Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La tablette tactile, un outil précieux pour des élèves déficients (...)

La tablette tactile, un outil précieux pour des élèves déficients visuels

Les nouvelles technologies peuvent apporter une réponse. Depuis un an et demi maintenant, Mme Védérine innove dans ses pratiques pédagogiques et s’est lancée dans une expérimentation avec une tablette tactile.

Le collège Fernel à Clermont dans l’Oise possède une classe ULIS TLV (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire - Trouble de la Fonction Visuelle) dont s’occupe Maud Védérine, enseignante spécialisée. Laetitia, Marianne, Lionel, élèves malvoyants et non-voyants de cette section passent quelques heures par semaine entre ses mains (braille, informatique spécialisé, techniques palliatives et étayage). Le reste du temps, les élèves sont en classe avec leurs camarades, en inclusion totale. Ils passeront le brevet des collèges comme tout le monde avec ses quatre épreuves : français, maths, histoire et histoire des arts.

Comment faire passer à des élèves déficients visuels l’épreuve d’histoire des arts ?

Les nouvelles technologies peuvent apporter une réponse. Depuis un an et demi maintenant, Mme Védérine innove dans ses pratiques pédagogiques et s’est lancée dans une expérimentation avec une tablette tactile.

Bénéficiant du soutien et de la collaboration de l’INSHEA (Michel BRIS, Guillaume GABRIEL du service SDADV et Thomas BRIS informaticien) et du SAIDV (Service de soin et d’Aide à l’Intégration des Déficients Visuels situé à Agnetz) Mme Védérine propose à ses élèves des activités sur iPad qui associent à la fois le toucher, l’ouïe et la vue pour les dessins en couleur adaptés destinés aux élèves mal voyants.

En amont, des images et leurs commentaires pédagogiques sont réalisés, avec la collaboration des enseignants d’accueil, sur la fonction "monteuse" de la tablette. Y sont insérées toutes les données pédagogiques nécessaires à la réussite de l’exercice grâce à des zones tactiles insérées sur des dessins réalisés au préalable et réparties dans quatre options au menu

- le mode "découverte" qui permet de découvrir le dessin en relief thermogonflé posé sur le dessin numérique sans déclencher pour autant les zones tactiles. On fait glisser son doigt sur les endroits en relief ou en braille pour pouvoir naviguer.
- le mode "nom" permet de donner le nom des différents éléments que l’on veut que l’élève découvre
- le mode "description" permet de donner plus d’informations sur les différents éléments du dessin (on peut ajouter toutes les informations que l’on souhaite et même prévoir des descriptions différentes selon le niveau de l’élève ; maternelle, primaire, collège, lycée)
- le mode "jeu" (ici mode "histoire des arts") permet de poser des questions à l’élèves auxquelles il devra répondre en utilisant les deux modes précédents.

Ces données sont retranscrites par une voix synthétique grâce au logiciel "Tact2voice".
Grâce à "Tact2voice" (dispositif de lecture et de production d’images tactiles enrichies), un logiciel français téléchargeable gratuitement, Maud Védérine propose à ses élèves déficients visuels des activités sur iPad qui associent à la fois le toucher, l'ouïe et la vue. Pendant le cours, l'élève dispose d'un casque audio et d'une tablette. Sa main est alors guidée par les commentaires de l'enseignante. Du coup Maud Védérine dispense le même cours à l'ensemble de la classe.

La tablette est maintenant prête à passer en fonction "liseuse" et à être utilisée par les élèves afin d’accéder au document. Un figuré cercle en bas du dessin permet de passer d’un mode à l’autre.

Parce qu’il fait appel à plusieurs sens, donc à plusieurs facultés cognitives, on comprend que cet outil en plein développement peut également servir à tout élève ayant des difficultés d’apprentissage. La banque de données peut être enrichie par tout enseignant même non spécialisé et les commentaires de description dans la monteuse peuvent être modifiés, complétés et d’autres modes peuvent être ajoutés.

Pourquoi ne pas le proposer à des apprenants au profil plutôt auditif ou kinesthésique ?

La banque d’images adaptées s’agrandit et s’élargit à la géographie, la chimie, les SVT, les plans pour la locomotion, les mathématiques… Cette belle expérimentation, réellement motivante, montre l’intérêt indiscutable des TICE dans l’enseignement.

Source : article et vidéo réalisés par le portail TUIC du CDDP de l’Oise
© CDDP Oise


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • matthius matthius 3 septembre 2013 14:26

    Pour favoriser la créativité de l’élève pas besoin de high tech. Il faut des classes de moins de 15 élèves, beaucoup moins pour les handicapés évidemment, afin que le professeur oriente la créativité de l’élève et se comprenne. Les élèves peuvent alors faire avancer le prof :
    http://www.agoravox.tv/actualites/citoyennete/article/la-philosophie-a-l-ecole-40362


    • JeanB 2 juin 2014 16:49

      Fervent amateur de nouvelles technologies, j’adore ce genre de news qui prouve que les smartphones et les tablettes ne sont pas que des gadgets pour « geeks ».

      D’ailleurs un ami à moi a un fils qui est déficient visuel et qui n’avait pas trop le goût de la lecture, il lui a loué une tablette tactile car avec il peut zoomer les textes et ainsi lire facilement sans se fatiguer.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès