Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La métamorphose de nos ordinateurs : quoi de neuf ?

La métamorphose de nos ordinateurs : quoi de neuf ?

Quoi de nouveau dans le monde de l’informatique ? Depuis plusieurs décennies en y réfléchissant bien, pas grand-chose. Les progrès se sont fait progressivement. Bien sûr nos ordinateurs sont plus puissants chaque année, ce qui confirme la loi de Moore, que ce dernier a établi en 1965. Les logiciels quant à eux n’ont fait que suivre l’évolution de la puissance des machines.

Et pourtant depuis l’invention de la souris par Xerox dans les années 70 et la généralisation de celle-ci grâce à l’arrivée du Macintosh en 1984, la manière dont nous interagissons avec nos omniprésents ordinateurs n’a pas vraiment changé. Clic droit, clic gauche, Alt+tab et la touche Entrée restent les fonctions de bases pour lancer nos applications et les visualiser sur nos tout nouveaux écrans plats.

Heureusement ceci est en train de changer. En effet un changement radical dans la manière d’interagir avec nos ordinateurs a lieu en ce moment même. Cette révolution s’est vraiment mis en route lors du Tedtalk en février 2006 a Monterey en Californie où Jeff Han a présenté pour la première fois son écran tactile multipoint et avait époustouflé l’audience, parmi lesquels les ingénieurs et développeurs à la pointe de la technologie informatique. Voir la vidéo Ici .

Utilisant un écran tactile et des cameras infrarouges, cette technologie n’est pas seulement très intuitive, mais également d’un coup de production très bas. Certains me rectifieront sûrement en me rappelant que ce n’est pas la technologie qui est novatrice, mais plutôt la façon de l’utiliser.

Ce que nous propose Jeff han est de nous débarrasser de nos souris et clavier pour ne plus utiliser que nos dix doigts. Approche qui nous semblera à tous beaucoup plus naturelle puisque nous avons tous l’habitude d’évoluer dans un monde où nous interagissons avec notre environnement en touchant les objets qui nous entourent.

Certains se mettront à coup sûr à rêver d’une interface comme dans le film Minority Report. Seul bémol à cela, l’être humain ne semble pas très adapté à manipuler des objets dans un espace vide sans le sens du toucher. La solution optimale restera donc pour l’instant une surface sur laquelle on peut manipuler nos fichiers et applications.

Où en sommes-nous donc en cette fin d’année 2007 ?

Eh bien certains d’entre vous vont voir arriver prochainement dans leurs magasins le nouveau iphone qui n’est autre qu’un petit ordinateur permettant entre autre aussi de téléphoner. L’iphone s’est grandement inspiré de cette façon d’interagir (entre autres l’agrandissement des photos avec 2 doigts), bien qu’utilisant une technologie un peu différente. Pour tous ceux qui comme moi ont eu l’occasion d’utiliser un iphone, le progrès ne fait pas l’ombre d’un doute.

A paraître également en cette fin d’année aux Etats-Unis, la table Surface de microsoft. Voici aussi une autre vidéo ici.

Ciblant en premier lieu une clientèle professionnelle, il semble évident qu’une fois adoptée par un certain nombre, ces « surfaces » trouveront elles aussi leur chemin vers nos humbles chaumières et nous délivrerons enfin (sauf pour les joueurs invétérés) du règne des claviers et souris.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • TALL 29 novembre 2007 12:21

    Article intéressant. Le tactile multi-doigts me paraît avoir un avenir évident. La souris et le clavier ne devraient pas y résister longtemps.

    On pourrait peut-être y associer aussi des commandes par sons simples, avec un petit micro-oreillette.


    • Plum’ 29 novembre 2007 13:49

      Je voudrais voir combien de temps l’auteur de l’article mettra à taper son texte sur son écran tactile !!

      Ou comment il fera pour cliquer avec ses gros doigts sur des liens de petite taille...


      • TALL 29 novembre 2007 15:21

        Ah, il faut de + grands écrans avec cette technique pour remplacer souris et clavier, c’est sûr.


      • Kobayachi Kobayachi 29 novembre 2007 15:21

        Un iphone ce n’est vraiment pas tres grand, pourtant avec le clavier virtuel on peut ecrir un e mail en moins de 2. Essayer avant de juger.


      • Plum’ 29 novembre 2007 19:08

        Bravo, Superman ! Mais pour le commun des mortels, ce n’est pas pareil. Lisez donc cet article « Des erreurs de frappe en masse chez les utilisateurs d’iPhone » : http://www.vnunet.fr/fr/news/2007/11/15/des_erreurs_de_frappe_en_masse_chez _les_utilisateurs_d_iphone


      • Traroth Traroth 2 décembre 2007 18:04

        L’iPhone est un cas particulier, puisqu’il s’agit d’un téléphone, et que son clavier virtuel est un progrès incomparable par rapport au clavier du téléphone (vous savez, celui où il faut saisir les SMS en tapant répétitivement sur les 9 touches numériques) ou même aux claviers microscopiques des Blackberry ou Palm Treo. Pour les PC de bureau et même les portables, je ne pense pas que les écrans tactiles multipoints remplacent le clavier ou même la souris. Ca va plutôt s’additionner, permettant des interactions qui restent encore à inventer. Ce qui est sûr, c’est que ça ne s’utilise pas de la même manière ni pour faire les mêmes choses. De la même manière, l’avènement des interfaces graphiques (type Windows, Mac OS ou X-Window) n’a pas marqué la disparition du clavier. Comment utiliser un traitement de texte ou un éditeur, sinon ? Le clavier reste irremplaçable pour saisir les informations complexes et la souris pour les travaux nécessitant un minimum de précision, ou tout simplement de cliquer. Le click me parait en effet un concept difficile à mettre en oeuvre sur un tel écran : Double-click, sélection de zone, click droit... Autant de choses difficiles à reproduire avec un écran tactile.


      • Internaute Internaute 29 novembre 2007 16:46

        Il faut faire attention à la généralisation des concepts. Ce qui est chouette pour une application bien précise n’est pas nécessairement une page tournée en informatique.

        Par exemple Mac s’est planté avec ces icônes. Au début, l’icône avait l’avantage de permettre une production de masse, sans se préoccuper de la langue de l’utitilisateur. La pub comparait la facilité de branchement du câble de l’imprimante à l’arrière de la machine avec la difficulté du choix de la bonne DB25 à l’arrière d’un PC IBM, l’icône faisant la diffrérence. Au début, le Mac n’avait pas de touches numériques car lenouveau concept de la souris permettait de cliquer les chiffres sur une calculette virtuelle. Cette belle connerie n’a pas résisté au premier exercice comptable qui demande de taper 5.000 nombres en une demi-heure ou presque. Bien vite, le clavier numérique a été rajouté.

        Le problème est qu’autant les icônes de l’imprimante, de la disquette, du PC et de la corbeille se passent de commentaire autant les autres sont totalement inutiles et compliquent la vie de l’utilisateur. La preuve en est qu’autant Apple que MicroSoft ont pris bien soin de toutjours mettre le nom en clair de l’icône à côté de celui-ci. On traîne ces boulets depuis 20 ans.

        Une bonne dactylo tape 140 mots par minute. Avant d’en faire autant avec un écran tacile virtuel, vous pouvez vous entrainer longtemps.


        • Kobayachi Kobayachi 29 novembre 2007 22:14

          La seul différence entre un clavier virtuel et un clavier comme on les connais aujourd’hui, c’est qu’ils feront parti intégrante de l’écran et n’auront donc plus de relief, ce qui peut en effet rendre la chose bien plus difficile pour une dactylo qui tape des milliers de mots par jours. Maintenant, la plupart des utilisateurs ne sont pas des dactylos et pour une utilisation dans la plupart des foyers, cette solution me semble très adaptée.

          Mon article fait d’ailleurs plutôt référence a la mort annoncée de la souris plutôt que du clavier.

          Je conçois qu’il y a toujours réticence au changement, mais pour celui qui essayera, l’adoption se fera tout naturellement. Je travail avec des écrans tactiles et je constate tout les jours que les utilisateurs ont une approche très naturelle de l’interface, a tel point qu’ils ne se rendent même pas compte qu’il n’y a plus de souris.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 novembre 2007 02:56

          Tout depend de ce que l’on veut. Je dicte sur Dragon et mon texte s’écrit sur l’écran à la vitesse où je parle. Maintenant qu’il a appris à connaitre ma voix, le système ne fait pratiquement plus d’erreurs. J’écris a la vitesse de ma pensée. Si je ne pense pas mais lis un texte seulement, je peux faire plus de 200 mots/minute. Pour les chiffres, dans Excel, par exemple, je n’ai pas vraiment essayé. Pour ce que JE veux faire, demain est arrivé et je ne peux pas imaginer mieux.

          Pierre JC Allard

          http://nouvellesociete.org


        • kirinyaga 30 novembre 2007 10:49

          Mouais.

          Les interfaces tactiles multipoints ressortent régulièrement depuis longtemps. Des types enthousiastes viennent chaque année nous expliquer à quel point leur bidule est révolutionnaire, mais le fait est que personne n’en veut autrement qu’en démo.

          Si vous y tenez absolument, il y a un tas de projets existants et détaillés pour faire vous-même la votre. Il y a même des librairies open-source, c’est dire le nombre d’étudiants qui réalisent ce genre de projet en fin d’année. Parfois on voit même des trucs innovants, comme ce comptoir de bar tactile.

          Hélas, la seule raison pour laquelle l’écran de l’i-phone convainc, c’est parce qu’il est trop petit pour lui adjoindre un vrai clavier. Si vous avez la place de mettre un clavier (et une souris), vous n’avez plus besoin du machin tactile, ouf ! Regardez d’ailleurs tout simplement la merde que c’est d’utiliser le carré tactile remplaçant la souris sur les ordinateurs portables, une vraie plaie qui oblige à transporter une souris d’appoint si on veut être à l’aise.

          Alors, les dalles tactiles pour les petits appareils ou pour remplacer seulement quelques boutons, comme sur les bornes interactives, oui ça peut servir. Pour faire une grosse impression en faisant des choses qui ne servent à rien comme agrandir plein d’images avec de grands mouvements de bras, là encore oui, surtout à Hollywood. Mais pour le reste ...


        • Internaute Internaute 1er décembre 2007 18:49

          Quelqu’un se souvient-il du HP150 ?

          Cette machine est sortie il y a une vingtaine d’années avec écran tactile et affichage d’onglets qu’on désignait du doigt. Elle aurait pu être utile sur des applications spécifiques mais elle est restée sans lendemain.


        • JL JL 29 novembre 2007 20:28

          Et les mémoires flash pour remplacer les disques durs ?


          • Kobayachi Kobayachi 29 novembre 2007 22:40

            Il faudra attendre un peu pour que les prix de la mémoire flash soit compétitive avec nos disques classiques (a capacité égale bien sure).

            Mais on peu déjà en acheter :

            http://www.presence-pc.com/actualite/sandisk-SSD-21106/

            http://www.tigerdirect.com/applications/category/category_slc.asp?CatId=2503


          • El Nasl El Nasl 29 novembre 2007 22:56

            JL : « Et les mémoires flash pour remplacer les disques durs ? »

            Entièrement d’accord . Ça ou d’autres types de mémoires (mram ) nous permettront de réaliser un saut considérable dans le confort . Plus rapides , plus pratiques , moins fragiles ...

            au niveau de l’interface , une évolution bien pratique de ces dernières années est le track ir (surtout pour les joueurs smiley ) .


          • JL JL 30 novembre 2007 09:36

            Plus silencieux, plus légers, plus autonomes...Ils seraient attendus incessamment dans les points de vente, à un prix autour de 3000 euros ?


          • TALL 30 novembre 2007 09:40

            L’avenir des mémoires est à la mram, je crois. Plus rapide que la ram actuelle, et non volatile quand on coupe le courant.


          • dionysos 29 novembre 2007 22:12

            de quoi vous plaignez vous ? le vrai, le grand progrès, c’est VISTA


            • herbe herbe 29 novembre 2007 22:33

              Ok bon il y a l’iphone.

              mais il y a aussi ça « made in Finland » comme alternative à l’ipod touch :

              http://www.presse-citron.net/?2007/08/30/2398-test-videos-tablette-internet-nokia-n800

              et le dernier arrivé :

              http://www.youtube.com/watch?v=wDe1gd-pBRo


              • El Nasl El Nasl 29 novembre 2007 22:35

                fonctionnalités intéressantes , mais le clavier et la souris ne seront pas remplacés . Les différentes vidéos fournissent l’explication , faut rester collé à l’écran et l’écran est plat .

                - Pour toutes personnes utilisant enormément de texte (écrivain ,codeur ) ,écran vertical-> poignet dans le vide faut taper à hauteur de poitrine pour que le poignet ne soit pas trop tordu , écran incliné ->les poignets peuvent avoir un support mais faut être au dessus de l’écran .

                - pour les joueurs ...ben expliquez moi comment on joue avec un tel écran tactile !?

                amha on ne remplacera jamais le coté pratique de l’ensemble , clavier ,souris horizontal ,écran vertical à distance


                • seigneur_canard seigneur_canard 29 novembre 2007 23:19

                  En effet, c’est écrans tactiles, c’est très « hype » ça fait bien sur une vidéo et ça trouve des applications pour faire fonctionner des interfaces relativement simple. Mais en terme de « productivité » et de confort d’utilisation à long terme, ben, c’est pas forcément gagné... il n’y a qu’a voir combien de personnes rajoutent une sourie à leurs portable pour ne pas avoir a utiliser les touchpad intégrés. Parce que le fait d’avoir un « outils » physique comme une sourie permet d’utiliser deux ou trois doigts de la mains à la fois (boutons gauche/droite, molette, + éventuel bouton sur le coté de la sourie) Essayez d’utiliser un logiciel de 3D ou de dessin avec un touchpad, ben, c’est pas gagné. pour faire des barbouillages, ça va. Mais un truc précis ? le fait de tenir un objet permet de mieux calibrer son mouvement. Alors, la solution passera sans doute aussi par la programmation de logiciels spécifiquement adaptés... Et éventuellement de nouveaux périphérique permettant de mieux doser son mouvement (a l’instar des stylets de la WII)...


                  • heyben 30 novembre 2007 11:01

                    Je ne suis pas forcément d’accord. Le touch pad comme la souris demande une prise en main. Seulement beaucoup de gens maîtrisant la souris se découragent rapidement lors de leur première utilisation du touch pad. Quand on s’y met, c’est fonctionnel.


                  • Forest Ent Forest Ent 29 novembre 2007 23:23

                    Je suis époustouflé par la campagne de pub sur l’i-phone. Il y avait aujourd’hui un article dessus dans pratiquement chaque quotidien, payant ou gratuit. Ce n’était bien sûr jamais mentionné « publi-reportage ». Visiblement, Apple investit énormément dans la com de ce produit.

                    J’espère qu’il ne se vendra pas car, au nom du design et de l’ergonomie, il inclut tout ce que je déteste dans un produit : services limités, services payants, usage du net plus que bridé, abonnement obligatoire, etc ... De l’art de prendre le client au max pour un con. Prions pour qu’il rejoigne vite la PS3, le zune et le HD-DVD dans les poubelles du marketing, où Vista devrait être s’il était vendu légalement.


                    • El Nasl El Nasl 30 novembre 2007 00:08

                      à propos de Vista/windows je suggère cette lecture : http://ploum.frimouvy.org/?36-je-ne-suis-pas-un-numero-de-hotline-je-suis-un-geek-libre

                      Certains d’entres vous s’y reconnaîtront . À l’image de l’auteur de l’article ,ploum, je réalise aujourd’hui pour linux -en particulier pour la distribution Mandriva - ce que j’ai fait pendant des années pour MS , j’aide et dépanne mon entourage gratuitement* dès qu’il s’agit de linux ,je ne le fais plus pour windows . Bizarrement les gens trouvent linux plus facile d’accès . Pour contrer Vista là aussi , suffit d’aider l’entourage au moment de leurs achats et de ne pas les laisser acheter des machines en grande surface , de leur monter un pc sur mesure et leur installer une distribution linux .

                      * à propos du gratuitement (normal au niveau de la famille ou entre amis ) , selon Ballmer les millions de Linuxiens sont des communistes ...mais hier quand nous faisions la même chose pour les produits microsofts nous étions quoi ?


                    • Kobayachi Kobayachi 30 novembre 2007 01:01

                      Cet article n’est ni sur l’Iphone, ni n’a vocation a en faire de la pub mais sur uniquement sur le changement de l’interface de nos ordinateurs, qu’ils tournent sous linux, micro$soft, Mac OS ou BSD.

                      Pour ce qui est de la stratégie marketing de Apple, je suis d’accord avec vous Ent, elle est méprisable.

                      D’un autre coté, Apple nous a tout de même facilité la tache pour ce qui est du déblocage de l’appareil (aussi simple que de trouver une version piratée de XP ou de Vista). Y aurait-il une certaine morale derrière cela ? Soit t’es riche et con et tu paye le prix fort, soit t’as pas trop de tunes et tu utilise tes méninges. Connaissant la mentalité de Steve Jobs, cela ne m’étonnerait qu’a moitié, les seuls perdant dans l’histoire étant les fournisseurs d’accès.


                    • Plum’ 1er décembre 2007 09:57

                      Agoravox donne aussi dans la pub iphone : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=32431

                      Et dans un article où il n’y a aucun droit de réponse...


                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 novembre 2007 03:12

                      Je dicte sur Dragon et ça s’écrit à l’ecran, sans fautes, aussi vite que je puis parler. Pour mes besoins, je ne vois pas ce que je pourrais imaginer de mieux.

                      Pierre JC Allard

                      http://nouvellesociete.org


                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 novembre 2007 03:13

                        Desolé pour le doublon

                        pjca


                      • Plum’ 30 novembre 2007 07:44

                        Pas de quoi être désolé, vous êtes victime d’un bogue d’Agoravox.


                      • Martin Lucas Martin Lucas 30 novembre 2007 08:45

                        On y arrive !

                        Si l’on suit l’évolution des claviers depuis la machine à écrire jusqu’à ceux de nos ordinateurs portables, il y a une tendance régulière à l’applatissement de ceux-ci. Le toucher devient de plus en plus sensible, les touches s’enfoncent moins, l’ensemble est de moins en moins bruyant.

                        D’autre part, les trackpads (mis en oeuvre en premier par Apple, comme d’habitude, pour les innovations), sont maintenant courants et ont habitué les gens à un toucher sans réponse.

                        Nous entrons progressivement dans l’ère du toucher virtuel, qui ne nécessite pas de retour de force ou de simulation de toucher, mais simplement une participation de l’utilisateur dans l’interprétation des données (comme dans la lecture, qui traduit un langage graphique en sons).

                        De même que l’on est capable maintenant de trouver logique le lien entre le mouvement d’une souris et d’un curseur sur l’écran, nous pourrons trouver logique de déplacer un objet qui ne montre pas la moindre résistance, dans un espace en 3D.

                        La voie est libre pour le clavier plat et les interfaces 3D !


                        • Halman Halman 30 novembre 2007 12:20

                          Avril 1977 : Apple Computer présente son ordinateur Apple ][ lors du West Coast Computer Faire à San Francisco. Il est équipé d’un processeur 6502, de 16 Ko de Rom, 4 Ko de Ram, de 8 slots d’extension, d’une carte graphique couleur, d’un clavier, de manettes de jeu, d’un écran et du Basic intégré en ROM. Il est vendu 1300 $. Il s’agit du premier micro-ordinateur capable d’afficher des graphiques en couleurs. 35000 exemplaires seront vendus lors de la première année alors que seuls 175 kits de l’Apple I se sont vendus depuis 1976.

                          Avril 1977 : Lors de ce même salon, Commodore Business Machines Inc. présente son ordinateur PET. Il est équipée d’un processeur 6502, de 14 Ko de Rom, 4 Ko de Ram, d’un clavier, d’un écran et d’un lecteur de cassettes. Il est vendu pour 800 $ (7600 F).

                          Voyez vous Martin, pendant que certains s’amusaient avec l’Apple II et déclairaient inventer l’informatique, nous faisions déjà de la comptabilité et de l’astronomie sur des Commodore Pet entre autres.

                           smiley


                        • krachunka 30 novembre 2007 08:59

                          J’ai du mal a m’imaginer faire des grands gestes toute la journée pour pondre mon code !!

                          Mais bon soyons optimistes : bientot toutes les secretaires et tout les progammeurs auront des biceps d’haltérophile !!


                          • ringostar ringostar 30 novembre 2007 10:18

                            je ne vois pas comment les personnes utilisant professionnellement des logiciels comme photoshop, autocad, etc. pourront se passer de la souris, qui reste dans ces cas-là l’instrument le plus réactif et rapide, et de loin. mais pour certains usages domestiques, l’écran tactile sera certainement intéressant. en ce qui concerne le traitement de texte, je suis de l’avis de Pierre JC Allard : je ne vois qu’un logiciel de reconnaissance vocale parfaitement fonctionnel comme réel progrès, c’est-à-dire, gain de temps.


                            • Kobayachi Kobayachi 1er décembre 2007 15:31

                              Justement pour des logiciel comme photoshop, ce serais un avantage immence ! on gagnerait un temps fou. Qui selon vous est plus rapide a faire un dessin ? l’artiste A devant sa toile ou le meme artiste devant son PC ? Imaginez alors cet artiste devant une toil qui s’adapte a sa volonté, en agrandissant les details souhaiter d’un mouvement de doigts.


                            • Halman Halman 30 novembre 2007 11:46

                              Deux voies pour le futur de l’ordinateur domestique, le mini portable à ram flash, moins puissant que ces soit disant portables à 1200 € pas si pratiques que cela, mais enfin utilisable dans les transports en commun, sur un coin de bureau, etc.

                              Les gens comme moi attendons cela depuis des années.

                              http://www.01net.com/editorial/363494/le-pc-portable-a-300-euros-debarquera-en-france-a-noel/

                              Et l’interface à la Windows mais sans le clavier ni la souris. Excellent pour les écoles et lycées, pour remplacer le tableau noir inactif. Ce que nous révions de faire avec Windows 3.11 à l’époque.

                              http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/informatique/d/surface-un-ordinateur-sans-clavier-a-ecran-tactile-geant-chez-microsoft_11947/


                              • Vincent San Seb Vincent San Seb 30 novembre 2007 23:51

                                Article très interressant, cette manière d’interagir avec l’ordinateur me rappel le film Minority Riport (je supose que nous n’avons pas le droit à la publicité ici c’est pourquoi j’ecris « riport » comme ça) En revanche le présentateur de la video est un peu difficile à comprendre au debut. Sinon je pense que c’est l’avenir, il faudra en revanche qu’ils pensent a miniaturiser ceci, puisque faire ces gestes a taille réelle parait plus fatiguant que d’utiliser une souris, et donc il est peu sur que cela soit utilisé de cette manière. Prochaine étape ? la pensée directe


                                • morice morice 1er décembre 2007 11:13

                                  Halman, personnage de Star Trek, bloqué dans un faille de l’espace temps : il préfère des ordinateurs sans interface GUI, et se cotiner l’anti-slash à la main tous les jours. Un vrai archéologue. Celui qui en revanche a écrit avec humour « de quoi vous plaignez vous ? le vrai, le grand progrès, c’est VISTA »... a tout compris : l’informatique selon Microsoft, c’est Halman, PLUS les bugs. Un grand progrès, là. Le gag, avec l’iphone, c’est comme pour l’ensemble de ce que fait Apple : ceux qui en parlent le plus sont ceux qui ne l’ont pas. A voir la ruée dans les magasins pour TOUCHER simplement l’engin, on peut se dire qu’Apple a déjà réussi : les gens viennent de comprendre ENFIN qu’on n’a pas, dans déplaise au retardataire Halman, à apprendre par choeur des milliers de réflexes, mais simplement à se laisser guider par une interface intelligente. C’est tout simplement la TOUTE PREMIERE PUB D’Apple : « plutôt que de vous faire apprendre l’informatique, on vosu a fait un ordinateur qui vous comprend ». Ceux qui n’ont pas compris depuis 1984, dont Halman, n(ont RIEN COMPRIS Les gens veulent un marteau, pas une notice à apprendre pour savoir utiliser un marteau. En prime, un marteau qui bugge et que fait des écrans bleus, avouez que ça n’a pas beaucoup de sens !

                                  http://www.my-os.net/blog/images/2006_novembre/historique_informatique/1984%20Mac%202.JPG

                                  La phrase hilarante du jour c’est « Et l’interface à la Windows mais sans le clavier ni la souris. Excellent pour les écoles et lycées »... il a jamais vu un gamin devant une souris, c’est pas possible, notre néandertal de l’informatique là... Et, oh, Raymond, Chirac est parti, et tu ne le savais pas ??

                                  http://www.ouvre.com/wp-content/apple-garage-pub.jpg

                                  Un portable sous Dos à 12000 balles « Les gens comme moi attendons cela depuis des années. »... Nous, on attend simplement un OLPC à 199 dollars, sous Linux (ou le prochain iTouch à 200 euros). On doit pas manger les mêmes rillettes, je pense... Mr Halman. Continuez donc à défendre une informatique qui n’existe plus. Ou continuez à croire qu’on va faire des mails avec un téléphone, sous DOS... slash, anti-slash, etc... Trois heures de connexion pour taper « bonjour » en texto. Y’a les moyens, Halman ! Purée !

                                  http://www.marketing-alternatif.com/2005/02/03/pub-apple-1984/

                                  Ah, au fait, j’ai trouvé une vidéo de mr Halman : c’est l’homme à gauche dans le montage :http://www.dailymotion.com/guim/mac/video/x8cxq_parodie-pub-apple


                                  • Kobayachi Kobayachi 1er décembre 2007 15:45

                                    Merci morice.

                                    Vous semblez etre un des seuls a avoir compris que le vrai progrès est l’adaptation des machines a l’homme et non le contraire.


                                  • morice morice 1er décembre 2007 16:37

                                    Merci, Mr Kobayachi : je l’ai toujours pensé depuis 1984. La première fois que je suis entré dans un magasin d’infomartique, en 1983, on m’a montré un Tandon sous DOS. Je suis ressorti aussi sec. la seconde, un ami m’a dit : tiens j’ai un truc qui devrait te plaire, je l’ai 3 mois avant sa sortie officielle car c’est un peu spécial. Je suis allé chez lui, il avait un Mac128. Je lui ai dit « marrante, ta lampe de bureau »... on a passé la nuit complète à jouer à la disquette « système »-« macpaint » ou système-macwrite« . Au petit matin, je savais ce que je devais acheter comme bécane. Pas une à apprendre, une qui avait compris que j’avais une main droite pour dessiner. Depuis, je n’ai pas changé d’opinion : c’est la qualité de l’interface qui fait l’ordinateur, pas les composants. En cela, l’I-Phone met tout les autres concurrents par terre. Dix ans d’avance. Le système Mac est apparu en 1984 (un peu avant avec le Lisa !), Windows 95, l’utilisable, est arrivé...11 ans plus tard. Le délai de retard demeure. Windows Mobile est un ordinateur tassé à la masse dans un portable, Iphone est un système pour téléphone spécifique. L’usage de l’écran tactile le différencie, ainsi que les capteurs d’inclinaison. Dix ans d’avance. Et dix de retard pour les autres, qui devront tous s’aligner dessus maintenant. Mais ça ne changera rien chez certains, qui demanderont toujours leur DOS favori pour écrire leurs textos. A côté de la plaque, ça s’appelle. Ce sont les mêmes qui avaient fait le plan informatique pour tous à l’école : faire des programmeurs, alors qu’il fallait faire des utilisateurs. On a fabriqué ainsi une génération complète d’écœurés de l’informatique. On se les traîne encore... ah mais comment, tu ne mets pas d’antivirus ? Ah ben non, Raymond, je n’en ai jamais mis, je ne sais même pas ce que c’est je n’en ai jamais vu de ma vie. Je ne suis pas éleveur de virus, moi, j’utilise un marteau, c’est tout. Ça je va pas plus lon..Les débats sur la vitesse, la ram, le disque dur ou la flash, je m’en tape le coquillard. Ce que je veux, c’est quand je veux écrire »pouet« , ça doit prendre 2 secondes et ne pas passer un Bac Pro d’informatique pour ça. Moi je continue à »démarrer« mon ordi : je ne le »boote« pas. Ce jargon m’indiffère : il est propre à ceux qui ne font RIEN avec leurs machines. L’ordinateur, c’est pour créer, pas pour répéter la même chose. Tous les jours je les croise, les »booteurs". Discussion du midi (dans l’ordre) : virus, Pamela Anderson Johnny Hallyday. Niveau moyen : peau de balle. Rien, nada. L’internet pour s’amuser (graveleux les 3/4 du temps), surtout pas pour se cultiver. Voilà, je pense que le système informatique influe directement sur l’individu : à force de voir au démarrage dans XP le gazon vert des Teletubbies, on DEVIENT un Teletubby. http://valkarts.nl/windowsxpinstallatie/index.html dernier écran en bas, commentaire en flamand : « Welkom in TeleTubby land ». http://eldalin.com/ eris/my-art/heliotubby.jpg


                                    • debase 1er décembre 2007 17:30

                                      @morice

                                      « on a passé la nuit complète à jouer à la disquette ’système-macpaint’ ou ’système-macwrite’ »

                                      Comportement tout à fait typique du bobo ’fan’ d’Apple...

                                      Votre enthousiasme vous aveugle. Vous ne semblez pas avoir compris que la conception du MacIntosh en 84 a été l’erreur stratégique majeure d’Apple concernant sa place dans le marché de l’ordinateur personnel.

                                      Il ne s’en est jamais remis ! Sa part de ce marché est aujourd’hui infime.

                                      Ce ne sont pas les petits génies que vous pensez mais avant tout des rois de la comm.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès