Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La Corée du Sud invente l’énergie solaire flottante

La Corée du Sud invente l’énergie solaire flottante

La Corée du Sud se dit « Green », proche de l’environnement. Du jour au lendemain, on aurait presque pu croire que la Corée était le pays le plus écologique du monde.

 
Nouvelles technologies – On aurait presque pu croire que les chaebols n’étaient pas de grands pollueurs. Il ne faut pas rêver.
 
La Corée n’a pas vraiment changé depuis début 2008 et le lancement du plan de « croissance verte » dévoilé par le président Lee Myung-Bak. Elle n’a pas changé, non. Mais elle s’est préparée.
 
Les enveloppes n’ont cessé d’être lancées sur la table avec des millions voire des milliards de dollars à l’intérieur. Récemment, le gouvernement annonçait encore la mise à disposition d’un budget de 35.7 milliards de dollars d’ici 2015 pour le développement des énergies renouvelables.
 
Et aujourd’hui, c’est d’invention dont nous parlons. Car la Corée du Sud qui a fait de la recherche et du développement en matière environnementale une priorité commence à sortir des innovations de ses usines.
 
Après un petit nombre de véhicules électriques, une société coréenne a dévoilé un système de génération d’énergie solaire flottant, une première mondiale !
 
Cette technologie, c’est tout simplement une nouvelle solution de capter de l’énergie sans polluer, en augmentant l’efficacité énergétique et en réduisant les coûts et les dommages environnementaux.
 
La technologie développée par Solkiss utilise une cellule photovoltaïque fixée dans un moule spécialement conçu pour tourner sur un étang ou un réservoir. 
 
Lorsque la cellule capte l’énergie solaire, celle-ci commence à tourner et génère ainsi de l’électricité, suivant le soleil.
 
Selon la société, ce nouveau système permettrait d’accroître de 30 à 40% l’efficacité énergétique en comparaison aux autres générateurs d’énergies solaires. Parallèlement, la technologie reste discrète par rapport à des panneaux photovoltaïques placés sur les toits des maisons à la campagne.
 
Solkiss a d’ores et déjà posé une requête de droits à la propriété intellectuelle sur ce projet. Des premiers systèmes pourraient être exportés vers les pays d’Asie du Sud-est, les marchés étrangers étant la priorité...
 
 
AROSMIK - 20101019
 
Découvrez la Corée du Sud sur Bienvenue en Corée du Sud
Suivez toute l’actualité en français sur Twitter
Devenez fan de Bienvenue en Corée du Sud sur Facebook

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • BEBE 19 octobre 2010 15:47

    investir dans le futur avec des gens compétents, intelligents...ça rassure !


    • Ploucman 19 octobre 2010 16:50

      L’eau est les installation électrique n’ont jamais fait bon ménage ... a voir comment ça se comporte dans le temps.

      Pour ce qui est d’un panneau solaire suivant le soleil, ce n’est pas nouveau.

      « Lorsque la cellule capte l’énergie solaire, celle-ci commence à tourner et génère ainsi de l’électricité, suivant le soleil. »

      Tres mal écrit ... vous dites mot pour mot que la cellule solaire genere de l’electricité en tournant !


      • BEBE 19 octobre 2010 18:38

        les centrales hydroélectriques pourtant...
        l’important est de miser sur la recherche...l’intelligence...pour trouver des solutions aux problèmes qui arrivent


        • BEBE 19 octobre 2010 18:42

          et la corée du nord...elle apporte quoi elle au progrés ???
          comme quoi, hein ???
          un même peuple, deux environnements et voila le résultat...un monde les sépare alors qu’ils peuvent croiser leurs regards tous les jours...
          eh oui !


          • easy easy 19 octobre 2010 21:13

            Dans cette fumée, je crois comprendre qu’on cherche ici à résoudre le problème de l’orientation des cellules photovoltaïques, qui, pour recevoir le plus de soleil et donc produire le plus de courant électrique, devraient faire face au soleil.
            Et il semble qu’ici, on se propose de placer le champ de panneaux sur un radeau. Ce radeau pivoterait grâce à une motorisation (devinons que ce moteur sera électrique et qu’il consommera donc une partie de l’énergie électrique produite par les panneaux qu’il porte).

            Si c’est bien ça, le pivotement du radeau à lui seul ne résoudra qu’une partie du problème d’orientation.

            Il faut ajouter à la rotation motorisée du radeau, une rotation de chacun des panneaux selon un axe horizontal pour qu’ils soient en permanence perpendiculaires aux rayons solaires.



            Il n’y a rien d’insurmontable du point de vue bazar électrique sur eau. On sait faire.
            Quant à l’énergie consommée pour faire tourner le radeau + chaque panneau, elle ne me semble pas énorme à condition que tout soit bien « huilé »



            Pour vous faire fantasmer, chers amis, imaginez que sur chacun des pistils d’un champ de tournesols, on place une tite cellule photovoltaïque. Et bien elles seraient toujours bien face au soleil.
            Hélas, quelques semaines par an seulement.  smiley
            Mais mais mais, p’tet qu’un jour on saura greffer le gène de l’héliotropisme sur un cristal de silicium.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès