Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le calcul distribué a l’aide de la recherche scientifique

Le calcul distribué a l’aide de la recherche scientifique

L’ordinateur est implanté partout sur la planète, que ce soit dans nos métiers ou dans notre vie privée il est quasiment devenu impossible de s’en passer. Combien de ses machines tournent dans les entreprises ou restent allumées chez nous des heures sans être utilisées. Le calcul distribué est un moyen de pouvoir rendre utile pour la recherche scientifique le temps d’inactivité de ces ordinateurs.

Le calcul distribué est en fait le moyen de faire des opérations très longues et complexes en répartissant ces calculs sur chacun des processeurs de plusieurs ordinateurs. Ce qui fait que l’opération qui aurait pris plusieurs jours a faire avec un ordinateur, ne prendra que quelques minutes avec plusieurs ordinateurs. La répartition de calculs, pour un projet déterminé, sur différents ordinateurs forme une grille de calcul distribué. La puissance de calcul générée est comparable a celle d’un supercalculateur.
 
Aujourd’hui donc les entreprises comme les particuliers équipés d’ordinateurs peuvent faire partie de cette grille de calcul distribué.
 
La communauté scientifique a vue dans cette technologie le moyen de progresser plus vite dans ses avancées.
 
Le premier projet de calcul distribué faisant intervenir les ordinateurs des particuliers a vu le jour en 1999, sous l’égide de la NASA. Ce projet nommé SETI@home est toujours en cours. Le but de ce projet était de prouver l’efficacité et la réalité du calcul distribué, mais aussi d’analyser les signaux radios émis dans l’univers a la recherche de la preuve d’une vie intelligente extra- terrestre.
Actuellement différents projets de recherche scientifique utilisent le calcul distribué et mettent donc a contribution les ordinateurs de particuliers et d’entreprises pour ces recherches.
 
Aujourd’hui le World Community Grid (WCG) est la plus vaste grille de calcul au monde. Les projets de recherche du WCG ont un but humanitaire et sont préalablement validés par l’ONU et l’OMS. Toutes les découvertes faites sont transmises à la communauté scientifiques et tombent directement dans le domaine publique.
 
Actuellement les principaux projets en cours sont :
 
  • Aider à vaincre le cancer : recherche sur les proteines par la méthode de difractométrie des rayons X (projet canadien)
  • Lutte contre la distrophie musculaire : recherche sur le rôle des neurotransmetteurs (projet français)
  • Découverte de médicaments contre la Dengue : recherche d’un traitement contre les virus de la famille des flavividae.
 
D’autres projets concernant l’écologie, les mathématiques, la physique sont en cours et utilisent le calcul distribué. Aujourd’hui environ 500.000 personnes dans le monde font partie de cette communauté, pourquoi pas vous ?
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Elisabeth P Elisabeth P 22 septembre 2010 13:02

    SETI@HOME... n’est pas un projet de la NASA, mais de l’université de Berkeley.
    http://setiathome.berkeley.edu/

    Il utilise le logiciel BOINC, qui permet également de contribuer à des projets de lutte contre le paludisme, ou d’améliorer les prévisions météo.


    • Kalki Kalki 22 septembre 2010 13:45

      Vous savez combien coute de produire une pilule de médicament : « quasiment rien ».

      Votre santé à un prix : il ne faut que vous soyez en trop bonne santé, sinon vous n’allez pas mourir et sans dépenser pour l’industrie chimique et médicamenteuse, ainsi que pour les hopitaux.

      Cette économie là : est révolu.


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 septembre 2010 14:15

        C’est curieux, vous avez tellement le nez dans votre guidon que vous ne percevez même pas à quel point vous êtes in-digestible, vu par un profane de l’inforumatique. Si j’ai bien compris votre propos digne du communautarisme le plus concret, cela consiste à mettre à la disposition de l’organe médical et médicamenteux, notre appareil numérique en veille afin qu’il exploite sa mémoire vive, et cela dans le seul but de permettre d’exercer les puissants calculs.

        Question idiote : comment comptez vous opérer, au cas où cette recherche par exemple, sur la formule complexe des interactions d’une molécule miracle sur les étapes du vivant, pour pallier à une attaque de virus informatique... ? Et dans ce cas, tout le réseau ainsi déployé à l’échelle mondiale ne risque-t-il pas d’en succomber... ? A moins, évidemment, que vous n’ayez déjà le vaccin disponible en promotion chez vous à quinze euros par mois... !

        J’aimerais savoir à ce sujet quelle est votre participation à l’expansion de la toxicogénomique ? http://www.google.fr/search?q=toxicog%C3%A9nomique+d%C3%A9finition&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&client=firefox-a&rlz=1R1GGLL_fr___FR377


        • thieb03 thieb03 27 septembre 2010 19:02

          Aider à vaincre le cancer, Lutter contre la distrophie musculaire, Découverte de médicaments contre la Dengue, l’écologie, les mathématiques, la physique... sont en cours...c’est pas mal ! mais sans doute insuffisant ! Sans oublier le projet originel SETI@Home, (« ET. téléphone maison » ne tuons pas le rêve et l’imagination !) qui est bien loin, c’est un fait, de vos préoccupations totalement justifiées . En ce qui concerne la sécurité, je crois qu’il vous a été déjà répondu, le projet boinc est un projet open source, et jusqu’à preuve du contraire il n’y a plus de danger de l’utiliser que n’importe quel programme propriétaire que vous utilisées habituellement, .


        • Login Login 22 septembre 2010 20:58

           Pour rejoindre WCG 

            • Elisabeth P Elisabeth P 22 septembre 2010 21:03

              Je vais essayer de concocter une tisane digestive smiley

              Aujourd’hui, le web, c’est une incroyable quantité de données réparties sur de nombreux ordinateurs. Ce n’est pas parce qu’il y a un virus sur un site web que celui-ci se répand sur tout le réseau... 

              L’idée de la grille de calcul, c’est de partager non pas les données (ou alors une petite portion) mais la puissance de calcul.

              Par exemple, dans le cas de SETI@HOME, chacun installe le programme Boinc. Celui-ci reçoit un paquet de données à analyser et retourne le résultat quand il a fini. Plusieurs ordinateurs ont le même paquet à calculer, ce qui permet des vérifications.

              En cas de virus sur un des clients, celui-ci ne sera pas transmis avec le résultat (sauf si le concepteur s’est attaqué à BOINC :->) Mais c’est du calcul distribué, un embryon par rapport à la grille.


              • Halman Halman 22 septembre 2010 23:39

                Oui, la puissance de calcul de nos pc est telle que les laisser éteints sans rien faire est un gâchis colossal.

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Berkeley_Open_Infrastructure_for_Network_Compu ting


                • thieb03 thieb03 27 septembre 2010 19:12

                  Exact Halman, même si vous éteignez votre PC avant d"aller faire dodo, je suis sur que dans la journée entre le moment ou vous l’allumez et ou vous consultez ce qui vous intéresse sur le web, il y a des moments ou c’est votre ecran de veille qui se regarde lui même ! Dans cas pourquoi ne pas faire oeuvre utile pour la communauté, et pour le bien de tous .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

chrac31

chrac31
Voir ses articles







Palmarès