Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le logiciel libre avance !

Le logiciel libre avance !


En 2009, les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre se sont tenues du 7 au 11 juillet dans la ville de Nantes ! Un évènement organisé par l’association Linux-Nantes et des associations d’utilisateurs de Logiciels Libres de la région. En 2008, ces rencontres s’étaient tenues à Mont de Marsan (Landes) et en 2010, elles auront lieu à Bordeaux.



Si le libre devient de plus en plus une priorité des collectivités locales, il est aussi de plus en plus encouragé pour les administrations d’Etat. Le MoDem, par exemple, s’en est fait une spécialité (voir site Le libre au MoDem). Un Trophées du Libre est également remis pour la 5ème année consécutive. En 2009, c’était à Soissons.

Le Journal du Net publie cette nouvelle le 28 juillet : UMB, une banque américaine basée dans le Missouri, a signé un partenariat avec la Linux Foundation en vue de diffuser une offre de carte de crédit (Visa) permettant à chaque souscription de soutenir le logiciel libre. Actuellement limitée aux Etats-Unis, cette initiative pourrait sans nul doute faire des émules dans d’autres pays. A chaque carte délivrée, 50 euros seront versés à la Linux Foundation, puis un petit pourcentage sera prélevé sur chaque opération réalisée. La carte en question sera accompagnée de l’effigie du manchot, symbole de Linux.

Le journal Libération raconte comment Microsoft est amené à revoir sa stratégie face à l’open source.

Le conseil général des Landes diffuse un guide pratique avec l’association Landinux
A la suite des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2008 de Mont de Marsan, l’association Landinux s’est associée au Conseil Général des Landes pour lancer une action commune à destination du grand public avec la réalisation de ce livret (64 pages - Quadri - au format A5) proposé à un tirage de 10 000 exemplaires, un manuel d’utilisation des logiciels libres les plus courants. En une soixantaine de pages, le guide intitulé "Sur la route des logiciels libres" offre un panorama des 50 "incontournables". Objectif : faciliter la prise en main de ces logiciels par les enfants, les non-initiés, les professeurs, les professionnels... La cinquantaine de programmes est classée en dix thématiques : jeux, éducation, création de site, multimédia, entreprises, etc.

Le guide est distribué sous licence Creative Commons 2.0 : il est donc permis de le reproduire et le diffuser en citant le nom de l’auteur. Plus de 3.500 téléchargements ont ainsi été constatés, depuis sa mise en ligne, il y a une dizaine de jours. L’ouvrage a aussi bénéficié d’un tirage papier à 10.000 exemplaires, grâce à une subvention de 7.000 euros du conseil général des Landes. Sa distribution a démarré à l’occasion des 10es Rencontres mondiales des logiciels libres, à Nantes, du 7 au 11 juillet derniers.

Anecdote : pour rédiger cet article, l’auteur a dû utiliser la version SPIP du traitement de texte sur Agoravox. SPIP est un logiciel libre sous licence GPL. Roulez au gaz naturel ! :-))
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • roOl roOl 31 juillet 2009 10:55

    Paul debarque. C’est bien, il faut savoir prendre le train en marche.


    • Paul Cosquer 31 juillet 2009 11:41

      Je sors de mon logis-ciel libre de mes landes bretonnes...
      « Ciel, mon logis, Ciel ! » Libre...


      • chria chria 31 juillet 2009 11:13

        les logiciels libres ne font pas bon ménage avec hadopire...


        • roquetbellesoreilles roquetbellesoreilles 31 juillet 2009 12:05

          La vidéo intégrale des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2009 (RMLL).

          Durée 3 heures, 1.2 Go.

          http://april.theocrite.org/RMLL/RMLL_18.m4v


          • K K 31 juillet 2009 12:23

            Et pour utiliser des logiciels libres partout, même sur des PC qui ne sont pas à vous, rien de tel que la framakey :
            http://www.framakey.org/

            une clé USB transportera vos logiciels paramétrés avec vos identifiants et vos données. Logiciels libres à utiliser sans restriction bien sur. existe aussi en version Mac


            • LeGoJac 1er août 2009 07:48

              La Framakey est un exemple assez significatif du logiciel libre actuellement. Voilà un outil qui serait parfait s’il n’était pas limité qu’au libre justement.
              Pour ma part j’utilise quasi quotidiennement une Liberkey qui contient à peu de choses près les mêmes outils + des freewares très intéressants dont notamment ccleaner. La logithèque y est du coup énorme comparativement à la Framakey. Attention toutefois il y a aussi des produits juste en démo raaah zut.

              La Framakey est donc un bel exemple. Une boîte à outils magnifique, une superbe démo de la richesse du monde logiciel libre, mais si on ne reste qu’en libre on répond moins aux besoins que d’autres. De quoi s’interroger (en terrasse devant une mousse par exemple). Un monde qui ne serait QUE libre ne considérant que les systèmes libres reste limité. Fermé à ce qui n’est pas « systèmes ouverts » pour enfoncer lourdement le clou.

              Je crois que nous opérons, depuis 2 ou 3 ans surtout, un tournant dans l’histoire du libre. C’est de moins en moins une affaire d’initiés de moins en moins une affaire de militants. De nombreux logiciels libres fonctionnent sous Windows et certains même QUE sous Windows (Framakey est pour « Windows » d’ailleurs). Voilà un libre libéré et je trouve tout cela assez réjouissant.


            • K K 1er août 2009 11:50

              framakey existe en version pour MacOS.


            • Paul Cosquer 31 juillet 2009 12:42

              Des logiciels libres, c’est bien. Des hommes libres, c’est encore mieux.

              C’était la pensée du jour. Enfin de la seconde présente.


              • L'enfoiré L’enfoiré 31 juillet 2009 16:48

                Paul, J’adore...


              • morice morice 31 juillet 2009 13:15

                on finira bien par se passer de BillGates un jour !!! hier, je suis allé au supermarché Auchan voir le rayon eepc : sur la bonne quinzaine présents, deux étaient sous Mandriva mini, dont le moins cher, le Hercules eCafe vendu 139 euros .... tous étaient sous XP, un système qui ne leur convient absolument pas. Débile : Microsoft a réussi en un an à réimposer sa vieille daube !!! scandaleux !!!


                • 31 juillet 2009 23:15

                  Ca prouve surtout que les derniers Linux ne valent même un OS Microsoft d’ancienne génération...


                • manusan 1er août 2009 03:30

                  Morice, il est question de logiciel libre. Or Mandriva c’est tout sauf du libre.
                  Je profite du travail des autres mais je ne fais pas profiter du mien.


                • CMoi 1er août 2009 14:27

                  manusan tu veux dire quoi ?
                  Tous les logiciels écrits par Mandriva sont sous GPL, et les devs contribuent tous aux logiciels upstream...
                  Après c’est sur qu’il n’y a qu’une dizaine de développeurs donc ca contribue beaucoup moins que redhat qui en a des centaines, mais plus que ubuntu par exemple qui en a pourtant plus...


                • charles-edouard charles-edouard 31 juillet 2009 13:39

                  la vrai question c’est le logiciel libre ,mais pour combien de temps encore


                  • L'enfoiré L’enfoiré 31 juillet 2009 15:36

                    Salut Paul,
                    « Le journal Libération raconte comment Microsoft est amené à revoir sa stratégie face à l’open source. »

                    Je dirais que Microsoft doit revoir sa stratégie du tout au tout.
                    Il n’y a plus Bill au pouvoir et cela se sent. C’est presque la fuite en Egypte.
                    Internet comme je l’ai écrit, Bill a avoué avoir raté le bond et son importance.
                    MS subit le même sort qu’IBM avec le hardware. Ici, c’est le software qui est attaqué.
                    L’année passée, essait raté de rachat de Yahoo rubis sur l’ongle.
                    Cette année, ouf de soulagement, les deux doivent contrer Google et on trouve un terrain d’entente.
                    Le Libre ne fait pas exception. A quoi sert Open Office, s’il est intégré sur le net gratuit.
                    Contrattaque de MS planifie d’envoyer MS Office de la même façon.
                    Résultat des courses : patinage artistique sur l’innovation.
                    Si tu as lu ma Grande Gaufre, tu en as quelques échantillons. 


                    • Paul Cosquer 31 juillet 2009 16:06

                      C’est plus Bill, c’est Buffalo Bill. Il tire sur les bisons libres et sur les indiens !


                    • Eric 31 juillet 2009 15:47

                      Je travaille dans l’administration (fonctionnaire territorial) et je suis surpris de voir que ma commune paye encore des licences pour Word et Excel entre autres. Certes certains logiciels le nécessitent mais dans 95% des cas, Openoffice ferait aussi bien l’affaire et engendrerait des économies non négligeables.

                      Donc il faut effectivement essayer d’utiliser le plus possible des logiciels libres


                      • Paul Cosquer 31 juillet 2009 16:09

                        Cher collègue, moi non plus je ne fais pas un vrai travail ! Je plaisante...
                        Il faut tout de même compter sur les frais de formation initiale à Open office.


                      • L'enfoiré L’enfoiré 31 juillet 2009 16:39

                        Eric,
                         Qu’est-ce que je viens de dire ?
                         Le Libre est tout aussi plombé par Google.
                         Cela s’appelle le sky computing ou cloud computing.
                         
                         Sinon, réfléchissez à la raison de rester avec MS Office, et vous trouverez la réponse.


                      • L'enfoiré L’enfoiré 31 juillet 2009 16:54

                        Sorry, Erice, je n’ai pas dit pourquoi.
                        Le software propriétaire ou le libre, s’installent.
                        Le cloud computing payé par la pub, tout est là.
                        Plus d’installation de patches toutes les semaines.
                        Mis à jour à temps. Les données sur des disques qui ne sont pas à sauver.
                        Il y a encore d’autres avantages, mais question inconvénients,plus personne n’est responsable de ce qui est fait avec les données. Les clients usent et abusent et la ferme. La prison dorée, quoi...


                      • bart153 bart153 31 juillet 2009 16:22

                        Mon experience de Linux.

                        Je suis passe au pingouin depuis 2 ans et quelques mois. D’abord sur Ubuntu, puis aujourdhui sur Debian, sa mere, en quelque sorte.

                        J’aime la philosophie et l’informatique en general, bien que je ne sois pas un adepte, ou un « geek » comme on dit de nos jours.
                        Malheureusement, apres ces 2 annees, je crois de moins en moins en l’essor de Linux aupres du tres grand public. Qu’il represente 95% des serveurs dans le monde, je n’en doute pas, et bravo.

                        Le systeme est trop plombé par de trop nombreux ajustements a faire a la main, par la console en ligne de commande ou autre. Il fut un temps auquel je passais encore avec passion des heures sur le forums a solutionner des « details » techniques. Mais ensuite j’ai eu mes periodes de ras le bol, parce quand on passe plus de temps sur les forums a solutionner les problemes qu’a utiliser son PC c’est qu’il y a manifestement un probleme.

                        Linux lutte a contre courant de l’industrie. Comme les materiels et drivers ne sont pas developpes pour lui, difficile de s’en sortir. Il a beaucoup de merite, et l’agrandissmeent de la communaute va dans ce sens. Mais l’absence d’interet economique est encore trop responsable de son developpement dans la lutte. Esperons que la communaute saura prendre le dessus.

                        Malheureusement je deconseille a un amateur qui ne souhaite pas se prendre la tete pendant les 6 premiers mois d’utilisation de s’y mettre.
                        La solution : payer un « pro » pour vous installer sur la machine tout ce dont vous aurez besoin. La ca peut etre bien, mais au prix d’un pro, vous aurez payer 3 fois la licence Windows.

                        Apres 2 ans d’adaptation je suis maintenant tres satisfait de ma Debian : rapide, stable dans le temps, jamais de plantage, as besoin d’antivirus ni de pare feu...Mais ca en a coute des efforts.

                        En conclusion, lancez vous, mais il faut en avoir envie, pas seulement chercher une solution gratuite ou avoir envie des effets graphiques en 3D.


                        • K K 31 juillet 2009 18:56

                          Je vais vous répondre :

                          Il y a quelques années, las d’être rappelé à chaque instant pour des plantages (certains dus a de fausses manipulations), j’ai installé Linux chez mes parents. C’était une SuSe (plus user friendly que debian). Depuis, ils sont restés fidèles à linux. Ils utilisent maintenant une Mandriva et tout est paramétré correctement... pas par moi ! Il existe des LUG un peu partout et certains font des install party et des cours ... ouverts à tous. Les participants partent même du premier cours avec un DVD d’install ou de mise a jour de leur distribution.
                          Ce qui est bien avec Linux, c’est la gestion des comptes. Mes parents ont des invités de tous les pays et on peut facilement créer un compte dans leur langue. Compte qui est supprimé dès leur départ.


                        • finael finael 31 juillet 2009 16:47

                          Je vois que l’auto-congratulation des défenseurs de Linux et autres logiciels « libres » ne désarme pas.

                          Alors même que sur AV, fervent partisan de ce type de logiciel, depuis la dernière mise à jour, les corrections après visualisation, la mise en italique ne fonctionnent toujours pas.

                          En ce qui me concerne je fais des sites, non pas pour me faire plaisir, mais dans un cadre d production.

                          Non seulement je surveille mes sites perso (j’en ai 7) mais, par conscience professionnelle, je continue à surveiller certains des sites que j’ai conçu dans le cadre de mon travail.

                          Et que constatais-je ?

                          Que Linux, quel que soit le cas de figure et l’objectif du site ne représente au mieux que 2,4% des accès (en moyenne à peine plus de 1%, moins que Mac OS).

                          Qu’Internet Explorer représente entre 75 et 80% des navigateurs employés, Firefox ne dépassant nulle part les 27%.

                          Or je travaille pour la majorité des gens, pas pour une poignée. Je travaille pour produire, obtenir un résultat, pas pour le plaisir de bidouiller à longueur de journée.

                          Aussi, à vous lire dans votre triomphe vaniteux (de « vain », vide), votre auto-satisfaction, je me dis que vous êtes loin ... très loin de la réalité du monde.


                          • K K 31 juillet 2009 19:05

                            finael, vous avez parfaitement raison. La raison est simple : lorsqu on achete un PC, il est la plupart du temps équipé d’un systeme d’exploitation et c’est dans la tres grande majorité des cas une version de windows (Vista en ce moment, XP ou 2000 il y a quelques temps etc).

                            Dans ce systeme d’exploitation, il y a un navigateur web. Pourquoi les utilisateurs qui ont déjà tout ce qu il faut iraient ils chercher ailleurs, surtout si cela leur demande un effort ? Ceux qui font cet effort sont ceux qui ont des problemes ou les curieux.

                            Maintenant, il est possible d’acheter un PC sans systeme et la, il faut se debrouiller.... Dans ce cas, ce n est jamais windows qui est installé.

                            Enfin, on peut utiliser windows avec des logiciels libres. L’entreprise de mon frere (une cinquantaine de salariés et autant de PC) a fait ce choix. Open office.org est bien moins cher qu’une licence multiposte de microsoft office.


                          • Mmarvinbear mmarvin 1er août 2009 20:34

                            Ah bon ?


                          • tylhdar tylhdar 1er août 2009 22:18

                            « Alors même que sur AV, fervent partisan de ce type de logiciel, depuis la dernière mise à jour, les corrections après visualisation, la mise en italique ne fonctionnent toujours pas. »

                            Ha bon ? pourtant chez moi ça marche

                            Que Linux, quel que soit le cas de figure et l’objectif du site ne représente au mieux que 2,4% des accès (en moyenne à peine plus de 1%, moins que Mac OS).

                            Qu’Internet Explorer représente entre 75 et 80% des navigateurs employés, Firefox ne dépassant nulle part les 27%.

                            Or je travaille pour la majorité des gens, pas pour une poignée. Je travaille pour produire, obtenir un résultat, pas pour le plaisir de bidouiller à longueur de journée.

                            Avec un raisonnement pareil on en serait encore a utiliser mosaic sous windows 3.11


                          • finael finael 31 juillet 2009 23:09

                            @ K

                            Peu importe.

                            Quand on travaille, on le fait avec ce qu’on a. Quand on peut. J’ai aussi vu des entreprises, et non des moindres, lâcher Linux pour retourner sous windows.

                            Evidemment ça ne fait pas les gros titres des journaux.

                            Il faut faire avec le monde tel qu’il est, et non tel qu’on le voudrait.


                            • roquetbellesoreilles roquetbellesoreilles 1er août 2009 19:21

                              Quelques bonnes adresses concernant le Logiciel Libre :

                              Systèmes d’exploitation Libres :
                              http://distrowatch.com/

                              Logiciels Libres :
                              http://www.framasoft.net/rubrique2.html

                              Moteur de recherche de correspondance de logiciels Libres :
                              http://www.osalt.com/

                              Pour la promotion et la défense du logiciel libre
                              http://www.april.org/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès