Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La science pour tous avec Joël de Rosnay

La science pour tous avec Joël de Rosnay


La science n’a pas la cote en France. Au pays du rationalisme, c’est un comble, et une tendance inquiétante. Cette désaffection touche jusqu’aux étudiants. Chaque année, le même constat, implacable : le contingent d’étudiants dans les filières scientifiques à l’université se réduit… inexorablement.

Régulièrement pointé du doigt, le mode d’enseignement. Trop souvent coupé de toute référence à la vie quotidienne, il ne parvient plus à susciter l’engouement des élèves. La théorie n’est pas assez souvent reliée à la pratique et l’on se noie dans des calculs sans véritablement faire le lien avec le monde dans lequel nous vivons :

- quel est le lien entre les équations de Bernouilli et les lignes rouges et vertes dans le dentifrice ?

- quel est le lien entre les lois de Dalton et de Henry dans les bulles du Coca-Cola ?

- les équations de Maxwell sont-elles à l’origine du sabre laser des Jedis ?

Pour raviver en nous la flamme du désir de comprendre, et ce dès les petites classes, il nous faut une expérience tangible de la science. Avec ces vidéos, nous avons un nouveau E=M6 !

Joël de Rosnay, docteur ès science, spécialiste des origines du vivant et des nouvelles technologies, s’est essayé à rendre la science plus accessible et vivante auprès de scientifiques en herbe. Pour tenter de faire germer en eux ce trésor : la curiosité et l’envie de comprendre le monde qui nous entoure. De la photosynthèse à la pile à combustion, il nous permet, pour une fois, de tout comprendre !

Du scientifique chevronné à l’étudiant, ces vidéos passionneront tous ceux qui veulent savoir à quoi ressemblera la voiture de demain ou comment poussent les plantes dans leur jardin.



http://ecole.orthevielle.free.fr:80/Crayons_X.html


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • adrastee 17 juin 2008 12:50

     La science pour tous, c’est ce que défendent les enseignants chaque jour en développant une démarche expérimentale. Mais cette démarche demande du temps et les nouveaux programmes viennent de nous le réduire. 

    Oui, les élèves sont passionnés par le monde qui les entoure, oui, ils veulent le comprendre et expliquer ce qu’ils trouvent. C’est un vaste chantier qui a été ouvert par "la main à la pâte". Il ne faudrait pas que toutes ces avancées soient stoppées.

    Monsieur le Ministre, donnez nous du temps !


    • 5A3N5D 17 juin 2008 15:51

      @ L’auteur,

      Du scientifique chevronné à l’étudiant, ces vidéos passionneront tous ceux qui veulent savoir à quoi ressemblera la voiture de demain ou comment poussent les plantes dans leur jardin.

      Pour parler sans détour, pensez-vous vraiment que c’est de cette façon que les jeunes écoliers vont se réconcilier avec la science ? En effet, ces vidéos pourront intéresser le scientifique chevronné ou l’étudiant, et sans doute personne d’autre.

      Je viens d’assister à un cours magistral d’une parfaite exemplarité. Je ne sais pas ce qui restera dans l’esprit des deux jeunes "apprenants" deux jours plus tard, mais il est certain que dans une classe de 30 élèves, il y a belle lurette que notre scientifique aurait reçu une foule d’objet très divers, allant de la boulette de papier mâché à l’extincteur (dans ce domaine, les enfants ont beaucoup (trop) d’imagination et sont très performants.)

      Une autre chose m’a également particulièrement agacé dans ces deux vidéos : les enfants qui les présentent lisent un texte prémâché auquel on a l’impression qu’ils ne comprennent vraiment rien.

      Bref, je ne sais pas ce qu’en penseront les jeunes collègues en activité, mais à titre personnel, je ne crois guère aux vertus d’une telle "pédagogie". Ce n’est pas en traçant sur un tableau des dessins peu lisibles, accompagnés de textes indéchiffrables qu’on capte l’attention des enfants. Ici, le manque évident de pédagogie est compensé par la notoriété de l’ "enseignant", qui est visiblement de bonne foi, mais pas vraiment à sa place. 

      Qu’un scientifique de haut vol vienne dans une classe pour discuter avec les élèves, pour "sponsoriser" la matière qu’il domine, pourquoi pas ? Pour le reste, je dirais que ces vidéos ne peuvent que "donner des idées" aux enseignants, mais que ceux-ci seront quand même mieux placés en ce qui concerne la démarche pédagogique. Je suis désolé, mais, là, notre scientifique ne fait que déverser son savoir dans les conduits auditifs des enfants, un peu comme on gave les oies dans le Périgord. L’intention est louable, la méthode totalement inadaptée. Un bon documentaire aurait eu certainement plus d’effet. 


      • Abolab 17 juin 2008 16:21

        Encore un article promotionnel très limite, qui pourrait être cité dans cet article de Marianne sur Agora Vox :


        • Marc Viot idoine 17 juin 2008 19:16

          Au cas où, je mets un lien vers une émission très appréciée des enfants :

          http://www.cestpassorcier.com/


          • geo63 17 juin 2008 19:40

            La première vidéo est presque convaincante, la deuxième beaucoup moins.

            Joël de Rosnay manie des concepts trop élevés pour des enfants, même s’ils savent que l’eau c’est H2O, quelle est la signification de cette formule pour eux ? Mais la tentative est louable et le principe d’établir des liens avec la vie courante excellent.

            Il est vrai que la désaffection des jeunes touche tous les grands domaines de la science, surtout les plus théoriques (maths, physique et chimie). C’est sans doute moins vrai pour l’informatique ou la biologie (à vérifier). Les raisons en sont multiples. Parmi les facteurs "sociologiques" à prendre en compte, il y a pour moi le "bain" dans lequel trempent en permanence les enfants qui est fait de pacotilles, d’imprécisions, disons-le de culture totalement antiscientifique (voir à cet égard la pub), avec à la clé le fric et la gloriole qui les attirent et c’est bien normal. Les études scientifiques nécessitent du boulot pour un résultat qui n’apparaît pas dans les émissions de télé ! Alors le rêve se situe ailleurs....

             


            • ninou ninou 17 juin 2008 20:19

              Bah dis donc, géo, j’ai déjà trouvé la première vidéo tout à fait à côté de la plaque, heureusement que tu me préviens pour que je ne me sente pas obligée de vérifier avec la deuxième ! Merci pour le temps gagné.

              Cette vidéo pourrait être montrée aux apprentis profs comme contre-exemple de ce qui marche ! Cette pseudo démonstration est sensée, comme nous le suggère l’auteur, s’appuyer sur le réel tel que le perçoivent les enfants... Mouais... Il a pas dû en voir récemment des enfants !

              Ce qui me perturbe dans le fond de l’article, c’est qu’il part du postulat que si les étudiants ne vont plus vers les filières scientifiques c’est parce qu’ils n’auraient plus de goût pour le pragmatique et la raison...

              Que fait la science actuelle qui serait sensée faire rêver ces étudiants ? OGM, Clonage, énergie nucléaire, vaccins tueurs, guerre bactériologique/ Guéguerres de laboratoires, course au brevet, mépris du vivant au profit de l’argent !!! Et vous voudriez qu’ils s’engagent ??

              Je les trouve, moi, très raisonnables d’éviter de se fourvoyer dans ce que l’on nomme la science actuellement !!

              Vous voulez un exemple concret ? Mes élèves (cm1-cm2) devaient créer un poème libre sur le thème de la nature... 18 sur les 25 élèves ont écrit sur la nature...détruite par l’homme !!

              Ce qui intéresse les enfants ? Voir grandir des animaux, voir (ou faire) pousser des fleurs, observer des insectes, contempler les étoiles, comprendre comment leur corps fonctionne...

               


            • vieuxcon vieuxcon 17 juin 2008 23:48

              Preuve qu’ils sont sous l’influence bénéfique de leur prof Bien mais peu mieux faire


            • vieuxcon vieuxcon 17 juin 2008 23:45

              Je suis un adepte de Joel de Rosnay depuis fort longtemps, je ne vais pas le cacher. D’abord par ce que tous les jours il peut encore m’apprendre des choses, mais aussi, par ce qu’il fut le premier champion de France de surf, et aussi à l’origine de cette pratique sur nos côtes (Avec ses compères de l’époque)

               

              Ce Monsieur, d’intelligence hors norme, bien que barder de diplômes, n’a jamais sous estimer personne. Pour lui en enfant est parfaitement capable de comprendre que la géométrie n’est pas plane et que la droite est courbe. Et je dois dire que je me suis souvent heurter à mes instituteurs sur ce sujet. pourtant ça me paraissait évident. Si je pars du lieu où je suis et que je trace une droite, celle ci étant infinie, je repasserais par le même point après avoir fait le tour de la terre. La terre étant ronde la droite est donc courbe, ce que mon instituteur contestait, au lieu de me dire que ça pouvait être un peu plus compliqué que ça encore et que pour débuter on allait faire abstraction de cette notion.

               

              Qu’est ce qu’un enfant de 8 ans emm... un instituteur avec ces conneries ?

               

              Apparemment rien n’a bougé dans l’éducation, et la droite est restée droite. Monsieur de Rosnay ne se mettrait pas à la porté des enfants ?

               

               Mais un enfant à ceci de supérieur à un adulte, c’est que son esprit est encore ouvert, et qu’il n’est pas plus con que son prof. Peut-être a-t-il moins de connaissances, pas moins d’intelligence.

               

               je sais que la mode est au bling bling parvenu, mais on en voit les premiers résultats.

               

              Continuez, Monsieur de Rosnay, à considérer que vous êtes l’égal des enfants, votre fraîcheur d’esprit vous le permet.

               


              • 5A3N5D 18 juin 2008 10:38

                @ vieuxcon,

                Peut-être a-t-il moins de connaissances, pas moins d’intelligence.

                Certes, certes. Mais ces connaissances passent beaucoup mieux lorsqu’on s’appuie sur l’intelligence des enfants (intellegerer = comprendre.) Un enfant qui ne comprend pas ce qu’on lui explique ne retiendra rien, s’enfoncera dans un rejet de la matière (mal) enseignée.

                Dans ces vidéos, on ne voit guère notre "professeur" se préoccuper de l’intelligence de ses élèves : il leur démontre quelque chose (dont ils n’ont peut-être rien à foutre) sans s’occuper de savoir s’ils comprennent, s’ils exercent leur intelligence. Cet enseignement est une espèce de pâtée qu’on demande à l’élève d’ingurgiter passivement. L’apprentissage n’en sera que plus difficile.

                 


              • TSS 18 juin 2008 00:13

                PUBLIREPORTAGE !!!   De Rosnay,Hulot,Arthus-Bertrand même combat faux ecolos


                • Christoff_M Christoff_M 20 juillet 2008 05:05

                  Comment prendre la tete de la cité des sciences en commençant par donner des leçons de planches à voile dans les clubs de vacances branchés ou l’on rencontres les stars et le gratin....

                  dans les faux bobos faux scientifiques au dessus de moi, vous avez oublié les Bogdanoff...

                  et dans les sponsors de faux sportifs branleurs, le team Lagardère....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès