Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le Blackberry agent du terrorisme international ?

Le Blackberry agent du terrorisme international ?

Alors que l’IPhone 4 sort avec force émotion, le concurrent Blackberry souffre de la popularité de ses fonctionnalités d’emails ou de messagerie instantanée et est en passe d’être bridé dans plusieurs pays, notamment dans le Golfe arabique.

un Simple téléphone responsable du terrorisme international ???

 

 
Depuis quelques jours, les journaux internationaux n’en reviennent pas : les pays du Golfe veulent interdire certaines fonctionnalités du Balckberry, trop dangereux pour les suretés nationales. Appareil incontrôlable, les pays du Golfe le voit comme agent du terrorisme international, chantre de l’espionnage et de la corruption, et ils ne sont pas les seuls.

Pour prévenir de telles menaces, les sanctions ne se font pas attendre et réduisent le téléphone intelligent, à ce qu’il est, à la base, un téléphone. Les Emirats Arabes Unis interdiront donc à partir d’octobre les fonctionnalités d’emails et d’accès internet alors que l’Arabie Saoudite se contentera d’annuler l’accès à la messagerie instantanée. Le Koweit s’était démarqué par la même mesure, arguant les dangers des rumeurs qu’elle propagerait.

Alors que le Blackberry est très populaire dans le Golfe, les ventes sont sur le point de s’effondrer au profit de la concurrence, ce qui n’est pas sans déplaire à Research in Motion (rim), la société productrice du téléphone. Les pays du Golfe joue en effet de sommation envers RIM afin que leurs services de sureté obtiennent les données de cryptage. Echange de données confidentielles contre promesse du maintien des ventes, le bras de fer s’annonce sans pitié.
 
 
Qu’il n’en déplaise à RIM, l’usage de la messagerie instantanée faciliterait les bonnes affaires de la corruption, qui au bénéfice d’une connexion offerte en wifi par un fournisseur internet, pourrait se développer, concernant notamment la spéculation des prix du pétrole. Au sein de toute la polémique – qui existe également en France ou en Inde – se pose la question de la localisation des serveurs Blackberry.

Ainsi, tant en Inde qu’en France, les serveurs sont situés dans d’autres pays, ce qui amène le problème de l’espionnage sur toutes les lèvres Pour le cas de la France, c’est toute l’Europe qui se trouve sous la coupe de la Grande Bretagne qui abrite les desdits serveurs.

Si les pays du Golfe avance que le bridage des fonctionnalités du téléphone intelligent est moins une mesure de censure qu’un souci de protection civile, il n’en reste pas moins que les données produites par ces niveaux supports ne sont pas protégées. Ainsi, Barack Obama, a dû renoncer à certaines des fonctionnalités après son élection, pour conserver son Blackberry et la sécurité de ses échanges.

Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (6 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès