Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le Monde fait l’éloge du scepticisme et milite enfin pour un vrai (...)

Le Monde fait l’éloge du scepticisme et milite enfin pour un vrai débat scientifique

A la grande surprise de tous ceux qui militent pour l'ouverture d'une nouvelle enquête sur le 11-Septembre, le journal Le Monde, dans un édito publié le 24 septembre dernier, a pris position pour que soit instauré un véritable débat scientifique à propos d’un sujet qui, jusqu’à ce jour, n’était jamais remis en cause. Le quotidien du soir reconnaît que «  les faits eux-mêmes finissent le plus souvent par s'imposer » et fait désormais l'éloge du « scepticisme comme antidote à l'arrogance  ».

 
Le Monde salue une remarquable manifestation de l'intégrité de la démarche scientifique
 

 

Le doute scientifique, une attitude exemplaire

Edito détourné du Monde | Original publié le 24.09.11 | 14h02 • Mis à jour le 24.09.11 | 15h44

 
C'est une belle leçon de morale que viennent d'administrer les chercheurs indépendants du 9/11 Truth Movement. Après avoir découvert, dans le cadre de leurs recherches (relayées en France par le site ReOpen911.info), que les événements survenus en 2001 méritaient une nouvelle enquête indépendante et impartiale, les équipes de chercheurs qui œuvrent aux États-Unis et partout à travers le monde, ont passé plusieurs années à tenter de trouver une faille afin que soit “ré-ouverte” une investigation portant sur les événements du 11-Septembre. L'enjeu est de taille : si les résultats de ces travaux sont confirmés, ils mettront à bas la théorie officielle de la conspiration islamiste, loi fondamentale de la géopolitique occidentale depuis 2001.
 
Confrontés à des résultats qui bousculent la confortable routine des certitudes, les chercheurs indépendants associés à cette expérience auraient pu garder leurs travaux pour eux. Ils ont choisi la démarche inverse. Depuis 2006, ils ont publié les résultats de leurs recherches, exposant de la manière la plus ouverte les détails de leur expérience et ses données brutes.
 
Amenés à mettre en doute la validité de l'explication officielle sur un événement fondateur de l'histoire contemporaine, ils offrent ainsi à la communauté scientifique tous les moyens de mettre à son tour en doute, méthodiquement, le fruit de leurs travaux. Ils s'exposent, volontairement, à la critique de leurs pairs. Au cours de ce processus, qui pourra être orageux, les arguments des uns et des autres seront entendus ; de nouvelles expériences seront sans doute menées ou imaginées, pour trancher la question. Peu à peu se dégagera un consensus, et la science en sortira plus forte, ouvrant ou non la voie à de nouvelles théories capables de mieux décrire les lois de la géopolitique. La vitesse d’effondrement des trois tours du World Trade Center, les traces de nano-thérmite retrouvées dans la poussière des décombres ou encore les analyses de la trajectoire du vol AA77, seront peut-être à l'origine d'une nouvelle aventure pour la diplomatie internationale. Dans l'immédiat, ils sont surtout le symbole de la soif de savoir des communautés scientifiques, et de leur volonté de se libérer des convenances sociales, idéologiques ou économiques. Du scepticisme comme antidote à l'arrogance.
 
Scandales sanitaires, expertises défaillantes, corruption et conflits d'intérêts ont, depuis plusieurs années, terni l'image des scientifiques auprès du grand public. Ce qui se produit actuellement dans la communauté des chercheurs indépendants est, au contraire, une remarquable manifestation de l'intégrité de la démarche scientifique.
 
Cette démarche a parfois été détournée par les conflits d'intérêts. Elle a pu être instrumentalisée pour créer délibérément le doute, à des fins industrielles ou commerciales - sur la nocivité du tabac, de l'amiante, du Mediator, ou sur la réalité du changement climatique. Les faits eux-mêmes finissent le plus souvent par s'imposer. Il ne reste rien, aujourd'hui, de la fusion froide ou de la mémoire de l'eau. En ces temps de double crise mondiale, économique et écologique, on ne peut que souhaiter aux économistes de s'inspirer, de l'extraordinaire liberté d'esprit des chercheurs indépendants sur le 11-Septembre.
 
 

 
Voici l'édito original paru dans Le Monde daté du 24 septembre 2001
 
Cet édito est en fait consacré à la remise en question de la théorie de la relativité d'Einstein, due à la découverte récente d'un fait scientifique nouveau, en l'occurrence la mesure du déplacement d'une particule élémentaire qui s'est fait "flasher" en train de dépasser la vitesse de la lumière considérée jusqu'à ce jour comme infranchissable selon les fondements de la physique contemporaine. L'édito du Monde accueille avec enthousiasme la remise en cause d'un "dogme" scientifique, universellement admis et reconnu par la communauté internationale des chercheurs. 
 
En opérant quelques modifications substantielles par rapport au texte original, la rédaction de ReOpen911 prend l'initiative de détourner cet édito du Monde afin de mettre en valeur la différence de traitement journalistique selon les sujets pris en compte. Les découvertes majeures de faits scientifiques nouveaux à propos des événements du 11-Septembre, ne reçoivent pas l'accueil enthousiaste qu'on constate ici. Ces découvertes sont, en fait, totalement ignorées par les médias dominants. Il est pourtant légitime de considérer que l'approche scientifique des faits est un processus qui se doit d'être universel. 
 
Seuls les passages en italique ont été modifiés dans le texte ci-dessus, par rapport à l'édito original.
 
 
 
— Lalo pour ReOpen911 —

Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • bluerider bluerider 1er octobre 2011 10:34

    lorsque Niels Harrit, découvreur avec Steven Jones de traces de nanothermite dans les poussières des WTC en 2009, a été pressenti par Guillaume Durant en Octobre pour participer sa 2ème émission de L’Objet du scandale consacrée au 11/9, finalement, à la dernière minute et avec Eric Laurent, specialiste du 11/9, notamment de la partie saoudienne du dossier, tous 2 ont été déprogrammés au motif qu’ « on n’allait pas faire un débat d’experts »... Alors qu’un mois plus tôt, il n’y avait que des experts alignés sur la théorie officielle sur le plateau de la première émission, au motif qu’ « on allait pas faire un débat avec des people qui virerait au bazar ». Faute des invités annulés, ce sont les people Kassovitz et Bigard qui furent invités, et on sait ce qui advint : le bazar....

    Puis Harrit fut commenté sur le plateau de C’EST DANS L’AIR, par Frederic NAUDIN qui a dit que c’était une découverte importante, devant un Nicolas Poincaré totalement muet, alors qu’il venait de traiter Mathieu Kassovitz de Faurisson du 11 Septembre sur sa radio juste avant, dans la foulée de l’émission de Durand.

    De telles passes d’armes journalistiques montrent à quel point cette profession est devenue l’ombre d’elle même, à quel point cette profession ne sait pas s’adapter à l’ère d’internet, à quel point cette profession utilise la charte de Munich comme les gouvernements occidentaux l’ONU, c’est à dire comme visage lifté de sa bonne conscience, pour faire avaler toutes les fourberies auxquelles elle se livre au quotidien avec CEUX QUI LA FONT VIVRE : ses lecteurs:auditeurs/spectateurs.

    Il n’y a pas de honte plus grande que celle qui consiste à se renier au travers de son prochain, au lieu de le respecter.


    • pissefroid pissefroid 1er octobre 2011 11:28

      Oui, mais la vitesse du neutrino, ne remet pas en cause la prééminence des états unis d’amérique.

      C’est pourquoi le monde peut saluer le doute scientifique.


      • joletaxi 1er octobre 2011 12:21

        tiens, il y avait longtemps !


        Et toujours et encore le même baratin.

        Comme les « fidèles » du réchauffement climatique, vous n’êtes jamais fatigués ?

        Faudra pourtant bien un jour vous rendre à l’évidence.

        Heureusement il fait beau,on a autre chose à faire

        A votre prochain « article »

        • médy... médy... 1er octobre 2011 12:55

          Le cauchemar du quotidien est perçu comme un rêve, l’ignorance comme un savoir, la peur irraisonnée comme un courage justifié. La dépendance et l’aliénation deviennent une libération salvatrice, la vie par procuration construit l’individualité.

          Ce jour-là, ce qui a le plus frappé les esprits n’est pas la disparition de 3.000 personnes, mais la destruction matérielle d’un symbole collectif qui n’appartenait même pas à la collectivité, mais qu’on avait imposé par la force propagandiste de cette néo-culture américaine. Le message adressé par l’Etat profond était bien clair : « votre identité est générée par la propriété privée, et lorsqu’on détruit les biens matériels des plus riches, vous mourrez avec. Nos sorts sont donc indissociablement liés, bon gré, mal gré. »


          • Ruut Ruut 1er octobre 2011 14:24

            La vérité est le seul menssonge qui résiste au temps.


            • BHL=MST 1er octobre 2011 22:19

              Bravo à l’équipe des révisionnistes du Neinéléveune. Le procédé est bien trouvé et n’appelle aucune contestation. Faîtes quand même bien gaffe les gars, une extension de la loi Gayssot n’est pas à exclure dans des brefs délais si vous persistez à les mettre le nez dans leur merde. 


              • Jean Eymard-Descons 2 octobre 2011 20:24

                Pas de toute, la saison est passée et les moineaux sont partis picorer d’autres sujets...

                Cela faisait un moment qu’un article de reopen sur le 11/09 n’avait pas fait un pareil bide en terme de réactions.

                Il va maintenant falloir tenir jusqu’au 20ème anniversaire : tenez bon !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès