Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La civilisation pédagogique planétaire

La civilisation pédagogique planétaire

L’histoire de ces deux derniers siècles à été dominée par ceux qui détenaient le capital et ceux qui avaient comme tout bien leurs capacités physiques et intellectuelles et qui les utilisaient en temps de travail pour obtenir un salaire. Nous étions pareil aux temps qui ont précédés cette période, dans le même schéma de ce que Hegel à appelé "la dialectique du maître et de l’esclave", dominants, dominés. Ceux qui se sont regroupés au sein de parti de gauche n’ont jamais pu réussir à faire échec aux capitalisme car ils n’ont jamais eu réellement les outils pour le combattre et faire advenir le Socialisme. Les grandes conquêtes du monde du travail ont réussi parce que la solidarité se faisait au sein de grandes unités de production et faisait pencher la balance du coté des salariés au détriment du capital. L’atomisation des entreprises et l’internalisation du capital ont redonnés de la force à ce dernier et depuis trente ans la courbe s’est radicalement inversée au détriment des salariés. La productivité par tête n’a jamais été aussi élevée et nos salaires stagnent de plus en plus. Le socialisme n’est pas encore né pour la simple et bonne raison que nous n’avions pas les outils pour éradiquer définitivement le capitalisme.

NOUS LES AVONS DÉSORMAIS, et il faut les construire afin d’offrir à chaque femme et à chaque homme les moyens d’édifier une DEMOCRATIE PLANETAIRE. La nouveauté nous dit le philosophe des sciences Michel Serres n’arrive pas dans le bruit et la fureur mais sur des pattes de colombe ou comme un voleur dans la nuit, c’est à dire dans le silence le plus absolu. La nouveauté fait toujours sourire et l’ironie n’est pas loin, mais toutes les choses qui nous entourent proviennent en premier lieu d’une idée qui s’est forgée dans la tête d’une personne, toutes, sans exception. Je vous propose de construire un objet-outil-monde qui pour la première fois dans l’histoire de la technique aura pour fonction, toutes les fonctions, et c’est chacun et chacune de nous qui donnera corps à cet objet-monde. Nous sommes au début de cette nouvelle aventure, et cette technique n’est qu’à ses balbutiements et comme les frères Lumières qui n’ont pas attendu la haut définition et le numérique pour inventer la caméra et le premier film, je vous demande de prendre le temps de réfléchir à ce que je vais vous proposer. Cette technique se nomme : LA VISIOPHONIE MOBILE c’est à dire la possibilité de téléphoner et de voir en même temps. Je sais, je sais ce que l’on va me répondre, un gadget, ou bien c’est la fin de l’intimité ou "1984" de George Orwell, oui je sais tout cela et bien d’autres choses encore. Mais si vous le permettez, laissez moi développer mes arguments.

En premier lieu, le cadre. La visiophonie mobile est dans l’ordre de l’évolution de la technique ce que l’œil est dans celui de l’Evolution de la vie, un aboutissement et un préalable. Un aboutissement car nécessaire pour passer de l’ombre à la lumière et un préalable car nous sommes au début d’une nouvelle et longue aventure où nous allons toutes et tous devenir philosophes afin de relier l’universalité du savoir, de la connaissance et la culture. Le verbe va se faire chair, du visage de l’Autre au visage du Monde, nous allons pouvoir regarder et parler à tous les visages et tous les paysages de la Terre, voilà ce que la visiophonie mobile va nous offrir. Voilà le champ dans lequel nous allons devoir appliquer cette nouvelle invention, dans l’espace, à l’échelle planétaire et dans le temps, pour les décennies qui arrivent. Nous n’avons plus le choix désormais car nous sommes responsables de la vie, de la mort, du temps qui fait et du temps qui passe, la vieille nécessité à rejoint notre liberté. Les conclusions du rapport des scientifiques du groupement intergouvernemental sur l’évaluation du climat (le GIEC) sont là désormais pour confirmer ce que l’on supputait depuis longtemps, nous sommes responsables à 90% du réchauffement climatique, l’augmentation des gaz à effet de serre c’est nous les humains qui en sommes les producteurs. Nous sommes désormais universels car nos actions locales réagissent directement sur le climat global. Si nous ne voulons pas périr corps et bien au cours de ce siècle nous sommes condamnés à devenir intelligent afin de continuer notre longue aventure vers le futur. L’avenir de l’humanité est entre nos mains, nous voilà arrivé au temps de l’Humanité Universelle.

 

Avant de développer plus profondément en quoi les applications de ce nouvel objet-monde va nous permettre de construire une visio-éco-nomie à l’échelle planétaire et garant pour le développement durable, je tiens à expliquer ce que veut dire le terme de philia-informationnel car la finalité de ce projet est de construire le Socialisme philia-informationnel. Le trait d’union comme les deux mots qui l’entourent ont un sens profond. La philia représente la technique, le support, l’objet qui va nous permettre de communiquer. L’informationnel c’est l’universalité du savoir, de la connaissance et de la culture que l’on va partager, échanger entre nous. Le trait d’union c’est nous, les femmes et les hommes du monde entier, jeunes et moins jeunes qui établiront les liens pour construire une nouvelle démocratie mais cette fois ci à l’échelle planétaire. Nous avons désormais les moyens technologiques pour réaliser ce grand projet.

La technique principale c’est la visiophonie mobile, elle représente "l’Internet des femmes et des hommes", l’Internet du présent à dimension totipotente, ubiquitaire et planétaire, l’Internet du réel et du direct. Etre tout, faire tout, partout, avec toutes et tous dans l’instant présent. Dans l’absolu c’est 6 milliards d’habitants avec qui se connecter en se parlant et se voyant. Il faudra protéger nos enfants de ce que je nomme le nouveau saint Graal, mais aussi, la nouvelle boite de Pandore, la nouvelle fontaine de Jouvence et le nouveau tonneau des Danaïdes, la nouvelle caverne d’Ali Baba et la nouvelle lampe merveilleuse d’Aladin dont le Génie est prêt à nous servir, peu importe qui sera son Maître et enfin le nouveau miroir magique. En clair, le Bien et le Mal, le Ying et le Yang dans nos mains. Ici et maintenant tenant en main le Monde, voilà ce que la visiophonie mobile va nous donner comme possibilités. Voilà pourquoi j’affirme que le Socialisme va naître car nous avons désormais les objets-monde et les outils-monde de la liberté, de l’égalité et de la fraternité planétaire. Nous allons devenir des citoyens-monde et je suis prêt à assumer ma part de responsabilités pour qu’un nouveau Monde puisse naître.

 

Nous rentrons dans la troisième phase de l’Humanité. Après la période des chasseurs-cueilleurs qui utilisaient les biens du hors sol pour vivre, après celle des agriculteurs et des industriels utilisant les biens du sol et du sous-sol nous voilà arrivé dans une troisième période où nous allons utiliser les biens de l’infiniment petit, que je nomme sous le vocable de l’inframonde pour construire la civilisation pédagogique planétaire et faire advenir le Socialisme philia-informationnel. Le nanomonde, le biomonde et l’algomonde ou infomonde sont les trois domaines où l’Humanité va évoluer dans l’avenir afin de construire une démocratie-monde pour continuer son long chemin vers le futur. Mais pour réaliser ce vaste dessein, il nous faut au préalable répandre l’universalité du savoir, de la connaissance et la culture entre les mains de chaque femme et de chaque homme de toute la Terre.

C’est par la fusion de l’objectif à haute définition, de l’ordinateur et du téléphone que l’on réalisera les Visiordophones, les visiophones-ordinateurs portatifs cellulaires mobiles à géolocalisation, orientation et datation de données à multiple écrans tactiles pour consulter tous les données en même temps, à commandes vocales et à quatre objectifs, dont deux positionnés à l’avant du terminal pour être vue par son interlocuteur et par l’interprète qui traduira les conversations, un troisième au dos, pivotant et télescopique pour montrer tout ce qu‘il y a autour de soi et un quatrième amovible pour en voir tous les détails tout en gardant le terminal devant les yeux. Ces terminaux seront munis d’un micro projecteur pour visualiser directement sur une surface les données (mur, tableau) En plus du terminal que je propose de fabriquer ces objectifs devront être installés sur tous les terminaux mobiles que sont, les téléphones portatifs, les Smartphones, les PDA, ainsi que les différents ordinateurs portatifs que sont les UMPC (Ultra Mobile PC), les ultra portables ou netbook, les portables PC. Les caméras et les appareils photographiques numériques devront intégrés des micros ordinateurs pour pouvoir échanger les données (vidéos et photos).

C’est de l’association des technologies issue du monde des télécommunications d’une part et de l’informatique d’autre part que l’on donnera vie à ces terminaux mobiles.

C’est de la mise en relation de la technologie que l’on nomme LTE (Long Terme Evolution) successeur de l’HSDPA++ ( High Speed Downlink Packet Access) avec des débits allant jusqu’à 160 Mbit/s, ainsi que de la technologie WIMAX mobile 802.16 M offrant des débits jusqu’à 1Gbit/s en mobilité avec le système européen de géolocalisation GALILEO que l’on construira les supports nous permettant d’échanger tous les données (textes, sons, images, vidéos et Visio) en situation de mobilité pour réaliser une visio-économie à géolocalisation de données à l’échelle planétaire. Les supports ont toujours été les préalables à toute évolution, l’atome, la cellule et le neurone sont les préalables à la matière, la vie et à la conscience. Pour l’écriture il à fallu plusieurs supports pour stoker et transporter l’information au cours de l’Histoire, la tablette d’argile, le papyrus, le parchemin, le codex, le livre imprimé, le journal, la lettre, le magazine etc... Nous arrivons dans un temps où nous allons mettre au Monde les supports ubiquitaires et totipotents qui vont nous permettre de construire les ponts-monde de la démocratie planétaire. Les objets-monde au service des sujets-monde.

La visiophonie mobile est une technologie encore à l’état embryonnaire car ceux qui l’ont inventé ne comprennent toujours pas les applications infinies qui en découleront. La visiophonie mobile permettra de voir à distance tous les visages, tous les paysages et tous les détails du monde. Voir le Monde de chez soi en direct (intérieur et extérieur) et pouvoir dialoguer avec son prochain à l’autre bout de la Terre va être une Révolution que l’on ne mesure pas encore. L’intimité sera remise en cause, c’est le risque majeur de cette technologie, un nouveau droit devra être institué pour protéger la vie privée.

 

L’ordinateur portatif est le deuxième élément important de ce dispositif car il va permettre de travailler en direct par le truchement de la visiophonie mobile avec tous les habitants de la Terre. Chaque personne à la surface du Globe devient un interlocuteur direct avec qui l’on va pouvoir échanger tous les données que l’on voudra en fonction de ce que l’on recherchera. Être tout, faire tout, partout avec toutes et tous. L’ubiquité et la totipotence sont au bout du chemin.

Le troisième objet, la téléprésence, c’est une technologie qui permet de dialoguer et de se voir par l’intermédiaire de grands écrans et peu importe la distance. Le site de Cisco par exemple explique le procédé avec des vidéos,

http://www.cisco.com/web/FR/solutions/telepresence/home.html, http://www.youtube.com/watch?v=rcfNC_x0VvE. Installés dans des salles, sur les places publiques, dans les écoles ou chez soi elle offrirait à toutes et à tous des échanges avec le Monde entier et avec l’aide des visiophones ordinateurs portatifs mobiles de partir faire découvrir son village, sa ville, de travailler, de faire de la visio-formation, de la visio-éducation, de la visio de tout ce que nous aurons imaginez.

Les outils-monde sont là pour réaliser ce projet politique universel. D’une part la technologie issue du de l’informatique, le WIMAX mobile 802.16 M et celle issue du monde des Télécommunications que sont le HSDPA et le HSUPA et ces évolutions que sera le LTE afin d’échanger les données à très haut débits et d’autre part GALILEO, le système de géolocalisation par satellite européen qui permettra de géolocaliser les données, l’autre façon de consulter les données (textes, sons, images et vidéos).

C’est de cette ensemble que naîtra la République universelle sociale et laïque afin de mettre l’imagination au pouvoir. Le Socialisme philia-informationnel est l’objectif à réaliser ; la liberté, l’égalité et la fraternité avec le Monde entier, voilà ce que vont nous donner comme possibilités ces technologies.

Visio-démocratie, visio-économie, visio-éducation, visio-formation, visio-culture, visio-savoir, visio-connaissance, voilà ce que la visiophonie mobile va nous ouvrir comme champ de possibilités. Le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple, cette grande idée pensée par les Grecs de l’Antiquité va réellement se concrétiser sous nos yeux, car nous allons pouvoir exercer enfin tous et toutes ensemble ce pouvoir, en échangeant en direct tous les données que l’on voudra, sans qu’un pouvoir supérieur nous contraint de penser selon l’ordre préétabli. Nous allons réaliser ce que le siècle des Lumières et la Révolution Française ont rêvé, construire un nouvel ordre émancipateur, dont l’objectif sera de rendre chacune et chacun d’entre nous maître de son propre destin afin de décider par soi même. Je souhaiterai sincèrement que l’on comprenne la portée de ce que j’essaie d’expliquer. Je suis un socialiste et un républicain dans la droite ligne de ces deux derniers siècles de combat pour la libération des hommes et des femmes de tout pouvoir oppresseur.

 

Comment une simple technique peut elle bouleverser les rapports entre les hommes et les femmes, comment peut elle modifier la façon d’organiser la démocratie, difficile de croire à cela. pourtant c’est ce qu’il va arriver. Si l’on peut se voir de n’importe quel point d’un pays sans se déplacer et en même temps discuter des problèmes existants, la façon d’appréhender l’espace change du tout au tout. Le problème écologique qui sera le sujet majeur pour les années qui viennent pourra être discuté avec un plus grand nombre de personnes et sur le terrain car chacun pourra montrer en direct les dégâts causés par les gaz à effet de serre sur les territoires respectifs de chaque intervenant. Tous s’enrichiront de l’expérience de chacun. Tous les sujets abordés dans n’importe quel domaine pourront s’accompagner de l’expérience du terrain à n’importe quelle échelle, du quartier à l’échelle d’un continent et à celle de la Planète toute entière. Nous avons désormais la technique universelle pour approcher tous les domaines de la vie publique et privée dans un sens objectif. La souris pour la première fois accouche d’une montagne, la démocratie nationale se métamorphose en démocratie mondiale.

Une visio-économie va également naître de cette technique, car si les rapports humains s’affranchissent des intermédiaires et des donneurs d’ordres, tout devient possible. chaque homme et chaque femme pourra produire et vendre des biens et des services en direct à qui le voudra et peu importe la distance. Je pense aux petits paysans et artisans des pays pauvres, nous pourrions commercer avec eux en direct et voir ce qu’ils fabriquent et les conseillers éventuellement dans les améliorations à apporter pour que leurs produits soient mieux vendus dans les pays riches. Les Altermondialistes ont là la solution pour contrer les puissances financières mondiales. Une économie basée non seulement sur les échanges marchands en développant le microcrédit mais également sur celui du don, en échangeant des services, comme le visio-dépannage. Tu me montres comment réparer ma voiture et je te montre comment bien peindre ta maison. Je t’aide à bien configurer ton ordinateur, tu me montres comment faire la cuisine.etc, etc., etc.. faites jouer votre imagination.

Les services publics s’en trouveront améliorés, Les fonctionnaires pourront régler en direct tous les problèmes de la société car leurs missions sont le bien commun et l’intérêt général. De nouveaux métiers verront le jour comme le visio-écologue, faire respecter l’environnement sous tous ses aspects, ce sera le rôle de ces gardiens de la nature.

La visio-éducation voilà la révolution qu’apportera la visiophonie mobile, aller offrir aux jeunes en grande difficulté résidant sur n’importe quel point du territoire une aide pédagogique pour qu’ils améliorent leur scolarité. Les professeurs retraités trouveraient là un bon moyen d’utiliser leurs retraites bien méritées. Mais je pense surtout aux pays les plus démunis, une éducation à distance s’établirait entre le Nord et le Sud pour aider ces derniers à apprendre et comprendre et en échange le Nord se nourrira de leurs savoirs , de leurs connaissances et de leurs cultures . Aller dans un village le plus reculé et offrir la même pédagogie aux enfants qu’à ceux de Paris et de Berlin, avec la visiophonie mobile cela sera possible

la visio-formation sera de la même portée que pour la visio-éducation, offrir aux adultes une première ou une seconde chance sur le terrain en les formant à distance et en situation par des formateurs spécialisés et peu importe aussi la distance des différentes personnes qui seront formées. Une formation permanente s’installerai, les entreprises mutualiseraient leurs forces pour offrir en fonction des branches, des formations avec des formateurs situés sur une seule plateforme. Chaque salarié aura un terminal et se formera en direct. Les salariés du Sud profiteraient également du même système et peu être que l’immigration se ralentirait si ces hommes et ces femmes avaient plus de qualifications dans tous les domaines, ils resteraient dans leurs pays pour construire une économie qui enrichirait toute la population. Voilà une solidarité que le Nord devrait apporter au Sud par l’aide au développement, ce serait là, un vrai acte humanitaire.

Pour les trois dernières que sont la culture , le savoir et la connaissance, la visiophonie mobile cet Internet du réel, du présent et de l’Humain permettra à chacun d’apporter à l’autre sa richesse par les multiples échanges engendrés par cette grande école à ciel ouvert. Voilà ma vision et c’est peu de le dire, rêve ou réalité, l’avenir nous le dira, merci.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • ninou ninou 22 août 2009 02:02

    Je suis intimement persuadée qu’une telle technologie, dans les mains d’un peuple déjà libre et éclairé, est un facteur d’émancipation supplémentaire ; mais je ne comprends pas par quel processus un peuple d’esclaves de la technologie deviendrait magiquement libre et éclairé par la simple possession d’un objet supplémentaire de communication.

    Il y a loin de la communication au savoir, du savoir à la compréhension et de la compréhension à la sagesse.

    L’Homme doit se réapproprier les outils qu’il fabrique et ne doit pas attendre d’eux sa rédemption.


    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 22 août 2009 09:11

      Il y a une distinction nécessaire à faire entre information, documentation et connaissance ; Internet offre des informations, mais le savoir s’acquiert par l’étude ; Internet ne transforme que les techniques de documentation (plus besoin d’aller en bibliothèque), pas le cerveau humain ; sans étude, pas d’acquisition de connaissances.

      http://laconnaissanceouverteetsesdetracteurs.blogspot.com


    • LAURET Gilbert LAURET Gilbert 25 août 2009 18:56

      Vous avez raison mais comme l’écriture et l’imprimerie il a fallu du temps pour que la majorité des peuples accédent à ces nouveaux données. Il nous faut construire une nouvelle pédagogie avec ce que je propose pour que tous les enfants puissent être éduqués afin de maitriser ces nouveaux supports et données. Quand change le couple support/ Message tout change mais cette fois ci tout sera sur le même support et il ne faudra pas le mettre dans les mains de nos enfants avant 16 ans. Amicalement


    • LAURET Gilbert LAURET Gilbert 26 août 2009 16:12

      Internet ne sera qu’un des éléments de mon projet, la façon d’aborder le donné en situation de mobilité est d’une autre dimension que l’ordinateur fixe chez soi. pour paraphraser Joël de Rosnay je dirai que nous serons non pas dans Internet mais à l’intérieur du savoir, de la connaissance et de la culture, nous voyagerons à l’intérieur de réel. Ce que je vous dis je l’expérimente depuis 2 ans avec mon téléphone cellulaire avec la fonction visiophonique et depuis 6 mois avec ma tablette numérique connecté en mobilité à Internet par la technologie HSDPA. C’est par la mobilité que l’homme est allé à la découverte du monde depuis qu’il est sur terre, c’est par la mobilité numérique que nous ferons de même, nous aurons notre compagnon numérique à connexion très haut débit et nous partirons à la découverte intelligente de ce même monde et au delà.


    • abdelkader17 22 août 2009 03:53

      Projet utopique,si vous croyez que cet outil va changer la face du monde et les rapports qui en découlent vous êtes bien optimiste,je le vois plutôt comme le dernier avatar de la mondialisation néolibérale.
      De plus il n’y a aucune preuve scientifique accréditant que le réchauffement climatique est l’œuvre de l’activité humaine,les scientifiques sont très partagés, seulement l’écologie spectacle est devenue aujourd’hui une valeur refuge pour le système capitaliste,l’écologie sera donc le business du 21e siècle c’est la raison de son intense promotion,le système capitaliste est extraordinaire,il à une capacité d’adaptation hors du commun et trouvera toujours les débouchés pour pérenniser ses activités.
      Quand on voit que le renégat Cohn-bendit est à la tête du mouvement écologiste il faut se poser de sérieuses questions,même chose pour les films de propagande d’Arthus Bertand et d’Al Gore.


      • herve33 22 août 2009 12:04

        @abdelkader17

        De plus il n’y a aucune preuve scientifique accréditant que le réchauffement climatique est l’œuvre de l’activité humaine,les scientifiques sont très partagés

        95 % attribuent le réchauffement climatique à l’homme , 5 % à des causes naturelles ou inconnues , quelques irréductibles ne croient pas au réchauffement climatique

        Cependant , vous avez entièrement raison en affirmant que la nouvelle bulle dans laquelle va s’engouffrer les spéculateurs de tout poils seront celles liés à l’écologie et surtout aux échanges de droit d’émission de CO2 , d’ailleurs si on ne régule pas ce marché , comme celui des matières premières , on ne sortira jamais de la crise actuelle .

        Mais , ce n’est pas parce que les financiers ont trouvé un nouveau moyen de ponctionner l’économie réelle , que le réchauffement climatique n’est pas réel . 


      • ObjectifObjectif 22 août 2009 08:56

        "L’histoire de ces deux derniers siècles à été dominée par ceux qui détenaient le capital et ceux qui avaient comme tout bien leurs capacités physiques et intellectuelles et qui les utilisaient en temps de travail pour obtenir un salaire."

        Mais les employés détiennent aussi un capital, leur capital humain de savoir-faire et d’expérience, accumulé en quelques dizaines d’années et des investissements au quotidien dans l’éducation.

        Ce capital est est même reconnu, et estimé en monnaie par les assurances sur la vie, sans difficulté et de manière assez homogène.

        Or le fonctionnement actuel des entreprises ne reconnait pas le capital humain apporté aux entreprises, car ce n’est pas le vrai capitalisme.

        Dans un vrai capitalisme, le capital humain serait évalué au même titre que les autres apports, pour donner lieu à droits de vote à l’assemblée générale des actionnaires et partage des bénéfices.

        Cette simple modification d’écriture changerait le monde immédiatement...

        Pour reprendre un exemple récent, les salariés d’un groupe de pneus partis à l’assemblée générale en Allemagne auraient dû y aller de droit et y voter en fonction de la valeur de leur part de capital apporté à l’entreprise : cela aurait changé la vie de cette entreprise depuis longtemps.


        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 22 août 2009 09:13

          « L’homme, le capital le plus précieux » (Staline)


        • Moristovari Moristovari 22 août 2009 14:55

          La communication humaine à toujours été limitée par ses sens et par le monde. L’évolution à fait que la vue et l’ouïe sont au centre de notre système communicatif. La technologie communicative n’eut jamais qu’un but : libérer les sens humains du temps et de l’espace.

          L’écriture, l’imprimerie, le téléphone, internet, la visiophonie mobile, permettent à l’Homme de tromper le temps et l’espace. Mais, avec ou sans téléphone ou internet, quand des individus communiquent, c’est toujours l’homme face à l’homme et il n’y aurait pas de communication sans l’existence d’un langage. La technologie, en tant qu’outil, est par delà bien et mal, n’améliore pas le langage : la technologie à une influence quantitative sur la communication, non qualitative. Avec ou sans technologie, le schéma de Jakobson reste le même.

          Oui, l’Homme ne peut se dépasser que par l’éducation. Mais la technologie n’est que le support des idées. Plus authentique univers démocratique existant, internet reste majoritairement encombré par la pub, les blogs, la pornographie et les jeux. Internet n’a pas réveillé une majorité de consciences malgré son omniprésence et la visiophonie ne fera pas mieux. Au final, pour qui souhaite améliorer l’éducation, la technologie importe moins que la recherche des travers de la linguistique et du comportement humain.

          Votre article possède de nombreux défauts. D’avance un amateurisme confirmé par des raisonnements simplistes et de nombreuses suppositions gratuites, élogieuses voir dithyrambiques. Puis une vision du monde réductrice à la limite du scientiste. Enfin une philosophie de comptoir malvenue. C’est là l’article d’un gourou, pas d’un scientifique ou d’un philosophe.


          • Frabri 22 août 2009 15:31

             « Pour changer le monde, il faut se changer soi même ». Bouddha

            Il y aura peut être une démocratie planétaire a la fin de siècle si l’humanité n’a pas disparu avant.

            La visiophonie pourra être utile pour développer la démocratie, locale, régionale, nationnale continentale, planétaire. Mais ce n’est pas une technique en particulier et le technoscientisme en général qui va ressouder la fracture sociale qui s’élargit depuis les années 70. Les dominant-te-s de droite et de gauche (capitalistes et socialistes) savent utiliser les techniques pour asseoir leur pouvoir sur les dominé-e-s.

            En attendant la fin de la crise, une autre utopie c’est la « crise de rire » avec un bouddhiste.
            http://www.youtube.com/watch?v=jedd2FiZTqM

            « La joie de vivre c’est la joie de Dieu » Claire de Castelbajac


            • Michael Jordan Manson (MJM) Michael Jordan Manson (MJM) 22 août 2009 18:43

              C’est très bien, d’ailleurs un texte sur mediapart parle presque de la même chose : http://www.mediapart.fr/club/blog/sebtom/220809/economie-et-savoir-faire


              • LAURET Gilbert LAURET Gilbert 25 août 2009 18:35

                Je n’ai pas trouvé l’article sur Médiapart, auriez vous l’amabilité de me préciser l’adresse et le nom de l’article. Je vous remercie pour votre réponse.


              • LAURET Gilbert LAURET Gilbert 25 août 2009 18:54

                Vous avez raison mais comme l’écriture et l’imprimerie il a fallu du temps pour que la majorité des peuples accédent à ces nouveaux données. Il nous faut construire une nouvelle pédagogie avec ce que je propose pour que tous les enfants puissent être éduqués afin de maitriser ces nouveaux supports et données. Quand change le couple support/ Message tout change mais cette fois ci tout sera sur le même support et il ne faudra pas le mettre dans les mains de nos enfants avant 16 ans. Amicalement


                • duboiska 16 septembre 2009 12:55

                  Tout ne peut pas se faire caché derrière des écrans ! Dans certains cas, rien ne remplace la présence voire la pression exercée par des Humains en chair et en os !

                  Par ailleurs, il me semble que certains outils évoqués existent déjà et sont parfois tout à fait au point. C’est le cas de la visioconférence par exemple ou de l’une de ses applications pédagogiques : la visioformation (voir les vidéos sur http://www.visioformation.net/attention-a-la-claque.html&nbsp ;). Si on prend l’exemple de la visioformation, on constate que malgré la maturité des applications de visioformation, les sociétés qui proposent ce genre de formations continuent souvent à proposer un enseignement en présentiel. La visio communication offre de nouvelles perspectives certes mais de là à en faire le Graal...

                  • LAURET Gilbert LAURET Gilbert 18 septembre 2009 11:18

                    Merci pour votre commentaire mais ce dont je parle est la mobilité et non l’ordinateur chez soi ou au bureau. Je sais que cette solution de formation professionnelle par webcam existe mais mon projet vise la formation en situation sur le terrain et pour cela il faut inventer les terminaux et les débits adaptés. Pour le Saint Graal c’est une façon de dire que celui qui voudra apporter sur lui la bible, le coran ou tout ce qu’il y a de religieux pourra le faire car il aura le monde dans la main c’est à dire toute la mémoire du monde à sa dispostion là ou il ira. Amicalement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès