Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La révolution 3D

La révolution 3D

C’est une révolution numérique programmée à laquelle nous assisterons, le 16 décembre prochain, lors de la sortie en salles du film Avatar.. La nouvelle production de James Cameron devrait marquer un basculement dans l’ère de la trois dimensions, introduisant une année 2010 charnière en la matière. Que ce soit au cinéma, à la télévision ou sur les consoles de jeu, la 3D va véritablement bousculer notre quotidien. Avatar, qui avec un budget de 300 millions de dollars s’est d’ores et déjà assuré une place dans le livre des records est moins attendu pour son scénario que par la révolution numérique qu’il amorcera : en terme de 3D, Avatar s’imposera comme la marque de référence, après des débuts peu convaincants cet été.
 
Le cinéma compte sur la 3D pour faire face au piratage

Si la fréquentation des cinémas ne cesse de croître depuis 2000 (23 millions d’entrées supplémentaires soit 3,1 entrée par habitant et par an en 2008 contre 2,8 il y a huit ans), le phénomène du piratage informatique gagne lui aussi du terrain : en 2008, 450.000 films ont été quotidiennement téléchargés illégalement, une donnée qui permet de mesurer l’ampleur du manque à gagner pour l’industrie cinématographique.

On ne voit plus d’adolescents dans les cinémas parce qu’ils ont déjà piraté les films avant. Le relief est un excellent moyen de les faire revenir vers nous assure Jocelyn Bouyssy, directeur général du distributeur CRG. Les films 3D ont effectivement démontré leur attractivité économique. A titre d’exemple, l’Age de Glace 3 a réuni huit millions de spectateurs, dont deux en 3D, quand moins d’un cinquième des salles qui le distribuaient détenaient un équipement relief.

Un avenir incertain

D’ailleurs, face à l’accroissement de l’offre 3D, les salles françaises, d’abord réticentes, consentent désormais à s’acquitter des 60 000€ nécessaires à la transition vers le cinéma numérique (fini les pellicules, place aux caméras numériques qui permettent aux cinémas de projeter le film via un réseau de fichiers et non plus les bobines d’antan), indispensable à une projection 3D, pour laquelle il faut ajouter 25 000€. Il faut dire que James Cameron avait donné le ton cet été : Avatar ne sortira pas en version 2D, seules les salles relief pourront le distribuer.

Reste que la 3D peine à s’imposer comme un moyen durable d’accroître l’intérêt du public pour les salles obscures. Au cours du XXème siècle, le taux de pénétration actif des nouveautés technologiques a sans cesse diminué : trente ans pour la télé, vingt ans pour le baladeur, dix ans pour l’ordinateur portable, sept ans pour le mobile. Qu’en sera-t-il pour la télévision et l’ordinateur 3D ?

De plus, ni les distributeurs ni les exploitants ne souhaitant payer de leur poche, la rentabilisation d’un équipement 3D nécessitera l’augmentation du prix du ticket : de 2 à 3€, soit une revalorisation de 33,6 à 50% du prix du ticket. Or, les spectateurs seront-ils prêt à faire ce sacrifice, qui plus est en temps de crise ?

En outre, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer la susceptibilité de la 3D à faire mal aux yeux des téléspectateurs qui dans une grande majorité éprouveraient des difficultés à suivre un contenu 3D dans son intégralité. La faute également au manque de confort des lunettes. Face à ces critiques, le fabricant de lunettes Real D assure avoir mis au point des lunettes de meilleure qualité et a élaboré un partenariat avec l’opticien Gucci afin de mettre au point des lunettes plus confortables et esthétiques.

C’est sans parler d’un disfonctionnement occulaire qui touche 5% de la population, les empêchant de percevoir les effets du 3D. Selon Slate, 20 à 30% sont également touchés par cette maladie, mais dans une moindre mesure.

La 3D dans nos salons

Si l’année 2010 va marquer l’émergence du 3D sur les grands écrans, le petit écran va lui aussi faire sa révolution. En effet, dès juin, Sony, qui veut faire rentrer la 3D dans les maisons, proposera une télévision 3D pour moins de 2000€, loin des montants exorbitants que pouvait laisser présager la mise en circulation de tels appareils sur le marché.

3dtv.jpgPanasonic va lui aussi commercialiser sa télé 3D et a d’ailleurs entrepris un tour de France pour la populariser auprès du public. Son "road show" du 23 Septembre au 12 Décembre, passera notamment par la Part-Dieu à Lyon, le Forum des Halles à Paris et le Centre Commercial Valentine à Marseille. Quand à Philipps, la firme néerlandaise commercialisera à Noël 2010 des téléviseurs 3D...sans lunettes !

Ces téléviseurs (outre celui de Philipps) pourront également permettre de visionner les contenus en 2D. D’ailleurs, il faudra encore patienter pour que l’offre de programmes en 3D soit alléchante pour les téléspectateurs. Seuls quelques films seront proposés ainsi qu’éventuellement des matchs de football. Nous sommes en discussions avec la FIFA pour tourner certains matches de la prochaine coupe du monde en 3D assure Sony.

Retrouvez cet article dans son contexte original sur http://lenouvelhebdo.com, le blog d’Alex Joubert


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Mmarvinbear mmarvin 3 octobre 2009 13:43

    La légende prétend que si le format de magnétoscope VHS l’a emporté sur ses concurrents Bétamax et V 2000, c’est grâce à son catalogue peu revendiqué mais bien connu de films pornos que Sony (défenseur du Bétamax) et Phillips (soutenant le V 2000) ont refusé de diffuser sous leur format respectifs.

    Si c’est vrai, désormais Sony et les producteurs savent ce qui leur restent à faire... ) :) :) :) :) :


    • Yohan Yohan 3 octobre 2009 14:12

      Y’a un tricheur sur la photo au premier plan. Gilbert M, faut toujours qu’il se fasse remarquer.


      • L'enfoiré L’enfoiré 3 octobre 2009 15:46

        @L’auteur,
         La 3D, amis toujours avec des lunettes.
         Savez-vous que j’ai vu du bon film 3D avec lunettes prettées en Floride... en 1981. Je ne me rappelle plus le nom de la ville.
         Où est le progrès cete fois, du moins dans le cinéma ? IMAX en 3D ?

         A la télé, là, cela va faire une explosion. Une nouvelle transformation peut-être de nos écrans plats, des DVD ? De nouvelles normes ?
         Avez-vous plus de précisions de ce côté ?
         


        • Halman Halman 3 octobre 2009 16:20

          Bon, la 3D est une carte technique supplémentaire pour faire vendre et contre le piratage. Analyse purement technocratique.

          Mais quid de la révolution psychologique, esthetique, technique et phylosophique du cinema et de ce que les metteur en scène vont pouvoir exprimer de nouveau qu’ils ne pouvaient pas en 2D ?


          • docdory docdory 3 octobre 2009 16:54

            @ Alex Joubert 


            Il y en a qui , comme moi , n’ont aucune vision stéréoscopique .
             Lorsque je regarde dans une paire de jumelles , je vis deux images rondes : l’une à droite , l’autre à gauche . Impossible de les faire fusionner ! Par conséquent, je suis obligé de fermer un oeil pour voir correctement .
            De même , il y avait il y a quelques années un jeu qui consistait à découvrir une forme en relief dans une image plane remplie de pointillés de diverses couleurs. Personnellement , je ne suis jamais parvenu à voir la moindre image en relief !
            Donc , pour moi qui suit un grand amateur de cinéma , la perspective d’aller voir un film en 3D sera celle , peu réjouissante, de voir une image verte d’un oeil et la même image rouge de l’autre oeil : un cauchemar , tout simplement !

            • Peretz Peretz 3 octobre 2009 17:20

              @Halman. C’est toi qui a raison. Il n’y a aucune révolution, même à la télé. Les études et la pratique montrent que l’apport en informations psychologiques de la 3 D est d’à peine 10% ! Ce genre de démonstration tape à l’oeil (c’est le cas de le dire) est purement commerciale. Elle revient environ tous les 10 ans. D’ailleurs il y a de bons films au Futurama à Poitiers ? Je serais d’ailleurs curieux de voir comment on se passe de lunettes. Ou alors on ferme alternativement un oeil et un autre à la cadence d1/30e de sec. pas commode... Autre possibilité l’implantation d’électrodes et puces dans le cerveau, derrière les corps croisés. Je vous recommanderais volontiers mon bouquin sur la 3 D paru en 1990 (Editions du CNRS) mais il est épuisé (en location par ci-par là sur Internet ?). En fait la vraie révolution serait le diaporama en 3 D, ce que j’avais commencé à lancer, mais au cinéma, aucun intérêt. Désolé pour les firmes qui essaient : feu de paille.


              • Peretz Peretz 3 octobre 2009 17:28

                @Docdory. C’est vrai il y a environ 10 % des personnes qui ne perçoivent pas le relief. Essayez avec un oeil en le bougeant de gauche à droite alternativement, il parait que ça marche un peu. De toute façon en anaglyphique (vert et rouge) le résultat est mauvais. Le mieux est encore en lumière polarisée, qui garde les couleurs intégralement. Ou alors en lunettes interférentielles, qui se passeraient d’écran métallisé, mais , chut, c’est un secret.


                • roOl roOl 4 octobre 2009 12:42

                  http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9r%C3%A9oscopie

                  le concept est loin d’etre revolutionnaire, je me souvient asser bien des lunettes distibué avec le journal de mickey pour visionner ce genre de choses.
                  Le progres reste du cté des lunettes et du FOV :
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_D%C3%A9fi_d%27Atlantis#Technologie

                  Sinon pour la 3D a la maison, Nvidia a deja sortit le kit, il est disponible, compatible avec pas mal d’ecran PC actuel. Reste apres a trouvé des sources hors jeu video pour les cinephiles ;)

                  http://www.nvidia.fr/object/GeForce_3D_Vision_Main_fr.html


                  • Surya Surya 4 octobre 2009 20:29

                    C’est vrai, Alfred Hitchcock avait déjà tourné « Dial M for Murder », (le Crime était presque parfait) en 3D en 1954. Au cinéma ça devait être grandiose, surtout pour l’époque. Il est passé à la télé en 3D il y a pas mal d’années, les années 80 je crois me rappeler, et les magazines télé distribuaient la paire de lunettes avec le numéro de la semaine. Et c’est vrai que c’était vraiment génial à voir comme ça ! La scène où Grace Kelly tend la main en arrière pour essayer d’attraper la paire de ciseaux, on a vraiment l’impression que sa main sort de l’écran et entre dans le salon. C’était impressionnant. Alors si des matchs de foot sont diffusés en 3D, gare au ballon ! smiley

                    C’est vrai qu’à l’époque ça m’avait fait un peu mal aux yeux, mais peut être amélioreront-ils ce problème.

                    J’espère aussi que la 3D relancera l’intérêt pour le cinéma, mais lorsque les télés seront elles aussi 3D, le problème risque de se poser à nouveau.
                    Si le cinéma ne fait plus autant d’entrées qu’avant, si on sort moins pour aller au cinéma, même si les entrées ont augmenté ces derniers temps, d’abord c’est parce que c’est devenu hors de prix, et puis ce n’est sûrement pas la faute au piratage car le problème remonte à plus loin, il n’y a plus cette convivialité qu’on trouvait dans les salles autrefois et qui me rend un peu nostalique de « la Dernière Scéance ». Quand j’étais gamine, la queue pour aller voir les « Fantomas » avec Louis de Funès au cinéma Saint Ambroise, ou « Parade » de Tati faisaient le tour du pâté de maison (c’était encore une immense salle avec balcons), et il y avait de l’ambiance ! La dernière fois que j’ai vu une vraie ambiance dans une salle de ciné, c’était en 1988 au Grand Rex de Paris, quand les accros venaient et revenaient voir ce film mythique. Les applaudissements et l’ovation au début du générique, tout le monde qui se marrait comme des baleines (ou plutôt comme des dauphins) en disant en même temps que Jean Réno le célèbre et incontournable « Roberto, mio palmo »... On y allait autant pour le film que pour le spectacle de la salle.
                    Maintenant, on entre, on a droit à un déluge de publicités et de bandes annonces, puis enfin le film, et on sort.
                    Mais les effets spectaculaires produits par la 3D rendront jel’espère une certaine ambiance dans les salles, au délà du côté technique, intéressant en lui même.


                    • Surya Surya 4 octobre 2009 20:32

                      Et ce film mythique dont je parle sans le nommer s’appelait « Le Grand Bleu », évidemment !!


                    • L'enfoiré L’enfoiré 5 octobre 2009 18:49

                      Bonsoir Surya,
                       Vous cherchez une raison pour la desertification des salles de cinéma. 
                       La télé, bien entendu.
                       Je ne sais si cela est comme chez nous à Bruxelles, les salles de quartiers ont disparu. Ce qui veut dire qu’il faut vraiment avoir un film exceptionnel à grand spectacle et qui aurait pauvre figure sur nos écrans plats, pour se rendre en ville.
                       La convivialité, aussi. On prend place où on veut et pas en fonction du prix des places qui sont les mêmes si l’on se trouve le nez sur la toile ou dans le fin fond. 


                      • Surya Surya 6 octobre 2009 20:09

                        Bonsoir l’enfoiré,

                        Je n’ai vu votre message qu’aujourd’hui.

                        Ici aussi à Paris, la majorité, la quasi totalité des salles de quartier** ont disparu, sauf les petites salles du quartier latin, qui sont plutôt spécialisée art et essai mais pas toujours, ou certaines salles atypiques comme la Pagode, à l’architecture japonaise
                        Click  ! et click aussi !

                        ou le Grand Rex, magnifiquement art déco.
                        ici
                        et là

                        Ces salles là sont impossibles à fermer, mais de superbes salles modernes l’ont quand même été, comme le Grand Ecran Place d’Italie, ce qui a fait un tollé, mais il l’ont fermée quand même, et où j’avais vu Titanic de James Cameron, justement, encore un film qui ne rend rien sur petit écran mais est « magnifique » (je ne parle pas du sujet traité, dramatique évidemment) à voir au cinéma.

                        Et là, quand c’est un film à grand spectacle, vous avez raison, c’est la ruée dans les salles obscures. Donc la télé a en effet fait du tord au cinéma, surtout que maintenant certains équipements à écran géant s’appellent « home cinema ». Alors si on peut l’avoir at home, pourquoi sortir en effet...

                        ** Quand je parle de salles de quartier, c’étaient de très grandes salles avec balcon, avec les personnes qui passaient à l’entracte avec leur panier d’osier remplis d’esquimaux... Plus personne aujourd’hui n’accepterait qu’un film au cinéma soit interrompu par une entracte, et pourtant sur certaines chaines privées, les films sont interrompus au moins deux fois par de la pub.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

AJ


Voir ses articles







Palmarès