Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Technologies > La fin de la relativité

La fin de la relativité

La relativité restreinte d'Einstein n'a jamais vu sa fin si proche... Une expérience sur la vitesse de la lumière pourrait donner un résultat positif et invalider le deuxième postulat de la célèbre théorie du plus grand physicien de tous les temps…

Vignette de l'article {JPEG} La théorie de la relativité restreinte d'Albert Einstein est fondée sur deux grands postulats. Un postulat c'est un principe non démontré, mais sans doute légitime, car semblant intuitivement non contestable. La plupart des postulats sont jugés comme étant des marques de bon sens, des appuis sur l'expérience.

Mais si l'interprétation de l'expérience n'est pas bonne alors le postulat risque de ne pas être bon du tout… C'est ce dont je parlais dans l'article sur la vitesse de la lumière : par exemple si on lâche n'importe quel objet, une pomme par exemple, on va constater qu'elle tombe par terre, mais si on en déduit qu'elle est repoussée par le ciel eh bien on fait en physique ce qu'on appelle une erreur d'interprétation. On peut même faire une belle formule mathématique sur le repoussage universel du ciel vers la terre qui entérine bien la découverte. En fait il faut savoir qu'en mathématique on peut tout, c'est ce qui les rend tellement dangereuses en physique d'ailleurs.

Alors qu'est-ce que c'est le deuxième postulat de la relativité restreinte ? Eh bien c'est quelque chose que les scientifiques ont eu un peu de mal à avaler au début parce que ça défie l'intuition :

La vitesse de la lumière dans le vide a la même valeur dans tous les référentiels galiléens

C'est tout simple, ça veut dire que même si un vaisseau spatial se déplace pratiquement à la vitesse de la lumière eh bien la lumière qu'il émet à l'avant avec ses phares ;-) se déplace à peine plus vite que lui !... C'est vraiment étrange parce que on aurait plutôt tendance à penser que la lumière sera émise par nos phares.. à la vitesse de la lumière ! Même si on se déplace très vite… Les vitesses s'ajoutent en général, si je jette une pierre en avant quand je roule sur un vélo elle ira plus vite que quand je suis à l'arrêt !

Mais non, les scientifiques, à cause de l'interprétation d'expériences (dont je parle également dans l'article précèdent) et à cause d'équations mathématiques très complexes (dont peu de gens comprennent bien chaque terme)se sont petit à petit habitué à accepter ce fait, et petit à petit c'est même devenu une évidence, qu'il est presque mal venu de remettre en question… Pourtant je vous le rappelle, les postulats, en général, sont jugés comme étant "des marques de bon sens" normalement…

Alors voilà, aujourd'hui une expérience pourrait mettre à mal ce drôle de postulat, et ce ne serait pas dommage franchement parce que ça fait un peu désordre dans une science "physique" d'avoir des phénomènes presque paranormaux je trouve !! :-)

Il s'agit tout simplement de vérifier si la lumière émise à l'avant par un objet en mouvement se déplace bien à la vitesse de la lumière, quelle que soit la vitesse de l'objet comme le postule la théorie, ou bien si elle se déplace à la vitesse de la lumière + la vitesse de l'objet...

Le schéma est simple :

PNG - 5.4 ko
Figure 1
Schéma de l’expérience

Une source de lumière laser est divisée perpendiculairement par un miroir semi-réfléchissant S1 en deux faisceaux sur deux miroirs M1 et M2 puis les deux faisceaux sont recombinés ensemble sur un autre miroir semi-réfléchissant S2.

Je n'entre pas dans les détails mais sachez seulement que les faisceaux recombinés peuvent être en phase, donc s'ajouter et être deux fois plus brillant, ou bien être en opposition de phase, donc se soustraire et disparaitre (de la vue).

Sur les parcours M1-S2 et S1-M2 on place des blocs B1 et B2 de verres transparents d'indice n quelconque, la vitesse de la lumière à l'intérieur de ces blocs est sans importance mais elle doit être la même dans les deux blocs, ils doivent donc avoir le même indice.

Enfin on peut déplacer le bloc B2 sur des rails exactement alignés avec le rayon S1-M2.

Selon la théorie actuelle, si on déplace B2 sur les rails de gauche à droite en direction de M2, la lumière émise lorsqu'elle sort du bloc B2 doit continuer de se déplacer à la vitesse de la lumière, même quand on déplace rapidement le bloc, elle ne doit pas s'ajouter à la vitesse du bloc B2. Donc les temps de parcours pour les deux faisceaux sur M1-S2 et S1-M2 devrait rester égaux même si on change la vitesse de B2 et la phase de devrait pas changer non plus à la recombinaison des faisceaux après S2.

Mais si la phase change quand on se met à bouger le bloc ! Et bien ça veut forcément dire que la vitesse de la lumière à la sortie de B2 jusqu'à M2 a été plus vite qu'en sortie de B1 jusqu'à S2 ! Et même à l'intérieur de B2 la vitesse de la lumière est probablement différente également de ce qu’elle est dans B1 !

Bref si la phase change quand on se met à bouger le bloc le postulat tombe ! et selon la formule consacrée : on prévient .. tout le monde !! :-)

Voilà. Alors vous allez me dire, mais pourquoi tous ces scientifiques si intelligents qui se moquent de nous parce qu'on est bête dans les repas entre copains, pourquoi n'y ont-ils donc pas pensé avant ? Eh bien parce que c'est comme ça la science, on fait une petite erreur, qui en amène une autre, et ça fait boule de neige… En l'occurrence l'erreur qui a été commise c'est de croire que la lumière pouvait être réfléchie, réfractée ou traverser l'air sans être "affectée", "ralentie" en fait, ou accélérée, c'est ce dont je parle dans l'article précédent.

Le problème c'est que même s'il y a des petites erreurs d'interprétations expérimentales, les mathématiciens, eux, ça les gêne pas, mais alors pas du tout !! :-) Il arrivent et sortent quand même des belles formules, ajustées à la perfection à l'interprétation (donc en substance, à n'importe quoi, dans le sens "tout est possible") certains termes dans les formules n'ont rien de "réel", de physique, mais ce n'est pas grave…

Ce qui est triste quand même c'est qu'on finit par penser que ce sont ces équations qui ont raisons, et pas l'expérimentation scientifique… On n'expérimente même pas tellement on est sûr que les équations sont bonnes… D'ailleurs vous savez le plus drôle ? Ils sont capable de ne même pas la faire cette expérience !! On parie !? ;-)


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

195 réactions à cet article    


  • bourrico 7 7 janvier 15:46

    et ce ne serait pas dommage franchement parce que ça fait un peu désordre dans une science « physique » d’avoir des phénomènes presque paranormaux je trouve !! smiley


    Ben voyons, vive la physique du XIXème.
    Ca n’a rien de paranormal, tout reste cohérent puisque l’espace et le temps perdent leur caractère absolu, la formule v=d/t reste parfaitement valide.

    Ce qui est triste quand même c’est qu’on finit par penser que ce sont ces équations qui ont raisons, et pas l’expérimentation scientifique… On n’expérimente même pas tellement on est sûr que les équations sont bonnes… D’ailleurs vous savez le plus drôle ? Ils sont capable de ne même pas la faire cette expérience !! On parie !?

    C’est ça, vous avez un siècle de retard dans votre conception de la physique.
    Quand à votre expérience, m’est d’avis qu’ils en ont fait de bien plus élaborées, s’il était aussi simple de prendre la théorie en défaut, ce serait fait depuis longtemps.


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 15:56

      @bourrico 7


      Ne soyez pas si catégorique smiley ... Essayez de donner une petite chance au produit smiley smiley 


    • bourrico 7 7 janvier 16:14

      @Fabien Sabinet

      Je ne vois pas le rapport entre ce que vous vendez, et votre conception ancienne qui vous sert d’argument.
      Le « bon sens » est dépassé depuis longtemps, simplement en raison des limitations intrinsèques du cerveau humain.
      Je ne vois donc pas à quoi je devrais donner sa chance.

      A tout hasard, l’invariance a déjà été montrée expérimentalement.

    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 16:56

      @bourrico 7


      Mais non, le bon sens n’est pas dépassé.. c’est la base de la physique ! enfin, ça devrait l’être.. smiley 

      C’est dommage de penser ça en science physique.. Le bon sens c’est justement TOUT en physique... Avec l’intuition.. Quand le bon sens et l’intuition de « ce qu’il se passe » n’ont plus leur places en physique ça veut dire qu’il y a une grosse erreur d’interprétation et dans les formules qui traîne quelque part dans les résultats et qu’elle grossit au fur et à mesure des « ajustements » et des « corrections » qu’on est obligé de faire pour garder l’édifice debout.. 

      A la fin en effet il n’y a que des mathématiciens qui font de la physique, parce que le niveau en math est trop élevé, mais c’est n’importe quoi, ces gens là ne sont pas « raisonnable », par définition, dans le sens où ils ne tiennent pas compte du réel en math, c’est pas leur truc... Mais en physique si les fondations sont mauvaises, on ira pas plus loin à partir d’un certain point...

      Comme en ce moment.. smiley



    • Rounga Rounga 8 janvier 08:24

      @Fabien Sabinet
      Mais non, le bon sens n’est pas dépassé.. c’est la base de la physique ! 


      C’est une affirmation très discutable. Car qu’est-ce que le bon sens ? Un sens inné de la véracité ? Mais alors il faut admettre qu’il préexiste en nous une faculté qui nous permette de communiquer avec les lois de l’univers, ou que le monde extérieur soit régi par des lois qui par ailleurs sont présentes en nous de manière native. On peut très bien supposer cela, mais pas le prouver. Ou alors le bon sens est-il forgé à partir de l’habitude de l’expérience ? Avons-nous conscience de la loi de composition des vitesses en vertu d’une idée innée, ou bien est-ce parce que l’expérience quotidienne nous a fait accepter cette loi comme évidente ? Si c’est le second cas, alors il faut admettre que la vérité que nous accordons au bon sens peut se trouver réfutée par une expérience qui nous montrerait infailliblement le contraire de ce qu’il croyait vrai. Le bon sens a fait croire aux hommes pendant des siècles que c’était le soleil qui tournait autour de la Terre, mais il a été démenti par des observations qui tendaient à montrer le contraire. La physique va donc parfois contre le bon sens, et met en place de nouvelles lois qui deviennent ensuite le bon sens pour tout le monde.

    • bourrico 7 8 janvier 09:13

      @Fabien Sabinet

      Non, le bon sens, c’est la physique du XIXème siècle.

      Vous ne l’admettez pas et cela vous fait commettre ce genre d’article.

    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 09:37

      @bourrico 7


      Oui et puis vous pouvez bien dire ce que vous voulez sur mes idées, avec toute l’assurance et la certitude possible, vous ne risquez pas grand chose si elle s’avèrent juste n’est ce pas « bourrico 7 » ? smiley 

      Vous avez changé .. 7 fois de pseudo ? à chaque fois que vous avez incendié une nouvelle idée qui s’est avérée juste finalement ? smiley 

      C’est fou tous ces gens avec des pseudos évasifs qui ont des avis tellement tranchés, agressifs et condescendant smiley Mais bon, heureusement il y a tous les autres ! smiley


    • robin 8 janvier 10:30

      @bourrico 7

      Commetz vous même des articles et on vous verra à l’oeuvre.


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 11:28

      @Rounga


      Je crois savoir qu’il y a une théorie en Philo (que j’avance sous votre contrôle smiley ) qui énonce que la solution la plus élégante, la plus « simple » à le plus de chance d’être la bonne (c’est le rasoir d’Ockham je crois, principe de simplicité, d’économie...) 

      Alors, lorsqu’on approche de la vitesse de la lumière est-ce que :

      - les distance se contractent jusqu’à disparaître, les masses et l’inertie augmente à l’infini, les visions ne sont pas les mêmes selon les référentiels.. ?

      - ou bien les vitesses s’additionnent smiley smiley

      Mais bon c’est peut-être la première hein, j’ai peut-être tort !! Mais l’expérience de l’article pourrait trancher, alors go go go vous croyez pas ? le mieux c’est d’être certain, dans tout les cas ? smiley

    • Doume65 8 janvier 11:41

      @bourrico 7
      « Le « bon sens » est dépassé depuis longtemps »

      En effet ! Au niveau de la science (je parle de science, pas d’élucubrations), la seule chose qui semble s’opposer à la théorie d’Einstein, c’est la mécanique Quantique. Un truc absolument opposé au bon sens. Mais cela n’empêche pas Fabien Sabinet de s’y référer !

      Au passage le titre est parfaitement mensonger dans la mesure où il lui manque un point d’interrogation. Cela fait 100 ans qu’on mesure la vitesse de la vitesse pour vérifier si elle contredit la Relativité, 100 ans qu’on affine les mesures, et 100 ans qu’elles vont en sa faveur. La prochaine expérience a donc toute les chances d’appuyer cette thèse et non de l’infirmer. Pourtant Sabinet fait semblant de connaître déjà le résultat.


    • bourrico 7 8 janvier 11:49

      @Fabien Sabinet


      Vous avez changé .. 7 fois de pseudo ?

      C’est ça ta défense ? un coup de caliméro et un attaque perso sur le pseudo ?
      je vais te répondre quand même... les oublis de mots de passe ça te cause ?

      T’es pas le premier qui s’interroge parce qu’il n’ a pas tout compris, c’est pourquoi tu ferais mieux d’essayer de comprendre au lieu de te prendre pour le grand génie qui a vue la faille que personne n’a vue depuis 1 siècle.
      Tu peux chouiner, jouer les victimes, ça n’y change rien.

       à chaque fois que vous avez incendié une nouvelle idée qui s’est avérée juste finalement ?

      Parce que tu crois que t’as vu juste en plus ? 
      Eh ben tu doutes de rien. smiley

      C’est pas prétentieux pour deux sous ça tient. smiley

      Franchement, reviens me voir quand tu auras grandi, parce que la ton article et tes commentaires sont ceux d’un enfant.


    • bourrico 7 8 janvier 11:54

      @Doume65


      Ben c’est ça AV, un lieu ou les ignorants et les crédules se prennent pour des génies, il n’est pas le premier.

      Je ne viens quasiment plus car ils ont investi la place en force.

      On pourrait se dire que la mauvaise foi, les croyances et le mensonge sont réservés aux sujets religieux et politique... ben non, ils s’imaginent, faire la même chose sur des sujets scientifiques et se plaignent d’être moqués ouvertement.


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 11:56

      @Doume65


      Vous avez raison j’avoue, j’aurais pu mettre point d’interrogation au titre.. smiley

    • Rounga Rounga 8 janvier 12:56

      @Fabien Sabinet
      Le rasoir d’Ockham est davantage un principe épistémologique qui préconise d’éviter de formuler des hypothèses inutiles. La théorie de la relativité a été développée pour résoudre les incohérences entre la théorie de la propagation des ondes de Maxwell et les résultats d’expérience menées sur la propagation de la lumière. Alors oui, la transformation de Lorenz, l’augmentation de la masse en fonction de la vitesse, c’est beaucoup moins simple que la mécanique classique avec masse constante et loi de composition des vitesses, mais on ne peut pas préférer la seconde au détriment de la première aussi longtemps qu’on ne trouve pas d’autre moyen d’expliquer les incohérences observées.


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 13:09

      @Rounga


      Ha Ok smiley merci pour ces précisions, j’apprécie toujours beaucoup les explications philosophiques (quand elle sont compréhensibles smiley )

      Donc ben heuu.. voilà quoi, c’est pour ça que je propose une expérience pour montrer que la théorie n’est pas juste et que je donne un autre moyen d’expliquer les incohérences observées smiley



    • Rounga Rounga 8 janvier 13:15

      @Fabien Sabinet

      je propose une expérience pour montrer que la théorie n’est pas juste 


      Je n’ai aucun problème avec le fait que vous proposiez des expériences afin de mettre les théories de la physique à l’épreuve. En revanche, que vous annonciez d’avance que cette expérience montrera que la théorie n’est pas juste est fort présomptueux. On dirait que vous êtes déjà certain du résultat, ce qui est contraire à l’esprit scientifique.

    • Zolko Zolko 8 janvier 13:29

      @Fabien Sabinet
       
      « Essayez de donner une petite chance au produit »
       
      mais vous avez fait l’expérience, ou pas ? Ca n’apparaît pas clairement de l’article.
       
      Par ailleurs, pour avoir une chance de voir une variation de la vitesse de la lumière, il faudrait que le bloc se déplace à une fraction non-négligeable de la vitesse de la lumière. Pour cela, il lui faudra un sacré accélération, et il n’aura pas une vitesse constante sur une très longue distance/durée. Pendant l’accélération, c’est la relativité générale qui interviendra, pas la restreinte. Vous n’avez aucune chance de mesurer quoique-ce-soit avec votre expérience.
       


    • Zolko Zolko 8 janvier 13:41

      @Zolko
       
      « Pour cela, il lui faudra un sacré accélération... »
       
      ah, et j’oubliais : l’accélération du bloc, par le principe de l’action-réaction (*), va faire vibrer votre bouzin et empêcher toute interférence optique. Un interféromètre est même sensible aux camions qui passent dans votre rue, alors imaginez ce qu’une accélération jusqu’à 1% de la vitesse de la lumière d’un bloc de verre va provoquer.
       
      (*) ceci-dit, vous pouvez aussi maintenant proposer une expérience qui invaliderait ce principe fondamental de la mécanique. Au point où vous en êtes...


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 13:53

      @Rounga


      « que vous annonciez d’avance que cette expérience montrera que la théorie n’est pas juste est fort présomptueux »

      Oui c’est vrai.. j’avoue smiley

      Ca existe en philosophie ça « faute avoué à moitié pardonnée ? » ou c’est juste un truc religieux ? (le mec qui essaye de changer de sujet ha ha smiley )

    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 8 janvier 14:04

      @Zolko


      « c’est la relativité générale qui interviendra » 

      Ben.. non.. puisque la relativité ce serait finit  smiley smiley

    • Alren Alren 8 janvier 14:51

      @bourrico 7

       « s’il était aussi simple de prendre la théorie en défaut, ce serait fait depuis longtemps. »


      La relativité d’Einstein a pu être opposée à la physique quantique sur un point délicat concernant la causalité. L’expérience a démontré que c’est la physique quantique qui donne la meilleure explication !

      Donc, la relativité a bien été prise en défaut, mais elle est toujours utilisée dans son domaine astronomique où elle donne des résultats corroborés par l’expérience ... sauf dans le cas du point singulier au centre du « trou noir » où la matière effondrée de millions de masses solaires occuperait

      un volume inférieur à celui d’une particule.

      La relativité n’intègre pas la distance de Planck, ni l’électromagnétisme, ni la force forte, ni la force faible : elle est incomplète. Mais la théorie quantique l’est aussi puisqu’elle n’a pas d’explication convaincante de la gravitation qui devra intégrer le déplacement du périhélie de la planète Mercure, située près de l’énorme masse solaire.


      La relativité restreinte a été développé par le physicien hollandais Lorentz pour expliquer le résultat de l’expérience de Michelson et Morley, laquelle avait mis en évidence que malgré le mouvement de la Terre, la lumière qui venait à sa rencontre la touchait à la même vitesse que celle qui la rattrapait.

      Cela heurtait déjà le « bon sens » mais le résultat de l’expérience très soignée était irréfragable.

      Lorentz obtint l’aide d’Henri Poincaré, un des plus grands génies en mathématique de tous les temps et c’est sur la base solide de leurs travaux qu’Albert Einstein élabora sa théorie, sans citer ces deux hommes.

      C’est parce qu’il s’est réfugié aux USA, puissante très dominante après la Seconde guerre mondiale et qu’il a demandé la nationalité américaine, qu’Einstein s’est vu quasiment diviniser ainsi que sa théorie.

      Tout comme quand les Anglais dominaient au XIXe siècle, furent panthéonisés Newton et Darwin en rejetant dans l’ombre les savants des autres pays sans lesquels les deux sus-nommés n’auraient peut-être pas pu condenser en théorie les idées circulant dans leurs milieux.




    • bourrico 7 8 janvier 16:42

      @Alren


      Je ne suis pas apte à discuter de l’expérience sur la causalité, je n’en ai pas entendu parler, et je ne sais pas si je saisirai toutes les subtilités.

      Toutefois, la relativité donne de bons résultats dans la domaine astronomique, et c’est tout de même le moins, car c’est la son domaine de validité, domaine ou elle n’est pas en défaut à ce que je sache.

      J’ajoute que la physique s’arrête à l’horizon du trou noir, aussi il n’est pas très utile de discuter de la singularité supposée en son centre.
      Une singularité est un objet mathématique, abstrait, une création de l’esprit, on ne peut la matérialiser.

      Sinon oui, on en fait beaucoup sur Einstein, on oublie que par la suite, ses convictions et croyances l’ont fait passer totalement à coté d’une des époques les plus florissantes, il a tout raté et à fini seul dans son coin, il était dépassé.
      Comme quoi, se fier à son intuition et à ses croyances est un erreur, quoi qu’en dise l’auteur, même Einstein l’a commise.

    • Alren Alren 9 janvier 19:08

      @bourrico 7

      Le fondement profond de la Relativité est un concept philosophique, un véritable postulat de « bon sens » déjà connu des Grecs de l’Antiquité à savoir que la cause précède la conséquence.

      Les calculs relativistes ont établi un phénomène surprenant qui est que la masse d’un objet augmente avec sa vitesse jusqu’à devenir infinie à la vitesse de la lumière. Des expériences dans les accélérateurs de particules ont confirmé ces calculs. C’est parce que les photons n’ont pas de masse qu’ils évoluent à ce qui paraît donc être la vitesse limite de l’univers.

      En conséquence je ne peux avoir d’informations sur un phénomène se produisant loin de moi (une explosion d’étoile par exemple) qu’après une certaine durée celle que la lumière portant l’information sur ce phénomène met à parcourir la distance qui me sépare de lui.

      C’est la loi de bronze de la Relativité einsteinienne.

      Or des expériences récentes sur l’intrication de deux photons montrent sans doute possible que l’un est en quelque sorte « informé » du sort de l’autre instantanément, au moins plus rapidement que si « l’information » circulait à 300 000 km/s.

      Pour Einstein ce serait comme si la conséquence (l’état du deuxième photon intriqué) précédait la cause (l’état du premier photon), ce que sa Relativité ne peut admettre.


      D’autre part, pour les phénomènes astronomiques « habituels » on peut se contenter de l’approximation très bonne que représente la physique de Newton. La physique relativiste n’a d’intérêt que pour des phénomènes extrêmes comme les mal nommés trous noirs ; or c’est précisément là-dessus qu’elle échoue à théoriser le plus important à savoir le point singulier au centre de cet espace où la densité de matière-énergie serait infinie.

      À l’image des poupées russes, la Théorie qu’on attend (impatiemment) devra englober la Relativité comme celle-ci englobait la physique newtonnienne et la physique quantique et « expliquer » le point singulier ou plutôt son absence en s’appuyant vraisemblablement sur la distance de Planck et les probabilités.




    • popov 10 janvier 07:29

      @Zolko

      Par ailleurs, pour avoir une chance de voir une variation de la vitesse de la lumière, il faudrait que le bloc se déplace à une fraction non-négligeable de la vitesse de la lumière.

       
      Il n’est absolument pas nécessaire que le bloc se déplace à une fraction non-négligeable de la vitesse de la lumière pour observer un effet, si effet il y a car les franges d’interférences sont très sensibles à une minuscules variation du chemin optique.
       
      En ce qui concerne votre première objection, l’auteur n’a pas fait l’expérience et il est un peu prématuré de vendre la peau de la relativité avant de l’avoir tuée. Excès d’enthousiasme peut-être, mais c’est mieux que pas d’enthousiasme du tout.

    • JC_Lavau JC_Lavau 10 janvier 13:55

      @popov. Surtout que ça permet à l’immodérateur en chef d’exercer sa jouissance de la guerre civile contre l’instruction et les instruits qui ne croivent même pas aux patates électriques, contre la science et les scientifiques, contre l’honnêteté et les gens honnêtes. Il faut savoir ce que l’on veut dans la vie, foi de patate électrique !

      http://www.agoravox.fr/commentaire4448747 par exemple...


    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 11 janvier 14:45

      @popov


      Merci popov !! smiley smiley

    • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 15:54

      Comme on avait déjà bien commencé à papoté avec Popov sur le sujet dans l’article sur la vitesse de la lumière je copie la conversation ici smiley


      ---------------------------------------------
      popov 6 janvier 16:36
      @Fabien Sabinet

      Remarque 1 : Attention à vos yeux. Le miroir S2 va aussi laisser passer vers le haut une partie du faisceau venant de M2.
       
      Remarque 2 : Pourquoi l’enceinte doit-elle être vide ? Et jusqu’à quel point le vide doit-il être poussé ? 

      Remarque 3 : Pour M1 et M2 il vous faudra des miroirs première face.
       
      Remarque 4 : S’il y a des franges d’interférence c’est que les deux miroirs semi-transparents n’ont pas exactement la même épaisseur et/ou les deux blocs de verre n’ont pas la même épaisseur. Sinon, les deux faisceaux recombinés auront parcouru exactement le même chemin optique et devraient arriver en phase, quelle que soit la position de B2.
       
      Remarque 5 : Ma prédiction, s’il y a des franges d’interférence, elles ne vont pas changer quand vous déplacez B2.
       
      Remarque 6 : Dans B1 et B2 vous aurez des réflexions multiples. Presque toute la lumière va sortir pas la face de droite, mais une partie va se réfléchir vers la face de gauche où une partie de ce faisceau va de nouveau être réfléchie vers la droite et se combiner partiellement au faisceau primaire sortant. Comment comptez-vous tenir compte de cet effet ?
       
      ---------------------------------------------
      popov 6 janvier 18:07
      @Fabien Sabinet
       
      Autre chose.
       
      Si vous comptez réaliser cette expérience, vous allez avoir de gros problèmes d’alignement des miroirs. Pas impossible, mais pénible.
       
      Pourquoi ne pas faire l’expérience avec des micro-ondes, en utilisant des émetteurs/récepteurs de ce type.
       
      Pour M1 et M2, de simples plaque d’alu.
       
      Pour S1 et S2, des plaques d’isorel.
       
      Pour B1 et B2, des blocs de paraffine.
       
      Il vous faudra un émetteur et un récepteur (les modèles en vente peuvent remplir les deux fonctions).
       
      Calculez/ajustez l’épaisseur de B2 de sorte que les deux faisceaux recombinés arrivent au récepteur en opposition de phase et voyez au voltmètre si cela change quand la position de B2 est modifiée. 
       
      Par curiosité voyez ce qu’il se passe pendant le déplacement de B2, en variant la vitesse à la main.

      ---------------------------------------------
      popov 6 janvier 18:22
      @Fabien Sabinet

      OK. Quid de l’effet Doppler ?

      Quand vous déplacez B2 vers la droite, il me semble, comme ça à vue de nez qu’il va se produire un « déplacement vers le rouge ». Y avez-vous pensé ?

      ---------------------------------------------
      Fabien Sabinet 6 janvier 18:25
      @popov

      L’enceinte de vide est un problème insurmontable pour un particulier.. sinon je l’aurais déjà fait avec un simple laser.

      Si vous relisez l’article vous verrez que c’est essentiel également car j’ai l’intuition que non seulement les réflexions et les réfractions affectent la vitesse de la lumière mais élégamment l’air (Azote+Oxygène) dont le libre parcours moyen est très faible (68 nm) : 



      Pour l’expérience un vide poussé devrait faire l’affaire :

      Degré de vide Pression Molécules / cm³ Libre parcours moyen
      Air ambiante 1013 2.7*1019.. 68 nm
      Vide relatif 300..1 1019..1016 0.1..100 µm
      Vide 1..10-3 1016..1013 0.1..100 mm
      Vide poussé 10-3..10-7 1013..109 10 cm..1 km
      Vide très poussé 10-7..10-12 109..104 1 km..105 km
      Vide extrême <10-12 <104 >105 km

      ---------------------------------------------
      Fabien Sabinet 6 janvier 18:34
      @popov

      Il ne devrait pas y a voir d’effet Doppler car la face gauche de B2 avance autant que la droite et est censé (du point de vue Doppler) la compenser (selon la théorie en place attention, qui est soupçonnée de ne pas être tout à fait juste smiley ) 

      ---------------------------------------------
      popov 6 janvier 18:41
      @Fabien Sabinet
       
      Le vide ça coûte cher. Bien sûr que la vitesse de la lumière n’est pas la même dans l’air que dans le vide puisque l’indice de réfraction de l’air est un peu (très peu) différent de 1.
       
      Mais je ne vois pas en quoi ce serait essentiel pour l’expérience.
       
      Avec les micro-ondes, vous pouvez faire l’expérience dans votre cuisine, en coupant la paraffine avec un fil de guitare chauffé par un courant, avant même de publier votre article. Si l’expérience aboutit, vous avez gagné à peu de frais. Sinon, et si vous avez toujours un doute, vous pourrez toujours recommencer avec un laser et dans le vide.

      Mais n’oubliez pas l’effet Doppler.

      ---------------------------------------------
      Fabien Sabinet 6 janvier 18:48
      @popov

      Non l’air de l’atmosphère calibre la vitesse à c, ça ne fait aucun doute, sinon ça ferait longtemps qu’on aurait vu que la lumière ne se déplace pas à c tout le temps, avant la naissance de Maxwell probablement ! 

      Ca aurait changé sa vie !! smiley smiley

      ---------------------------------------------
      popov 6 janvier 18:45
      @Fabien Sabinet

      Autre chose : le bloc B1 n’est pas indispensable.

      ---------------------------------------------
      Fabien Sabinet 6 janvier 18:52
      @popov

      Oui vous avez raison, je sais smiley

      Mais comme vous noterez que la pilule n’est déjà pas facile à avaler (on attaque le 2 eme postulat quand même smiley ) je pense qu’il est inutile de compliquer la compréhension de l’expérience en essayant de l’optimiser smiley

      ---------------------------------------------
      popov 6 janvier 19:06
      @Fabien Sabinet

      Là, je dois dire que j’admire votre enthousiasme !
      Répondre Signaler un abus Lien permanent

      ---------------------------------------------
      Fabien Sabinet 6 janvier 19:15
      @popov

      Ha je suis un grand passionné ça smiley et puis c’est génial tous ce qu’il y a à refaire du coup en physique !! c’est pas compliqué il y a presque TOUT à refaire si le 2eme est pas bon en fait...

      Alors vous imaginez la frénésie de découvertes en chaîne qui s’annonce ? vous vous rendez compte je pense non ? 

      Ben .. heu.. si la phase change !! smiley smiley 

      Mais vous imaginez le CHOC du premier mec qui verra la phase bouger ? smiley smiley

      ha ha je voudrais bien voir la tête 



      • Alren Alren 10 janvier 11:09

        @Fabien Sabinet

        Plutôt qu’un déplacement linéaire difficile à mettre en œuvre, peut-être serait-il judicieux de faire vibrer un des miroirs.
        Compte tenu de la longueur d’onde de la lumière, un tout petit déplacement suffirait et le mouvement pourrait être très rapide, beaucoup plus que pour un déplacement linéaire.
        Naturellement l’expérience devrait avoir lieu dans le vide car les ondes de compression dans l’air ambiant en modifiant son indice de diffraction pourrait fausser le résultat.
        Et l’on pourrait, avec une vibration d’origine piézoélectrique miniaturiser les composants et les disposer dans une cloche à vide


      • vesjem vesjem 7 janvier 15:55

        Si j’ai bien compris , fabien , la vitesse de la lumière peut dépasser la vitesse officielle de la lumière ?
        Ce qui pourrait vouloir signifier que la vitesse de la lumière peut être infinie , si elle est émise par une source d’une source d’une source ...... d’une source lumineuse , répétées de manière infinie ?


        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 16:02

          @vesjem


          Et bien le problème c’est que la lumière ne peut pas être « source » elle même de lumière.. en tout cas pas au sens ou on l’entend classiquement... Jusque là, c’est de la matière qui doit générer une onde électromagnétique..

          Mais le champ électrostatique qui s’échappe de l’électron par exemple se propage à c en effet, même si l’electron est dans un accélérateur... donc il se propage à Ve- + c

        • bourrico 7 7 janvier 16:17

          @Fabien Sabinet

          Mais le champ électrostatique qui s’échappe de l’électron par exemple se propage à c en effet, même si l’electron est dans un accélérateur... donc il se propage à Ve- + c


          Dire qu’il suffisait d’un « donc » pour révolutionner la physique.
          Amen.

        • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 17:01

          @bourrico 7


          Enfin smiley ce serait bien de faire une expérience pour déterminer sans équivoque ce point ( Ve- + c ) Mais moi je parie sur ça..

          Après.. ça arrive qu’on ait une intuition et que l’expérience nous rappelle la réalité !! smiley C’est pour ça que je propose un expérience dans l’article pour le cas de la vitesse de la lumière smiley

        • bourrico 7 8 janvier 11:56

          @Fabien Sabinet

          Tu aurai du t’instruire sur le sujet avant de la ramener.


        • sarcastelle 7 janvier 16:06

          Poincaré avait laissé échapper à la France la gloire de la théorie de la relativité ; l’auteur va rétablir la prééminence en physique de notre pays. 

           



          • bourrico 7 7 janvier 16:15

            @sarcastelle

            Dugué ne se laissera pas bouffer par un arriviste. smiley

          • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 16:37

            @sarcastelle


             smiley smiley

          • amiaplacidus amiaplacidus 7 janvier 16:12

            Cela fait depuis les années 1890, que l’expérience de Michelson (avec son interféromètre) a montré que la vitesse de la lumière était une constante, et il n’y a aucune interprétation mathématique quelconque, ce sont d’ailleurs des maths de niveau simple, pas même de niveau BAC S.
            Michelson a d’ailleurs reçu un prix Nobel pour son interféromètre. Chose piquante d’ailleurs, Michelson voulait montrer l’existence de l’éther et donc des différences de vitesse de la lumière et il a montré exactement le contraire, il a eu l’honnêteté intellectuelle de le reconnaître.
            .
            Maintenant, si vous avez fait une expérience contradictoire, pourquoi pas ? Et surtout, justifiez vos conclusions, ce genre d’expérience ne nécessite pas plus de math que de l’algèbre élémentaire et un peu de trigo.
            Vous êtes sans doute un prix Nobel ...


            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 19:48

              @amiaplacidus


              L’expérience de Michelson démontre juste qu’il n’y a pas d’Ether.

              Et du coup on obtient exactement le résultat attendu dans le cadre de la mécanique classique de Newton en accord avec la simple composition des vitesses.

              En aucun cas elle ne démontre que la vitesse de la lumière est une constante.. je ne vois pas comment on pourrait déduire ça de cette expérience.


            • Shawford Agoranymous42 7 janvier 20:22

              @Fabien Sabinet

              il n’y a pas d’Ether.

              C’est quand même marrant comment le mode de pensée mécaniste a mené à une incongruité incroyable vis à vis de l’espèce consciente qu’est l’humanité.

              Je vais poser ici une question qui va paraître absurde :

              Quelle est la vitesse de la pensée ? L’a t’on mesurée, peux t’on la mesurer ?

              Cela apparaît totalement incongru dans le monde matérialiste dans lequel on vit.

              Pour autant c’est quand même un phénomène patent, je dirai même qu’on ne saurait même pas qu’on existe si il n’y avait pas ce phénomène unique.

              Dans la même veine mesurer la vitesse de la pensée nous obligerait à basculer directement dans le paranormal selon le dogmatique ambiant d_s lors qu’on prétendrait qu’elle puisse se trasmettre.

              ET ceci pour la raison que comme elle n’est pas matérielle elle n’a pas existence pratique conciliable avec la physique, elle ne pourrait donc se déplacer.

              Or si maintenant si on se reporte aux principes qui président à la physique moderne, on parle bien de physique de l’information, d’une variable qui accompagnerait toute particule existante dans l’univers.

              Pourquoi cette information ne serait t’elle pas l’expression de la pensée, de ce qui sous tend la trajectoire et l’évolution de toute particule avec en point d’orgue final un récepteur/enregistreur/ ordonnateur qu’est la conscience ani0male et humaine ?

              On aboutirait au postulat suivant

              La gravitation est le phénomène qui ordonne et coordonne toutes les particules dans l’univers à partir de leur caractéristique non pas de localisation géo astronomique matérielle, mais bien en fonction de l’élément d’intelligence interreliée entre toutes à partir de chaque conscience individuelle et au delà vis à vis de la conscience universelle.

              De facto on élimine alors toute variable utile de distance (l’ether est dans la pensée pas dans le matériel)

              La transmission d’information y est instantanée et c’est 100% compatible avec la physique quantique.

              Et on obtient bel et bien un ensemble cohérent et interdépendant entre tous les éléments qu’ils relèvent du domaine considéré comme vivant au sens terrien du terme ou de toute autre nature chimique ou autre.

              Le cente de gravité de l’univers se trouverait bien alors là où se trouve la conscience humaine sans qu’il soit besoin d’importer d’espèces exotiques.


            • Fabien Sabinet Fabien Sabinet 7 janvier 20:38

              @Agoranymous42


              Pfiou j’ai pas tout compris je crois.. il y a un truc qui m’a échappé.. c’est une éventualité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Fabien Sabinet

Fabien Sabinet
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès