Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le matin des physiciens

Le matin des physiciens

Le LHC (Large Hadron Collider) a été mis en service à Genève ce matin. L’information était dans tous les journaux et toutes les chaînes de radio et de télévision ont parlé de l’événement, parfois même avec des émissions spéciales. Il s’agit de la plus grosse machine jamais construite pour l’étude des particules. Elle aidera à mieux comprendre la composition de l’univers.

Situé à la frontière franco-suisse, le Cern (Centre européen de recherche nucléaire) est le plus grand laboratoire d’études de particules du monde. Depuis dix ans, 9 000 scientifiques venus du monde entier travaillent à ce projet. La machine se trouve dans un tunnel large comme un tunnel d’autoroute dont le tracé est un cercle de 27 km. C’est un accélérateur de particules comme il en existe des centaines dans le monde, mais il peut leur faire atteindre des vitesses et des énergies supérieures à toutes celles obtenues jusqu’à présent. L’expérience, comme chacun sait, consiste à lancer des particules les unes contre les autres et à observer le résultat des chocs.

Histoire des particules


Au début du XXe siècle, les physiciens ne connaissaient que les trois particules élémentaires qui constituent l’atome : le proton, le neutron et l’électron. Les premiers accélérateurs leur ont permis d’observer d’autres particules, plus lourdes et de faible durée de vie. C’est ainsi qu’au début des années 60 les physiciens connaissaient une centaine de particules subatomiques similaires au proton. En 1964, pour mettre de l’ordre dans ce bestiaire, les théoriciens GellMann et Zweig ont émis l’hypothèse que toutes ces particules sont des assemblages de particules encore plus élémentaires, les « quarks ». Leur existence a été confirmée expérimentalement en 1968 dans un accélérateur à Stanford (Californie). Les protons et les neutrons sont constitués par cette première génération de quarks. On a découvert plus tard des quarks de deuxième et troisième générations qui sont plus lourds et forment des particules instables. Toutes les particules composites sont groupées sous le nom de « hadrons ». Les quarks ne peuvent pas exister de manière isolée et s’assemblent en hadrons.

Les quarks ayant une masse trop faible pour expliquer la masse des hadrons, il a fallu trouver une autre explication. C’est ainsi que les « gluons » ont été imaginés et observés au début des années 80. La masse des particules élémentaires, telles que les protons et les neutrons, provient des gluons. Les physiciens pensent que la matière sombre de l’univers serait formée d’une association de quarks et de gluons encore inconnue. Le boson de Higgs serait la clé de voûte du système, mais il n’a pas encore été observé.

Il faut savoir que, dans toutes ces expériences, on n’observe pas directement les particules, car elles sont infiniment trop petites. On observe seulement la trace de leur passage.

Le LHC peut-il de produire une catastrophe ?

L’énergie des particules qui vont entrer en collision est mille fois supérieure à tout ce que les physiciens ont obtenu jusqu’à présent, ce qui inspire certaines craintes. Le bruit a même couru que les expériences du LCR pourraient entraîner la formation d’un « mini trou noir » qui aspirerait la terre entière. C’est une idée fantaisiste, elle n’est étayée par aucune théorie. Le directeur général du Cern a fait une mise au point le 5 septembre : « Le LHC est sans danger et toute suggestion qu’il pourrait présenter un risque est pure fiction.  »

Ce que le LHC peut permettre de découvrir

Après avoir tourné dans un tube de 27 km et atteint une vitesse proche de la vitesse de la lumière, deux bouffées de particules seront précipitées l’une contre l’autre. L’énergie produite sera mille fois plus élevée que dans tout autre accélérateur et le nombre de collisions sera cent fois plus grand. On espère ainsi observer des phénomènes qui se sont produits quelques minutes seulement après le Big-Bang et ont disparu depuis.

Les physiciens espèrent pouvoir enfin observer un boson de Higgs, ce qui confirmerait la théorie du modèle standard de la physique des particules. Ils pensent qu’il ne peut apparaître qu’à des énergies supérieures ou égales à 115 GeV, ce qui est largement dans le champ du LHC. Ceci permettrait de vérifier le modèle et de l’étendre à un domaine d’énergie plus élevé.

D’autre part, les observations astrophysiques indiquent qu’une grande partie de l’univers serait constituée d’un type de matière qui n’émet pas de rayonnement électromagnétique, il est appelé « matière noire ». Nous ne la connaissons qu’au moyen d’effets gravitationnels, mais les physiciens des particules possèdent dans leurs théories une particule appelée « neutralino » qui pourrait en expliquer l’origine. Le LHC pourrait aider à le découvrir.



Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (160 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 10 septembre 2008 11:30

    Bonjour, à tous, bonjour l’auteur...

    Savez vous que des américains (bien oui, on se doute car a part les anglais qui pourrait faire ça...) viennent de deposer une plainte a Hawaï (ce sont peut etre les seuls qui l’ont acceptée) contre le LHC, demandant de prouver qu’il ne "fabriquera" pas un trou noir ? Sont sympa ces americains....

    Les z’autorités internationales (européennes) ont repondu que ce n’etait pas Hawai¨qui pouvait arreter un projet multinational...

    Bien tenté quand même...


    • manusan 10 septembre 2008 19:18

      FAUX ce n’est pas LES américains, mais UN américain. Il avait fait la même chose lors du lancement du Tevatron de Chicago, on connait le lascar.

      mais si on va plus loin, il y a aussi DES européens qui ont porté plainte pour la même stupide raison.

      http://info.rsr.ch/fr/news/Plainte_a_Strasbourg_contre_le_LHC_du_CERN.html?siteSect=2010&sid=9624887&cKey=1219934265000

      "deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue" A. Einstein


    • Olga Olga 10 septembre 2008 11:40

      Ils devraient le faire fonctionner seulement la nuit.
      Si un trou noir se forme, personne ne le verra...

      Est-ce qu’il y a un programme des prochaines "expériences" menées avec cet outil ?


      • Emin Bernar Paşa Paşa 10 septembre 2008 15:02

        Un extrait de la dépêche de l’AFP : "Les collisions pourraient également créer de mini trous noirs dont les physiciens du Cern assurent qu’ils seront sans danger, tant leur présence sera éphémère. Quelques scientifiques ont émis la crainte qu’ils absorbent toute la matière autour d’eux, provoquant la fin du monde."

        Bien sûr personne n’a pensé à demander l’avis du peuple parce que le peuple n’y comprend rien, encore moins que ce que les irlandais ne comprennent au traité de Lisbonne !
        Mais on a prévu que le peuple français donne son avis par referendum sur l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne !
        C’est vrai que la fin du monde, c’est moins grave ...


        • noireb 10 septembre 2008 15:38

          Mettons-nous bien au clair.
          La fin du monde nécessiterait que l’on forme un trou noir suffisament grand et massif pour absorber la matiere environnante.

          1. la taille des mini-trous noirs dont on parle est de loin beaucoup plus petite qu’un noyau d’atome
          2. le LHC est une enceinte sous vide, donc il n’y a PAS de matière environnante
          3. la durée de vie des mini-trous noirs (trèèèès brève) interdit à ceux-ci de pouvoir entrer en contact avec la matière du "tube" qu’est le LHC
          4. l’attraction générée par la masse de ces trous est tellement infime que pour qu’une particule "tombe" dedans il faudrait l’y propulser volontairement (durant sa si brève existance, ça parait impossible même en VOULANT le faire)
          5. tous les jours des particules beaucoup plus énergétiques nous tombent dessus depuis l’espace et on est toujours là pour en parler.
          Bref, les risques sont inexistants.
          Il était théoriquement infiniment plus risqué de provoquer la première réaction nucléaire (qui aurait pu se propager à toute la matière et provoquer l’Apocalypse).

        • Gilles Gilles 10 septembre 2008 16:12

          Noireb

          "le LHC est une enceinte sous vide, donc il n’y a PAS de matière environnante"

          Le trou noir il s’en fout. Le vide n’anihile pas son pouvoir d’attraction de la matière à qql mètres de là

          •  

        • Nobody knows me Nobody knows me 10 septembre 2008 16:15

          Quelques scientifiques ont émis la crainte qu’ils absorbent toute la matière autour d’eux, provoquant la fin du monde.

          J’aimerais bien que ces foutus journalistes donne la liste de ces "qqs scientifiques". Si pas de référence ni de sources fiables, je considèrerai que ces blaireaux de journalistes participent encore et encore à l’hystérie collective.

          Exemple :

          Hier à Toulouse, un Rafale passe le mur du son => Boom !
          Aujourd’hui dans la Dépêche du Midi, "Les habitants ont cru à un autre AZF"... Ou l’art de ne rien dire tout en faisant flipper les âmes sensibles. Comme disait Coluche : "Voilà un truc dont on n’a vraiment rien à foutre alors !"


        • noireb 10 septembre 2008 16:22

          Le vide n’anihile pas son pouvoir d’attraction de la matière à qql mètres de là

          Ah si, justement.
          Si vos cours de physiques sont encore frais dans votre cerveau, la gravité est une force d’attraction inversement proportionnelle au carré (²) de la distance.
          Donc elle s’affaiblit TRES fortement (et de plus en plus fortement surtout) quand on s’éloigne.
          De plus elle est proportionnelle à la masse des corps considérés, c’est à dire dans le cas d’un mini trou noir complétement ridicule.

          En gros la force d’attraction sera inférieure à la cohésion des molécules à partir d’une distance de quelques atomes.


        • gloagf 10 septembre 2008 16:49

          Bonjour,

          Je voudrais juste rajouter un élément aux excellents commentaires de Noireb : les trous noirs dangereux sont formés à partir d’étoile morte, donc en gros, toute la matière de cette étoile s’est condensée en une petite boule de masse gigantesque qui a une très forte force d’attraction. Dans le LHC, on parle de trou noir de durée de vie tendant vers 0 et de masse approchant celle d’une particule d’un noyau : soit des milliards de milliards de milliards... de milliards de fois plus légère qu’un trou noir conventionnel... Le trou noir plausiblement formé n’aura donc ni le temps ni la masse nécessaire à une quelconque aspiration de matière.

          En conclusion : dormez tranquille, vous ne finirez pas aspirez par le LHC.

          Bien à a vous,

          gloagf


        • Trashon Trashon 10 septembre 2008 20:43

          Une dépêche vient de tomber :

          Suite à la création d’une multitude de minis trous noirs, des trous sont apparu dans le gruyère !!!

          La réaction de la Suisse ne s’est pas fait attendre, elle somme le gouvernement français de reboucher tous les trous présent dans l’emmental faute de quoielle se verrait dans l’obligation de perdre sa neutralité ce qui serait fortement préjudiciable au bon fonctionnement du LCR

          Une seconde dépêche vient de tomber :

          Le LCR aurait un impact extrèmement négatif sur les serveurs informatiques : si vous clickez sur "AFFICHER TOUS LES COMMENTAIRES MASQUES" seul deux commentaires resteront apparent.

          Finalement la destruction de la planète ne sera pas imputable aux américains, ni aux russes, encore moins aux chinois mais bel et bien aux français : cocoricooooooooooooooooooo


        • Trashon Trashon 10 septembre 2008 20:59

          C’est pire que ce que je m’imaginais : à l’heure ou j’écris ces lignes je suis obligé de passser par IE pour lire mes commentaires (ils sont invisibles sous FF) la fin est proche !!!!


        • trip-hop trip-hop 11 septembre 2008 10:57

          tsstss .... apparement, vous ne connaissez pas le sujet ! Je vous conseille cette lecture :

          http://www.amazon.fr/trous-noirs-Jean-Pierre-Luminet/dp/2020159481/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1221123072&sr=8-1

          il y a quelquechose qu’on appelle l’horizon des trous noirs .... comme pour toute matière ou énergie, la distance influe sur l’attraction gravitationelle .... ou ça fait belle lurette que tout l’univers se réduirait à un trou noir (si on ne tient pas compte du taux d’expansion de l’espace-temps ce qui implique que la vitesse entre 2 corps dépend de leur distance et peut dépasser allégrement la vitesse de la lumière)


        • trip-hop trip-hop 11 septembre 2008 11:04

          Le précédent commentaire s’adressait à gilles


        • Gilles Gilles 11 septembre 2008 11:43

          Noireb

          Ok, je connais. Je réagissais juste au commentaire qui pouvait laisser croire selon sa formulation que puisque le trou noir est environné de vide, il n’y a aucun risque

          Sinon, pour le reste cette histoire d’absorption de la Terre m’a fait mourrir de rire


        • goc goc 10 septembre 2008 15:24

          moi j’ai peur du trou noir

          imaginez un peu la technicienne de surface de chez CERN qui decouvre que ce grand machin seche bien le linge, meme lancé dans l’essoreuse a un peu moins que la vitesse de la lumiere et hop !!!

          mais....qu’est-ce qu’il m’arrive ????, je sens comme une aspiration..au secours !!!


          arghhhhhhh !!!


          • LE CHAT LE CHAT 10 septembre 2008 15:35

            Mais où est Lerma ? aurait il été aspiré par le trou noir du sarkozisme béat ?


            • Nobody knows me Nobody knows me 10 septembre 2008 16:08

              Excellent Le Chat ! J’ai essayé de vous répondre dans un autre article mais il semblerait que l’expérience soit lancée et que certains de nos commentaires tombent dans ce fâmeux trou noir...
               smiley


            • Matéo34 Matéo34 10 septembre 2008 15:54

              @ l’auteur (et aux autres).

              Bonjour,

              Merci pour cette petite synthèse sur les démarrage de cette instrument de recherche fondamentale.

              Peut etre pourriez vous me donner un complément d’info :

              J’aimerai savoir si cette instrument, outre la recherche sur les éléments que vous donnez, permet aussi de faire de la recherche sur la fusion (de deux atomes, on en fait un, l’énergie dégagée serait 100 fois celle de la fission) nucléaire, voir son utilisation industrielle ?

              Ce système semble l’inverse de la fission mais il y aura quand meme des "déchets" me semble-t-il ? Il vont casser quel type d’atome ?

              Merci,

              Bonne journée.

              Matéo.


              • noireb 10 septembre 2008 16:13

                La fusion nucléaire et les recherches menées dans le LHC sont incompatibles.
                En effet il existe une considérable différence d’échelle.
                LHC étudie ce qui a une taille inférieure au noyau d’un atome, alors que la fusion (particulièrement la fusion "commerciale" nécessite de se produire sur une papardelle d’atomes (pour s’auto-entretenir).

                Si vous voulez en savoir plus sur la fusion, je vous conseille de vous renseigner sur le projet ITER (page en anglais, sinon wikipedia n’est pas mal non plus) qui sera la plus grande centrale mondiale d’étude sur ce phénomène (mais n’est en aucun cas prévu pour être énergétiquement rentable).


              • Matéo34 Matéo34 10 septembre 2008 17:06

                @ Noireb.

                Bonjour,

                Merci pour votre réponse et vos liens... Cela répond à ma question et cela en induit d’autres :

                Le LHC sert uniquement à la recherche fondamentale pure (la preuve du fameux bosom si j’ai bien tout compris) sur un phénomène physique que l’on connait à peine et qui n’a en l’etat des connaissances aucun débouché "industriel" ? 

                Le LHC peut-il découlé sur une solution énergétique, en concurrence avec la technologie ITER ?

                Savez-vous s’il y a des pistes d’utilisations pratiques ou que cela peut servir à expliquer des phénomènes que l’ont connait ou des techniques que l’ont maitrises sans pouvoir en donner le principe physique d’origine ?

                Par exemple, dans un article du "Monde" si je me souvient bien, j’ai lu que le dernier prix nobel de physique français a été récompensé pour son travail sur les supraconducteurs, recherches qui ont servies à développer l’Ipod. Est-ce que la recherche sur les supraconducteurs peuvent avoir un renforcement grace au travail qui sera fait par le LHC ou c’est deux choses différentes ?

                Merci.

                Bonne journée.

                Matéo.


              • quen_tin 10 septembre 2008 19:01

                A ma connaissance, il n’y a aucune débouchée pratique ou industrielle.

                Ceci dit on peut dire la même chose de ceux qui ont étudié l’electromagnétisme au 18ème siècle : à leur époque, aucune débouchée pratique. Ils cherchaient seulement à mieux comprendre le monde.
                Aujourd’hui on pourrait difficilement se passer d’électricité... (idem avec la physique quantique au XXème siècle et l’informatique aujourd’hui)




              • noireb 10 septembre 2008 19:15

                Le but du LHC est multiple :

                1. la découverte du fameux boson de Higgs, particule dont on a jamais pu démontrer l’existence mais qui est prédite par la théorie
                2. comprendre pourquoi l’univers est composé principalement de matière alors que le big-bang (tel qu’on le conçois aujourd’hui) aurait dû générer une part égale de d’anti-matière et de matière
                3. obtenir des indices sur ce que peut être la matière noire (qui constitue a priori 96% de l’univers mais dont on n’a pas la moindre idée de ce que ça pourrait être)
                4. confirmer le modele supersymètrique (sur lequel je ne suis pas très calé, donc je n’en dirai pas trop)
                5. observer indirectement l’extience de dimensions en plus des 3 que nous connaissons (par la création des micro-trous noirs)
                6. créer un nouvel état de la matière : le plasma quark-gluon, dans lequel les quarks ne sont plus associés entre eux (à l’état "naturel" ils sont associés pour former les protons, neutrons et autres particules exotiques)
                Tous ces objectifs sont purement fondamentaux à l’heure actuelle.
                Mais les physiciens ont rarement idée des applications possibles de leurs découvertes, il faudra attendre que les industriels trouvent une application.

                Le LHC peut-il découlé sur une solution énergétique, en concurrence avec la technologie ITER ?
                Ca n’est pas du tout le but.
                Apres rien ne prouve que les observations ne vont pas provoquer un remaniement complet des théories qui pourrait aboutir à une application energetique.
                Mais ça serait une surprise, même pour les chercheurs qui travaillent au LHC.

                Savez-vous s’il y a des pistes d’utilisations pratiques ou que cela peut servir à expliquer des phénomènes que l’ont connait ou des techniques que l’ont maitrises sans pouvoir en donner le principe physique d’origine ?
                Les applications pratiques ne sont pas évidentes.
                L’explication de phénomènes connus : le plus évident est l’existence de l’univers.

                Par exemple, dans un article du "Monde" si je me souvient bien, j’ai lu que le dernier prix nobel de physique français a été récompensé pour son travail sur les supraconducteurs, recherches qui ont servies à développer l’Ipod. Est-ce que la recherche sur les supraconducteurs peuvent avoir un renforcement grace au travail qui sera fait par le LHC ou c’est deux choses différentes ?
                M. Fert a reçu le prix Nobel pour ses travaux sur la magnéto-résistance, pas les supraconducteurs.
                Par contre Le LHC utilise effectivement des aimants géants supraconducteurs pour confiner les particules.
                Les supraconducteurs sont un domaine d’intéret déjà tres subventionné, dont les applications pratiques sont légions. Il s’agit d’une sorte de poule aux oeufs d’ors de la physique.
                Le LHC ne va sans doute pas booster l’activité dans ce domaine de recherche, mais en revanche il pourrait en tirer partie.

              • Matéo34 Matéo34 10 septembre 2008 19:43

                @ Qu_entin et noireb.

                Merci beaucoup pour votre disponibilité et vos réponses claires à mes questions (ainsi qu’au délire sur le trou noir qui va bouffer la planète... repris tel quel par l’AFP).

                Donc recherche fondamentale pure et dure complétant d’autres recherches fondamentales.

                bonne soirée.

                Matéo.


              • trip-hop trip-hop 11 septembre 2008 11:36

                @ noireb
                Quelques précisions si vous me permettez :

                 - La matière telle que nous la connaissons ( et qui constitue les 100 milliards de galaxies constituées chacune par 100 milliards d’étoiles) ne représente que 4% de l’énergie/matière de l’Univers.

                - Sur les 96% restant, vous confondez énergie et matière noires. A la louche, il y a 25 % de matière noire et 70 % d’énergie noire. La matière noire a un pouvoir gravitationel comme la matière que nous connaissons mais elle est constituée d’élement inconnus. Elle est nécessaire à la cohésion des galaxies, sans elle, la force centrifuge de rotation des étoiles autours du centre de gravité d’une galaxie enverrait la plupart des étoiles dans toutes les directions de l’espace (dans le plan galactique pour une galaxie spirale).
                L’énergie noire est une conséquence du vide quantique où il y a formation et annihilation continues et de matière à partir de fluctuations énergétiques alléatoire du vide ( et inversement). Ces variations aléatoires donne un solde positif (il y a quelquchose entre le moment où il est créé et le moment ou il s’annihile). Cette énergie noire correspond à la constante cosmologique qu’avait découverte Eisntein et qu’il avait nié dans un premier temps car cela impliquait la remise en cause d’un univers stationnaire et par conséquent ses convictions religieuses. Hubble (en 1929) et surtout Lemaitre (en 1927) ont remis de l’ordre là-dedans en prouvant l’expansion de l’Univers.
                Cette densité de matière noire étant constante dans l’espace, il n’y a pas conservation de l’énergie au niveau quantique ... vu que l’Univers est en expansion. La taille de l’Univers augmentant, la quantité de matière noire aussi, d’où une expansion ACCELEREE de l’Univers. Cette matière noire ayant des propriétés inverse de la matière connue au niveau gravitationnelle, elle est répulsive ! .... d’où un Univers qui va continuer indéfiniement le big bang ( sans big crunch) et cela, de façon de plus en plus accélérée.

                Si vous voulez approfondir le sujet, je vous conseille ces 2 bouquins :

                michel Cassé :"Energie noire, matière noire"

                http://www.amazon.fr/%C3%89nergie-noire-mati%C3%A8re-Michel-Cass%C3%A9/dp/2738113257/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1221125589&sr=1-1

                J.p. Luminet : "L’Univers chiffoné"

                http://www.amazon.fr/LUnivers-chiffonn%C3%A9-Jean-Pierre-Luminet/dp/2070300528/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1221125675&sr=1-1

                Cordialement


              • trip-hop trip-hop 11 septembre 2008 11:52

                @ noireb

                Concernant le modèle supersymétrique ainsi que le nombre suplémentaire de dimensions (n’existant qu’en dessous de la distance de Planck) ... cela revient en fait à valider ou à infirmer certains modèles théoriques de la mécanique quantique. Le LHC pourrait permettre cela ( si l’énergie des collision est suffisante, ce qui sera la surprise) en découvrant des particules actuellement prédites par des modèles théoriques.

                autres lectures qui pourraient vous intérresser sur ce sujet :

                "L’Univers élégant" de Brian Green
                http://www.amazon.fr/LUnivers-%C3%A9l%C3%A9gant-Brian-Greene/dp/2070302806/ref=pd_sim_b_7

                "Les tactiques de Chronos" d’Etienne Klein
                http://www.amazon.fr/tactiques-Chronos-Etienne-Klein/dp/2080801058/ref=pd_sim_b_11

                "initiation à la physique quantique" de valerio Scarini
                http://www.amazon.fr/Initiation-physique-quantique-mati%C3%A8re-ph%C3%A9nom%C3%A8nes/dp/2711791416/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=books&qid=1221126500&sr=1-2

                Cordialement


              • trip-hop trip-hop 12 septembre 2008 10:56

                Une dernière précision :
                2 posts plus haut, j’ai parlé de force centrifuge ( par soucis de clarification, ce concept étant usuel) pour expliquer la nécessité de la matière noire quant à la cohésion des galaxies. En fait, c’est inexact. Ce terme correspond à de la mécanique Newtonienne qui ne s’applique pas en cosmologie pour decrire l’espace-temps au voisinage des galaxies (et de la matière) ... c’est la relativité générale qui s’applique à ce niveau.
                Pour expliquer la nécessité de la matière noire quant à la cohésion des galaxies, il aurait donc fallu parler d’un déficit de courbure locale de l’espace-temps dans la zone de la galaxie. Pour prendre un exemple imagé, vous connaissez sûrement la course automobile d’Indianapolis avec sa piste comprenant des virages surélevés imposants ..... supprimez ces virages surélevés et vous assisterez à pas mal de sorties de route !  smiley
                C’est le même genre de phénomène qui arriverait aux étoiles gravitant autour d’un centre galactique si la masse de cette galaxie n’était pas suffisante ("cuvette" de l’espace-temps pas assez "creuse")

                Cordialement


              • invisible man invisible man 10 septembre 2008 16:48

                Au fait, quel temps fait-il dans un trou noir ?
                Je dois mettre ma chemise Hawaii ou une petite laine ?
                On est tellement peu de choses...


                • Yannick Harrel Yannick Harrel 10 septembre 2008 17:13

                  Bonjour,

                  Je n’ai pu m’empêcher de suivre l’expérience en grande partie cette matinée en streaming. C’est passionnant, on ouvre timidement de nouvelles portes vers notre connaissance de l’infiniment petit et surtout de nos origines. Saluons en tout cas la volonté de communiquer du CERN qui a non seulement réussi à populariser son expérience mais aussi tint à répondre aux interrogations (légitimes) de ceux qui s’interrogeaient sur la suite des évènements. Pour ceux qui se posent des questions sur l’évaporation des trous noirs je puis leur recommander l’article de Wikipédia sur le sujet : http://fr.wikipedia.org/wiki/Évaporation_des_trous_noirs  smiley

                  Cordialement


                  • Mohammed MADJOUR Mohammed 10 septembre 2008 18:02
                    Cette machine, c’est déjà du passé !

                    Les concepts fondamentaux qui régissent l’Univers sont bien connus il n’y a donc pas lieu d’inventer des particules bizarres qui confortent la confusion scientifique !


                    Il était une fois, non loin de la Caverne d’Ali Baba où s’amoncellent les Richesses Tiers mondiste, sous le Lac lunaire et au fond d’une grotte phosphorescente, le Cogne mondial lunatique et paternaliste comme un vrai cognat, devenu cogniticien mais gardant toujours sa cognée et son cognac à portée de main et qui veut cogner dans un cognement souterrain en vue d’acquérir par son geste éminemment cognitif une Large et Humaine Cognition pour que son incommensurable cognoscibilité puisse établir l’exacte et universelle cognation et assurer ainsi et enfin le droit cognatique à l’heureuse progéniture hadronique, dernière noble Lignée selon la hiérarchie des branchages du Cognassier, cet arbre généalogique de la Connaissance aux fruits non défendus...

                    A propos du Grand Cogneur Humain
                    Et pour une Large et Humaine

                     Cognition...

                     Cogner sur la matière brute pour supprimer un obstacle afin de s’approprier une « chose » est simplement un instinct animal. Depuis l’avènement du « nucléaire », l’homme singe dangereusement la Nature ! A proprement parler, il n’ y a pas de processus de « collisions » au sein de la matière fissile, il y’ a seulement des interactions ! L’homme ingénieux, savamment « mécanicien » mais toujours brute croit pouvoir « casser » indéfiniment la matière pour trouver un hypothétique et ultime constituant ! 

                     La Loutre casse les coquillages, l’écureuil casse les noisettes...Le voleur fait exploser les coffres ! Les tumultes de l’Histoire humaine sont dus aussi à cette volonté de s’approprier par la force les biens d’autrui, ainsi la violation des frontières (La frontière d’un pays étant un obstacle psychologique mais aussi physique) et les agressions qui suivent pour accaparer les richesses et les patrimoines...De la culture !  

                     « Casser » les constituants de la matière pour trouver le secret de leur cohésion ou pour dénicher de nouvelles particules est donc un concept barbare, survivance de l’instant animal, qui s’est développé à la fin du siècle dernier c’est-à-dire après le tarissement de la Vraie Recherche fondamentale ! D’ailleurs ce concept souffre d’une absolue impossibilité : Aucun milieu ne peut restituer intégralement l’énergie reçue même en installant des milliards de capteurs ... Il y’a toujours des « fuites » et des "trous noirs" !

                     Les plus grands savants qu’a connus l’humanité avaient imaginé des théories scientifiques puis codifié les savoirs sans avoir pollué ni la Terre ni le Ciel ! L’essentiel était tout de même acquis et le capital scientifique mondial aurait pu et peut maintenant, pour peu que l’égoïsme français et européen soit inhibé, mettre à la disposition des populations un bien être certain en assurant à tous une nourriture appropriée et des soins efficaces, c’est-à-dire un minimum de bien être ! 

                    Aujourd’hui on fait appel aux Super carcasses qui parle le très pauvre dialecte binaire pour mettre en œuvre une science statistique et probabiliste encombrée d’une Lourde Conviction d’Incertitude comme pour s’assurer de ne jamais découvrir la Vérité ! Mais la Science est absolue ! Ce qui existe ne peut pas ne pas exister et ce qui n’existe pas ne peut pas exister.

                    Il n’ y’a rien en dehors de la Synthèse : « RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET EPISTEMOLOGIE de Août 2001 » que j’ai rédigée et expédiée juste avant le complot universel de Septembre et les « EVENEMENTS HISTORIQUES de Décembre 2003 » que j’ai envoyé aux intéressés juste avant l’énorme supercherie de la Législation néocoloniale française !

                    L’homo occidentalis européanus doit oublier les bienfaits coloniaux et retrouver sa « bravitude » d’antan pour développer une réelle « Cognitude », il n’ y a que la longueur d’onde de Planck à franchir !

                    MOHAMMED.

                     

                     

                     

                     

                     

                     

                     

                     

                     

                     

                     

                     

                     


                    • manusan 10 septembre 2008 19:22

                      Mohammed, faite un couper/coller de votre commentaire, de tout évidence vous vous êtes trompé de mosquée.


                    • Matéo34 Matéo34 10 septembre 2008 19:48

                      Mohammed : Lerma, Jonas et consorts sont heureux de t’accueillir dans leur monde... enfin, leur dimension à eux.


                    • Deneb Deneb 11 septembre 2008 07:23

                      Mohammed, il n’y a qu’un esprit malade qui peut sortir des âneries pareilles. Allez jouer ailleurs, ici on parle de la science, votre allah et son soi disant "prophete" pedophille on en a rien à cirer.


                    • Nobody knows me Nobody knows me 11 septembre 2008 13:33

                      Il me semble que ce gros troll de merde a été repéré par Borat comme un vilain faf qui vient foutre sa merde.


                    • del Toro Kabyle d’Espagne 10 septembre 2008 18:21

                      Passionnant comme avancée technologique.
                      Merci beaucoup Céphale !


                      • dup 10 septembre 2008 18:29

                        moi ,ça me dépasse complètement ,mais j’essaie un peu de comprendre. Il y a des théories qui remettent en doute le big bang , alors l’expérience mène à quoi ?. Pour qu’il y ait big bang il faut que le temps existe . Beaucoup de théories ,mais surtout en spiritualité disent que le temps n’existe que dans la 3e dimension, alors sans temps , pas de big bang. L’infini c’est ce qui a pour définition ni début ni fin. Je crains que ce découvertes poseront plus de problèmes qu’elles n’en résoudront. Après l’anneau de 27 km , quel sera l’outil d’après 100 km ? je sais que vais me faire astiquer avec cette video ,mais je trouve qu’elle mérite qu’on s’y interesse.

                        http://www.dailymotion.com/relevance/search/frank%2Bhatem/video/x6e2e6_frank-hatem-capsule-10_tech

                        Il y a 150 ans ,la science déclarait que dans un siècle on aura tout compris , tout expliqué . Un siècle plus tard , on a rien compris du tout . L’esprit , la pensée ,et d’autre paramètres invisibles devront être pris en compte . On voit bien que la science matérialiste tourne en rond ..


                        • noireb 10 septembre 2008 19:22

                          La science moderne prédit même avec certitude (certitude absolue, quelque chose de sérieux) qu’il existera toujours des choses qu’elles ne pourra démontrer.
                          En gros, plus on avance, plus il y a des choses que l’on devra admettre.
                          On ne fait qu’entendre l’étendue de notre ignorance.

                          Mais les physiciens sont des curieux, et c’est justement parce qu’on ne peut pas tout comprendre qu’on essaie.
                          (et accessoirement le progres peut : faciliter la vie, diminuer la pollution, mettre faim aux famines...)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès