Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > La VoIP, un atout pour les particuliers et les professionnels

La VoIP, un atout pour les particuliers et les professionnels

La téléphonie vit en ce moment une véritable révolution. Entre développement des services et baisse des coûts, la téléphonie Voix par IP (Voip ou ToIP) a le vent en poupe et s’impose aussi bien chez les particuliers que chez les professionnels.

France Télécom va ainsi devenir le partenaire privilégié du Centre hospitalier de Nancy, qui a décidé de moderniser son réseau de communication en le basculant sur une plate-forme IP. Forte de son expertise dans le domaine des télécommunications, France Télécom a proposé une solution basée sur la téléphonie VoIP et sur un ensemble de services à forte valeur ajoutée pour l’hôpital. Le CHU de Nancy innove, et devient le premier hôpital à s’équiper de la sorte. Sur quels arguments s’est fondée la direction de l’établissement de santé pour choisir la VoIP ?

La volonté initiale du CHU repose sur la nécessité d’optimiser sa gestion des télécoms en termes de maîtrise des coûts et d’optimisation des communications pour les équipes soignantes et les patients. Concrètement, avec la VoIP, il sera possible à l’hôpital de profiter de nombreux services tels que : téléphoner sur Internet à partir d’un poste fixe, d’un terminal WiFi ou d’un ordinateur portable sans fil, accéder à la visiophonie, utiliser une messagerie instantanée, échanger, télécharger et envoyer simultanément des fichiers, installer des systèmes de vidéo surveillance, etc. Bien plus qu’une évolution, c’est une véritable rupture technologique qui s’inscrit dans le cadre des mutations internes que vivent actuellement les professionnels. Nécessité accrue de développer la mobilité et le travail collaboratif, ou encore intégration des technologies de l’information dans les nouveaux outils de travail, sont autant de raison qui poussent le CHU de Nancy à investir dans une solution globale de téléphonie VoIP.

En extrapolant au cas des particuliers, on se rend compte que les services à destination des professionnels convergent de plus en plus vers les besoins des internautes. Le particulier a tout avantage à unifier sous une même bannière ses outils télécoms et à profiter de facto des économies d’échelle qui en découlent. Avec la téléphonie VoIP, il est déjà possible de profiter de nombreuses économies grâce aux appels illimités vers les postes fixes en local et national en France, mais aussi vers des destinations internationales partout en Europe, en Amérique du Nord et même en Asie (variable selon les fournisseurs d’accès). Au cours des semaines à venir, les téléphones hybrides WiFi / GSM permettront aux internautes de bénéficier, via leur mobile, des avantages liés à la VoIP. Bref, gratuité des appels vers les fixes, mais aussi de mobile à mobile pour les abonnés de la même marque. Depuis peu, c’est déjà le cas pour Neuf qui a lancé simultanément son offre ADSL quadriple et son offre Neuf Talk Mobile (grâce à son statut d’opérateur mobile virtuel). Free devrait suivre le mouvement via sa Freebox HD et on s’attend à ce qu’Orange propose un forfait équivalent : le pont « VoIP » serait alors définitivement jeté entre l’ADSL et la téléphonie mobile.

Source : Ariase


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • (---.---.162.15) 29 mai 2006 10:50

    C’est effectivement une révolution. Je trouve tout de même assez étonnant que vous mettiez en avant un exemple lié à France Télécom. Car je n’ai pas l’impression que l’opérateur historique soit à la pointe de la voix sur IP.

    Bien que... A y réfléchir, France Télecom a donné un coup de fouet à la voix sur IP en augmentant de façon démesurée le coût de l’abonnement mensuel téléphonique. Cet argument financier est sûrement celui qui pousse le plus les particuliers à franchir le pas.

      Bref, gratuité des appels vers les fixes, mais aussi de mobile à mobile pour les abonnés de la même marque

    Espérons que l’autorité de régulation obligera à tendre vers la gratuité pour les appels entre marques différentes.

    En particulier les « coûts de terminaison » actuellement pratiqués par 9 Télécom sont honteux et devraient être sanctionnés.

    Am.


    • Stéfan Stéfan 29 mai 2006 23:01

      Article intéressant, dommage qu’il commence comme un « infommercial » pour France Télécom qui, comme l’a indiqué Am. dans le précédent commentaire, ne soit pas vraiment l’acteur qui a été le plus moteur pour le développement commercial à grande échelle de la VoIP.


      • fanch (---.---.100.186) 30 mai 2006 00:57

        Bonsoir,

        j’ai pris l’exemple de france telecom car l’experience du CHU me semblait important. Si les administrations changent et passent à la VoIP, ce n’est pas un hasard. Certes, France Telecom n’est peut-etre pas le FAI le plus actif pour la VOIP et c’est bien normal....compte tenu de son Histoire ! Mais ce n’est en rien un article en forme de pub pour FT.

        La VoIP devient incontournable et elle sera liée des la fin de l’année à plusieurs offres convergentes avec les mobiles...c’est un fait. La guerre commerciale entre Orange et les opérateurs alternatifs determinera beaucoup de choses et à termes ca sera le FAI qui proposera le plus de contenus et de services qui gagnera...et pas forcement le moins cher smiley


      • Le Blog de l’informatique et de la sécurité informatique (---.---.178.8) 9 juin 2006 17:47

        En 2005, le nombre d’abonnés à un service de VoIP a triplé passant d’environ 8 millions à 25 millions. Ceci s’explique par le succès du haut débit et du dégroupage ainsi que par la possibilité de réaliser des économies sur

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

fanch


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès