tout marche exactement comme prévu en situation réelle...

 

En savoir plus :

  1. NASA  : Orion Launch Abort System Motor Test

  2. NASA Spaceflight : NASA evaluates Launch Abort System options for Orion

  3. Cap Com Espace : Projet Constellation

  4. Futura Sciences : NASA  : test réussi pour le système d’évacuation d’urgence d’Orion

Documents joints à cet article

La capsule d'éjection de la NASA

Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Gollum Gollum 24 novembre 2009 10:06

    D’où le développement de l’ensemble Ares-Orion (Lockheed Martin) qui fit ses premiers tests à l’automne 2009 et entrera effectivement en service en 2015.



    Ah ah ah ! Les USA n’ont plus de tunes. On voit mal comment ils pourront aller se promener là-haut encore longtemps.

    • morice morice 24 novembre 2009 10:18

      Salut, Charles, le premier test d’essai du parachute s’est soldé par un écrasement.... et le concept Ares est sur la sellette.. la Nasa s’achemine vers d’autres objectifs que la Lune, notamment d’aller visiter un astéroïde... il n’est pas sûr qu’ils y retournent, et Ares ressemble davantage à un bricolage à partir des éléments propulsifs de la Navette qu’à autre chose.


      l’histoire du «  En cas d’impact au sol, la capsule se désagrégera aussitôt pour absorber le choc. Assis dans leurs sièges protecteurs shock-absorbing, les astronautes sont morts de peur mais indemnes. » est partiellement fausse. Vous avez confondu avec les images du test raté... les sièges absorbent les vibrations du vol surtout, le gros défaut du lanceur !

      histoire des sièges qui induit en erreur
      Seats for the astronauts are a surprisingly complicated problem. The seats need to be light and easily stowed once in space. They will be mounted on shock absorbers that allow them to cushion the impact when Orion bumps back to earth. 

      original

      The seat shock absorbers won’t only be used for landing, it is hoped they will mitigate much of the launch vibration effects caused by the Ares I crew launch vehicle. These tests are a result of studies of how much vibration crew members can take before it becomes difficult to read instrumentation displays and react to situations during launch.

      Read more : http://www.astroengine.com/?p=5786#ixzz0XlaoiAZq


      c’est pour le LANCEUR :

      • Cogno2 24 novembre 2009 10:21

        Je ne comprends pas qu’ils fassent un blabla sur une tour de sauvetage qui n’est qu’un développement de la tour de la fusée Saturne V., système qui existe aussi sur les Soyouz d’ailleurs.
        D’autant que je n’ai jamais entendu dire que ce système ai sauvé qui que ce soit. Quand ça parte en sucette la haut, ça va très vite en général.


        • Asp Explorer Asp Explorer 25 novembre 2009 09:37

          Vous êtes mal renseigné, un système similaire a déjà sauvé deux cosmonautes russes lors d’un incendie qui s’était déclaré sur le pas de tir. Ça avait très bien fonctionné d’ailleurs.


        • Charles Bwele Charles Bwele 24 novembre 2009 10:26

          @ Morice,
          @ Cogno 2

          Merci pour les liens, Morice.  smiley Ce n’est pas moi qui te contredirais. Idem pour Cogno 2.
          La dernière phrase de l’article n’est pas là par hasard... smiley

          Cordialement


          • foufouille foufouille 24 novembre 2009 11:11

            encore du von braun
            aucune imagination les gars de la nasa


            • zelectron zelectron 24 novembre 2009 11:26

              @foufouille
              Tout à fait d’accord.
              Les imaginatifs sont au rancard ce sont les financiers qui gouvernent : on voit le « résultat »


            • morice morice 24 novembre 2009 13:24

              heureusement, il y a un gars pour faire des pieds de nez à la NASA : Burt Rutan.


              • fonzibrain fonzibrain 24 novembre 2009 13:26

                le plus débile étant qu’ils continuent avec ces motorisation d’un autre age alors que l’antigravité existe depuis des décénies



                Presidential Directive opens door for release of antigravity technology

                Prior to his current appointment as Obama’s National Security Advisor, General James Jones was involved in a secretive Boeing Corporation effort to declassify antigravitytechnology for commercial application. Classified antigravitytechnologies have been kept from the public realm for over six decades while being secretly developed by military-corporate entities. The door may now be open for the release of such technology.

                The idea that advanced antigravitytechnologies exist and have been developed by military-corporate entities is supported by the former CEO for Lockheed Skunk works. Ben Rich said :

                “We already have the means to travel among the stars, but these technologies are locked up in black projects and it would take an act of God to ever get them out to benefit humanity.. anything you can imagine we already know how to do. “

                http://www.voltairenet.org/article159381.html

                vous en pensez quoi charles ?

                http://fonzibrain.wordpress.com/


                • foufouille foufouille 24 novembre 2009 13:33

                  techniquement peu possible
                  par contre on peut imaginer un controle de la gravite


                • Gasty Gasty 24 novembre 2009 13:45

                  Antigravité et propulsion ne sont pas nécessairement du même ressort et ces deux systèmes embarqués risquent de devenir encombrant et lourd.


                • Gasty Gasty 24 novembre 2009 13:50

                  Une bonne aile de planeur, c’est pas mal non plus.... dans l’atmosphère.


                • morice morice 24 novembre 2009 14:15

                  « alors que l’antigravité existe depuis des décénies »


                  racontars complets... mythologie soucoupiste traditionnelle...

                • Traroth Traroth 24 novembre 2009 15:43

                  L’antigravité est théoriquement une réalité, l’existence des gravitons (particules responsables de la gravité, qu’on n’a jamais pu observer) impliquant l’existence d’antigravitons. Mais si des avancées avaient eu lieu dans ce domaine, ça n’aurait pas pu être tenu secret. L’unification des forces est le saint-graal de la physique contemporaine, et l’observation de gravitons ou d’antigravitons serait un pas gigantesque dans cette direction. Il y a là tout un monde de prix Nobel de physique à remettre !


                • finael finael 24 novembre 2009 13:51

                  « En 2010 les navettes spatiales prendront leur retraite »

                  Je prends date ... et les paris !


                  • morice morice 24 novembre 2009 14:17

                    En 2010 les navettes spatiales prendront leur retraite"

                    Je prends date ... et les paris !


                    inéluctable : c’est ça où elles se désagrègent... et elles n’auront plus de pod de départ ! 

                    on ne peut pas les prolonger elles l’ont déjà été et sont en TRES PITEUX ETAT !

                    • Cogno2 24 novembre 2009 14:43

                      le plus débile étant qu’ils continuent avec ces motorisation d’un autre age alors que l’antigravité existe depuis des décénies

                      Je ne sais pas si on a jamais mis en évidence les « ondes gravitationelles » censées être les porteurs de la force de gravité, condition première à la moindre maîtrise et modification de cette force. Je ne pense pas que ce soit allé bien loin.

                      Par contre, je crois qu’on pas encore résolu le problème d’action instantanée de la gravité, ce qui est contraire à la physique actuelle.

                      En clair, la Gravité pose pas mal de problèmes fondamentaux, preuve qu’on est loin de la maitriser puisqu’on ne la comprends pas.

                      Bref, l’antigravité, une fumisterie de plus pour gogos ignorants.


                      • fonzibrain fonzibrain 24 novembre 2009 16:40

                        vous etes impayables !!!


                        écoutez lisez l’article écoutez le bonhomme de loocked et renseignez vous !!

                        ce n’est pas parceque vous « ne croyez » pas que ce soit possible que cela n’est pas possible !!!

                        avec l’antigravité, plus besoin de pétrole, toute l’économie du monde est à changer

                        et ça personne n’en veux

                        vous me faites rire avec vos certitude de pretres !!!

                        et ils n’en parlent pas pour une raison essentielle
                        lrs de la fausse atack extraterestre, les vaisseau seront propulsé avec de tel systeme et si ca existe déja sur terre, on n"y croira pas !!!!


                        renseignez vous sur la divulgation des rockefeller, toutes ces histoires sont liées


                        • morice morice 24 novembre 2009 23:46

                          écoutez lisez l’article écoutez le bonhomme de loocked et renseignez vous !!


                          chez Loockheed, on croit à ce genre de truc, pas à des fariboles !


                          HABU !! 
                          regardez bien les flammes ... vertes... marche pas au Coca-Cola ça mossieu !!

                          il a été retiré du service en 1999.

                          Depuis, y’a autre chose : mais personne ne l’a jamais vu..
                          vous avez le choix...

                          • Julien2mezy 25 novembre 2009 00:08

                            Moi je crois que l’avenir des programmes spatiaux c’est çà :

                            http://www.youtube.com/watch?v=sscYIVx4CgY


                            • momosaitou 25 novembre 2009 00:43

                              On tourne en rond pour tourner en rond avec des pétards de feu d’artifice , elle est pas bonne celle-là ! smiley

                               on ira jamais bien loin avec ces rafiots de fortune
                               


                              • morice morice 25 novembre 2009 00:52

                                le seul qui sache ici qu’Arcane est un mec :


                                Par momosaitou (xxx.xxx.xxx.105) 6 octobre 22:25

                                arcane vous êtes un conspirationiste

                                niveau de compréhension ici : zéro Exemple :

                                Par momosaitou (xxx.xxx.xxx.13) 19 novembre 13:01

                                c’est quoi ces salades ? on comprend rien..
                                 on racke pour ne pas se faire tuer ?
                                 du pur délire

                                c’est exactement le thème de toutes les brèves citées dans l’article : où il ne sait pas lire, où il s’est trompé de blog...


                              • morice morice 25 novembre 2009 00:48

                                Bongeli est comme Von Braun. En un peu plus foncé. en tout cas c’est le même discours : « tout a parfaitement fonctionné ». 


                                et TOUT a commencé comme ça en effet : ne décourageons pas les initiatives.

                                désolé je n’ai pas retrouvé celle du mec qui s’enferme dans un énorme pétard rempli de poudre noire, vers 1900, et qui.. explose devant la caméra

                                merci pour l’excellente vidéo !



                                • jjwaDal jjwaDal 29 novembre 2009 12:05

                                  A priori le dernier vol de navette est plutôt pour le printemps ou l’été 2011 et a priori (opinion de la commission Augustine) le système « Orion » ne sera pas prêt pour rejoindre l’ISS avant 2017 (ce qui nécessitera son prolongement au point que les premiers éléments auront plus de 20 ans de vol alors).
                                  J’ai fort apprécié la capacité de mise en orbite basse que vous annoncez (29t) comparée à celle que vous donnez pour le départ vers la Lune (27t). Sachant que le Saturn-5 mettait 140t en orbite basse et envoyait moins de 50t vers la Lune
                                  je subodore une propulsion avancée dont vous ne parlez pas. Quelle est-elle ?
                                  On tire un grand bénéfice à lire le rapport « Augustine ». On y voit par ex qu’on ne peut espérer avoir le lanceur lourd avant la fin des années 2020 et que même alors il faudra attendre d’avoir les sous pour les différents éléments du programme (ne parlons même pas d’une base lunaire).
                                  Question : Est-il envisageable de prolonger l’ISS jusqu’en 2030 et plus pour donner une destination à Ares-I ?
                                  Car si l’ISS est prolongée (on le pense) jusqu’en 2020 où vont les vols habités entre 2020 et 2030 ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès