Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La fin du monde avancée de 2 minutes

La fin du monde avancée de 2 minutes

L'«  horloge de l'apocalypse » a été avancée de deux minutes, et ce depuis le jeudi 22 janvier 2015.
 
Un concept bien subjectif et prophétique que la "fin du monde". Pourtant ne sommes-nous pas les rescapés de bien des fins du monde annoncées ? le calendrier Maya se poursuit bien au-delà du fameux 21 décembre 2012.
 
Non, le concept de l'horloge de la fin du monde est tout autre. Il ne prend pas en compte des prophéties mais se base sur des réalités bien concrètes.
 

Une horloge fictive créée par des scientifiques

Cette horloge fictive a été créée en 1947 par le bulletin des scientifiques atomiques (Bulletin of Atomic Scientists). Ces scientifiques avaient travaillé sur la mise au point de la bombe nucléaire dans le cadre du projet Manhattan.
L'horloge de fin du monde fictive symbolise le risque d'une catastrophe globale. L'horloge utilise l'analogie du décompte vers minuit.

A sa création, il s'agissait surtout de mettre en avant les menaces nucléaires exacerbée notamment par le contexte de guerre froide. Son objectif aujourd'hui est de prendre en compte l'ensemble des menaces pesant sur l'humanité. Ainsi, les dangers écologiques, technologiques et géopolitiques sont mieux pris en compte.

L'horloge de l'apocalypse

L'horloge de fin du monde est également baptisée horloge de l'apocalypse ou "Doomsday clock". L'horloge conceptuelle tient compte d'un ensemble de paramètres et depuis sa création, elle a été avancée ou reculée 18 fois. Ces ajustements tiennent compte des risques liées au changement climatique, désormais pleinement pris en compte à côté de la menace nucléaire omniprésente (Iran, Corée du Nord...). Le dernier ajustement remontait à janvier 2012. L'horloge conceptuelle, sur laquelle minuit représente la fin du monde, indiquait alors 23h55.

3 minutes avant la fin du monde ?

Le bulletin of the atomic scientists (bulletin des scientifiques atomiques) a pris en compte le bilan de l'année 2014, l'année la plus chaude depuis les relevés météorologiques enregistrés depuis l'année 1880. Les scientifiques ont par conséquent avancé l'horloge de 2 minutes. Celle-ci indique à présent 23h57.

BAD-Doomsdayclock

Ce nouvel ajustement prend ainsi en compte un nouveau critère : le péril écologique. Alors l'horloge tourne, doit-on attendre qu'elle arrive à cette heure symbolique mais aussi fatidique pour prendre pleinement conscience que le stade de l'urgence est dépassé ?

Dans un contexte d'accroissement des tensions avec la crise Ukrainienne, on peut présager que cette horloge n'a pas fini de tourner...

Les hommes n'acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise. Jean Monnet

La vidéo intégrale - It is 3 min to midnight (49 min)


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • lsga lsga 23 février 2015 19:43

    Rappelons que la France a très probablement relancer son programme d’armement nucléaire, et que François Hollande est l’homme politique occidental qui parle le plus de guerre nucléaire.


    • HELIOS HELIOS 24 février 2015 14:29

      @lsga
      la France n’a rien relancé du tout, pire elle « désinvesti » si j’en crois mes infos professionnelles basées sur les contrats.


      Pour le nucléaire, l’accord avec les anglais est la pire option qui a été prise car elle soumet notre force de dissuasion indirectement aux américains. lisez ce commentaire par exemple ici et pas la peine d’accuser Hollande, il est déjà suffisamment mauvais, c’est une décision unilatérale de Sarko qui ne vaut pas mieux !


    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 23 février 2015 20:22

      Un passage de l’article est à corriger = lire plutôt

      « la menace nucléaire omniprésente (Etats-Unis, Russie, Grande-Bretagne, France, Israël, Inde, Pakistan, ...) »


      • Pegasius Pegasius 23 février 2015 22:51

        @ben_voyons_ !
        Merci pour ce commentaire, ce n’était pas le but de cet article, établir une liste de toutes les menaces nucléaires. Il est indéniable qu’elles demeurent présentes.
        L’horloge est conceptuelle et prend désormais en compte les risques écologiques en plus de ces menaces nucléaires et technologiques. C’est un fait.
        L’époque actuelle, même si elle est anxiogène, n’a rien de comparable avec la période de la guerre froide qui a marqué profondément les esprits.


      • sls0 sls0 23 février 2015 22:07

        A minuit on pourra constater la validité des différents scénarios post-nucléaires.

        Je réside sous les tropiques, un peu de fraicheur dû à un hiver nucléaire ferait du bien, c’est 7,5° de moins. Mais je crois que comme pas mal de gens je ne profiterai pas longtemps de ce bienfait, quoi que, les tropiques c’est préférables, il faudrait que je me renseigne sur les résidences secondaires des hyper friqués.

        Je suis d’accord avec ben voyons, Corée du nord et Iran n’ont jamais eu les moyens d’un hiver nucléaire, d’autres si.


        • Pegasius Pegasius 23 février 2015 23:05

          @sls0
          Merci du commentaire, on est encore loin du scénario post-apocalyptique et comme je le disais + haut, l’époque que nous traversons, même sous le feu des médias qui la rende d’autant plus anxiogène, est caractérisée par bien moins de tensions que lors de l’après-guerre.
          En cas d’hiver nucléaire, adieu les tongs et les récoltes !
          Pensez-vous réellement que certaines nations recherchent un hiver nucléaire ?
          (ce n’était pas le thème de l’article, je suis surpris de cette incompréhension...)


        • sls0 sls0 24 février 2015 04:42

          @ Pegasius.
          Je suis pas du style anxieux, les tensions d’après-guerre on pouvait encore trouver une explication et à la sortie d’une guerre on est pas trop motivé pour remettre le couvert.

          Je ne voit aucune explication à l’ambiance actuelle, il y a un coté va en guerre de peu de personnes mais qui ont du pouvoir, heureusement que Poutine reste cool.

          Ca me fait penser à une personne qui bouscule un inconnu simplement pour déclencher une bagarre.
          Dans ce cas ça fini par un oeil au beurre noir ou au pire par un nez cassé. Là non plus je n’ai pas d’explication logique.

          Les fouteurs de merde (certains dirigeants avec beaucoup de pouvoirs) ont des moyens dont les dégâts sont plus graves qu’un oeil au beurre noir. Ils éclipsent un peu le réchauffement de la planète en ce moment. Je ne crois pas que le réchauffement soit leur préoccupation, je me demande même si ça été un jour leur préoccupation, peut être pour faire plaisir à certains électeurs.

          La mode est aux guerres préventives, sauf que maintenant on titille une puissance nucléaire, un des résultats possibles pourrait être un refroidissement généralisé de la planète.

          Je consomme 5l d’essence par mois, la consommation d’électricité pour 5 c’est 350kwh par mois, un voyage en avion tout les 3 ans pour voir la famille plombe un peu mon bilan carbone. Mais je me sens un peu concerné par de réchauffement.

          Je me sens aussi un peu concerné par certaines actions assez bizarres de certains décideurs.


          • Alren Alren 24 février 2015 13:33

            La dissuasion nucléaire a plus que vraisemblablement empêché une guerre entre pays capitalistes et pays communistes !


             Tous les « décideurs » potentiels de cette guerre savent que les retombées radioactives détruiraient aussi le vainqueur dont les dirigeants devraient fuir la haine de leurs concitoyens.

            Cette « pendule » aurait du sens si elle donnait une date pour la fin du monde, ce que personne n’est capable de faire.

            Même si les USA s’effondrent un jour économiquement du fait de leur fabrication excessive de dollars, ils savent que le recours aux bombes atomiques n’aurait aucune utilité.



            • Pegasius Pegasius 24 février 2015 13:46

              @Alren
              Je partage ton opinion, cette pendule a le mérite d’interpeller sur la proximité d’une fin hypothétique. La peur n’évite pas le danger.
              Simplement l’arme atomique est entre les mains de bien plus de nations aujourd’hui que lors de la guerre froide, et les blocs idéologiques ne sont plus marqués. Est-ce pour autant la fin de l’histoire ?
              Les blocs économiques et intégrations régionales sont par contre légions.

              Je partage aussi ton avis sur la situation monétaire des USA, l’économie est telle un malade sous perfusion, la planche à billets représentant cette perf ... dans ce contexte, la guerre atomique a moins d’impact que la guerre économique.
              Récemment, nous avons pu le constater avec l’attaque sur le rouble, la manipulation des cours de l’or, et la baisse des cours du pétrole.
              Mais là est un autre sujet...


            • bakerstreet bakerstreet 24 février 2015 14:30
              Bravo pour votre billet

              L’horloge du temps à toujours été employé en termes de métaphores ; la réalité du temps découpé à aussi parfois été pris au sens propre. 
              Ainsi au moyen age, il y eut un moment où l’on le temps des horloges et des dates ne correspondait plus au temps astronomique, et à l ’occasion du changement, qui a fait sauté une journée en avant, les gens ont manifesté leur mécontentement, pensant qu’on leur volait une journée de vie. 

              Je ne sais pas si l’image est aussi parlante, qu’elle aurait été à une autre époque. Elle est en rapport bien sûr avec la mort, l’ankou, la grande faucheuse, qui attend son heure. 
              « C’est l’heure, monsieur ! » disait on au pauvre condamné, avant de le trainer à l’échaffaud. 

              " Encore cinq minutes, s’il vous plait monsieur le bourreau, demanda la marquise de Brinvilliers à son bourreau. 

              Qu’il nous plaise ou non, le temps s’est numérisé, est devenu un peu irréel.
              Voilà même que les jours fériés, en rapport avec la religion chrétienne sont remis en cause, au profit du choix que chacun ferait : Hors, ces dates ont précisément une signification dans le collectif, indépendamment de la religion, et j’ai bien peur que les inspirateurs de ces changements n’aient pas saisi ce sens. 
              J’ai bien peur donc, que nous ne vivions de moins en moins ainsi tous à la même heure. 

              Le tic-tac des grosses horloges de salon nous mettait en rapport avec une certaine gravité du temps qui s’écoule, et du cérémonial affiché aux changements d’heures. 
              C’était un temps plus ou moins exact, cinq minutes d’avance ou de retard.
               il fallait remettre sans cesse tout cela à l’heure du clocher, mais les heures étaient bien plus senties et réfléchies qu’elles ne sont aujourd’hui. Ainsi les exactitudes ne correspondent pas toujours à ce qu’on attend d’eux, et ne sont pas où on le pense. 

              . Wittgenstein disait que la solution du problème reposait dans le fait de poser le problème d’une nouvelle façon, afin de le faire disparaître. C’est ce que l’on fait avec la fin du monde. Les vrais problèmes reconnus étant ceux qui s’attachent au court terme et à la valeur économique. 

              Je ne sais pas pourquoi cela me fait penser à ces avertissements qu’on trouvait dans les trains. encore une autre époque. 
              -Ne pas se pencher par la fenêtre !
              -Do not lean out the window !
              -No pericoloso sporgesi
              -Nicht Hinauslehnenen !




              • HELIOS HELIOS 24 février 2015 14:40

                Bonsoir l’auteur...


                Cette horloge, qui comme vous le dites a le merite d’exister... je rajouterai comme gadget, est purement dogmatique même si quelques points sont interressants.

                Pourquoi cet avis ? c’est parce que pour toute mesure, il faut une « metrique » (par exemple combien de minutes ou secondes coutent un accord de defense, ou l’achat de 24 Rafales). Cette métrique n’existe pas, ni dans ce domaine ni dans les autres. Le réchauffement climatique, existe certes, mais quel que soit son origine, il n’est qu’une évolution normale du climat et faut-il le rappeler d’autres épisodes identiques ont eu lieu et rien n’a changé, sauf pour les dinosaures qui ne savaient pas se défendre.

                L’orientation de votre billet est culpabilisante et catastrophiste alors que rien, absolument rien ne demontre une quelconque fin du monde, car, autre exemple, passer de la démocratie a la dictature ou du christianisme eclairé a un islamisme obsur ( et v/v) ne sont en rien une fin du monde quelconque, mais un simple changement d’organisation social.

                C’est vrai qu’il faut des jouet, mais j’ai plutôt l’impression qu’il faut soutenir tous ceux qui ont un intérêt a effrayer les populations, pour mieux les maitriser.

                Cela dit, le bon sens et la reflexion vont se payer, si j’en crois les moinsseurs...

                • jean-marc D jean-marc 26 février 2015 18:11

                  @HELIOS

                  Bonjour,

                  Eh bien non, je ne vous ai pas « moinssé ».

                  Bien que certains de vos écrits soient discutables notamment sur le réchauffement climatique et la disparition des dinosaures, je pense que vous avez probablement raison de développer la nécessité de créer des « jouets » effrayants destinés à manipuler les masses selon des orientations données au préalable.

                  En toute logique, cette pendule est effectivement pur gadget et ne sert concrètement à rien, sauf probablement à rémunerer des chercheurs en mal de labos :

                  1) la notion de temps est une donnée abstraite qui n’est évaluable que grâce à un système de mesure inventé par l’homme pour le représenter ; le temps en lui-même est inexistant,

                  2) la fin physique de la terre, on la connait, c’est 500 millions d’années environ lors de la transformation du soleil de naine jaune à naine rouge ; la vie telle que la connaissons à ce jour sera déjà disparue depuis longtemps, ne pouvant survivre à de telles températures,

                  3) comparez ces 500 millions d’années, qui représentent les 24 heures de la pendule, au temps restant à courir et mesurez l’impérieuse nécessité de s’alarmer sans tarder ! D’autant que cette pendule, à l’instar de toutes les pendules, peut être avancée, mais aussi retardée ; l’heure fatidique presque atteinte, il suffirait de retarder la pendule pour avoir l’impression d’avoir encore le temps, or on ne l’aura plus, elle est donc un non-sens,

                  4) la pendule a été mise à l’heure mi-janvier 2015, après que nos éminents scientifiques aient intégré les données de 2014 ; elle n’indique alors la bonne heure qu’à postériori : magnifique, l’humanité disparait mais n’en prend conscience qu’après !

                  Conclusion : on est content d’apprendre que cette pendule existe........

                  Bien à vous,




                • jean-marc D jean-marc 11 mars 2015 19:29
                  @ Elios
                  Correctif à mon commentaire suite à la remarque de participants (merci à eux) :

                  - fin physique de la Terre, 5 milliards d’années environ, et non 500 millions,
                  - une naine rouge n’existe pas, il faut lire géante rouge.

                  Désolé,


                • egos 24 février 2015 15:48

                  Il faudra peut être u jour envisager de se départit de la vision anthropocentrique que l’humanité à d’elle même,


                  et admettre que sa place ne se situe pas nécessairement au centre de l’univers et du cours des évènements

                  des apocalypses, à l’échelle de populations, civilisations, espèces vivantes, liées des phénomènes naturels (séismes, sursauts gamma ...) ou humain ont en commun leur imprévisibilité, du moins celle des sujets directement concernés, outre une dimension insurmontable.

                  pas de quoi se ruiner le moral, sur ce point les opportunités ne font pas défaut

                  pour ceux qui trouveraient un agrément aux angoisses métaphysiques ou plus implement du plaisir à se torturer l’esprit, 

                  suggérons le film l’Alliance (daté comme tt film après qqs années) tourné avec bcp de talent et de nuances, servi par de bons acteurs, 

                   en guise d’entrée en matière



                  • Cassiopée R 24 février 2015 16:51

                    La menace écologique est réelle, et est enfin prise en compte, déjà la NASA disait que la surexploitation des ressources naturelles est un risque de fin de ce monde.

                    Il y a eu des humanités avant nous, voir les Pierres d’Ica, et nous aussi nous allons droit vers l’Apocalyspe, mais une nouvelle génération poursuivra la vie sur Terre, et nous ne serons plus 7 milliards mais quelques milliers à survivre sur les différents territoires du monde.


                    • sophie 25 février 2015 19:47

                      vu les différentes crises traversées , je me demande si cette arme existe tout simplement.


                      • Zip_N Zip_N 25 février 2015 23:27

                        Ca tourne, je vais déjà commencer par la fin d’agora, le reste ensuite, reste à savoir si il faut avancer ou reculer sa montre de 2 minutes pour supprimer son compte

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès