Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La Singularité technologique

La Singularité technologique

Selon la plupart du monde, la singularité technologique consiste en l’intelligence artificielle. Celle-ci est le fait d’implanter au système informatique une intelligence semblable à celle d’un humain. Ray Kurzweil est l’auteur de certains ouvrages sur l’intelligence artificielle. Il est aussi l’un des théoriciens de la singularité technologique. Déjà à douze ans, il programme un logiciel de statistiques que les chercheurs d’IBM se serviront. Il fut le principal développeur du premier OCR (Reconnaissance optique de caractère) ainsi que du premier système de reconnaissance vocale. Au total, il créa neuf entreprises en rapport avec le traitement de signal. Il a fondé la fondation Kurzweil qui aide le développement de technologie destinée aux personnes handicapées. Kurzweil pense que la nanotechnologie pourrait résoudre certains problèmes très compliqués comme le changement climatique. Il prévoit ainsi que des nanobots seront utilisés pour garder le corps humain en bonne santé et de ce fait prolonger la durée de vie des êtres humains.

La Singularité signifie que des machines ultra intelligentes pourraient créer d’autres machines intelligentes, plus intelligentes qu’elles. Cela provoquerait une croissance exponentielle de l’intelligence des machines qui nous conduirait à une singularité de l’intelligence à l’infini. Imaginez que nous ayons un ordinateur qui pourrait concevoir de nouveaux ordinateurs plus rapides que lui-même. Un tel ordinateur produirait infiniment des ordinateurs ou même des ordinateurs plus rapides que ce que les humains pourraient construire d’eux-mêmes, ce qui consiste alors à l’intelligence artificielle. Cette machine ultra intelligente serait alors la dernière invention que l’homme ferait.

Raymond Kurzweil a proposé des théories utilisant la loi de Moore à des formes de calcul autres que ceux de l’informatique, qui dit : « Les phases de croissance exponentielle du progrès technologique feraient partie de motifs visibles à travers toute l’histoire humaine et même avant l’Apparition de la vie sur Terre, sa complexification biologique. »

Les chercheurs hautement qualifiés ne sont pas encore assez nombreux mais les recherches technologiques dans le domaine de la médecine ont permis aux experts d’inventer un robot si minuscule qu’il est presque invisible, le nanobot. En effet, les dimensions du nanobot sont d’environ 0.2mm par 0.1mm par 0.05mm. La principale fonctionnalité de celui-ci serait de détecter les cellules humaines cancéreuses et de les détruire par la suite. Ces micros robots pourraient faire augmenter l’âge moyen de mortalité des humains en flèche. Pour ce faire, il devra être introduit a l’intérieur de nous, il commencera alors à rechercher les cellules cancéreuse et les détruira.

Les experts prétendent que la fonctionnalité des nanobots ne sera pas seulement de détruire les cellules cancéreuses. Effectivement, ils mentionnent la possibilité d’implanter des sortes d’appareils photos, qui permettraient de fournir des renseignements plus concrets sur le corps humain. Ils s’attendent aussi à faire évoluer les nanobots pour pouvoir les télécommander et ainsi effectuer des millions de tâches utiles.

Les chirurgiens sont des humains et aucun humain n’est parfait. Ils ne peuvent donc pas effectuer une tâche qui nécessite une perfection ultime. Les médicaments, quant à eux, ne sont pas mieux. Ils peuvent éradiquer toutes les cellules qui pourraient contenir une maladie quelconque. Cependant, ces médicaments peuvent aussi affecter des régions du corps en très bonne santé et ils peuvent même parfois provoquer des effets secondaires désagréables.

Les nanobots se promèneraient dans notre système sanguin, et détecteraient les régions contenant un problème quelconque et les répareraient. Ils pourraient éliminer le cholestérol en trop et de ce fait, nous sauver d’une crise cardiaque. Ils voyageraient dans nos artères et en faisant une microchirurgie que nous ne sentirions probablement pas, déboucheraient les artères bouchées et encore une fois ce qui nous sauverait la vie.

En somme, ces robots microscopiques pourraient être la découverte qui changerait l’humanité. La mort sera alors encore plus loin que nous l’avions imaginé.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • JL JL 20 avril 2010 10:02

    Décidément, il se publie n’importe quoi dans cette rubrique !


    • finael finael 20 avril 2010 11:47

      Ouaips !

      On se demande si certains arrivent encore à faire la différence entre la réalité et le rêve !

      En tout cas une machine ayant l’intelligence de l’auteur risque fort de ne pas servir à grand-chose.


      • LE CHAT LE CHAT 20 avril 2010 13:28

        L’intelligence artificielle ne fera jamais le poids face à la bêtise naturelle !


        • Daniel Roux Daniel Roux 20 avril 2010 15:29

          Cet article sur la super intelligence me fait penser à un roman de sciences fiction. Les hommes ont créé un super ordinateur qui contrôle tous les autres à travers un super réseau.

          La mission confié à ce super ordinateur est d’assurer le bonheur de l’humanité. Cette mission est brillamment rempli en détruisant ce qui a fait le grand malheur de l’humanité, l’Homme lui même.

          Autre chose, je trouve l’image osée. Un objet tout petit et sans cervelle propulsé dans un organisme complexe pour y détruire les éléments considérés par les opérateurs comme pathogène.

          Je crois avoir compris l’astuce mais je ne l’approuve pas. Ce n’est pas très gentil d’attaquer un homme sur son physique, même si cet homme haut placé, petit et sans cervelle, a effectivement été injecté dans la société France par des spécialistes pour y imposer un standard en effectuant des destructions ciblés d’organismes publics et sociaux.

          NANOBOT , pas très subtile cette contraction de nabot et de robot.


          • Maxime 20 avril 2010 19:48

            Pour répondre aux commentaires négatifs de certains qui disent absolument n’importe quoi, voici mes sources :

            nowereelse.fr
            nanogloss.com
            wikipedia.org


            • Halman Halman 20 avril 2010 20:01

              Bin oui, l’espèce humaine n’est toujours pas prète à accepter une autre intelligence qu’elle, surtout si c’est un ordinateur, ça leur fout trop les boules.

              Kasparov battu par un IBM, comment ça les énerve.

              Pas encore assez d’humilité et de lucidité pour accepter ça.

              « Je crois que dans une cinquantaine d’années, il sera possible de programmer des ordinateurs de telle sorte qu’ils joueront si bien au jeu de l’imitation qu’un interrogateur moyen n’aura pas 70 chances sur 100 de faire la bonne identification après cinq minutes de questionnement.

              Je crois qu’à la fin du siècle, l’usage des mots et l’opinion générale des personnes éduquées aura changé si complètement que l’on sera capable de parler de machines qui pensent sans s’attentre à être contredit. »

              Alan Turing, 1950.

              Raté !


              • Maxime 20 avril 2010 20:08

                Renseignez-vous sur la documentation de M. Raymond Kurzweil avant de dire que cette article n’est pas très intelligent !


                • herbe herbe 20 avril 2010 20:36

                  Je crois beaucoup au partenariat homme-machine.
                  ex : http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S0020737371800135

                  Sinon un bon petit point d’entrée àla singularité je trouve :

                  http://editions-hache.com/essais/yudkowsky/yudkowsky1.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Maxime


Voir ses articles







Palmarès