Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le Personal Branding en 5 points

Le Personal Branding en 5 points

Les articles et émissions traitant du Personal Branding ou Marketing personnel ne cessent de se multiplier. Il s’agit d’une tendance lourde qui a émergée grâce au Web et en particulier aux réseaux sociaux.

1- Définition :

L’on peut définir le Personal Branding de manière alambiquée mais j’irai droit au but : communiquer sur vous-même et votre carrière comme s’il s’agissait d’une marque, d’un produit ou d’une entreprise.

Cette activité s’est développée de manière accélérée avec l’Internet. En effet, tout un chacun a désormais la possibilité de communiquer en dehors de son cercle strict de relations.

Cette activité, qui a pu apparaître un temps comme superflue, est en passe de devenir indispensable pour exister et progresser dans notre monde connecté. En témoigne, la pratique désormais entrée dans les moeurs de googler ou googliser nos relations professionnelles et personnelles.

Vos résultats dans les moteurs de recherche vont influer sur votre vie et le Personal Branding vous aide à en tenir compte et même à en tirer profit.

2- Phénomène durable ou feu de paille ?

Le Personal Branding est un concept si populaire depuis quelques mois que l’on pourrait se demander s’il ne s’agit que d’une mode destinée à disparaître.

Il n’en est rien, le marketing personnel est en passe de devenir un réflexe inhérent à la gestion de notre vie professionnelle. La facilité d’accès à l’information que permet Internet s’est tout d’abord concentrée sur les savoirs encyclopédiques, universitaires avant de s’étendre aux éléments de la vie quotidienne (entreprises, loisirs, etc.), la phase que nous avons atteinte avec le Web 2.0 est la révolution de l’accès aux données sur les individus.

3- Pourquoi moi ?

Des institutions, des particuliers, des entreprises mettent en lignes informations vous concernant ou le feront demain. Le fait de ne pas mettre vous-même de renseignements en ligne, ne vous exonère pas d’exister en ligne, qui plus est dans ce cas-là d’une manière totalement incontrôlée.

Un Personal Branding efficace peut vous aider dans différentes étapes de votre vie :

- Etudes : une mise en avant efficace peut vous permettre d’être pris dans la filière qui vous intéresse

- Recherche d’emploi

- Recherche de financement pour vos projets

- Etc.

Si certains types d’activités rendent obligatoires la démarche de Personal Branding comme les métiers publics, très rares sont les professions qui ne bénéficieraient pas de cette approche.

Si aujourd’hui, épanoui dans vos fonctions cela vous paraît superflu, il n’est jamais trop tôt pour préparer l’avenir.

Et puis nous faisons tous du Personal Branding sans le savoir au quotidien, alors autant en être conscient et le faire de manière efficace.

4- Quelques références ?

Les références les plus célèbres et efficaces sont pour le moment surtout américaines à la manière d’un Gary Vaynerchuk. Gary a réussi, à l’aide d’un savant mix de réseaux sociaux (Facebook, Twitter) de vidéo-blogging et autres, à réunir 80.000 internautes par jour sur son émission (selon lui-même).

N’hésitez pas à adder Gary sur Facebook et Twitter pour observer en temps réel ses techniques de Personal Branding.

En France, la référence la plus évidente est probablement Loic Le Meur. Loic est un web-entrepreneur à succès qui n’a jamais hésité à se mettre en avant sur son blog par exemple, une démarche que beaucoup qualifierait d’ « à l’américaine ». Mais dans la culture du résultat qui est celle de LLM cela a porté ses fruits et il n’a que faire de ses détracteurs.

LLM a mis en place un dispositif très riche autour de sa communauté qu’il alimente en information à travers un maillage étendu : page facebook, comptes Twitter, seesmic, compte Youtube, blog, etc.

Il est d’ailleurs intéressant de noter que le dernier produit de LLM est Seesmic Desktop qu’il qualifie de « Bloomberg des réseaux sociaux ». Seesmic Desktop vous permet en effet de gérer efficacement de multiples comptes Twitter et Facebook par exemple avec une productivité maximale. Un outil idéal pour ceux qui veulent gérer de manière efficace leur communauté et donc leur Personal Branding.

5- Par quoi commencer ?

Commencez bien évidemment par faire le bilan de votre présence en ligne. Utilisez des outils disponibles tels que les moteurs de recherche ou des services plus complets.

Ensuite, vous devrez réfléchir à vos objectifs et mettre en place une stratégie pour rendre celle-ci cohérente avec votre présence en ligne.


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Topaloff Topaloff 27 mai 2009 14:33

    Très juste !


    Et si cet article récolte plus de 90% de commentaires négatifs, pensez vous que son personnal branding aura été efficace et judicieux ? :D

  • Internaute Internaute 28 mai 2009 09:05

    Ouais, c’est surtout un spécialiste du personal branling (avec un l) smiley

    Dés qu’on met un peu d’anglais cela fait trés chic vous ne trouvez pas ?


  • Topaloff Topaloff 27 mai 2009 14:30

    Le « personnal branding », ou comment se faire remarquer quand nos relations sociales s’appauvrissent.


    Cette technique est juste un tremplin vers le monde réel, rien de plus. Plutôt que de se mettre en avant, les gens feraient mieux de veiller à contrôler ce qu’ils laissent comme traces sur le Net (en tapant leur nom sur un moteur de recherche par exemple)

    Si vous avez une vie professionnelle et personnelle riche, vous ne devriez même pas avoir le temps (et le besoin) de faire votre publicité sur le Web.



    • Lester 27 mai 2009 15:25

      Assez d’accord avec Actias, mais quand vous écrivez sur Agoravox, Tweeter ou autre sur un sujet professionnel, il s’agit très souvent de personnal branding ...
      En revanche, même si on n’y apprend pas grand chose, la partie sur Loïc Le Meur nous rappelle que ce gars est trop fort et un pionnier du genre : rien fait de fabuleux jusqu’à aujourd’hui (se mettre une caméra sur la tête qd il fait du jogging et être un précurseur des blogs...) et est pourtant dans tous les bons coûts (Seesmic n’est que le dernier en date). Un roi du personnal branding ! 


      • Albéric Guigou Albéric Guigou 27 mai 2009 15:58

        Bonjour.
        Effectivement, je pense qu’à partir de l’instant où l’on décide d’apparaître sur le Net sous son véritable nom et non pas derrière un pseudo, l’on se doit d’être dans une démarche consciente de Personal Branding.

        Pour ce qui est de Loic Le Meur, je pense que réussir à réunir autour de son nom une communauté aussi large est en soi fabuleux. Ainsi, il aide ses membres en les informant de tendances souvent émergentes et lui peu en retour compter sur eux pour relayer son message et bien sûr ses produits.


        • werther_original werther_original 27 mai 2009 18:22

          Concrètement en quoi consiste le « personnal branding ».

          -appliquer des recettes commerciales sur soi-même
          -se transformer volontairement en objet de publicité
          -se prendre pour le dernier album de christophe willem et trouver des moyens de se vendre

          ou alors prendre un maximum de temps pour paraître , au lieu de prendre du temps pour être.

          désolé d’être franc, mais pour moi, les commerciaux , publicitaire, marketeur sont la plaie de l’humanité.
          C’est le mensonge institutionnalisé.c’est le rêgne du sophisme.


          • raymond 27 mai 2009 18:30

            Oula L’article ! j’y suis totalement opposé mais je reconnais le valeur de vos arguments
            maiscela peut se passer de façon très perso et quotidienne au travail
            Je sais que cela doit ou devrait dépasser le domaine perso mais bon.... chui en transite
            à ce sujet


            • hunter hunter 27 mai 2009 19:27

              Werther,

              Si j’avais pu vous mettre + 10 voir plus 100 , je l’aurai fait avec plaisir !
              Et j’ajouterai même que ces « marketteurs, pubeux, commerciaux et autres titres ronflants », sont des parasites !
              Leurs productions sont un cancer mental généralisé, dont les métastases envahissent tout !

              Quant au « personal branding », yeah man, u know u can translate if u try : « marque personnelle » : eh bien encore une fumisterie de plus, pour bien préparer l’avènement de ce que je nomme DMG :Dystopie Mondiale Généralisée :tout est marchandise, tout est commerce fric profit pognon, même le vivant, que se soient des plantes (on commence par ça hein Monsanto), et on s’achemine à l’être humain évalué par une valeur marchande, pisté par une rfid comme une vulgaire palette de lessive....

              Monsieur l’auteur, diplômé de l’EM Lyon option marketing (au fait c’est quoi l’EM Lyon, encore une de ces pseudo-écoles à 30000 € l’année ?), c’est bien, vous appliquez bien les conditionnements que vous avez appris !
              Très bien, bon élève, 20/20 !
              Allez, dépêchez-vous d’aller ventre vos couches-culottes, sinon votre « boss » va vous saquez dans vos « incentives », vu que vous n’aurez pas atteints vos « goals » !
              Faut pas passer votre temps sur les forums là, y’a du taff ! Allez vendre bordel, où les « shareholders » vont couiner, et on va finir par « outsourcer » votre service !

              Ca va j’ai bon en jargon là ? J’ai combien M’sieur ?

              Anyway Sir, I’ll never be a brand ! I’m a human being, ready to kick your f....g ass, so please, try to avoid wandering around my place !

              H /


              • werther_original werther_original 27 mai 2009 21:53

                utiliser des anglicismes n’est pas anodin.

                On deconnecte le ressenti rattaché au mot.
                Ainsi « outsourcer » à une connotation morale beaucoup moins marqué que « délocaliser » ou « externaliser »

                On transforme le commercial pour qu’il ne sache que « caqueter »
                pour lui enlever toute morale et pour que son langage soit incompréhensible à lui-même.
                Par exemple la mode du « speak with data » ou comment faire devenir des personnes normales en cyniques robotisés ne carburant qu’aux chiffres.

                Et il faut voir la suffisance de ces messieurs qui croient avoir 180 de Q.I puisqu’il savent appliquer des formules mathématiques, remplir un tableau excel et faire du « forcing » chez les clients.

                Les marchands sont entrés dans le temple.


              • Lester 28 mai 2009 09:15

                Bien dit ! ça c’est de l’argument.
                Je ne rajouterais qu’une seule chose camarade : vive l’anarchie ! vive la révolution ! vive le camembert au lait cru ! vive la campagne et ses vaches dans les prés ! vive la grève !


              • werther_original werther_original 28 mai 2009 10:37

                Je ne sais trop comment prendre votre message. Ironie pour souligner le côté anarcho-révolutionnaire de gauche je présume ?

                Alors monsieur , vous vous êtes gourés d’analyse et votre blagounette ne fonctionne absolument pas car Je suis méritocrate ou au pire royaliste mais surement pas démocrate.

                Maintenant monsieur , affirmez à tous que le métier de commercial n’est pas en soi mentir professionnellement et là nous pourrons commencer à débattre.

                Je vous ai donné un argument sur la transformation de la morale par absence de morale dans les mots. Qu’avez vous à repondre ?

                (si ce que vous disiez n’était pas ironique , et bien , on peut toujours débattre quand même)

                Salutations

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès