• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La construction des pyramides d’Égypte

La construction des pyramides d’Égypte

Une méthode inédite pour construire les pyramides d'Egypte, fruit de quarante années de recherches.
Cette méthode est simple, économique, et est conforme aux observations. Elle s'incrit dans le cadre logique de l'évolution architecturale et surtout, elle est très aisément vérifiable. Pour toutes ces raisons, je suis persuadé que cette façon de procéder est très proche de celle qui a été utilisée à l'époque pharaonique.

Les divers niveaux de dégradation des pyramides suggèrent que toutes les pyramides lisses possèderaient une structure constituée :

  • d'un noyau en moellons en forme de pyramide à degrés (A),
  • enserré dans une enceinte en blocs taillés mais non lissés (B)
  • le tout, recouvert de maçonnerie complémentaire grossière et d'un revêtement en calcaire de haute qualité et/ou en granite (C) :

Cette configuration est archéoligiquement indiscutable.

La méthode la plus simple et la plus économique pour édifier une structure interne initiale à degrés consiste à utiliser des rampes disposées comme ci-dessous, sur lesquelles on tirera des traîneaux chargés de pierres (façon méthode d'Hölsher).
Mon astuce consiste à construire ces rampes en pierre plutôt qu'en briques :

structure interne {JPEG}

Pour transformer cette structure initiale en pyramide lisse, il suffit de ré-organiser une partie des pierres utilisées pour construire les rampes, puisque le volume initial et final sont identiques :



En agissant ainsi sur chacune des faces, du sommet vers la base, on obtient une pyramide lisse parfaitement conforme aux observations.

Contrairement à la récente démonstration hyper médiatisée de J.Pierre Houdin & Dassault System, mon hypothèse ne s'applique pas seulement à la pyramide de Khéops mais à toute pyramide lisse, quelle que soit sa taille.
L'intégralité de mon étude est développée sous la forme d'une présentation PowerPoint conviviale et interactive que vous pouvez consulter ou télécharger ici :

PowerPoint - 10.9 Mo
http://perso.orange.fr/nicole.michel/construction/LES%20GRANDES%20PYRAMIDES_fr.ppt

Je sollicite aujourd'hui votre attention car j'ai besoin d'un coup de pouce. Je me heurte, en effet, à de grandes difficultés pour faire connaître cette étude :

  • Mon statut de retraité de "La Poste" ne plaide pas en ma faveur aux yeux des égyptologues concernés.
  • Cette hypothèse est jugée "insuffisamment médiatique" par certains médias qui l'estiment "trop simple pour toucher un public friand de sensationnalisme".

Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

157 réactions à cet article    


  • Hermes Hermes 4 octobre 2012 15:50

    Bonjour, existe-t’il un résumé textuel de cette vidéo ? Merci. Cdt.


  • khoufou khoufou 4 octobre 2012 16:38

    Cette vidéo est particulièrement bien faite. Il y est notamment question du « phénomène d’apothème » souligné par André Pochan.
    J’ai publié sur wikipedia une étude complète consultable ici :


  • La mouche du coche La mouche du coche 4 octobre 2012 20:07

    Votre article est très stimulant. C’est super de réfléchir à ça. smiley
    J’émets pourtant une réserve. Sur l’image animée, il semble que les 2 pentes des 2 états de la construction ne soient pas les mêmes. Il ne serait alors pas possible de réemployer les pierres sans les retailler comme votre animation le suggère. Cordialement.


  • khoufou khoufou 4 octobre 2012 20:55

    L’animation est seulement destinée à schématiser le principe de transformation des rampes.
    Le détail de cette transformation figure dans la présentation PowerPoint.
    Cela dit, il y a effectivement retaille des blocs de revêtement comme l’attestent quelques pyramides inachevées comme celle de Mychérinos, par exemple.


  • Reivax Nemo Reivax Nemo 5 octobre 2012 13:27

    effectivement c’est cette étude qui me parait la plus intéressante sur les pyramides.

    néanmoins vôtre réflexion m’intéresse et je vais étudier vôtre powerpoint. merci de poster des articles comme ça sur agoravox

  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 octobre 2012 13:29

    Salut Famine ,vu la vidéo,tirée par les cheveux sa théorie .....
    Lorsqu’elle parle de l’ile de Paques j’étais mort de rire .....qu’elle aille faire un tour aux Marquises pour voir de quel génie étaient capables les polynésiens !


  • khoufou khoufou 5 octobre 2012 18:20

    Merci de prendre le temps de visionner ma présentation


  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 4 octobre 2012 15:54

    Mince alors !

    Quand je pense qu’ici on nous avait bassinné avec des théories de blocs de béton coulés sur place et d’autres avec des engins volants dont on retrouve la trace dans les hiéroglyphes quand on n’évoquait pas des druides atlanto-hyperboréens qui avaient également bossé sur Stonehenge !

    Vous foutez tout par terre là !


    • khoufou khoufou 4 octobre 2012 16:26

      C’est le principal reproche qui est fait à cette hypothèse. Elle présente l’inconvénient majeur de ne pas être suffisamment accrocheuse pour un public friand de sensationnalisme.
      Sur ce plan, il m’est impossible de lutter avec J.Pierre Houdin, auteur de la théorie des rampes internes..
      Néanmoins, si un « ouvrier » comme moi parvient à régler un problème qu’aucun universitaire n’a été capable de comprendre depuis des siècles, ça démontrera que, dans la vie, rien n’est impossible.


    • appoline appoline 4 octobre 2012 19:53

      Vous avez déjà levé une personne de 90 kgs avec deux index, moi oui.


      Et oui, il y a des lois qui existent dans l’univers quand on y travaille, ce que les égyptiens savaient très bien faire, on arrive à des résultats surprenants

    • curieux curieux 4 octobre 2012 22:53

      A Kouthou
      Vous devriez en monter une petite, allez 20mètres de haut, avec votre méthode naturellement. On rigolerait un peu


    • JL JL 5 octobre 2012 13:45

      @ khoufou,

      ne vous y trompez pas, le post de frankenberger est ironique. En effet, il n’est nul besoin de votre théories pour « foutre par terre » les théories qu’il vise - à savoir, les théories farfelues, certains diraient soucoupistes -, puisqu’il existe déjà un grand nombre de théories savantes et respectées.

      Son post original était bien plus explicite sur ce point.


    • Tsuba 4 octobre 2012 16:04

      Elégante,

      Cette proposition a le mérite de l’élégance en plus de celle d’être plausible.


      • khoufou khoufou 4 octobre 2012 16:50

        Merci pour l’élégance de votre commentaire.


      • sleeping-zombie 4 octobre 2012 16:50

        Bonjour,

        Contrairement à la récente démonstration hyper médiatisée de J.Pierre Houdin & Dassault System
        ...
        Mon statut de retraité de « La Poste » ne plaide pas en ma faveur aux yeux des égyptologues concernés.

        Tu es sùr d’être sur le bon site ? AVox ne me parait pas héberger un grand vivier d’égyptologues...


        • khoufou khoufou 4 octobre 2012 17:00

          Mon ambition est de susciter l’intérêt des médias. J’espère ainsi obliger les organismes compétents à donner leur avis sur mon enquête car, pour l’instant, mes nombreuses sollicitations sont restées sans réponse.
          Seul, le GREPAL (Groupe de Recherche Européen Pour l’Archéologie au Levant), en a programmé l’étude pour sa prochaine réunion.


        • Flo-rian Flo-rian 4 octobre 2012 17:06

          Bonjour Michel, cette étude est simplement géniale et des plus réalistes. Merci à vous de la partager ici (quoi qu’en disent certains vous êtes dans un des bons endroits !)
          Comptez sur moi pour diffuser votre présentation dans mon entourage.

          Bon courage pour la suite !
          La poste a contribué au développement de l’aviation moderne, pourquoi ne contriburait-elle pas à la résolution de l’énigme des pyramides ?!!


          • khoufou khoufou 4 octobre 2012 17:17

            Merci infiniment.
            Pour ce qui me concerne, La Poste a surtout contribué a détruire mes vertèbres mais aussi, et c’est le plus important, à m’avoir permis de côtoyer d’innoubliables collègues.


          • Aldous Aldous 4 octobre 2012 17:25

            Article intéressant, j’y penserais lors de ma prochaine construction de pyramide... smiley




            • khoufou khoufou 4 octobre 2012 17:38

              C’est une bonne idée mais, depuis l’élection de François Hollande, c’est de plus en plus difficile de dénicher un « Sarkophage »  smiley


            • keiser keiser 7 octobre 2012 16:59

              Et pourtant sur AV , on peut dire que l’on en a bouffé du Sarko et à toutes les sauces . smiley


            • MKT 4 octobre 2012 17:48

              Votre présentation est très intéressante. Je ne sais si votre explication est la bonne mais elle a le mérite d’être simple, astucieuse et semble correspondre aux possibilités techniques de l’époque.
              Bon courage.
              Un dernier point, votre article apporte un véritable souffle d’air frais sur ce site.

              A suivre..


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 octobre 2012 17:53

                Comme MKT ,simple et donc intélligent ,et aussi pour le souffle frais .


                • khoufou khoufou 4 octobre 2012 18:01

                  Merci.
                  Concernant l’air frais, j’ai peur qu’en cette saison......
                  En tout cas, j’observe qu’ici, on réagit rapidement. C’est très encourageant.


                • khoufou khoufou 4 octobre 2012 17:55

                  Merci. En tout cas, cette hypothèse est si simple à vérifier que, si on s’en donnait la peine, on saurait très vite si elle est valide.


                  • hans 4 octobre 2012 18:00

                    Merci Khoufou pour ce remarquable travail, j’aimerais l’avis d’un Emil là dessus même si ce n’est pas sa spécialité mais il fait face aux mêmes blocages... l’académie....


                    • khoufou khoufou 4 octobre 2012 18:04

                      Merci beaucoup. C’est quoi / qui un Emil ?


                    • hans 4 octobre 2012 18:42

                      Petite erreur je voulais dire Emile Mourrey, un posteur ici


                    • khoufou khoufou 4 octobre 2012 19:06

                      OK. Je vais consulter ses articles.


                    • gordon71 gordon71 7 octobre 2012 19:23

                      oui 


                      d’ailleurs il me manque un peu Emile et ses articles Bonjour à lui

                    • TSS 4 octobre 2012 18:26

                      Cette technique a été expliquée il y a pas mal de temps dejà.... !!


                      • khoufou khoufou 4 octobre 2012 18:38

                        Le principe des rampes en zigzag existe effectivement depuis longtemps. C’est l’architecte et égyptologue allemand Uvo Hölsher qui en est l’auteur. Mon hypothèse se distingue de la sienne par le fait que je préconise de construire les rampes en pierres plutôt qu’en briques. Ainsi, on peut réorganiser les pierres ..... ce que l’hypothèse d’Hölsher ne permettait pas.


                      • Jimmy 4 octobre 2012 18:27

                        cette hypothèse est intéressante mais n’explique pas par quel procédé les égyptiens faisaient monter les pierres jusqu’en haut d’une rampe et pouvaient continuer sur la rampe supérieure après un virage en épingle à cheveux

                         


                        • khoufou khoufou 4 octobre 2012 18:44

                          Les traineaux chargés de pierre ne négocient pas de virage en épingle à cheveux. On procède à des changement de traineau en déplaçant la charge latéralement et longitudinalement.
                          Cette manœuvre est expliquée dans ma présentation PowerPoint. 


                        • jerome 4 octobre 2012 18:44

                          Intéressante étude , qui ouvre de nouvelles perspectives .
                          Un point me chiffone : pourquoi toujours cette fixation sur les « traineaux  » ?
                          Les Egyptiens connaissaient la roue, semble-t-il, pourquoi ne l’ avoir pas utilisée ?
                          Arrivé à ce point de technicité - construction du plus grand bâtiment du monde - négliger
                          la roue est impensable, et donc demontre - à mon avis - un paradigme que nous n’ avons
                          pas encore décodé !
                          A part ça, Bô boulot !  :)


                          • khoufou khoufou 4 octobre 2012 19:00

                            - Un traineau est infiniment plus robuste qu’un chariot (Il ne faut pas négliger le fait que des blocs pesant jusqu’à 70 tonnes devront être acheminés).
                            - La scène de transport d’une statue colssale de Djehoutyhotep atteste que c’est ce mode de transport qui était utilisé.
                            Pour autant, mon étude n’exclue pas qu’on puisse y faire circuler quoi que ce soit. Elle privilégie la façon de construire l’édifice plutôt que la façon de transporter les matériaux.


                          • Antenor Antenor 4 octobre 2012 19:00

                            Cette explication a l’air de tenir debout et ça colle plutôt bien avec les vestiges des plus anciennes pyramides.

                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Complexe_fun%C3%A9raire_de_Dj%C3%A9ser


                            • khoufou khoufou 4 octobre 2012 19:13

                              En tout cas elle est infiniment plus simple, plus solide et plus économique que toutes les explications formulées antérieurement, y compris celles d’éminents égyptologues.
                              Merci.


                            • Thom 4 octobre 2012 22:04

                              je ne suis pas sur d’avoir tout saisi mais à partir de ou on commence l’étape qui consiste a réorganiser les pierres pour former la couche lisse ?

                              du bas vers le haut ? ou le contraire je suis perplexe la dessus.
                              merci

                              • khoufou khoufou 4 octobre 2012 22:51

                                La phase de réorganisation des pierres des rampes commence après la pose du pyramidion. Elle débute par le niveau le plus élevé et se termine par le niveau le moins élevé.


                              • epicure 4 octobre 2012 22:10

                                Bonjour, article intéressant, mais ....

                                Selon ton schéma je vois au moins trois problèmes pratiques :
                                - les virages en épingles, avec des lourdes pierres montés par des hommes. ta gestion des tireurs est en fait compliquée après chaque virage.

                                - il faut construire trois fois plus de rampe pour le même résultat, avec en plus l’obligation de remodeler chaque rampe. Donc plus de manutention de la pierre qu’une rampe unique intégrée dans la pyramide.

                                - les fortes pentes pour monter des pierres de plusieurs tonnes au fur et à mesure que la pyramide s’élève.
                                Monter des blocs de plusieurs tonnes sur des pentes de plus de 20° ?
                                Pour une pente de 30% déjà rien que pour monter à pied cela demande des efforts, alors avec plusieurs tonnes dans le dos.... en plus la pierre peut facilement repartir en arrière, et cela demande un nombre de personnes très important.
                                Même 20% c’est raide comme pente quand même pour tirer des masses lourdes. Je vois mal des gens tirer des pierres de plusieurs tonnes sur des pentes de cette valeur. Certains cycliste professionnels sont presque à l’arrêt avec juste leur vélo de 6-7 kg sur une pente de 20%.


                                • médy... médy... 4 octobre 2012 22:22

                                  C’est juste hardcore.

                                  Il pourrait y avoir un contrepoids qui glissait sur la pente de la pyramide pour aider à faire monter la masse sur la rampe, j’imagine que ce contrepoids était du sable, qu’on peut faire monter peu à peu. Qu’en dit Khoufou ? Probablement plusieurs systèmes astucieux et aisément disposables étaient réunis.


                                • khoufou khoufou 4 octobre 2012 23:17

                                  " les virages en épingles, avec des lourdes pierres montés par des hommes. ta gestion des tireurs est en fait compliquée après chaque virage."
                                  Tout le monde s’est extasié de la méthode Houdin, pourtant, là aussi il y a des virages à franchir avec des blocs d’un poids bien inférieur à celui que ma méthode permet.

                                  "il faut construire trois fois plus de rampe pour le même résultat, avec en plus l’obligation de remodeler chaque rampe. Donc plus de manutention de la pierre qu’une rampe unique intégrée dans la pyramide."
                                  Certes, ça fait beaucoup plus de rampes qu’une rampe unique ; c’est une lapalissade. Mais mon procédé utilise 100 fois moins de matériaux provisoires (briques, remblais) que celui de la rampe unique (Lauer ...) et 10 fois moins que celui de la rampe enveloppante (Goyon..). Par ailleurs, la méthode Lauer nécessite un remodelage permanent de la rampe. Ainsi, moins on a de matériaux à acheminer (sommet) plus il faut de matériaux pour construire la rampe. C’est abberrant.

                                  (...) et cela demande un nombre de personnes très important.
                                  Où est le problème ?

                                  (...) Pour une pente de 30% déjà rien que pour monter à pied cela demande des efforts, alors avec plusieurs tonnes dans le dos (...)
                                  Je pense que tu n’as pas consulté mon PowerPoint. Les haleurs tirent les blocs depuis l’autre rampe descendante. Pour les haleurs, il s’agit donc de descendre et non de monter.


                                • Faedriva 5 octobre 2012 13:27

                                  En effet, mais le cycliste ne pèse pas rien, ce qu’il fait avancer, en pédalant, c’est son poids et celui de son vélo additionné au frein que représente la pente a grimper.Soit environs au moins 65 kilos


                                • epicure 5 octobre 2012 21:25

                                  @Par khoufou (xxx.xxx.xxx.161) 4 octobre 23:17 


                                  Pourtant la méthode houdin ( il y a un italien qui propose aussi le même principe ) , la rampe intérieure est plus rationnelle,déjà elle nécessite moins de monde pour monter un bloc surtout aux étages les plus élevés.il n’y a pas besoin de remanier des tonnes de pierre pour finir la bâtisse vu que la rampe est incluse dans la pyramide. Et elle n’utilise pas de matériel provisoire spécifique.

                                  Le nombre de personne ?
                                  bah demande à celui qui s’occupait de la logistique des travaux de la pyramide.

                                  C’est sûr que les faire descendre ça rend les choses plus cocasses, puisque plus la pente est raide en descente, moins les haleurs sont efficaces. Il suffit de penser en vecteurs de force pour comprendre le problème. Les jambes et le corps ne peuvent fournir de la force qu’horizontalement ou verticalement ( ou entre les deux ), pour être efficace la traction doit être le plus parallèle à la corde, car tout composante perpendiculaire à la corde n’a pas d’effet pour la traction.

                                  Donc non seulement tu augmente la force nécessaire à tirer mais en plus tu augmente le nombre de haleurs nécessaire pour compenser cette force. (je parle pour les grosses pentes de 15% et plus)

                                  En fait pour que cela marche en descente sur de fortes pentes, il faut un harnais, qui permet en plus de récupérer la force de gravité sur les haleurs, là les haleurs peuvent exercer leur traction de façon optimale même en se penchant en avant. Mais j’ai jamais vu que les égyptiens utilisaient des harnais pour tirer les pierres.

                                  En plus cela fait remonter des pentes raides aux pauvres haleurs après l’effort. Après l’effort, l’effort.

                                  Ce n’est pas très réaliste donc de travailler sur des pentes fortes avec des gros blocs de plusieurs tonnes. Ça restera de toute façon le point noir de ton hypothèse.


                                • khoufou khoufou 5 octobre 2012 21:50

                                  - On devrait plutôt dire : Pourtant, la méthode d’Elio Diomedi (il y a un français qui proposera plus tard le même principe)......
                                  _ « Et elle n’utilise pas de matériel provisoire spécifique »
                                  A part une rampe frontale en brique destinée à acheminer les plus gros blocs jusqu’à une hauteur de 40 m.
                                  Pour le reste, j’admets volontiers que ton raisonnement tient la route. Pour autant, il ne démontre pas que c’est infaisable.


                                • khoufou khoufou 4 octobre 2012 23:32

                                  « un bloc principal d’une seule pièce. Kheops en compte 2 300 000 !!! »
                                  A mon avis, tu as loupé un épisode.
                                  « Vous avez des blocs de 20 tonnes à 35 mètres de haut. »
                                  Renseigne toi bien, car c’est plutôt 45 tonnes à 70 mètres de haut ainsi que quelques blocs de 50 à 70 tonnes entre 48 et 60 mètres.
                                  « Les rampes n’auraient pas été capables de supporter un tel poids en plus de celui des hommes. »
                                  Je te rappelle que mes rampes sont en pierres. Elles sont donc aussi solides que la pyramide elle-même.
                                  « Combien d’hommes pour déplacer un tel blocs ? Y aurait il eu assez de place sur la rampe ? »
                                  A cette hauteur, les haleurs peuvent se répartir sur une surface d’environ 1700 m2. Si on compte 1 m2 par bonhomme, ça devrait largement suffire.


                                • Sat is Fay 5 octobre 2012 12:24

                                  Si chaque fois tirent 50 kilos ça fait donc 1000 hommes pour un point de 50 tonnes ? ou plutôt ils avaient de sacrées poulies !


                                • médy... médy... 4 octobre 2012 22:17

                                  Tout ça juste pour y mettre des momies de « dieu vivant ». En plus, les humains restent ridicules par rapport aux termites.

                                  Mais bravo, bravo khoufou vous êtes digne d’éloges si vous êtes le découvreur d’un mystère !


                                  • Hermes Hermes 5 octobre 2012 14:03

                                    Un peu d’humour ?

                                    On vient de déchiffrer un hiéroglyphe jusque là incompréhensible qui valide la théorie des pyramides cosmiques alignées sur le temps universel :

                                    C’est deux égyptiens qui attendent avec impatience l’heure du plat de lentilles :

                                    • Pyra (qui jojote un peu)- Quelle heure ilè ?
                                    • Mide - Attend je vais aller aux pyramides........
                                    • Pyra - Non, pas la peine utilige ta pyramide-bragjelet.
                                    • Mide- J’ai la tête dans le sarcophage ce matin !
                                    • Pyra - Gi tu ne t’étais pas cougé à Gizeh du matin !!!

                                    Ahum, bon sinon, intéressante vraiment cette théorie des plans inclinés. Bon WE.

                                  • khoufou khoufou 5 octobre 2012 18:31

                                     smiley et merci.



                                    • khoufou khoufou 4 octobre 2012 23:36

                                      Sans commentaire.


                                    • njama njama 4 octobre 2012 23:47

                                      Bonjour khoufou

                                      Si vous avez passé quarante ans à ces recherches, c’est un cheminement qui a dû être passionnant ... là est peut-être le trésor (?)
                                      D’autre hypothèses existent dont celle que signale juste avant moi Yves Dornet, celle de David Davidovits que je pense vous ne devez pas ignorer.
                                      Une nouvelle révolution, décryptées des connaissances antiques par la science, s’ouvre avec les géo-polymères !
                                      http://www.geopolymer.org/fr/

                                      Pourriez-vous le « controverser » ?

                                      Je vous avoue que j’adhère à cette thèse hyper très simple, qu’il a démontré par A + B, qui renvoie aux superstitions les images des Péplum, esclaves innombrables roulant leurs énormes pierres, suant sang et eau, depuis les carrières parfois lointaines, les érudites thèses architecturales de constructions de rampes ...

                                      Construire les pyramides d’Egypte
                                      Est-ce que les pyramides sont faites en béton, un calcaire réaggloméré artificiel ? Joseph Davidovits et une équipe de l’Institut Géopolymère montre comment seulement une petite équipe peut rapidement et facilement produire plusieurs tonnes de blocs de pierres de pyramide.
                                      http://www.youtube.com/watch?v=WbmPFHV5hJU

                                      Une nouvelle analyse scientifique démontre la nature artificielle des pierres des Pyramides d’Égypte.
                                      http://www.davidovits.info/614/nouvelle-analyse-pierre-artificielle-des-pyramides-degypte

                                      Qui plus est, bien que ce dernier argument (historique puisque c’est un écrit) puisse être mise en doute (argument très acceptable) ... , cela confirme ce qu’en dit le Coran, qui ne fait pas allusion à des « carrières » ...
                                      (sourate 28 Al-Qasas (Le Récit) verset 38)
                                      « Et Pharaon dit : »Ô notables, je ne connais pas de divinité pour vous, autre que moi. Haman, allume-moi du feu sur l’argile puis construis-moi une tour peut-être alors monterai-je jusqu’au Dieu de Moïse."


                                      • khoufou khoufou 5 octobre 2012 00:04

                                        Bonjour njama.
                                        L’utilisation des mortiers est attestée pour un usage ponctuel (donc, pour les test, c’est normal). De là à admettre que les pyramides étaient construites intégralement de cette façon, il y a un fossé que je ne franchirait pas.
                                        La grande pyramide est constituée d’environ 2.300.000 blocs, tous différents. Il aurait donc été nécessaire de fabriquer 2.300.000 moules pour la construire selon la méthode de David Davidovits. Bof.


                                      • njama njama 5 octobre 2012 10:10

                                        2.300.000 blocs, tous différents ?

                                        Plus ou moins bien équarris vous voulez dire.
                                        Vous me semblez bien affirmatif pour une construction très géométrique. Quand aux moules il pouvaient être faits en bois, pierre, brique crue , ils sont ré-exploitables (au moins un certain nombre de fois) au fur et à mesure que la pyramide s’élève. Les blocs étant en toute logique assemblés in situ, ... il n’y a juste que la « pâte » à monter - ce qui ne nécessite pas de rampes et d’engins de levage sophistiqués - et attendre un peu pour le séchage, que la géo-polymérisation naturelle se fasse .
                                        pierre ré-agglomérée : argile + natron + chaux => feldspathoïde + calcaire (c’est-à-dire une pierre naturelle).
                                         En utilisant les matériaux trouvés sur place : carbonate de sodium (Na2CO3) + Chaux éteinte Ca(OH)2, on obtient, par un procédé similaire à la fabrication du béton, de la soude (2NaOH) + du calcaire CaCO3.

                                        Je crois personnellement que cette technique de géo-polymérisation naturelle s’imposera, et remplacera dans un court terme nos procédés actuels, et que les cimenteries fermeront les unes après les autres. Ce qui résoudra le problème qu’elles sont très énergivores, très polluantes ... sans même parler du transport du ciment.

                                        Hérodote estime à 20 ans le temps de construction des pyramides, ce qui paraît plausible, ni sous-estimé, ni exagéré. On peut même penser que si cette technique fut utilisée, les constructions ont pu être plus rapides.
                                        Les moules permettent de façonner des pierres différentes, et il est possible de travailler simultanément sur différents endroits de la pyramide. Aujourd’hui on utilise encore cette technique pour le béton.

                                        Hormis la simplicité, évidente, prouvée, de la mise en oeuvre, il y a un élément de la thèse de Davidovits qui tend à me convaincre. Cette pierre de type calcaire contient des nummulites dont la disposition est très désordonnée, ce qui ne correspond pas à de la roche naturelle sédimentaire. En plus de la chimie, la géologie tend à confirmer sa thèse.

                                        Je pense l’inverse de vous, majoritairement les pyramides sont en pierres ré-agglomérées_béton naturel, les « vraies » pierres, il y en a, étant l’exception.

                                        Les théories sont multiples, vous n’êtes pas le premier, et vos conceptions et conclusions techniques pourraient avoir leur utilité.
                                        Bonne journée


                                      • khoufou khoufou 5 octobre 2012 10:24

                                        Bonjour.
                                        Désolé, mais je préfère défendre mon point de vue que de critiquer celui des autres.
                                        Chacun à le droit de penser ce qu’il veut. Je respecte ton choix mais je ne le partage pas.


                                      • francis francis 5 octobre 2012 01:53

                                        Bonjour
                                        Je suis totalement étonné par votre raisonnement.
                                        Tout cela est parfaitement plausible et c’est bien la première fois que je peux l’affirmer concernant la construction des pyramides. Merci mille fois pour toutes ces explications

                                        Je me rappelle un reportage sur cette construction ou un très grand savant, avec un très grand chapeau à la Indiana Johnes soignaient avec saveur le côté mystérieux de tout cela.

                                         Puis le réalisateur tourne sa caméra vers des ouvriers travaillant à la restauration du monument et leur pose la question :

                                        - Et selon vous, comment tout cela a t’il été construit ?
                                        L’ouvrier, assis sur un tas de pierre, entouré de camarades de travail regarde alors l’objectif et mettant ses bras en fourche de part et d’autre de sa tête fait saillir ses biceps.

                                        - Avec ça monsieur répondit-il... puis montrant ses camarades il poursuit : et eux...

                                        Oh ! que j’aimerai voir un film d’animation qui complèterait à merveille votre PPS !
                                        Pourvu que vous puissiez le réaliser.

                                        Mais plus que cela, je forme tous mes voeux pour que vous soyez épaulé par un scientifique dans le futur, scientifique qui pourrait vous donner l’assise nécessaire pour pénétrer le milieu de l’égyptologie.


                                        • khoufou khoufou 5 octobre 2012 06:43

                                          Bonjour et désolé de vous avoir abandonné hier soir, mais le marchand de sable est passé.
                                          Merci pour tous ces compliments, je bois du petit lait.
                                          - L’ouvrier du reportage a raison, la construction des pyramides fait largement appel aux muscles. Elles sont faites de sueur et de souffrance.
                                          - J’aimerai effectivement être épaulé par un scientifique mais aussi par un mécène car ce n’est pas avec ma maigre retraite que je vais pouvoir aller beaucoup plus loin, ne serait-ce que réaliser une vidéo.
                                           


                                        • Alpha&Omega 5 octobre 2012 05:11

                                          Bonjour et chapeau bas...

                                          Vous me permettez, par votre démonstration, de confirmer mon sentiment selon lequel l’homme à perdu son bon sens, ses méthodes empiriques pour faire face au problèmes et qu’il intellectualise trop les choses au point de se perdre. Bravo à vous et je vous souhaite que cette théorie soit validée et... que certains BAC +12 se remette en question ! smiley

                                          Namasté


                                          • khoufou khoufou 5 octobre 2012 06:52

                                            Merci A&O
                                            Il y a toujours eu des ouvriers, des « chefs » et des têtes pensantes. Ça fonctionne donc. Le problème est que mérite revient toujours à cette dernière catégorie. Mais c’est un autre débat.


                                          • gaijin gaijin 5 octobre 2012 08:12

                                            je me joins a la liste des bravos ....
                                            quand la solution paraît « trop » simple on peut être certain que l’on est proche de la vérité

                                            malheureusement les choses étant ce qu’elles sont il faudra peut être encore 100 ans avant qu’une personne « autorisée » a faire des découvertes ne découvre votre solution .....

                                            bon chance pour la suite ....


                                            • khoufou khoufou 5 octobre 2012 08:32

                                              Bonjour gaijin et merci.
                                              Ce que je souhaite avant tout, c’est savoir comment ils ont fait, que ce soit en utilisant ma méthode ou une autre. J’espère le savoir avant d’être âgé de 162 ans.


                                            • volpa volpa 5 octobre 2012 08:24

                                              Je ne comprends pas la vidéo où le même bloc de pierre est censé, en le positionnant différemment, être utilisé pour la pente couverture de finition.


                                              • khoufou khoufou 5 octobre 2012 08:38

                                                Bonjour.
                                                Le bloc central matérialise l’ensemble d’un degré de la structure interne et la zone couleur brique matérialise l’ensemble d’une rampe qu’on transforme en matériaux complémentaire.
                                                Cette animation explique de façon très très très schématique le principe de base de mon hypothèse.


                                              • TDC 5 octobre 2012 08:24

                                                4’30’’ par bloc durant 20 ans, est-ce raisonnable ?


                                                • khoufou khoufou 5 octobre 2012 08:47

                                                  Cette estimation est basée sur la durée de règne de Khéops (car je suppose que c’est de lui dont il question).
                                                  Les égyptologues se réfèrent essentiellement au papyrus de Turin qui lui attribue un règne de 23 ans.
                                                  Un autre source (les listes de Manéthon) lui attribue une durée de règne de 63 ans.
                                                  Bref, on n’en sait rien. De toute façon ce calcul est fait à l’emporte-pièce car il ne tient pas compte de la présence d’une colline interne naturelle qui limite très sensiblement le volume de matériaux de construction utilisé.


                                                • gaijin gaijin 5 octobre 2012 09:32

                                                  n’oublions pas que l’ attribution de la pyramide a chéops est elle même controversée ......
                                                  je ne me suis pas beaucoup penché sur l’ égypte ancienne mais juste assez pour avoir compris que l’on a beaucoup plus d’hypothèses que de certitudes


                                                • khoufou khoufou 5 octobre 2012 09:49

                                                  Des marques de carriers retrouvées dans les chambres de décharges attestent incontestablement que cette pyramide est attribuée à Khoufou (c’est par passion pour cet édifice que j’ai adopté ce pseudo). La dénomination « Chéops » est celle qui a été rapportée par Hérodote et on en trouve bien d’autres (Suphis 1°, Sourid etc.)
                                                  Cela dit, mon hypothèse est compatible avec l’ensemble des pyramides à faces lisses. Je trouve dommage qu’on se focalise immanquablement sur la même.


                                                • gaijin gaijin 5 octobre 2012 10:18

                                                  pour le pseudo j’avais deviné smiley
                                                  par contre je ne savais pas pour les marques de carier
                                                  merci de l’info


                                                • khoufou khoufou 5 octobre 2012 08:50

                                                  Bonjour
                                                  « L’animation est intéressante sauf que l’on parle de blocs de pierre : pas de pâte à modeler »
                                                  Voir ma réponse 2 post plus haut.

                                                  "Que pensez-vous de la théorie qui consiste a penser que la pyramide fut enterrée au fur et à mesure de sa construction et la pyramide finie : la terre déblayée ?"
                                                  Elle nécessiterait l’utilisation de beaucoup plus de matériaux que pour construire la pyramide. Ce n’est pas raisonnable.


                                                • TDC 5 octobre 2012 08:29

                                                  Et encore, 24h/24h...


                                                  • khoufou khoufou 5 octobre 2012 08:51

                                                    Non non, 12h/24h


                                                  • JL JL 5 octobre 2012 09:55

                                                    Bonjour Khoufou,

                                                    cette question d’équivalence de volumes est passionnante. Il est probable qu’à l’époque, on ne savait pas théoriser de la sorte : est-ce que les Égyptiens savaient faire des multiplications ? Cette découverte d’équivalence aurait été faite de manière empirique.

                                                    Bravo pour la mise en page.

                                                    Ne vous formalisez pas des commentaires méprisants, moqueurs ou haineux : il y a beaucoup d’aigris ici, et surtout, des spécialistes, bénévoles ou appointés de tous bords, qui ne sont là que pour décrédibiliser ce site et ses intervenants.

                                                    Bon courage.


                                                    • khoufou khoufou 5 octobre 2012 10:12

                                                      Bonjour JL
                                                      Oui, les égyptiens savaient faire des multiplications et bien d’autres calculs encore.
                                                      De façon plus empirique, les 2 étapes, initiale et finale, de ce volume est le même demi parallélépipède rectangle (boite à chaussure) coupé par l’une ou l’autre de ses diagonales.
                                                      Merci pour tout.


                                                    • Jean-Fred 5 octobre 2012 10:12

                                                      Bonjour et merci pour votre article.

                                                      J’ai une question après avoir vu la vidéo « Egypte : la révélation des pyramides », votre théorie se heurte à un point sensible.
                                                      La pyramide de Gizeh comporte 8 faces et non 4, le dénivelé semble aussi de plus en plus important au fur et à mesure de la construction jusqu’au sommet.

                                                      Qu’en pensez-vous ?


                                                      • khoufou khoufou 5 octobre 2012 10:19

                                                        Tout à fait exact. Le centre de chaque face est en retrait sur un profondeur de 92 ou 93 cm, ce qui a pour effet de déterminer une surface au sol octogonale et huit faces.
                                                        Mais il n’y a aucune incompatibilité avec mon hypothèse.


                                                      • felipe03 felipe03 5 octobre 2012 10:24

                                                        Et par quel moyen faites vous glisser des blocs de pierre de plus de 120 tonnes sur vos rampes ?

                                                        Et ensuite par quel moyen les hissez vous ?
                                                        Connaissez vous l’anti-gravité ?
                                                        Celles et ceux qui ont bâti ces pyramides avaient certainement cette connaissance. smiley)

                                                        • khoufou khoufou 5 octobre 2012 11:26

                                                          70 tonnes est le poids maximum répertorié à ce jour.
                                                          L’usage de traineau est attesté de très nombreuses fois sur des fresques, par des vestiges de rampes et de routes et par quelques exemplaires retrouvés intacts.
                                                          Les rampes, c’est-à-dire, les plans inclinés permettent le changement de niveau.


                                                        • JL JL 5 octobre 2012 11:44

                                                          felipe03, khoufou,

                                                          Permettez moi d’intervenir sur ce sujet :

                                                          Sur une pente à 10%, pour un bloc de 70 tonnes l’effort de traction n’est plus que 7 tonnes. Avec des palans, on peut diviser cet force par 10 (au hasard), et ça ne fait plus que 700 kg. Le poids de 10 hommes, qui pourraient pousser d’un coté, tirer de l’autre par l’intermédiaire d’un cabestan.

                                                          Sur la question des pentes de plus en plus abruptes : plus la pente finale, visée, est abrupte, et plus la théorie est séduisante, à mon avis.


                                                        • khoufou khoufou 5 octobre 2012 12:04

                                                          bonjour felipe03
                                                          De multiples paramètres sont à prendre en compte.
                                                          - Ceux qui gênent la progression : coefficient de frottement des traineau sur la rampe et frottements engendrés par les renvois d’angle.
                                                          - Ceux qui favorisent la progression : une partie du poids des haleurs.
                                                          - Les autres : force des haleurs, espace occupé par chaque haleur etc.
                                                           Dans le contexte de mon hypothèse, pour Khéops, à 60 mètres de hauteur on dispose de 1700 m2 pour répartir les haleurs. A supposer que chaque haleur dispose d’une surface au sol d’1 m2, chaque haleur aurait en charge 70000 kg / 1700 = env. 41 kg. On peut donc négliger tous les calculs de coefficient de frottement..... puisque chaque haleur pourrait presque soulever cette charge.
                                                          Merci


                                                        • khoufou khoufou 5 octobre 2012 12:15

                                                          J’ajoute à mon intervention précédente que les ramps auraient une largeur d’environ 12 m pour Khéops, ce qui est parfaitement compatible avec la déplacement transversal de blocs de 7 mètres de longueurs (les plus lourds)


                                                        • JL JL 5 octobre 2012 12:18

                                                          @ khoufou,

                                                          cette surface de 4700 m2, je ne sais pas comment vous la calculez : si c’est la surface de la pente douce (avant retournement’ )’, vous aurez noté qu’elle diminue avec la hauteur. Donc pour les ultimes blocs, il faudra bien envisager des palans et des cabestans, non ?


                                                        • khoufou khoufou 5 octobre 2012 13:15

                                                          Bonjour
                                                          1700 m2, pas 4700.
                                                          C’est 12 m de large x 140 m de long environ


                                                        • JL JL 5 octobre 2012 13:36

                                                          Oui, j’ai fait une coquille, mais j’avais bien compris.

                                                          140 mètres, pour une pyramide de 230 mètres de base t 146 mètres de haut, c’est la longueur du couloir transversal à 90 mètres de haut. Il reste encore près de 60 mètres de hauteur à monter. Près du sommet, la longueur du couloir se rétrécit à une peau de chagrin.

                                                          Savez vous ce qu’est un cabestan ? C’est une sorte de treuil, mais beaucoup plus pratique : il n’y a pas de pb d’enroulement de câbles. Un winch est le nom qu’on donne aux cabestans moderne.


                                                        • khoufou khoufou 5 octobre 2012 18:23

                                                          De quel couloir parles-tu ? Dans mon hypothèse, la largeur des rampes est constante jusqu’au sommet (environ 12 m)


                                                        • JL JL 5 octobre 2012 19:32

                                                          khoufou,

                                                          cette incompréhension ne vous honore pas, désolé.

                                                          Relisez bien : j’ai parlé de longueur !

                                                          Et regardez votre deuxième dessin : même un enfant comprendrait.


                                                        • khoufou khoufou 5 octobre 2012 19:48

                                                          Bonjour. Désolé d’avoir mal interprété ton message.
                                                          140 m, c’est la longueur des rampes à 60 m (pas à 90 m). Au delà de 65 m environ, le poids maximum des blocs à transporter est inférieur à 2 tonnes. L’augmentation de la pente et la diminution de la longueur des rampes ne sont donc pas problématiques.


                                                        • JL JL 5 octobre 2012 19:51

                                                          « c’est la longueur des rampes à 60 m (pas à 90 m) » (khoufou)

                                                          Bof ! ça dépend des paramètres de la pyramide. J’ai indiqué ces paramètres dans mon post. Il n’a qu’à relire.


                                                        • khoufou khoufou 5 octobre 2012 20:02

                                                          J’éprouve beaucoup de difficultés à interprété tes propos.


                                                        • JL JL 5 octobre 2012 20:12

                                                          khoutou,

                                                          essayez de comprendre mes ’propos’ en revoyant l’idée que vous vous faites de votre interlocuteur.


                                                        • Emile Mourey Emile Mourey 5 octobre 2012 11:06

                                                          @ khoufou

                                                          Félicitations.

                                                          • khoufou khoufou 5 octobre 2012 11:27

                                                            Bonjour Emile
                                                            A présent je sais ce que vous pensez de mon hypothèse. (voir plus haut).
                                                            Merci


                                                          • volpa volpa 5 octobre 2012 11:37

                                                            @ l’auteur,

                                                            Une suggestion !.

                                                            Pour étayer votre hypothèse, faites fabriquer des petits volumes de bois genre légos et faites une démonstration en vidéo.


                                                            • khoufou khoufou 5 octobre 2012 11:44

                                                              Bonjour
                                                              Excellente suggestion car ce serait, effectivement, plus parlant qu’une animation 3D.
                                                              Je m’y attèle dés que possible.


                                                              • JL JL 5 octobre 2012 12:13

                                                                Rebonjour à tous,

                                                                j’ai sous les yeux, le livre "La Pyramide, d’Ismail Kadaré, édité en Livre de poche

                                                                ISBN : 2 - 253 - 13590 - 9

                                                                la couverture est une illustration d’artiste qui représente des hommes construisant une pyramide. On y voit des pentes à environ 10% entremêlées avec des masses constitués de blocs taillés et rangés.

                                                                La différence avec votre description, khoufou, c’est que cette vision d’artiste est floue et semble davantage intuitive que réfléchie.

                                                                En effet, sur votre deuxième schéma, on imagine aisément que chacune des pentes douces mène à ce qui est un plateau, à chaque étape de la construction, si bien que la manipulation des blocs arrivés à l’étage auquel on est arrivé, se fait sur un plan horizontal.



                                                                • L'enfoiré L’enfoiré 5 octobre 2012 13:13

                                                                  On présentait hier soir sur nos antenne, « Kheops révélé »


                                                                  • parousnik 5 octobre 2012 13:17

                                                                    Je conseille a l’auteur de cet article de visionner la vidéo « Khéops révélé »


                                                                    • khoufou khoufou 5 octobre 2012 18:17

                                                                      Bonjour
                                                                      Je connais bien l’hypothèse de J.Pierre Houdin et me garderais bien de formuler la moindre critique. Je note simplement que, malgré les moyen considérable mis à sa disposition, aucun élément ne corrobore son hypothèse. J.P H se plaint de ne pas avoir obtenu certaines autorisation telle que celle qui consistait à photographier la pyramide en infrarouge. Qu’on me permette d’avoir des doutes : depuis quand est on obligé de déposer une demande d’investigation pour photographier la pyramide ?


                                                                    • epicure 5 octobre 2012 21:40

                                                                      Et le coin vide, dont vous montrez la photo , qui correspond à ses projections, c’est pas un élément en faveur de houdin ?

                                                                      Quelle autre théorie que celle de la rampe interne permet de prévoir un trou dans l’angle à cet endroit ?


                                                                    • khoufou khoufou 5 octobre 2012 21:59

                                                                      Selon sa théorie initiale, vers la fin de la construction, les angles (qui permettent le changement de direction des blocs) devaient être bouchés avec de la maçonnerie et les rampes internes devaient restées vides.
                                                                      Le fait de découvrir un angle vide va donc à l’encontre de sa théorie initiale, bien qu’il soit persuadé du contraire.


                                                                    • L'enfoiré L’enfoiré 7 octobre 2012 12:46

                                                                      Bonjour,

                                                                       «  Qu’on me permette d’avoir des doutes : depuis quand est on obligé de déposer une demande d’investigation pour photographier la pyramide ? »
                                                                       Je connais un égyptologue, un homonyme en plus. Je suis un passionné d’égyptologie.
                                                                       Si vous n’avez pas connu Zahi Hawass à l’époque (avant révolution) vous ne diriez pas cela.
                                                                       C’est lui qui veut percer le secret de la Grande Pyramide.
                                                                       D’après lui la chambre du Roi est un leurre pour tromper les pilleurs de sépultures.
                                                                       Il a été remplacé le 22 août 2011 à la tête du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes par Mohamed Abdel Fattah puis un mois après par Moustapha Amine. Très critiqué pour sa relation étroite avec le clan Moubarak, une enquête est par ailleurs en cours contre Zahi Hawass sur des allégations de corruption. 

                                                                    • khoufou khoufou 7 octobre 2012 14:04

                                                                      Bonjour
                                                                      Ne pensez-vous pas que je suis parfaitement au courant des difficultés à interpeller Big Zee, celui dont la grande pyramide est la chasse gardée.
                                                                      Mais prétendre qu’il faut demander l’autorisation de faire ce que font des milliers de touristes chaque jour (photographier la pyramide de l’extérieur), c’est prendre les gens pour des demeurés (pour être poli).


                                                                    • L'enfoiré L’enfoiré 7 octobre 2012 16:41

                                                                      Photographier de l’extérieur ne veut rien dire. Cela est même recommandé. Les touristes, on les adorent.
                                                                      Avez-vous été sur place ?
                                                                      Je connais parfaitement le site.
                                                                      Les autorisations comme il est dit dans la vidéo de Khéops, pour monter, il faut montrer bien plus que pattes blanches.
                                                                      Attention, je ne le ferais pas. Le vertige me l’interdit.
                                                                      Je vous dis que j’ai été en contact avec un égyptologue belge et il m’en a raconté suffisamment pour que je me fasse une opinion encore plus précise.


                                                                    • L'enfoiré L’enfoiré 7 octobre 2012 16:43

                                                                      Pour votre info que je ne suis pas un béotien à ce sujet.


                                                                    • khoufou khoufou 7 octobre 2012 18:21

                                                                      Bonjour
                                                                      Le but de l’opération était d’obtenir le résultat visible sur l’image du bas.
                                                                      Comme vous pouvez le constater, en photographiant la pyramide à 500 m de distance, le problème était réglé. Nul besoin, donc, d’autorisation pour faire ça. Si J.P Houdin a réellement déposé une demande, il a donné le bâton pour se faire battre. Le suspens et le business continue.


                                                                    • khoufou khoufou 7 octobre 2012 19:03

                                                                      Bonjour
                                                                      A propos de la validation de l’hypothèse de J.P Houdin par thermographie infrarouge, voici exactement ce qui était envisagé (besoin d’autorisations pour faire ça ?)
                                                                      "La technique envisagée :
                                                                      Installer une caméra sur le toit d’un immeuble de la ville du Caire afin de prendre un cliché toute les heures (les rayons infrarouges ont la particularité de déceler la structure des objets grâce à leur émission de chaleur). Comme le précise le professeur Xavier Maldague, titulaire de la chaine de recherche du Canada en vision infrarouge multipolaire, "le principe de base est lié au subtil décalage entre les variations du chauffage solaire et la réponse thermique de la pyramide à celui-ci, ce décalage étant en fonction de la construction du monument."


                                                                    • khoufou khoufou 5 octobre 2012 13:19

                                                                      Je dois m’absenter. Je reviendrais vers 18h30 pour répondre à vos interventions.
                                                                      Merci et désolé.


                                                                      • Faedriva 5 octobre 2012 13:24

                                                                        En tout cas si cette technique n’est pas forcément commune partiellement ou totalement à toutes celles égyptiennes, elle peut très bien être une voie de construction qui expliquerait la construction de quelques américaines ou quelques unes des chinoises très antiques.


                                                                        • khoufou khoufou 5 octobre 2012 18:18

                                                                          Pourquoi pas, mais je suis pas qualifié pour en parler.


                                                                        • gaijin gaijin 5 octobre 2012 19:00

                                                                          pour les pyramides d’ amérique du sud c’est différent j’ai vu des documents ou ils expliquaient que dans certains cas c’était plusieurs pyramides successives construites en poupées russes au fil du temps
                                                                          désolé je n’ai plus les sources


                                                                        • Lheureux Philippe Lheureux Philippe 5 octobre 2012 13:47

                                                                          Pourquoi faire des rampes alors que les faces de la pyramide sont déja des rampes ? Personnellement, si je devais construire une pyramide , je me servirais des faces lisses pour y installer des ascenceurs à pierres.Le contrepoids pouvant être réalisé à l’aide de petits sacs de sables qui font l’aller retour par une chaine humaine entre le bas et le haut de l’ascenceur. Dans votre théorie , même à volume égal , modifier une rampe pour en faire une façade est voué à l’échec ( angles différents ) et ne cadre pas avec l’observation montrant le plus beau calcaire utilisé pour la façade.

                                                                           


                                                                          • khoufou khoufou 5 octobre 2012 18:29

                                                                            Bonjour Philippe
                                                                            Je suis bien d’accord avec toi. Moi aussi, si je devais construire une pyramide, je ferais autrement. Le challenge n’est pas de comprendre comment Philippe Lheureux aurait fait, mais comment les Égyptiens ont fait. Quant au beau calcaire, si tu avais visionné ma présentation PowerPoint tu constaterais que ce n’est pas du tout voué à l’échec.


                                                                          • travelworld travelworld 5 octobre 2012 15:20

                                                                            Reviens Yul Brynner !!!!


                                                                            • curieux curieux 5 octobre 2012 15:35

                                                                              Finalement, on s’aperçoit que personne ne sait rien. Que des hypothèses plus ou moins farfelues. Les Ricains collent Dieu partout. Personne ne parle des problèmes gênants comme la forme et la taille des pierres. Chacun cherche sa petite notoriété en essayant de trouver une solution. Les techniques actuelles ne permettent pas de faire une pareille pyramide.
                                                                              Soyons aussi modestes que ces batisseurs l’ont été.


                                                                              • khoufou khoufou 5 octobre 2012 18:34

                                                                                Avec un simple mètre à ruban. Mais ce point est développé dans ma présentation PowerPoint.


                                                                              • JL JL 5 octobre 2012 19:30

                                                                                « Avec un simple mètre à ruban » ?!!!

                                                                                Qu’est-ce qu’on va prouver avec un mètre à ruban ?

                                                                                Actias. il n’est pas nécessaire d’avoir obtenu la médaille Fields pour comprendre ce qui est proposé là.

                                                                                Par ailleurs, d’autres civilisations ont duré plus longtemps sans pour autant faire de l’arithmétique. Et de la géométrie.

                                                                                Quoi qu’il en soit, j’aimerais qu’un égyptologue intervienne : que je sache, la notation décimale, parfaitement adaptée à l’arithmétique.

                                                                                « Les Égyptiens de l’Antiquité utilisaient un système de numération décimal mais dans lequel zéro n’existait pas. Chaque ordre de grandeur (unités, dizaines, centaines, etc.) possédait un signe répété le nombre de fois nécessaire. C’est donc un système additionnel. »


                                                                              • khoufou khoufou 5 octobre 2012 19:38

                                                                                Bonjour
                                                                                La réorganisation des pierres des rampes implique que, par exemple, des pierres du 15° niveau ont été déplacées vers le 1°niveau, du 14° vers le 2° etc.
                                                                                En se livrant à quelques mesures, ont pourrait prouver que de tels déplacement ont bien eu lieu.
                                                                                (Pour plus de détails, voir ma présentation PowerPoint)


                                                                              • JL JL 5 octobre 2012 20:17

                                                                                Non !

                                                                                On ne peut seulement prouver que ce serait possible. Pas que ça a été fait ainsi nuance.

                                                                                Essayez de compendre les questions qu’on vous pose, khoufou.


                                                                              • khoufou khoufou 5 octobre 2012 22:19

                                                                                Admettons.
                                                                                - Il y aurait de très fortes présomptions que........
                                                                                - Il y aurait 9 chances 10 pour que ....


                                                                              • khoufou khoufou 5 octobre 2012 18:35

                                                                                Bien sur. Je dispose d’une documentation bien fournie.


                                                                                • khoufou khoufou 5 octobre 2012 19:00

                                                                                  Bonjour
                                                                                  Les seuls documents en lignes sont les plans et le descriptif complet des architectes italiens Maragioglio & Rinaldi. Ils ont l’avantage de fournir des mesures exprimées en mètres.
                                                                                  Par contre, les légendes sont rédigées en Italien et le descriptif est rédigé en Italien et en anglais.
                                                                                  Voici les liens :
                                                                                  - L’architettura delle piramidi Menfite - Parte IV : Testo (descriptif)
                                                                                  - L’architettura delle piramidi Menfite - Parte IV : Tavole (plans)
                                                                                  Tous les autres descriptifs en lignes sont en pouces et mes autres documents ne sont pas en ligne.


                                                                                • francis francis 6 octobre 2012 10:01

                                                                                  Khoufou

                                                                                  Je reviens sur mes questions précédentes, mais tout d’abord, permettez-moi de vous dire comme je suis heureux que tant de gens vous soutiennent ici.

                                                                                  Ceci dit :
                                                                                  - Il serait peut-être bon que vous décriviez ce dont vous avez besoin.

                                                                                  - Avez-vous un scientifique en référent ?
                                                                                  - De combien d’argent avez-vous besoin pour continuer ?
                                                                                  - Pourquoi pas mettre un lien : faire un don sur un site internet.
                                                                                  Vous « monter » en une association loi 1901 vous autoriserait à avancer bien plus vite.

                                                                                  Je me permets d’insister respectueusement, mais vous avez absolument besoin de l’aide de la faculté pour continuer.

                                                                                  Travaillant dans un milieu universitaire, je sais l’importance de s’en remettre à un maitre pour que l’on puisse avancer. Seul, on ne peut pas grand chose.

                                                                                  Hors, parmi les lecteurs, je suis persuadé que, peut-être (soyons prudent) quelqu’un pourrait vous introduire dans ce milieu.
                                                                                  Sans vous faire de promesses, il est possible que je puisse intervenir bien que ce ne soit absolument pas mon domaine d’investigation, au moins vous obtenir un rendez-vous.
                                                                                  Mais quelqu’un a peut-être (je suis prudent) un moyen plus efficace, un appui précis.

                                                                                  Je pense que si, comme je pense que vous l’êtes, les choses sont faites en toute transparence, nous devrions pouvoir vous aider. Je dis nous car j’ai ce sentiment.


                                                                                  • khoufou khoufou 6 octobre 2012 10:23

                                                                                    Bonjour Francis
                                                                                    A la lecture de votre message, je constate à quel point j’ai besoin de conseils. Vous m’en fournissez quelques-uns et vous en remercie infiniment.
                                                                                    Questions / Réponse :
                                                                                    - Avez-vous un scientifique en référent ? / Non
                                                                                    - De combien d’argent avez-vous besoin pour continuer ? / Je n’y ai même pas réfléchi.
                                                                                    - Pourquoi pas mettre un lien : faire un don sur un site internet / Je ne sais pas comment procéder.
                                                                                    - Vous « monter » en une association loi 1901 vous autoriserait à avancer bien plus vite./ C’est une idée qui ne n’avais pas envisagé.
                                                                                    - Travaillant dans un milieu universitaire, je sais l’importance de s’en remettre à un maitre pour que l’on puisse avancer. Seul, on ne peut pas grand chose./ J’en ai bien conscience, c’est pourquoi j’ai lancé cette « bouteille à la mer »

                                                                                    Comme vous le constatez, je suis bien ignorant des subtilités visant à faire connaître un projet ; en fait, je me sens bien seul. Votre intervention me rassure à un point que vous ne sauriez imaginer. Merci infiniment, quoi que vous puissiez faire pour m’aider.
                                                                                    Michel


                                                                                  • khoufou khoufou 6 octobre 2012 10:39

                                                                                    Francis
                                                                                    Les carburants qui me permettent de fonctionner sont l’amitié, la confiance, les encouragements.
                                                                                    Sans cela, mon moteur s’arrête. Dans le cadre de mes recherches sur la façon de construire les pyramides, j’ai eu le soutien de nombreux membres du forum égyptologique ddchampo à qui je rends hommage dans ma présentation PowerPoint. Sans eux, j’aurais sans doute jeté l’éponge.
                                                                                    A présent que cette étude est bien avancée, je suis déboussolé.
                                                                                    Votre intérêt pour ma démarche, ainsi que vos précieux conseils sont donc providentiels.
                                                                                    Merci encore


                                                                                  • JL JL 6 octobre 2012 11:14

                                                                                    khoutou,

                                                                                    ne croyez pas que j’ai cherché à vous décourager, mon premier post était sincère. Mais je crois que vous avez évacué bien légèrement ma question : votre calcul de 1700 m2, 1700 pousseurs, ne tient pas la route.


                                                                                  • khoufou khoufou 6 octobre 2012 12:10

                                                                                    Bonjour JL
                                                                                    N’ayez pas d’inquiétude, simplement je n’avais pas correctement saisi le sens de votre question. Je mettrais ça sur le compte de l’âge,mais ma femme aurait peut-être un avis différent smiley
                                                                                    Concernant la surface des rampes entre 40 et 60 m de hauteur, je me suis référé aux données recueillie sur le fichier 3D qui m’a permis de réalisé cette image.
                                                                                    Les dimensions sont rigoureusement conformes à celles de la grande pyramide (230.35 m de base) et l’angle de pente est rigoureusement respecté (51°51’).
                                                                                    J’obtiens les données suivantes :
                                                                                    - Partie pentue : 107,20 m
                                                                                    - La moitié du palier supérieur (L’autre moitié n’est pas exploitable), 12,95 m.
                                                                                    - Palier inférieur : 12,95 m.
                                                                                    - Largeur des rampes : 13,40 m

                                                                                    La longueur totale exploitable est donc de 107,2 +12,95 + 12,95 = 133.10 m.
                                                                                    La surface totale exploitable est de 133,10m x 13.40 m = env. 1783 m2
                                                                                    Si on n’exploite seulement la partie en pente, la surface est quand même de 1436 m2.

                                                                                    Les haleurs ne se déplacent pas. Ils tirent la corde vers eux (haler).
                                                                                    Telles sont les données auxquelles je me réfère.

                                                                                    Donne-moi ton point de vue afin que nous puissions échanger sereinement.

                                                                                    Pour les dimensions correspondant au sommet, je dois d’abord retrouver le fichier correspondant car c’est un sacré bazar sur mon PC. Je vous demande donc un peu de pacience.


                                                                                  • JL JL 6 octobre 2012 14:23

                                                                                    khoufou,

                                                                                    vous pourriez mettre sur le compte de l’âge également, ma réaction un peu soupe au lait. Bah, on ne se refait pas.

                                                                                    J’aurais deux objections qui n’en font peut-être qu’une.

                                                                                    La largeur des rampes ne me pose ni problèmes ni questions, et je vais tout de suite évacuer l’une des objections : sans poulies de renvoi, il n’est pas possible de procéder en tirant ; en effet, à mesure que la charge monte la rampe, la longueur utile de la rampe diminue et tend vers 12.95 mètres ( la longueur du palier !!! pourquoi une telle précision ????) . C’est d’ailleurs ce qui se produit aussi, au fur et à mesure qu’on monte en étages, càd qu’on accumule les paliers. La longueur utile varie donc avec la hauteur de la pyramide et l’avancement de la charge le long de la rampe.

                                                                                    Il manque une donnée, à savoir, la pente. Si elle est constante, ce qui serait de bon sens, le delta de hauteur entre palier bas et palier haut, à l’étage considéré, serait de 107x10%, soit plus de 10 mètres.

                                                                                    Il est clair que la rampe se construit à mesure que la pyramide gagne en hauteur ; nécessairement, puisque la hauteur des couches de blocs est de quelques dizaines de cm. Si bien qu’au démarrage d’un nouvel étage (n+1), la nouvelle longueur de rampe exploitable pour hâler est quasi-nulle : 6 mètres pour des couches successives de 60 cm.

                                                                                    Autrement dit, est-ce que votre idée ne se résume pas seulement à ces quantités de matériaux dont le volume est constant (par construction), qu’ils soient utilisés en tant que rampe ou en tant que parement, puisque la question du comment demeure entière.

                                                                                    Et là, je repose ma question : auraient-il pu utiliser, oui ou non, des poulies de renvoi ? Des palans ? Des cabestans ?


                                                                                  • JL JL 6 octobre 2012 15:33

                                                                                    khoufou,

                                                                                    je vais même plus loin : pourquoi avoir imaginé des rampes en double emploi ? Que dis-je, en quadruple emploi ?

                                                                                    Je m’explique : à l’instant t de votre scénario, il y a quatre rampes (une par face) qui accèdent toutes au même plateau constitué par le sommet de la pyramide en construction (imaginairement tronquée).

                                                                                    Il suffirait d’une seule rampe, qui fait le tour, en colimaçon. Avantage : même largeur, mais pente 4 fois plus faible. Donc 4 fois plus facile à hâler. La rampe monte en même temps que la pyramide, couche de pierres par couche de pierres.

                                                                                    Qu’en pensez vous ?

                                                                                    Qu’en pensez vous ?


                                                                                  • khoufou khoufou 6 octobre 2012 18:06

                                                                                    Bonjour JL
                                                                                    Vos remarques concernant la variation de longueur d’une rampe en fonction de l’avancée des travaux est tout-à-fait pertinente. Je n’ai pas jugé utile d’intégré ce paramètre dans ma démonstration car, comme vous allez le constater, son incidence est négligeable.
                                                                                    Les données :
                                                                                    - A ce niveau (le 3°), la pente des rampes est de 19 %.
                                                                                    - Hauteur maximum de la rampe ; 20 m.
                                                                                    - Longueur maximum de la partie triangulaire de la rampe : 105,25 m.
                                                                                    - Longueur maximum de la partie pentue : 107,15 m.

                                                                                    En reprenant les données précédente relatives à la longueur exploitable des paliers hauts et bas (12,95 m chacun, longueur obtenue en cherchant à optimiser au maximum les rampes) et à la largeur des rampes (13,40 m) :
                                                                                    - Surface exploitable lorsque la rampe n’est pas encore construite :
                                                                                    (12,95 + 105,25 + 12.95) x 13,40 = 131,15 x 13,4 = env. 1757 m2
                                                                                    - Surface exploitable lorsque la rampe atteint sa hauteur maximum (20 m)
                                                                                    (12,95 + 107,15 + 12,95) x 13,4 = 133.05 x 13,4 = env. 1783 m2
                                                                                    La différence n’est donc que de 26 m2 soit environ 25 haleurs, valeur qui est, vous en conviendrez, relativement négligeable (1,5 %).

                                                                                    Concernant l’utilisation de poulies ..., dans mon étude je fais référence à des renvois d’angle verticaux (5 par rampe sur l’image désignée précédemment) lubrifiés, cerclés de cuivre ou rotatifs. Cette dernière proposition n’est pas très éloignée de la poulie. Bien entendu, il faut aussi des renvois d’angle horizontaux à chaque rupture de pente pour prévenir la rupture des cordes.
                                                                                    L’usage de cabestan ou de moufle n’est pas à exclure. Ça aurait pour effet de diminuer l’effort de traction sur les cordes et donc, la quantité de personnel. Par contre, ça diminuerait proportionnellement la vitesse de déplacement des traineaux et, par voie de conséquence, augmenterait le temps de travail. Tout le problème est là, qu’ont ’ils privilégié ?

                                                                                    Concernant l’organisation des rampes :
                                                                                    J’ai privilégié cette disposition car elle permet de laisser certains massifs d’arêtes apparents (un sur deux) tout au long de la construction. De cette façon ? le contrôle de l’alignement des arêtes sera possible en permanence évitant ainsi toute déformation de la structure (vrillage ...)
                                                                                    Par ailleurs, cette disposition permet de spécialiser certaines rampes :
                                                                                    - Rampe lubrifiée pour le déplacement des traineaux.
                                                                                    - Rampe sèche réservée au personnel de halage.

                                                                                    Désolé d’avoir tardé à répondre.


                                                                                  • Radix Radix 6 octobre 2012 18:18

                                                                                    Bonjour JL

                                                                                    Comme la poulie n’a été inventée que quelques siècles plus tard, ils y a peu de chance que ce système de rampe soit la clef de l’énigme

                                                                                    Radix


                                                                                  • khoufou khoufou 6 octobre 2012 18:29

                                                                                    Un petit complément relatif aux phénomènes de frictions :
                                                                                    Si on dispose du personnel nécessaire (1700) et que chaque haleur exerce une traction horizontale de 5 kg (bande de fainiasses), l’ensemble des haleurs exerceront un effort horizontal de 1700 * 5 = 8500 kg. Du fait que le plus lourd bloc à tracter pèse 70000 kg, le coefficient de frottement global (traineau sur rampe + cordes sur renvoi d’angle) sera de : 8500 / 70000 = environ 12 % (carrément merdique et donc parfaitement envisageable).


                                                                                  • khoufou khoufou 6 octobre 2012 19:05

                                                                                    JL
                                                                                    Un argument supplémentaire en défaveur de votre proposition de rampe en colimaçon ainsi que de toutes les théories « rampistes » émises jusqu’à la mienne :
                                                                                    La rampe unique, enveloppante ou rectiligne, impose au haleurs de circuler sur le même support que les traineaux. Du fait que les rampes sont nécessairement lubrifiées, il est clair que les haleurs vont déraper.
                                                                                    Comme je l’ai dit précédemment, « mes » haleurs sont répartis sur une surface sèche non dérapante.


                                                                                  • JL JL 6 octobre 2012 19:49

                                                                                    Bonsoir Radix,

                                                                                    vous voulez vraiment dire les poulies, ou bien les palans ?

                                                                                    Parce que, les rondins de bois sous une charge sont des sortes de poulies. Et ça, c’est vrai pour toutes les civilisations un tant soit peu évoluées.

                                                                                    khoutou, je répondrai plus tard à vos objections ;


                                                                                  • khoufou khoufou 6 octobre 2012 20:09

                                                                                    Mea culpa, dans mon calcul précédent (force exercée par les haleur) j’ai négligé par précipitation le paramètre « augmentation de l’effort en fonction de la pente ».
                                                                                    Du fait qu’on ne connait pas le total des frictions, bien des combinaisons sont possibles.
                                                                                    En voici une qui est basée sur une friction cumulée de 10 % qu’on peut considérer comme très mauvaise :
                                                                                    Pente : 19 % / charge : 70 tonnes / nombres de haleurs : 1670 / longueur de la rampe si les haleurs sont répartis sur 18 files (9 cordes) ; 93 m / effort horizontal par haleur : 12 kg.


                                                                                  • JL JL 6 octobre 2012 20:34

                                                                                    khoufou,

                                                                                    deux choses, ou trois.

                                                                                    Cordes sur renvois d’angles ? Mais les renvois d’angle, c’est comme des poulies, non ? cf. ma question.et ma réponse à Radix.

                                                                                    1700 haleurs ? Il semble que vous n’ayez tenu aucun compte de mes objections, au sujet des rampes et des variations de longueurs.

                                                                                    Enfin, au sujet des rampes lubrifiées : j’en doute, sur un lit de pierres. Les rondins me paraissent plus évident. Cf. Les moais


                                                                                  • Radix Radix 6 octobre 2012 20:54

                                                                                    Bonsoir JL

                                                                                    Les palans ont besoin de poulies pour fonctionner, donc retour case départ.

                                                                                    A l’auteur

                                                                                    Cela va être dur de faire tenir 1700 bonhommes sur ta rampe et je t’explique pas le problème quand ils arrivent en haut du virage !

                                                                                    Radix


                                                                                  • Radix Radix 6 octobre 2012 21:38

                                                                                    Heu JL, avec les rondins on tombe sur un autre problème : les surfaces boisée Égyptiennes n’auraient jamais pu fournir la quantité de bois nécessaire, de plus, vu la distance des carrières au site, il y a tout le transport en amont !

                                                                                    Ensuite les haleurs faut les nourrir et pas avec un bol de riz vu les efforts déployés.

                                                                                    Au fait, l’esclavage n’existait pas en Égypte (c’est une invention de la Bible) donc il fallait les payer ces braves travailleurs qui en plus étaient probablement saisonniers, ne bossant que pendant les crues du Nil, attendant de reprendre leur travail d’agriculteurs !

                                                                                    Radix


                                                                                  • JL JL 6 octobre 2012 22:54

                                                                                    Radix,

                                                                                    il va de soi que si l’on peut utiliser des poulies sans palans, on n’a pas de palans sans poulies. Un renvoi d’angle, une poulie, qu’importe : le résulta est le même, puisqu’une poulie c’est un renvoi d’angle perfectionné.

                                                                                    Maintenant, je n’imagine pas 1000 bonshommes tirant sur la même corde. Et pas davantage, plusieurs cordes impliquant autant de renvois d’angles.


                                                                                  • khoufou khoufou 6 octobre 2012 23:00

                                                                                    @ JL
                                                                                    « Cordes sur renvois d’angles ? Mais les renvois d’angle, c’est comme des poulies, non ? »
                                                                                    On est d’accord. C’est ce que je précisait précédemment :: "Concernant l’utilisation de poulies ..., dans mon étude je fais référence à des renvois d’angle verticaux (5 par rampe sur l’image désignée précédemment) lubrifiés, cerclés de cuivre ou rotatifs. Cette dernière proposition n’est pas très éloignée de la poulie«  ; ça me semble clair.

                                                                                     »1700 haleurs ? Il semble que vous n’ayez tenu aucun compte de mes objections, au sujet des rampes et des variations de longueurs« .
                                                                                    On n’arrivera donc jamais à se comprendre.

                                                                                     »Enfin, au sujet des rampes lubrifiées : j’en doute, sur un lit de pierres. Les rondins me paraissent plus évident. « 
                                                                                    As tu déjà essayé ? J’en doute, car c’est ingérable du fait que les rondins partent dans tous les sens. Cette histoire est sans doute née dans l’esprit d’un bureaucrate.
                                                                                    Quant aux moais, je t’invite à relire en détail la page que tu viens de citer et surtout, son titre.
                                                                                    Et surtout, regarde cette video

                                                                                    @ Radix
                                                                                     »Cela va être dur de faire tenir 1700 bonhommes sur ta rampe et je t’explique pas le problème quand ils arrivent en haut du virage !"
                                                                                    1700 m2 pour 1700 bonshommes ; c’est mieux qu’au stade dans les tribunes.
                                                                                    Enfin, les haleurs ne se déplacent pas. Il hale la corde (tirer vers soi).


                                                                                  • khoufou khoufou 6 octobre 2012 23:30

                                                                                    @JL
                                                                                    "Maintenant, je n’imagine pas 1000 bonshommes tirant sur la même corde. Et pas davantage, plusieurs cordes impliquant autant de renvois d’angles."
                                                                                    Pourquoi, craindrais-tu une rupture des cordes. Rassure-toi, avec une friction globale de 10% et une charge de 70.000 kg, la traction globale sur l’ensemble des cordes n’est que de 7000 kg et pour chacune des 9 cordes c’est 780 kg. Je ne vois pas où est le problème.


                                                                                  • JL JL 7 octobre 2012 12:10

                                                                                    khoufou,

                                                                                    plutôt que des palans, inexistants à l’époque, il n’est pas incongru d’imaginer l’emploi de leviers. C’est intuitif, et je ne doute pas qu’à l’époque on avait compris le système. Archimède ne disait-il pas : « Donnez moi une levier assez grand, et je soulèverai le monde » ?

                                                                                    Alors, voilà : un pieu de 5 mètres prenant appui sur le sol de la rampe, ou sur le mur : à un mètre du pivot est fixée la corde qui tire. A 5 mètres, la corde qu’on tire. Vous avez besoin de 5 fois moins de haleurs.

                                                                                    Autant de leviers qu’il y a de cordes.

                                                                                    Une deuxième série de leviers palan ’ en série’, et vous n’avez plus besoin que de 68 haleurs.


                                                                                  • khoufou khoufou 7 octobre 2012 12:21

                                                                                    Bonjour JL
                                                                                    En effet, il n’existe aucun outil plus efficace que le levier pour manipuler des blocs de pierre. Je suis même persuadé que c’est, au moins partiellement, de cette façon que la maçonnerie des rampes a été réorganisée car ça concerne des blocs de dimensions relativement réduites.
                                                                                    Par contre, comme je le disais précédemment, plus on démultiplie les efforts de traction plus on diminue la vitesse de déplacement et donc, plus on augmente le temps de travail. C’est un choix auquel il faut réfléchir. Je ne sais pas lequel ils ont fait.


                                                                                  • JL JL 7 octobre 2012 12:38

                                                                                    khoufou,

                                                                                    ne dit-on pas "le temps ne respecte pas ce qu’on fait sans lui ?

                                                                                    Je crois qu’il n’y a pas de meilleures confirmations que les pyramides.

                                                                                    Et payer 1700 ouvriers un jour, ou 10 ouvriers 10 jours, je crois qu’il n’y a pas photo : cf. les problèmes de recrutement, d’intendance, de gestion d’éventuelles grognes, etc.

                                                                                    Ceci dit, vous êtes plus calé que moi sur le sujet, et je parle sans savoir.

                                                                                    Bonne journée.


                                                                                  • curieux curieux 7 octobre 2012 01:04

                                                                                    Pour le site de Machu Picchu, il ya des murs en pierres qui pèsent autant que les pierres de la pyramide. Difficile d’envisager des rampes dans ces hautes montagnes. Alors pour construire en plaine, ce devait être du gateau, non  ?


                                                                                    • jack mandon jack mandon 7 octobre 2012 02:01

                                                                                      Très intéressant votre article.

                                                                                      Quel souffle d’inspiration et de créativité il a fallu, pour faire émerger ces doigts divins.

                                                                                      Je ne puis m’empêcher de penser aux indigènes et aux touristes qui tournent autour.
                                                                                      Des fourmis analphabètes qui agitent leurs antennes en s’interrogeant.
                                                                                      Je ne sais pas si le dieu des pharaons est mort, mais l’espèce humaine est en voie
                                                                                      de disparition.

                                                                                      Merci pour l’intelligence de votre article...peut être un de vos ancêtres lointain participa
                                                                                      un jour à l’élaboration de ces géométries mystérieuses.

                                                                                      Lorsque les égyptiens ont construit la grande pyramide, ils ont aligné les couloirs principaux afin qu’ils soient éclairés par Thuban, l’étoile polaire de l’époque, ( 2500 ans avant Jésus)


                                                                                      • khoufou khoufou 7 octobre 2012 08:51

                                                                                        Merci infiniment jack


                                                                                      • Jean Jolly Jean Jolly 7 octobre 2012 12:25

                                                                                        Je poste rarement sur Avox et généralement sur les articles liés à la politique mais je dois dire que ce billet est très intéressant car il prouve qu’un ouvrier peut dépasser d’intelligence les élites issues des plus grandes écoles.

                                                                                        Encore bravo et tous mes encouragements pour le futur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès