Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le désert, source d’énergie solaire ?

Le désert, source d’énergie solaire ?

L’administration américaine poursuit le développement des énergies renouvelables. Dernière idée en date : profiter du capital solaire des déserts. Les matériaux résisteront-ils ?


Finalement, la possession de déserts pourrait bien s’avérer être un avantage compétitif du XXIe siècle, et c’est tant mieux ! Si les déserts ont depuis longtemps alimenté les peurs de nos civilisations urbaines et développés, ils sont en train de devenir un enjeu de développement et de gestion locale, comme en témoigne la décision américaine de réserver près de 1 000 miles carrés (d’où les 2 500km carrés et quelques, à la conversion) à des projets d’exploitation solaire. La moitié de cet espace se situant en zone désertique (EcoGeek).

Il s’agit donc d’une nouvelle étape du développement de la politique US en matière d’énergies renouvelables. Il est frappant de voir comment cette stratégie se met en place le long de la présidence d’Obama. D’abord, des promesses d’emplois verts (5 millions à l’en croire). Ensuite, la nomination au Département à l’Energie d’un prix Nobel de physique, Steven Chu, épaulé par une « green team » qui a fait ses preuves dans l’administration de l’environnement. Puis des plans qui se succèdent pour aboutir, si tout va bien, à 10% d’électricité d’origine renouvelable en 2012.



ci-contre, la carte des implantations prévues pour la Californie (hachurées en bleu)

C’est donc dans l’Ouest (comme souvent) que ça va se passer, plus précisément sur des terrains situés en Californie, Arizona, Colorado, Nevada, Nouveau Mexique et Utah. Des Etats aux climats durs, très ensoleillés, et parcourus par de nombreux déserts comme le désert Mojave qui compte pour près de la moitié des terres réservées par l’administration. L’idée pour l’instant, c’est de proposer des appels à projets et études pour étudier la viabilité d’une implantation solaire massive dans ces zones de déserts. Côté ressource à exploiter, c’est une corne d’abondance solaire. Par contre, le matériel sera soumis à rude épreuve (sable, chaleur dépassant les 50° C), et la connection au réseau électrique reste à faire. A suivre donc sur les 2 prochaines années !

Vous ouvez obtenir les cartes détaillées des zones réservées par Etat à cet endroit-ci.

TechnoPropres

Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Stéfan Stéfan 3 août 2009 10:43

    L’idée paraît tellement évidente qu’on se demande pourquoi ça n’a pas été fait plus tôt. Après tout, qu’y a t-il dans un désert à part du soleil ?


    • denis84 3 août 2009 16:25

      Peut etre que la grande proximité entre le précédent ticket présidentiel et le lobby pétrolier y était pour quelque chose,non ?


    • Halman Halman 3 août 2009 10:47

      Il y a les treckers qui veulent se vider la tête de cette société de furieux délirants.

      Ca leur fera de l’ombre pour s’abriter.

      Ils y rencontreront toute la faune désertique venue aussi trouver de la fraicheur sous les dalles solaires.

      C’est tellement évident que je me demande aussi pourquoi ce n’est pas fait depuis longtemps.


      • jacquotraphy 3 août 2009 11:20

        Ce n’est rien le meilleur de la source d’énergie solaire. Le risque est l’ombre sans recevoir l’énergie sans toujours fonctionner.

        Allez faire l’énergie geothermie, c’est agréable de prendre ça sans le risque de fuite.
        C’est juste du vapeur d’eau par le chaleur de lave volcanique. On pousse le pression à faire le tourne de produire l’électrique. C’est ça vient le PROJECT VENUS... ça vous intéresse. Aussi le film Zeitgeist Addendum...


        • ecophonie ecophonie 3 août 2009 15:06

          Hi Jacquo how are yu ? wanahavetehblebble ?


        • Croa Croa 4 août 2009 23:05

          « Les projets de centrales solaires américaines sont basées sur la technologie Stirling »

          Effectivement mieux adaptée au désert que le photovoltaïque ! 

          - En plein soleil les cellules chauffent et le rendement chute ! Ne pas toucher : ça brûle !!! Surtout si l’air est lui-même chaud, à tel point qu’à ensoleillement égal un même système à cellules donne 20% de plus dans le Nord de l’Europe qu’en climat méditerranéen ! (Comme l’ensoleillement n’est en réalité pas équivalent les résultats sont proches et restent même favorable au climat méditerranéen.) Quant aux déserts considérons que le photovoltaïque n’y fonctionne pas bien du tout !

          Toutefois, le moteur Stirling-Phillips n’est pas la seule solution. Pour les très grosses installations une chaudière solaire à concentration (miroirs) couplée à des turbines à vapeur (hautes et moyennes pressions) reste sans concurence. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès