Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La convergence NFC

La convergence NFC

Vous connaissez l'interface "visible" distribuant données, fonctions et applications à volonté. Elle est au croisement des phénomènes de convergence numérique, éditorial. Et au croisement de cette interface et de la convergence des applications, se trouve l'interface mobile. Avec les cartes NFC, c'est l'interface "invisible" qui va se développer et former un pont entre l'interface mobile et le monde, une convergence entre l'homme et le monde.

Vous naviguerez physiquement et vous trouverez un terminal NFC qui gèrera à votre guise des contenus, fonctions et applications, dans la relation qu'une entreprise aura voulu développer avec vous depuis ce terminal, sans que vous ayez pris connaissance ou téléchargé ou ouvert quoi que ce soit comme application auparavant. C'est le cas avec une carte de paiement sans contact, la fonction n'a pas été téléchargée dessus auparavant. Avec un téléphone mobile, il s'agit d'imaginer les applications "invisibles" qui pourront être développées en complément des applications "visibles". Et lorsque les cartes sans contact seont suffisament répendues, les vols sans contacts se répendront et le mobile deviendra la forme la plus sécurisé de carte de paiement grâce à l'électronique permetttant de controler le paiement quelle que soit la façon.

En fait, avec les cartes NFC, l'Homme va se comporter comme un chien qui renifle le derrière d'une chienne ou urine contre un poteau. Un terminal NFC permet d'avoir des informations sur le support, l'environnement, soi-même et sur les autres personnes qui ont croisé ce support. Il sera possible grâce à quelques gestes de développer toutes les fonctionnalités "invisibles" possibles NFC. Le Business NFC se fera entre l'opérateur mobile (et son interface), l'entreprise propriétaire du support, et l'entreprise qui souhaite utiliser ce support. Comme il y a eu convergence éditoriale entre les annonceurs et les utilisateurs, et qu'il est en court une convergence des applications sur le téléphone mobile, c'est bien une application qui va développer tout un business model, un nouveau canal. Mais y aura-t-il un marché entre programmeurs et utilisateurs ? Absolument pas.

L'univers des cartes NFC comme celui du web ou celui de la machine et de l'homme sont tous des interfaces de pouvoir et de volonté, tout comme le sont le peuple, l'entreprise et l'Etat en économie. Il semble que l'homme rentre à un niveau de convergence vers son organisation fondamentale répétée au plus haut niveau, comme pour engendrer une entité au niveau informatique et économique, comme une interface symbiotique. Et si l'univers est une fractale, peut-être que les particules les plus infimes se comportent comme ces cartes et que l'univers n'est qu'une interface. Une chose deviendra certaine avec les cartes sans-contacts démocratisées, une chose de nous parle, et possède des pouvoirs illimités.


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • rotule 6 avril 2013 19:47

    Je m’en vais voter « NON » à votre article. L’information est intéressante mais vous la présentez positivement, alors que pour moi, cela décrit l’enfer.
    Ou vous n’avez jamais lu « 1984 », vu la série télévisée « Le prisonnier », .... et bien d’autres.


    • Centralia 8 avril 2013 19:26

      Il n’y a rien de positif ni négatif. C’est juste une analyse car je pense que cette réalité « business » n’est pas bien comprise.

      Pourquoi l’enfer ?

      Quel est le rapport avec 1984 ?


    • iggypost 8 avril 2013 21:50

      Bonjour, que l’on soit pour ou contre, il y a aussi certains avantages à cette technologie, ne serait-ce que dans le domaine de la médecine de la santé, des soins à domicile, les applications du sans contact dans le domaine de la santé n’en sont qu’au début. Voici un exemple de ce qu’on peut en faire sur ce lien, mais il y en a d’autres : http://tiny.cc/tsp8tw

      bonne journée


      • Gnaffron 24 avril 2013 16:23

        Par quel bout saisir cet embrouillamini abscons que vous prétendez article. Il n’y a pas un paragraphe qui ne soit truffé de phrases incompréhensibles, de termes dénués de signification claire, le tout agencé par une personne ne sachant visiblement pas de quoi elle parle.

        Pour clarifier, NFC signifie Near Field Communication (c’eut été louable que de le préciser). Il s’agit d’un standard de communication sans-fil soit entre machines (mode peer-to-peer), soit entre une machine et un terminal « passif » (extension de la norme RFID, qui équipe par exemple nombre de badges d’entrée dans les entreprise). La principale caractéristique de cette norme est qu’elle ne peut pas fonctionner au delà de quelques centimètres, une dizaine environ.

        Cette caractéristique permet d’imaginer des applications originales, car l’activation de la communication suppose une action physique et volontaire de l’utilisateur : se rapprocher du périphérique avec lequel il souhaite communiquer. Bien sur se pose la question de la sécurité pour éviter les vols de données et autres actions malicieuses, mais ni plus ni moins qu’avec n’importe quelle technologie de communication sans fil. La faible portée de la communication plaiderait même pour une sécurité accrue, toutefois ce point est discutable, tant il n’est pas établi qu’un terminal puisse dépasser cette portée prévue.

        Rien de bien révolutionnaire donc. Pour nos téléphone portable cela signifie surtout un avantageux remplacement de la norme BlueTooth, cette d’une portée supérieure, mais surtout affreusement mal concue, mal pratique, onéreuse (les puces coutent une fortune) et gourmande en ressource (rien de mieux pour vider une batterie que de laisser votre BlueTooth allumé).

        Du coup vos remarque telles que "En fait, avec les cartes NFC, l’Homme va se comporter comme un chien qui renifle le derrière d’une chienne ou urine contre un poteau« sont d’un ridicule consommé. D’un autre coté, quand je lis  »Et si l’univers est une fractale, peut-être que les particules les plus infimes se comportent comme ces cartes et que l’univers n’est qu’une interface", je vois que j’ai affaire à un gogo mystique (un de plus, l’espèce pullule en ces lieux) qui n’a aucune espèce de compétence pour parler du sujet en question. C’est louable que de vouloir contribuer à un média participatif, encore faudrait-il que vous ayez quelque chose d’intelligent à dire.


        • Beru 24 avril 2013 18:00

          SI beaucoup de concept compliqués sont effleurés c’est fait pour discuter. Et le passage que vous citez est effectivement très « tordu »

          Par contre j’ai du mal à vous aider à propos de ce que vous ne comprenez pas sur les application NFC et comment va évoluer ce secteur.

          J’ai l’impression que pour vous le NFC est juste un système de paiement. Ca va permettre beaucoup d’autre choses. Même si ce n’est que puce qui envoie des données à courte distance avec des énergies faibles (rien de révolutionnaire) c’est bien le développement de son interface sur un terminal mobile dont il s’agit.

          Le but est d’expliquer :
          - que l’interface utilisateur invisible va se développer (après l’interface visible)
          - qu’il y aura un système NFC et non une panoplie d’application NFC pour l’utilisateur

          - développe les facettes de la convergence.
          - qu’il y aura un marché de développement d’application en BtoB que les opérateurs téléphoniques doivent investir.

          - ouvrir très rapidement sur une vision du monde (sachez que même la votre avant qu’on vous l’ai dictée - soyez en sûr vous ne fates que reformuler bêtement - a commencé par être une théorie dite « ésotérique ») - faire ça est plus fort que moi. Si les théories fondamentales de l’univers vous intéresse documentez vous, vos remarques prouvent clairement que vous en avez besoin.

          En ce qui concerne mon approche sachez que même si elle est effectivement iconoclaste elle m’a permis de concevoir avant l’heure en 2003 le projet AUTOLIB, en 2004 le projet BETTERPLACE, en 2005 le double bureau de Windows 8, en 2006 une final au concours de projet d’entreprise de la caisse d’Epargne avec un nouveau projet écologique. Aujourd’hui je m’intéresse d’avantage au système économique (voir mon site) Bien sûr les spécialistes comme vous ne comprenaient rien. Aujourd’hui ils continuent de penser qu’ils comprennent quelque chose... Mais je n’ai aucune rancœur. Je continue, j’avance. 

          Pour résumer mes recherches concernent les systèmes d’échange humain. Information, mobilité, économie  (flux, énergies) qui semblent converger pour faire émerger un système informatique qui pourra aider l’Homme à équilibrer l’économie. 

           

          Que j’écrive mal... peut-être

          Que je n’ai rien d’intelligent à dire ... je ne suis pas sûr.
          Que vous n’ayez rien compris... je suis d’accord

          Et dire que les caractéristiques nouvelles des NFC permettent d’imaginer des applications originale s’est n’importe quoi (c’est l’application mobile qui le permet). Et dire que le NFC remplace le Bluetooth prouve que vous n’avez rien compris. Et ne pas voir le lien entre un « frotti » d’NFC et un « frotti » de museau, ou encore leur échange d’empreinte comme le fait d’uriner, c’est que vous souffrez d’un cruel manque d’imagination.... 

          Bref.. commentaire très rafraichissant.

          Merci.

          PS : mes analyses sont à horizon 5 ans. Il vous reste encore un peu de temps pour vous réveiller. (Si ça vous intéresse vraiment - ou alors aventurez vous dans une autre rubriques ou ne perdez plus votre temps à poster des commentaires, faites quelques chose de vrai.. prenez votre courage à deux mains écrivez un article ou allez bosser mais arrêtez de glander sur les forums....)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Beru


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès