Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La fache cachée de la conquête de la Lune

La fache cachée de la conquête de la Lune

Avec l’annonce le 25 mai du décès de Ernst Stuhlinger, c’est encore un des fidèles de l’équipe de Von Braun qui disparaît. Ces fameux ingénieurs à qui les américains doivent d’être allés sur la Lune en fusée Saturn V, et qui faisaient tous partie des ingénieurs de Peenemünde. Endroit, où, on le sait, a été mis au point ce que les nazis appelaient "l’ arme de représailles" et que tout le monde connaît sous le nom de V-2. Si le rappel dérange autant, c’est que les trente dernières années, on n’a pas trop insisté sur leur origine, à ces ingénieurs allemands, l’ensemble de l’équipe de 119 scientifiques étant auréolée de sa victoire sur les Russes lors de la conquête de la Lune. Leur chef lui-même s’étant arrangé avec l’histoire pour ne retenir que la deuxième partie de sa vie. "It is now well-known that von Braun was an honorary officer in the S.S, Hitler’s feared security police, and that V-2 production was made possible by slave labor at both Peenemuende and Mittelwerk- facts that were hidden or glossed over by the U.S. government and von Braun himself." La couche de vernis a tenu bien longtemps, même si aujourd’hui on devient plus suspicieux sur le rôle qu’ont joué ces hommes dans la mise au point d’armes terrifiantes, et qui sont tous en train de disparaître un à un.

Le 2 novembre 2005, une grande partie des survivants de l’équipe étaient réunis au Musée de Hunstville, en Alabama, au Space&Rocket Center, pour signer un livre, intitulé sobrement Saturn, la plus grande fusée jamais lancée (en dehors de la N1 Russe de 105 m et 2807 tonnes). L’arme absolue qui avait réussi l’impensable exploit de déposer sur la Lune un être humain. Etaient présents Konrad Dannenberg, Ernst Stuhlinger, Walter Haeussermann, Dieter Grau, Georg Von Tisenhausen, Walter Jacobi, Rudolf Schlidt, Hans Fichtner et Werner Dahm, certains de leurs collègues étant déjà décédés, tels Arthur Rudolph, Bernhard Tessmann, Adolf Thiel, Otto Heinrich Hirschler, Fritz Mueller, Werner Kurt-Otto Rosinski, ou Gerhard Herbert Richard Reisig, ce dernier mort en mars de cette année-là. Certains, en minorité, étaient de vrais scientifiques nés aux alentours de l’entrée dans la première guerre mondiale, sans engagement politique notable, qui avaient rejoint un homme charismatique, Werner Von Braun. Un homme dont les américains, en 1961 avaient sérieusement besoin, les Russes venant de leur flanquer l’humiliation du siècle avec la mise sur orbite non seulement d’un cosmonaute, mais aussi d’un vaisseau dont le poids les avait laissés pantois. Le Vostok, le premier poids lourd de l’espace avec 4 257 kilos, inimaginable à l’époque. Les hommes de la Navy se battant alors pour tenter de lancer "Pamplemousse", un satellite minuscule qui portait bien son nom avec son 1,5 kg seulement. Le premier satellite russe, Spoutnik, lancé trois mois avant, un gros bébé arborant fièrement ses 83 kgs. Le tout mis sur orbite avec le même lanceur, mais ça les américains ne le savent pas encore... c’est toujours la même fusée qui, cinquante ans après envoie toujours les Soyouz vers la station orbitale, preuve que le concept de départ de corps en faisceau était génial, bravo Korolev (ou Koryolov) et Glouchko (ce dernier tout frais sorti du Goulag pour construire cette fameuse R-7 !).

Von Braun et son équipe, appelés à la rescousse par un gouvernement US morfondu, vont réaliser en quelques semaines un bricolage de génie, en associant un de leurs missiles militaires connus et fiable, le Redstone, à une grappe de fusées à poudre Sergeant, le satellite Explorer étant lui-même le quatrième étage dépassant du cluster de 3 fusées à poudre composant le troisiéme étage. Lui-même juché sur un assemblage circulaire de 11 Sergeant pour faire le second étage. C’est fait avec les moyens du bord, c’est rustique au possible, mais ça n’explose pas sur le pas de tir comme une Vanguard, la fusée rivale de la Marine US. Von Braun, en tenant à bout de bras son satellite-crayon, avec William H. Pickering et James A.Van Allen, l’inventeur de la ceinture de rayonnement terrestre dont Explorer prouve l’existence dès sa première sortie, tient sa revanche. Il peut désormais énoncer son vieux rêve dans des ouvrages, y compris pour enfants et présentés par Walt Disney : c’est avec lui que les américains iront sur la Lune, comme vient de le décider Kennedy. La suite est connue, la N1 soviétique volera en mille morceaux alors que la Saturn remplira son rôle à la perfection, Von Braun mourra adulé en 1977. Oui, mais. En 1984, l’auréole s’effondre, le passé encombrant ressurgit.

Un homme, parmi les 119 récupérés à la hâte par les américains lors de l’opération PaperClip, Arthur Rudolph, ravive la polémique. Il a été l’adjoint direct de Von Braun, le directeur du projet Saturn de Août 1963 à Mai 1968, et est parti en retraite l’année même où Armstrong mettait le pied sur la Lune. Il s’est installé à San José, en Californie. En septembre 1982, l’OSI (Office of Special Investigation) de l’AIR FORCE lui envoie une lettre lui demandant de s’expliquer sur son rôle exact durant la guerre, notamment à propos des prisonniers de Mittelwek. Ceux qu’on distinguait en uniforme à rayures en train de construire les V2. L’homme s’emporte, et répond par une longue diatribe, où il étale ses convictions raciales demeurées inchangées. Nazi il était, nazi il est resté. Devenu encombrant, l’OSI lui propose en 1984 un marché : celui de renoncer à sa citoyenneté américaine en échange de sa liberté. Il atterrit finalement en Allemagne, où un juge, en 1987 finit par conclure à sa non culpabilité à Mittelwek ! L’homme tentera de revenir aux USA pour fêter en 1989 l’anniversaire d’Apollo XI, mais se fera arrêter au Canada, où il sera ouvertement soutenu par le négationniste Zundel. Il finira ses jours en Allemagne, sans renoncer à ses engagements.

A la Nasa, le lourd passé de certains était devenu depuis longtemps un private joke. Quand Shepard, Mitchell et Roosa montent à bord d’Apollo XIV, ils ne trouvent rien de mieux que de saluer à leur façon leur ingénieur responsable du pas de tir, Guenter Wendt, ancien mécanicien de la Lutwaffe, en lui offrant un casque avec swastika et une inscription douteuse : "Pad Furer". L’idée était de lui rappeler le Col. Wilhelm Klink, de la série Hogan’s Heroes ("Stalag 13") joué par Werner Klemperer. L’impertinent Shepard, très en verve, jouera au golf une fois arrivé sur la Lune, et Wendt, à l’humour réputé caustique, restera l’ami de tous les cosmonautes : c’est lui qui refermait la porte avant le décollage des cabines Apollo, Gemini et même aux tous débuts de Mercury !

Il n’empêche, comme le montre très bien un superbe reportage de 2002 où apparaît Walter Haeussermann, Von Braun, comme Rudolph et beaucoup d’autres récupérés lors de l’opération PaperClip étaient bien des nazis.A la charge de Von Braun, une lettre "in which von Braun discusses a trip to the Buchenwald concentration camp, where he apparently spoke to the commandant about obtaining more skilled laborers to use at Mittelwerk". Manifestement, l’avancée du V-2 valait bien quelques vies supplémentaires, pour lui. Il y aura sur place 9 000 morts de faim et de fatigue, 350 pendus pour insubordination ou sabotage, les américains trouvant 6 000 cadavres dans les camps de concentration voisin de Dora et de Nordhausen. Une commission qui visitera les lieux en 1945 conclura que les camps était parmi les pires découverts. "The reaction of the Mission to this visit ... was one of the utmost revulsion and disgust. This factory is the epitome of megalomaniac production and robot efficiency and layout. Everything was ruthlessly executed with utter disregard for humanitarian considerations. The record of Nordhausen is a most unenviable one, and we were told that 250 of the slave workers perished every day, due to overwork and malnutrition". La centaine de membres de l’équipe de Von Braun ne saura pas pour autant inquiétée : les américains sont trop heureux d’être arrivés sur place avant les russes, qui seront là le 26 mai seulement. Quatre jours auparavant, tout l’équipement de fusées et de pièces détachées a été mis en caisse, direction White Sands, aux Etats-Unis,via Anvers. "L’opération Paperclip aboutit à la naturalisation d’un premier groupe de plus de 50 scientifiques allemands le 11 Novembre 1954 à Birmingham (Alabama). En 1955, c’est plus de 760 scientifiques allemands qui ont obtenu la citoyenneté américaine et des postes proéminents dans la communauté scientifique américaine. Nombre d’entre eux ont longtemps été membres du parti nazi et de la Gestapo, ont mené des expériences sur des humains dans des camps de concentration, ont exploité le travail d’esclaves, et commis d’autres crimes de guerre".

Et notre homme, dans tout ça ? Allemand et scientifique pur, enrôlé de force sur le front russe, il n’a pas semblé avoir eu les convictions qu’ont affiché Von Braun, Rudolph et bien d’autres. Il a participé au programme Skykab, qui réalisait un autre vieux rêve de Von Braun, celui de la station orbitale, ainsi qu’au programme Hubble. A Peenemünde, il supervisait la division de guidage et de contrôle du V-2. A Londres, certains avaient pu constater l’efficacité de ses recherches : la fusée y a fait 2 541 tués et 5 923 blessés. Lui ne retient que l’esprit de découverte : "We were convinced that the war would be over before new systems could be used on military rockets. . . . We were convinced that somehow our work would find application in future rockets that would not aim at London, but at the moon." Ses dernières trouvailles étaient à propos des micropropulseurs à effet de champ, et il avait été un des grands pionniers de la propulsion ionique. Le scientifique a été salué hier par tout le monde, y compris... la Pravda, qui l’a comparé à Korolev. Avec une étonnante pointe de lyrisme : "If von Braun was the Columbus of the 20th century, Ernst Stuhlinger was his navigator and confidante." Il est vrai aussi que Christophe Colomb avait rapporté des Amériques la syphilis qui a ensuite ravagé le vieux continent...

Documents joints à cet article

La fache cachée de la conquête de la Lune La fache cachée de la conquête de la Lune La fache cachée de la conquête de la Lune La fache cachée de la conquête de la Lune La fache cachée de la conquête de la Lune La fache cachée de la conquête de la Lune

Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 31 mai 2008 12:16

    des dunes à la lune par Werner von Morice ....


    • morice morice 31 mai 2008 12:41

       Rocla, la scie habituelle... 


      • alberto alberto 31 mai 2008 13:55

        Bien morice, sympa, l’aricle, mais les russes ont, eux aussi, récupéré leur quota de savants allemands...

        A propos, ça parait plus tranquille le Samedi, : les morbacs trainent leurs caddies ?

        Bon weeh-end !


        • finael finael 31 mai 2008 13:57

           Désolé Morice, même si ton propos est exact, tous ces faits sont déjà connus, au moins par ceux que cette histoire intéresse ... oui, beaucoup d’allemands des années 30-40 furent nazis ou pro-nazis.

           Pour moi la véritable face cachée de la conquête spatiale est représentée par les dizaines de milliers de collaborateurs inconnus du grand public qui ont permis ces prouesses.

           Les gens aiment les héros, mais dans ce domaine comme dans d’autres, ce sont des équipes qui travaillent, ce sont eux la véritable face cachée.

          P.S. La fusée russe R7, s’appelle Semiorka (la petite septième). Vostok, puis Voskhod, puis Soyouz sont les noms des cabines spatiales. En plus de 50 ans de service la Semiorka détient les records de vols et de fiabilité.


          • ASINUS 31 mai 2008 14:14

            yep meme que c est le magistral Korolev qui eu l idée de grouper plusieur lanceur

             


          • ASINUS 31 mai 2008 14:24

            "Après la fin de la seconde guerre mondiale, le LRBA de Vernon était en majorité composé d’ingénieurs allemand, les français ne représentant qu’une petite minorité. A partir de 1951, le nombre de techniciens et ingénieurs allemands diminua régulièrement et seul resta un petit noyau d’origine. L’abandon du projet Super V2 4212 y était pour beaucoup. De nombreuses personnes partirent pour retourner en Allemagne, qui se relevait économiquement. D’autres partirent au Caire en Egypte où ils aidèrent à la construction d’un missile pour l’armée de Nasser "

             

            reambaucher des savant allemands ?

            resumons les russes l ont fait les anglais l ont fait les français les egyptiens les syriens

            et les americains aussi COMME TOUT LE MONDE !!!

            quels salaud ces americains !!!!!


          • Gül 31 mai 2008 15:09

            Un petit kir bien cassisé, pour moi ! Après je pourrai lire l’article plus détendue. Si, si je les lis les articles de Môrice !


          • Bézu de Tourcoing 31 mai 2008 16:25

             

             

            Morice, pour moi ce sera une moules frites avec un demi, SVP.


          • grangeoisi 31 mai 2008 15:46

            Qui parle de scie z’issi ?


            • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 31 mai 2008 15:49

              En parlant de Nazi sur la lune, je vous conseille d’aller voir ce ce site : http://www.ironsky.net


              • elric 31 mai 2008 16:02

                 je connais ce site,ils font un film,c’est une oeuvre de fiction


              • Bézu de Tourcoing 31 mai 2008 17:27

                 Tout ça n’vaut pas

                Un clair de lune à Maubeuge

                Tout ça n’vaut pas

                Le doux soleil de Tourcoing 


                • morice morice 31 mai 2008 17:44

                  par alberto : « Bien morice, sympa, l’aricle, mais les russes ont, eux aussi, récupéré leur quota de savants allemands... » oui, mais aucun de Peenemunde, les allemands ayant fui l’arrivée des soviétiques et ces derniers n’ayant pas prévu d’opération paperclip pour les récupérer ! von Braun ne voulait surtout pas se faire prendre par les russes, et l’avait dit bien avant la fin des hostilités. pour un nazi, les comunistes c’est inimaginable, car ils craignet les représailles de 1933 : les premiers en camp de concentration sont des communistes allemands !

                  Asinus, ne caricaturez don pas bêtement ! Les savants dont je parle étaient des militants nazis. En France, on ne récupère pas d’inscrits chez Himmler. Vous tentez encore une fois de détourner le débat : oui ou non savaient-ils ces américains qu’ils l’étaient, nazis : oui. Et ont tout fait d’ailleurs pour changer leurs CVs. Les faire atterrir aussi en Alabama n’est pas vraiment un hasard..

                  Calmos, exactement pour une fois vous avez LU et je vous en félicite : en ce qui concerne l’individu je SUIS COMME VOUS : devait-on le condamner d’avoir réalisé le module de guidage du V2 ? Cet article n’évoque PAS ce qu’a crû y voir Asinus : le fait de participer à une arme de guerre fait-il de vous un condamnable ? pour Von Braun et surtout Rudolph, c’est différent : ils avaient leur carte au parti et devaient leur ascension à leurs liens avec les maîtres de l’allemagne. Que des scientifiques appelés les aient rejoints, cela peut être considéré comment ? Je n’ai pas la réponse, et souhaite à partir de là évoquer la difficulté à juger comme peut le faire le TPI : parfois, ce n’est pas seulement noir et blanc. Ce qu’on peut leur reprocher, à plusieurs, c’est d’acoir ACCEPTE que les médias fassent l’impasse sur leur passé durant toutes leurs années à la NASA. J’ai vécu toute cette périofe adolescent, cela m’a enthousiasmé, ces exploits, mais bce n’est que bien après que j’ai découvert que l’on avait caché des choses au public américain. Maintenant, que des simples d’esprits voient là dedans un rejet de ma part de l’ensemble des américains, c’est de la DEBILITE profonde. Ma discothèque et ma bibliothèque parlent pour moi. En revanche, quand je cherche l’origine des grandes émeutes raciales aux USA, dans ces mêmes années, je ne peux m’’empêcher de les relier à un racisme et un fascisme évident, en particulier en Alabama, où des groupes néo-nazis, comme par hasard font florés. Que l’état d’esprit qui y régnait aît grandement facilité l’absorption de véritables nazis ne m’étonne donc pas. Exportés, le groupe de Von Braun a retrouvé un terreau fertile pour ces idées. Maintenant, en reste-t-il toujours aux Etats-Unis ? oui, et ils demeurent aussi efficaces qu’en 1968. N’oubliez JAMAIS une chose : quand les américains satellisent leurs premiers cosmonautes, des noirs sont toujours obligés de s’asseoir à l’arrière des bus. Si vous l’aviez oublié, c’est le moment d"y repenser. Barack Obama ne s’apprête pas à avoir la partie facile dans les états du Sud.. restés ouvertement... racistes.


                  • gnarf 31 mai 2008 18:26

                    Heureusement que les sovietiques ne les ont pas recuperes...sinon on en serait encore a esperer que le rideau de fer tombe.


                    • fanzy fanzy 31 mai 2008 18:46

                       Bonjour, 

                      Ils ont lance les fusees, c’est sur mais pensez vous sincerement qu’ils aient ete sur la Lune, voire meme seulement en orbite lunaire ?

                      Ce site est imparable !

                      Et Marion avait surement raison de douter... pour la Lune et le reste d’ailleurs !

                      Ciao

                      Fanzy

                       


                      • JL JL 31 mai 2008 19:38

                        bonsoir Fanzy, ce lien renvoie vers une page qui dit : "Sorry, Service Temporarily Unavailable".

                        Tiens donc !

                        L’homme sur la Lune, comme disent les italiens : "si non e vero, e bene trovato".

                        Allez, pour le plaisir


                      • Asp Explorer Asp Explorer 31 mai 2008 21:58

                        Ouais. Bon. Ce type était Allemand, et quand son pays était en guerre, il a travaillé à construire des armes de guerre. Et donc c’est un salaud parce que... ben...

                         

                        En tout cas, le fait est qu’il a oeuvré au progrès humain. Il a laissé quelque chose derrière lui. Si vous voyez ce que je veux dire.


                        • brieli67 31 mai 2008 22:51

                          http://de.wikipedia.org/wiki/Die_Physiker de Friedrich Dürrenmatt

                          je relirai donc la pièce plus tôt que prévu. Merci !


                          • morice morice 1er juin 2008 00:10

                            par fanzy (IP:xxx.x49.209.7) le 31 mai 2008 à 18H46

                             
                            Bonjour,

                            Ils ont lance les fusees, c’est sur maispensez vous sincerement qu’ils aient ete sur la Lune, voire meme seulement en orbite lunaire ?

                            Alors là allons-y franchement : c’est de la connerie en boîte. Une espèce de gugusse à partir de photos essaie de faire croire a un "hoax", c’est ce qu’attendent les gogos comme vous, Fanzy. Pas le temps de revenir sur les allégations débiles, mais je vais prendre rapidement 2 ou 3 exemples pour montrer que notre homme est un idiot de première. La première je l’ai déjà dite : votre gugusse a osé un jour s’approcher de Buzz Aldrin, la crème des hommes, en lui posant la question "alors comme ça vous n’êtes pas allé sur la Lune" ? Buzz ne lui a pas répondu, mais passé 70 balais lui a décoché un direct du droit d’anthologie. Il n’avait rien d’autre à dire à ce grotesque personnage. On a pas mémoire d’avoir vu un jour dans sa vie Buzz participer à une bagarre ou une rixe, mais là il semble qu’il n’ait pas supporté d’être ainsi pris pour un couard, car il en a chié, pour y arriver : le module quand il se pose, il lui reste 26 secondes de carburant, et Armstrong, un as de Corée, hésite à se poser à l’endroit prévu et pose le LEM à la main. On passe sur les autres moments où ils ont failli crever tous deux, Apolo XIII va montrer pourquoi. On arrive à un truc simple. Sur la Lune, ils vont déposer une expérience française : des miroirs pour fasceaux laser. Aucun satellite préalable type Surveyor n’a posé ce bidule. Pendant 5 ans, des techniciens, dont des français, vont envoyer des rayons laser sur ce bidule, pour mesurer au cm près la distance Terre-Lune, entre autres. La preuve EXISTE donc bel et bien de leur passage (d’autres expéditions en mettront aussi). Autre point : lancez une cabine Mercuruy ou Gemini et faites là rentrer dans l’atmosphère : elle va brûler d’une certaine façon, à 28 000 km/h maxi. Revenez à fond la caisse de la Lune, vous faites du 40 000 km/h... ça ne brûle pas pareil, c’est l’enfer. Les cabines revenues sont largement carbonisées : elle ont fait du 40 000. Preuve qu’elles ont été en orbite circum lunaire, qui leur a donné la force supplméntaire pour arriver à cette vitesse. Il reste aussi les 400 kg de pierre lunaire ramenés. Si des engins automatiques (russes) ont réussi à le faire, ce n’est pas dans cette quantité (400 pour tous les voyages Apollo), et des chimistes, dont des français, ont bien pu certifier qu’il s’agissait bien de pierres inconnues sur terre... Bref, votre mec est un connard, et le lire ou le croire est preuve d’imbécilité et de négationnisme. C’est énervant d’avoir un post comme le votre : Buzz, vous pouvez lui demander ce que vous voulez : il a un mail et il y répond. Poliment, gentiment, car il n’a jamais eu la grosse tête, comme d’ailleurs Collins ou Armstrong qui lui a piloté le X-15, autre engin pour couillus. Alors vos conneries, là, franchement, vous pouvez vous les garder, et je vous prierai de ne pas y revenir et encore moins d’en faire la publicité : le net est POLLUE par pareils sites idiots. Pour idiots. A bon entendeur... Buzz est là, et il est adorable.


                            • JL JL 1er juin 2008 08:50

                               

                              @ Morice, ce n’est pas en insultant que l’on prouve quoi que ce soit, vous devriez le savoir. Des miroirs pour "… mesurer la distance au cm" Dites-vous. Les orbites étant toujours elliptiques, une seule mesure au cm n’aurait pas de sens : seul un échantillonnage serait significatif, ce qui veut dire, de nombreuses réussites. Or à 400 000 km, un faisceau laser n’est déjà pas facile à diriger sur un miroir. Que dire de la capacité dudit miroir à renvoyer le même faisceau au même endroit ? Les supports des miroirs sont-ils statiques ou bien dynamiques ? Ou bien les miroirs sont-ils sphériques ? Mais alors, la dispersion permet-elle de recueillir suffisamment de lumière ?

                              Vous dites : "Les cabines revenues sont largement carbonisées : elles ont fait du 40 000". Comment les astronautes ont-ils pu résister à une pareille température ?

                              Pour résister au vide sidéral, il faut un sacré tissus. A-t-on jamais vu les scaphandres ? Connaissez-vous la matière dont ils étaient faits ?

                              Cet exploit implique de nombreuses prouesses technologiques à une époque où les microprocesseurs étaient tout juste balbutiants. Que dire des caméras vidéo : les CCD n’existaient pas ! On a assisté à un reportage télévisé qui à l’époque nécessitait une logistique qui tenait à peine dans un camion. Ah, on me dit qu’on a égaré les rushs originaux, et peut-être aussi les copies !

                              Je considère comme un exploit le fait d’avoir réussi à faire comme si, et les Russes l’ont bien compris : pourquoi se ruiner à réussir là ou il suffisait de faire semblant ?

                              Morice, votre anecdote concernant Buzz est sympa, mais si cela suffit peut-être pour faire votre conviction, cela ne suffit pas à insulter ceux qui ne croient pas à la version officielle. Je ne dis pas que les dirigeants US ont menti, je dis qu’ils ne m’ont pas convaincu. Et tous leurs mensonges depuis, ne plaident pas en faveur de la version officielle. Les tenants de la VO du 11/9 n’ont pas d’autres comportements à l’égard des sceptiques que vous-même. Désolé.

                              Nb. Pour ma part, je pense que nous n’avons pas les preuves pour infirmer ce ’exploit’. En revanche, je suis convaincu que les images qu’on nous a montré avaient été tournées sur terre.


                            • Asp Explorer Asp Explorer 1er juin 2008 09:25

                              Ah, mais ils existent vraiment ces cons là ?

                              Cet exploit implique de nombreuses prouesses technologiques à une époque où les microprocesseurs étaient tout juste balbutiants.

                               

                              Oui, c’est un peu pour ça que c’est considéré comme un exploit, banane.


                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 1er juin 2008 09:41

                              Il a raison JL

                               

                              Le film a été tourné derrière le bar " les bons zamis " dans un peit village situé en Alsace " lèvetagaineberthequeychtetâte-le-bas " Emile , le patron à la fin du tournage leur a servi un verre de blanc à tous , j’ avais apporté du Kougelhopf , une bonne partie de plaisir .

                               

                              C ’ était un lune-di .


                            • JL JL 1er juin 2008 09:52

                              @ celui qui me traite de banane : donc si je comprends bien, aujourd’hui ce ne serait plus un exploit. Merci m’sieur, je n’avais pas compris.

                              Mais dites moi : pourquoi n’y retournent-ils plus ? Il y a même des sociétés qui paraît-il vendent des parcelles sur la Lune. Il faudrait quand même leur faire un peu de pub, tout de même, 50 ans après ! Il y a peut-être beaucoup de bananes comme moi mais plus riches qui aimeraient bien y acheter un petit bout de terrain mais en échange d’un titre de propriété authentifié.

                              Si c’est si facile avec la techno actuelle, pourquoi des entreprises privées n’y vont-elles pas ? Quel marché ! Il y a des milliardaires qui paieraient une fortune pour un petit footing là haut !


                            • Halman Halman 1er juin 2008 11:27

                              Fanzy si vous n’en avez pas de preuves c’est que vous n’avez pas du tout cherché.

                               

                              Les documents vidéos et photos existent, il suffit de les chercher un peu dans les magasins spécialisés en astronomie et aviation, mais je doute qu’un illuminé dans votre genre en connaisse même l’existence.

                               

                              Et nous sommes nombreux à avoir vécu cetté epoque et non, nous on ne nous fait pas prendre des photos d’entrainement dans un hangar pour une véritable mission lunaire comme l’a tenté sans succès un certain Philippe Lheureux qui s’en mord les doigts.

                               

                              Si vous n’avez pas vu les combinaisons, vous en trouverez au musée de l’air au Bourget.

                               

                              Il y a des forums où l’on débat de ce sujet, je vous conseille de les lire, pour votre instruction.

                               


                            • Halman Halman 1er juin 2008 11:28

                              Excuses, c’est à JP que je répondais.


                            • JL JL 1er juin 2008 12:10

                               

                              @ Halman, j’avais 25 ans ! J’y ai cru. Longtemps. Puis de moins en moins. Que voulez-vous, la sagesse n’est pas donnée à tout le monde.

                              Vous dites que je n’ai pas cherché ? Pourquoi le ferais-je ? Cela ne m’empêche pas de dormir. Je dis simplement que les preuves avancées ne me convainquent pas. Où est le problème ?

                              Je ne voulais plus en parler. Je regrette d’avoir rebondi sur le propos de Fanzy par cette vanne rigolote "si non e vero ...". C’est comme si j’avais réveillé un molosse, ou marché sur un nid de crotales, regardez la réaction de Morice !

                              Je vous promets que si je vais au Bourget, j’irai voir ces combinaisons. Maintenant, ne parlons plus de ça, ça déprime les enfants.


                            • E-fred E-fred 1er juin 2008 09:18

                              Pour la désinfo des alunissages, c’est en partieà cause de ce doc : Un faux documentaire[1] Opération Lune de William Karel tourné en 2001 et sorti en 2002 montra comment on pouvait faire croire à cette théorie du complot à l’aide d’acteurs et petits trucages. Il feignait de défendre la thèse selon laquelle, afin de se couvrir en cas d’échec de la mission Apollo 11, l’administration américaine aurait demandé à Stanley Kubrick de reconstituer les premiers pas de l’Homme sur la Lune en studio suite au succès de 2001, l’odyssée de l’espace. En fait, le documentaire est truffé d’absurdités qui doivent permettre aux spectateurs de se méfier de toute théorie du complot. Le montage, remarquable mais complexe, n’a pas toujours été compris, surtout par ceux qu’il visait.

                              Cette explication de la manipulation de la désinfo permet de faire le point sur  beaucoup d’autres :

                              Toues les conn...ies sur Roswel et la zone 51...les petits z’hommes verts, les "droufailles chéniales mais kachées" type "haunebau" , VRIL, Ho229...

                              Cette désinfo est bien expliquées ici.

                              Et pour d’autres "noztalchigue" , allez plutôt faire un tour dans la pampa au son des cloches du Vatican...

                              Entre menu fretin et gros requins, ce sont 60.000 à 80.000 Allemands, Autrichiens, Croates, Lettons, dont environ 5.000 ont participé à la solution finale, qui ont un jour abordé la rive droite du Rio de la Plata...La multitude d’enquêtes n’aura fait que confirmer le rôle de la Croix-Rouge, de l’Eglise croate, du Vatican couvrant les passeurs de nazis, notamment les évêques Alois Hudal et Giuseppe Siri...

                               


                              • E-fred E-fred 1er juin 2008 09:36

                                A un moment, il faut se renseigner réellement ! Il y beaucoup de chose sur le net !

                                Arretez un peu de faire "Apollo 11 VS Twin Towers" !!!!!!

                                Tout ce bla bla sur Apollo 11 tient aussi au fait que : Lors de sa diffusion sur Arte dans l’émission les mercredis de l’histoire, il fut suivi d’un commentaire d’Alexandre Adler qui précisa que ce documentaire « prend soudain une teinte plus mélancolique et sombre après le 11 septembre car les islamistes radicaux nient, eux, tout à fait réellement que les Américains aient mis le pied sur la lune en raison d’un célèbre hadith qui prétend que l’Islam demeurera aussi longtemps qu’un homme n’aura pas mis le pied sur le principal satellite de la Terre, c’est-à-dire toujours pour le conteur traditionnel qui ne croyait guère en l’évolution de la technologie. » Ca , c’est pour la guerre de religion. L’homme a marché sur la Lune et les religions continnuent, comme le chien aboye quand la caravane passe...

                                 

                                JL "Or à 400 000 km, un faisceau laser n’est déjà pas facile à diriger sur un miroir" Si, si, un peu plus sur la gauche, stop, ne bougez plus !!!!

                                Sur ce doc : 

                                Il faut aussi noter que les performances sont telles, que ce réflecteur surpasse ceux de la Nasa déposés par les astronautes américains et qui comportent 100 coins de cubes de 38 mm. Ils furent déposés dans la Mer de la Tranquillité (Apollo 11) et à Fra Mauro (Apollo 14). Avec Apollo 15, sur le site Hadley, c’est un panneau de 300 éléments qui fut déposé. Encore une preuve que les américains sont bien allés posés ces miroirs. Surtout que lors des premiers essais de tir, des échecs fut rencontrés, à cause de l’imprécision des positionnements relevés. Lorsqu’on vise une surface de 7/100e de m2 à 380 000 000 m, qui se déplace sans arrêt (de 353880km à 421690km) , on recherche un positionnement millimétrique. Or, cela n’existait pas, il fallait l’inventer. Pour avoir assisté à un essai, je vous jure que personne n’était en orbite avec un miroir.

                                 


                              • JL JL 1er juin 2008 10:30

                                 

                                @ E-Fred, il y a trois questions : les missions sur la Lune, l’Homme sur la Lune, le reportage télévisé.

                                Pour le premier, pas de questions. Pour le second, j’ai dis plus haut ce que j’en pensais. Quant au tournage sur la Lune je n’y crois pas.

                                Si les russes qui n’ont jamais mis le pied sur la Lune ont réussi monter " sur le Lunakhod 2 le réflecteur TL 2 (Télémétrie Laser Lune) avec un dispositif Roubine pour assurer la réception des flashes."" L’argument de Morice ne prouve pas que des astronautes américains l’aient fait. On est typiquement en plein sophismes. Je regrette qu’on doive aujourd’hui des contenter de preuves aussi contestables. Ce n’est comme on dit : "Ni fait ni à faire", et l’on ne voit pas pourquoi ce qui aurait été si vite et si bien avec des moyens technologiques fossiles demanderait 15 ou 20 ans pour être réitéré avec des moyens 1000 fois plus puissants et l’expérience acquise dans la conquête spatiale.

                                Pour revenir à cette légende que vous citez : "" les islamistes radicaux nient que les Américains aient mis le pied sur la lune en raison d’un célèbre hadith qui prétend que l’Islam demeurera aussi longtemps qu’un homme n’aura pas mis le pied sur le principal satellite de la Terre"". Bush a là une magnifique occasion pour damer le pion aux islamistes radicaux, en réitérant le voyage, et cette fois de façon irréfutable. Qu’attend-il ? Craint-il aussi pour la religion catholique ?

                                 

                                Je souhaite ne pas poursuivre ce débat sans fin parce que je trouve en face de moi des intégristes, des croyants et des psycho-rigides agressifs qui, plutôt que de se taire à défaut de pouvoir fournir de vraies preuves ont recours à des sophismes.


                              • Halman Halman 1er juin 2008 11:36

                                Oui Efred, ce film démontre que l’on peut faire croire n’importe quoi aux gens.

                                On y voit même un Kissinger se préter à la blague, un commédien français jouer le role d’un rabin américain chez qui Kubrick se serait réfugié, et autre tas de blagues loufoques. Mais tellement bien ficelées, bien filmées que n’importe qui ignore l’histoire de la conquète spatiale peut gober.

                                Et à la fin du film on voit tous les protagonistes s’esclaffer de la bonne blague, dont Kissinger lui même.

                                Croire que nous ne sommes pas allés sur la Lune est aussi hallucinatoire que de croire que la Terre est plate.

                                 

                                 


                              • morice morice 1er juin 2008 12:09

                                JL : vous le faites exprès ou quoi ?

                                 "Vous dites : "Les cabines revenues sont largement carbonisées : elles ont fait du 40 000". Comment les astronautes ont-ils pu résVous dites : "Les cabines revenues sont largement carbonisées : elles ont fait du 40 000". Comment les astronautes ont-ils pu résister à une pareille température résister à une pareille température ? euh on accroche rarement les cosmonautes à l’EXTERIEUR des cabines !!! et un bouclier thermique, c’est pas un chapeau de chinois !

                                " Or à 400 000 km, un faisceau laser n’est déjà pas facile à diriger sur un miroir. ça a été fait, et bien évidemment la distance CHANGE selon l’orbite !! les miroirs sont PLATS... 

                                Je considère comme un exploit le fait d’avoir réussi à faire comme si, et les Russes l’ont bien compris : pourquoi se ruiner à réussir là ou il suffisait de faire semblant ? DEBILE !!! construisez une saturne 5 de 2700 tonnes pou rien, vous verrez votre débilité... autant la faire en carton !!! 

                                CONTACTEZ BUZZ ; il vous dira quoi, lui. Le poing dans VOTRE figure, par Internet ?

                                "Nb. Pour ma part, je pense que nous n’avons pas les preuves pour infirmer ce ’exploit"... débile, TOUT A ETE FILME et on A les FILMS, contrairement à ce que raconte votre demeuré !!! vous pouvez télécharger les films complets de toute l"opération sur Internet ! y’en a pour 8 heures de films !!!

                                vous êtes négationniste et donc débile profond. point barre ! croire à ça, c’est de la RELIGION, pas de la science. On a les PREUVES d’y être allé. Le NIER est de la crétinerie pure et simple.

                                même les cosmonautes se moquent de vous tap ta la tap -tap...

                                la MEILLEURE PREUVE d’un atterrissage sur la lune ..

                                vous pouvez toujours essayer de sauter comme ça..

                                RIEN n’est faux, le croire est un manque d’intelligence. vous êtes dans la catégorie mauvaise astronomie. Demandez aux scientifiques, au lieu de croire le premier abruti venu.


                                • morice morice 1er juin 2008 12:16

                                   Merci Halman pour votre contribution et le rappel de cet abruti de Lheureux : depuis qu’on a montré de quoi il s’était servi, on ne l’entend plus, mais il a fait un TORT énorme. Pour ce qui est des "insultes", moi je pense que l’on INSULTE Buzz Aldrin quand on lui pose la question. ET sa réponse me paraît appropriée, car je ne vois pas en quoi il faudrait en DISCUTER. Les américains sur la Lune, c’est INDISCUTABLE. le nier est une INSULTE à l’intelligence humaine. En résumé, c’est un piège à gogos dans lequel est tombé JL. Qu’il y reste.


                                • morice morice 1er juin 2008 12:18

                                    JL : "L’argument de Morice ne prouve pas que des astronautes américains l’aient fait." Le miroir n’a pas été déposé par une sonde, et ça m’étonnerait beaucoup qu’il se soit rendu sur la Lune par ses propres moyens...  ou alors, c’est un exploit scientifique remarquable. 


                                • morice morice 1er juin 2008 12:24

                                   "Quant au tournage sur la Lune je n’y crois pas". On va faire une expérience alors.. que pensez-vous de ça ?? vous savez, c’est fou ce qu’on peut faire croire... deux Legos, une caméra, un télescope et un IBM Thinkpad et on y est... Le gars sévit en ce moment comme le faisait Lheureux... et vous êtes mûr pour le croire lui aussi... bon courage avec un autre fêlé...


                                • JL JL 1er juin 2008 12:54

                                   

                                  Morice, est-ce un malencontreux lapsus qui vous a poussé à écrire : ""la fache cachée de la conquête de la Lune"" ? Vous avez seulement oublié l’accent circonflexe !

                                  Contrairement à vous, je ne me sens pas menacé par la vérité, quelle qu’elle soit. Ceci explique sans doute votre ton outragé et excessif. A vrai dire, j’aimerais bien avoir tort. Vis à vis des enfants, un tel mensonge serait vraiment trop grave.

                                  Bon, allez, j’admets que j’ai tort ! Comme vous le dites si bien : ""vous savez, c’est fou ce qu’on peut faire croire..."" 


                                • grangeoisi 1er juin 2008 12:18

                                  C’est sûr que le chien aboye quand il voye trop de n contre les religions qui continnuyent, et c’est dans les vieilles cocottes du système Morice que l’on fait le meilleur anti-américanisme ( ajouter toujours "primaire" ça fait plus mieux) ; servir froid de préférence le relent faisandé étant mieux perçu..


                                  • morice morice 1er juin 2008 14:39

                                    JL : « A vrai dire, j’aimerais bien avoir tort. Vis à vis des enfants, un tel mensonge serait vraiment trop grave ». Vous avez tort, reconnaissez-le plutôt. Les PREUVES existent, vous les NIEZ. Vous êtes vu rendu-compte de l’INSULTE quez vous faites au COURAGE de ces cosmonautes ? Vous y seriez allé, vous ? Moi pas. Eux ont pris des risques insensés, il nous reste à les ADMIRER par à leur CRACHER dessus. A part ça, il y en a d’autres qui vont encore dire que je suis anti-américain... ça va pas tarder, ils vont se réveiller... ah, déjà un...

                                    Grandgeoisi : les hyènes ne sortent que lorsqu’elles sentent uen attaque. Votre cas, pour sûr. vosu n’êtes de sortie que lorsqu’on m’attaque. Cela ne vous grandit pas...

                                    Ce que je voudrais dire aussi, c’est que la NEGATION d’un phénomène comme celui de la conquête Lunaire à uen ENORME influence sur les jeunes. Ils n’ont pas cnnu la période, n’ont pas vibré aux exploits des cosmonautes, n’ont pas pleuré la mort de Grissom, Chaffee ou White ou celle de Komarov. Ils n’ont plus de HEROS de cette trempe. Et finissent par tout remettre en cause... jusqu"aux camps de concenttration, où l’on retouve Ernest Zundel, voisin de Faurisson. Bref, le négationnisme est une plaie vivace dont il faut se méfier davantage. Ce qu’il faut voir, c’est QUI est à l’origine de ces RUMEURS. En ce qui concerne l’hoax de la découverte lunaire, des gens également liés à des négationnistes à la Faurisson. Qui se retrouvent un peu coincés, car si on y est allé, sur la Lune, c’est grâce à des nazis. Mais chez cette façon de voir le monde, aucun contradiction ne les arrête.

                                    Je le répète, les 3 premiers conquérants de la Lune, comme les autres d’ailleurs, sont des gens admirables qui n’ont JAMAIS eu la grosse tête.. Même si Buzz a eu un passage à vide dans les années 80, il continue à prêcher une bonne parole, celle de la défense de la Terre avant tout. Et comme je vous l’ai dit, ils demeurent joignables. Et ça, c’est FANTASTIQUE. Il nous donnent des leçons tous les jours, et je ne PEUX admettre de les voir attaqués aussi bassement. A tuer les héros véritables, on fabrique une génération qui n’admire plus que de fausses valeurs ; « pour vos enfants », disiez-vous : REPETEZ LEUR que OUI, on est allé sur la LUNE, et que ceux qui disent le contraire sont des FOUS. Ça les rassuera sur l’âme humaine, capable de choses formidables . Pour les horreurs, il auront le temps de les découvrir plus tard si vous le voulez bien. Qu’il jouent avec Buzz L’éclair, sans savoir que le nom été choisi en hommage au second a avoir mis le pied sur la Lune. Le premier étant tout aussi admirable... voilà sa photo... (http://www.dfrc.nasa.gov/gallery/photo/X-15/Small/E-USAF-Armstrong-X-15.jpg) avant qu"il ne devienne cosmonaute. Pour mémoire, pendant la guerre de Corée, il était rentré à sa base avec son Panther de photographie avec un poteau de téléphone fiché dans l’aile droite. Il avait volé un peu trop bas, avant de monter à des milliers de km.


                                    • morice morice 1er juin 2008 14:43

                                      "par ASINUS (IP:xxx.x28.105.137) le 31 mai 2008 à 14H14 yep meme que c est le magistral Korolev qui eu l idée de grouper plusieur lanceur"... n’oubliezc pa le rôle de Glouchko... Korolev s’est vu sanctifié car LUI n’avait pas été sorti d’un goulag...


                                    • morice morice 1er juin 2008 15:00

                                      « Si c’est si facile avec la techno actuelle, pourquoi des entreprises privées n’y vont-elles pas ? » je crois que vous n’avez aucune idée des coûts et de la difficulté technique. Pour RENTRER c’est le plus difficile, car il faut équiper la terre entière de stations de poursuite : cout faramineux. Autre exemple : les RUSSES, en tête pendant plus de 12 ans, on laissé tomber : faire une N1 les a ruinés. Ils ont envoyé des engins automatiques, car le plus difficile c’est de faire vivre un être humain dans un vaisseau spatial. Autre élément de réflexion : on DEVAIT aller sur Mars dans la foulée : on n’y est pas allé. TROP CHER. et trop risqué pour l’être humain (le voyage sera de DEUX ANS). Donc, cessez de croire que ’est « facile ». Aucune firme privée n’a les moyens d’aller sur la lune. AUCUNE. REFLECHISSEZ donc, je vous en prie, avant d’énoncer des platitudes. Ou renseignez-vous : vous avez TOUT sur internet, profitez-en pour vous convaincre que ce n’est pas encore demain que vos enfants iront en week-end sur la Lune et encore moins sur Mars. Bush a lancé un programme en ce sens, il est fort probable qu’il n’aboutira pas, faute de crédits suffisants. Les seuls désormais tentés par la Lune, ce sont les Chinois. Ils devraient orbiter bientôt autour de la Lune sans s’y poser. Attendez la fin de l’année pour le savoir...


                                      • JL JL 1er juin 2008 16:51

                                         

                                         

                                         

                                        Morice, vous n’êtes pas fair play : vous semblez dire que c’est aussi difficile à faire aujourd’hui qu’il y a 40 ans ! Je dis que si c’était possible à l’époque ce devrait être une formalité aujourd’hui. Si c’est difficile aujourd’hui, c’était impossible il y a 40 ans. Prouvez-moi le contraire.

                                        Mais soit, admettons qu’ils y soient allés : donnez moi une bonne raison pour expliquer pourquoi ils n’y retournent pas. Cela me fait penser aux archives classées secret défense : y retourner serait ouvrir les "archives" : on pourrait comparer les images avec celles d’aujourd’hui.

                                        Vous me dites : essayez de sauter sur terre comme on le voit sur les vidéos. Je veux bien admettre que les vidéos ne sont pas truquées (pas d’élastiques invisibles ou que sais-je). Je ne suis pas spécialiste mais laissez moi vous proposer le raisonnement suivant : la gravité sur la Lune est 6 fois plus faible qu’ici. Supposons que l’équipement soit la moitié du poids du cosmonaute ; son poids total est alors quatre fois plus petit que sur terre sans équipement puisque P = m*g. En l’occurrence ici, 1.5 divisé par 6, soit 4.

                                        Lors d’un saut en extension l’énergie cinétique acquise par un athlète au décollage des ses pieds du sol est E=m*v*v/2 avec v pour vitesse du centre de gravité du sauteur. Cette vitesse lui permettra d’élever son centre de gravité d’une hauteur h telle que E= m*g*h. Cette énergie sera la même sur terre que sur la Lune puisque dépendant de la force physique de l’athlète. On peut donc écrire :

                                        ml*gl*hl = mt*gt*ht (masses, gravités et hauteur respectivement sur la Lune et sur terre).

                                        Ce qui donne : hl= ht*(mt/gt)/(ml*gl) = (ht * rapport des poids) = 4*ht. Sur la Lune avec un équipement de 50% de son poids, un cosmonaute sautera 4 fois plus haut que sur terre. Quand j’étais jeune je décollais mes pieds de 30 cm du sol lors d’un saut en extension tel que celui qu’on a vu sur les vidéos. Sur la Lune j’aurais sauté avec un équipement de 40 kg, à 1.20 m. Qu’est-ce que vous en dites ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès