Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La Netiquette est-elle Morte ?

La Netiquette est-elle Morte ?

Je me souviens de mes débuts dans le métier, où l’on commençait à peine à comprendre la nécessité de s’expédier des courriels, et de naviguer sur internet. Dans la société où je travaillais comme technicien, la culture était à la Nétiquette.

Qu’est-ce que la Nétiquette ? Nous l’avons tous oublié…

La Nétiquette, c’est en quelque sorte « l’étiquette » protocolaire mais sans outrance, qui définit la façon de se comporter sur un forum ou par email. D’après cette Netiquette, il est préférable de respecter certaines règles évidentes qui nous paraîtraient saugrenues si nous ne les appliquions pas dans la vie de tous les jours. Bref, Internet ne doit pas être un bouclier où l’on se réfugie en ayant balancé un courriel odieux à une personne, sans en imaginer le retour ou l’impact qu’il aura.

Une fois la sempiternelle règle assimilée, qui se base sur le fait suivant :
 
« Ce que vous ne feriez pas lors d’une conversation réelle face à votre correspondant, ne prenez pas l’Internet comme bouclier pour le faire » © Wikipédia 2010.
 
Nous voilà donc prévenus et armés pour utiliser avec courtoisie le média fascinant et enrichissant (si, si ! Il faut juste trouver les bons sites…) qu’est Internet.
 
Pourtant, l’on voit fleurir des langages SMS, des insultes, des fautes de syntaxe et d’orthographe qui feraient pâlir le plus indulgent des professeurs de français. Dans cette urgence à communiquer, l’on oublie parfois les règles évidentes de politesse, que sont « bonjour » et « merci », mais ça, ce n’est malheureusement pas que par courriel.
 
Les professionnels ne sont pas non plus à envier, car, au cours de ma carrière, j’ai rencontré des personnes qui plaçaient des insultes en caractère blanc dans les courriels qu’ils envoyaient à la hiérarchie, ayant ainsi le sentiment de liberté qu’internet leur avait promis.
 
Moi, je me suis toujours cantonné à l’acrostiche qui est beaucoup plus sympathique et tellement poétique ! Jamais d’insultes. J’ai toujours su répondre très posément et poliment aux invectives sulfureuses de mes amers correspondants.
 
Il y a aussi ceux qui vous « pourrissent » littéralement votre boite en retransmettant des canulars et autres absurdités. La Netiquette a aussi du bon à ce sujet puisqu’elle indique qu’au cas où l’interlocuteur recevrait un courriel qui ressemble à un canular, ou une fausse vérité, c’est à ce même interlocuteur de s’assurer de la sincérité et du sérieux du contenu du message avant d’arroser toute sa liste de connaissances. Et de ce fait, partager l’absurdité avec cinquante de ses collègues, et participer à l’encombrement des serveurs de messageries (souvent le but recherché par les instigateurs.) Il existe des sites comme HoaxBuster, qui réalisent des recherches sur les canulars et qui nous permettent de vérifier si un contenu doit être ou pas relayé. Dans 80 % des cas, il s’agit d’un canular. De toutes les manières, dans le doute, il est préférable de ne pas relayer ce genre de message
 
Enfin, il existe aussi ceux qui « arrosent » la terre entière, en mettant en copie des gens que vous ne connaissez même pas, et du coup, eux aussi, connaissent votre adresse email maintenant !
Ces personnes sont à fuir ! Car tout bonnement ils vont mettre en copie non cachée une liste d’adresses qui en dit long sur leurs relations… Cela évite aussi au maladroit de répondre à tous par défaut, mettant ainsi en copie la terre entière juste pour trois mots laconiques.
Je passerais sur ceux qui écrivent en majuscule tous leurs messages, c’est l’équivalent de HURLER à l’écrit pour la netiquette !
 
Les Forums vous annoncent le décès du civisme et de la politesse.
 
Pour ce qui est des forums, là, je crois que j’ai le regret de vous informer que la Netiquette y est décédée ! Aucun civisme, aucune politesse.
J’ai vu sur des forums d’aide, un malotru qui avait posté « moi ça marche mon truc… bien fait pour ta g... ! » ou encore sur un site de vente aux enchères : « c’est pas toi qu’il a acheté, mais c’est moi, sac à… ! » Tout ça est bien triste, entre le langage SMS et l’urgence à obtenir des réponses, le formalisme a disparu de nos forums, il est mort avec l’orthographe et la politesse !
 
Il convient de poster des messages qu’après avoir pris connaissance d’un sujet, et il est normalement mal vu de poser une question qui a déjà été posée c’est pourquoi, un temps d’attente est nécessaire avant de poser une question. Ce temps d’attente est le temps qu’il faut pour prendre connaissance du contenu du forum. Le titre quant à lui doit être concis et clair.
 
Nous nous comportons sur internet comme des enfants qui n’auraient pas de limites fixées, et souvent ces libertés que nous prenons sur la toile, nous ne les prendrions pas dans la vie. Le comportement sur internet est très révélateur psychologiquement, et bien sûr nos comportements sont analysés, aussi, sommes nous bien conscients de ce que nous y publions ? J’avais fait un article à ce sujet, et notamment sur les réseaux sociaux.
 
Je crois profondément à un certain formalisme, sans tomber dans l’outrance, mais ce formalisme permet ainsi de partager des espaces où la courtoisie et la bonne humeur sont de rigueur, ainsi, au lieu de perdre son temps à passer les commentaires inutiles des forums, on pourrait aller droit au but ! Dans cette urgence de communiquer, pourrions-nous ne pas communiquer justement au lieu de le faire n’importe comment et à n’importe quel prix ?
 
Loïck HUGELIN
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Nicolas 1er juin 2010 13:06

    Bon papier, mais qui aurait mérité un peu plus de développement. J’aurais une chose à ajouter, la netiquette devrait demander aussi de ne pas alimenter inutilement l’inflation de contenus totalement inintéressants qui pullulent sur le web, l’encombrent et rendent les vraies bonnes information beaucoup plus dures à trouver. Le vertige des liens hypertexters, la production d’articles qui sont de la reprise pure et simple de ce qui se fait ailleurs, la répétition à l’infini des copiés-coller sur un même sujet, qui s’alignent, tels une autoroute dans le Nevada, interminablement sur des dizaines de pages google, voila à mon sens un aspect important de la conduite à laquelle chacun devrait chercher à se conformer sur le web.


    • Surya Surya 1er juin 2010 22:20


      Merci à l’auteur de nous remémorer l’antique et souvent regrettée netiquette smiley
      La courtoisie n’est sûrement pas une faiblesse, c’est même tout le contraire, il faut une grande force pour rester calme et courtois devant un message insultant.
      La netiquette en tant que concept est peut être morte, et même sûrement, parce qu’aux débuts d’internet (je pense en fait à 1996 ou 1997), elle était quasiment une condition pour avoir le droit de participer. En fait, il ne serait venu à l’idée de personne de ne pas la respecter. Je me souviens même que tout le monde se tutoyait, il y avait par conséquent un vrai esprit de communauté. La netiquette existe toujours, mais ce n’est plus une obligation, son respect ou non respect dépend de la personnalité de chacun.
      Au délà de la netiquette, Internet était aussi un espace d’entraide. Lorsqu’on avait besoin d’un renseignement, voire d’aide tout court, on savait qu’on pouvait compter sur les autres. Je me souviens du cas il y a des années d’une personne enfermée par erreur dans une salle de cours d’une université aux USA, qui a été prise d’une violente crise d’asthme, a appelé de l’aide en envoyant des emails au hasard depuis le poste informatique de la salle (il n’y avait pas de téléphones portables à l’époque), et a pu être rapidement secourue ainsi. Qui, de nos jours, répondrait (voire même simplement ouvrirait) à un mail intitulé, par exemple : « Besoin d’aide ! Je suis enfermée et j’ai une crise d’asthme !! »  ? A l’époque on a pris ça au sérieux, de nos jours on croirait juste à une blague.


    • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 1er juin 2010 19:59


      Excellent article !
      Bravo et merci


      • Loïck HUGELIN 1er juin 2010 21:43
        En effet, j’aurais pu pousser plus loin de développement, et par exemple, indiquer qu’on assiste à un mode de communication qui prône l’invincibilité des interlocuteurs, et un un monde souterrain où tous les débordements sont permis... (merci à mon mentor pour m’avoir éclairé.)

        • Loïck HUGELIN 1er juin 2010 21:47

          En effet, c’était au Siècle dernier, presque 15 ans !
          Ne dit-on pas que l’indulgence est le mépris de l’aristocratie ?

          En tous cas, je suis heureux que mon « article » vous ai mis de bonne humeur...


          • Gemini Gemini 2 juin 2010 09:54

            Constat hélas fort juste. Cependant, heureusement, tout n’est pas noir et il existe de nombreux forums où celle-ci est encore présente et respectée, et, quand elle ne l’est pas, il se trouve toujours des personnes pour le rappeler aux « contrevenants ».

            D’un autre côté, mon vécu est peut-être biaisé par le fait que de toutes les façons, je fuis les échanges que vous décrivez dans votre article ; je n’ai pas de temps à perdre avec des personnes qui ne font même pas l’effort de s’adresser aux autres de façon convenable.


            • Gemini Gemini 2 juin 2010 09:55

              J’ai oublié de conclure : à mon sens, la netiquette n’a de sens et ne peux vivre que si elle est portée par ses utilisateurs. À nous de la faire vivre et de contribuer à promouvoir son respect.


            • HELIOS HELIOS 2 juin 2010 10:35

              ... vous parlez là de bonne education, de politesse ?

              Vous savez, que ce sont des concepts qui se developpent dans des contextes limités. Le groupe (d’utilisateurs internet) s’est elargi, et l’usage des regles acceptées par cet elargissement a changé.... comme le reste de la société : violence, manque de respect, ignorance, incompetence....


              • Lucien Denfer Lucien Denfer 2 juin 2010 10:53

                Moi aussi j’ai le souvenir de cette période où il n’était pas utile de faire la police sur le net, les usagers ayant assez de maturité pour s’astreindre à respecter la netiquette. Mais les conditions techniques d’alors et le public d’utilisateurs plutôt techniquement averti ont bien changés depuis.

                Ce qui était un formidable outil pour les chercheurs, les passionnés et les entreprises est devenu une plateforme commerciale, un canal de vente supplémentaire et un média de moins en moins interactif, une extension du minitel ou la caricature de ce qu’il aurait pu être.

                Depuis, cette utilisation massive excite toutes les convoitises, les nombreuses tentatives, heureusement infructueuses, de le contrôler définitivement et d’en faire un outil au service de la propagande d’état et des intérêts privés, sont le vrai mal à dénoncer et à combattre.


                • bonsens 2 juin 2010 11:46

                  @ Helios : tout à fait d’accord , c’est un probléme général, une question d’époque . Les gens sont de plus en plus à cran et à la liste que vous évoquez : violence , manque de respect , ignorance incompétence , on pourrait ajouter insolence , culot à tout épreuve et quasi incapacité de beaucoup à évaluer la place où ils ont à se tenir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Loïck HUGELIN


Voir ses articles







Palmarès