Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La tout-électrique de Nissan s’appelle LEAF !

La tout-électrique de Nissan s’appelle LEAF !

Après l’EV-02 de Renault, Nissan sort sa LEAF, une voiture entièrement électrique au design soigné, et, si l’on en croit Carlos Ghosn, à un prix abordable. Sortie en 2010

 
Nous vous avions parlé il y a peu du prototype EV-02 de Renault/Nissan, une électrique au design très particulier. Mais le constructeur nippon avait une autre carte de taille dans sa manche avec LEAF, dont l’exemplaire de démonstration était conduit par Carlos Ghosn en personne, le charismatique patron de l’entreprise. Mais passons un peu à la description de cette automobile électrique (TreeHugger).



D’apparence compacte, c’est une 5 portes qui comprend 4 vraies places (et une cinquième « fausse » au milieu de la banquette arrière) qui tourne grâce à un ensemble de batteries lithium-ion fournissant une puissance de 90kW. Côté moteur à proprement parler, les premiers chiffres donnent 80kW. Nissan affirme que LEAF sera capable de rouler près de 160 kilomètres sur une recharge, sachant que le temps de recharge des batteries variera, lui, de 30 minutes sur une borne spéciale à 8h à domicile sur une prise de 200V. La vitesse maximale devrait avoisiner les 140 km/h, largement assez pour l’utilisation normale d’une voiture. Sortie commerciale prévue fin 2010 à un prix capable de rivaliser avec les modèles à combustion de taille similaire. Le coût des recharges devrait être, selon Carlos Ghosn, moins élevé que l’équivalent en pleins d’essence.



+ La voiture électrique grand public de Mitsubishi à 15 000$
+ Des autoroutes vertes ?
+ Le bolide solaire : 150km/h
+ Le bolide éolien : 192km/h
+ Le bolide hydrogène : 383km/h

TechnoPropres

Moyenne des avis sur cet article :  3.15/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Luk 28 août 2009 13:00

    Il y a une erreur technique dans cet article : la capacité de la batterie devrait être donnée en kWh, s’il s’agit de l’énergie totale que celle-ci peut stocker (même si ça pourrait être pertinent de donner la puissance maximale que peut déliverer la batterie, ce n’est pas le premier chiffre auquel on pense en parlant de la capacité d’une batterie...)


    (La grosse honte de faire une faute journalistique pareille dans un média qui voudrait corriger tous les biais de la presse grand public.)

    • Loule 28 août 2009 17:34

      Pour ecolotequi ce n’est pas une erreur, c’est l’expression de son niveau de compréhension de la technique. Tout et n’importe quoi doit être sa devise...


    • Emmanuel Aguéra LeManu 28 août 2009 19:12

      Cet article est une pub Renault/Nissan ou quoi ?
      J’y crois pas... « Carlos Ghosn, le charismatique patron de Renault »... J’aurais tout lu, franchement, fallait l’oser, celle-là. Combien de suicides chez Renault en 2008, rappelez-moi ?
      Après, la bagnole électrique, je veux bien, mais c’est reculer pour mieux sauter... dans la course à la pollution. Il se s’agit pas de changer d’énergie, mais de l’économiser, ça me parait pourtant simple.
      De ce point de vue, je ne vois que l’hydrogène, la pile à combustible ou l’air comprimé (pour lequel le problème de l’autonomie semble un peu long à règler...).
      Le reste n’est que fuite en avant (un masque devant les yeux) et recherche désespérée de profits.

      Ceci-dit, qu’il y ait de tout et n’importe quoi sur ce site m’apparaîtrait plutôt comme stimulant... non ?


    • Emmanuel Aguéra LeManu 28 août 2009 19:14

      Cet article est une pub Renault/Nissan ou quoi ?
      J’y crois pas... « Carlos Ghosn, le charismatique patron de Renault »... J’aurais tout lu, franchement, fallait l’oser, celle-là. Combien de suicides chez Renault en 2008, rappelez-moi ?
      Après, la bagnole électrique, je veux bien, mais c’est reculer pour mieux sauter... dans la course à la pollution. Il se s’agit pas de changer d’énergie, mais de l’économiser, ça me parait pourtant simple.
      De ce point de vue, je ne vois que l’hydrogène, la pile à combustible ou l’air comprimé (pour lequel le problème de l’autonomie semble un peu long à règler...).
      Le reste n’est que fuite en avant (un masque devant les yeux) et recherche désespérée de profits.

      Ceci-dit, qu’il y ait de tout et n’importe quoi sur ce site m’apparaîtrait plutôt comme stimulant... non ?



    • Croa Croa 28 août 2009 21:40

      Il n’y a pas d’erreur technique juste un discourt fallacieu ressemblant à une pub. Ce n’est donc pas une faute « journalistique ». Au contraire notre auteur est un « bon », genre empapaouteur sorti major des écoles de journalisme (dont on connait le moule obligé !)

      Il se garde bien de parler de capacité. L’article présente les puissances disponibles (il est donc correct de les donner en kW). Il ne dit évidemment pas combien de temps ces grosses puissances seraient disponibles. Plus loin il nous indique l’autonomie en km... Tout en se gardant bien de préciser dans quelles conditions d’utilisation (certainement pas à fond ! ) 


    • 1984 28 août 2009 15:24

      « si l’on en croit Carlos Ghosn, à un prix abordable. »

      C’est-à-dire à un prix qui ne dit pas son prix ; Le nucléaire !


      • LE CHAT LE CHAT 28 août 2009 15:44

        ça alors elle est bleue ! m’aurait t on menti ?

        all the leaves are brown , and the sky is grey ......


        • Peyo 28 août 2009 17:38

          Pas trop tôt ! Un très bon point pour ce japonais et j’espère que dans cinq ans l’autonomie sera de 350 à 400km, avec un temps de recharge de 20à 30 minutes.

          M’en fous de la provenance du courant. Qu’il soit nucléaire ou thermique charbonneux m’importe peu. Mais je parie que l’énergie électrique ne proviendra pas d’éoliennes !


          • jjwaDal marcoB12 28 août 2009 19:46

            La LEAF disposera d’une batterie de 24kwh.
            Elle ne sera pas présente (elle et les autres) de façon significative avant 2025, année où le gestionnaire de réseau (bilan 2009) prévoit que les renouvelables assurent 24% de la production électrique (solaire 2%, éolien 8,5%). Dit autrement il faudra une éternité avant que les véhcules électriques consomme plus de kwh (en France) que ne peuvent en fournir les renouvelables.
            Avec 92% d’électricité décarbonée alors, il faut faire la fine bouche (ou être idéologue) pour penser que ce type de véhicule serait pire que ce que nous avons.
            Aucune raison d’ailleurs d’être optimiste sur le prix à la pompe de notre chère essence en 2025.
            Sur le plan énergétique, le véhicule consomme moins d’énergie à services rendus identiques et émet moins de CO2 (via les centrales), même quand le parc électrique est fortement carbonée.


            • Croa Croa 28 août 2009 22:04

              Merci Marco !

              à fond :
              Sachant que de l’énergie founie au moteur il ne récupèrera que 20, 5KWh, pour fournir 80kW ça ne devrait durer qu’un gros quart d’heure.

              à 140 km/h ça fait, en distance parcouru, un peu plus de 35 km. : (

              Ais-je juste ?   


            • Radix Radix 29 août 2009 10:41

              Bonjour

              Bonne nouvelle !

              Si la voiture électrique se développe, je vais me faire des c... en or !

              J’achète une dépanneuse (diésel évidemment) et je ramasse tous les véhicules en panne au bord de la route !

              Radix


              • Céphale Céphale 29 août 2009 11:17

                Une batterie d’accumulateurs ne fournit pas une « puissance », pas plus qu’un réservoir d’essence. Elle contient de l’énergie. L’auteur devrait réviser ses connaissances en électricité.

                Une batterie a une « capacité » d’énergie, généralement exprimée sur la notice en ampères-heures, ce qui, multiplié par 12, donne des watts-heures. On peut parler en kilowatts-heures, comme EDF. Mais l’unité légale d’énergie est le joule, soit un watt pendant une seconde. Donc 1 kilowatt-heure = 3.600 kilojoules.

                A la lecture de l’article, il semblerait que la batterie a une capacité de 90 kilowatts-heures, ce qui fait 324 mégajoules. Ceci me semble beaucoup. Une batterie ordinaire de voiture a une capacité de 60 ampères-heures, soit 720 watts-heures, soit 2,6 mégajoules.


                • jjwaDal marcoB12 29 août 2009 11:33

                  @ Croa
                  La BlueCar dispose de 250km d’autonomie pour 30 kwh embarqués donc les chiffres donnés par Nissan sont probablement corrects.
                  A noter qu’on sait via études que l’essentiel (3/4) des km se font en zones urbaine ou les arrêts et freinages sont fréquents. Dit autrement il faut plus de 24 kwh pour faire 160 km mais on les a en parcours habituel via récupération d’énergie au freinage.
                  Sur autoroute l’autonomie serait moindre. Cependant les 80 kW de puissance servent surtout à lancer le véhicule et accélérer pour les dépassements, car il faut bien plus d’énergie pour passer de l’arrêt à 90 km/h que pour maintenir une vitesse stabilisée...
                  A 90 km/h on doit juste compenser les pertes par frottement. Les pertes sont majorées à 140 (on le sait avec les véhicules actuels).
                  A noter que la « LEAF » semble éligible au programme « Better Place » (batterie amovible en station d’échanges standard en 5’) mais on peut douter que son autonomie approche 100 km à 140 km/h.
                  Pour les accros de l’autoroute il faudra préférer un modèle « range extender » où par ex un petit moteur thermique alimente la batterie (ou non) et prend le relais.
                  @ Radix
                  En fait l’argent pour la dépanneuse va vous être demandé pour mettre sur pied le réseau de bornes de recharge (que vous circuliez en vélo, à pied, train, bus, importe peu aux impôts...).
                  Donc j’attendrais un peu pour acheter la dépanneuse d’avoir récupéré un peu de pognon après l’hémorragie...


                  • jjwaDal marcoB12 29 août 2009 12:07

                    @ Croa (bis)
                    Un calcul simple est difficile, car il faudrait connaître la masse du véhicule (vous vous souvenez peut-être de l’énergie cinétique exprimée comme le demi produit de la masse par le carré de la vitesse) et les caractéristiques de frottement du véhicule.
                    J’ai lu que Nissan avait particulièrement soigné le CX et mis des pneux à faible coefficient de frottement et comme on sait que l’énergie à fournir au véhicule est (en gros) proportionnelle à la masse, ils ont dû soigner le poids de leur bébé, faire du « light ».
                    Les 35 km sont donc hautement improbables (autoroute) mais faire plus de 100km impliquerait probablement une structure très légère (fibres de carbone, par ex) encore bien trop coûteuse. A noter que le poids du véhicule n’est visible nulle part (je suis allé aussi sur le site de Nissan).


                    • Croa Croa 29 août 2009 15:16

                      Un calcul simple donne tout de même une idée des choses.

                      35 km c’est toujours à fond. Ce n’est évidemment pas réaliste mais démontre bien comment on se fait piéger par la pub qui elle aura, sans le dire, prévue l’option inverse, celle de l’économie et d’une vitesse stabilisée économique certainement située entre 50 et 80 km/h.

                      Te casse pas la tête avec la masse du véhicule, cette énergie sera restituée à l’arrivée ! Plus la voiture est lourde, plus t’aura le choix du site où la garer au moment de la panne, donc tu gagne quelques centaines de mètres.
                      Te casse pas la tête non plus avec le Cx puisque Nissan annonce une vitesse max de 140 km/h ( avec 80 kW au moteur le Cx ne dois pas être bien bon et les pneus non plus !)


                    • jjwaDal marcoB12 29 août 2009 18:16

                      Les 160 km d’autonomie sont en conduite (hypermajoritaire) essentiellement urbaine. Elle a été contrôlée par la norme US « LA4 ». Il est étonnant de vous lire sous-entendre que vu la puissance, peu importe la masse du véhicule, sa vitesse max comme son autonomie serait connue...
                      Donc le même moteur et la même batterie dans un 4x4 ou un 30 tonnes donneraient la même vitesse limite et la même autonomie ?...
                      Il se trouve qu’on a toutes les preuves (voir « the oil endgame ») que faire dégringoler la masse du véhicule fait dégringoler leur consommation (véhicules classiques) et donc augmente leur autonomie.
                      Les lois de la physique ne s’appliquent-elles pas aux véhicules électriques ?
                      Il ne vous est pas venu à l’esprit (by the way) qu’elle était bridée à 140 km/h ?


                    • Croa Croa 29 août 2009 22:49

                      T’as raison Marco, les lois de la physique s’appliquent à l’électrique aussi bien sûr !

                      La masse joue à toutes les vitesses sur la résistance au roulement. De bons pneus peuvent compenser mais très partiellement. Avec la masse augmente généralement dans les même proportions le maître couple ce qui est bien plus pénalisant encore surtout aux grandes vitesses. Un bon Cx peut compenser mais partiellement.

                      Présumons tout de même qu’un véhicule écolo ne peut être du genre 4x4 (gros avec gros pneus mous et Cx de char !) Elle ne devrait pas être non plus du genre grosse berline, quoique... Effectivement, méfiance !

                      Quant à l’idée de brider un véhicule, c’est bien américain ça (Nissan produit pour eux ) ! Effectivement ça ne m’est pas venu à l’idée. Dans ces condition je renonce à tout comprendre sauf un truc : Ces bagnoles ne peuvent être que bonnes que pour eux car c’est du clinquant... Bref de la camelote !


                    • dom y loulou dom 29 août 2009 12:52

                      voilà qui devrait tous nous intéresser


                      le moteur électromagnétique existant déjà en 1269 !!!

                      un moteur inventé par Peter Peregrinus à la base

                      http://www.perendev-power.com/france/productcatalog.htm


                      • Croa Croa 29 août 2009 15:41

                        Tous les moteurs électriques sont en fait électromagnétiques.

                        Ces gens n’ont rien inventé (quoique en 1269... Mazette ! Voilà un secret bien gardé !!! )

                         Ils proposent tout simplement des moteurs synchones (contraire d’un alternateur) ce qui correspond à la tendance actuelle en traction. Cette tendance est partout (tous fabricants) grâce aux progrès des matériaux magnétiques (gros aimants) et surtout de l’électronique (onduleurs à fréquences variables.)


                      • x79y 29 août 2009 16:22

                        Le problème avec les véhicules électriques ce sont les mensonges au sujet de la consommation, certains oublient 70% de l’équation, un exemple simple, on nous balance une consommation équivalente de 1 litre au 100 km pour l’électrique ou un superbe rendement de 85% pour un moteur électrique versus 35% pour le moteur à explosion, mais on oublie de tout comptabiliser dans la chaîne énergie propulsion, dans un moteur à explosion elle est simple (réservoir vers moteur), dans l’électrique elle est plus longue.
                        On oubliera les détails (poids, pollution indirecte..) une centrale thermique (50% de rendement) batteries (85% de rendement) moteur (85% de rendement) coût de remplacement des batteries (8000 euro) et bien sûr le coût du véhicule qui est bcp plus cher que l’équivalent à piston, globalement le rendement est inférieur de celui du moteur thermique et génère autant de pollution sinon plus.


                        • jjwaDal marcoB12 29 août 2009 18:03

                          « globalement le rendement est inférieur de celui du moteur thermique et génère autant de pollution sinon plus. »
                          C’est passionnant, parce que cela met en pièces toutes les études faites jusqu’ici sur le sujet.
                          Vous pourriez nous citer une étude (avec hyperlien, merci) où est-ce une estimation pifométrique faite au comptoir ?


                        • Croa Croa 29 août 2009 23:07

                          Non pas « toutes les études » ! Les études environnementalistes partent de l’énergie primaire pour considérer les rendements, jamais d’une énergie déjà transformée comme l’est l’électricité. Cela change tout, évidemment, car il faut additionner les pertes amont, ce qui fait chuter le rendement !

                          Au delà les environnementalistes considèrent deux types d’énergies primaires : Renouvelables et non renouvelables.


                        • x79y 29 août 2009 20:22

                          marcob12 je n’ai pas de lien, je suis ingénieur en électromécanique et j’ai fait cela au pif, tu trouveras surement quelque chose de plus explicite ailleurs sur le web.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès