Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La révolution énergétique « d’en bas »

La révolution énergétique « d’en bas »

Après avoir libéré les logiciels de la logique marchande, le modèle open source, fondé sur le travail collaboratif via Internet, libérera-t-il l’énergie ? Sur la toile, inventeurs, scientifiques et bricoleurs enthousiastes commencent à mettre en commun leurs compétences et leur créativité pour développer et promouvoir collectivement des sources d’énergie propres, renouvelables, bon marché et décentralisées. La prochaine révolution énergétique viendra-t-elle « d’en bas » ?

Le 15 novembre dernier, au JT de 20 heures de TF1, PPDA annonce l’existence d’un procédé révolutionnaire permettant de réduire drastiquement les émissions polluantes de nos véhicules. Dans le reportage qui suit, un jeune homme montre comment il a transformé son moteur pour pouvoir rouler avec un mélange de diesel... et d’eau ! Résultat : les émissions sont réduites de plus de 50 % et la consommation de 20 %, le tout confirmé par un test réalisé dans un centre technique.
Ce soir-là, 10 millions de Français médusés assistèrent à la consécration médiatique d’une invention brevetée dix ans plus tôt par Paul Pantone, un inventeur étasunien qui, las de ne pas trouver des investisseurs pour commercialiser son système, finit par en publier les plans sur Internet en 1999 (lire Mettez de l’eau dans votre moteur). Mais pour des milliers d’utilisateurs, ce n’était pas un scoop. Le procédé n’a jamais été testé scientifiquement en profondeur, mais ils l’ont adopté. Parce que ça marche.

Crise d’ignorance

Le quatrième « choc » pétrolier (1) dans lequel nous entrons progressivement constitue un formidable coup d’accélérateur pour les énergies alternatives. Avec la flambée des prix du pétrole, jamais on n’a autant parlé d’économies d’énergie, de biocarburants, de voitures hybrides ou de chaudières à bois. Mais derrière ces exemples très médiatisés, il existe une foule d’autres pistes énergétiques, souvent peu connues car moins développées et avant-gardistes. Le « système Pantone » n’est que l’arbre qui cache une forêt de jeunes pousses...
En effet, un peu partout sur la planète, inventeurs, scientifiques, étudiants et bricoleurs passionnés se sont mis en quête du Saint-Graal énergétique. Leur devise ? « Il n’y a pas de crise de l’énergie, mais simplement une crise d’ignorance », empruntée à Buckminster Fuller, cet architecte étasunien visionnaire à l’origine des dômes géodésiques. Leur objectif ? Explorer des voies énergétiques alternatives pour nous sevrer du pétrole, source de conflits, de pollution et du réchauffement de la planète. Leur arme ? Le modèle open source d’échange d’information et de travail collaboratif sur Internet. Ces chevaliers des temps modernes veulent tout simplement accomplir dans le domaine énergétique ce que la communauté d’informaticiens qui a enfanté les logiciels libres a réalisé dans l’univers du software : offrir gratuitement des solutions fiables et efficaces pour tous. Bref, une révolution.

Trafic parallèle au cours du pétrole

Le site Econologie.com, animé par Christophe Martz, est sans doute le plus complet sur le procédé Pantone. Et cet ingénieur de 28 ans sait de quoi il parle : il lui a consacré son travail de fin d’études il y a quatre ans. Réalisée avec de faibles moyens, c’est à l’heure actuelle la seule étude scientifique sérieuse disponible sur le Pantone. Les résultats étant plus qu’encourageants, diplôme en poche, Christophe frappe à toutes les portes possibles et imaginables pour poursuivre ses recherches. « Un ingénieur mécanicien écolo ? Ça ne devrait pas exister ! », s’entend-il répondre à plusieurs reprises. « Je passais pour un illuminé, commente-t-il. Il est difficile de se faire entendre dans le domaine de l’énergie : le scepticisme ambiant, la paresse intellectuelle - le classique : "Si ça marchait, ça se saurait  !" - et le dogmatisme scientifique sont omniprésents... » En mars 2003, fatigué de prêcher dans le désert, il remise son projet de doctorat au placard, et lance Econologie.com. Aujourd’hui, plus de 100 000 internautes visionnent chaque mois sur son site près de 2 millions de pages.
A un clic de là, tout baigne dans l’huile. Les adeptes de ce biocarburant au statut juridique flou s’échangent tranquillement leurs tuyaux sur les forums d’Oliomobile.org. Hébergé en Suisse, ce site bilingue (anglais/français) lancé en septembre 2004 est vite devenu le carrefour international des « huileux » (lire L’huile végétale, le biocarburant « oublié »). « Nous avons démarré avec 13 000 visiteurs uniques par mois, explique Vincent Tervooren, un des fondateurs. Aujourd’hui, le trafic mensuel est d’environ 170 000 internautes. Il suit en gros le cours du pétrole  : en août, avec Katrina et le baril à 70 dollars, nous avons eu plus de 210 000 visiteurs. »

Des classiques aux spéculatives

De l’autre côté de l’Atlantique justement, le portail OSEN.org (pour Open Source Energy Network) est sans doute le site le plus ambitieux et celui qui pousse la logique open source le plus loin. Il exploite à fond tout le potentiel d’Internet, avec forums de discussion, wikis, fil RSS de nouvelles, reportages vidéo et podcast radio quotidien de cinq minutes (2). En coulisses, une équipe de sept personnes disséminées entre Salt Lake City, Toronto et Vancouver, alimentent ce portail principalement financé par un businessman canadien de 35 ans qui a fait fortune dans les télécoms. Le succès est immédiat. « Nous avons ouvert le site le 21 octobre 2005, et en un mois près de 500 000 visiteurs uniques ont déjà visionné plus de 4 millions de pages », explique Matthew Carson, 24 ans, informaticien et cofondateur d’OSEN. Pas étonnant, ce site généraliste et pointu à la fois est très bien structuré et regorge d’informations sourcées sur un nombre impressionnant de technologies et de sources énergétiques allant des classiques (solaire, éolien, géothermie...) aux émergentes (hydrogène embarqué (lire L’autre moteur à hydrogène), Pantone...), en passant par les « oubliées » (turbine Tesla, moteur Stirling (lire La nouvelle vie du moteur Stirling)...), les controversées (sonoluminescence...) et les carrément spéculatives (moteur électromagnétique, énergie « du point zéro »...).

Le soutien de Kofi Annan

En regard des moyens hollywoodiens d’OSEN.org, la sobriété et l’amateurisme formel du site de Jean-Louis Naudin font sourire. Cet ingénieur informaticien est pourtant un des pionniers de ce « Linux énergétique » en train d’émerger (lire Contours d’un mouvement naissant). Ancien cadre sup’ chez Apple France, il a mis à profit son licenciement économique, en 1997, pour s’adonner intensément à son violon d’Ingres : la physique électromagnétique. Depuis, il teste toutes sortes de machines bizarres et réalise des expériences hors des sentiers battus. Et il publie tout sur son site JLNLabs.org : matériel, procédures et résultats, le tout illustré par de nombreuses photos et vidéos. On y apprend par exemple comment produire de la foudre en boule dans un micro-ondes. Ou comment réaliser un lifter, cet engin volant qui a fait de lui une star mondiale dans le petit milieu des passionnés d’électromagnétisme et de technologies avant-gardistes (lire Le lifter, véhicule de demain ?).
Depuis mars 2005, Naudin poursuit ses recherches avant-gardistes au sein du GIFNET (Global Institute for New Energy Technology), une organisation indépendante, sans but lucratif, qui dispose de bureaux en Suisse, au Royaume-Uni, en France et en Croatie. Cet institut bénéficie du soutien moral de Kofi Annan, qui a visité en juin dernier le laboratoire de Fontainebleau, près de Paris, où travaille Jean-Louis Naudin. Le secrétaire général de l’ONU a notamment assisté à des démonstrations de lifters et de « fusion froide » (lire Le retour de la « fusion froide »). Début 2006, l’émission Earth Report de la BBC World devrait diffuser un documentaire consacré aux différentes pistes énergétiques « exotiques » explorées au GIFNET.

Immobilisme industriel et politique

L’institut a été créé en 2003 par Nicholas Moller, un ancien avocat d’affaires suisse, inventeur à ses heures, qui en est également le principal investisseur. L’avenir de la planète passe nécessairement par le développement de nouvelles sources d’énergies propres, renouvelables, bon marché et décentralisées, explique Moller. Or le modèle économique de l’industrie énergétique repose sur de grosses centrales, un large réseau, des compteurs individuels et... une facture en fin de mois. « L’establishment mondial de l’énergie est donc en conflit d’intérêt par rapport à ces futures solutions énergétiques. » Le GIFNET est sa réponse personnelle à l’immobilisme industriel et politique.
La grande majorité des acteurs de ce nouveau modèle open source de l’énergie tiennent un discours similaire. « Il est temps de faire émerger ces alternatives avant qu’il ne soit trop tard, insiste Vincent Tervooren. Oliomobile a été créé précisément pour donner aux internautes le pouvoir individuel d’influer sur le cours de l’histoire. » Les fondateurs d’OSEN rappellent que deux milliards d’individus sur Terre ne sont pas desservis en électricité, et que 25 000 personnes meurent chaque jour par manque d’accès à l’énergie. Il est grand temps selon eux « de mettre la pression sur nos élus et d’exiger qu’ils soutiennent le développement et la mise sur le marché de technologies et d’infrastructures énergétiques propres, avec la même vigueur que celle avec laquelle ils ont abordé le projet Manhattan ou le projet Apollo ». Pour enfin faire de l’accès à l’énergie un droit fondamental et gratuit.
Cet enthousiasme collectif débouchera-t-il sur des réalisations tangibles ? Le potentiel est là, en tout cas. Verdict au JT de 20 heures.
David Leloup


(1) Après les chocs de 1973 (embargo de l’OPEP : le prix du baril augmente de 400 %), de 1979 (révolution iranienne : + 213 %) et de 1991 (guerre du Golfe : + 145 %). Ces deux dernières années, le prix du baril a grimpé de 120 % (source : PolitiqueInternationale.com).
(2) Un wiki est un site web dynamique, permettant à tout individu d’en modifier les pages à volonté ; un fil RSS permet de consulter des dépêches dans un navigateur sans devoir visiter le site émetteur ; un podcast ou « fichier balado » est un fichier sonore ou vidéo destiné à être téléchargé et écouté sur un baladeur numérique, par exemple.


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (101 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Tom (---.---.207.4) 21 février 2006 11:07

    Ouais, le moteur Pantone est révolutionnaire. La baisse de consommation vient du fait de la baisse de puissance du moteur. On a le même résultat en appuyant moins fort sur la pédale :)


    • Antoine (---.---.217.113) 21 février 2006 11:19

      J’aime assez bien votre article...

      « Crise de la connaissance »

      Oui, il y a crise de la connaissance utile et pragmatique.

      Cette sorte d’apathie qui nous ronge, le « à quoi bon »...

      Cette sorte de petit confort qui freine le changement.

      Nous nous plaignons sans cesse des systemes économiques qui nous tiendraient prisonniers, l’industrie énergétique entre autres mais nous continuons de passer à la pompe tous les matins. L’innovation change le monde, Internet a change la relation aux autres....

      En europe nous avons historiquement inventé beaucoup de choses bien utiles...pourquoi sommes nous en panne d’idées ?


      • eaglestorm (---.---.139.52) 21 février 2006 11:28

        ça laisse réveur ... ça serait bien que l’homme se comporte enfin comme tel, qu’il fasse preuve d’empathie, surtout les personnes qui nous gouvernent, parce que des fois on se demande si elles gouvernent pour la marque qu’elles laisseront dans l’histoire ou si elles prennent leur décision pour le bien des populations (même si je suis conscient que l’homme n’est pas parfait).

        un jeune homme de 24 ans plein d’espoir


        • bj33 (---.---.206.205) 21 février 2006 12:22

          En ce qui concerne le moteur Pantone, je crois que l’inventeur a eu quelques déboires avce la justice américaine....

          Pour le site OSEN, lorque l’on se connecte sur la page

          http://www.opensourceenergy.org/txtlstvw.aspx?LstID=005f1c72-43ec-4bba-a318-90b4c7a3ef71

          on peut lire ceci :

          The technology claims to be able to increase magnet motor efficiency substantially, even over the 100% barrier.

          Il y a toute une école « scientifique » qui parle de rendements supérieurs à 100%, de « over unity ». Il y a encore des zones de la science où l’on peut faire des progrès, mais ne mélangeons pas tout.


          • pepin2pomme (---.---.100.11) 21 février 2006 13:19

            La révolution du moteur à eau, étouffée par la méchante industrie pétrolière : Un complot mondial, du même accabit que le « da Vinci code ». Quand je pense que le JT relaye ce genre d’informations sans le moindre esprit critique, je me dis : pas de doutes, on est bien sur TF1.


            • bj33 (---.---.206.205) 21 février 2006 13:31

              tu oublies au passage les moteurs ultramagnétiques, la « Cosmic Water » et autres plaisanteries du même tonneau. Dan Brown est un amateur.....


            • David Leloup David Leloup 21 février 2006 13:59

              Merci pour ces commentaires. Quelques remarques :

              A Tom : si l’explication était si simple, je pense que Christophe Martz et les ingénieurs qui ont encadré ses recherches s’en seraient rendu compte...

              A bj33 : effectivement Pantone a été condamné pour « securities fraud » (il n’a pas remboursé ses créanciers), c’est notamment pour cela que je le qualifie de « fantasque » dans l’article. Il convient néanmoins de distinguer l’homme de son invention. Pour la « surunité », cela viole évidemment les lois de la thermodynamique. C’est pour cela que j’ai écrit « des classiques (solaire, éolien, géothermie...) aux [...] carrément spéculatives (moteur électromagnétique, énergie « du point zéro »...) » en évoquant toutes les technologies relayées par OSEN. Un point de vue sceptique (parmi bien d’autres) sur les machines surunitaires - version moderne du mouvement perpétuel - est disponible ici : http://www.ntskeptics.org/2000/2000march/march2000.htm (en anglais).

              A pepin2pomme : France 2 et France 3 ont chacune réalisé plusieurs sujets sur le moteur Pantone. Ces séquences vidéos sont disponibles sur econologie.com (inscription gratuite). Cela dit, vous avez raison : il y a dans ce milieu très hétérogène une certaine tendance à la paranoïa. Il faut faire le tri et ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain.


              • bj33 (---.---.206.205) 21 février 2006 14:28

                Concernant pantone, une bonne lecture de

                http://www.mypage.bluewin.ch/Bizarre/GEETDemystified.htm

                remet les choses à leur place : l’injection d’eau dans les moteurs est un « truc » connu depuis longtemps, mais gare à la durée de vie du moteur s’il n’est pas prévu pour ca...

                quant à sa condamnation, voir

                http://en.wikipedia.org/wiki/Paul_Pantone

                en gros, il n’y a pas eu de modèle complet vendu, c’étaient les acheteurs de kit qui ne savaient pas monter le matériel.


                • yaarg (---.---.29.123) 21 février 2006 20:29

                  C’est le lifter qui me fait bien rire : une structure de papier d’alu qui se soulève avec une petite souris à bord, en utilisant l’énergies électrocynétique de 20 kV, invention datant de 1928. OK c’est rigolo, mais à l’échelle humaine, ce n’est pas 20.000 volts qu’il faut mais au moins 1000 fois plus... Et au moindre coup de vent, atchao !

                  Bonjour l’électrocution... En tout cas ça fait un chouette paratonnerre...

                  C’est sûr que si l’alter-recherche en est encore à vouloir percer le secret du moteur des soucoupes volantes, on n’est pas sorti de la dictature des pétroliers...


                  • Sylvain (---.---.143.36) 21 février 2006 20:48

                    Un jour j’ai montré les expériences de JNLab à un prof d’université, ça l’a bien amusé. Je crois qu’il s’en sert en cours pour montrer ce qu’est un raisonnement erroné.


                    • Méric de Saint-Cyr Méric de Saint-Cyr 21 février 2006 22:36

                      Je connais un moyen scientifiquement prouvé d’atteindre la pollution zéro : remplir le réservoir de votre véhicule d’eau pure (eau du robinet ou eau de source, éviter l’eau gazeuse). Le moteur ne démarre plus, donc vous marchez à pied et du coup... Miracle ! Pollution Zéro !


                      • Blakesnake (---.---.206.172) 22 février 2006 02:19

                        Pas d’accord, quand tu respires tu rejetes du CO2...

                        Désolé


                        • Démosthène (---.---.32.39) 22 février 2006 08:04

                          Salut, Etonnant quant même, si l’on va sur le site de http://perso.wanadoo.fr/quanthommesuite/ On peut trouver pas mal de gens qui ont réalisé ce système en France et qui en sont contents, certains sceptiques devraient aller sur place, il y en a certainement un près de chez vous. @+


                          • gegyx (---.---.139.174) 22 février 2006 10:55

                            Leur devise ? « Il n’y a pas de crise de l’énergie, mais simplement une crise d’ignorance », empruntée à Buckminster Fuller

                            Bon article, mais vous citez « la devise des bricoleurs », en omettant de citer le site « Quant’homme ». Cette citation est tout en haut de la page d’acceuil. Quant’homme a fait un travail considérable de récollement, de traduction de tous les documents, inventions, inventeurs, parus jusque là. Il a été le pionner, en langue française. Il a titillé et aiguillé les gens à apprendre à réfléchir autrement.Il est à l’origine de cet engouement pour la recherche et l’expérimentation à toute une population. Il a permis l’émergence des ingénieurs que vous citez.


                            • (---.---.91.7) 23 février 2006 10:45

                              Bonjour,

                              Suite a votre article, et après avoir suivi quelques liens, j’ai mis quelques littres d’huile de colsa dans ma voiture.

                              Elle fonctionne sans soucis, aussi bien qu’avant, même puissance...

                              Sauf que j’ai économisé 3€, un peut de pétrole, et un peut d’air pur.

                              Merci


                              • CopKm Blog - l’homme, ce désir en marche (---.---.105.114) 27 février 2006 14:15

                                Je viens de lire un article qui fait du bien sur Agoravox : La révolution énergétique « d’en bas ».Voici, sans doute, un des premiers indices flagrants de ce changement de paradigme évoqué par Nextmodernity et qu’accompagne les nouvelles technologies collaboratives. En voici...


                                • David Leloup David Leloup 4 mars 2006 14:29

                                  A Yaarg : Vous avez tout à fait le droit de rigoler. Vu de loin, le projet lifter a l’air très « science-fictionesque ». Sachez toutefois que la NASA a déposé deux brevets sur cette technologie en janvier et juin 2002 (http://jlnlabs.imars.com/lifters/patlinksfr.htm), qu’il y a trois ans déjà une équipe japonaise de l’université de Meisei a réalisé un lifter de 5 mètres d’envergure qui a décollé sans problème à 15 mètres de hauteur (http://jlnlabs.imars.com/lifters/5mjapan/indexfr.htm), et que Richard Jones du DSTL (Defence Science and Technology Laboratory, un département du ministère de la Défense du Royaume-Uni a également testé avec succès cette technologie « non conventionnelle » qui n’intéresse donc pas que la NASA (http://newenergytimes.com/Library/2005JonesR-UnconventionalScience.pdf).

                                  A Sylvain : « Les expériences de JNLabs » et « à un prof d’université » sont des assertions bien trop vagues pour critiquer scientifiquement le travail de Jean-Louis Naudin. Cela dit, je n’ai abordé dans mon papier que les deux projets qui me semblent les plus scientifiquement solides - la « fusion froide » et le lifter -, car testés et répliqués par plusieurs scientifiques et, dans le cas du lifter, par un grand nombre d’amateurs (323 ! [voir : http://jnaudin.free.fr/html/liftbldr.htm]). Notons au passage que Jean-Louis Naudin a effectué en 2004 une mission d’un an pour EDF au centre de recherche Les Renardières, près de Paris. Il a d’ailleurs représenté EDF à la 11e ICCF (Conférence internationale sur la fusion froide ; voir page 13 de ce document [http://www.lenr-canr.org//acrobat/CoreyJtripreport.pdf], par exemple) qui s’est tenue à Marseille fin octobre 2004.

                                  A Gegyx : Je cite le site Quant’Homme et sa fréquentation (70.000 visiteurs uniques par mois en moyenne) dans mon papier sur le système Pantone (http://david-leloup.blogspot.com/2006/02/le-racteur-pantone.html). J’y renvoie également les lecteurs, via une note de bas de page, pour y consulter les 128 réalisations Pantone ou assimilées publiées sur le site. Attention cependant : on trouve des news spécialisées sur l’état d’avancement de certaines technologies énergétiques alternatives (http://perso.wanadoo.fr/quanthommesuite/nouv030106.htm), mais également des informations non sourcées et non recoupées (infos relatives à la ville de Mexico, à l’Arabie Saoudite et à l’Australie sur cette page par exemple : http://quanthomme.free.fr/pantone/usa/PMC2.htm) et des « élucubrations » pour le moins délirantes (http://quanthomme.free.fr/energieencore/ericjulien.htm)... Voilà notamment pourquoi je ne me suis pas étendu sur Quant’Homme.


                                  • Sylvain (---.---.89.141) 28 mars 2006 23:29

                                    Les expériences incriminées ont disparues du site, je vais regardé si j’avais une copie. Il s’agissait d’experience sur l’electrmagnétisme qui mettaient en « évidence » une source d’énergie inconnues.

                                    Ses vielles pages chez AOL parlaient de truc délirants. http://www.google.fr/search?q=free+energy+JLN&meta=lr%3Dlang_en%7Clang_fr

                                    Après des années passées à parler du mouvement perpétuel qu’il avait trouvé, le voici maintenant dans l’anti-gravité.


                                    • overunity (---.---.172.144) 28 octobre 2006 10:55

                                      Salut tous le monde... Je doit vous signaler un site pour fabriquer de l Electricite Gratuitement...oui c est tout breveter,suffit de verifier ici :

                                      http://totokoma.ifrance.com/

                                      si vous etes reellement objectif vous voyer bien que l eolienne sa marche avec du vent c est pas beau/fais du bruit,l entretien et c est fixe ... Le solaire c est cher,pas transportable et i faut du soleil... Ces Generateurs fonctionnes avec des aimants Neodium,il dure plus de mille ans et son rechargeable et pas cher. Les Generateurs de Muller existe depuis plus de 50 ans ,mais gros probleme de divulgation d informations... Les rendememts afficher,pour un Generateur de moyenne conception sont de 400/500%. Mais sur des generateurs plus evoluer les rendements peuvent monter a plus de 1000%...alors pitie,penser a verifier par vous par vous meme avant de critiquer...juste sous Google : Overunity Electromagnetique . Sur mon site Totokoma telecharger un condenser de ces dernieres annees de recherche,un must. Compact,puissant,pas cher et transportable...ou grand,cher,pas transportable avec pleins d inconvenients.. Milles excuses pour le derangement

                                      et passe a ton voisin...

                                      Mon prochain modele a 10 aimants sur le plateau,et 18 bobines...9 de chaques cote. Je voudrais savoir si tous le monde a bien trouver mon zip sur mon site ??? :

                                      http://totokoma.ifrance.com/

                                      Si l on admet qu il i a 1kg de force d attraction sur un aimant et sa ferrite,un modele 10 aimants 20 bobines aura une force de 20kg....

                                      Or,un modele 10 aimants 18 bobines aura un force attraction de.....2KG !!!

                                      2kg car il y a 2 ferrites de chaques cotes du plateau pour 1 aimant,c pas clair c pas grave...

                                      En fet c generateurs c est 2 plaques en bois carre avec un rond au milieu...trop dur a faire... Sur une plaque il ya 9 bobines,sur le plateau 10 aimants...

                                      Mais on peut en faire plein de modele genre 7 aimants 6 bobines de chaques cotes..12 au total...vous comprenez ??

                                      Sur le gif en dessous c est clair... http://www.sur-la-toile.com/modules/Splatt_Forums/attachment/d9cda3a866cf57e9934796c6a4c 1c0b4.0.roll2.gif.atch

                                      ahh j oublier... Pour les ferrites:70% du poids,poudre nanocrystalline Fe3O4 pure si possible et 30 du poids,resine.a frabriquer dans des tubes en plastic,il faut quelles soit identiques pour ne pas desequilibrer le system....pour les gros bricolo. http://www.nanoamor.com/inc/pdetail?v=1&pid=779

                                      Sinon pour des petits modeles vous pouvez les acheter ici ils son deja calibrer : http://www.metglas.com/ On peut adjoindre un systeme de decommutation electronic sur les bobines de maniere a ce que la charge(ampoules) participe a l acceleration(arriver sur aimant). La coupure de la bobine se produit Apres le passage de l aimant et brievement,ainsi la charge contribue activement. C est effet est simple a comprendre,l aimant arrive sur une ferrite nue...avec admettons une force de 1,Si sur une ferrite il y a une bobine en charge (ampoules),c est force d attraction s accroit proportionnellement a la vitesse de rotation. Si vous analyser la machine en marche,l ampoules(charge) accentue l attraction de l arriver de l aimant,puis on decommute la bobine juste apres le passage de l aimant de maniere a ce que la ferrite reste nue durant un court laps de temp,ce qui diminue l attraction. Plus vous charger le generateur avec des ampoules et moins il consomme le moteur sur plateau) Vue qu on peut egalement donner une forme aux ferrites de maniere a ce qu elle contribues a accentuer l effet d acceleration,un forme genre goute d eau elipse deformer,oeuf allonger d un cote...un rail en ferrite,triangle allonger ou autres.garder des courbes plutot que des angles..(triangles).

                                      En cherchant bien on peut batailler sur le fil utiliser pour les bobines...materiaux. On peut cryogenizer l ensemble,ou/et sous vide(friction air).

                                      Utiliser un axe special magnetique,sans roulements aucuns.

                                      Tous systemes electronic a des pertes utilizer un profesionnel pour realisation.eviter une decommutation avec capteurs magnetiques,plutot optique/laser ou autres.

                                      Utilizer plusieurs plateaux...avec gaver de bobines.

                                      On peut utilizer des aimant au Tritium plutot que bore/neodium

                                      il y a plusieurs tailles pour les grains de poudre nano,plus c fin mieuc c est,et la pureter pareil.


                                      • David Leloup David Leloup 29 octobre 2006 08:50

                                        @ overunity :

                                        Cher « overunity », alias Frédéric Mouset, plutôt que d’inonder les forums et les blogs de vos messages illisibles car truffés de fautes d’orthographe, organisez donc une démonstration de votre machine miracle en invitant, par exemple, les gens du Cercle Zététique. Malheureusement pour vous, leur Prix-Défi de 200.000 euros n’est plus en vigueur depuis 2002, car 15 années de tests infructueux ont finalement poussé les initiateurs de la récompense à se rendre à l’évidence : ils perdaient leur temps.

                                        Cela dit, « le Laboratoire de Zététique reste ouvert à toute proposition d’expérience sur un phénomène ’paranormal’ mais uniquement dans le cadre d’une proposition sérieuse, c’est-à-dire revendiquant une action ’physiquement mesurable’. » Votre machine électromagnétique répond parfaitement à ce critère d’« une action ’physiquement mesurable’ ». Je vous invite donc très sincèrement à contacter le Laboratoire de Zététique (situé à Nice) dans les meilleurs délais. Pour soulager les forums et les blogs de vos spams incessants, d’abord. Mais surtout pour le plus grand bien de l’humanité, bien sûr, puisque vous faites la promotion d’une machine dont les promesses, si elles sont un jour démontrées, révolutionneraient complètement notre rapport à l’énergie.

                                        @ qui de droit :

                                        Inutile évidemment d’aller télécharger les 88 Mb proposés sur la page web de « overunity » : il s’agit d’une compilation de photos trouvées sur internet montrant différents avatars de ces « machines à aimants permanents », sans la moindre explication ni expérimentation scientifique chiffrée évaluant le rendement de ces prétendus « jackpots énergétiques ». Comme quoi, si les bricoleurs patentés de la « révolution énergétique d’en-bas » à l’oeuvre aujourd’hui peuvent se passionner pour des concepts scientifiques avant-gardistes qui ont fait leurs preuves, comme le lifter de Jean-Louis Naudin (effets réels, mesurables et répétables, même si théoriquement mal compris), ils peuvent également se fourvoyer dans des constructions qui n’ont jamais démontré la moindre efficacité mais qui font fantasmer l’humanité depuis le 8e siècle au moins. La démarche d’ouverture à l’expérimentation de la firme irlandaise Steorn, qui prétend avoir découvert par hasard un phénomène physique de surunité (lire l’article du Guardian), est déjà beaucoup plus intéressante...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès