Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La polémique suite au rachat de DoubleClick par Google

La polémique suite au rachat de DoubleClick par Google

Microsoft soutient une campagne de protestation suite au rachat par Google de la régie publicitaire DoubleClick. Le géant de Redmond estime que cette acquisition par le numéro un mondial de la recherche créerait inéluctablement une situation de monopole sur le marché de la publicité en ligne.

La polémique est née du fait que DoubleClick possède de nombreuses informations financières sur ses clients, données stratégiques que Google pourrait décider d’exploiter à son avantage.

Rappelons que DoubleClick sert d’intermédiaire entre annonceurs et diffuseurs sur Internet et qu’il est le leader dans le contenu interactif, le Rich Media et le tracking des utilisateurs sur la toile.

Aujourd’hui, Brad Smith, vice-président et conseiller général de Microsoft, s’inquiète dans un communiqué : « Cette offre de rachat soulève de sérieuses inquiétudes concernant la concurrence et la protection des données. En cela, elle donne au couple Google/Doubleclick un contrôle sur la publicité en ligne sans précédent et un accès à une énorme quantité d’informations sur les consommateurs en traquant ce qu’ils font en ligne. Nous pensons que cette fusion mérite un examen minutieux des autorités de régulation pour préserver la concurrence du marché de la publicité en ligne.  »

Mark May, analyste chez Needham & Co, a déclaré que « Google se devait de procéder avec précaution s’il voulait éviter toute polémique suite à cette nouvelle acquisition  ».

D’après certaines estimations, l’association de Google et DoubleClick permettrait à Google de contrôler plus de 80% du marché de la publicité en ligne.

« Le marché de la publicité est extrêmement compétitif et dynamique et, avec ou sans DoubleClick, Google ne sert qu’une fraction de ce marché  », a déclaré un porte-parole de chez Google.

Cette acquisition doit encore recevoir l’approbation des autorités de régulations américaines dans les prochaines semaines avant d’être finalisée.


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • anomail 18 avril 2007 12:22

    Et oui, la roue tourne, et le poids lourd des années à venir en ce domaine sera plus probablement Google que Microsoft, mais nul ne sait si il faut s’en réjouir.

    Toutefois la situation est cocasse, car qui de mieux placé que Microsoft pour donner des leçons sur les situations de monopole ?

    « Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ! » (Michel Audiard - Les tontons flingueurs)

    Notez qu’avec le navigateur FireFox + les extensions Adblock et Flashblock, DoubleClick & Co arriveront rarement jusqu’à votre écran.


    • arturh 21 avril 2007 18:25

      Il est vrai qu’il existe une très sévère loi antitrust aux USA pour interdire les monopoles.

      Microsoft a du se défendre contre les pouvoirs publics et faire des concessions pour rester dans les règles.

      Maintenant c’est le tour de Google.

      Ils auraient dû venir s’installer en France, pays des monopoles, EDF, GDF, SNCF, Ectef....


      • Forest Ent Forest Ent 22 avril 2007 02:45

        Microsoft qui se plaint d’un monopole ! J’aurais tout vu ! smiley

        Même sans doubleclick, Google, Yahoo et M$ font déjà à eux trois les deux tiers du marché publicitaire sur le net.

        http://forestent.free.fr/internet.html

        Tiens, je vais faire de la publicité moi aussi : avec SpyBot, fini DoubleClick. smiley

        @ arturh

        La dernière fois que la loi antitrust a été utilisée, c’était il y 20 ans vis à vis de ATT-Bell qui a été coupé en 7. Depuis, il s’est regroupé en 3. smiley

        M$ n’a jamais fait la moindre concession et est le plus beau monopole privé que l’on puisse imaginer ! Il est en plus condamné tous les ans par l’UE pour abus de position dominante.

        Quand à EDF etc ... c’étaient des monopoles publics, avant que l’UMP décide de les transformer en monopoles privés.


      • arturh 22 avril 2007 07:09

        MS a du faire de nombreuses concession : le découplage de windows et office et media player. Nous ne sommes pas au courant en France parce qu’il n’y a pas de procès pour abus de position dominante, pour permettre à des entreprises publiques ou semi-publiques comme EDF, GDF, France Télécom etc de pouvoir continuer à abuser de leurs positions dominantes.

        Evidemment, aux USA, comme en France, nombreux sont ceux qui s’opposent aux lois antitrust. Mais ils ont perdu aux USA et ils ont gagné en France. Donc en France j’ai perdu et tu as gagné.

        Ta dernière victoire est d’ailleurs d’avoir pu empêcher de faire passer un autre aspect des lois antitrust, le droit pour les citoyens d’engager des actions collectives. Ce droit existe aux USA, il a été rendu récemment célèbre par le film Erin Brockovitch. Une tentative récente des partisans d’une loi semblable en France a été défaite et nous avons perdu et tu as gagné. En France les puissants sont à l’abri de la justice, surtout dans les services publics, ce qui n’est pas le cas des USA. Maudite démocratie ! Heureusement que nous ne vivons pas en démocratie et que nous avons la Monarchie Républicaine pour protéger ceux qui profitent de ce sytème. Une question, est ce que tu es Noël Forgeard ? Il me semblait t’avoir reconnu...


      • Forest Ent Forest Ent 23 avril 2007 00:56

        « MS a du faire de nombreuses concession : le découplage de windows et office et media player. »

        Ah ? Tu sais où l’on peut acheter windows sans windows media player ? Où donc ?

        « Nous ne sommes pas au courant en France parce qu’il n’y a pas de procès pour abus de position dominante, pour permettre à des entreprises publiques ou semi-publiques comme EDF, GDF, France Télécom etc de pouvoir continuer à abuser de leurs positions dominantes. »

        Il n’y a par définition pas « d’abus de position dominante » pour un monopole public. Par contre, maintenant qu’ils sont privatisés, on va pouvoir en parler ...

        « Evidemment, aux USA, comme en France, nombreux sont ceux qui s’opposent aux lois antitrust. Mais ils ont perdu aux USA. »

        Quand ça ?

        « Ta dernière victoire est d’ailleurs d’avoir pu empêcher de faire passer un autre aspect des lois antitrust, le droit pour les citoyens d’engager des actions collectives. »

        Ca faisait partie des promesses de l’UMP auxquelles ils ont bizarrement renoncé. Certainement sous mon influence.

        « Une question, est ce que tu es Noël Forgeard ? Il me semblait t’avoir reconnu... »

        Serais-tu le fantôme de Jean-François Revel ? Il me semble que vous avez beaucoup d’idées en commun.


      • Huron 25 avril 2007 08:46

        C’est l’hopital qui se fou de la charité. Si MS est toujours en un suel morceau c’est grace à Bush qui a d’un revers de main ordonné qu’on arrete d’embetter MS plongé dans une guerre anti trust (au passage il a aussi annulé la loi de Clinton sur la vente d’arme de guerre sur le sol US sous les acclamations de la NRA)...

        A propos ,qui a rendu la mode des cookies « acceptables »jusqu’a en obliger l’autorisation systematique sous peine de devenir fou devant les requetes incessantes ou l’impossibilité pure et net de ne pas pouvoir surfer sur un site ? Un certain IE...

        Bon Google n’est pas non plus un joyeux larron... Au USA d’ailleurs c’est un verbe ! « To google someone » ; On est améné a faire du buisness ensemble ? J’te google pour savoir qui tu es... Terrifiant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès