Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La Quadrature du Net accusée par le cabinet d’Albanel de fabriquer (...)

La Quadrature du Net accusée par le cabinet d’Albanel de fabriquer des IP

Après avoir prétendu que La Quadrature du Net se résumait à 5 gus dans un garage, le cabinet du ministère de la culture monte en puissance. Alors que les députés se disent "inondés" de mails de citoyens qui s’opposent à la loi Hadopi, un conseiller a assuré au site de Marianne que "la Quadrature du Net prétend porter la voix de centaines de milliers d’internautes mais nous savons qu’ils ne sont pas représentatifs (...) Il s’agit juste d’un groupe de pression qui s’est emparé de cette cause de manière illégitime et qui fabrique des adresses IP pour envoyer des mails !".

Au moins, le conseiller avoue que l’on peut falsifier des adresses IP, ce qui en dit long sur la qualité des preuves qu’ils espèrent collecter avec l’Hadopi, qui fondera ses sanctions sur des relevés d’adresses IP... 

Contactée par Numerama, la Quadrature du Net dénonce un ministère qui "étale son inculture en matière de technologies numériques en parlant d’adresses IP "fabriquées" !".

"Après avoir bien ri, nous avons été atterrés du peu de considération qu’ils font de ces milliers de mails de citoyens inquiets de cette loi imbécile et dangereuse. Hormis les lobbies des industries vieillissantes du divertissement, nul ne devrait pouvoir s’exprimer selon ChristineAlbanel  ?", s’interroge le porte-parole du collectif, Jérémie Zimmermann.

"Il est tout de même invraisemblable que ce soit le ministère de la Culture qui légifère au sujet d’Internet, alors que ses membres semblent ne pas savoir ce que sont des adresses IP et si elles se "fabriquent" , poursuit-il. "Et à supposer que ces adresses IP se "fabriquent", comme les experts du ministère semblent l’avancer gaillardement, que dire alors des procédures de l’HADOPI qui condamneront des citoyens, dont de nombreux innocents, sur la seule foi de relevés d’adresses IP ?".

Pour la Quadrature du Net, "il est décidément plus que jamais nécessaire de contacter ses députés, par téléphone de préférence, pour leur indiquer les absurdités et les dangers de ce texte d’un autre âge, qui sera obsolète dès le jour de sa promulgation".

Jérémie Zimmermann livre un dernier conseil aux internautes : "si vous envoyez des courriers électroniques, faites qu’ils soient personnalisés, n’envoyez pas de mails copiés/collés qui sont contreproductifs, et n’oubliez pas de préciser votre adresse physique et votre numero de téléphone, pour que vos interlocuteurs puissent vérifier que vous n’êtes pas "fabriqués", mais bien réels ! "


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (76 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • thomthom 11 mars 2009 11:29

    Bonjour Guilaume
    Décidément, on est pas rendus avec cette bande de branquignols corrompus et/ou incompétents.

    Si ce n’était pas l’avenir de l’accès à la culture et la neutralité du net qui étaient en danger, on en rigolerait !

    J’en viens à espérer que ce projet de loi ne passe pas, non plus pour le projet de loi en lui même (il est tellement débile et inaplicable qu’on peut sérieusement penser que les mesures prises seront totalement inefficaces), mais juste pour que les principaux défenseurs de ce texte se prennent la baffe politique magistrale qu’ils méritent et que cela coule leur carriere.

    C’est vraiment un scandale de voir autant d’incompétence, d’incopréhention et de mépris des intérets citoyens à la tete de l’état. Pauvre vieux pays de vieux cons !


    • Forest Ent Forest Ent 11 mars 2009 11:29

      Effectivement, c’est spectaculaire. smiley

      Cette phrase, si elle n’est pas apocryphe, suffit à torpiller le projet HADOPI.


      • RilaX RilaX 11 mars 2009 11:33

        La liste des enormités au sujet de cette loi s’allonge chaque jour. Il semble de plus en plus difficile de soutenir cette loi en l’etat. Il ne reste plus que les pur et dur godillots dans le navire. Notez bien leurs noms.

        Il pourrait etre interessant de tout recenser sur une meme page, comme vous l’avez fait pour la demande d’enquete parlementaire de christine albanel.

        Merci en tous cas de nous aider a suivre cette brulante actualité.


        • RilaX RilaX 11 mars 2009 11:42

          Petit topo sur l’adresse ip :

          Il est possible de fabriquer des adresses IP selon les propres dire du cabinet de la ministre qui porte la loi, et l’association UFC-Que Choisir a fait constater par huissier qu’il etait aussi facile d’urper l’adresses IP de quelqu’un d’autre.

          La seule preuve demandé par l’HADOPI aux ayant droits au sujet des contrevenants repéré est l’adresse IP dudit contrevenant.

          La seule maniere de contester la preuve, est d’attendre de subir la sanction pour pouvoir saisir un juge et prouver sa bonne foi.


          On a donc une preuve tres fragile qu’on ne peut contester qu’apres application de la sanction. C’est du grand art. Et de la fine pédagogie ...


        • Jiache 11 mars 2009 14:49

          Désolé mais c’est faux : usurper n’est pas créer !
          On peut très bien usurper votre adresse IP mais en créer au sens propre du terme est impossible puisque les plages d’adresses ne sont pas extensibles et que les IP publiques ne sont à disposition que de fournisseurs ou d’entreprise.
          D’autre part, une adresse IP délivrée par votre FAI peut très bien changer 3 fois pendant la journée et ne plus changer pendant 3 mois : elles sont dynamiques, sauf pour les internautes qui demandent une IP fixe.
          Comment identifier quelqu’un d’après une donnée dynamique, faudra qu’on m’explique !

          Ceci montre bien le niveau d’incompétence crasse de nos décideurs du numérique.


        • LaEr LaEr 11 mars 2009 16:11

          Les providers doivent conserver les logs de connections. Donc ils savent dire que M. Martin avait telle IP à telle heure.
          Donc c’est possible.

          Cependant, il est pour le moment impossible de dire si c’était M. Martin, ou M. X qui "pompe" sur son accès WIFI. Que celui-ci soit protégé ou pas, il est possible de cracker la plupart des protections courantes des access-point WIFI, même le WPA-2..



        • LaEr LaEr 11 mars 2009 16:19

          Pour revenir sur les IPsdynamiques : le provider dispose de plusieurs ranges d’IP publics, puis, c’est lui qui vous les attribue de façon dynamique (en conservant les logs de connections, of course). Donc on sait toujours, en fonction de l’IP, à quel provider s’adresser pour obtenir l’identité d’un client, et lui, en regardant ses logs, sait dire à qui il corresponde pour une plage horaire définie..
          Enfin, en théorie. Rien qu’un problème de synchronisation horaire peu foutre un beau bordel :
          ex : M . Martin finit sa connexion à 21:56 éxactement (temps donnée par une horloge atomique). Un organisme de surveillance détecte une connexion P2P à 21:50, MAIS, son réseau n’est pas synchronisé avec l’horloge atomique, et a en réalité un retard de 8 minutes...

          Et croyez-moi, pour avoir travailé dans l’IT avec pas de gros groupes, donc avec pas mal de gros providers, ce genre de connerie arrive très souvent...



        • K K 11 mars 2009 21:14

          Je confirme pour les problemes lies au synchronisations de serveurs, surtout lorsqu il y a des serveurs mirroirs et des proxy.


        • HELIOS HELIOS 12 mars 2009 00:50

          @ Jiache...

          Oui, oui, je confirme, on "fabrique" au sens "on choisi" une adresse IP parmi celles qui ne sont pas reservées par les systemes (comme la serie 192.168.x.x)

          votre FAI, affecte a votre connexion une adresse IP appartenant a la plage qui lui est attribuée. cette adresse est assortie d’un "bail" durant normalement 24 heures, c’est a dire qu’au bout de ce temps, si vous n’avez pas eu de deconnexion, votre IP sera renouvelée automatiquemente et inconditionnellement. A chaque deconnexion, vous changez d’IP ( attention, ceux qui ont internet par cable ont des règles differentes).

          Les fichiers qui transitent sur internet sont decoupés en "paquets". Chaque paquet contient en autres informations, l’adresse ip de l’expediteur, celle du destinataire, le numero d’ordre du paquet et les données envoyées... si vous acceptez certaines restrictions sur les echanges de paquets, vous pouvez "envoyer" des données vers un autre ordinateur, en restant parfaitement anonyme, Pour cela vous "forcez" l’adresse IP de l’expediteur a la valeur qui vous fait plaisir, vous favbriquez donc une IP.

          Vous n’aurez pas les acquitements normaux de votre expedition (ils iront a l’adresse IP que vous avez inventé, mais comme ils ne sont pas attendus, ils seront ignorés), mais ils vous importent peu, si par ailleurs vous avez une autre conexion (tout a fait legitime celle là) vers votre destinataire et qui vous informe du bon accomplissement du transfert, sans y faire reference explicitement.

          dans ce cas de figure les "chasseurs" de téléchargement illegaux ne pourront jamais remonter a vous SAUF, s’il se trouvent eux même connectés sur le premier routeur sur lequel vous êtes directement connecté... car a ce niveau ils savent qui expedie les paquets, non pas par l’adresse IP, mais par votre adresse MAC qui est le numero PHYSIQUE de vore connexion. (note : l’adresse IP est une adresse LOGIQUE).

          En clair, pour identifier un expediteur de paquets illegaux, il faut se trouver sur le meme routeur. On est encore loin de ce cas, les stack de routeurs regroupant dans le meilleurs des cas, quelques centaines de clients, la tendance, avec l’augmentation des debits, a diminuer ce nombre.

          Pour celui qui recoit un fichier illegal il est quasiment impossible de ce cacher. Un robot des chasseur de fichiers illegaux peut sniffer les paquets specialisés pour le P2P qui passent, en choisir quelques uns destinés a la même IP et reconstituer un morceau du fichier transmis. Cette pêche est surement tres longue...
          Il faut alors rechercher a quoi correspond l’extrait, ce peut etre un document word, des photos de vacances etc... en supposant que le fichier soit caracterisé, c’est a dire qu’ils trouvent qu’il s’agit par exemple d’un tronçon d’un MP3,... c’est déjà un lourd travail !!!
          Il faut ensuite identifier l’oeuvre correspondante, par exemple detreminer qu’il s’agit de la derniere chanson de Cabrel... là aussi, ce n’est pas tres facile...
          A ce niveau là, il FAUDRAIT qu’ils s’assurent que l’echange est illegal... car envoyer a ses enfants vos musiques préférees n’est pas formellement interdit si vous possedez le CD... cela ne se voit pas dans l’echange.
          Supposons qu’ils se fichent de la légalité... armés de votre IP, de l’horodatage, et du titre de l’oeuvre il FAUT, selon ce qu’ils ont déclarés, que vous vous fassiez attraper plusieurs fois. Mais comme ils ne savent pas quelles sera votre prochaine IP, il ne savent pas qui chercher.... ils accumulent donc des listes avec ip, horodatage et oeuvre et de temps en temps, ils vont demander la resolution des IP aux FAI.... les FAI vont leur retourner des listes de noms ’je ne suis pas sur qu’ils aient le droit), donc les FAI vont retourner un numero de client et les chasseurs vont rassembler les infos et trouver un grand nombre d’internautres ( à 8 Euros l’IP cela va faire cher) avec tres peu de telechargement et peut etre quelques uns qui ont plus d’activité. Ces quelques uns seront signalés au FAI qui envera le premier mail d’avertissement et... on recommence, a moins que, en derogation avec les lois, et comme pour le téléphone, le FAI "ecoute" l’internaute en installant l’equivalent internet des bretelles de téléphone sur la ligne ’la connexion" du futur pirate sanctionné !!!

          Et, je ne parle pas des contre-mesure des vilains pirates, qui peuvent :

          — Changer le type des paquets ’faire croire que les paquet P2P sont autre chose... comme des paquets http, c’est a dire des pages web... ils ne seront danc pas traités

          — crypter le type de paquet, le chasseur ne les traitera pas, ne sachant pas ce que c’est.... c’est le cas de tous les paquets echangés par les banques..

          — crypter le contenu du paquet, (il va falloir du temps pour decoder le contenu)

          ou bien...


          — - emballer les paquets P2P dans d’autres paquets annodins (une boite dans une boite...), avec bien sur tous les cryptages possibles...

          — - faire transporter ces paquets dans des VPN (des tunnels virtuels) bien sur eux même cryptés...

          ou encore...


          — - creer des steams, c’est a dire des contenus qui ne sont pas des fichiers mais des flux... contenant les données de la musique, des films etc noyés dans un fatras d’informations inutiles.

          Bon, j’arrete là, y’en a d’autres, bien sûr.

          sauf cas d’illegalité, la chose n’est pas tres facile. a mon avis, on va assister a pas mal de proces.





        • samregarde samregarde 12 mars 2009 01:13

           Merci Helios, je comprends un peu mieux le problème. Cela donne effectivement à penser, indépendamment des autres arguments, que l’acharnement à faire passer une telle loi en dépit du simple bon sens technique offre quelque chose de suspect... 


        • K K 12 mars 2009 08:17

          Helios :

          On peut aussi dire que la Mac adresse theoriquement unique pour chaque carte reseau ne prouve pas grand chose non plus car on peut la flasher. Il ne peut evidemment pas y avoir deux cartes avec la meme mac adress dans un reseau (l’une ecrase l’autre).

          La loi rend coupable d’office tous ceux qui n’auront pas su proteger leurs reseaux (je suis surpris de trouver encore des spots wifi totalement non proteges, meme si les protections sont parfois illusoires). Mais proteger de maniere totalement sure et efficace un reseau ou un sous reseau necessite des competences d’administrateur reseau et une grande paranoia. Il est evident que la grande majorite des utilisateurs internet n’esty ni dans un cas ni dans l’autre.


        • Jiache 12 mars 2009 10:51

          @ HELIOS

          Oui et non. Ne confondez pas les IP privées (type 192.168.0.0 ou 10.0.0.0) et les IP publiques. Les adresses privées ne sont pas routable sur internet, ce sont donc les adresse IP et MAC de votre connexion (*box, routeur ...) qui feront fois.
          Quant aux adresses MAC tout utilisateur d’UNIX (en général) sait que ça se bidouille.. De plus dire que chaque MAC adresse est unique est théoriquement vrai mais faux dans la réalité.


        • HELIOS HELIOS 15 mars 2009 16:45

          ... un peu tard, mais...

          Je suis en général assez précis... je ne parle pas des IP privées, 192... 10... ou 244... Je parle bien des IP publiques celles qui sont affectées par les serveurs dhcp des FAI... a votre connexion.

          Pour l’adresse MAC, c’est toujours le dernier routeur qui connait l’adresse MAC de la box ou du modem. Cette adresse MAC est physique est bien evidement est UNIQUE dans le champ de controle de ce dernier routeur. Plusieurs box peuvent avoir la même adresse MAC, et si elles se trouvent "sous" des routeurs differents, tout baigne (exemple... deux chambres "104" dans le même hotel est impossible, mais dans des hotels differents pas de problème... remplacez no de chambre par MAC et hotel par routeur... )

          De nombreux appareils arrivent avec une adresse MAC enregistrée dans une NVRAM, c’est a dire dans une memoire qui ne s’efface pas lorsqu’on coupe l’alimentation. En général cette memoire garde l’ensemble de la configuration. un outil permet de modifier cette configuration et donc aussi cette adresse MAC. Ce ne peut donc pas être un identifiant sûr.

          Attention, totefois, le problème de cette loi n’est pas un problème technique. Avec beaucoup de finesse, le gouvernement a entrainé tous les internautes sur ce problème technique et sur l’idée de la protection de la creation. C’est un leurre !

          Le vrai problème est bien de defendre un secteur economique en grande mutation. La production d’oeuvres musicales et numeriques en général passe d’une ere de la vente de copie a l’ere de l’ubiquité. ce nouveau modèle fait beaucoup de peine a ceux qui ont developpé leur business sur la vente de copie. Nos gouvernant qui leurs sont redevables tentent par tous les moyens de prolonger leur juteux business.

          Parallelement, Internet fait peur a tous ceux qui ont installé dans notre societe occidentale un business basé sur la sectorisation des marchés, soit par reglement (TVA differente, normes differentes) soit par nature même (Information, communication, connaissance, enseignement). Ils sentent bien qu’il ne pourront pas resister bien longtemps, alors ils cautionnent ouvertement ou en sous main, cette "reprise en main" par l’etat d’un systeme ecologique qui va surement leur faire du tort.

          Enfin, dernier point, dans un monde ou il est de plus en plus difficile de ponctionner de l’argent a une population appauvrie, l’etat commence a mettre en place les fondements de futures impositions et taxations. Comme l’essence, la cigarette, l’alcool (pour ces deux derniers c’est sous couvert de santé) l’Internet a l’instar de la vache Milka, tous les aspects d’une bonne vache a lait, et cela d’autant plus que les télécoms en général sont déjà submergées de côut qui n’ont plus lieu d’etre.

          En bref, a part retourner au minitel, qui etait un systeme extremement juteux puisque et le Fournisseur de contenu et le transporteur gagnait du fric sur le client, je ne vois pas comment nous pourrions echapper a ce sombre avenir.

          Je pense sincèrement qu’a cause de ces saloperies de majors qu’on aurait du interdire immediatement, sous pretexte de racket, , l’humanite va passer a coté de sa plus grande invention qui est "l’omniculture" gratuite pour tous. un rêve impossible maintenant. Messieurs (et mesdames) les politiques, nous ne pouvons que vous remercier de votre egoïsme, votre imprevoyance et votre acharnement... sans ajouter tous les adjectifs qui s’attachent a votre pouvoir, comme incompetence, corruption etc...


        • LUCKY-SAN 11 mars 2009 11:34

          Bonjour,

          Nous vivons dans une société en pleine mutation.
          Les idées, les créations ne procèdent plus de la même manière qu’avant.

          Je confesse que je ne crois pas(plus) en l’idée originale : j’en ai jamais eu.

          Par contre, l’échange, la communication au sein de forums, discussions, permet à tout un chacun de "piquer/copier/pirater/compiler" des pensées pré-existantes.

          la somme de tout ce brouhaha permet l’émergence d’un consensus, d’une conscience collective qui nous réalimente.

          Les droits d’auteur, et en particulier les droits voisins, ne sont plus en adéquation avec cette réalité.

          Un exemple : les lettres d’injonction envoyée par les majors aux fansubs.
          Il me semblait qu’ils étaient les meilleurs ambassadeurs d’une série, d’un manga, d’un film peu connu.
          Je vous assure que plusieurs fansubs avaient bien accueilli l’arrivée de la VOD, et commençaient à débattre d’arrêter leurs activités au profit d’une offre légale (leur mission était remplie).
          Quelle déception !
          Qualité POURRIE, une offre légale 3 fois plus cher que les DVD, regardables que pendant une durée limitée.

          Bien sur, le droit d’auteur et le droit voisin sont contre eux. les dialogues sont la propriété des ayants-droits.
          Mais il y a un véritable travail (de très haut niveau) derrière tout ça. le succès même de l’œuvre procède en partie de ce travail.

          les modes de création sont en mutation. Passons à la création 2.0 à l’analogie du Web 2.0 !




          • Pasca£ 11 mars 2009 11:58

             L’incompetence de nos décideurs en la matiére n’est pas seulement constenante, elle permet toutes sortes de manipulations (essentiellement commerciales)
             
            Ce n’est pas les étudiants qui ont "bénéficiés" des portables à 1 €/jour pendant 3 ans !(et qui paient toujours !) qui vont me contredire... 


            • LUCKY-SAN 11 mars 2009 12:19

              Bonjour,

              World Of Warcraft est un jeu qui utilise pour ses mises à jour le protocole P2P.

              Des joueurs (qui auront payés leur licence) seront-ils incriminés ?

              Plus grave :
              Quelle entreprise peut garantir qu’aucun de ces logiciels métiers, souvent propriétaires, n’utilise pas ce genre de protocole.
              Sera-t-elle privée de connexion ?
              l’origine sera-t-elle détectée, ou un climat terrible de suspicion ira à l’encontre des employés ?
              Imaginez le climat ! qui télécharge et mets en péril l’avenir de la société !

              Doit-on ré-évaluer (au besoin ré-écrire) tout ces logiciels ?

              Ce projet de loi a été écrit sur une nappe au restaurant ?


              • Mougeon Mougeon 11 mars 2009 12:20

                IL va bien falloir se décider à mettre en place un test de Q.I un jour, pour accèder à de telle fonctions, car c’est quand même grave de confier des posts aussi importants à des gugus comme cela...


                • sobriquet 11 mars 2009 12:40

                  Toutes mes félicitation sà Christine Albanel qui a déjoué notre complot international.

                  Elle est de ce fait admise de plein droit au club des négationnistes internationaux. En conséquence, son admission à la société des antisémites sera étudiée avec soin.

                  Signé : Sobriquet, via une IP forgée destinée à partager des images CD de Linux en Peer To Peer.

                  Mentions légales :
                  L’auteur ne prétends pas que ce commentaire puisse avoir un sens, et ne pourra en aucun cas être tenu pour responsable des interprétations qui en seront faites. Le lecteur de ce commentaire s’engage au préalable à ne pas en faire une interprétation contraire aux lois en vigueur dans son pays, aux règles établies par l’hébergeur, ou susceptible de contenir un troll. De plus, le lecteur de ce commentaire s’engage au préalable à plussoyer ce commenataire après en avoir fait la lecture, ou à ne pas le lire du tout.


                  • foufouille foufouille 11 mars 2009 12:44

                    on se demande a quoi ca leur sert d’etudier jusqu’a 30a pour sortir des conneries pareilles
                    ils sont tellement arrogants qu’ils ne peuvent admettre que la population soit en desaccord avec eux


                    • herve33 11 mars 2009 14:07

                      Le plus grave , c’est que cette incompétence ne se limite pas aux technologies d’internet , en matière d’économie et finance , on peut aussi leur dresser la palme . 

                      Un tel niveau d’incompétence au plus haut niveau sommet de l’état n’est plus vraiment de l’incompétence , nous ne sommes plus dans l’incompétence mais dans la main mise des lobbies industriels .

                      Là où L’interêt général de la nation est mis à mal par des interets particuliers .


                    • FYI FYI 11 mars 2009 13:05

                      I have a dream smiley

                      Mettre enfin toute cette clique de la soit-disante représentativité et de l’exécutif en face de leur responsabilité, un Nuremberg de nos élus seraient l’idéal, en espèrant qu’ils ne vont pas prétendre qu’ils ne savaient pas, car pour des "élites" ça fait hyper-incompétent smiley

                      De toute manière, les députés, un jour ou l’autre vont voter la Loi de trop qui va mettre un terme à leur nuisance, à l’identique des juges qui ont osé mettre des adolescents en prison ...

                      MESDAMES, MESSIEURS LES DEPUTES NE TOUCHAIENT PAS A NOTRE INTERNET :->


                      • LUCKY-SAN 11 mars 2009 15:30

                        Bonjour,

                        J’ai eu la surprise d’apprendre que les députés avaient recu ce matin une lettre type à renvoyer aux citoyens inquiets sur ce projet de loi.

                        J’ai moi-meme envoyer un courrier electronique personalisé à mon député. Je suis choqué que certaines personnes envisagent de repondre par un courrier type.
                        Nos deputés sont "spammé" par leur citoyens (ignoble... smiley), cela n’excuserait pas une reponse type. c’est une insulte.

                        P-S : pour l’instant, mon deputé ne m’a pas repondu (et je prefere ca à une lettre type)


                        voici le lien vers la lettre et une analyse interresante.
                        http://www.pcinpact.com/actu/news/49631-lettre-type-ump-depute-communication.htm


                        • Castor 11 mars 2009 15:42

                          Je soupçonne d’ailleurs tous ceux qui s’expriment ici contre la loi HADOPI de n’être qu’une seule et même personne  : l’auteur de cet article, généré par un PC fou.


                          • K K 11 mars 2009 21:20

                            Ouais, un denomme Castor junior ( serait il le fils de castor ?). Sa connection est localisee a Moscou que nos services geographiques situent en republique democratique du congo.

                            Nous aussi on peut dire serieusement des trucs debiles, je postule pour etre ministre de la culture !


                          • Castor 11 mars 2009 15:49

                            Je me pose d’ailleurs la question de savoir de quelle manière mon hébergeur pourra savoir que je me livre à du piratage - et non au téléchargement de trucs légaux - autrement qu’en allant scuter mon PC...

                            Y’a pas une loi qui protège l’intimité de chacun en pareil cas ?


                            • LaEr LaEr 11 mars 2009 16:24

                              En fait, si j’ai bien compris, des organismes payés par les majors font scrupter les réseaux P2P... En se faisant passé pour un "client" P2P, ils peuvent récupérer les IPs des gens qui téléchargent (et partagent, au mmoins le temps du download) le même fichier. Ils récoltent ça, en se concentrant sur les IPs appartenant à des providers Français, puis le balance au provider pour récupérer les IPs.

                              Maintenant, il me semble qu’il éxiste déjà des P2P qui "cachent" les clients entre eux, ou si ce n’est pas le cas, ça viendra vite. Donc comme d’hab, cette loi n’emmerdera qaue les gens qui s’y connaissent le moins, et certainement pas les plus gros "pirates"...


                            • LaEr LaEr 11 mars 2009 16:43

                              .....puis le balance au provider pour récupérer les noms correspondants aux IP récoltées. ...


                            • foufouille foufouille 11 mars 2009 17:19

                              @ laer
                              ca existe deja mais ca reste complexe
                              le must est freenet/darknet avec i2phex, etc
                              le probleme est que ces trucs sont tres lent pour l’instant
                              plus les lois repressives seront applique, plus un internet resistant se mettra en place
                              bientot darkvox ?


                            • LaEr LaEr 11 mars 2009 17:37

                              Je me doutais bien que ça éxistait. Je downloade peu, car la musique actuelle a tendance à me gaver, et le cinéma, c’est pareil. En plus, les rares trucs dont j’ai envie, je peux les récupèrer directement sur les ordis des copains :D...

                              Mais bon, j’ai quand même quelques connaissance, je suis informaticien ET forgeron (apprenti) :D..

                              C’est clair que ce genre de réseau protégé va se développer=> il va y avoir pas mal de fric à se faire avec ce genre de loi à la con... Par exemple : Serveur FTPS, hébergé à l’étranger, pour reprendre une "vieille" méthode... La mafia va pouvoir débouler là-dedans à fond maintenant. 
                              En fait, c’est exactement comme pour les drogues, c’est vraiment à croire que l’Etat fait tout pour entretenir ou créer les marchés mafieux.




                            • deovox 11 mars 2009 16:14

                              le p2p et le piratage sont des pretextes. le vrai but de hadopipi est le filtrage systématique de l’internet , seul média à échapper encore au contrôle de la bande à Al Sarkone. 


                              • Emmanuel Aguéra LeManu 11 mars 2009 20:23

                                Nouveau site Anti-Sarkozy, déjà largement diffusé sur le net. CLICK !


                              • Artius 11 mars 2009 16:36

                                Criminalisation du citoyen ordinaire.

                                http://www.syti.net/Criminalisation.html

                                http://www.syti.net/Topics.html

                                D’ici à ce que mon IP soit tracée afin que je sois accusé de trouble à l’ordre public, il n’y a qu’un pas.


                                • Jordan Jordan 11 mars 2009 16:57
                                  Rien de plus facile que d’avoir une fausse IP. Une boite en Californie en vend. Si vous allé a, « A qui appartient cette IP) vous n’avez aucun renseignements a par celui du pays qui change tous les jours exemple :
                                  · >>>> Proxy non détecté <<<<
                                  · Informations relevées Le 11-03-2009 à 16:49:51
                                  · Zone Géographique : local
                                  · Pays de Connexion : Indéterminé
                                  · Lieu de Connexion : Indéterminé
                                  · FAI : Inconnu
                                  · Réseau : Indéterminé
                                   
                                   Quand au e-mail, la aussi il existe des tas d’adresses bidons très personnalisées, exemple (LXMtJBGRqv@code......com) dont vous êtes l’unique utilisateur quand vous en avez une il n’est même pas la peine de mettre un nom, l’adresse suffit, et vous serez le seul à recevoir ce message.
                                   

                                  • K K 12 mars 2009 08:25

                                    une enquete judiciaire peut pour certain crime saisir les donnees de cette boite qui pratique le suivi d’IP et le masquage. Cela complique les enquetes, mais ne les rend pas impossible.
                                    Mais l’objectif de la nouvelle loi est justement de mettre des barrieres et des sanctions automatiques (un peu comme les radars automatiques) sans qu’une enquete complete ne soit necessaire.


                                  • 11 mars 2009 18:09

                                    Bonjour,
                                    Je co-anime depuis 6 mois une école de l’informatique en milieu rural.
                                    43 élèves sont inscrits et vont de 8 ans à 73 ans.
                                    Les cours ont lieu 4 fois par semaine et pour certains le local est laissé à leur libre disposition certaines fois.
                                    Si en cours, Il arrive de télécharger de la musique et des textes il paraît bien difficile de surveiller tout le monde. Cela irait à l’encontre de l’esprit même de l’internet et de son apprentissage.
                                    J’ai écrit à notre député Mr Didier Quentin pour lui en faire part.
                                    Pour ma part je trouve Hadopi ou tout système contraignant le net relever de l’absurbe.
                                    Bien à vous


                                    • A. Nonyme Trash Titi 11 mars 2009 18:09

                                      Mouais, entre l’ingéniosité des réseaux PtoP et la lourdeur du législateur, y’a pas photo ! Mais surtout vu les prix des CD, des MP3 et des places de Ciné, le téléchargement pirate a de beaux jours devant lui. smiley


                                      • herbe herbe 11 mars 2009 22:07

                                        Quand je lis l’avertissement disponible ici :

                                        http://www.assemblee-nationale.fr/ecrire.asp

                                        je crois que je commence à comprendre le but de la manoeuvre, c’est encore une projet de volonté de mise hors la loi d’acteurs devenus un tantinet génants.


                                        • jcm jcm 11 mars 2009 22:09

                                          J’en viens à me demander si l’on peut péter (prouter) par Internet, car il y aurait peut-être des gens auxquels on serait tenté d’envoyer un e-pet (IP, phontétiquenglishement) au visage....


                                          • K K 12 mars 2009 08:27

                                            et l’odeur ?


                                          • si_près_si_loin 11 mars 2009 22:40

                                             Pour info : une manifestation anti hadopi est programmée demain a 18 heures devant l’assemblée nationale, avec le soutien, entre autres des grandes ecoles : venez nombreux ET FAITES PASSER L’INFORMATION !!!

                                            Il faut créer un BUZZ suffisemment gros pour que ca passe aux infos nationales, sinon ce debat restera souterrain !!!

                                            L’appel vient d’être lancé depuis l’assemblée par un député

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès