Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La révolution des masses sera robotisée

La révolution des masses sera robotisée

Petit robot (58 cm) autonome, programmable et développé par la société française Aldebaran Robotics, Nao n’est pas seulement le digne successeur du fameux robot-chien Aibo, c’est aussi une remarquable plate-forme de recherche et d’éducation reposant sur le système d’exploitation open source ROS (Robot Operating System).

 

N’ayant point l’intelligence d’un Terminator ou d’un Cylon, Nao ne peut concevoir des objets de son propre chef. Mais 20 modèles de Naio interconnectés et savamment coordonnés surprendront quelque peu le merveilleux biologique que vous êtes.

 

 

La répartition des tâches et le travail en essaim étaient confinés jusqu’ici à un petit nombre / groupe de robots (comme c’est le cas dans maintes chaînes de production industrielle). Cette impressionnante chorégraphie exécutée à l’Exposition Universelle de Shangaï indique clairement le stade de complexité auquel est parvenue la R&D robotique : la coordination d’un gros effectif de robots devient une réalité immédiate. À vous d’imaginer toutes les applications possibles dans le domaine civil comme militaire...


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • DamienO 29 juin 2010 11:05

    Bonjour, 

    Je travaille chez Aldebaran Robotics et tiens à apporter quelques précisions !

    NAO ne fonctionne pas grâce à ou sur ROS : Aldebaran Robotics a développé son propre Firmware, NAOQi, ainsi que son propre environnement de programmation, qui comporte plusieurs applications (Chorégraphe, Télépathe, etc.) et de nombreuses APIs. 

    La plateforme NAO est cependant suffisamment ouverte pour que certains utilisateurs l’aient interfacée avec ROS, mais ce n’est pas le cas pour cette danse. 

    En effet, les chorégraphes d’Aldebaran n’ont eu besoin que de l’environnement de programmation fourni d’office avec NAO pour synchroniser les 20 robots danseurs. 

    Sinon que tout le monde se rassure, NAO et son joli minois n’ont pas été conçus pour partir au combat !

    Merci en tous cas de parler de notre robot !


    • Charles Bwele Charles Bwele 29 juin 2010 11:36

      @ Damien,

      Merci pour ces précisions. Je les implémenterais dans mon blog Electrosphère (http://electrosphere.blogspot.com/2010/06/la-revolution-des-masses-sera-robotisee.html) car c quasi-impossible dans Agoravox.

      Bien entendu, je n’ai jamais affirmé ou sous-entendu que Nao soit conçus pour le combat. J’insistais simplement - et peut-être maladroitement, mais ça arrive... LOL smiley - sur le fait que la possibilité de répartir des tâches ou de faire opérer des robots en essaim/ en synchronisation intéresse la R&D en robotique civile comme militaire (notamment celles du DARPA et des labos de Los Alamos de plus en plus versés dans ces domaines).

      Encore merci et cordialement. smiley


    • Kalki Kalki 29 juin 2010 16:02

      L’argent n’a pas d’odeur.

      L’acheteur est libre de faire ce qu’il veut de son produit.


    • HELIOS HELIOS 4 juillet 2010 19:38

      info pour Kalki...
      ce que vous dites est faux, même les tribunaux le dementent, aller demander a quelqu’un qui achete une bouteille de parfum s’il peut en faire ce qu’il veut !


    • zelectron zelectron 4 juillet 2010 20:03

      La révolution des masses sera robotisée ? : grâce à l’abolition des 3 lois d’Asimov !


    • Ploucman 29 juin 2010 11:17

      « À vous d’imaginer toutes les applications possibles dans le domaine civil comme militaire... »

      Et un petit coup de terreur made in science fiction ;)


      • DamienO 29 juin 2010 11:59

        Les tests sont en cours ;) http://www.youtube.com/watch?v=ydk3F8TkDw0...


        @ Charles Bwele : Oui je vous fais confiance ! D’ailleurs pour les robots militaires, n’hésitez pas à aller regarder black dog, qui est conçu par et pour l’armée américaine. 

        • perlseb 29 juin 2010 14:01

          Les abeilles disparaissent et il y a des fous furieux qui s’imaginent déjà les remplacer par des mini-robots volants...

          Entre la vie, qui s’auto-répare, s’auto-reproduit et s’auto-recycle, nous croyons pouvoir mettre des robots à la place ? Nous en sommes très très loin : lorsqu’un de ces petits robots très mignon a une petite panne, c’est fini, c’est un déchet à récupérer et à recycler : une réparation spécifique sera simplement trop coûteuse par rapport à une fabrication standardisée et automatisée.

          La vraie technique du futur, c’est celle qui est extrêmement fiable et se passe le plus possible de l’intervention humaine : en somme, celle qui cherche à être le plus autonome possible, comme la vie. Ce qui ne veut pas du tout dire qu’elle doit avoir une forme humaine.


          • Charles Bwele Charles Bwele 29 juin 2010 15:26

            @ Persleb,

            Personne ne prétend remplacer ou concurrencer les abeilles par des robots volants... Pas plus que les frères Wright ne prétendaient remplacer ou substituer les oiseaux par des aéroplanes. Il s’agit simplement d’innover dans l’organisation collective d’automates +/ intelligents.

            Cordialement smiley


          • perlseb 29 juin 2010 18:59

            Il s’agit simplement d’innover dans l’organisation collective d’automates +/ intelligents.

            Entièrement d’accord avec ça dans la mesure où toute la société en profite et pas uniquement quelques capitalistes : c’est très loin d’être le cas, malheureusement. Donc avec des automates de plus en plus intelligents et notre système capitaliste, on va vers une raréfaction du travail qui signifie chômage et exclusion. On pourrait aller vers plus de temps libre et plus de distractions mais il faut croire que ceux qui nous dirigent en ont décidé autrement (retraite à 62 ans, suppression des 35h,...). Dans ces conditions, les robots ou automates plus intelligents seront nos nouveaux concurrents (imbattables) sur le marché du travail : il faudra s’aligner sur leur travail 24h sur 24h, sans congés et sans désir d’augmentation...

            Par contre, il n’y a strictement aucune intelligence dans une danse synchronisée de robots : juste un programme qui se déroule. La plupart du temps, les automates qui nous paraissent intelligents ne sont que des programmes qui tournent avec une absence totale d’initiative en cas de problème non prévu lors du développement du programme. On ne peut pas appeler ça de l’intelligence.


          • Charles Bwele Charles Bwele 29 juin 2010 19:51

            @ Perseleb,

            J’ai explicitement mentionné dans l’article que « N’ayant point l’intelligence d’un Terminator ou d’un Cylon, Nao ne peut concevoir des objets de son propre chef ».

            Je précise simplement que cette danse synchronisée - et toute la programmation inhérente - est un degré supplémentaire de sophistication dans l’organisation collective d’automates intelligents.

            Pour le reste, cela relève de la prospective et/ou de la science-fiction... Vous êtes probablement plus calé que moi dans ces domaines.

            Cordialement smiley


            • Waldgänger 29 juin 2010 15:54

              Morice, le surmenage te guette, c’est déjà ton trente et unième commentaire de la journée, et il n’est pas encore 16 heures.


            • Talion Talion 29 juin 2010 16:06

              Moi ce qui m’intéresse, c’est de savoir si des applis vont bientôt sortir lui permettant d’aller chercher des bières dans le frigo, de filer à boire aux plantes, de changer la caisse du chat ou encore de tondre la pelouse...

              Parce que sa danse c’est génial, mais ça ne va pas vraiment révolutionner notre quotidien.


              • Lucien Denfer Lucien Denfer 29 juin 2010 16:27

                Skynet c’est pour bientôt : Suivi de cible et visée laser de précision, transmission vidéo sans fil, manque plus que la reconnaissance faciale..

                Le robot tank

                Le code source est disponible en téléchargement sur leur site


                • ryukin ryukin 29 juin 2010 16:45

                  vidéo à montrer à tous les prolos de la terre, ça va leur faire chaud au cœur de voir que très bientôt ils seront relégués aux oubliettes de l’histoire par des petits robots super mignons...

                  ah, ça s’annonce tellement marrant le futur...


                  • hunter hunter 29 juin 2010 20:46

                    Merci Charles pour ce papier, et remerciement à DamienO pour les précisions.

                    Je salue les chercheurs qui bossent dans ce domaine,(et dans d’autres) car je pense que beaucoup d’entre eux pensent que l’aboutissement de leurs travaux parviendra peut-être un jour aux femmes et aux hommes de se libérer de leur condition d’esclave, même si celle-ci s’appelle de nos jours « salariat » !

                    Par contre, les remarques des autres internautes ici inscrites sur ce fil, doivent être prises en compte, car si tous ces travaux sont récupérés au seul profit du système économique prédateur métastasé à toute la planète, la volonté des chercheurs sera détournée :au lieu que ces travaux améliorent la vie des hommes, ils seront utilisés pour les asservir un peu plus !

                    Aux chercheurs de bonne volonté (pas ceux qui se vendent au système prédateur, assoiffé de sang et de conquêtes, et qui ne voit la robotique que comme une nouvelle arme capable de tellement plus de ravages), vous devez être très vigilants, car les prédateurs savent que vous avez besoin de leur pognon pour travailler, et s’ils vous en fournissent, ils exigeront bien sûr, une contrepartie !

                    Votre tâche est bien difficile, dans un tel contexte, mais espérons que vous saurez résister aux charognards des puissances du dieu pognon !

                    Keep up the good work anyway.

                    H /


                    • zadig 4 juillet 2010 11:14

                      A l’auteur,

                      Article intéressant, mais malheureusement très très superficiel.
                      En fait ce n’est qu’une plaquette marketing. (et encore ! )

                      Aucune indication sur :
                       Les capteurs externes.
                       Les possibilités d’action de l’interface de programmation.
                       Le prix ?

                      Salutations.


                      • Marc Viot Marc Viot 4 juillet 2010 21:53

                        Cool, le con serait enfin quasi-remplaçable ...


                        • hpspt 4 juillet 2010 23:42

                          En matière de robots, il y a 3 écoles :


                          - Les asiatiques (surtout les japonais) qui s’obstinent depuis plus de 20 ans à faire des robots qui ressemblent le plus possible aux humains (on se demande pourquoi). Qui sont du coup très compliqués (beaucoup de moteurs), hors de prix, compliqués à utiliser, qui servent à tout et ne font rien... (et que personne n’achète)

                          - Les américains qui sont (comme d’habitude) pragmatiques : qui font des robots spécialisés pour un usage précis comme le robot aspirateur Roomba à 200$ : pas très cher et qui marche bien (j’en ai un). (5 millions de vendus)

                          - Les européens... qui ne font rien... (mais qui causent...)

                          Exception à la règle : Nao : fabriqué en France mais qui suit l’école asiatique : très compliqué (25 moteurs) hors de prix : (12 000E tout nu : le prix d’une voiture !) et qui ne sert à rien : un peu comme la station spatiale : on construit d’abord en se disant qu’on finira bien par lui trouver une utilisation....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès