Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La métrique d’Alcubierre

La métrique d’Alcubierre

Dans les films et séries de science-fiction bien connus on voit très souvent les vaisseaux traverser une grande distance en allant à la vitesse de la lumière soit : 299 792 458 m/s voire même plus vite. Mais en regardant ces séries et films de science-fiction on oublie très souvent ou n'avons pas conscience qu'il existe pourtant bel et bien une théorie qui pourrait potentiellement rendre la chose possible. La NASA s'y est d'ailleurs penchée, c'est plus précisément Harold White et son équipe qui a travaillé sur le sujet. Cela en partant d'une modification spatiale. Cette modification s’est avérée une modification de la métrique d'Alcubierre. 

Qu'est-ce que la métrique d'Alcubierre ? C'est ce que je vais vous présenter sous forme de vulgarisation scientifique. 

En bref, la métrique d'Alcubierre c'est plusieurs formules mathématiques et une déformation de l'espace-temps. La métrique est inspirée directement du pont Einstein-Rosen et concorde parfaitement avec la relativité d'Einstein.

En partant d'une modification de la métrique d'Alcubierre, une équation formulée en 1994 par le physicien Miguel Alcubierre, il est théoriquement possible de voyager à des vitesses supraluminiques (plus rapide que la lumière) sans pour autant aller à l'encontre de la théorie de la relativité d'Einstein. 

Le vaisseau (en blanc sur l'image) est placé entre deux régions de l'espace-temps. Pour ce rendre d'un point A à B à la vitesse de la lumière (ou +) il faudrait créer une expansion de l'espace-temps derrière le vaisseau et au contraire une contraction de celui-ci devant le vaisseau. Pour faire cela, il nous faudrait de l'énergie sombre celle-ci jusqu'à aujourd'hui purement hypothétique, mais pourrait théoriquement être créée par une neutralisation de l'énergie zéro point par le rapprochement de plaques parallèles à des distances de l'ordre des microns ou même nanomètre, l'énergie ce trouverait alors entre les deux plaques. 

L'expansion derrière le vaisseau le « pousserait » en avant potentiellement à des vitesses supraluminiques, car si d'après la relativité d'Einstein la vitesse limite du déplacement des objets dans l'univers est celle de la lumière dans le vide, l'expansion de l'univers lui-même n'est pas soumis à cette contrainte. Donc, théoriquement le vaisseau reste immobile, c'est l'espace autour de lui qui bouge et on se retrouve donc au point B.

Le principal problème de cette idée est que s'il est tout à fait possible de déformer l'espace-temps à l'avant et à l'arrière du vaisseau, les premiers calculs montrent qu'il faut une masse énorme d'énergie sombre, environ l'équivalent énergétique de la planète Jupiter soit 317 fois celle de la Terre en joules. 

C'est en octobre 2014 qu'Harold White réalise par curiosité une analyse de sensibilité du champ d'équation et se rend compte qu'un nouveau design permettrait de réduire considérablement l'énergie nécessaire au système.

 

« J'ai réalisé soudain qu'en augmentant l'épaisseur du vide, comme en passant d'une forme de ceinture à une forme de beignet, et en oscillant la bille centrale (la partie stable où le vaisseau se situe), l'énergie nécessaire est fortement réduite, ouvrant la voie d'un passage théorique à la pratique ! »

Grâce à ces modifications, l'énergie nécessaire au déplacement du vaisseau pourrait être inférieure à une tonne.

Maintenant théoriquement possible et réalisable, tout ce qu'il manque c'est une preuve du concept dans le monde réel. Voilà donc l'équipe qui travaille sur le premier prototype.


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Phoébée 19 février 15:18

    Il nous reste le problème de la possibilité du voyage dans le temps. A vos crayons Messieurs ! 


    • Ruut Ruut 19 février 17:57

      1. Cela suppose que le temps est modifiable voir altérable ce qui n’est pas prouvé sauf via des calculs basé sur des théories.

      2. C’est le principe de la téléportation et l’intégrité structurelle du dit vaisseau et de ses occupants n’est pas garantie.

      3. J’espère que vous me prouverez que j’ai tord grâce a des expérimentation a succès.

      Seule le Réel compte les calculs sont toujours modelable pour faire dire tout et n’importe quoi.


      • christophe nicolas christophe nicolas 19 février 18:15

        Il ne faut pas abuser de la san miguel. Ce n’est pas une theorie mais de la science fiction. On vous enfume raide.


        • HELIOS HELIOS 19 février 20:26

          @christophe nicolas
          ... bien fraiche et en quantité suffisante, la téléporttation (vers le lit) devient possible sans passer par la case « toilette » !


        • Deepnofin Deepnofin 20 février 11:34

          @christophe nicolas Certes, c’est de la SF, mais comme le dit Jean-Pierre Petit dans cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=5h_yCOYnAeU , de tous temps on a considéré comme « fantaisistes » des avancées scientifiques qui se sont finalement avérées.
          C’est ce qui est formidable avec la Science-Fiction : elle a ( plus souvent qu’on le pense, à mon avis ) un côté « prophétique ».
          Après, ça ne veut pas dire que la théorie de l’auteur se vérifiera à l’avenir, ça veut juste dire qu’il faut rester ouvert d’esprit, surtout en Sciences, et surtout à une époque « sombre » ( comme le dit JPP ) où il y a trop peu de découvertes importantes ( comparé au début du Siècle dernier, là, on tourne un peu en rond ). Peut-être que pour avancer, il faut de nouveau penser « différemment »...


        • Le421 Le421 20 février 13:24

          @christophe nicolas
          Imaginons un instant la gueule du type qui avait du se pencher sur la science-fiction de Léonard de Vinci... A l’époque !! Au 15ème siècle...
          C’est à dire hier soir au regard de l’âge de l’humanité.


        • JL JL 20 février 09:22

          Bonjour Puparium,

           
          vous dites : ’’si d’après la relativité d’Einstein la vitesse limite du déplacement des objets dans l’univers est celle de la lumière dans le vide, l’expansion de l’univers lui-même n’est pas soumis à cette contrainte’’.
           
          Ma question est : d’où vous vient cette idée ?
           
          Pour ma part, je crois que les ondes de propagation des champs gravitationnels, donc de déformation de l’espace temps, sont soumises à cette limitation qu’est la vitesse de la lumière. C’est ce que j’ai succinctement exposé dans mon article récent : Des ondes gravitationnelles ? Non, un tsunami
           
          Mais je peux me tromper. C’est pourquoi je réitère ma question : quelles sont vos sources ?



          • Deepnofin Deepnofin 20 février 11:27

            @JL Bonjour, il me semble que l’auteur fait allusion à tout ce qui se trouve au delà de la Sphère de Hubble ( c’est à dire l’Univers observable ) et qui s’éloigne de nous à une vitesse supraluminique en raison de la déformation de l’espace-temps sous l’effet de l’Energie Sombre ( si j’ai bien compris ? )


          • JL JL 20 février 11:45

            @Deepnofin,

             
            Bon, alors, il faut déjà y arriver ! Des milliards d’années à des vitesses infra-luminiques.

            Ensuite, je demande : qu’irions nous faire là-bas et dont nous ne savons rien ? 

            Bref, tout ça me parait insensé.

          • Jade4230 Jade4230 20 février 11:50

            @JL

            Ce qui est insensé c’est que tu persistes à ignorer ma main tendue pour te permettre de checker la hand de ta moitié cosmique à qui j’ai souhaité bon anniversaire à Pessac y’a deux jours. Tes angoisses et questions existentielles s’envoleraient pourtantalors pour le reste des temps.

            Mais c’est toi qui voit, et note que t’as du pot, en principe je devrais te faire raquer veugra pour ça, mais je ne peux rien refuser et surtout faire payer à mes amis perso. Alors si tu le fais pas pour toi, fais le pour mon ami Lucky Pauliac.


          • Deepnofin Deepnofin 20 février 11:55

            @JL Oui, c’est totalement insensé pour le moment. Nous avons tellement de problèmes à régler avant... On ne sait pas si on sera encore en vie demain. Mais si, par miracle, nous arrivons à résoudre nos problèmes d’ado & à nous « émanciper », alors nous nous tournerons vers l’extérieur, et nous mettrons tout en oeuvre pour voyager à des vitesses folles, pour explorer les planètes aux alentours, découvrir la vie E.T. ainsi que des nouveaux matériaux / éléments chimiques...
            Enfin on n’y est pas encore c’est clair, mais vu qu’on est curieux et qu’on ne supporte pas de tourner en rond, si on survit à nous-mêmes, on aura bien vite besoin de dépasser les limites actuelles de la physique pour avancer..


          • Puparium Puparium 21 février 21:02

            @JL

            Premièrement ce n’est pas l’univers qui est en expansion mais l’espace-temps (j’aurais dût mieux formuler) et on sait qu’il n’a pas de limite de vitesse de distorsion car, la distorsion qui cause le déplacement n’est pas un déplacement en soit.

            L’espace temps est plus ou moins statique mais il prend de l’expansion et cause les distances relatives à chaque objet à changer. 


          • JL JL 22 février 17:20

            @Puparium,


            désolé, espace temps en expansion, ça ne signifie rien pour moi. L’espace temps n’a de sens que par l’énergie-matière qui s’y trouve. Un espace temps qui serait vide est à la fois inconcevable et inutile.

          • foufouille foufouille 20 février 13:26

            "Pour faire cela, il nous faudrait de l’énergie sombre celle-ci jusqu’à aujourd’hui purement hypothétique, mais pourrait théoriquement être créée par une neutralisation de l’énergie zéro point par le rapprochement de plaques parallèles à des distances de l’ordre des microns ou même nanomètre, l’énergie ce trouverait alors entre les deux plaques. "
            tu as certainement mal lu.
            c’est beaucoup plus simple vu que seul un photon se déplace à cette vitesse dans l’univers et sa masse est presque nulle.


            • Le421 Le421 20 février 13:26

              Il reste quelque part une note d’optimisme quand on réalise que certains se préoccupent d’autre chose que de foutre les bougnoules dehors...
              Ca redonne la pêche !!


              • Shawford Shawford 20 février 13:37

                @Le421

                Je t’ai bientôt au bout de la ligne, un brochet briefé par Kylo Ren attend le feu vert au fond de ton étang, et Jade a bouclé le secteur pour que l’« accident » passe inaperçu !


              • Zip_N Zip_N 20 février 17:22

                « les premiers calculs montrent qu’il faut une masse énorme d’énergie sombre, environ l’équivalent énergétique de la planète Jupiter soit 317 fois celle de la Terre en joules.  »

                317 fois par kilomètre ? mdrr ca a l’air écologique au kilomètre !??


                • filo... 20 février 21:22

                  Que des trolles pour commenter. Dans quel but ?
                  Très bizarre !
                  C’est dommage car l’article est très intéressant.


                  • Puparium Puparium 21 février 00:31

                    @filo...
                    Merci ^^ 


                  • JL JL 21 février 09:32

                    @Puparium
                     

                     ainsi, vous traitez de troll ceux qui vous posent des questions honnêtes ? C’est pas bien, ça !
                     
                    Je vous ai demandé d’où vous tenez que la vitesse d’expansion de l’univers ne serait pas limitée à la vitesse de la lumière ?
                     
                    J’attend toujours la réponse, car j’en parle dans mon article cité.

                  • filo... 21 février 10:47

                    @JL
                    Moi, j’ai dis pour les autres qui écrivent des commentaires sans quai ni tête, que du charabia.


                  • Puparium Puparium 21 février 20:14

                    @JL
                    Je n’ai traiter personne de troll JL. Je remerciais l’intérêt de Filo pour mon article voila tout. Et je vais prendre le temps de répondre à votre question ne vous inquiétez pas. 


                  • JL JL 22 février 11:46

                    @Puparium,

                     
                    je n’ai aucune inquiétude à ce sujet. 
                     
                    Et ne vous fatiguez pas : je suis certain que vous n’avez aucune réponse à m’apporter pour la bonne raison que personne ne sait ce qu’il se passe au delà de l’univers visible. On entre dans le domaine de la métaphysique et de la spéculation. Pour ma part, je fais la différence.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès